Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 3 sur 3

la science est-elle une resultante philosophique?




  1. #1
    bragon

    la science est-elle une resultante philosophique?

    bonjour

    cette question m'est venue lun dimanche soir, alors que j'avais passe l'apres midi assis sur un banc public du parc proche. un homme d'une cinquantaine d'annees etait deja assis .je m'assis a ces cotes et regarde mon fils jouer avec une voiture radioguidee.
    l'homme engage la conversation en me disant qu'il construisait(plus jeune) ses propres avions radioguides et que a cette epoque il fallait regler la frequence des cristaux en faisant resonner des fils.

    bref je ne vais pas vous rapporter ici tout mon apres midi mais cet homme n'a pas arrete de parler en rebondiisant de sujets en sujets avec un soucis d'adapter son discourt a mon niveau et en ne perdant jamais ni le fil ni mon attention.

    imprssionne ,je lui demande ce qu'il fait dans la vie.
    reponse: astrophysicien au cnrs de toulouse.

    la nuit tombante je decide a regret de mettre fin a cet agreable moment en le remerciant de m'avoir donne le gout de savoir. je ne plaisante pas. cet homme m'a litteralement fascine. tant de connaissances et etre capable de le tranmettre ,c'est ca la vie.

    je lui en fait part tout en lui faisant remarquer que je ne pourrai jamais avoir son niveau et c'est la qu'il me dit ces phrases qui amene la refflection de ce sujet:

    _"vous savez, la connaissance et la science amenent la reflection et c'est elle qui donne le savoir. la pensee fait et la science sont intimement lies."

    j'aimerai avoir votre avis.
    merci

    -----


  2. #2
    Greg'z

    Re : la science est-elle une resultante philosophique?

    Bonjour (enfin bonsoir)

    le sujet m'intéresse beaucoup, bien que la réflexion de cet homme ne résonne pas chez moi autant que chez vous. En effet je n'entends pas les mêmes choses derrière les thermes savoir et connaissance. J'entends par savoir l'ensemble des choses que l'on apprend et que l'on accepte, exemple, on sait que la terre tourne autour du soleil sans pour autant l'avoir vérifié nous même. Alors que la connaissance serait un savoir acquis, ou confirmé, par l'expérimentation, il s'ajoute là une notion plutot empirique.
    Ainsi j'ai du mal a saisir le fond de "la connaissance et la science amenent la reflection et c'est elle qui donne le savoir"
    Si je devais remanier ca a ma sauce je dirais que nos prédécesseurs nous lèguent un savoir, libre a nous de chercher la connaissance, la science n'est alors que le moyen d'y acceder.
    Je ne pense pas que la reflexion soit une conscéquense de la connaissance, de la science ni de n'importe quoi d'autre d'ailleurs, si ce n'est de la curiosité intellectuelle elle même. C'est elle qui pousse a se poser les 1eres questions qui (heureusement) n'aboutissent pas a des réponses mais a de nouvelles questions, et de nouvelles reflexions...

    En revanche, "la pensee fait et la science sont intimement lies." là je comprends pas ce que ca veut dire, mais pour ma défense, je suis pas sur que ca soit francais

    Cordialement.

  3. #3
    Zes

    Re : la science est-elle une resultante philosophique?

    Bonjour, votre après-midi de discussion sur un banc me rend jaloux ^^

    Pour ma par j'aurais tendance à penser qu'actuellement c'est la philosophie qui se nourrit de la science pour continuer sa route. Pour philosopher il faut avoir du matériel de réflexion, un objet quelconque qui soit le support de la réflexion et qui soit si possible troublant.

    Durant de nombreux siècles, la vie après la mort, la morale, Dieu, le but de l'homme sur Terre ont été utilisés par la philosophie comme base de réflexion et de pensée. A mes yeux ces philosophies étaient induites par des observations "à l'échelle" du monde qui nous entoure.

    Actuellement je trouve que la science par ce qu'elle comprend de l'univers, donne une base parfaite pour que la philosophie ne s'épuise pas et qu'elle s'en trouve plus active. La science donne du matériel nouveau à ce que l'homme comprend du monde et sur ce matériel la philosophie peut s'appuyer pour réfléchir et penser. Les nouveaux objets de pensée sont à mes yeux principalement amenés par la science.

    Quelques exemples. Les nombres complexes, le fait de devoir parfois utiliser les nombres complexes pour résoudre des situation d'électricité pour revenir dans le réel après coup et que tout cela fonctionne dans la pratique. Les fractales. La théorie de la relativité. La capacité de clonage, de remplacer un organe du corps humain, de fabriquer du sang artificiel, les équations de Schrodinger, la double vision des particules parfois ondulatoire, parfois corpusculaires. Les dimensions, la théorie des cordes, la possibilité de prolonger la vie, le pouvoir de la suggestion sur le corps. L'expension de l'univers, les trous noirs, les soins paliatifs prolongés, le coma, l'imagerie médicale en particulier les IRM, le néodarwinisme, les êtres transgéniques etc... tous ces sujets permettent des discussion philosophiques et sont issu de la science qui leur a donné la base d'une réalité pour que l'on puisse penser, s'interroger et réfléchir dessus.


Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. La psychanalyse est-elle une science ?
    Par okert dans le forum Discussions scientifiques
    Réponses: 207
    Dernier message: 27/02/2010, 12h04
  2. science des rêves est t elle une science?
    Par helpme09 dans le forum TPE / TIPE et autres travaux
    Réponses: 5
    Dernier message: 22/10/2007, 20h20
  3. La cryptozoologie est-elle une science ?
    Par chrisgir dans le forum Discussions scientifiques
    Réponses: 11
    Dernier message: 25/06/2005, 09h16