Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 25 sur 25

Obsessions scientifiques




  1. #1
    Maffe

    Unhappy Obsessions scientifiques

    Bonjour à tous,
    ce topic est probablement un peu curieux ou mal placé mais j'ai du mal à voir où il pourrait être si ce n'est ici.

    J'aurai aimé savoir si je suis le seul à vivre péniblement le fait de trop réfléchir à ce qu'on me présente?!
    Je suis étudiant ingénieur et, au fur et à mesure que je me frotte à des principes physiques nouveaux (relativité, mécanique quantique, entropie, énergie d'une information, rayonnement du corps noir,...) mon cerveau bouillonne sur des idées bien étranges: pourquoi nos théories sont-elles des fonctions continues si notre monde est fait de valeurs discrètes? D'où proviennent les différents patterns formant les propriétés d'analyse de notre neo-cortex? Y a-t-il un lien entre entropie et temps? Peut-on ramener l'espace-temps à un super fluide? Le photon disparait-il car il y a une symétrie dans le transfert d'énergie pour obtenir une information? Quel lien y a-t-il entre la valeur théorique de Pi et les approximations discrètes que l'on en fait dans la pratique? etc.

    Le plus embêtant c'est que ces idées peuvent m'obséder pendant quelques jours à quelques mois, qu'elles ne mènent à rien et qu'elles ne font que consumer mon énergie et m'éloigner de mes cours. Suis-je le seul à éprouver ça face à l'étude des sciences? Comment me débarrasser de ces lubies idiotes sans perdre un temps que je n'ai pas à compulser de la documentation pour trouver d'où proviennent les failles dans ma compréhension de ces principes? J'en ai assez de louer des livres que je n'ai pas le temps de lire ou de passer des heures sur Google à chercher s'il existe une formulation juste me menant vers une solution à ces problèmes.

    Ajoutez à ça que j'ai la curieuse manie de ne pas me satisfaire de réponse simple, même si un problème ne nécessite rien de plus, que j'extrapole facilement sur ma méconnaissance d'un sujet et que je ne supporte pas de ne pas avoir de vue globale d'un sujet. Vous comprendrez vite pourquoi ça me mène à un enfer quasi-psychotique

    Merci d'avance pour vos réponses

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    invite6754323456711
    Invité

    Re : Obsessions scientifiques

    Citation Envoyé par Maffe Voir le message
    Vous comprendrez vite pourquoi ça me mène à un enfer quasi-psychotique
    Pour moi vos questionnements ne font que confirmer le fait qu'il y a un vide dans l’enseignement sur l'épistémologie (des sciences) qui vous permettrez de relativiser et prendre du recul sur vos interrogations totalement justifiées.

    Patrick

  4. #3
    Maffe

    Re : Obsessions scientifiques

    Merci pour votre réponse.
    Que me manque-t-il exactement pour pouvoir relativiser ceci selon vous? Vers quoi devrais-je me tourner?


  5. #4
    doul11

    Re : Obsessions scientifiques

    Bonsoir,

    Citation Envoyé par Maffe Voir le message
    Ajoutez à ça que j'ai la curieuse manie de ne pas me satisfaire de réponse simple, même si un problème ne nécessite rien de plus, que j'extrapole facilement sur ma méconnaissance d'un sujet et que je ne supporte pas de ne pas avoir de vue globale d'un sujet. Vous comprendrez vite pourquoi ça me mène à un enfer quasi-psychotique
    En effet cela peut ce comprendre et la remarque de Patrick est pertinente. Il ne faut pas oublier qu'une théorie n'est qu'une théorie, J'aborde la physique sous un angle très pragmatique et je n'ai plus de problème.
    La logique est une méthode systématique d’arriver en confiance à la mauvaise conclusion.

  6. #5
    invite6754323456711
    Invité

    Re : Obsessions scientifiques

    Citation Envoyé par Maffe Voir le message
    Que me manque-t-il exactement pour pouvoir relativiser ceci selon vous? Vers quoi devrais-je me tourner?
    C'est difficile car nous ne pouvons être dans votre tête et ne connaissons pas de ce fait les a-priori que vous êtes construit. Dans le contexte d'un forum il vous faut poser des questions précises concernant un sujet donné. Par exemple en ce qui concerne la relativité restreinte : http://forums.futura-sciences.com/ph...ml#post4486438

    Patrick

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    Cotissois

    Re : Obsessions scientifiques

    Bonjour Maffe,
    Rien de grave, c'est une hyper curiosité assez impatiente mêlée d'un grand niveau d'exigence parce qu'au fond vous cherchez une sorte de théorie unifiante et ça oblige à dépasser la simple connaissance par coeur de lois diverses. Vous en cherchez le sens, en fait vous êtes philosophe mais non pas sur la vie humaine mais sur la réalité (vie?) physique.
    En gros, vous mettez 90% de votre énergie dans une réflexion philosophique, mais soyez aussi patients sur l'espoir d'obtenir des réponses trop rapidement, et ne voyez pas la vie comme une simple réflexion. Donc sachez faire la part des choses, surtout au moment où vous demandera d'accélérer des processus non-philosophiques de rédaction et de synthèse, tout aussi scientifiques soient-elles, pour remplir votre CV et vous donner ainsi les moyens de vos ambitions

  9. #7
    tankraid

    Re : Obsessions scientifiques

    Salut Maffe ,
    juste avant de répondre à ta discussion, je souhaite dire avant tout que je suis un simple étudiant en 1ère année de licence en Biologie (donc pardonnez mon ignorance
    sur certains sujets ).....
    le point de vue que tu adoptes me rappelle celui des mathématiciens (projection des données/résultats/théories à travers des expressions numériques), l'un des plus
    grands problèmes que j'ai pu constater dans les études est le soucis de vouloir unifier un ensemble de données acquis sous une même bannière (lois, modèle de
    fonctionnement...)
    L'un des conseils que je pourrai te donner (il s'agit là de quelque chose à prendre avec de grosses pincettes) est d'accepter la diversité des points de vues adoptés dans la discipline dans laquelle tu travailles, la science n'a jamais été "absolument" exacte, c'est un domaine qui est constamment en évolution. Le travail d'un chercheur peut, dans
    certains cas, se rapprocher à un effort d'approximation des connaissances exactes. Donc il faut pouvoir accepter une certaine part d'incertitude dans l'enseignement que
    l'on reçoit.
    (n'hésiter pas à me corriger si j'ai dit quelque chose d’erronée )

  10. Publicité
  11. #8
    Deedee81

    Re : Obsessions scientifiques

    Salut,

    Citation Envoyé par tankraid Voir le message
    (n'hésiter pas à me corriger si j'ai dit quelque chose d’erronée )
    Ben non, c'est très bien

    Maffe, je ne suis pas psychologue, mais mon avis est qu'il faut éviter d'être trop impatient, tout simplement. Tout ne s'apprend pas tout de suite et instantanément (le monde est vaste, ce qui s'y passe aussi et les explications aussi) et, ensuite, comme tankraid le dit, il y a encore des choses à découvrir et tu auras certainement l'occasion d'apporter quelques pierres à l'édifice.

    Tout physicien (ou presque ) attend impatiemment la découverte de la "théorie de tout" et se désespère en se disant qu'il ne sera probablement plus de ce monde lorsqu'on y arrivera. Mais, bon, ça n'empêche pas d'avancer. Le chemin est aussi passionnant que la ligne d'arrivée
    Tout est relatif, et cela seul est absolu. (Auguste Comte)

  12. #9
    tankraid

    Re : Obsessions scientifiques

    une p'tite citation de Robert Louis Stevenson dans Voyage avec un âne dans les Cévennes:

    -«Quand à moi, je voyage non pour aller quelque part, mais pour marcher. Je voyage pour le plaisir de voyager. L’important est de bouger, d’éprouver de plus près les nécessités et les embarras de la vie, de quitter le lit douillet de la civilisation, de sentir sous mes pieds le granit terrestre et les silex épars avec leurs coupants.»

  13. #10
    lereveur19

    Re : Obsessions scientifiques

    Citation Envoyé par tankraid Voir le message
    une p'tite citation de Robert Louis Stevenson dans Voyage avec un âne dans les Cévennes:

    -«Quand à moi, je voyage non pour aller quelque part, mais pour marcher. Je voyage pour le plaisir de voyager. L’important est de bouger, d’éprouver de plus près les nécessités et les embarras de la vie, de quitter le lit douillet de la civilisation, de sentir sous mes pieds le granit terrestre et les silex épars avec leurs coupants.»
    ah je l'aime cette citation. merci

  14. #11
    toothpick-charlie

    Re : Obsessions scientifiques

    Citation Envoyé par tankraid Voir le message
    une p'tite citation de Robert Louis Stevenson dans Voyage avec un âne dans les Cévennes:

    -«Quand à moi, je voyage non pour aller quelque part, mais pour marcher. Je voyage pour le plaisir de voyager.»
    c'est joli mais justement la recherche scientifique ce n'est pas tout à fait ça: le but compte aussi, même si on se fait plaisir juste en "voyageant".

  15. #12
    noureddine2

    Re : Obsessions scientifiques

    Citation Envoyé par Maffe Voir le message
    Je suis étudiant ingénieur et, au fur et à mesure que je me frotte à des principes physiques nouveaux (relativité, mécanique quantique, entropie, énergie d'une information, rayonnement du corps noir,...) mon cerveau bouillonne sur des idées bien étranges:
    salut , moi aussi ça me dérange que des scientifiques affirment qu'une théorie est la seule qui décrit la réalité . surtout si ma théorie est différente , mais dans cette discussion http://forums.futura-sciences.com/de...imulation.html
    je considère la théorie comme une simulation approximative , et il peut y avoir plusieurs théories concurrentes .
    mon conseil est que tu n'as pas le temps d'étudier toutes les théories , tu dois te concentrer dans tes cours .
    et utiliser un peu le rasoir d'Occam , car la capacité de notre cerveau est limité . bon courage .

  16. #13
    Deedee81

    Re : Obsessions scientifiques

    Salut,

    Citation Envoyé par noureddine2 Voir le message
    moi aussi ça me dérange que des scientifiques affirment qu'une théorie est la seule qui décrit la réalité .
    On n'affirme pas ça !!!! Il n'y a pas une seule théorie qui décrit la réalité. On ne sait même pas si nos théories décrivent vraiment la réalité (qui est plutôt du ressort de la philosophie) si ce n'est la réalité physique (nom que je donne aux résultats expérimentaux).

    La seule chose c'est que sur Futura Science ont doit rester dans le cadre de la.... science ! Forcément. On n'y discute ni couture, ni spiritisme, ni philosophie..... Et les théories farfelues sont à bannir.
    EDIT mais comme toothpick le dit, on aime aussi voyager de temps en temps

    Citation Envoyé par noureddine2 Voir le message
    surtout si ma théorie est différente , mais dans cette discussion http://forums.futura-sciences.com/de...imulation.html
    je considère la théorie comme une simulation approximative , et il peut y avoir plusieurs théories concurrentes .
    Il y a déjà plusieurs théories concurrentes.

    Citation Envoyé par noureddine2 Voir le message
    mon conseil est que tu n'as pas le temps d'étudier toutes les théories , tu dois te concentrer dans tes cours .
    et utiliser un peu le rasoir d'Occam , car la capacité de notre cerveau est limité . bon courage .
    Ca, par contre, ce sont de bons conseils

    D'abord l'utile, puis l'agréable, et après si on peut joindre les deux c'est encore mieux.
    Dernière modification par Deedee81 ; 13/05/2013 à 13h43.
    Tout est relatif, et cela seul est absolu. (Auguste Comte)

  17. #14
    albanxiii

    Re : Obsessions scientifiques

    Bonjour,

    Citation Envoyé par Maffe Voir le message
    pourquoi nos théories sont-elles des fonctions continues si notre monde est fait de valeurs discrètes?
    Parce que le degré d'approximation ainsi fait est tellement négligeable qu'on ne gagnerait absolument rien, mais rien de rien, on y perdrait même, à faire autrement.

    Quand vous mesurez une distance, vous avez quelle précision ? Ca vaut la peine de descendre à l'angström, qui est la taille moyenne d'un atome ?

    Peut-ête que vous apprécierez cette citation de Yves Rocard à sa juste valeur : "La physique est toujours un petit peu fausse", à laquelle je rajoute que parfois ce petit peu est vraiment insignifiant.

    @+
    Not only is it not right, it's not even wrong!

  18. #15
    f6bes

    Re : Obsessions scientifiques

    Citation Envoyé par Maffe Voir le message
    Ajoutez à ça que j'ai la curieuse manie de ne pas me satisfaire de réponse simple, même si un problème ne nécessite rien de plus
    Bjr à toi,
    Pourquoi vouloir à tout prix du " compliqué "....si la réponse est simple.
    Avec un marteau je frappe sur un clou. Le clou s'enfonce sous l'action du marteau.
    Explique moi le, d'une façon....NON SIMPLE.
    Faut peut etre pas se taper la tete contre le mur si c'est pas utile !!

    Bon W E
    "Ce fut la goutte d'eau de trop qui mit le feu aux poudres!"

  19. #16
    ansset

    Re : Obsessions scientifiques

    je regrette que maffé, si avide et curieux, soit disparu après 2 posts !??

  20. #17
    JPL

    Re : Obsessions scientifiques

    Peut-être a-t-il été déçu par les réponses. En effet quand on a des idées obsessionnelles ou des interrogations obsessionnelles (cela m'est arrivé il y a très longtemps à certaines périodes) les réponses "raisonnables" et "de bon sens" ne sont pas de bonnes réponses parce qu'elles passent totalement à côté de la dimension psychologique du problème. Dans un autre domaine c'est comme quelqu'un qui a peur du vide : il a beau être protégé par une rambarde, attaché à une corde (ou autre moyen de protection) il a peur malgré tout s'il est au sommet d'une tour ou au bord d'un précipice, même s'il sait que c'est irrationnel.

    Donc la bonne réponse serait plutôt à chercher du côté d'une démarche progressive de conquête d'un équilibre personnel global, voire d'une aide psychologique si c'est trop inconfortable ou angoissant. Mais sauf dans des cas exceptionnels car pathologiques ce genre de problème ne dure qu'un temps.
    Rien ne sert de penser, il faut réfléchir avant - Pierre Dac

  21. #18
    Vladzol

    Re : Obsessions scientifiques

    Salut,

    Citation Envoyé par Maff
    J'aurai aimé savoir si je suis le seul à vivre péniblement le fait de trop réfléchir à ce qu'on me présente?!
    Je suis étudiant ingénieur et, au fur et à mesure que je me frotte à des principes physiques nouveaux (relativité, mécanique quantique, entropie, énergie d'une information, rayonnement du corps noir,...) mon cerveau bouillonne sur des idées bien étranges [...]
    Pourquoi vouloir te débarrasser de ces "obsessions" et non pas essayer d'en faire un atout? Si ta forme d'esprit t'amène à te poser des questions de fond, pourquoi ne pas envisager de faire un métier (par exemple celui de chercheur) qui consiste à creuser jusqu'au fond des choses pour essayer d'en extraire quelque-chose de nouveau?
    Dernière modification par Vladzol ; 18/05/2013 à 15h22.

  22. #19
    ._____.

    Re : Obsessions scientifiques

    Bonjour,
    je suis apparemment comme vous sur certains points, mes questions prennent tellement de place que les cours arrivent après dans la liste d'importance, je pourrais réfléchir à la même questions plusieurs semaines ou plusieurs mois et ça devient presque maladif, d'une certaine manière je pense d'abord à ma santé qu'aux cours en réfléchissant à ces questions... Mes cours ne m'intéressent pas car ils ne répondent pas à mes questions (du moins pas encore). Moi je ne crois qu'en moi et j'ai une fâcheuse tendance à toujours chercher les formules et équations moi-même (ce qui peut être un atout). Je déteste recevoir la réponse servie sur un plateau qui est généralement simplifiée (comme vous je n'aime pas ce qui est simple). Je pense malgré tout qu'il est aussi mauvais de dire oui en 40 mots que d'expliquer la physique quantique en 2. A force de vouloir toujours trouver les réponses moi même j'ai fini par avoir une meilleure imagination,
    je me suis largement amélioré en mathématique, il y a donc du bon dans ces questions et je suis tombé amoureux des maths! (Donc ces questions ne mènent pas à rien)
    Je pense que derrière chaque questions que l'on peut se poser se cache une ambition plus ou moins grande (qui peut bien sûr devenir une obsession si elle est trop grande) de vouloir trouver la solution. A votre place je mettrais cette volonté cachée dans la recherche de nouvelle formules, de nouvelles méthodes etc...
    Après il faut voir si ces questions vous tracassent, si elles donnent une sorte de vide dans vos cours que vous voulez combler, si elle vous empêche réellement de comprendre le cours. (Désolé si je répète des choses déjà dîtes)
    J'espère vous avoir aidé.

  23. #20
    JPL

    Re : Obsessions scientifiques

    Citation Envoyé par ._____. Voir le message
    et je suis tombé amoureux des maths!
    Il y a un âge où il faut aussi penser à tomber amoureux d'autre chose (bien que le mot chose soit mal approprié dans ce cas)
    Rien ne sert de penser, il faut réfléchir avant - Pierre Dac

  24. #21
    albanxiii

    Re : Obsessions scientifiques

    Re,

    Citation Envoyé par Vladzol Voir le message
    Pourquoi vouloir te débarrasser de ces "obsessions" et non pas essayer d'en faire un atout? Si ta forme d'esprit t'amène à te poser des questions de fond, pourquoi ne pas envisager de faire un métier (par exemple celui de chercheur) qui consiste à creuser jusqu'au fond des choses pour essayer d'en extraire quelque-chose de nouveau?
    Quand ça tourne à la proscratination, ou à refaire ce qui a déjà été fait, mais d'une façon totalement inutile, ça ne mène pas très loin.

    @+
    Not only is it not right, it's not even wrong!

  25. #22
    ._____.

    Re : Obsessions scientifiques

    Les autres choses sont trop compliquées

  26. #23
    Alhec

    Re : Obsessions scientifiques

    Citation Envoyé par JPL Voir le message
    Il y a un âge où il faut aussi penser à tomber amoureux d'autre chose (bien que le mot chose soit mal approprié dans ce cas)
    Le conseil de JPL reformulé: "si tu te trouvais une gonzesse, tu serais pas aussi à cran."

  27. #24
    JPL

    Re : Obsessions scientifiques

    Citation Envoyé par Alhec Voir le message
    Le conseil de JPL reformulé: "si tu te trouvais une gonzesse, tu serais pas aussi à cran."
    Ou un mec : le mariage pour tous a été validé hier par le conseil constitutionnel.
    Rien ne sert de penser, il faut réfléchir avant - Pierre Dac

  28. #25
    Vladzol

    Re : Obsessions scientifiques

    Citation Envoyé par albanxiii
    Quand ça tourne à la proscratination, ou à refaire ce qui a déjà été fait, mais d'une façon totalement inutile, ça ne mène pas très loin.
    Effectivement. Mais diriger le flux "obsessionnel" vers une problématique utile?

    Comme on sait, Einstein et Michele Besso furent unis par une longue amitié. La soeur de de ce dernier, un jour, interrogea Einstein: "Pourquoi Michele n'a t il pas fait de découverte importante en mathématiques?" Einstein répondit en riant: "Mais c'est un très bon signe. Michele est un humaniste, un esprit universel, trop intéressé par trop de choses pour devenir un monomaniaque. Seul un monomaniaque obtient ce que l'on appelle des 'résultats' ".
    Besso ayant poussé Einstein à s'expliquer, celui-ci confirma:"Je persite à croire que tu aurais pu faire éclore des idées de valeur dans le domaine scientifique si tu avais été assez monomane. Un papillon n'est pas une taupe mais aucun papillon ne doit le regretter."
    http://unesdoc.unesco.org/images/000...7/074771fo.pdf

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. Magazines scientifiques
    Par physikaddict dans le forum Lectures scientifiques
    Réponses: 20
    Dernier message: 14/10/2009, 08h18
  2. portrait de scientifiques.
    Par guizmo123 dans le forum Physique
    Réponses: 4
    Dernier message: 21/03/2008, 14h57
  3. Scientifiques
    Par flimo dans le forum Science ludique : la science en s'amusant
    Réponses: 80
    Dernier message: 06/10/2005, 08h23