Répondre à la discussion
Page 1 sur 2 1 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 47

La ville linéaire



  1. #1
    Geb

    La ville linéaire


    ------

    Bonjour à tous,

    Je souhaiterais recueillir vos avis sur la validité du concept de la ville linéaire.

    L'article principal qui a motivé la création de cette discussion :

    La ville linéaire selon Gilles Gauthier

    Voici quelques liens informatifs, sur la genèse du concept (Ciudad lineal en 1882, Roadtown en 1910) pour alimenter le débat :

    Living in a Line
    Un article du New York Times
    Linear city
    Urban planning

    Il n’y a, à mon avis, qu’une grande catastrophe qui pourrait justifier que nos sociétés puissent un jour opter pour une telle configuration de l’habitat. Je me demande à quoi pourrait bien ressembler une société basée sur ce système : égalitaire ou dictatoriale ?

    Cordialement

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    Cécile

    Re : La ville linéaire

    C'est surtout utopique, pour plein de raisons :
    - ça suppose qu'on construise une ville en partant de rien. Or, toutes les villes actuelles (ou presque) se construisent en partant d'une ville existante. Ou alors les concepteurs imaginent de la détruire.
    - le prix de ce machin me semble exorbitant. La plupart des infrastructures, notamment de transport, sont en sous-sol, ce qui est hors de prix.
    - les hauts bâtiments sont des gouffres énergétiques. Visiblement, la question de l'énergie n'est pas abordée (mais j'ai lu en diagonale, elle y figure peut-être)
    - je ne vois pas en quoi être à une dimension est préférable, en matière de transport, qu'être à 2D. Intuitivement, je pense que c'est l'inverse : quand ça bouche par une voie, on en prend une autre, ce qui est impossible à 1D.
    -les auteurs sous-estiment totalement l'aspect psychologique. On a besoin de voir de la diversité, de ne pas avoir toujours les mêmes choses sous les yeux où qu'on aille. C'est pour ça qu'on aime les vieilles villes, avec leurs recoins, leurs styles différents selon les endroits,... Je crois que je me flinguerais dans un machin comme ça où tout est pareil partout.

  4. #3
    ansset
    Animateur Mathématiques

    Re : La ville linéaire

    bonjour,
    j'avoue être partagé entre deux sentiments.
    il y a beaucoup d'idées d'optimisation dans ce concept, donc technologiquement intelligentes à creuser les unes à coté des autres.

    d'un autre coté, l'uniformisation m'effraie , au sens ou elle induit forcement une perte d'identité individuelle.
    bref, si je prenais cela avec humour, je trouve cela génial ...... pour les autres !, pas pour moi.

    EDIT : partiellement grillé par Cecile , que je salue au passage

  5. #4
    kheopsyco

    Re : La ville linéaire

    D'après moi les seules cité humaines qui ont une chance de subsister à l'avenir seront celles qui se mélangeront à la nature sans l'abimer et qui abriterons une quantité suffisament modérée d'habitant pour que ceux-ci puissent tous se connaitre.
    Une telle cité pourrait par exemple surplomber une jungle et ses habitants pourraient se servir gratuitement dans cette sorte de corne d'abondance naturelle qui offrirait une diversité incroyable de source d'énergie grace à la chasse et la ceuillette.

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. #5
    SK69202

    Re : La ville linéaire

    Bonjour.

    Lecture en diagonale tronquée

    Cela fleure bon l'architecture "bauhaus" avec les villes (cités) qu'elle a inspiré et que l'on passe aujourd'hui au TNT.
    Si les architectes savaient faire des villes, cela se saurait et il en aurait réussi au moins une, c'est les sociétés qui font les villes, pas les théoriciens qui de toutes façons, n'y habitent pas.

    J'aime bien "le poste incendie par palier", il y a longtemps qu'une ville n'a pas brûler entièrement, et cela semble perdu de vue que l'étalement de l'habitat est un très bon moyen de survire à l'incendie, il ferait mieux de voir du coté des navires comment on gère le risque "par palier" et comment "l'habitant" réagi en cas d'incendie en milieu confiné. .

    De toute façon, c'est fait pour faire parler du cabinet d'architecture, objectif atteint.

    @+
    Dans les villages gaulois, ils ne sont jamais tous d'accord. Jules César

  8. #6
    invité87654321234567

    Re : La ville linéaire

    Citation Envoyé par Cécile Voir le message
    C'est surtout utopique, pour plein de raisons :
    - ça suppose qu'on construise une ville en partant de rien. Or, toutes les villes actuelles (ou presque) se construisent en partant d'une ville existante.
    Ce type de ville se construit déjà sur l'eau :

    Je pense aux grands navires de croisière, qui n'ont rien à envier, aux petites villes.

    Avec ses 18 ponts et ses 2 700 chambres et suites, Oasis of the Seas est le navire de croisière le plus grand et révolutionnaire du monde, une ville flottante splendide en mesure d’accueillir plus de 5 400 personnes.
    Il existe à ce sujet des projets très avancés de villes-flottantes...

    Cordialement,
    Dernière modification par invité87654321234567 ; 15/11/2010 à 20h03.

  9. Publicité
  10. #7
    _Goel_

    Re : La ville linéaire

    Bonsoir,

    partons du concept d'une telle ville.
    Supposons qu'elle existe... et fasse un seul ruban sur toute notre planète, aussi long que nécessaire pour loger tout le monde avec les bureaux.

    La moindre activité devient extrêmement contradictoire, conflictuelle, génératrice de heurts ou pire, tend à "déconstruire" ce principe de barre. Si on laissait les choses naturellement, cette "mégabarre" tendrait à s'étaler naturellement pour redevenir un ensemble de villes "classique".

    Bref, mes conclusions sont :
    - Principe utopique, idéal théoriquement, mais intrinsèquement instable.
    - Nécessite comme condition nécessaire un gouvernement autoritaire & totalitaire
    - si appliqué à petite échelle, on se retrouve dans le cadre des barres HLM.

    Par contre, réfléchir à ce concept, permet de se mettre à la fois à la place des concepteurs des barres HLM et de ceux qui y vivent dedans. Bref merci pour cet effort de pensé qui vient de m'éclairer sur ces choses.
    Le succès c'est d'être capable d'aller d'échec en échec sans perdre son enthousiasme

  11. #8
    invité87654321234567

    Re : La ville linéaire

    Bonsoir,

    La ville linéaire, cela rime avec fourmilière.

    Reste à savoir, si une telle conception, peut s'accommoder de tous les facteurs sociologiques connus et inconnus à ce jour.
    Quid de la promiscuité que cela implique, et des agressivités que cela peut susciter...
    Cela n'est un hasard si on détruit aujourd'hui les barres, qui ont été un obstacle important à la mixité sociale.
    Vu la complexité de l'environnement, cela présuppose, par ailleurs de disposer de beaucoup de technicité, pour maintenir en état un tel ensemble.
    Bref, une telle idée, pose beaucoup de question, la première étant de savoir, si l'être humain peut s'accommoder d'un environnement particulièrement contrôlé, et confiné....

    Cordialement,

  12. #9
    SK69202

    Re : La ville linéaire

    Bonjour.

    La ville linéaire, cela rime avec fourmilière.
    Pas besoin de ville linéaire, nos villes comportent souvent plus d'habitant que les fourmilières ou termitières

    la première étant de savoir, si l'être humain peut s'accommoder d'un environnement particulièrement contrôlé, et confiné....
    Plus de la moitié de l'humanité vit en ville.

    Mais ici c'est un principe d'architecture soutenu par une idéologie (regarder du coté de qui construit comme ça), Arte avait passer une série d'émissions là dessus. Instructif.

    @+
    Dans les villages gaulois, ils ne sont jamais tous d'accord. Jules César

  13. #10
    Geb

    Re : La ville linéaire

    Bonjour,

    Je pense qu'il nous faut changer de perspectives pour bien comprendre le concept, se projeter un peu dans l'avenir.

    L'idée de la ville linéaire part d'un constat simple :

    D'après les projections de l'O.N.U. la population actuelle de 6.5 milliards d'hommes (contre 1.8 milliard en 1900) passera à 8.9 milliards en l'an 2050. Selon les prévisions de l'Organisation mondiale de la santé, 52% de la population mondiale habitera les villes en 2025. De plus n'oublions pas que les pays en voie de développement aspirent légitimement à une qualité de vie comparable à celle des pays industrialisés.
    La ville linéaire est donc « un travail d'architecte » dont les objectifs sont :

    1) de réaliser le rêve de la campagne à la ville
    2) de permettre de se passer de la voiture
    3) de recréer les avantages sociologiques d'appartenance qu'offrait le village, tout en profitant des commodités de la ville
    4) de répondre au défi écologique

    Les aspects psychologiques, de promiscuité, l'uniformisation à outrance... ce sont aussi ces choses qui me rebutent dans ce concept. Mais sans y regarder de plus près on peut être séduit par certains avantages :

    Pour offrir un logement moyen de 40 mètres carrés par personne, un lieu de travail, l'espace nécessaire au transport, les services et les loisirs nous utilisons présentement, dans une métropole américaine et sa banlieue entre 500 et 700 mètres carrés par habitant, Paris et sa banlieue prend 300 mètres carrés par habitant et Sao Paulo utilise 175 mètres carrés. Pour les mêmes fonctions la Ville Linéaire n'utilisera que 20 mètres carrés par habitant
    Le transport en commun réduirait à presque rien la consommation d'automobiles et de pétrole. Le regroupement des habitations diminuerait considérablement le coût de climatisation et de chauffage. La linéarité de la ville permet de réduire le coût d'une multitude de services et de biens: les routes et leur entretien, les réseaux d'aqueduc et d'égouts, les réseaux complexes de distribution (gaz, électricité, cablovision, téléphone, courrier, etc. ),les systèmes de sécurité, l'implantation des industries et la distribution de leurs produits, etc.
    Chaque citoyen économiserait énormément au cours de sa vie. Le transport en commun réduirait à presque rien la consommation d'automobiles et de pétrole. Le regroupement des habitations diminuerait considérablement le coût de climatisation et de chauffage. La linéarité de la ville permet de réduire le coût d'une multitude de services et de biens: les routes et leur entretien, les réseaux d'aqueduc et d'égouts, les réseaux complexes de distribution (gaz, électricité, cablovision, téléphone, courrier, etc. ),les systèmes de sécurité, l'implantation des industries et la distribution de leurs produits, etc. Le coût des services gouvernementaux étant diminué, le montant des taxes s'amoindrirait.
    Citation Envoyé par SK69202 Voir le message
    J'aime bien "le poste incendie par palier", il y a longtemps qu'une ville n'a pas brûler entièrement, et cela semble perdu de vue que l'étalement de l'habitat est un très bon moyen de survire à l'incendie
    Peut-être pas. Dans le texte de Gilles Gauthier :

    Chaque immeuble, légèrement détaché de son voisin, regroupe 328 logements et y loge plus ou moins 775 habitants.
    La ville linéaire c'est avant tout une alternative à la voiture, au parking immense, aux échangeurs tentaculaires, au smog, au bruit... Il faut la comparer, non pas avec un petit village, mais avec des alternatives comme la Burj Dubai ou la X-Seed.

    Regarder New-York, les échangeurs de Chicago, le milliard de véhicules automobiles qui sillonnent la planète, les favelas brésiliennes et autres bidonvilles...

    Selon les Nations-Unies il y avait déjà en 2001, 15 % de la population mondiale (924 millions de personnes) qui vivaient dans ces bidonvilles :

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Bidonvi...ation_actuelle

    Cordialement

  14. #11
    wizz

    Re : La ville linéaire

    une seule ligne de trains, ça fera le bonheur des syndicats de la SNCF ou de la RATP...
    3 fois rien suffira pour paralyser le pays (ou la barre HLM)

  15. #12
    Cécile

    Re : La ville linéaire

    Citation Envoyé par Geb Voir le message
    La ville linéaire c'est avant tout une alternative à la voiture, au parking immense, aux échangeurs tentaculaires, au smog, au bruit... Il faut la comparer, non pas avec un petit village, mais avec des alternatives comme la Burj Dubai ou la X-Seed.
    Des alternatives au tout-voiture, ça existe déjà, et ça semble beaucoup plus crédible que ce machin (dont le coût, je le répète, serait tellement prohibitif que ça ne pourrait être qu'un truc pour pays hyper riche). Je pense qu'on devrait par exemple s'inspirer de villes comme Copenhague que d'imaginer des trucs invivables.

  16. Publicité
  17. #13
    ggauthier

    Re : La ville linéaire

    Ayant créer la ville linéaire (selon gilles gauthier pour différencier ma version), je n'avais pas répondu à ces commentaires de ce site qui me semblent pas assez réfléchis. Les buts principaux de ma conception étant de préserver nos terres agricoles pour les générations futures en évitant la construction de banlieues qui ravagent ces terres indispensables. Un deuxième but était de rendre le transport en commun efficace et compétitif à la voiture. En étant linéaire on réussit à rendre les connexions efficaces. Un autre but était d'améliorer la vie de ses habitants. Quand je lis que certains comparent cette conception aux banlieues parisiennes, ils comparent très mal. Les immeubles dans une ville linéaire ne sont pas regroupés pour créer un ghetto mais implantés dans l'équivalent d'un parc national. Lorsque vous sortez de votre logement, vous êtes dans un parc sans fin, quel immeuble peut vous offrir cela ? De plus, en regroupant et modulant les espaces nous recréons le sentiment d'appartenance que nous retrouvons dans les villages. En donnant des sentiments d'appartenance à un lieu, nous pouvons aider à régler le terrible problème de solitude que nous retrouvons dans nos villes.
    De plus, pensez à tous ces pays en développement qui doivent loger des milliards d'humains qui se retrouvent dans des immeubles super concentrés où la nature est absente, la pollution et le bruit épouvantables.Évidemment un concept de ville linéaire répond à l'expansion de nos villes existantes et on ne peut même pas imaginer détruire les immeubles, quartiers et villes à grande valeur architecturale ou culturelle. La ville linéaire devrait alors que compléter l'expansion de ces villes. Le style des villes linéaires DOIT être varié et les styles illustrés ne sont que des suggestions de départ pour les architectes ou urbanistes qui y porteraient intérêt. Un style se comparant à un village européen à flanc de montagnes est envisageable et personne ne réaliserait que sous ce village serpente les transports en commun indispensables et qui réduisent notre coût de vie (achat de voitures, coût d'alimentation en services, taxes municipales... ).
    Avant de démolir tout projet qui tente de loger agréablement ses habitants et répondre à des lois incontournables de notre écologie et de notre agriculture, pensez à comment vous vous solutionnerez ces urgents problèmes.XXX HS XXX
    Dernière modification par obi76 ; 13/06/2013 à 15h32.

  18. #14
    ansset
    Animateur Mathématiques

    Re : La ville linéaire

    merci pour ces précisions.
    ce concept me fait aussi penser à une serie SF ( defenders ).
    la ville globale y ressemble, mais le reste de la planète n'est pas vide d'humains.
    pourquoi le serait elle.
    et globalement le monde est divisé en 2 , LA ville des Citoyens et le Veld des sans grades.

  19. #15
    myoper
    Modérateur

    Re : La ville linéaire

    Citation Envoyé par ggauthier Voir le message
    Quand je lis que certains comparent cette conception aux banlieues parisiennes, ils comparent très mal. Les immeubles dans une ville linéaire ne sont pas regroupés pour créer un ghetto mais implantés dans l'équivalent d'un parc national. Lorsque vous sortez de votre logement, vous êtes dans un parc sans fin, quel immeuble peut vous offrir cela ?
    Bonsoir.
    Un immeuble de banlieue peut offrir cela car de la même façon, beaucoup ont été prévu pour ça et ne pas ressembler à un ghetto et s'ouvrir dans un parc.
    Mais vous auriez raison, ce n'est pas parce que ça n'a pas été prévu pour être un ghetto que ça n'en fait pas un au final, malgré tout ce qui a été fait pour l'éviter (il y a une différence entre l'intention, la conception et l'utilisation).

  20. #16
    jacquolintégrateur

    Re : La ville linéaire

    Bonsoir
    Si je comprends bien, la "ville linéaire" est tracée selon une ligne, avec les immeubles se succédant tout le long d'une immense avenue qui s'étend d'un bout à l'autre. Mais rien n'empêche de l'enrouler en spirale d'Archimède ou logarithmique, exponentielle ou, même, selon une spirale de Cornu avec deux boucles anti-symétriques. Sans trop serrer les pires. Je ne sais pas ce que ça donnerait en pratique mais j'ai l'impression que ça pourrait faciliter les communications en offrant des possibilités d'emprunter des transversales.
    Cordialement.
    Ne jetez pas l’anathème : il peut servir !

  21. #17
    Alhec

    Re : La ville linéaire

    J'adore ce genre de concept, ça fait rêver. Je n'ai pas grand chose d'autre à ajouter, je n'entends rien en ingénierie.

    J'aime beaucoup ceci aussi: http://www.archiborescence.net/archi...ce/concept.htm

    Mais je crois que c'est encore plus utopique. Je ne sais pas si ma contribution sera jugée utile par la modération mais j'avais envie de partager ça.

  22. #18
    ggauthier

    Re : La ville linéaire

    Pour répondre à jacquolintégrateur, le transport en commun urbain est sous la ville linéaire, le train de banlieue est en partie sous la ville mais peut en sortir pour profiter des paysages et revenir lors de ses arrêts. Le train longue distance sort de la ville et en revient pour les arrêts. Au tout début des formes en ellipse furent expérimentées mais les liens entre les 3 niveaux de transport ne furent pas efficaces. Ça n'empêche pas d'utiliser ces formes mais à une plus grande échelle. Les urbanistes qui devraient implanter la continuité de leur ville par une ville linéaire devrait tenir compte des plus beaux parcours à offrir et de la présence de villes existantes, ce qui apporterait de nombreuses formes et connexions.

    L'archiborescence suggérée par Alhec est intéressante. Il faut tenter d'insérer le maximum de diversité. Mon projet de ville linéaire se veut comme une idée de départ.

    Le vrai problème est d'intéresser des mairies à en faire des plans d'urbanisation, qu'ils pourraient proposer aux constructeurs.

  23. Publicité
  24. #19
    Jean-GUERIN

    Re : La ville linéaire

    Bonjour à toutes et à tous,

    MMhhh ! ?? En France, plus de 60 % des logements sont des maisons individuelles, et le Français moyen qui n'en pa pas encore une rêve de ... SA maison. Pas d'un logement collectif.
    Ensuite, le territoire a plutôt tendance globalement à se désertifier dans des régions entières (Massif Central, Corse, ou autres), on ne manque donc pas de "terres agricoles" dont pas mal sont aujourd'hui en ... friche !
    Enfin, les logement collectifs de bonne qualité, ça existe déjà dans les villes actuelles, qui ne sont pas forcément cauchemardesques ... et qui sont faciles à améliorer, en appliquant des technologies aujourd'hui disponibles.

    Le problème des transports va de toutes façons évoluer grandement dans les prochaines décennies, avec une consommation d'énergie et une pollution très diminuées - comme la consommation et la pollution dues au chauffage / climatisation.

    Le "système" proposé veut tout de même repartir de zéro, en créant un mode d'habitat qui n'a jamais existé dans l'Histoire ... les villes ayant (sommairement) deux modes de création, soit le damier (antiquité gréco-romaine ou Manhattan ...) et le cercle/lacis de ruelles (moyen-âge européen par exemple).

    Donc, je ne vois pas trop ...

    Amitiés,

    Jean
    Γνῶθι σεαυτόν

  25. #20
    jacquolintégrateur

    Re : La ville linéaire

    Citation Envoyé par Jean-GUERIN Voir le message
    Le problème des transports va de toutes façons évoluer grandement dans les prochaines décennies, avec une consommation d'énergie et une pollution très diminuées - comme la consommation et la pollution dues au chauffage / climatisation.
    Bonjour
    Tu as tout à fait raison ! D'une manière générale, les gens, qui essayent d'imaginer ce que pourrait être le futur, ne tiennent aucun compte de l'avance technologique et s'en tiennent à ce qui se fait couramment. On se croirait revenu aux tout premiers temps de l'automobile où on copiait les attelages, en déportant le moteur en avant d'une cabine sur roues, sur le modèle des carrosses !!! Le développement phénoménale des communications, qui verra certainement se généraliser les lignes à très grand débits, ainsi que la télémanipulation vont permettre d'effectuer, à peu près n'importe qu'elle tâche (même impliquant des actions manuelles) à distance sans avoir à se déplacer. Pour prendre un exemple , peut -être amusant, mais très illustratif, un chef cuisinier expert pourra, sur demande, exécuter, chez un particulier, une béarnaise en utilisant un bras robot actionné par télémanipulation !! Les livraisons de produits quelconques d'usage courant, alimentaires ou autres, s'effectueront, en tout endroit, quelque soit l'isolement, au moyen de drônes de petites dimensions. L'avènement de systèmes complètement autopoiëtiques ainsi que le pilotage automatique, autoriseront l'utilisation d'aérocars par n'importe qui, en toute sécurité, éradiquant littéralement les problèmes de transport individuels. Quant au "problème" de l'énergie, je l'ai répété sur plus d'un fil et le ré-affirme, de nouveau: ce n'est rien de plus qu'une guignolerie politique: la Terre intercepte un kilogramme d'énergie chaque seconde dans le rayonnement solaire (suivant E=mc2 ). Cela fait 30000 tonnes par an, 3000 fois ce que consomme l'humanité !! Le Soleil est un réacteur thermonucléaire qui consomme le fuel le plus abondant de l'Univers: l'hydrogène !! Il ne commencera à surchauffer que dans pas mal de dizaines de millions d'années. Bien sûr, pour en tirer vraiment partie, il faudra aller dans l'espace avec des moyens plus performants que ceux dont nous nous contentons à l'heure actuelle parce qu'ils suffisent à satisfaire la demande réduite. Mais, justement, c'est un domaine où ne manquent pas les promesses de l'avance technologique pour la fin du siècle. Alors ne nous fatiguons pas trop pour imaginer des villes à la structure exotique (à moins que ce ne soit une distraction: chacun s'amuse, comme il le souhaite !!). Peut-être irons-nous loger dans l'espace ??
    Cordialement
    Ne jetez pas l’anathème : il peut servir !

  26. #21
    ansset
    Animateur Mathématiques

    Re : La ville linéaire

    pensons aux architectes d'avant qui ont cherché LA ville idéale.
    ce fut souvent des flops.
    Brasilia ( ultra moche ) , St Quentin en France, les projets de le Corbusier ...

  27. #22
    Jean-GUERIN

    Re : La ville linéaire

    Bonjour ansset, Bonjour à toutes et à tous,

    Citation Envoyé par ansset Voir le message
    pensons aux architectes d'avant qui ont cherché LA ville idéale.
    ce fut souvent des flops.
    Brasilia ( ultra moche ) , St Quentin en France, les projets de le Corbusier ...
    Ben euh ! Le problème des "villes nouvelles", c'est qu'on les a souvent construites à des endroits où, depuis 10 000 ans, jamais PERSONNE n'avait eu l'idée saugrenue de s'installer : humidité, "pièges" à vent et à brouillard, etc. A titre personnel, j'ai "donné" pour Cergy-Pontoise et Saint-Quentin-en-Yvelines ... et on ne m'y reprendra plus !

    Amitiés,

    Jean
    Γνῶθι σεαυτόν

  28. #23
    ggauthier

    Re : La ville linéaire

    bonjour à tous,

    pour répondre à Jean-Guérin, un projet comme la ville linéaire s'adresse aux pays en développement qui ont des MILLIARDS de personnes à reloger. Et comme les européens et les nord-américains, ils aspirent tous à vivre dans une maison unifamiliale. Etant canadien, je n'ai jamais tenter de promouvoir la ville linéaire au Québec réalisant que nous avons énormément de terrain. J'ai réalisé récemment que que sur cet immense territoire, il n'y en a que 10 % qui a une grande valeur agricole et, c'est précisément où se sont développées nos villes. Heureusement qu'il y a une loi de protection des terres agricoles qui réussit partiellement à les protéger, comme en Europe. Il n'en est pas de même en Asie.
    Que d'autres architectes n'aient pas réussi à créer de meilleures villes fait que toutes les tentatives d'améliorer notre milieu de vie sera un échec automatique. Nos villes sont la continuité d'un système remontant au temps des romains. Plusieurs utopistes n'ont par contre pas pensé à la transition, on ne peut tout raser et recommencer.
    J'ai tenté depuis 1994 de promouvoir de repenser notre mode d'habitat et ma conclusion est que personne entreprend des actions pour les générations futures: les partis politiques n'ont une espérance que de quelques années et aucun organisme ne nous protège.
    XXX politique XXX Voyant que vous aimez réfléchir, je vous donne le lien de cette ébauche d'organisme qui demande des ajouts.

    XXX HS XXX

    Ce projet demande différents points de vue avant d'être lancée. Je vous parlerez du mode d'implantation, que je crois réaliste dès que le projet tiendra la route.

    au plaisir

    g gauthier
    Dernière modification par obi76 ; 13/06/2013 à 15h30.

  29. #24
    obi76
    Modérateur*

    Re : La ville linéaire

    Bonjour,

    je précise que ce forum n'a pas pour but de parler économie ou politique. C'est un forum scientifique.

    Pour la modération,
    Paradoxalement, ce sont les débats stériles qui se reproduisent le plus.

  30. Publicité
  31. #25
    Jean-GUERIN

    Re : La ville linéaire

    Re-,

    A l'examen, j'ai du mal à discerner les raisons scientifiques et techniques qui conduisent au concept de "ville linéaire". Elles sont exposées dans le concept ; il me semble toutefois que la solution proposée n'est - techniquement - qu'une des solutions possibles parmi beaucoup d'autres, si l'objectif est "amener 10 milliards d'humains au niveau de vie occidental d'ici quelques décennies" avec des flux de consommation de matières premières et d'énergie, et une production de déchets maîtrisés.

    En termes de déplacements, en outre, le mode "linéaire" est par définition beaucoup plus contraignant que le mode "en réseau", puisqu'il concentre TOUS les déplacements d'individus, de matières premières, de produits finis, sur une seule "épine dorsale". Je ne vois d'ailleurs même pas ce qui permet d'affirmer qu'un tel fonctionnement est ... possible ! Comment organiser le système des livraisons, par exemple, horriblement complexe ? Et l'activité industrielle, très sommairement évoquée, sauf erreur ?

    En réfléchissant un peu, il me semble même que le fonctionnement des transports "en réseau" 2D, voire 3D est en fait une condition essentielle du fonctionnement de la cité, puisqu'il a une capacité d'"auto-équilibrage" à l'aide de son maillage, qui disparaît dans la "cité linéaire". Comme le fonctionnement des transports est assimilable à la circulation d'un fluide dans un circuit hydraulique, je vois assez mal le circuit réduit à une seule grosse artère ... Entendons-nous, je parle uniquement de la circulation des matières premières, des biens et des personnes, même pas de la circulation des moyens de transport eux-mêmes ...

    Je ne sais pas si c'est très clair - et c'est très incomplet, mais c'est ce que ce projet m'inspire ...

    Amitiés,

    Jean
    Γνῶθι σεαυτόν

  32. #26
    bobdémaths

    Re : La ville linéaire

    Bonjour,

    Une remarque m'est venue à l'esprit en regardant le schéma de la ville linéaire. Il s'agit de la capacité des différents trains qui circulent en dessous. On peut supposer en effet que la distance entre les habitations et les zones d'emploi sera au moins aussi importante que dans une ville classique, et donc les voyageurs seront aussi nombreux. Pour une ville de taille assez grande, on devrait donc atteindre rapidement une fréquentation de l'ordre de 10 fois (ou 100 fois...) celle du RER A actuellement. Or, celui-ci est quasiment saturé, les trains sont à 2 niveaux, et la fréquence des trains est aux limites imposées par la sécurité. Comment résoudre ce problème ?

  33. #27
    DonPanic

    Re : La ville linéaire

    Citation Envoyé par ggauthier Voir le message
    Au tout début des formes en ellipse furent expérimentées mais les liens entre les 3 niveaux de transport ne furent pas efficaces. Ça n'empêche pas d'utiliser ces formes mais à une plus grande échelle. Les urbanistes qui devraient implanter la continuité de leur ville par une ville linéaire devrait tenir compte des plus beaux parcours à offrir et de la présence de villes existantes, ce qui apporterait de nombreuses formes et connexions.
    Pour avoir droit à un égale répartition de lumière, la ville linéaire devrait être axée Nord-Sud, une moitié de ses habitants jouissant de la lumière du levant, l'autre de celle du couchant

  34. #28
    ansset
    Animateur Mathématiques

    Re : La ville linéaire

    pardonnez moi si vous me pensez HS.
    mais je ne peux dissocier une ville de son "ame".
    exemple au USA on rencontre une différence fondamentale entre des villes comme Boston à l'est
    ( ou au Canada Toronto par ex )
    et à l'inverse LA qui n'est qu'un reseau routier !!!
    Dernière modification par ansset ; 13/06/2013 à 18h16.

  35. #29
    DonPanic

    Re : La ville linéaire

    Citation Envoyé par ggauthier Voir le message
    un projet comme la ville linéaire s'adresse aux pays en développement qui ont des MILLIARDS de personnes à reloger. Et comme les européens et les nord-américains, ils aspirent tous à vivre dans une maison unifamiliale.
    N'y aurait-il pas là quelque suffisance occidentale? dans d'autres régions du globe, on aspire peut-être à vivre en famille élargie, et la cellule normale est peut-être le village, où tous les adultes contribuent à la garde et l'éducation des enfants.

    Note, j'ai fait de menues études en Urbanisme et géographie urbaine, la ville traditionnelle s'établissant autour d'une rupture de charge ou d'un croisement d'axes de circulation, le concept de ville-rue y désigne l'urbanisation traditionnelle où par souci d'économie et de réduction des distances à parcourir, on construisait en mitoyenneté, de part et d'autre des axes de circulation

  36. #30
    ansset
    Animateur Mathématiques

    Re : La ville linéaire

    je prolonge sur deux points, suite à ton mess.
    -l'ame, c'est aussi la culture locale, comment imaginer une structure canonique pour tous ?

    - concernant les transports, j'ai lu "en sous sol".
    j'imagine facilement que ça coute un bras, mais dans le même temps on pense à l'hebergement des plus défavorisés de la planète.
    il y a-t-il un iatus ?

Page 1 sur 2 1 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. Réseau & prisme : linéaire , non linéaire
    Par OnlyHope dans le forum Physique
    Réponses: 2
    Dernier message: 24/10/2010, 12h31
  2. Ville d'obtention du Bac : quelle ville donner ?
    Par Guillaume69 dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 9
    Dernier message: 01/06/2009, 17h18
  3. Optimisation Linéaire/programmation linéaire
    Par lolo844 dans le forum Mathématiques du supérieur
    Réponses: 0
    Dernier message: 25/05/2006, 13h17
  4. définition circuit linéaire et non linéaire
    Par simetoile dans le forum Électronique
    Réponses: 3
    Dernier message: 16/02/2006, 19h26
  5. resolution des equation differentielle lineaire et n-lineaire
    Par TToufik dans le forum Mathématiques du supérieur
    Réponses: 3
    Dernier message: 10/08/2004, 14h02