Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 9 sur 9

régulation proportionnelle intégrale ?



  1. #1
    gizmo54

    Question régulation proportionnelle intégrale ?


    ------

    bonjour, quelqu'un peut il me dire ce qu'on appelle une régulation proportionnelle intégrale ??? (catégorie B) en matière de chauffage, en termes simples merci.

    Je m'explique : j'ai acheté récemment un appartement à rénover. Cet appartement présentait une isolation thermiquement "faible" (murs béton banchés doublés placo plâtre + polystyrène 5cm, fenêtres bois hors d'age avec double vitrage "isolar 6...bref un appart années 80 ).
    Cet appart est chauffé par une chaudière gaz -individuelle- de 23Kw (central gaz), la "régulation" d'ambiance d'origine est faite par un thermostat classique (mécanique, non programmable, à molette...et d'une précision douteuse).
    J'ai d'abord commencé par remplacer le thermostat d'origine (2 fils) par un thermostat électronique d'ambiance (à régulation proportionnelle intégrale cat b 15 min) afin de permettre une temporisation "jour/nuit" et une th plus précise...ce qui a bien fonctionné jusqu'alors (du moins cela a nettement amélioré le chauffage du fait de la programmation mais jamais de manière stable).
    J'ai ensuite entrepris de renforcer l'isolation de l'appartement par un doublage des parois froides avec un doublage mince type "dépron" (polystyrène extrudé).
    Pour finir, j'ai remplacé les fenêtres défaillantes par des menuiseries PVC avec un double vitrage "thermo phonique" (10/14/4 argon + peu émissif sur châssis à triple chambres).
    Or à ma grande surprise, depuis cette dernière modif mon thermostat d'ambiance fonctionne différemment !

    Jusqu'alors en mode "jour", il se contentait de démarrer un ou deux 10èmes de ° en dessous pour se couper dès la température programmée atteinte puis redémarrer pour se couper et ainsi de suite jusqu'au passage en mode "nuit"

    Depuis la pose de ces menuiseries, le fonctionnement diffère complètement : à l'approche de la T° voulue (ex 20), le chauffage s'enclenche...et ne se coupe presque plus jusqu'à la programmation suivante; la température se régule et est plus stable (mais avec des micro évolutions de l'ordre de 0.1°), car j'ai été contraint de réduire très fortement l'aquastat de la chaudière...résultat ma chaudière démarre et se coupe sans arrêt (mais avec une température de chauffe moindre); est ce normal ? je crains de consommer bcp + de gaz qu'auparavant (un comble)...est ce du à cette "régulation proportionnelle intégrale"????
    merci de vos commentaires

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    Jack
    Modérateur

    Re : régulation proportionnelle intégrale ?

    D'après les symptômes, il apparait que les problèmes sont plutôt dus à un problème de seuils de déclenchement, qu'à un problème de régulation PI.

    Il me parait normal que le régulateur régisse différemment puisque le comportement thermique de l'appartement a changé.

    En principe, un régulateur comporte un correcteur dont on doit régler les paramètres afin de répondre au mieux au couple précision/rapidité de la régulation.

    Si ces paramètres sont réglés définitivement, la régulation globale de la température de l'appartement va réagir différemment.

    Il est normalement assez aléatoire de faire un réglage empirique des paramètres. Peut-être par contre que les seuils de mise en fonctionnement et coupure de la chaudière sont modifiables.

    Il faudrait voir de ce côté-là.

    A+

  4. #3
    abracadabra75

    Re : régulation proportionnelle intégrale ?

    Bonjour.
    La question ne me semble pas tellement 'électronique'
    Peut-être pourrais-tu poser ta question dans la rubrique 'Dépannage'? (ou demander le déplacement)
    Il me semble y avoir vu des questions de ce type.
    A+
    Il n'y a que dans le dictionnaire où 'réussite' vient avant 'travail'.

  5. #4
    gizmo54

    Re : régulation proportionnelle intégrale ?

    merci pour ces précisions, en fait à force de "tattonnements" entre la t° demandée au thermostat et le réglage de l'aquastat j'arrive à une solution très satisfaisante en terme de confort thermique et de stabilité, les paramètres du thermostat n'étant pas réglables (aucun) ni ceux de l'entrée de chaudière (âgée de 11 ans) je me contente de faire un "compromis" sur les choses sur lesquelles je peux agir...et ca marche plutôt bien à priori ! un peu de patience résout mon soucis, j'ai mieux compris comment fonctionnait le thermostat (je n'imaginais pas une fonction de régulation...PI)

    Merci à tous, quand au déplacement dans la rubrique "dépannage" (remarque justifiée) je vais essayer de faire le nécessaire.

  6. Comparatifs

    Gagnez du temps et de l'argent grâce à nos comparatifs de produits. Parmi nos sujets :
  7. #5
    Narduccio

    Re : régulation proportionnelle intégrale ?

    Citation Envoyé par gizmo54 Voir le message
    bonjour, quelqu'un peut il me dire ce qu'on appelle une régulation proportionnelle intégrale ??? (catégorie B) en matière de chauffage, en termes simples merci.
    Il s'agit d'une régulation associant une action proportionnelle et une action intégrale.
    L'action proportionnelle envoie un signal proportionnel au signal d'erreur. Prenons un exemple, mais avec des chiffres qui ne représentent pas la réalité. Mettons que tu as une régulation proportionnelle dont la bande de réglage est de + ou - 4°C. Ainsi, tu as un écart de 4°C par rapport à ta température de référence, la puissance de ton chauffage sera de 100%. Si ton écart est de 2°C, la puissance de chauffage est donc de 50%. On voit que dans un système réel ou il y a des pertes, la déperdition thermique de ton habitat, tu n'arrivera jamais à atteindre la température de réglage, tu atteindra une température ou ton organe de régulation équilibrera la puissance produite et les pertes inévitables de l'installation. Bien entendu, si les pertes diminuent, à la suite de la montée en température de l'extérieur par exemple, cette température réglée va avoir tendance à se rapprocher de la température de réglage. Et inversement si tes pertes augmentant, par exemple, du fait du refroidissement nocturne.

    Mais, pour palier à cet état de fait, on peut ajouter un module de régulation à action intégrale. Ce module envoie un signal tant que la température réglée n'est pas identique à la température de réglage. Mais, il intègre aussi le temps pendant laquelle cette température n'est pas atteinte. Son fonctionnement est un peu plus compliqué à expliquer. Mettons qu'il agisse de 1%/1°C/1mn. Chaque minutes ou il détectera un écart d'un degré, il augmentera le signal d'ouverture (s'il s'agit d'un robinet réglant) de 1% et l'inverse quand on dépasse la température de réglage. Donc, si l'écart dure 10 minutes, il ouvrira la vanne de 10%, puis proportionnellement à l'écart (0,5% - 0,25% - 0,1%, ...) et commencera à la refermer quand il atteindra la température de réglage. Si son action est trop importante, ce module va entrainer des pompages importants des organes réglants pouvant entrainer des effets de résonance.
    L'action conjointe et bien réglée des 2 modules va permettre un réglage fin de la température sans phénomènes de variations importantes de températures.
    "Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable". Karl Popper

  8. A voir en vidéo sur Futura
  9. #6
    gcortex

    Re : régulation proportionnelle intégrale ?

    Tout à fait,

    le mieux c'est un asservissement tout ou rien
    avec un gradateur à train d'ondes
    car il n'y a aucune correction à faire...


  10. Publicité
  11. #7
    abracadabra75

    Re : régulation proportionnelle intégrale ?

    Citation Envoyé par gcortex Voir le message
    Tout à fait,

    le mieux c'est un asservissement tout ou rien
    avec un gradateur à train d'ondes
    car il n'y a aucune correction à faire...

    Sûr.... mais son thermostat n'est pas de ce type.
    A+
    Il n'y a que dans le dictionnaire où 'réussite' vient avant 'travail'.

  12. #8
    invite76532345
    Invité

    Re : régulation proportionnelle intégrale ?

    Bonjour à tous

    Excusez un fossilequi prend part à votre discussion; plus dans le coup je veux bien prendre un ticket d'entrée
    Il me semblait que sur une chaudière domestique le raccordement du thermostat d'ambiance se faisait toujours et uniquement sur 2 bornes,un thermostat étant en fait un contact asservi à la température, à action tout ou rien.
    La question à laquelle mon dernier neurone peine à trouver la réponse est: comment avec un signal "tout" ou rien" peut on moduler la puissance d'un brûleur à gaz dont le réglage est fixe (et fort heureusement inaccessible aux personnes non averties)? sinon en intégrant, dans le temps des périodes "marche/arrêt".
    Autre solution, n'utiliser qu'une partie du flux du liquide caloporteur (l'eau dans un chauffage central domestique) au moyen d'un circuit hydraulique type vanne 3 ou 4 voies mais cela ne semble pas être utilisé dans notre cas.
    Un vieil adage des bureaux d'étude, dont j'ai eu l'honneur d'être membre durant des années est:
    "Pourquoi faire simple quand on peut compliquer ? ".
    Il me semble que toutes les réponses (sauf une) à la question d'origine (rappel: qu'appelle t-on une régulation proportionnelle/intégrale ?) sont dictées par cet adage.
    Je reste prétendant au titre

    A+
    Papykiwi

  13. #9
    gcortex

    Re : régulation proportionnelle intégrale ?

    Effectivement, çà n'a pas de sens un correcteur PI en TOR
    il faudrait 3 fils ou un truc à pile qui fonctionne de la
    manière suivante:
    Si trop froid et éteint depuis 15s alors allumer
    Si trop chaud et allumé depuis 15s alors éteindre

    Avec un seul seuil !!!

    Donc éviter la vielle bilame...

Discussions similaires

  1. expression d'une intégrale en termes d'une intégrale elliptique
    Par gatsu dans le forum Mathématiques du supérieur
    Réponses: 1
    Dernier message: 25/09/2007, 19h00
  2. proportionnelle
    Par mav62 dans le forum Mathématiques du collège et du lycée
    Réponses: 2
    Dernier message: 06/08/2007, 16h13
  3. Régulation
    Par Fred677 dans le forum Électronique
    Réponses: 3
    Dernier message: 07/04/2007, 09h27
  4. intégrale mathématique vs intégrale physique
    Par charly dans le forum Mathématiques du supérieur
    Réponses: 12
    Dernier message: 17/04/2006, 19h35
  5. force proportionnelle à la masse ?
    Par anonymus dans le forum Biologie
    Réponses: 15
    Dernier message: 14/09/2005, 10h34
Découvrez nos comparatifs produits sur l'informatique et les technologies.