Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 20 sur 20

Eclairage LEDS hyperluminescantes...



  1. #1
    half-wit

    Eclairage LEDS hyperluminescantes...


    ------

    Bonjour tout le monde !

    Je projette de réaliser un petit montage pour créer un éclairage part LED hyperluminescantes.
    Deux montages envisagés:
    un qui parait "évident"
    un autre qui m'a été proposé, mais qui l'est un peu moins...
    J'aurais donc besoin de vos conseils pour connaitre la validité de ces montages, et éventuellement de nouvelles idées !

    Voici le montage 1



    Et le montage 2:


    Le montage définitif comportera surement 4 à 5 Leds.
    L'alimentation envisagée est un transformateur standard, mais là aussi "problème" puisqu'on m'a dit que ces dits tranformateurs auraient un voltage de sortie variable (je n'ai pas la tolérance par contre)

    Aidez moi s'il vous plaiiiit !

    Merci

    PS: Les montages ont été créés avec un simulateur de circuit un peu bizarre, le deuxième me parait complètement incohérent...

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    mrfabian

    Re : Eclairage LEDS hyperluminescantes...

    Quelles sont les carractéristiques des diodes?? leurs voltages et les courants? A partir de ca, c'est assez facile

  4. #3
    half-wit

    Re : Eclairage LEDS hyperluminescantes...

    oups ! j'ai oublié

    selon le constructeur:
    3.7V, 20mA

    Pour la résistance j'avais calculé 185 Ohm pour 3 Leds sur une alimentation de 12V

    Pour le montage en série c'est un peu embêtant si une Led vient à griller: les autres Leds sur la portion de circuit concernée ne s'éclairent plus...

    Enfin bon !

  5. #4
    trebor

    Re : Eclairage LEDS hyperluminescantes...

    Bonjour,
    Le montage N°1 fonctionne, mais comme tu l'a dit si une diode claque, plus rien ne lume. Mais l'intensité lumineuse sera la même pour toutes les leds.
    Le montage N°2 fonctionne également, mais les leds risquent de ne pas lumer toutes de la même puissance, cela état dû à leur résistance interne qui est différente par construction, le courant électrique prenant toujours le chemin le plus court et le moins résistant, surtout si les couleurs utilisées sont différentes (jaune, verte, rouge, blanche,...). Si il y a une led qui claque, les autres seront suralimentées, car l'intensité du courant va augmenter ainsi que la tension à leurs bornes. La perfection n'existe pas, il y a toujours un inconvénient. Amicalement et A+
    La précipitation est mauvaise conseillère

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. #5
    monnoliv

    Re : Eclairage LEDS hyperluminescantes...

    Tu peux prendre le montage N°2 et au lieu de mettre une seule résistance, tu mets une résistance en série avec chaque LED.
    Ne soldez pas grand mère, elle brosse encore.

  8. #6
    sevynaej

    Re : Eclairage LEDS hyperluminescantes...

    bonjour
    le no2, comme un afficheur sept segments avec des resistances devant chaque leds comme le dit monnoliv by

  9. Publicité
  10. #7
    Bigonoff

    Re : Eclairage LEDS hyperluminescantes...

    Salut
    -----

    Il faut mettre au maximum les leds en série, sinon on gaspille inutilement de l'énergie.

    A+
    Bigonoff
    Vive l'Internet libre

  11. #8
    monnoliv

    Re : Eclairage LEDS hyperluminescantes...

    Mais on récupère en fiabilité.
    Ne soldez pas grand mère, elle brosse encore.

  12. #9
    popoye

    Re : Eclairage LEDS hyperluminescantes...

    c'est clair, en série ca marche tres bien, chaque resistance te servira de chauffage.
    Ya aucune raison pour que tes leds claques avant des années, les feux tricolores sont fait comme ca maintenant, une seule grosse résistance et toutes les leds derieres. Si il ont choisi cette solution pour un systeme qui doit etre aussi fiable que les feux, je pense que c'est la bonne...Mais bon on est à l'abri de rien...

  13. #10
    invite14532198711
    Invité

    Re : Eclairage LEDS hyperluminescantes...

    Salut,
    tu peux faire des branches de plusieurs led en série que tu monte en parallele. La led étant un semi-conducteur, il faut une résistance en série pour chaque branche (composé de 1 ou X led), on ne peut pas mettre 2 semi-conducteurs en parallele sans résisatnces de façon fiable, en garantissant une répartition équitable du courant.

  14. #11
    Pierrre

    Re : Eclairage LEDS hyperluminescantes...

    Bonjour
    completement d'accord avec Bigonoff... et puis ça ne crame vraiment pas souvent une led CORRECTEMENT alimentée !

    A+

  15. #12
    invite03481543

    Re : Eclairage LEDS hyperluminescantes...

    C'est surtout que les leds seront parcourues par le même courant donc une luminosité équivalente pour chaque led, ce qui n'est pas le cas en mode parallèle (dans le cas des leds de ce type c'est moins vrai car ce n'est pas ce que j'appelle des leds de puissance)

  16. Publicité
  17. #13
    invite03481543

    Re : Eclairage LEDS hyperluminescantes...

    Salut à Bigonoff ça fait plaisir de te retrouver

  18. #14
    Xavier35

    Re : Eclairage LEDS hyperluminescantes...

    Une idée, pour l'alimentation de led de puissance, pratiquement sans avoir de perte



    le transistor est commander par un signal carré.
    Pendant sa phase "ON", la self se charge, et durrant la phases OFF, elle se décharge dans les LED

    Il faut que le rapport cyclique du signal de commande permette la décharge complette de la self, simon le courrant moyen dans les led va augmenter rapidement au dela de la limite acceptable

    Il faut aussi corriger le temps ON du transistor en fonction de la tension d'alim

    Pour chiffrer un peux,
    Donnée de base: disons que cela marche a 10Khz et que le circuit est allimenter en 12V. 3 led qui ont besoin de 3V@300mA.

    A 1KHz, cela nous donne un cycle de 0,1mS
    Alimenter en 12V, la rapport cyclique ne devra pas dépasser 3*3V/ (12V+3*3V) soit 9/21. Mettons 0,4 soit, pour le transistor, 0,04ms ON et 0,06ms OFF

    En 0,1ms, les led ont besoin de 3*3V*0,3A/10000soit 0,27mJ

    Le courant moyen de 0,3A durrant 0,1 ms signifie un courant moyen de 0,5A durrant 0,06ms soit un courant de pointe dans la self de 1A.Si on veux avoir un peux de marge sur la décharge totale de la self, on vas dire 1,2A.
    La self devra donc avoir 375 micro henry MAXIMUM. Prenons en une de 300 micro henry et refaisont le calcul inverse. On arrive a un pic de 1,34A...et la self sera déchargée nettement avant la fin du temps impartit.
    Pour arriver à ce courrant durrant la phase ON, il faut 33,5 micro seconde.

    Le courant de pointe dans la self est aussi le courrant de pointe dans les led. Il peux parraitre important,mais le courrant moyen est respecté, et ont peut jours ajouter un condo pour limiter les variation dans les led

    Cela ne devrais pas être trop difficile a piloter avec un 555. même en faisant varier la luminosité des led.
    Je ne suis pas un dieux de ce circuit, mais il devrais aussi être possible de faire en sorte que le rapport cyclique diminue quand la tension d'entrée augmente.

    Les formules utilisé pour le calcul autour de la self
    E=L*I²/2
    E*U=L*I

    ATTENTION: Faire fonctioner ce montage sans les LED (ou une charge de remplacement) conduirait à la destruction immédiate du transistor par surtension entre drain et source!!! tout comme le fait d'avoir une charge qui ne consomme pas asser.

  19. #15
    Xavier35

    Re : Eclairage LEDS hyperluminescantes...

    Personne pour commenté l'idée?

  20. #16
    abracadabra75

    Re : Eclairage LEDS hyperluminescantes...

    Bonjour à tous.
    Pourquoi fairee simple quand on peut faire compliqué?
    Une diode électroluminescente ça tombe en panne:
    -quand on la jette par la fenêtre du 8ème étage
    -quand on la fait griller sur son fer à souder
    -quand on la fait rentrer dans son logement à coup de marteau
    - quand on la branche direct sur le 230v

    Bon pour être serieux, une LED c'est extrêmement solide si on la traite avec respect, c'est à dire pas de courant excessif et pas de tension inverse dépassant les limites. Pour ça: consulter le datasheet

    J'ai des LEDs qui fonctionnent depuis environ 20 ans en clignotants, qui ne sont jamais tombées en panne...

    Alors: rester les pieds sur terre, et faire comme Big Bigonoff le suggère, tout en série, C'est simple et économique.

    Et si une diode tombe en panne, tu as un fer à souder... qui lui aussi peut tomber en panne... comme aussi le 230v, et aussi ton cerveau et ton coeur.... Pas de catastrophisme!
    Dernière modification par abracadabra75 ; 05/05/2006 à 12h18.
    Il n'y a que dans le dictionnaire où 'réussite' vient avant 'travail'.

  21. #17
    monnoliv

    Re : Eclairage LEDS hyperluminescantes...

    Personne pour commenté l'idée?
    Le problème c'est que ton montage n'est pas régulé, la moindre modification de caractéristiques (température, temps, ...) provoquera une diminution/augmentation du courant dans les LED.
    De plus, les LED ne conduisent pas en continu. Ce qui veut dire qu'il faut les suralimenter.
    J'avais proposé ce schéma-ci (plus simple, puisque le tien demande encore une commande PWM): http://forums.futura-sciences.com/thread69866.html
    Je l'ai fait fonctionner à 130kHz avec un courant de 1.1[A] moyen dans la LED (L1=68[uH], R1 = 0.33[Ohm]). Ca fonctionne nickel, ça chauffe peu et le coût est dérisoire.

    Concernant le montage en série des LED pour perdre le moins de puissance, je vois un autre problème (outre la fiabilité, mais il est vrai que si on ne suralimente pas, pas de pb): si on se rapproche de trop de la tension d'alimentation, la valeur de la résistance (ou plutôt, sa tolérance) devient très critique, on aura de fortes variations d'intensité selon une petite variation (en %) de la tension d'alim et selon une petite variation de la valeur de la résistance (qui varie selon la température).

    A+
    Ne soldez pas grand mère, elle brosse encore.

  22. #18
    Xavier35

    Re : Eclairage LEDS hyperluminescantes...

    Citation Envoyé par monnoliv
    Le problème c'est que ton montage n'est pas régulé, la moindre modification de caractéristiques (température, temps, ...) provoquera une diminution/augmentation du courant dans les LED.
    A peux près comme quand on utilise une résitance de limitation de courant...

    Le but est d'arriver à faire "une limitation de puissance dans les led ", sans avoir de résistance traversée par le courrant des LED et d'éviter le R*I² de perte associer a cette resistance. (qu'elle soit de mesure ou de limitation)
    Pour les variation, la principale cause est la tension d'alim, et cela doit etre asser facile de compenser (j'ai pas dis "a reguler")
    Avec les led de forte puissance qu'on commence a trouver, cela peux etre utile.

    Et puis, tant qu'a faire, si les lecteur peuvent comprendre le principe de stockage/restitution d'énergie d'une self dans un circuit PWM...

    A passge, pour ceux qui ne l'aurrais pas vu, mon circuit est en élévateur de tension "attrofié".

    Citation Envoyé par monnoliv
    J'avais proposé ce schéma-ci (plus simple, puisque le tien demande encore une commande PWM)
    Je dirait plutot "différent" que "plus simple".
    Comme dis plus haut, j'ai visé le rendement maximum. le tient vise plutôt à une bonne régulation.
    La comparaison des 2 démontre qu'on ne peux avoir à la fois "le beure et l'argent du beure".

    Quoi que,..
    Avec un mosfet "inteligent" qui "mesure" le courant qui le traverse, il doit etre facile de faire un oscillateur à fréquence fixe et qui s'arrete de charger la self a une valeur de courant stable, donc indépendante de la tension d'alim. Tout comme, il doit etre facile de faire un circuit comme le tient qui se passe de résistance...(ce qui reviendrait à peu pres aux meme)

    Bref, la discution s'ouvre. Messieur, a vos commentaires...

    Citation Envoyé par monnoliv
    on aura de fortes variations d'intensité selon une petite variation (en %) de la tension d'alim
    Dans un montage comme le tien, l'amplitude de la variation de courant dans la self (et par là, le courant moyen) dépent asser fort du rapport cyclique, or tu régule le courant de crête dans la self. Avec la variation de tension d'entrée, il doit y avoir aussi une variation senssible du courant de sortie, Ou alors, la self est taillé pour que cette amplitude reste faible par rapport au courant moyen?

  23. Publicité
  24. #19
    monnoliv

    Re : Eclairage LEDS hyperluminescantes...

    Ou alors, la self est taillé pour que cette amplitude reste faible par rapport au courant moyen?
    Je n'ai plus la mesure en tête mais l'ondulation devait être de 100mA pour 1.1[A] de courant moyen, ce qui est largement acceptable. J'ai fait aussi des essais en variant la tension d'alim, juste pour voir, et ça me parraissait bon. Le courant nominal de la LED étant de 1.2[A], il n'y a pas de pb. Si le ripple te dérange, tu peux élever la valeur de la self, mais c'est plus cher .
    Ne soldez pas grand mère, elle brosse encore.

  25. #20
    totolehero

    Re : Eclairage LEDS hyperluminescantes...

    salut ,

    j'ai lu que vous vouliez alimenté des led

    avec ce CI LM2677ADJ http://www.national.com/pf/LM/LM2677.html

    il est pas mal comme ic


    @+ toto

Discussions similaires

  1. Alimenter 100 leds pour un éclairage optimal
    Par Leen dans le forum Électronique
    Réponses: 7
    Dernier message: 30/09/2007, 21h00
  2. éclairage d'une ville lego avec des leds.
    Par juliolegrand dans le forum Électronique
    Réponses: 2
    Dernier message: 30/09/2007, 02h48
  3. Eclairage 6volts avec leds vieille voiture
    Par buffet36 dans le forum Électronique
    Réponses: 4
    Dernier message: 24/08/2007, 18h11
  4. horloge thermomètre à leds + enseigne lumineuse a leds
    Par patrickl dans le forum Électronique
    Réponses: 3
    Dernier message: 13/04/2007, 18h06
  5. Eclairage
    Par MUSTAPHA1985 dans le forum Logiciel - Software - Open Source
    Réponses: 5
    Dernier message: 08/01/2007, 15h29
Découvrez nos comparatifs produits sur l'informatique et les technologies.