Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 8 sur 8

Rampe de lumières



  1. #1
    RedDrums

    Rampe de lumières


    ------

    Bonjour à tous !
    Ceci est mon premier message sur ce forum.
    Je souhaiterais réaliser une ligne de plusieurs ampoules qui s'allumeraient selon un effet "rampe" lorsque l'on active l'interrupteur.
    Par "rampe", j'entend que les ampoules s'allument les unes après les autres de manière souple, dans le même style qu'un chenillard (sauf que les ampoules restent allumées).
    Et si possible, un effet similaire lorsqu'on éteint serait le bienvenu

    Pour la réalisation, je pensais peut-être qu'il était possible d'utiliser des condensateurs/bobines mais je suis pas trop sûr (d'où ma présence ici ) sachant que ça serait mon premier "gros" montage (le 220, c'est pas exactement comme une pile 9V je pense!).

    Voilà, merci à tous pour vos réponse (et s'il vous plait, n'oubliez pas que vous avez affaire à un pur novice, donc expliquez-moi les abbréviations d'initiés). Vous verrez, j'apprend vite
    Merci!

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    pap27

    Re : Rampe de lumières

    bonjour ,

    Quel sorte de lampes utilise tu ?

    Je pense que tu peu réaliser cela avec des bascule JK qui commande des relais
    et un NE555 pour le clock des bascules JK ...

    A+

  4. #3
    Antoane
    Responsable technique

    Re : Rampe de lumières

    Bonjour,
    en PJ un schéma non testé, mais qui devrait marcher.
    Il s'agit d'un chenillard (réalisé par U0, C0, R0), de cellules mémoires (Dn:A et Cn), d'un amplificateur (Mn), d'un composant assurant l'isolation entre la basse et la haute tension (relais ou MOC3041) et d'un composant de puissance (relais ou triac) qui commande la lampe.
    Chaque cellule Dn Cn Mn Rn Un ou Dn, Mn, Cn et le relai ou le triac réalise la même fonction, seule la commande de la section puissance est différente. Il faut en câbler une par lampe de la "rampe".
    La partie Dn:B, R et le bouton RAZ constitue le circuit de reset, qui met tout à zéro.
    D permet de tout remettre à zéro en cas de coupure d'alimentation de la partie contrôle.
    L'ensemble R0, C0 assure que le chenillard va bien commencer par la première lampe à la mise sous tension.
    Il faut ajouter une entrée d'horloge sur la broche Clk de U0, voir par exemple ici : http://www.sonelec-musique.com/elect..._osc_rect.html

    Comment ça marche ?
    tout les Cn sont initialement déchargés.
    Au premier coup d'horloge, la sortie Q0 passe à 1, toutes les autres sont à 0. Les diodes Dn:B sont bloquées, de même que les diodes Dn:A, sauf D1:A, au travers de laquelle va se charger C1. M1 devient donc passant, alimente l'opto-coupleur (MOC3041), qui fait s'éclairer la lampe.
    Au coup d'horloge suivant, c'est Q1 qui passe à 1, Q0 est retombé à 0. De même que précédemment, ce passage à 1 illumine la lampe n°2. De son côté, C1 reste chargé, puisque aucun courant n'est consommé par M1 et que D1:A est bloquée, c'est une mémoire.
    Ainsi de suite, on met toutes les lampes à 1.
    Laisser tourner l'oscillateur une fois que toutes les lampes sont allumées permet de "rafraichir" l'affichage, en rechargeant les Cn un peu déchargés.

    On peut surement améliorer le schéma pour qu'il colle parfaitement à tes besoins, à l'allumage et à l'extinction notamment. Il faudrait seulement un CDCF plus précis...
    C'est aussi faisable en logique "pure" avec des bascules, mais tellement moins élégant
    Images attachées Images attachées
    Dernière modification par Antoane ; 26/08/2010 à 08h58.
    Deux pattes c'est une diode, trois pattes c'est un transistor, quatre pattes c'est une vache.

  5. #4
    Antoane
    Responsable technique

    Re : Rampe de lumières

    ReBonjour,
    en PJ un autre schéma et ce qu'en pense Prothéus. C'est moins joli, j'avais prévenu.
    Il est basé sur un registre à décalage. L'interrupteur définie le mode : allumé/éteint. La première lampe allumée sera la première éteint, cf la simulation.
    Encore deux façons de faire l'interfaçage de puissance : opto-couplée (je n'ai pas dessiné tous les composants côté 230V, cf schéma post précédent) ou à relais (tout y est (pas besoin de diode de roue-libre), sauf le fusible).
    l'entrée d'horloge est symbolisée par le générateur " U1(CLK) ".


    PS : il doit être possible de faire quelque chose comme le dernier exemple, mais je ne vois pas vraiment comment calculer toutes les R...
    Images attachées Images attachées
    Dernière modification par Antoane ; 26/08/2010 à 12h35.
    Deux pattes c'est une diode, trois pattes c'est un transistor, quatre pattes c'est une vache.

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. Comparatifs

    Gagnez du temps et de l'argent grâce à nos comparatifs de produits. Parmi nos sujets :
  8. #5
    RedDrums

    Re : Rampe de lumières

    Je pense comprendre plus ou moins la logique du montage mais il y a des choses que ne comprend pas:
    Le déclanchement initial (interrupteur physique du mur) se fait à quel endroit sur le circuit ? Est-ce que celà correspond à l'interrupteur RL1 ? Si c'est le cas, je ne comprend pas comment celà fonctionne.
    Quant au bouton de RAZ, s'agit-il d'un vrai bouton (physique) ?
    A quoi correspondent les petits triangles pointés vers le haut ? Est-ce que c'est des antennes ?
    Et si j'ai bien compris, la partie haute tension est la partie du montage à droite du MOC3041 ?
    Et à quoi correspond l'espèce d'interrupteur noir?

    Désolé pour toutes ces questions mais je ne m'y connais vraiment vraiment (vraiment) pas

  9. #6
    RedDrums

    Re : Rampe de lumières

    PS: mon message de 13h38 était en réponse à ton premier message. Je suis en train d'essayer de comprendre le second x)
    Merci beaucoup en tout cas!

  10. Publicité
  11. #7
    Antoane
    Responsable technique

    Re : Rampe de lumières

    A son propos :
    le composant noir, sans référence, en haut à droite est un fusible.
    La flèche vers le haut "Vcc" indique le plus de l'alimentation.
    l'interrupteur "sur le mur" gère l'alimentation du module : à la mise sous tension, les lampes commencent à s'allumer, de la première (grâce à R0 & C0 qui initialisent le compteur) à la dernière. Toutes restent allumées jusqu'à la coupure du courant ou jusqu'à l'appui sur RAZ qui éteint tout puis les rallume en commençant par n'importe laquelle (il eu d'ailleurs fallu augmenter R).
    La partie reliée au secteur est en effet à droite du MOC3041. : http://www.sonelec-musique.com/elect..._230v_001.html
    Deux pattes c'est une diode, trois pattes c'est un transistor, quatre pattes c'est une vache.

  12. #8
    RedDrums

    Re : Rampe de lumières

    Donc l'interrupteur "sur le mur" commande les Vcc ?
    De plus, comment est alimentée la partie basse tension du circuit ?
    Les Vcc sont reliés à quoi? une pile ?
    Est-ce à partir du 220v via le MOC ?
    Les horloges sont-elles des générateurs pour la partie basse tension ?

    (encore désolé, ça fait beaucoup de question; je fais ce que je peux pour comprendre mais il me manque le déclic qui me permet de visualiser tout ça )
    Merci pour votre patience

Discussions similaires

  1. rampe de tension
    Par trescu dans le forum Électronique
    Réponses: 12
    Dernier message: 09/07/2010, 08h00
  2. rampe de commande
    Par seb le lion dans le forum Électronique
    Réponses: 3
    Dernier message: 12/02/2010, 14h11
  3. Generateur de rampe - SA
    Par tagada95 dans le forum Électronique
    Réponses: 2
    Dernier message: 15/07/2009, 05h54
  4. Generateur de rampe
    Par rems19 dans le forum Électronique
    Réponses: 2
    Dernier message: 18/06/2009, 08h04
  5. Générateur de rampe
    Par Elbuey76 dans le forum Électronique
    Réponses: 10
    Dernier message: 23/05/2008, 22h34
Découvrez nos comparatifs produits sur l'informatique et les technologies.