Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 4 sur 4

Safran



  1. #1
    loubnaprotec

    Smile Safran


    ------

    bonjour tous le monde,
    svp je fait uen rechreche sur le safran et j'ai besoin de quelque information sur cet epice, qui concerne sa solubilité dans l'eau et dans les huiles; et sa toxicité;
    je vous prie de soyez généreux et de me donné l'information ; merci a tous d'avance
    a+

    -----

  2. #2
    princedecocagne

    Re : Safran

    Bonjour,

    Le safran est soluble dans l'eau et dans l'huile. (le lait, la crème, le vin blanc doux).
    Il suffit de l'infuser comme du thé dans une eau froide ou chaude mais pas plus de 80°C, pour conserver toutes les vertus.

    La durée de l'infusion dépend de la température.

    La toxicité du safran:

    Le safran est une drogue puissante, ses vertus médicinales sont mesurables dès le 1er stigmate utilisé. Un seul stigmate peut calmer une crise d'angoisse ou une crise de dépression...
    Une petite infusion chaque jours est curative pour bien des maux difficiles à soulager avec des molécules de synthèse inadaptée à la chime naturelle du corps humain.

    Une forte dose est cependant mortelle, avec 5 à 7 gramme de safran, vous pouvez voyager au pays des merveilles pendant 48h et ne jamais revenir sur le plancher des vaches...

    Le safran peut aromatiser votre tabac, les fumeurs devrai en fumer un peu tous les jours et verraient leur consommation de tabac diminuer et seraient de bien meilleure humeur.

    #####Publicité et données personnelles interdites#####
    Dernière modification par Tropique ; 21/04/2011 à 09h28. Motif: Pub

  3. #3
    imadd

    Re : Safran

    Le safran contient plus de 150 composés volatils et aromatiques. Il possède également plusieurs composés non-volatils[20], nombres d'entre eux étant des caroténoïdes, incluant zéaxanthine, lycopène, ainsi que des α- et β-carotènes. Cependant, la couleur jaune-orange d'or du safran est principalement due à l'α-crocine. Cette crocine est un ester di-(β-D-gentiobiosyl) trans-crocétine (nomenclature IUPAC : acide 8,8-diapo-8,8-caroténoïque). Cela signifie que la crocine à l'origine de l'arôme du safran est un ester digentiobiose de la crocétine, un caroténoïde[20]. Les crocines elles-mêmes sont une série de caroténoïdes hydrophiles qui sont soit des esters polyènes monoglycosylés ou diglycosylés de la crocétine[20]. La crocétine est un polyène de diacide carboxylique conjugué hydrophobe, et donc liposoluble .L'estérification de la crocétine avec deux gentiobioses (des sucres hydrosolubles) donne un produit hydrosoluble. L'α-crocine en résultant est un pigment caroténoïde compris à hauteur de 10 % dans la masse de safran frais. Les deux gentiobioses estérifiées font de l'α-crocine un colorant idéal pour tous les aliments non gras basés sur l'eau comme les plats à base de riz[4].


    L'arôme amer du safran est dû à un hétéroside, la picrocrocine (formule chimique : C16H26O7 ; nomenclature IUPAC : 4-(β-D-glucopyranosyloxy)-2,6,6- triméthylcyclohex-1-ène-1-carboxaldéhyde). Elle est formée par l'union d'un aldéhyde connu comme étant le safranal (nomenclature IUPAC : 2,6,6-triméthylcyclohexa-1,3-dièn-1- carboxaldéhyde) et d'un glucide. Elle possède des propriétés insecticides et pesticides, et est présente à hauteur d'environ 4 % dans le safran sec. De manière significative, la picrocrocine est une version tronquée (produite via un clivage oxydatif) d'un caroténoïde, la zéaxanthine et est le glycoside du safranal (terpène aldéhydique). La zéaxanthine est, par ailleurs, l'un des caroténoïdes naturellement présent dans la rétine de l'œil humain.

    Quand le safran est séché après sa récolte, la chaleur, combinée à l'action enzymatique, coupe la molécule de picrocrocine pour donner du D-glucose et une molécule de safranal libre[21]. Le safranal, une huile volatile, donne au safran la plus grande part de son arôme [5],[22]. Le safranal est moins amer que la picrocrocine et compose près de 70 % de la fraction volatile du safran sec dans certains échantillons[23]. Le second élément fondamental à l'origine de l'arôme du safran est le 2-hydroxy-4,4,6-triméthyl-2,5-cyclohexadièn-1-one, dont le parfum a été décrit comme « safran, foin sec »[24]. Les chimistes établirent qu'il est le plus puissant responsable du parfum du safran, en dépit de sa faible présence comparée au safranal[24]. Le safran séché est extrêmement sensible aux fluctuations du niveau de pH, et se décompose (chimiquement) rapidement en présence de lumière et d'agents oxydants. C'est pourquoi il doit être stocké dans un récipient hermétique pour minimiser les contacts avec l'oxygène atmosphérique. Le safran est légèrement plus résistant à la chaleur.

  4. #4
    noir_ecaille

    Re : Safran

    @ Imadd

    Hmmm ! Des infos succulentes comme ça, de quoi satisfaire la curiosité et même l'encourager

    En vous remerciant pour ce compilé très instructif
    "Deviens ce que tu es", Friedrich W. Nietzsche