Discussion fermée
Page 1 sur 2 1 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 33

Diode roue libre et snubber




  1. #1
    Wewillbevictorious

    Diode roue libre et snubber

    Bonjour,
    Quel est l'avantage d'un snubber par rapport à une diode de roue libre dans la commutation d'inductance (niveau énergétique et sécuritaire pour le composant de commutation) ? Est-il judicieux d’utiliser un snubber si on fait varier la fréquence de commutation ?
    Je m'en remet à vous !

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    f6bes

    Re : Diode roue libre et snubber

    "Ce fut la goutte d'eau de trop qui mit le feu aux poudres!"

  4. #3
    Wewillbevictorious

    Re : Diode roue libre et snubber

    La réponse est là : " One disadvantage of using a simple rectifier diode as a snubber is that the diode allows current to continue flowing, which may cause the relay to remain actuated for slightly longer; some circuit designs must account for this delay in the dropping-out of the relay. This delay often leads to greatly decreased life of the relay contacts due to arcing."
    En bref (et selon ce que mon niveau d'anglais me permet de comprendre), utiliser une simple diode ralenti la commutation, non ?


  5. #4
    f6bes

    Re : Diode roue libre et snubber

    Remoi,
    Pour F6bes: inglich= No comprendo !
    A+
    "Ce fut la goutte d'eau de trop qui mit le feu aux poudres!"

  6. #5
    vincent66

    Re : Diode roue libre et snubber

    Bonjour,
    En fait pas vraiment, avec une diode de redressement rapide au silicium le temps de dissipation de l'énergie contenue dans la bobine du relais est négligeable, quelques dizaines de microsecondes...
    Autre avantage d'une diode de roue libre : elle est en fonctionnement normal et non destructif, contrairement à un composant suppresseur de transitoires genre vdr...
    Vincent
    Leonardo était ingénieur "sans papier", et moi diplômé juste...technicien...

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    Tropique

    Re : Diode roue libre et snubber

    Citation Envoyé par Wewillbevictorious Voir le message
    En bref (et selon ce que mon niveau d'anglais me permet de comprendre), utiliser une simple diode ralenti la commutation, non ?
    Oui, mais un snubber a un effet identique si la fréquence de travail est faible.

    Citation Envoyé par vincent66 Voir le message
    Bonjour,
    En fait pas vraiment, avec une diode de redressement rapide au silicium le temps de dissipation de l'énergie contenue dans la bobine du relais est négligeable, quelques dizaines de microsecondes...
    Le fait que la diode soit rapide ne change rien au problème: ce qui compte est la constante de temps propre de la bobine qui est déterminée par le rapport L/R.
    Typiquement elle se chiffre en millisecondes ou dizaines de millisecondes. Des bobinages particuliers peuvent aller à plusieurs centaines de ms ou à moins de 1ms (reed par exemple).
    Pas de complexes: je suis comme toi. Juste mieux.

  9. #7
    Wewillbevictorious

    Re : Diode roue libre et snubber

    Citation Envoyé par f6bes Voir le message
    Remoi,
    Pour F6bes: inglich= No comprendo !
    A+
    Mais c'est vous qui m'avez aiguillé sur ce site :

    Donc un snubber permet de diminuer la constante temps d'une bobine ou bien est-ce impossible?

  10. Publicité
  11. #8
    Wewillbevictorious

    Re : Diode roue libre et snubber

    Qu'est ce qui justifie l'usage d'un snubber part rapport à une diode de roue libre ?

    Est-ce que l'emploie d'un snubber est utile si la fréquence de commutation est variable ?

  12. #9
    Tropique

    Re : Diode roue libre et snubber

    Ce n'est pas possible de donner des généralités valables universellement, chaque cas est particulier.
    Quel exemple précis as-tu en tête exactement? Et aussi qu'entends-tu exactement par snubber? Selon les personnes, le terme peut recouvrir beaucoup de choses. Comme celui de roue-libre d'ailleurs. Une diode de roue libre ne sert pas à étouffer les surtensions inductives. Je sais que tout le monde emploie l'expression de manière impropre, mais si on veut entrer dans les détails, il vaut mieux être précis.
    Pas de complexes: je suis comme toi. Juste mieux.

  13. #10
    Wewillbevictorious

    Re : Diode roue libre et snubber

    Image0.jpg
    Quels caractéristiques apportent l'usage d'un snubber (schéma type B) par rapport à une roue libre (schéma type A). Voila le cas que j'ai en tête.

  14. #11
    Tropique

    Re : Diode roue libre et snubber

    On n'avance pas beaucoup: en l'absence de contexte, il est difficile d'asséner des vérités universelles et définitives.

    On peut dire par exemple que dans le cas ou la self est celle d'un convertisseur, le A ne fonctionne pas du tout.
    Pas de complexes: je suis comme toi. Juste mieux.

  15. #12
    Wewillbevictorious

    Re : Diode roue libre et snubber

    Alors je place le contexte : je souhaite construire un appareil pouvant alimenter des charges (inductive ou résistive dont des transformateur type flyback) provisoirement (pour les tester). Pour cela j'aurai un circuit pouvant générer une fréquence allant de 1Hz à 200 kHz et dont le rapport cyclique est variable. Maintenant le problème qui me reste a résoudre est quel type de protection utiliser pour ne pas endommager le MOSFET que j'utiliserai.
    Le système aura donc une fréquence de commutation, un rapport cyclique, une charge inductive et une tension d'alimentation de charge variable (selon la charge a tester).
    Qu'en pensez-vous ?

  16. #13
    Tropique

    Re : Diode roue libre et snubber

    Citation Envoyé par Wewillbevictorious Voir le message
    Alors je place le contexte : je souhaite construire un appareil pouvant alimenter des charges (inductive ou résistive dont des transformateur type flyback) provisoirement (pour les tester).
    Le but est-il de faire fonctionner réellement le transfo flyback, ou juste d'éliminer les surtensions inductives?
    Pas de complexes: je suis comme toi. Juste mieux.

  17. #14
    Wewillbevictorious

    Re : Diode roue libre et snubber

    Le but est simplement de fait fonctionner le transfo.
    Mais je pense qu'il faut supprimer les surtensions inductives pour éviter de griller le mosfet, non ?

  18. #15
    Tropique

    Re : Diode roue libre et snubber

    Si le transfo est utilisé en tant que tel, il aura une charge qui absorbera l'essentiel de l'énergie de flyback (puisque c'est le but de la topologie).

    Le snubber aura simplement pour rôle d'écrêter la surtension causée par l'énergie stockée dans l'inductance de fuite du transfo, c'est une application très classique.
    Pas de complexes: je suis comme toi. Juste mieux.

  19. #16
    Wewillbevictorious

    Re : Diode roue libre et snubber

    Donc je n'aurai pas besoin de snubber ? Comment protéger le mosfet alors ?

  20. #17
    Tropique

    Re : Diode roue libre et snubber

    Si, relis le message précédent
    Pas de complexes: je suis comme toi. Juste mieux.

  21. #18
    Wewillbevictorious

    Re : Diode roue libre et snubber

    Désolé, j'avais mal lu... dont il devient indispensable : comment dimensionner les composants ? Pour ce qui est de la diode, je suppose qu'il en faille une qui soit rapide mais pour ce qui est de la résistance et de la capacité, je ne sais que penser ...
    Comment calcule-t'on leurs valeurs ?

  22. #19
    Tropique

    Re : Diode roue libre et snubber

    Citation Envoyé par Wewillbevictorious Voir le message
    Désolé, j'avais mal lu... dont il devient indispensable : comment dimensionner les composants ?
    C'est un problème archi-courant, ça doit se trouver facilement sur le net.
    En gros, il faut faire le bilan des apports d'énergie, F.LI²/2, et l'équilibrer à la dissipation moyenne dans la résistance, pour la tension maximale tolérée.
    Le condensateur doit être choisi suffisamment grand pour ne pas ajouter une tension significative pendant la pointe de charge
    Pour ce qui est de la diode, je suppose qu'il en faille une qui soit rapide
    Pas nécessairement; c'est ce qui est employé la plupart du temps, mais non seulement ce n'est pas indispensable mais cela peut même présenter des avantages énergétiques.
    Pas de complexes: je suis comme toi. Juste mieux.

  23. #20
    Wewillbevictorious

    Re : Diode roue libre et snubber

    Ce qui me dérange, c'est que les constantes de ces formules deviennent variables dans mon cas : la fréquence pourra varier, et l'inductance aussi (selon la charge mise en place).

  24. #21
    Tropique

    Re : Diode roue libre et snubber

    On ne sait pas faire de l'ingénierie sérieuse sans entrer dans le quantitatif.

    Si un ou plusieurs paramètres sont variables, il faut se baser sur le pire des cas, ou la pire combinaison possible, et si quelque chose est complètement inconnu ou ouvert, il faut prendre la pire valeur raisonnable compte tenu des réalités physiques (exemple, à pression atmosphérique normale, on sait que de l'eau liquide ne dépassera pas (beaucoup) les 100°C).
    Pas de complexes: je suis comme toi. Juste mieux.

  25. #22
    Wewillbevictorious

    Re : Diode roue libre et snubber

    L'intensité dans la formule doit être l'intensité maximale en fonctionnement permanent ? Ou l'intensité moyenne issue de l'impédance que constitue la bobine à la fréquence de commutation ?

  26. #23
    Wewillbevictorious

    Re : Diode roue libre et snubber

    J'ai constaté que, plus les valeurs sont défavorables, plus la capacité tend vers l'infini et la résistance vers 0 : ce qui nous ramène à une diode de roue libre ...

  27. #24
    Tropique

    Re : Diode roue libre et snubber

    Citation Envoyé par Wewillbevictorious Voir le message
    L'intensité dans la formule doit être l'intensité maximale en fonctionnement permanent ?
    C'est l'intensité de crête atteinte à la fin de la période de conduction.
    J'ai constaté que, plus les valeurs sont défavorables, plus la capacité tend vers l'infini et la résistance vers 0 : ce qui nous ramène à une diode de roue libre ...
    Dans ce cas, le problème n'a pas de solution (ou est mal posé): on ne sait pas à la fois mettre une diode en direct et faire transiter de l'énergie par le transfo.
    Pas de complexes: je suis comme toi. Juste mieux.

  28. #25
    Wewillbevictorious

    Re : Diode roue libre et snubber

    Un diode de roue libre est montée en inverse et non en direct, je ne comprends pas le sens de votre phrase...
    L’énergie transite bien pendant que le transistor est passant, non ?

  29. #26
    Tropique

    Re : Diode roue libre et snubber

    Citation Envoyé par Wewillbevictorious Voir le message
    L’énergie transite bien pendant que le transistor est passant, non ?
    Si c'est le cas, c'est que c'est un convertisseur "forward". J'avais cru comprendre que c'était l'inverse, mais de toutes manières, cela ne change pas le problème de base: même dans les convertisseurs forward, on ne met jamais de diode directement sur l'enroulement: cela impliquerait de gaspiller ~50% de la puissance injectée, et en plus, pour dissiper cette puissance il faudrait beaucoup trop longtemps parce que la tension directe de la diode est beaucoup plus faible que la tension d'alimentation.
    Lorsqu'un arrangement spécifique est nécessaire, on emploie un enroulement auxiliaire de démagnétisation avec une diode qui réinjecte l'énergie dans l'alim, ce qui règle les problèmes de gaspillage et de durée.
    Pas de complexes: je suis comme toi. Juste mieux.

  30. #27
    Wewillbevictorious

    Re : Diode roue libre et snubber

    Ah, c'est moi qui ai mal saisi le principe.... Mais je ne vois pas comment un snubber économise de l’énergie : selon moi, lors de l’état ouvert du transistor, une tension inverse apparaît aux borne du primaire. Celle ci charge le condensateur et l'énergie se retrouve dissipée dans la résistance ....

  31. #28
    Tropique

    Re : Diode roue libre et snubber

    Avec un transfo parfait, le snubber ne doit pas dissiper d'énergie. C'est seulement à cause de l'inductance de fuite (normalement bien plus faible que l'inductance principale) qu'il est requis.
    Pas de complexes: je suis comme toi. Juste mieux.

  32. #29
    Wewillbevictorious

    Re : Diode roue libre et snubber

    L'inductance de fuite correspond à l'inductance responsable du flux magnétique ne transitant pas par le noyau (qui ne peut aboutir au secondaire), n'est-ce pas ? Mais cette définition est elle valable si l'on utilise ce transformateur à vide ?
    Autrement formulé : l'inductance de fuite est-elle la même si l'on utilise le transformateur à vide ou non ?

  33. #30
    Tropique

    Re : Diode roue libre et snubber

    Cela devient pénible à suivre: plus haut, tu dis que tu utilises le transformateur en tant que tel, maintenant ce n'est plus le cas.
    Je ne vois pas trop où tu veux en venir, et je me demande si tu le sais exactement toi-même.
    Pas de complexes: je suis comme toi. Juste mieux.

Page 1 sur 2 1 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. diode de roue libre
    Par bous dans le forum Électronique
    Réponses: 33
    Dernier message: 04/03/2017, 11h27
  2. Diode roue libre
    Par Fudebu dans le forum Électronique
    Réponses: 19
    Dernier message: 15/10/2011, 07h45
  3. diode de roue libre ?
    Par liliane45000 dans le forum Électronique
    Réponses: 9
    Dernier message: 31/10/2010, 20h33
  4. diode de roue libre
    Par LTHOMAS dans le forum Électronique
    Réponses: 4
    Dernier message: 18/09/2008, 15h52
  5. diode roue libre
    Par Fudebu dans le forum Physique
    Réponses: 3
    Dernier message: 12/06/2008, 09h11