Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 9 sur 9

Stabilité AOP



  1. #1
    Rriolle

    Stabilité AOP

    bonsoir,

    Je me pose une question concernant la stabilité d'un ampli qui contient un autre ampli 'bouclé' dans sa boucle... exemple fichier joint.

    Faut il juste analyser le gain en boucle ouverte de l'ampli principale (MG et MP)
    ou faut il analyser le gain et phase en BO des deux boucles ?
    c-à-d tracer le gain et ph en BO de ampli du haut avec R1 et R2 pour s'assurer de sa stabilité, puis tracer le Gain et ph en BO de la boucle principale en tenant compte des 2 AOP ( j'ouvre la boucle entre VOUT et la sortie de l'ampli du bas)

    La méthode que j'utilise sur spice est celle ci:
    http://www.analogzone.com/acqt0214.pdf
    Voir Fig2.0

    Merci pour votre aide

    -----

    Images attachées Images attachées

  2. Publicité
  3. #2
    Tropique

    Re : Stabilité AOP

    Bonjour et bienvenue sur Futura,

    D'une manière générale, il faut examiner aussi bien la stabilité de la boucle principale que celle de toutes les boucles annexes.

    Ici, c'est un peu particulier, puisqu'il y a un "nesting" des deux boucles, donc si tu te mets à l'intérieur de la plus petite (sortie de l'AOP supérieur par exemple), tu fais les deux en même temps.

    Malgré tout, il peut être intéressant de faire une analyse séparée, pour voir le problème du "point de vue" de chaque AOP.
    Dernière modification par Tropique ; 10/03/2012 à 09h02.
    Pas de complexes: je suis comme toi. Juste mieux.

  4. #3
    gienas

    Re : Stabilité AOP

    Bonjour Rriolle et tout le groupe

    Citation Envoyé par Rriolle Voir le message
    ... faut il analyser le gain et phase en BO des deux boucles ? ...
    Il me semble bien que c'est ce que préconise Tropique, et je pense que c'est une excellente méthode pour commencer.

    On voit bien que l'ampli de contre réaction a un comportement parfaitement connu, et une fonction de transfert simple.

    Par contre, je te suggère de t'intéresser de beaucoup plus près de la fonction remplie par l'AOP du bas, en particulier en statique. Je remarque que la "contre réaction" (très hypothétique du fait de la fonction de transfert de l'autre) est reliée à travers 100 pF.

    Comme on ne connait pas les caractéristiques du générateur du signal, je n'exclus pas quelques surprises.

    D'où sort ce schéma? Où est-il supposé être utilisé?

  5. #4
    Rriolle

    Re : Stabilité AOP

    Bonjour,

    J'ai pris ce schéma au hasard sur le net. Sinon voici un autre exemple qui ressemble plus à ce que j'avais en tête.
    J'ai eu une discussion avec un collègue sur ce type de circuit et pour lui il suffisait juste de tracer le G en BO de la boucle principale pour s'assurer de la stabilité. Si la MP >45° pour la principale , c'est que le circuit est forcement stable même avec d'autres amplis bouclés annexe . Mais il n'arrivait pas à expliquer pourquoi!

    Comment expliquer par A + B que l'une ou l'autre méthode est la bonne?
    Images attachées Images attachées

  6. #5
    gienas

    Re : Stabilité AOP

    Citation Envoyé par Rriolle Voir le message
    ... Sinon voici un autre exemple qui ressemble plus à ce que j'avais en tête ...
    Cet exemple n'a rien de comparable.

    Les deux AOP sont en cascade pour former un Av=2.

    La CR englobe les deux étages, le second étant à 2 aussi, sans réelle justification.

    Son condensateur servant à "ignorer" son offset pour se caler sur le couple.

    Sauf cas particulier non apparent (ex AOP 2 de puissance par exemple),
    ce schéma est bidon et destiné à faire parler.

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    Tropique

    Re : Stabilité AOP

    Citation Envoyé par Rriolle Voir le message
    Bonjour,

    J'ai pris ce schéma au hasard sur le net. Sinon voici un autre exemple qui ressemble plus à ce que j'avais en tête.
    J'ai eu une discussion avec un collègue sur ce type de circuit et pour lui il suffisait juste de tracer le G en BO de la boucle principale pour s'assurer de la stabilité. Si la MP >45° pour la principale , c'est que le circuit est forcement stable même avec d'autres amplis bouclés annexe . Mais il n'arrivait pas à expliquer pourquoi!

    Comment expliquer par A + B que l'une ou l'autre méthode est la bonne?
    On peut certainement avoir des cas où l'AOP du bas est instable, mais avec la boucle globale stable (théoriquement).
    Dans ce cas, cela revient à faire une compensation active, mais d'une part, je ne suis pas sûr que cela permette de couvrir tous les cas, et même dans cette éventualité, c'est une situation dangereuse: si la boucle principale est interrompue, parce que l'ampli supérieur sature ou qu'il atteint sa limite de slew rate, l'AOP inférieur est laissé à lui même et va donc être instable. Ce genre de chose peut facilement dégénérer de manière complètement anarchique et incontrolable.
    Pas de complexes: je suis comme toi. Juste mieux.

  9. Publicité
  10. #7
    PIXEL

    Re : Stabilité AOP

    ce shéma vient , manifestement , d'une note d'application du constructeur.

    pouvoir lire le contexte serait utile pour avancer le schmilblick

  11. #8
    Rriolle

    Re : Stabilité AOP

    Donc, il faut absolument vérifier la stabilité de toutes les boucles (la boucle annexe seule + la boucle principale).

    Si je comprends bien, même si l'ampli annexe est instable la principale peut être stable car la boucle principale stabilise le tout. Mais le circuit peut osciller si l'ampli principal sature ou autre et le rester même si l'ampli principal revient dans sa zone de fonctionnement linéaire.

    merci

  12. #9
    Tropique

    Re : Stabilité AOP

    Citation Envoyé par Rriolle Voir le message
    Donc, il faut absolument vérifier la stabilité de toutes les boucles (la boucle annexe seule + la boucle principale).

    Si je comprends bien, même si l'ampli annexe est instable la principale peut être stable car la boucle principale stabilise le tout. Mais le circuit peut osciller si l'ampli principal sature ou autre et le rester même si l'ampli principal revient dans sa zone de fonctionnement linéaire.
    Exactement: on peut avoir un système qui a l'air calme et bien élevé quand tout est normal, mais il suffit d'un "événement" pour que ça déraille, et l'enfer se déchaîne, et il ne sait plus revenir de lui-même dans sa zone de stabilité.
    Pas de complexes: je suis comme toi. Juste mieux.

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. stabilité
    Par -LILO- dans le forum Chimie
    Réponses: 3
    Dernier message: 26/03/2011, 13h26
  2. stabilité
    Par AlphaPrime dans le forum Mathématiques du supérieur
    Réponses: 2
    Dernier message: 18/10/2009, 15h09
  3. Réponses: 2
    Dernier message: 23/03/2009, 11h26
  4. Stabilité
    Par Follium dans le forum Physique
    Réponses: 3
    Dernier message: 18/08/2006, 11h22
  5. Stabilité
    Par preston dans le forum Électronique
    Réponses: 9
    Dernier message: 21/09/2005, 10h42