Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 25 sur 25

Le monde de la 3D




  1. #1
    L'euclidien

    Le monde de la 3D

    Le monde le la 3D part de rien ce n’est rien physiquement dans notre monde. Pour produire un monde à 3 dimensions + celle du temps (pour le voir évoluer) il tout simplement une puissance de calcule phénoménal.

    Pourquoi ne sommes nous pas élément d’un tel monde ?

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    deep_turtle

    Re : Le monde de la 3D



    Perso j'ai rien compris à ta question... Pourquoi ne sommes-nous pas dans un ordi ? Pourquoi ne sommes-nous pas dans un mondes à 3+1 dimensions (en fait si, justement, c'est le cas...) ?

  4. #3
    Madarion

    Post Re : Le monde de la 3D

    Bonjours L'euclidien,

    Sort un peut et fait du sport.

    Ta question na pas lieu d'être car elle n'est en rien une interrogation.
    Accroche toi : Nous somme belle est bien dans un monde en 4D. Apparent. scotché non ?

    Sérieusement, n'oubli pas une chose : l'ordinateur et ses programmes sont une sorte de modèle mathématique que nous avons conçu pour essayé de mieux comprendre le monde qui nous entoure. Et non pas l'inverse. Donc il a des similitudes. Et plus on avence et plus ont va mieux le clonner.

    Pff ce n’est pas un secret.


  5. #4
    Futura Moi

    Re : Le monde de la 3D

    Je crois que la question est , est ce qu'on est pas une simulation issue d'un mega pc dont la puissance de calcul dépasse l'imagination ......oui peut etre , mais on aura pas la réponse d'ici longtemps donc ......wait and see

  6. #5
    L'euclidien

    Re : Le monde de la 3,1 D

    Non ma question ce situ plus dans le domaine de la physique.

    Car je voulais mettre en proposition le monde de la 3,1 D et le notre. Il me semble qu’il n’est aucun lien physique entre les 2. Comme il existe dans notre monde une limite (certes mal connue) qu’on appel « ailleurs ». Je fais référence à l’espace courbure ainsi que cette étrange limite qui sépare les mathématiques et la physique.

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    deep_turtle

    Re : Le monde de la 3D

    Je n'ai pas compris, de nouveau, un bout de ton intervention, celui avec l'"ailleurs", (?) (et aussi je ne sais pas ce que veut dire "mettre en proposition", désolé...) mais le lien entre l'espace mathématique à 3 dimensions d'espace et une de temps est assez claire. Chaque événement physique peut être repéré par 3 nombre t'indiquant où ça se passe et un autre te disant quand. La relativité nous apprend que tout ça forme en fait un espace à quatre dimensions, dans lequel la sépération entre dimensions d'espace et dimension de temps n'est pas si nette...

    Maintenant c'est vrai que ce sont des concepts mathématiques appliqués au monde réel, mais c'est souvent comme ça que ça se passe en physique...

    Bon, je suis surement à côté de la question, vu que je ne l'ai pas comprise... Ces éléments de réponses vont-ils dans le bon sens ?

  9. #7
    L'euclidien

    Re : Le monde de la 3D

    Bonjour/ bonsoir


    Je suis gêner d’être aussi confus. Je vais tenter un éclaircissement de ma pensée.


    Prenons exemple d’un simulateurs spatial 3,1 D. Regardons notre univers à travers, par exemple par le biais du soft « CELESTIA ». Nous pouvons y voir notre système solaire avec tous les objets connus qui le compose. Ce système évolue en s’appuie sur des règles simples, ce ne sont pour l’instant que des calcules d’orbites. Dans les prochaines années la puissant de calcule de nos pc vont sûrement augmenter. Nous pourrons alors de plus en plus affiner ce soft de tel sorte qu’il sera possible de voir des bots évoluer dans les rues de Paris.

    Cet univers que nous créons de toutes pièces n’interagies pas avec notre univers. Il est donc bien séparé du notre. Et pourtant la seul chose qu’ils est en commun se sont les mathématiques.

    Et tant donnée que notre univer repose sur les mathématiques et que celui de la 3, 1 D aussi quelle différence permet de les distinguer ?




    Je voulais récrie opposition pas proposition (méchant Word !)
    Dernière modification par L'euclidien ; 12/02/2005 à 15h15.

  10. Publicité
  11. #8
    deep_turtle

    Re : Le monde de la 3D

    Merci d'avoir pris la peine de détailler ta question, ça devient plus clair en effet...

    J'imagine que si la simulation devient extrêmement bonne et si l'interface avec les sens humains est excellent aussi, et bien rien ne permettra de savoir si on est dans le monde réel ou dans une simulation (?). Si c'est le sens de ta question, tu devrais fouiller un peu sur le forum, je suis sûr qu'on en a déjà parlé, peut-être en philo, je ne suis pas sûr...

  12. #9
    azman

    Re : Le monde de la 3D

    Je pense que tu demandes quelle différence y a t il entre le réel et le simulé ?

    Si tu regardes bien, nos ordinateurs même les plus puissant du monde sont très très loin d'une simulation "juste" de l'univers. Les ordinateurs arrondissent énormément.

    Si tu préféres ont et encore loin d'une "Matrice" (cf: matrix) parfaite!

    Mais s'il sagit uniquement de duper l'homme dans une "réalité simulé", c'est beaucoup moins difficile comme le dit deep_turtle.

    Enfin, pour les bots, on est très loins d'une intelligence artificiel de meme complexité que celle de l'homme!

  13. #10
    Madarion

    Cool Re : Le monde de la 3D

    oki je pense comprendre le point que tu veut abordé mais il me semble que tu est encore confus.

    (Prend un cachet Deep_turtle si tu comprend pas

    Tu t’étonne que le monde de la 3.1 D. sur ordinateur évolue sans aucune interaction avec le n'autre qui lui ressemble beaucoup. Par de là cette remarque tu sous attend que nous somme nous peut-être aussi une simulation qui pourrait être enfermé dedans autre chose et dont ont aurait aucune interaction aussi.

    Apparemment c’est possible aussi.

    Mais en disant qu’il y a aucune interaction avec l’ordinateur tu te trompe, nous voyons évoluer ce monde sur nos moniteur tout a interagissant dessus (les Sim par exemple) et nous prenons notre propre monde pour entrer des donnés (célestia). Quand la simulation sur l’ordinateur pourra de lui même inventer sont propre environnement et de lui même le faire fonctionner alors là ont pourras débattre si nous avons créé ou non un nouveau monde. La complexité des calcul ne me semble pas le point important. Nous avont conçu la 3D de l'ordinateur a l'image de ce qui nous enctoure avec les limite actuelle. Dans le futur ont arriverat a faire mieu c'est clair.
    Dernière modification par Madarion ; 12/02/2005 à 17h02.

  14. #11
    azman

    Re : Le monde de la 3D

    Madarion je ne suis pas d'accord sur un point.

    Un monde virtuel sera necessairement une abstraction du monde réel faite d'approximation qui dupe le cerveau et les sens de l'homme !

    Nous avont conçu la 3D de l'ordinateur a l'image de ce qui nous enctoure avec les limite actuelle. Dans le futur ont arriverat a faire mieu c'est clair.
    Oui on arrivera a faire mieux, progrès oblige mais on n'est pas près de faire une copie conforme.
    Et le monde ne se limite pas à une image "réaliste" en temps reel comme dans un jeu video, car faire une vraie simulation de l'univers signifirai que l'on a "tout" compris de l'univers.
    Dernière modification par azman ; 13/02/2005 à 11h09.

  15. #12
    Trans Fat

    Re : Le monde de la 3D

    Tu compliques trop les choses L'euclidien : Pourquoi le logiciel dont tu parle devrait tenir compte de tout ce qui se passe en dehors de ta perception ... Peut-être que tu est une simulation et que tout ce qui t'entoure, tout les stimulis qui te sont envoyés sont irréels ... Peut tu prouver le contraire ? C'est bien ce que je pensait.

    Ps.:

  16. #13
    Narduccio

    Re : Le monde de la 3D

    Perso, j'ai jamais vu personne se poser la question de savoir s'il n'était pas un personnage dans un film ou dans le tableau d'un grand peintre.
    "Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable". Karl Popper

  17. #14
    azman

    Re : Le monde de la 3D

    Perso, j'ai jamais vu personne se poser la question de savoir s'il n'était pas un personnage dans un film ou dans le tableau d'un grand peintre.
    C'est pas pour ca qu'il ne faut pas se poser la question

    L'euclidien regarde le film "passé virtuel", si c'est pas déja fait, ça répond exactement à ta question.

  18. #15
    sartris

    Re: Le monde de la 3D

    bonjour
    Pour rendre un etat de 3 dimensions sur un plan ,papier , ordinadeur ou support
    cela reste toujours un etat de plan de 2d et non de 3d
    ce n'est que le cerveau humain qui se plante avec la perception qu'il se fait
    de l'approche qu'ont lui donne avec les fuyantes sur le plan
    ce n'est qu'une illusion de la realité
    ont trompe le cerveau
    ont lui donne une impression de 3dimension alors que ce n'est toujours qu'une realité én 2d
    vous ne pouvez pas entrer dans une feuille de papier elle reste toujours un plan en 2d d'une illusion du cerveau
    la realité possede
    les plus de l'espace du temps et de la gravitation
    d'ailleurs sans espace pas de temps et de gravitation
    la gravitation ne sert en definitif qu'a deformé l'espace et le temps avec la matiere masse eletromagnetique des variables de variables de l'espace et du temps relié a la vitesse de la lumiere et le facteur quantique en plus
    d'ou relativité de l'espace temps
    qu'il et plus difficile de reproduire sur un plan
    mais les fuyantes dans l'espace elles sont infinies
    et ne representent en definitifs que la perspective de l'espace
    et des objets qui la composent
    en faite un plan imaginé ne sert que de fenetre sur une realité en 3d
    et les mathématiques en definitifs ne sont qu'un langages de la realité
    mais ne peuvent definir la realité
    car trops infinies
    c'est un langages qui approche la realité mais ne peu la concevoir dans ça globalité car trops de facteurs inconnues et aleatoires non maitrisables
    le facteur du detail ignoré dans le temps et l'espace qui trompe tout un algorityme mathematique bien ficellé en apparence
    mais juste pour un temps
    elle reste toujours bien humaine et non mathematique
    et l'erreur et humaine dans l'absolue
    donc les maths ne sont qu'un outil que l'homme a inventé pour se reperer et qui aide a comprendre des etats
    de notre environnement ou l'ont vie et de l'univers mais ne definissent pas une realité absolue de ces etats
    hé oui toujours le petit grain de sable pas prevu dans l'equation qui transforme tout pas toujous comme ont le voulait
    c'est bien reel et humain non





  19. #16
    Chanur

    Re : Re: Le monde de la 3D

    Gné ?
    .
    Ce qui se conçoit bien s'énonce clairement ; et les mots pour le dire arrivent aisément.

  20. #17
    Xoxopixo

    Re : Re: Le monde de la 3D

    Bonjour,

    le monde est en 2D pour un atome (de notre point de vue...), à 3D pour un assemblage inerte de ces atomes, en 3D+T pour un être capable d'autoévaluation dans le temps.
    Le nombre de dimensions n'est pas une propriété intrinsèque du monde mais dépend de la capacité de l'observateurs à évaluer (par lui-même, ou mathématiquement pourquoi pas) les relations entre les degrès de liberté (apparamment infinis) des éléments et groupes d'éléments qui lui font sens (pour le sens il faut néanmoins une observation...).

    Pour se rendre compte de ce qu'il y a d'arbitraire à considérer (pour un physicien du moins) un monde en 3D, voir par exemple ce document :
    http://www.uni-ulm.de/fileadmin/webs...stoff_Atom.pdf
    En bon vivant, rien ne vaut un bonne logique ternaire.

  21. #18
    Lopgor

    Re : Re: Le monde de la 3D

    Citation Envoyé par L'euclidien Voir le message
    Prenons exemple d’un simulateurs spatial 3,1 D. Regardons notre univers à travers, par exemple par le biais du soft « CELESTIA ». Nous pouvons y voir notre système solaire avec tous les objets connus qui le compose. Ce système évolue en s’appuie sur des règles simples, ce ne sont pour l’instant que des calcules d’orbites. Dans les prochaines années la puissant de calcule de nos pc vont sûrement augmenter. Nous pourrons alors de plus en plus affiner ce soft de tel sorte qu’il sera possible de voir des bots évoluer dans les rues de Paris.
    La puissance de calcule des ordinateurs actuel est déjà phénoménale et permet largement de simuler ce que tu décrit à savoir faire évoluer des "bots" dans Paris. Enfaite le problème réside plutôt dans la modélisation des formes et des textures et c'est un travail d'artiste. La puissance de calcule permet d'avoir un rendu de l'image plus animé mais ne permet pas de créer ce qui n'existe pas.

    Regarde les moteurs graphiques des nouveaux jeux comme frostbit3 ou cryengine3 c'est des calcules inimaginable qu'ils réalisent. Tu peux faire refaire Paris et le monde entier il suffit que quelqu'un veuille bien payer.

    Pour représenter un objet en 3D il faut minimum 3 points de 3 coordonnés spatiaux. Un objet 3D n'a donc pas un seul point mais une infinité compris dans le volume qu'il décrit.

    Finalement la dimension de temps permet de se positionner dans le temps mais c'est pas du tout simuler de la même façon.

  22. #19
    Lopgor

    Re : Re: Le monde de la 3D

    Citation Envoyé par Xoxopixo Voir le message
    Le nombre de dimensions n'est pas une propriété intrinsèque du monde mais dépend de la capacité de l'observateurs à évaluer (par lui-même, ou mathématiquement pourquoi pas
    Est qu'on est d'accord que nous existons tous dans le même monde, toi, moi, tous les autres atomes sur Terre, la Voie Lactée ? et ailleurs ?

    Si c'est le cas le nombre de dimensions est une propriété intrinsèque de ce que nous, être capables d'une relative auto-évaluation, appelons monde. Si ce n'est pas le cas chacun peut avoir autant de dimensions dans son monde que bon lui semble.

    Apparemment chacun voit le monde à sa façon et appelle dimension ce que bon lui semble. A voir cette discussion et sans enter dans les nombreuses théories métaphysique ou non.

    3D
    3,1D
    3.1D
    4D
    3D+T

    :P

    Toutefois on est tous d'accords que 2+2 font 4, on ne refroidit pas en chauffant qu'une fois bien programmé le GPS il t'amène à la maison grâce aux horloge à précision atomique qui tournent dans l'espace et plusieurs centaines de millions d'années d'évolution. C'est qu'il y a quelque part quelque chose qu'on appelle propriété de la matière qui peut apparemment être identifié, de divers façons, par d'autres et d'autres choses, mais ces propriétés sont bel et bien intrinsèque à ce que nous appelons le monde.

    Regarde la foudre par exemple "elle détecte" le paratonnerre ainsi que le chemin le moins coûteux pour l'atteindre et suit une trajectoire qui nous parait à nous, être capable d'une relative auto-évaluation, totalement irrationnelle. Mais on peut aussi dire que c'est son comportement normale et essayer de le simuler avec des logiciel. Toutefois pour arriver a prédire la position d'impacte de la foudre il faut combiner un nombre de paramètres qu'on est incapable de mettre, exhaustivement, en évidence et les mesurer. Donc on est incapable de prédire quel sera le chemin de la foudre.

  23. #20
    Xoxopixo

    Re : Re: Le monde de la 3D

    Citation Envoyé par Lopgor Voir le message
    Est qu'on est d'accord que nous existons tous dans le même monde, toi, moi, tous les autres atomes sur Terre, la Voie Lactée ? et ailleurs ?
    Non.
    Le monde étant relatif à toute chose, une chose existe dans son monde, qui n'est celui d'une autre chose.
    Votre point de vue est qu'il existerait un monde en soit, dans lequel on placerait les choses, ce qui correspond à la représentaton naive du monde en usage à l'époque de Newton.

    Que l'on puisse trouver des constances dans les points de vue d'une chose et d'une autre apparentée est certes vrai et utile, mais ça ne fait pas des mondes relatifs à chaque chose des équivalences.

    Voir la réflexion de Henri Poincaré à ce sujet (écouter le Podcast):

    Citation Envoyé par Henri Poincaré, Science et Méthode, Livre II, chapitre 1 : La relativité de l’espace.

    « Il est impossible de se représenter l’espace vide ; tous nos efforts pour imaginer un espace pur, d’où seraient exclues les images changeantes des objets matériels, ne peuvent aboutir qu’à une représentation où les surfaces fortement colorées, par exemple, sont remplacées par des lignes à faible coloration et l’on ne pourrait aller jusqu’au bout dans cette voie, sans que tout s’évanouisse et aboutisse au néant.
    C’est de là que provient la relativité irréductible de l’espace.

    Quiconque parle de l’espace absolu, emploie un mot vide de sens.
    C’est là une vérité qui a été proclamée depuis longtemps par tous ceux qui ont réfléchi à la question, mais qu’on est trop souvent porté à oublier. »
    http://images.math.cnrs.fr/Henri-Poi...de-l-1230.html
    En bon vivant, rien ne vaut un bonne logique ternaire.

  24. #21
    Lopgor

    Re : Re: Le monde de la 3D

    Citation Envoyé par Xoxopixo Voir le message
    Non.
    Le monde étant relatif à toute chose, une chose existe dans son monde, qui n'est celui d'une autre chose.
    Votre point de vue est qu'il existerait un monde en soit, dans lequel on placerait les choses, ce qui correspond à la représentaton naive du monde en usage à l'époque de Newton.

    Que l'on puisse trouver des constances dans les points de vue d'une chose et d'une autre apparentée est certes vrai et utile, mais ça ne fait pas des mondes relatifs à chaque chose des équivalences.

    Voir la réflexion de Henri Poincaré à ce sujet (écouter le Podcast):


    http://images.math.cnrs.fr/Henri-Poi...de-l-1230.html
    Je vois mal quel est le lien entre le passage de bouquin que tu cite dans le message 20 et le sujet de cette discussion. Puis franchement commencer par dire qu'il est impossible de se représenter quelque chose c'est déjà mal partie. Comment peut on se représenter cette impossibilité si l'objet de cette impossibilité n'est pas représentable.

    La représentation du monde que je décris est en usage bien avant Newton.

    Quel est le problème les loi de Newton fonctionnent pour tout le monde et pour toute chose. Il suffit de leur apporter des correction en fonction du niveau de précision recherché. C'est ce qu'on appelle la relativité.

    Que te pousse t'il à dire qu'on est dans des mondes différents ? Dans une telle perspective quelle serait la différence entre les mondes ? Au fond comment définis tu le monde ?
    Dernière modification par Lopgor ; 17/12/2013 à 16h09.

  25. #22
    Xoxopixo

    Re : Re: Le monde de la 3D

    Citation Envoyé par Lopgor Voir le message
    Je vois mal quel est le lien entre le passage de bouquin que tu cite dans le message 20 et le sujet de cette discussion.
    La géométrie... mais vous devriez écouter le podcast pour comprendre.

    Citation Envoyé par Lopgor
    Puis franchement commencer par dire qu'il est impossible de se représenter quelque chose c'est déjà mal partie.
    Je n'ai pas dit ça.
    Pour ce qui concerne les représentations, le champ imaginatif est ouvert.

    Citation Envoyé par Lopgor
    La représentation du monde que je décris est en usage bien avant Newton.
    Pas tout à fait, Newton a intégré la notion de temps dans sa représentation, au niveau du "cadre", ce qui correspond pour l'époque à un avancée conceptuelle.

    Citation Envoyé par Lopgor
    Quel est le problème les loi de Newton fonctionnent pour tout le monde et pour toute chose. Il suffit de leur apporter des correction en fonction du niveau de précision recherché. C'est ce qu'on appelle la relativité.
    Ce n'est pas ça la relativité.

    Citation Envoyé par SRSL
    LE TEMPS SELON NEWTON ET EINSTEIN
    Résumé

    Les livres de Mécanique classique adoptent la définition donnée par Newton d'un temps absolu, le même pour tous les observateurs.
    Ce temps, donné à priori indépendamment de toute action extérieure, a été utilisé avec succès durant plus de deux siècles.
    Et de fait ce paramètre convient parfaitement pour les travaux des scientifiques de toutes disciplines, du moins tant que les vitesses et les masses en présence sont peu importantes.

    Les ouvrages de Relativité dus à Einstein donnent du temps une vision tout autre.
    Le temps est relatif en ce sens qu'il est mesuré différemment par des observateurs en mouvement les uns par rapport aux autres, ou se situant dans des régions de l'univers où la concentration de masses est différente.

    De plus, ce n'est pas seulement la notion de temps qui est revue de manière fondamentale par les théories relativistes, mais aussi la notion d'espace, et l'espace-temps lui-même constitue alors un nouveau cadre géométrique à 4 dimensions, dont les propriétés sont déterminées par la matière !
    http://popups.ulg.ac.be/SRSL/document.php?id=287

    Citation Envoyé par Lopgor
    Que te pousse t'il à dire qu'on est dans des mondes différents ?
    Une approche métaphysique.
    Citation Envoyé par Einstein: « Comment je vois le monde » page 145 et 146
    «la première méthode s'appelle l'analyse logique.
    Elle veut résoudre le problème: Comment les concepts et les jugements dépendent-ils les uns des autres?
    Notre réponse nous place d'emblée sur un terrain relativement assuré.
    Cette sécurité, nous la trouvons et la respectons dans la mathématique.
    Mais cette sécurité s'obtient au prix d'un contenant sans contenu.
    Car les concepts ne correspondent à un contenu que s'ils sont liés, même le plus indirectement, aux expériences sensibles.

    Cependant aucune recherche logique ne peut affirmer cette liaison.
    Elle ne peut qu’être vécue.
    Et c'est justement cette liaison qui détermine la valeur épistémologique des systèmes de concepts.»

    «voilà comment, absolument, il faut poser la question de l'existence d'une chose représentée abstraitement.»
    Le phénomène matériel est avant tout relatif à lui-même, si bien même il peut être observé par une tièrce personne et qu'il soit possible d'en fournir alors une représentation physique (abstraite, non materielle).

    Citation Envoyé par Lopgor
    Dans une telle perspective quelle serait la différence entre les mondes ? Au fond comment définis tu le monde ?
    Justement, c'est là je pense que nos points de vue divergent.
    Le monde est pour moi ce qui a trait à la chose elle-même, le phénomène materiel indépendant de toute représentation et de son observation éventuelle.
    Il est inconnaissable dans sa totalité du fait que nous ne pouvons être les choses qui les "vivent" materiellement.

    Un exemple très simple.
    Un objet chargé +10V ne "verra" pas un champs electrique présentant un potentiel de +10V alors que celui chargé -10V "verra" un potentiel de +20V.
    Cet objet ne fait pas face "au même monde".
    En bon vivant, rien ne vaut un bonne logique ternaire.

  26. #23
    Lopgor

    Re : Re: Le monde de la 3D

    Citation Envoyé par Xoxopixo Voir le message
    Je n'ai pas dit ça.
    Pour ce qui concerne les représentations, le champ imaginatif est ouvert.
    C'est pas vous qui le dite c'est écrit dans la 1e phrase du passage que vous citez.

    Citation Envoyé par Xoxopixo Voir le message
    Newton a intégré la notion de temps dans sa représentation, au niveau du "cadre", ce qui correspond pour l'époque à un avancée conceptuelle.
    Ce que vous dite est exacte. Newton n'a pas introduit le concept d'un monde unique. Cette notion existe dans tous les cas depuis la propagation des religions monothéistes et très probablement depuis bien avant.


    Citation Envoyé par Xoxopixo Voir le message
    Ce n'est pas ça la relativité.
    Franchement d'un point de vue mathématique c'est uniquement une correction dans les formule de Newton. Je suis totalement d'accords que pour écrire la formule il est nécessaire de comprendre le concept de la relativité toutefois c'est pas nécessaire pour appliquer la formule.

    Citation Envoyé par Xoxopixo Voir le message
    Le monde est pour moi ce qui a trait à la chose elle-même, le phénomène materiel indépendant de toute représentation et de son observation éventuelle.
    Il est inconnaissable dans sa totalité du fait que nous ne pouvons être les choses qui les "vivent" materiellement.
    J'ai un peu du mal ici. Le monde est indépendant de toute représentation et de son observation éventuelle. Je crois bien qu'on est d'accords sur ce point. Donc comment conclure que chaque observateur a son propre monde ?

    Citation Envoyé par Xoxopixo Voir le message
    Un exemple très simple.
    Un objet chargé +10V ne "verra" pas un champs electrique présentant un potentiel de +10V alors que celui chargé -10V "verra" un potentiel de +20V.
    Cet objet ne fait pas face "au même monde".
    La différence de potentiel entre les deux objets est "la même pour les deux". Les deux objets peuvent donc voire la même différence parce qu'ils sont dans le même monde.

  27. #24
    polo974

    Re : Le monde de la 3D

    Tout ça pour un déterrage d'un fil datant de 2005...
    Daudet, tu vas nous manquer...

  28. #25
    Xoxopixo

    Re : Le monde de la 3D

    Citation Envoyé par polo974 Voir le message
    Tout ça pour un déterrage d'un fil datant de 2005...
    Le sujet st devenu obsolete vous croyez ?
    Ou alors vous êtes devenu un expert blasé de la question ?

    Citation Envoyé par Lopgor
    C'est pas vous qui le dite c'est écrit dans la 1e phrase du passage que vous citez.
    D'accord.
    Mais à sa défense je pense qu'Henri Poincaré savait de quoi il etait question, et je dirais qu'il n'a manifestement pas tord pour ce qui concerne la représentation d'un espace vide (que l'on peut certes remplir avec du sens... vide de sens)

    Citation Envoyé par Lopgor
    Franchement d'un point de vue mathématique c'est uniquement une correction dans les formule de Newton. Je suis totalement d'accords que pour écrire la formule il est nécessaire de comprendre le concept de la relativité toutefois c'est pas nécessaire pour appliquer la formule.
    Vous mettez la charrue avant les boeufs.
    Ce n'est pas une question de formule mais de principes.

    Citation Envoyé par Lopgor
    J'ai un peu du mal ici. Le monde est indépendant de toute représentation et de son observation éventuelle. Je crois bien qu'on est d'accords sur ce point.
    Ca effectivement, même si il s'agit d'une approche non rigoureuse de la question, ce qui en fait un point de vue "métaphysique", on se rend bien compte qu'il semble exister un "réel voilé" depuis lequel des observations diverses peuvent être produites.

    Citation Envoyé par Lopgor
    Donc comment conclure que chaque observateur a son propre monde ?
    Ce n'est pas une conclusion mais une manière de concevoir les choses, en supposant que le phénomène materiel relatif à "la chose" existe d'une manière qui produit "les fait" observables avant le phénomène physique (la représentation).
    Lorsque je dit "la chose" il ne s'agit pas de la représentation abstraite de la chose (changeante selon les époques et les concepts humains en vigueur), mais de l'entiereté d'un phénomène materiel non représentable, s'appliquant en toutes circonstances.

    Un indice néanmoins, c'est de voir que lorsqu'on défini tout de même certaines "choses", les lois qui s'y appliquent le sont "localement", sont relatives à la chose (et localement ne veut pas dire nécéssairement qu'il s'agisse d'un point donné de l'espace...).
    Le bémol étant bien entendu, comme précisé auparavant, que l'on ne fait que supposer (d'où la notion métaphysique de ce concept) une phénoménologie relative à la chose depuis un lieu qui n'est pas la chose, et depuis lequel est produite une interpretation.

    Citation Envoyé par Lopgor
    La différence de potentiel entre les deux objets est "la même pour les deux". Les deux objets peuvent donc voire la même différence parce qu'ils sont dans le même monde.
    Lorsque vous raisonnez comme ça, vous mettez à mon avis la représentation (le phénomène physique) avant le phénomène materiel.
    Personnellement, je préfère voir les choses dans l'autre sens et supposer qu'il existe un phénomène materiel complet et inconnaissable duquel il est possible d'obtenir des points de vue divers sous la forme de représentations.
    En bon vivant, rien ne vaut un bonne logique ternaire.

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. fin du monde
    Par Que_Ezius dans le forum Environnement, développement durable et écologie
    Réponses: 36
    Dernier message: 08/12/2005, 10h33