Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 12 sur 12

tension moyenne (courant alternatif)



  1. #1
    amoulaodf

    tension moyenne (courant alternatif)


    ------

    quelqu'un pourrait il m'expliquer la demonstration de la tention moyenne
    quand j'ai essayé de la demontrer je suis tombé sur Umoy=0 ^^"
    puisque Umoy = 1/T.integralede 0 a T (u(t))
    =1/T.integrale(de 0 a T) Umax.cos(wt+ deph)
    = Umax/T . (1/w.sin(wT+deph)-1/w.sin(w.0+deph))
    puisque w=2pi/T
    Umoy=Umax/T .(1/w.sin(deph)- 1/w.sin(deph)
    =Umax/T.0
    =0 >>""
    alors que c'est censé etre Umoy=Umax/pi >>"
    j'me gourre quelque part ?
    merci de m'eclairer

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    Antoane

    Re : tension moyenne (courant alternatif)

    Bonjour et bienvenu,
    j'me gourre quelque part ?
    Oui, ici :
    c'est censé etre Umoy=Umax/pi
    Pour du sinus centré en zéro (u(t)=U*sin(wt+phi)) : Umoy=0 et Ueff=U/sqrt(2)
    Deux pattes c'est une diode, trois pattes c'est un transistor, quatre pattes c'est une vache.

  4. #3
    amoulaodf

    Re : tension moyenne (courant alternatif)

    centré en 0 c'est a dire ?
    que le t0=0 ?

  5. #4
    bobflux

    Re : tension moyenne (courant alternatif)

    Hé bien, si ta tension est alternative, elle n'a pas de composante continue, donc la tension moyenne est de 0... logique.

  6. #5
    amoulaodf

    Re : tension moyenne (courant alternatif)

    euh c'est que dans mon cours , il est ecrit que la tention moyenne est nulle si le circuit est inductif ou capacitif
    mais si c'est un circuit RLC ?

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    amoulaodf

    Re : tension moyenne (courant alternatif)

    et une composante continue c'est quoi ?

  9. Publicité
  10. #7
    Tropique

    Re : tension moyenne (courant alternatif)

    En fait, il y a de petits abus de langage: parce qu'on sait qu'en toute rigueur la valeur moyenne d'une tension alternative vaut toujours 0, quand on parle de tension moyenne dans ce cas, on parle en fait de la tension moyenne d'un des demi-cycles.
    Donc, dans le cas du sinus, au lieu d'intégrer de 0 à T, tu intègres de 0 à T/2, ou de T/2 à T, et tu vas retomber sur la "bonne" valeur.
    Contrairement aux apparences, cette valeur a un intérêt pratique: elle représente la charge, et à ce titre, elle permet le dimensionnement de moteurs, de transformateurs et des circuits basés sur le transfert de charge comme les alimentations capacitives.

    La composante continue, c'est ce que tu trouves avec ton intégrale sur T, et qui est différent de zéro.
    Certains appareils de chauffage ne consomment de la puissance qu'un demi cycle sur deux (ils ont une diode), et le courant comporte une composante continue: si tu passes cela dans un filtre passe-bas, tu retrouves une tension à la sortie, ce qui n'est pas le cas pour un signal purement alternatif.
    Pas de complexes: je suis comme toi. Juste mieux.

  11. #8
    amoulaodf

    Re : tension moyenne (courant alternatif)

    merci beaucoup maintenant je comprends
    oh abus de langage quand tu nous tiens

  12. #9
    Michel S.

    Re : tension moyenne (courant alternatif)

    Bonjour, on a aussi du "continu" avec composante alternative, c'est typique des courants redressés; et là dans la pratique il faut se méfier car un voltmètre à cadre et un digital ne donnet pas la même valeur; facile à vérifier, il sufffit de mesurer la tension aux bornes d'une batterie en charge ( que ce soit un chargeur ou l'alternateur).
    Pour la petite histoire j'ai un collègue qui s'est fait piéger en testant des amplis alimentés en CA, et une commande en mA DC; il n'avait pas respecté le schéma d'essai, et tous les amplis paressaient mauvais ..
    En fait le courant de commande était "modulé" par l'ampli, et comme l'impédance du circuit de Cde n'était pas correcte, le courant vu au scop. n'avait pas le même look, et pour des mA "indentiques" , la coube de sortie de l'ampli était Hors Tolérance...
    PS: si on mesure en V- AC avec un digital on mesure uniquement la composante AC ( la ronflette ) = vérif. d'un filtrage .( pareil au Scop. )

  13. #10
    PA5CAL

    Re : tension moyenne (courant alternatif)

    Bonsoir

    Pour résumer, on a :

    • Tension moyenne d'un signal sinusoïdal pur :



    • Tension efficace d'un signal sinusoïdal pur :



    • Tension moyenne d'un signal sinusoïdal avec une composante continue U0 :




    • Tension moyenne d'un signal sinusoïdal pur et parfaitement redressé :


  14. #11
    bertrandbd

    Re : tension moyenne (courant alternatif)

    Bonjour

    Si je comprend pas trop mal la différence entre les formules des valeurs moyennes et efficaces, ce que je ne comprend pas c'est la réalité physique que ces mesures recouvrent.

    Pour faire simple, si je prends un signal carré qui de 0 à T/2 vaut 10V en tension (resp 10 A pour I) et de T/2 à T vaut 0 en tension (resp 0A en courant)

    Donc Vmoy = 1/2(10+0) = 5 V et Imoy = 5A. Cela équivaut donc à un signal continu sur T donc la tension et le courant valent respectivement 5 volts et 5 ampères. La puissance est donc de 25 W

    Maintenant , avec le calcul des valeurs efficaces j'ai:
    Veff = [1/2(10*10+0)]**1/2 = 5 racine de 2
    Ieff = 5 racine de 2

    Peff = 50 watts ce qui représente bien la réalité car de 0 à T/2 la puissance dissipée est bien de 10*10 = 100 watts et de T/2 à T 0 watt donc sur T la puissance dissipée est 50 W

    Pourquoi mon raisonnement avec les valeurs moyennes et l'analogie avec des valeurs continues sont faux?

    Merci

  15. #12
    Tropique

    Re : tension moyenne (courant alternatif)

    Citation Envoyé par bertrandbd Voir le message

    Pourquoi mon raisonnement avec les valeurs moyennes et l'analogie avec des valeurs continues sont faux?

    Merci
    Le problème fondamental, c'est que la relation entre puissance et tension (ou courant) n'est pas linéaire: il y a un carré qui entre en jeu.
    Or, à partir de ce moment, certaines opérations sont interdites: l'opération ()² n'est pas distributive par exemple: (a+b)²><a²+b², et quand tu l'appliques à ta moyenne, ça foire.
    C'est quelque chose qui est notamment utilisé par les surunitaristes pour sortir de la puissance de nulle part:
    http://forums.futura-sciences.com/pr...ue-a-cher.html

    Quand tu veux calculer des puissances, il faut travailler avec grandeurs rms (efficaces): elles sont faites pour.

    Attention, le résultat n'est pas une puissance efficace, mais bien une puissance moyenne.
    Et l'utilisation de grandeurs efficaces n'est légitime que dans des circuits purement résistifs.
    Dans le cas contraire, il faut faire l'intégrale de la puissance instantanée sur l'intervalle (en général la période), ce qui est la seule méthode totalement générale et sans restriction.
    Pas de complexes: je suis comme toi. Juste mieux.

  16. Publicité

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. Mesure de courant tension alternatif
    Par biglift dans le forum Électronique
    Réponses: 9
    Dernier message: 20/06/2013, 11h17
  2. Transformateur > courant alternatif > courant continu
    Par firemax dans le forum Électronique
    Réponses: 15
    Dernier message: 17/02/2013, 09h19
  3. transformer courant continue en courant alternatif
    Par franck8235 dans le forum Électronique
    Réponses: 27
    Dernier message: 20/03/2010, 16h31
  4. Réponses: 3
    Dernier message: 10/04/2009, 00h16
  5. comparaison entre courant continu et courant alternatif
    Par sergeoyan dans le forum Électronique
    Réponses: 13
    Dernier message: 16/01/2009, 23h32
Découvrez nos comparatifs produits sur l'informatique et les technologies.