Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 21 sur 21

Le circuit mystère n°1



  1. #1
    invite03481543

    Le circuit mystère n°1


    ------

    Salut,

    pour ceux que ça intéresse:

    http://forums.futura-sciences.com/sh...410#post925410

    Bon courage.
    @+

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    jiherve

    Re : Le circuit mystère n°1

    Bonsoir
    De mon temps on faisait des générateur à courant constant avec un truc de ce genre, une petite résistance supplémentaire en série avec l'entrée non inverseuse et hop.
    une variante amusante!
    qu'est ce que c'est ?
    role et valeur de R5 ?
    JR
    Images attachées Images attachées  

  4. #3
    invite03481543

    Re : Le circuit mystère n°1

    Mon exo n'est pas un générateur de courant constant...
    D'où la subtilité...

    @ pluche.

  5. #4
    invite14532198711
    Invité

    Re : Le circuit mystère n°1

    Salut,

    alors je ne vois pas le truc, sinon qu'on doit chercher un truc compliqué alors que c'est simple !.
    Déjà aux premiers abords on voit qu'il s'agit d'un "vulgaire" ampli non inverseur, mais R3 complique un peu les choses. R3 fournit une impedance d'entrée constante dans la plage linéaire. En saturation, le fonctionement doit changer, la position de R3 oblige un hysteresis, Ie peut devenir negatif dans ce cas.
    Comment exprimer l'impedance d'entrée par contre....

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. #5
    Jack
    Modérateur

    Re : Le circuit mystère n°1

    R3 fournit une impedance d'entrée
    L'impédance d'entrée ne dépend pas uniquement de R3.

    Tu as trouvé quoi pour Ve/Ie?

    A+

  8. #6
    girolle

    Re : Le circuit mystère n°1

    Bonjour,
    En régime linéaire, le montage simulerait il une résistance négative ?

  9. Publicité
  10. #7
    Jack
    Modérateur

    Re : Le circuit mystère n°1

    Je trouve qu'il serait plus rigoureux de commencer par répondre aux premières questions avant de proposer une application ou un nom à ce montage.

    A+

  11. #8
    girolle

    Re : Le circuit mystère n°1

    Si je prends l'hypothèse que ce montage fonctionne en régime linéaire, alors je trouve que Ze= ve/ie = -R1/(R2.R3) d'où mon propos sur la simulation de résistance négative...Correct ou non ?

  12. #9
    Jack
    Modérateur

    Re : Le circuit mystère n°1

    presque.

    Tu n'aurais pas interverti les indices de certaines résistances?

    A+

  13. #10
    girolle

    Re : Le circuit mystère n°1

    De toute façon ma réponse était incohérente ...car non homogène au niveau unitaire !
    C'est plus probablement Ze=-(R1.R3)/R2

  14. #11
    Jack
    Modérateur

    Re : Le circuit mystère n°1

    C'est mieux

    On attend Hulk pour la suite ...

    A+

  15. #12
    girolle

    Re : Le circuit mystère n°1

    La suite, c'est quoi faire avec la chose ...
    On peut certainement s'en servir pour annuler la résistance totale d'un circuit RLC et ainsi avoir des oscillations non amorties; ce montage "réinjectant", si on s'y prend correctement, autant d'énergie dans le circuit que n'en consomme la résistance effectivement présente.

  16. Publicité
  17. #13
    Jack
    Modérateur

    Re : Le circuit mystère n°1

    Tu devrais regarder du côté des gyrateurs ...


    A+

  18. #14
    girolle

    Re : Le circuit mystère n°1

    J'avoue humblement ne point connaître les individus que tu nommes gyrateurs...donc ne peux aller les voir !

  19. #15
    gebog75

    Re : Le circuit mystère n°1

    Bonjour,

    ce circuit mystère ne serait il pas un convertisseur d'impédance négative (donc un gyrateur) ?
    Sauf erreur de ma part, et en simplifiant (AOP parfait) :
    (1) Vs/Ve = 1 + R2/R1
    (2) Vs - Ve = - R3 x Ie
    et à partir de là ,
    Ze = Ve/Ie = - R3 x R1/R2
    qui simule donc une impédance négative

    Si on extrapole, en remplaçant R2 par une capa d'impédance Z2 = -1/j(2 x Pi x F) x C2 , on obtient par ce circuit une inductance équivalente :
    Ze = Leq = + j (2 x Pi x F) C2 x R3R1

    A+

  20. #16
    Jack
    Modérateur

    Re : Le circuit mystère n°1

    J'avoue humblement ne point connaître les individus que tu nommes gyrateurs...donc ne peux aller les voir !
    C'est vrai que le gyrateur est un peu tombé en désuétude, mais un petit coup de google t'en apprendra un peu plus.

    A+

  21. #17
    Shaiton

    Re : Le circuit mystère n°1

    Bonjour,
    je n'ai rien a dire de plus que ce qui à été dit (en fait pour les exercices, j'ai tendance à regarder ce que font les autres :s, je sais, ce n'ai pas la bonne methode...).
    Ce qui ne m'empèche pas de lire les différentes réponses .

    HULK28, sympa ce montage ^^.
    Mais je m'interresse au gyrateur...
    Ca sert à faire tourner d'1/4 de tour la matrice des coefficients... les profs sont assez avare d'explication la dessus oO. On transformerai ainsi la sefl en capa. (enfin, si ma mémoire ne me joue pas des tours...)
    Exact?
    Le Geek Sportif !

  22. #18
    Shaiton

    Re : Le circuit mystère n°1

    Citation Envoyé par gebog75 Voir le message
    un convertisseur d'impédance négative (donc un gyrateur)
    A ouais, ca me dit quelque chose ca aussi

    par là j'ai trouvé des truc interressants... qui ressemblent étrangement .
    https://webafs3.cern.ch/bjerome/educ...tdAOP_L2S4.pdf
    J'appuis donc la réponse proposant le gyrateur.

    Manque de pot, j'ai pas trouvé les corrigés... je repars a la chasse
    Le Geek Sportif !

  23. Publicité
  24. #19
    invite03481543

    Re : Le circuit mystère n°1

    Salut,

    oh, je pars 5mn et plein de réponses, c'est super ça!

    Déjà un grand bravo à girolle et à Gebog75.

    Oui il s'agit bien d'un NIC (Negative impedance converter), c'est bien d'avoir reconnu ce montage assez peu courant.

    Alors voici la solution à mon problème:

    Comme vous l'avez vu, il y a deux réactions une positive et une négative donc on ne peut à priori conclure sur le mode d'étude.
    En regardant de plus près, en fixant Ve on voit que si Vs augmente alors seule v- augmente et par conséquence Vs diminue, de même si Vs diminue alors v- diminue et donc Vs augmente.
    On en déduit que ce montage fonctionne en partie en mode linéaire puisque Vs est stabilisée, donc nous pouvons faire l'étude dans ce mode ainsi (v+)-(v-)=0.

    La tension d'entrée en v- s'écrit:

    v-=(R1/R1+R2)*Vs

    soit aussi Ve=(R1/R1+R2)*Vs

    Vs+R3*ie -Ve=0 => Vs=-R3ie+Ve

    on élimine Vs des équations et Ve=(R1/R1+R2)*(-R3ie+Ve)

    D'où Re=Ve/ie= -R1R3/R2



    L'application donnée par girolle est une des applications directe de ce montage à savoir compenser et entretenir un oscillateur sinus, une autre éliminer les résistances parasites.

    @+
    Dernière modification par HULK28 ; 14/01/2007 à 08h12.

  25. #20
    JP

    Re : Le circuit mystère n°1

    Salut,

    Il me semble qu’il faut aussi que la contre réaction négative soit supérieure à la contre réaction négative donc que R3>R2.

    a+
    JP

  26. #21
    invite03481543

    Re : Le circuit mystère n°1

    Citation Envoyé par JP Voir le message
    Salut,

    Il me semble qu’il faut aussi que la contre réaction négative soit supérieure à la contre réaction négative donc que R3>R2.

    a+
    JP
    Tu veux sans doute dire positive, mais cette condition n'est pas nécessaire au bon fonctionnement du montage.
    @+

Discussions similaires

  1. IC mystere
    Par VIIV dans le forum Électronique
    Réponses: 3
    Dernier message: 24/11/2007, 00h45
  2. dans un trou noir (mystere grand mystere!)
    Par clanki357 dans le forum Archives
    Réponses: 49
    Dernier message: 21/11/2007, 07h06
  3. Réponses: 97
    Dernier message: 14/12/2006, 14h46
  4. Réponses: 0
    Dernier message: 10/05/2006, 09h32
Découvrez nos comparatifs produits sur l'informatique et les technologies.