Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 23 sur 23

Schéma electronique d'un interrupteur automatique de champ



  1. #1
    testeurdunet

    Schéma electronique d'un interrupteur automatique de champ

    Bonjour a tous,

    Quelqu'un parmi vous aurez un schema electronique d'un interrupteur automatique de champ?

    Vue le prix, j'ai décidé de le fabriquer moi même moyennant l'achat de quelques composants electronique.

    Pour info, un interrupteur de champ automatique est d'abord un relais standard 220V par exemple qui permet d'ouvrir ou de fermer un circuit (comme un interrupteur normal quoi).

    Ce relais est piloté par une electronique qui mesure une impédance sur un circuit d'appel. Sitot l'impédance détectée, l'electronique colle le relais et laisse passer le courant.
    De même, lorsque aucun courant n'est "appelé" par un appareil quelconque en aval du circuit, l'electronique le detecte et ouvre le circuit.
    L'intérêt d'un tel système est de couper le courant sur une installation si aucun récepteur n'est en fonctionnement.

    Cet appareil qui est vendu tout fait dans le commerce et qui coute une fortune s'appel aussi biorupteur. Avec ce terme sous google, vous trouverez aisément d'autres explication.

    Voilà, je crois avoir fait le tour. Si un telschema "traine" dans un e vos tiroirs, vous feriez un homme heureux.

    Merci à tous

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    gienas

    Re : Schéma electronique d'un interrupteur automatique de champ

    Bonsoir testeurdunet et tout le groupe

    Bienvenue sur le forum

    Rassure toi: je n'ai pas ta solution

    Citation Envoyé par testeurdunet Voir le message
    ... Ce relais est piloté par une electronique qui mesure une impédance sur un circuit d'appel. Sitot l'impédance détectée, l'electronique colle le relais et laisse passer le courant ...
    Hum! Telle que ta description est faite, j'ai le sentiment que ton dispositif ne sert à rien. Je m'explique:

    1- comment fait le récepteur pour se trouver là? Je vois bien un interrupteur.

    2- a quoi cela sert-il de couper une alimentation qui ne sert pas? Je raisonne, bien sûr, en secteur 230V.

    Maintenant, essayons d'imaginer "quelque chose" qui le fasse, le problème est donc résolu. Es-tu prêt à en supporter les contraintes?

    1- il faut un délai, au moment de la détection, pour présenter l'alimentation.

    2- cette détection doit pouvoir détecter n'importe quoi, je suppose y compris un circuit qui présente une résistance infinie, sauf en 230V/50Hz. Pas simple, mais bien sûr imaginable.

    3- une fois le courant établi, il faut mesurer le courant, défini, pour que son interruption coupe l'alimentation.

    Tant que ton cahier des charges ne sera pas plus précis, j'ai peur qu'il ne soit pas passionnant. Mais, compte tenu des contraintes que je devine, pas étonnant que ce soit cher. D'ailleurs, cette notion même est très relative. Là, pour toi, cher, c'est combien?

    Mais comme, en plus, je ne vois pas l'intérêt pratique, j'attends d'être convaincu par un vrai besoin pratique.

  4. #3
    Pierrre

    Re : Schéma electronique d'un interrupteur automatique de champ

    Bonsoir
    pour voir si on branche qqchose sur le circuit (supposé ouvert), il faut en mesurer l'impedance; si elle change, il faut certainement deconnecter ce circuit et envoyer le 230 puis surveillance du courant pour couper si il devient nul.....

    Pas forcement evident a faire tout ça!

    A+

  5. #4
    testeurdunet

    Re : Schéma electronique d'un interrupteur automatique de champ

    Bonsoir,

    merci de vos reponses rapides.

    Voici la raison:

    http://www.electropollutions.eu/bout...lg=lg_fr&num=5

    A la lecture de l'article, vous comprendrez.

    Je vous laisse également en constater le prix...........

  6. #5
    Antoane

    Re : Schéma electronique d'un interrupteur automatique de champ

    Bonjour,
    Un circuit dans ce genre (http://pagesperso-orange.fr/michel.t...-moc-triac.gif), dans lequel l'optotriac est remplacé par un ILs, aurour duquel est enroulé le cable d'alimentation ?
    Faudrait peut-être ajouter une sorte de tempo, pour que l'alim des composants commandés par le triac ne soit coupé à la moindre baisse de consomation du circuit de comande ?
    Deux pattes c'est une diode, trois pattes c'est un transistor, quatre pattes c'est une vache.

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    testeurdunet

    Re : Schéma electronique d'un interrupteur automatique de champ

    Bonsoir Antoane,

    Je viens de voir le schéma. En théorie, ça me semble possible mais le coup de l'ILS avec l'enroulement autour, j'y crois pas trop.
    Lorsque tu as un appareillage de faible consommation qui veut démarrer en aval, je crains fort que le champ magnétique induit par l'enroulement ne soit pas assez puissant pour interagir sur l'ILS....

    Je voyais plutôt cela avec un CI programmable type PIC en guise de capteur, nettement plus sensible au différence d'impédance avec un montage en // mettre en route un relais qui servira d'interrupteur.

    J'ai de quoi programmer un pic, c'est pas le problème.

    Il faut aussi prendre en compte l'aspect économique du système, encore très onéreux quant on l'achète tout fait.
    Un ILS, c'est encore chére, un PIC, sa vaut rien.....

    Je pense que ce post, si il trouve solution, trouvera nombre d'amateur. c'est quant même sympa de laisser carrément hors tension, un réseau électrique quant on ne s'en sert pas, surtout quant on est en vacances ou autre.....

    Pis quant c'est dans une chambre, comme c'est mon cas, c'est pas mal non plus....
    Voir l'article lié au lien que j'ai mis un post plus haut.

  9. Publicité
  10. #7
    Pierrre

    Re : Schéma electronique d'un interrupteur automatique de champ

    re

    donc ça marche bien comme je l'avais immagine....

    je suis un peu septique sur l'importance du rayonnement 50 Hz sur 230V ... il y a certainement des rayonnements parasites a des frequences beaucoup plus dangeureuses actuellement...

    A+

  11. #8
    Qristoff

    Re : Schéma electronique d'un interrupteur automatique de champ

    Bonsoir à tous,
    je voudrais juste vous rappeler que le champ électromagnétique est le produit du champ électrique exprimé en volt/m et du champ magnétique exprimé en A/m et que le second n'est crée que s'il y consommation de courant...
    Donc, je pense trés sincérement que cet appareil est une bouffonerie BIO comme toutes les autres du même genre... c'est mon avis.
    A vous de voir, vous ne seriez pas les premiers à acheter la pendule avec le ressort en bois...
    A+

  12. #9
    testeurdunet

    Re : Schéma electronique d'un interrupteur automatique de champ

    Non Qristoff,

    J'en avait un avant, que j'avais pu avoir a l'occasion de l'achat d'un autre matériel électrique et qui a marché du feu de zeus pendant des années, coupure 220V si pas de demande du réseau et rétablissement de l'énergie en instantanée dès la demande d'un récepteur.

    le temps a eu raison de lui, il a éclaté.

    J'ai juste pu voir, dans son boitier moulé, et aprés autopsie qu'il y a un simple relais monostable a l'interieur qui balance le courant à la demande. la bobine est pilotée par une electronique type resistance - condo - 1 ou 2 transistor et un PIC 16C711 si je ne m'abuse.

    Je peut vous garantir que sa marchait super bien.

    j'ai rien pu tirer de ce montage vue l'etat dans lequel je l'ai retrouvé.

    Il est sure que l'électromagnétisme n'a rien a voir avec mon système, c'est pourquoi je suis asez septique sur la solution qu'avant evoqué Antoane


    Pour Pierrre:

    Je suis assez d'accord avec toi sur le fond mais bon, si on peut déjà en eliminer un peu, sa peut pas faire de mal. je suis pas du genre a dormir avec mon phone portable sur la table de chevet non plus si c'est de cela que tu parlais tt a l'heure
    Dernière modification par testeurdunet ; 03/02/2009 à 21h23.

  13. #10
    Qristoff

    Re : Schéma electronique d'un interrupteur automatique de champ

    Sérieusement, il faut rappeler que l'incidence ou l'interaction des ondes sur le corps humain ne devient singificative que pour des longueurs d'ondes trés courtes au dela du GHz, comme le confirme ce texte prélevé sur Wikipédia:
    "- Les rayonnements X et gamma peuvent rompre les liaisons moléculaires et être à l'origine d'ionisations, facteur cancérigène.
    - Les rayonnements ultra-violets, visibles et infra-rouges peuvent modifier les niveaux d'énergie au niveau des liaisons au sein des molécules.
    - Les radiofréquences n’ont pas suffisamment d’énergie pour perturber les liaisons moléculaires."
    En résumé, si vous faites cela pour vous persuader que bébé ne sera pas perturber par le champ électromagnétique dans son sommeil, vous feriez mieux d'éteindre vos portables en sa présence, papa et maman

  14. #11
    Qristoff

    Re : Schéma electronique d'un interrupteur automatique de champ

    Citation Envoyé par testeurdunet Voir le message
    Non Qristoff,

    J'en avait un avant, que j'avais pu avoir a l'occasion de l'achat d'un autre matériel électrique et qui a marché du feu de zeus pendant des années
    ça veut dire quoi "ça marche du feu de zeus" ?, on ne t'as pas décelé de cancer du cerveau, c'est ça ton critére ?
    Chez moi, le 220V est sur chaque prise et ça marche du feu de zeus...

  15. #12
    testeurdunet

    Re : Schéma electronique d'un interrupteur automatique de champ

    C'est vrai Qristoff, c'est quant même pas des micro-ondes nos appareils mais comme je disais a Pierrre, ca peut pas faire de mal.

    je voudrais pas passer pour un fou d'écolo que je ne suis pas, mais ce système fonctionnait depuis des années et j'en étais satisfait donc, on "ne change pas une equipe qui gagne"

  16. Publicité
  17. #13
    testeurdunet

    Re : Schéma electronique d'un interrupteur automatique de champ

    Bref Qristoff,

    Chacun son opinion, mais sa solutionne pas mon probleme, soit-il utile ou pas, je veux pas le contourner....

    A vrai dire je suis assez curieux et j'aimerais bien voir comment on peut construire un tel appareil équivalent à ceux de plus de 100€ que l'on trouve dans le commerce

  18. #14
    Qristoff

    Re : Schéma electronique d'un interrupteur automatique de champ

    Citation Envoyé par testeurdunet Voir le message
    C'est vrai Qristoff, c'est quant même pas des micro-ondes nos appareils mais comme je disais a Pierrre, ca peut pas faire de mal.

    je voudrais pas passer pour un fou d'écolo que je ne suis pas, mais ce système fonctionnait depuis des années et j'en étais satisfait donc, on "ne change pas une equipe qui gagne"
    Erreur monumentale ! en rajoutant des composants pas forcément homologué dans ton tableau électrique, tu le défiabilise et ça ne serait pas le premier gadget à partir en fumer (toxique !) et ça par contre ton bébé, ça ne lui conviendra pas ! surtout la nuit si le tableau prend feux !
    déja sur les appareils homologués, il y a déja eu des accidents, alors ceux là ?
    Entre nous et si c'est pas déja fait, garde tes sous pour des détecteurs de CO² à installer dans la maison, ce sera beaucoup plus profitable à tous.

  19. #15
    testeurdunet

    Re : Schéma electronique d'un interrupteur automatique de champ

    Pour les detecteurs de CO2, il y a longtemps que c'est fait.

    Concernant l'homologation, excuse moi, mais c'est une vaste blague avec, à la clef, des droits qui signifie Fric. Voilà ce que c'est. j'ai plein d'exemple comme celà...

    Dans les homologués ou pas, ce sont les mêmes composants, d'ailleurs il n'y a que 2 catégories sur le marché, les composants standard et les militarisés. Ces derniers sont hors de notre porté.

    Donc pas d'histoire, si le montage est bien étudié, il n'y a aucune raison pour que celui-ci ne soit pas aussi fiable qu'un soit disant holomogué!

  20. #16
    f6bes

    Re : Schéma electronique d'un interrupteur automatique de champ

    Bjr testeurdu net,
    Que cela fonctionne, y a pas de raison..
    Maintenant que cela t'ai APPORTE qq "chose" de plus ! Pourrais tu nous dire en QUOI ??
    Tu as CONSTATE que ton appareil fonctionné, ..bien ..................pour le reste ... et les résultats sur le bien etre ...!!!

    Mais la méthode "coué" à parfois du bon.

    "..1 ou 2 transistor et un PIC 16C711 si je ne m'abuse..."
    Si t'as pas le programme du PIC,tu peux toujours te "brosser" pour le réaliser !!

    Bonne jounrnée
    "Ce fut la goutte d'eau de trop qui mit le feu aux poudres!"

  21. #17
    testeurdunet

    Re : Schéma electronique d'un interrupteur automatique de champ

    Bonjour,

    Côté prog du PIC, tu as tt a fait raison et c'est pour cela que je fait appel à un electronicien qui aurait une autre méthode pour arriver au résultat escompté.
    J'ai tous ce qu'il faut pour le lire, mais il est hs dans le montage d'origine. si il avait été OK, j'aurais pompé le programme et recopier purement et simplement le montage aujourd'hui HS.

    Côté raison du montage, j'ai dejà expliqué mon point de vue, j'aime bien tout couper dans les chambres, y compris la mienne. j'ai par exemple un plumard electrique avec les moulins alimentés en 220V~, j'avoue mieux dormir sans savoir que j'ai du 220V~ à moins de 10cm sous mes fesses....
    ce n'est qu'un exemple, mais je crois que l'on s'éloigne du débat.

    je recherche un système qui correspond à mes besoins et non une bonne raison pour m'en dissuader. ))))))

    Voili, voilou

  22. #18
    Antoane

    Re : Schéma electronique d'un interrupteur automatique de champ

    Bonjour,
    Je discurterais pas de l'utilité du montage (qui a mon avis n'est justifiée que du fait qu'elle débranche des consomateurs inutils (transfo...)), mais pour le cop de l'ILS : c'est pas cher (1 à 1.5€), ça consomme rien en veille (sauf le courant de fuite du triac), et ça marche, en tout cas, dans le principe, : "un courant circulant dans fil conducteur génère un champ magnétique", lequel proportionel au courant, et au nombre de spires, juste une chose à ne pas faire : enrouler la phase et le neutre autour de l'ILS, mais seulement l'un des fils.

    Un autre soucie : quelle tension supporte un ILS ? 250Vac ?
    Deux pattes c'est une diode, trois pattes c'est un transistor, quatre pattes c'est une vache.

  23. Publicité
  24. #19
    Qristoff

    Re : Schéma electronique d'un interrupteur automatique de champ

    Citation Envoyé par testeurdunet Voir le message
    Pour les detecteurs de CO2, il y a longtemps que c'est fait.
    Pour le CO², ravi de voir que tu va à l'essentiel...

    Concernant l'homologation, excuse moi, mais c'est une vaste blague avec, à la clef, des droits qui signifie Fric. Voilà ce que c'est. j'ai plein d'exemple comme celà...
    Il ne faut pas confondre les gadgets qui arrivent (on ne sait pas comment) à se faire homologuer et les fonctions d'usage courant sur lesquelles, on a besoin d'avoir une certitude.

    Dans les homologués ou pas, ce sont les mêmes composants, d'ailleurs il n'y a que 2 catégories sur le marché, les composants standard et les militarisés. Ces derniers sont hors de notre porté.
    Je pense que là, tu as une mauvaise idée de la qualité de fabrication mondiale et des normes à respecter pour la fabrication des composants et justement de leurs composants. Pour ne pas prendre l'exemple, les chinois sont assez peu regardant aux produits utilisés pour fabriquer leurs composants, pourtant cela ressemble à du "made in europe ou japan", les premiers jours ça marche comme du "made in europe ou japan", mais après ?
    J'ai déja ouvert à plusieurs reprise des équipements "made in china" et je peux te dire que c'est à gerber (quand ce n'est pas dangereux..)
    Entre parenthèse, demande à un chinois s'il connait la norme Rohs. Quand on voit ce qu'ils sont capables de mettre dans le lait ou dans les jouets des gamins, ça fait vraiment froid dans le dos.
    Evidemment que je ne parle pas des produits destinés à l'électronique militaire, mais compare déja les composants "grand public". Un condensateur "tantale alu" made in japan et made in "china" et ben, tu verras déja une différence tout de suite et aprés..

    Donc pas d'histoire, si le montage est bien étudié, il n'y a aucune raison pour que celui-ci ne soit pas aussi fiable qu'un soit disant holomogué!
    L'homologation permet de garantir aux consommateurs que le produit respecte certaines régles d'étude, de fabrication, et de constituant. c'est le principe d'une homologation.
    Aprés, tu fais ce que tu veux, mais si l'expert d'assurance découvre ta bidouille non homologuée dans les cendres de ta maison et qu'il arrive à démontrer que celle-çi a été à l'origine de l'incendie...

  25. #20
    JeromeMW

    Re : Schéma electronique d'un interrupteur automatique de champ

    Je ne comprends pas bien ton montage à ILS.
    Car quand le relais est ouvert, il n'y a pas de courant (en tout cas pas de courant significatif) qui circule. Donc comment détecter que l'on veut utiliser l'appareil ?
    Même avec un bidule high tech je ne vois pas comment savoir quelle est l'impédance de charge sans faire passer un courant et donc conserver l'équipement sous tension. Eventuellement sous une faible tension continue, mais il y aura toujours un courant. Finalement un bon interrupteur c'est quand même ce qu'il y a de mieux. Et le rayonnement de quelques mètres de fils à 50 Hz (soit à lambda/1000) qui ne sont parcourus par aucun courant ne doit pas dépasser le pV/m. Alors le couplage à un corps humain de moins de 2m...
    Tiens, dès que j'ai une heure devant moi je fais le calcul.

  26. #21
    testeurdunet

    Re : Schéma electronique d'un interrupteur automatique de champ

    TT a fait d'accord avec toi JeromeMW, j'avais pas creusé par là mais c'est exact.

    Pour les composants et les homologations, je ne peut pas vous donner d'info par rapport à mon job, mais je peux vous affirmer que côté homologation, c'est effectivement une question de normes, je dirais à 20%, puis 80%, côté fric.

    d'autres parts, les montages électroniques chinois catastrophiques sont monnaies courantes, mais il n'existe pas des centaines d'usines de fabrication de composants électroniques de bases. Je peux vous certifier, que sauf exception ca et la, les composants dit "grand public", sont les mêmes. donc montage homologué ou pas, les composants sont idem, j'exclus tjr les composants militarisés bien sure.

    Côté assurance en cas de sinistre, c'est un sport national de tt chercher pour trouver une bonne raison de ne pas rembourser, c'est clair et vous avez raison de le souligner.
    En attendant, je vous confirme que nos montages d'amateurs bien étudiés valent largement ceux du commerce en terme de sécurité.

    Je tiens également à remercier tt les acteurs qui participent à ce débat. je suis nouveau sur ce forum que je trouve très sympa.

    Bien à vous...

  27. #22
    Krotof1a

    Re : Schéma electronique d'un interrupteur automatique de champ

    Bonjour à tous,

    Je profite de cette discussion car j'ai un peu la même problématique que Testeurdunet mais en encore plus compliqué (comme si ça ne l'était pas déjà assez ).

    Je possède un convertisseur 12v->220v qui me permet d'alimenter certains équipements à partir d'une batterie (rechargée par un panneau solaire). Malheureusement, ce convertisseur possède un consommation "à vide" de l'ordre de 0,5A.

    Afin de ne pas "gaspiller", je voudrais que mon convertisseur se déconnecte automatiquement lorsque rien n'est à alimenter coté 220v.

    Il me semble que le moantage devrait avoir 2 "modes":
    - Le convertisseur est allumé et le 220v présent. On détecte le passage d'un courant sur la partie 220v donc on maintient le convertisseur allumé. Si on ne le détecte plus, on éteint le convertisseur (par coupure du 12v en amont).
    - Le convertisseur est éteint et donc on n'a plus le 220v. Il faut donc utiliser un léger courant (issu du 12v) afin de "sonder" la partie 220v.

    Celà vous semble-t-il réalisable à cout raisonable (une 50aine d'euros)?

    Merci pour vos idées

  28. #23
    louisonb

    Re : Schéma electronique d'un interrupteur automatique de champ

    'lut tout le monde
    Pour répondre à "JeromeMW". Oui, il y a un courant résiduel continu au repos de 5V à 12V suivant le constructeur. C'est sensé ne pas générer de champs pulsés sur le 50Hz.

    ->testeurdunet
    J'ai quelques connaissances en électronique et PIC. Ca m'intéresserait de voir le schéma que tu pourrais récupérer de ton feu IAC. Je me lancerai bien dans la réalisation d'un proto. quand on voit les prix env. 200 euros ca fait mal.

    Pour répondre aux détracteurs j'ai mesuré les champs électriques et magnétiques chez moi. Je passe dans la chambre de mon fils de 7V/m à 2V/m en coupant les prises et lumières de sa chambre. apres le débat sur les valeurs est une autre histoire. Pour rappel la norme c'est 5000V/m. A part dormir dans un transfo EDF je ne vois pas ou on peut avoir ca

    Une remarque importante au passage que j'ai remarqué lors de mes mesures. Un interupteur de lampe de chevet par exemple coupe un fil. Pour supprimer le champ électrique il doit etre sur le fil de phase. Si ce n'est pas le cas, il suffit d'inverser la prise. C'est tout con et ca permet de réduire un peu le rayonnement.

    Pour également répondre à un message de ce topic, il peut très bien y avoir un champ électrique sans champ magnétique non ?

    Bref, ca m'intéreserait d'avoir ce genre de produit installé chez moi. Et puis comme j'aime bien bidouiller...

    A+

    louisonb

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. explication d'un schéma éléctronique
    Par ben2222 dans le forum Électronique
    Réponses: 9
    Dernier message: 30/07/2009, 15h28
  2. Position d'un interrupteur dans un schéma?
    Par Shatup dans le forum Physique
    Réponses: 5
    Dernier message: 21/01/2009, 07h11
  3. schema electronique d'un multimetre
    Par simyaw dans le forum Électronique
    Réponses: 0
    Dernier message: 29/10/2008, 13h55
  4. Interrupteur automatique?
    Par Potrix dans le forum Physique
    Réponses: 2
    Dernier message: 02/12/2006, 23h05
  5. Interrupteur automatique?
    Par Potrix dans le forum Électronique
    Réponses: 4
    Dernier message: 02/12/2006, 06h12