Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 26 sur 26

Euthanasie




  1. #1
    Yoyo
    Bonjour,

    Actuellement leproces d'une infirmiere pour assassinat, repose le probleme de l'euthanasie dans les hopitaux francais.

    Alors, selons vous l'euthanasie est il un droit a mourrir dignement, ou simplement lie a des conditions materielles et de dependances trop importantes?

    Dans une interview que je viens de lire, le medecin disait que les demandes d'euthanasie diminuait lorsque les conditions de vie (surtout celle de l'entourage) s'ameliorait...

    Alors la question se pose. La medecine actuelle nous permet de faire des miracles, en reanimant des accidentes qui il y a 10 ans seraient mort... la vie a tout prix est-ce une bonne chose?
    Yoyo

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    John78
    Bonjour

    Citation Envoyé par Yoyo
    la vie a tout prix est-ce une bonne chose?
    Yoyo
    Je crois que l'on doit donner le choix à chacun de décider si il souhaite mettre fin à ces jours, même si matériellement il ne le peut pas. Il me semble qu'il s'agit d'une position pragmatique même si déontologiquement je comprends bien que ni un médecin ni le personnel hospitalier en général ne font leurs métiers pour mettre fin aux jours de leurs patients.

    On peut rétorquer que celà va induire des dérapages. Mais on voit avec le proces en cours qu'interdire l'euthanasie induit aussi des dérapages. Il y a des analogies avec l'époque où l'avortement était interdis et où partout des femmes avortaient illégalement dans des conditions honteuses.

    Je suis donc pour la liberté de choix et avec des controles stricts (demandes réitérées, accords de la famille-proche, absence d'espoirs médicaux aux temps t etc etc...).

    A+
    J

  4. #3
    Yoyo
    Bnjour,

    je serais assez de ton avis, mais je ne suis pas certain de l'opportunite de demander le consentement de la famille proche!...
    Car si elle refuse quoi faire? Ne vaut il pas mieux que le malade parte sans douleur et tranquillement ?
    Et puis il y a au fond de nous toujours un mince espoir que les choses s'ameliorent...quels parents renonceront a l'espoir de voir leur enfant s'en sortir?

    Yoyo


  5. #4
    Bigonoff
    Salut
    -------

    Ben, je pense que c'est un débat qui ne pourra jamais trouver de véritable solution.

    Et ne rien décider, c'est également décider...

    Mon avis, c'est que la vie de chacun lui appartient, et qu'il en est maître.
    Du reste, impossible de le contester (mis à part au niveau religieux), car je vois mal mettre un mort en prison sous prétexte qu'il s'est suicidé.

    Donc, ce droit est acquit.

    MAIS, le problème, c'est quand ce droit ne peut être appliqué par la personne elle-même, et doit donc l'être par des tiers.

    Alors là commencent les difficultés, puisque, d'une part, il s'agit de permettre à la personne de décider, et d'autre part, être certain que ce soit elle qui décide.

    Je vais dériver un peu, pour bien montrer la difficulté :

    Sur des récentes histoires de sectes, on a assisté à des suicides collectifs.
    Pour certains (pas tous), il s'agissait de vrais suicides.
    Autrement dit, chacun a décidé de lui-même.

    Mais tout le monde sait pertinemment qu'en réalité il s'agit d'un lavage de cerveau, d'une main-mise d'un esprit sur un autre. Si ça marche avec un acte volontaire de suicide, quoi de plus simple pour un suicide passif? Il suffit d'un instant de dépression.

    Alors, lorsque quelqu'un va demander à être euthanasié, s'agira-t-il de sa véritable volonté, ou de la volonté d'une tierce personne, lassée de le voir souffrir? Ou même, de la peur de ce malade de déranger ses proches?

    Vaste question.

    Donc, on n'euthanasie pas, mais alors on aura décidé que le malade n'a pas le droit de décider de son propre sort, ce qui est également inadmissible.

    Aussi, je pense sincèrement qu'on ne pourra jamais résoudre ceci par une loi, parce qu'il y aura toujours moyen de s'en servir à des fins néfastes, et qu'elle sera toujours inapropriée.

    Mais on doit prendre une décision... alors????

    Peut-être que chaque cas devrait être traité en particulier, à l'aide d'un genre de "conseil des sages", comme ça se passe dans certaines tribus (qui ont bien des choses à nous apprendre, quoi qu'on en pense).

    Le plus dur, ce sera d'arriver à les trouver, ces sages.

    A+
    Bigonoff
    Vive l'Internet libre

  6. #5
    Yoyo
    Citation Envoyé par Bigonoff

    Donc, on n'euthanasie pas, mais alors on aura décidé que le malade n'a pas le droit de décider de son propre sort, ce qui est également inadmissible.
    il n'est évidemment pas question de décider que celui la ne doit pas etre sauvé, et que pour celui la ca vaut peut etre le coup!!!!
    Il est bien évident que la demande doit venir de l'intéressé et non d'une autre personne!

    Yoyo

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    Bigonoff
    Salut
    ------

    Heuuu, tu n'aurais pas compris ma phrase à l'envers? LOL.

    J'ai dit "on n'euthanasie PAS", alors on prive également le malade du droit de décider.

    Evidemment, l'euthanasie sans l'accord du patient.... LOL.
    D'ailleurs, je vois bien quelques personnes dans mon entourage qui ont l'air de souffrir et que j'euthanasierais bien, moi

    c'état juste pour info

    A+
    Bigonoff
    Vive l'Internet libre

  9. #7
    sai
    moi chuis pour l'euthanasie. Quand un malade en a marre de se battre pour pas grand chose, qu'on le laisse partir tranquilement serai la moindre des choses.
    c'est quand meme au malade de choisir son sort!

    ca fait pas beaucoup avancer le debat, mais c'est mon avis...
    Lao Tseu a dit:" quand la riviere coule; les rochers se lavent" .... comprenne qui pourra!

  10. Publicité
  11. #8
    SUARD

    Re : Euthanasie

    Nous sommes venus sur terre pour vivre, mais pas à n'importe quelle prix .
    L' euthanasie est un sujet délicat.
    Nous n'avons pas demander à naitre, mais il nous est possible de décider si nous voulons vivre ou mourir !
    Et lorsque la souffrance est atroce, et que la personne désire partire, et qu'elle a besoin d'aide, pourquoi la personne qui aide serait répréhensible ?
    Bien sur il faut que ce soit, une chôse librement consentie, et il faut faire attention aux abus, et profits de certeines personnes mal intentionnés(si vous voyez ce que je veut dire).

    Cela n'engage que moi. Georges

  12. #9
    paulb

    Re : Euthanasie

    Bonjour,
    Pour moi, il y a deux cas très différents: malade conscient ou pas. Dans ces deux cas, deux autres: diagnostic fatal ou pas.

    Je crois que le médecin, dans le premier cas, en toute conscience, doit faire abstraction de l'entourage du malade. Bon sang, c'est de la peau du malade qu'il s'agit. Dans le cas du souhait exprès réitérée du malade, devant témoin et diagnostic fatal, il doit euthanasier, s'il juge que le malade est en état de prendre la décision (une disposition testamentaire devrait aider).

    Si le malade est inconscient ou visiblement pas en état de se décider, dans le cas de diagnostic fatal, l'entourage peut être interrogé, à titre consultatif, mais c'est toujours au médecin, de préférence avec l'avis de deux confrères et protocole d'accord écrit, de prendre la décision.

    Mon unique expérience en la matière me dit que le deuxième cas est assez largement pratiqué. En effet, en phase finale, l'administration de morphine est courante et il suffit de forcer un peu la dose.

    Le premier cas demande quelques précautions légales pour acquérir la certitude de la décision du malade.

    Le seul problème qui subsiste est de savoir si l'on peut avoir la certitude de l'issue fatale. Mais l'erreur est humaine et l'invoquer pour interdir l'euthanasie ne servirait qu'à torturer inutilement des patients qui aspirent à la paix.

    Prévisionniste : "C'est celui qui nous expliquera demain pourquoi ce qu'il a prévu hier n'est pas arrivé aujourd'hui."(Souffleux)
    Amicalement paulb.

  13. #10
    SUARD

    Re : Euthanasie

    Salut
    oui c'est vrai il y a deux cas conçernant l'euthanasie !
    le malade inconscient,et le malade conscient,et la ce sont effectivement deux problèmes différents.
    Pour le malade conscient,et qui de plus à toute sa tête à lui, la situation n'est pas la même, que pour le malade inconscient.
    Bien sur que ce soit dans un cas comme dans l'autre la décision est d'une exrème importance.
    Mais quand on a devand les yeux une personne que l'on aime, et qui nous implore de faire quelque chôse affin de mettre fin à sa souffrance je pense qu'il est difficile de fare autrement.
    Bien sur c'est avec la décision des médecins que cela doit se faire,pour moi c'est un acte d'amour de faire cela pour la personne que l'on aime.
    Quand en ce qui conçerne la personne inconsciente le problème n'est pas le même, c'est la ,plus le problème des médecins, en concertation avec les proches,qui décideront d'aprés l'issue fatale de cette inconscience

  14. #11
    Bruno

    Re : Euthanasie

    Salut Yoyo,

    Moi je pense que il faudrait plutot se poser la question: comment se fait-il qu'on en arrive à de tels cas ?

    Car il faut bien le dire à partir d'un moment il y a un certain acahrnement de la part des médecins qui font presque de la résurrection: tout pour redonner la vie à qqn qui est bcp plus mort que vivant..

    En effet c'est un débat complexe qui ne peut être tranché par un "pour" ou un "contre" mais en même temps au plus on traîne au plus on laisse souffrir ceux qui désirent partir!

    Il serait intéressant de comparer l'euthanasie des animaux (chiens, chats, hamster,...) dont la décision est souvent assez vitre prise et aussi à la légère par les vétos. C'est drole de voir que dès qu'on essaye de transposer cette méthode à l'humain il y a tant de contestations non?

    Donc pour conclure oui à l'euthanasie mais il faudrait tout faire pour éviter de se retrouver face à de tels dilemnes !

    Cordialement,

    Bruno
    « Il faut dire la vérité, mais on peut l'arranger. » -- Emily Dickinson

  15. #12
    Reaper

    Re : Euthanasie

    Je pense qu'il faudrait laisser le choix aux personnes très mal en point. Et bien sûr, si celles-ci ne possèdent plus leur capacité de parler ou de se faire comprendre, c'est un autre problème...
    Mais en règle général, s'il n'y a vraiment plus d'espoir, il faut laisser le choix aux patients. Chacun est libre de faire ce qu'il veut à condition que son action ne nuise pas à autrui. Chacun peut donc décider de sa vie ou de sa mort dans notre contexte, c'est du domaine de la liberté de l'individu.
    Et puis déontologiquement parlant, même si le personnel médical est réticent, il doit laisser décider le patient.

  16. #13
    ABN84

    Re : Euthanasie

    et le suicide, vous en pensez quoi. se lesser tenter par l'eutananasie, c'est comme pour le suicide. une periode de desespoire. si vous condamnez le suicide, il en va de meme pour l'eutanasie.
    je vais etre certe critiqué, mais je suis contre la liberté absolue qui stipule que la liberté d'une personne s'arret au commencement de celle des autre. moi je crois que pour avoir une société saine les libertées devraient etre limité avant ca. prenez le cas le plus aberrant de liberté: les pays bas. avant ils avaient le meme debat que celuici, conclusion, l'eutanasie est possible dans la limite ou c'est la volonté du patient, au debut tout le monde ne l'a pas accepté mais avec le temps? a present ils pratiquent l'eutanasie actif (si le medecin juge que le patient va souufrir plus en restant en vie, il peut l'eutanasier sans meme le consentement du patient) comme si la medecine a été finalisée et ne pouvaient evoluer plus qu'elle ne l'est, et que l'on ne pourrait pas trouver eventuellement un remede a une telle ou telle maladie, jadis, incurable. la prochaine fois, ils diront que l'on peut eutanasier le patient s'il coute trops au contribuable.
    l'homme doit savoir mettre des limites a ses libertées. et ce n'est certainement pas la science qui apportera la reponse. la science (et la technologie) reponds au pourquoi et au comment de la chose, mais ce sont les convictions personnelles et religieuses qui jugent du bien fondé de telle ou telle pratique.
    comme on ne peut decider de sa naissance, on ne peux non plus decider de sa mort.

    PS: Yoyo, tu as posé une question tres delicate et a la quelle on ne peut repondre par des arguments scientifiques. je me demande bien pourquoi tu l'as fait.
    "Engineering is the art of making what you want from what you get"

  17. #14
    Linn

    Re : Euthanasie

    Yoyo, tu as posé une question tres delicate et a la quelle on ne peut repondre par des arguments scientifiques. je me demande bien pourquoi tu l'as fait.
    C'est néanmoins une question intéressante car dans toute démarche scientifique, il existe ce que l'on appelle la déontologie. De tous temps, science et philosophie ont été liées. Il me semble réducteur et dangereux de vouloir élever des barrières impénétrables autour de chaque domaine. Cela reviendrait à nier toute notion d'éthique (et donc de responsabilité)

  18. #15
    Mistick

    Re : Euthanasie

    Bonsoir, je pense que beaucoup de choses intéressantes ont déjà été dites sur ce fil. Donc je dirais juste que je me prononce en faveur de l'euthanasie avec evidemment des contrôles pour éviter les dérives.

    einstein : si vous condamnez le suicide, il en va de meme pour l'eutanasie.
    Il y a comme même une difference sur les motifs qui pousse à mourir. L'euthanasie fait suite à une fin inéluctable prolongée momentanément et artificiellement par la médecine. En d'autres termes, le patient possède une faible marche de manoeuvre. En outre il ne se donne pas lui même la mort.

    einstein : je vais etre certe critiqué, mais je suis contre la liberté absolue qui stipule que la liberté d'une personne s'arret au commencement de celle des autre
    Si elle commence là où s'arrête celle des autres, elle n'est pas absolue. Quoiqu'il en soit, la liberté absolue n'existe pas.

    einstein : prenez le cas le plus aberrant de liberté: les pays bas. avant ils avaient le meme debat que celuici, conclusion, l'eutanasie est possible dans la limite ou c'est la volonté du patient, au debut tout le monde ne l'a pas accepté mais avec le temps? a present ils pratiquent l'eutanasie actif (si le medecin juge que le patient va souufrir plus en restant en vie, il peut l'eutanasier sans meme le consentement du patient) comme si la medecine a été finalisée et ne pouvaient evoluer plus qu'elle ne l'est, et que l'on ne pourrait pas trouver eventuellement un remede a une telle ou telle maladie, jadis, incurable. la prochaine fois, ils diront que l'on peut eutanasier le patient s'il coute trops au contribuable.
    Sa reste à verifier... même si cela etait vrai, sa veut pas dire que sa arrivera dans d'autres pays. Un "progrès" peut aussi avoir besoin d'une phase de stabilisation pour pleinement s'effectuer. Et euthanasier une personne sa ne veut pas dire qu'on ne trouvera pas un jour un remède à sa maladie. En outre il n'y a pas que les maladies qui sont destructrices.

    einstein : l'homme doit savoir mettre des limites a ses libertées
    Disons plutôt qu'il doit savoir les protéger. A partir de là, l'équilibre est naturel.

    einstein : comme on ne peut decider de sa naissance, on ne peux non plus decider de sa mort.
    Excuse moi, mais il n'y a aucun lien entre les deux. Justement si on choisisait de naitre, il serait absurde de se donner la mort par la suite.

  19. #16
    ABN84

    Re : Euthanasie

    bonsoir,
    ...avec evidemment des contrôles pour éviter les dérives
    et depuis quand l'homme se controle. depuis l'antiquité, pour creer les société, beaucoups de choses ont du etre prohibees. de nos jours, petit a petit, toutes les barrieres ethiques tombent l'une apres l'autre.
    Il y a comme même une difference sur les motifs qui pousse à mourir
    suicide: desespoir
    euthanasie: desespoir
    sa veut pas dire que sa arrivera dans d'autres pays
    mais ca veut dire que c'est possible
    einstein :
    l'homme doit savoir mettre des limites a ses libertées
    non, c'est bien ce que je voulais dire. les libertés devraient etre un peu plus opprimées. j'aurais voulu vous donner des exemples, helas ce seraient des exemples politiques (contre la charte)
    comme on ne peut decider de sa naissance, on ne peux non plus decider de sa mort.
    ceci est un avis personnel. tu peux appeler ca le destint, le hazard, la fatalité, l'aleas...
    "Engineering is the art of making what you want from what you get"

  20. #17
    Rhedae

    Re : Euthanasie

    Salut,

    Je crois la difficulté reside dans le fait qu'on peut pas vraiment savoir si le malade souhaite mourrir réelement ou si il a un ras le bol a un moment donné a cause d'un traitement douloureux par exemple . Il se peut qu'un malade veuille en finir a un moment donné a cause de ses souffrances , alors que quelque temps apres quand ses souffrances se sont estompés il veuille continuer a vivre . C'est pour ca que l'euthanasie me parrait un probléme difficile a resoudre pour la medecine . Cela dit pour certain cas de maladie incurables qui font enormement souffrir je suis favorable a l'eutanasie . Je pense quon devrait avoir le choix de mourrir dignement . Je pense aussi que c'est difficile de mettre un cadre legal a cette pratique pour les raisons invoquées plus haut .
    "Le monde contient bien assez pour les besoins de chacun, mais pas assez pour la cupidité de tous."

  21. #18
    Mistick

    Re : Euthanasie

    Bonsoir,

    einstein : suicide: desespoir
    euthanasie: desespoir
    C'est vrai, mais bon après sa me dérange de mettre sur le même plan l'euthanasie et le suicide. Après dire pourquoi, c'est plus difficile. Je peux te donner un exemple, quoique discutable, pour mieux te faire comprendre mon impréssion : comparer un résistant et un térroriste.

    non, c'est bien ce que je voulais dire. les libertés devraient etre un peu plus opprimées. j'aurais voulu vous donner des exemples, helas ce seraient des exemples politiques (contre la charte)
    Mais le fait de protéger les libertés les "limites" naturellement entre elles. De plus je trouve le terme "opprimé" un peut barbare.

    Rhedae : Il se peut qu'un malade veuille en finir a un moment donné a cause de ses souffrances , alors que quelque temps apres quand ses souffrances se sont estompés il veuille continuer a vivre .
    C'est vrai que c'est le risque. Mais cela est valable à propos de n'importe quel choix, même si c'est a des degrés de différences et de conséquences.

    Houla je sens que suite à ce méssage, je vais me faire taper sur les doigts par les modérateurs

  22. #19
    ABN84

    Re : Euthanasie

    ce qui m'enerve le plus c'est que j'ai plain de contre exemple a te donner mais que je ne peux le faire par risque de
    me faire taper sur les doigts par les modérateurs
    "Engineering is the art of making what you want from what you get"

  23. #20
    just-in-love27

    Re : Euthanasie

    Je voudrais dire que, personnellement, je suis pour l'euthanasie et qu'il s'agit (pour moi) d'un moyen de partir dignement. Bien-sur, ce n'est pas quelque chose a prendre à la légère, cette question demande une grande reflexion mais à quoi beau continuer a faire souffrir quelqu'un qui veut partir! En euthanasiant quelqu'un on respecte cette personne (enfin surtout on respectant ses souhaits) Je ne trouve donc pas que l'euthanasie soit une mauvaise chose !

  24. #21
    azor

    Re : Euthanasie

    le risque de l'etenasie c'est d'etre une banalite
    une procedure
    une machinerie
    un systheme
    une usine à gaz
    tou est m'inporte quoi

  25. #22
    chrisgir

    Re : Euthanasie

    Personnellement, en tant que défenseur absolu de l'utilisation du libre-arbitre je suis pour tant que ce libre arbitre n'est pas altéré.

    Si un patient décide en son âme et conscience qu'il n'a plus envie de se battre, ou de vivre, le médecin ne devrait pas s'opposer à son choix...

    Le problème se pose plus lorsque le patient est inconscient, là je n'ai pas d'avis tranché : tout doit se jouer au cas par cas en concertation entre les médecins et la famille...

    Cordialement,

  26. #23
    ABN84

    Re : Euthanasie

    bonjour,
    tout doit se jouer au cas par cas en concertation entre les médecins et la famille
    autrement dit, si quelcun a une dent contre cette personne, ou si celle ci a lessé un heritage, alors ...
    "Engineering is the art of making what you want from what you get"

  27. #24
    f6bes

    Re : Euthanasie

    Bjr à tous,
    Pour moi je ne vois l'enthanasie que dan sun choix délibéré du patient.
    Certains disent oui mais losqu'il est INCONSCIENT il ne peut décider.
    Je dirais que dans ce cas la NATURE à décider pour lui et l"a rendu INSCONCIENT.Alors pourquoi VOULOIR l'enthanasier alors que PRECISEMENT il n'est plus conscient de quoi que ce soit .(je dirais qu'il ne CRAINT plus rien en somme).
    Est ce bien de lui que l'on se SOUCIE ???
    On peu trés bien ne pas pratiquer l'euthanasie et aussi le NON acharnement thérapeutique.
    Cordialement
    "Ce fut la goutte d'eau de trop qui mit le feu aux poudres!"

  28. #25
    chrisgir

    Re : Euthanasie

    Citation Envoyé par einstein Voir le message
    bonjour,

    autrement dit, si quelcun a une dent contre cette personne, ou si celle ci a lessé un heritage, alors ...
    Et bien justement, on peut imposer que rien ne sera possible... Et puis de toute façon il faut étudier les chances de rétablissement, en général pour qu'on en vienne à parler d'euthanasie, c'est qu'elles sont plutôt faibles, donc l'héritage reviendra tôt ou tard aux vivants

    On pourrait aussi décider, que de son vivant et alors que la personne est en plein possession de ses moyens, elle décide par écrit si elle veut bien ou non que, sous un tas de clauses à formuler, elle soit euthanasiée (un peu comme on fait pour les dons d'organes- mais dans le sens opposé)

    Cordialement,

  29. #26
    ABN84

    Re : Euthanasie

    il faut étudier les chances de rétablissement
    et que dites vous des retablissements 'miraculeux' (au sens medical pas religieux)
    en général pour qu'on en vienne à parler d'euthanasie, c'est qu'elles sont plutôt faibles
    ca m'a l'air trops subjectif tout ça
    donc l'héritage reviendra tôt ou tard aux vivants
    biensur, mais il y a des personnes impatientes tu sais: "le plus tot c'est mieu".
    "Engineering is the art of making what you want from what you get"

Discussions similaires

  1. euthanasie
    Par Kiera dans le forum [ARCHIVE] Ethique
    Réponses: 1
    Dernier message: 10/02/2005, 21h44
  2. Euthanasie
    Par Dj_PrOfFeSsOr_K dans le forum TPE / TIPE et autres travaux
    Réponses: 0
    Dernier message: 22/01/2005, 22h08