Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 8 sur 8

MicroContrôleur - comment bien choisir les outils de développement



  1. #1
    philouxy

    MicroContrôleur - comment bien choisir les outils de développement

    Bonjour à tous,

    J'ai besoin de vos lumières, expériences, ou toutes autres suggestions sur un nouveau problème concernant le choix de uC

    Je m'explique, j'aimerai concevoir un petit montage à basse de microcontrôleur pour mesurer différentes températures, dans un boitier et à l'extérieur de celui-ci, donc je sais qu'il faut regardé les caractéristique du micro que l'on veut choisir comme son alimentation, ses ADC, le nb de broches que l'on veut pour les I/O, si il y a timers disponibles etc,... Ca je crois que je peux le faire --> ainsi la première étape est voir les différents fabriquant les plus connus : MICROCHIP - TI - ATMEL - et j'en oublie surement...

    mon problème actuellement, c'est n'est pas tant les caractéristiques du micro que j'aimerai utilisé, mais ses outils de développement que je devrais utiliser, surtout si j'aimerai programmer mon uC sur la board directement...

    Pour les PIC (MicroChip), je peux m'en sortir

    - environnement de développement : MPALB
    - compilateur : C -> version gratuite limitée à la taille du programme je crois
    - émulateur/programmateur : ICD2/3 - son compilateur C (version gratuite)

    Autre : Y a aussi CSS (pour l'environnement de développement) avec son émulateur ICD30/45 je sais plus trop... mais si je me trompe on commence à venir dans du payant

    Après j'ai fait d'autres recherches succinctes :
    ATMEL pour uC de la famille des ATMega

    - environnement de développement : ATMEL Studio
    - compilateur : C ???
    - émulateur/programmateur : AVRISP MKLL

    TI avec la famille des MSP430

    - environnement de développement : code composer studio ou Eclipse
    - compilateur : C ???
    - émulateur/programmateur : ???

    Je sais que je vais devoir investir un peu de sous, mais je n'aimerai pas me tromper, c'est pour cela que je viens à vous pour connaître quel sont vos affinités avec vos uC, quels environnement choisir, en sachant que c'est pour du domaine de l'amateur,...

    Il est bien je pense de découvrir d'autre uC, non ???

    Alors je demande l'avis aux experts

    Voilà pour le message, désolé si il est un peu brouillon, en tout cas je vous remercie déjà de me lire...

    Amicalement le cht'y Philou

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    RISC

    Re : MicroContrôleur - comment bien choisir les outils de développement

    Salut,

    Pour un particulier, le choix des outils est effectivement important. L'objectif est je pense de "minimiser" l'investissement et d'avoir à sa disponibilité le maximum de microcontroleurs pour pouvoir choisir en fonction de ses besoins.
    Autre aspect, l'évolution des outils (mises à jour) possibles ou non, gratuites ou non...
    Plutôt que de changer de famille de micro, mieux vaux choisir une famille très riche cela évite d'apprendre un nouvel IDE, des nouveaux compilateurs,...
    Il faut aussi penser aux frais de maintenance des outils.

    Pour ce qui est des PICs voilà ce que tu peux trouver :
    * Plus de 900 PICs de 6 à 100 broches (8, 16 et 32 bits)
    * Environnement de développement MPLAB X gratuit disponible sur Linux, MAC et Windows
    * Compilateurs gratuits sans limite de temps ni de taille de code pour toutes les familles de PIC (XC8, XC16, XC32) disponibles sous Linux, MAC et Windows
    * Echantillons des PICs gratuits
    * Outils de debug/programmation : pour le particulier, le Pickit3 est sans doute l'option la plus économique. Cet outil est automatiquement mis à jour par MPLAB X. Dès que de nouveaux PICs sont dispo, ils sont gérés par les outils existants.
    * Echange standard des outils et cartes défectueux gratuit, même au delà de la période de garantie (ce n'est pas garanti mais c'est ce qui est pratiqué depuis des années ;=)

    Bilan : juste un Pickit3 à acheter ;=)

    a+
    Ma marotte ? les microcontrôleurs ;=)

  4. #3
    tranquille12

    Re : MicroContrôleur - comment bien choisir les outils de développement

    Plusieurs choix sont possibles
    pour ma part, je débute et j'ai fait les choix suivants :
    - Famille PIC car vaste choix de composants dans la même famille et maitrise complète des shémas
    - Outil de developpement de chez MikroElectronics avec un labo vraiment bien pensé
    - Choix du langage : je ne connais que le basic donc c'est vite choisi (inconvénient : le compilateur Basic coute 150€)
    - Carte de developpement EasyPicV7 (150 € aussi), integre un debugger integre et toutes sortes d'E/S possibles
    - un livre de Christian Tavernier (interet : il se base sur les PIC, le langage Basic et la platine EasyPic)

    Ca fait effectivement 300 euros, mais je pense que si on veut avancer facilement au début, il faut y mettre un peu les moyens
    Mais ce n'est que mon avis, bien sûr

    Je pense que l'outil de R&D n'est acheté qu'une fois

  5. #4
    sly37

    Re : MicroContrôleur - comment bien choisir les outils de développement

    Bonjour,

    Mon expérience se porte sur la gamme ST et notamment STM8 (8bits) simple d'utilisation.

    voici la gamme standard de la famille : http://www.st.com/internet/mcu/subclass/1244.jsp
    Outil de debug/programmation : http://fr.farnell.com/stmicroelectro...272?Ntt=stlink
    IDE fournit gratuitement : http://www.mcu-raisonance.com/~ride7...36y8a5c39.html
    Compilateur RKit-STM8 : http://support-raisonance.com/extran...tools&market=4
    Pour la famille 32bits (STM32) il te faut Rkit-ARM : limitée en taille de code.

    Ces outils sont simples à mettre en oeuvre, les µC sont costauds et bien sûr comme chez Microchip une large gamme.
    En plus sur le site d'ST tu trouveras tout un tas d'exemples de code bien pratique surtout quand tu débute.

    Si ça t'intéresse je te donnerai davantage d'explication sur les librairies standards déjà fournies ...

    Bon courage.

  6. #5
    HULK28

    Re : MicroContrôleur - comment bien choisir les outils de développement

    Bonjour,

    ta question appelle différentes réponses selon si tu es pro ou hobbyste.
    Si tu es pro il est bien évident que ce qui a été dit plus haut et notamment au poste 2 n'a pas de sens.
    Un pro investi dans un outil évolutif et pertinent en terme d'efficacité et la notion de prix est plutôt secondaire.
    Autrefois, il y a 20 ans, un outil de développement coutait au bas mot 15000 euros, compilateur et émulateur.
    Donc tu vois que ce n'est pas un frein et la marge est grande entre 100 euros et 15000 euros.

    Ce qui compte c'est le temps que tu vas faire gagner à ton entreprise -> le temps de mise en oeuvre d'une idée ou d'une présentation client.
    Plus c'est rapide et plus tu peux donner à tes commerciaux des billes à montrer à leurs clients.

    La programmation dans une unité de R&D se décide en groupe et ensuite on en déroge plus, sauf exception.
    On achète les outils qui vont bien, les cartes de développement ad hoc et après on bosse.

    Moi en ce moment je remet certaines choses en perspective dans mon unité de développement, notamment les choix antécédents sur Microchip, choix pertinents il y a 10 ans, mais plus aujourd'hui.
    L'offre de choix ne fait pas tout, il y a tout le reste notamment l'obsolescence des outils et des IDE, qui oblige à tout revoir en maintenance notamment....
    Tout est bien qui finit.

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    MiGaNuTs

    Re : MicroContrôleur - comment bien choisir les outils de développement

    De ma modeste experience je me permets de donner mon avis qui n'engage que moi. Si on pouvais eviter de relancer la guerre des uC une fois de plus ca serais pas mal.

    Dans le cadre d'une utilisation en amateur il y'a aussi l'Arduino et ses dérivés qui peuvent être des choix pertinents.

    Avant j'utilisait des pics que j'avais obtenu gratuitement, SDCC comme compilateur (très bonne alternative aux compilos habituels sur pic a mon avis) et je changeait d'éditeur de code a l'humeur. Mais développer des truc sur pic avec un mac c'était assez pénible. Et puis coté PC mplab 8 (l'ide de l'époque) c'était pas forcement très accessible pour un amateur.

    Je suis passé sur Arduino. le matériel coute un poil plus cher, mais tout le reste est a mon gout plus facile. Et puis la communauté et les tas de code qu'on trouve sur le net ca fait (parfois) gagner bcp de temps.

    Depuis MPLab a bien évolué et mériterais que je m'y intéresse a nouveau pour voir si c'est mieux, mais j'ai ni l'envie ni le temps, je suis a l'aise sur arduino pour le moment.

  9. Publicité
  10. #7
    Forhorse

    Re : MicroContrôleur - comment bien choisir les outils de développement

    Si c'est pour un projet unique, +1 pour l'Arduino. L'environnement de développement ne coute rien ! (enfin si, juste un câble USB)
    Pour mes projets j'utilise des PIC, c'est un choix que j'ai fait il y a plus de 15 ans et je ne vais pas changer. J'ai investi dans du matos (PicKit, Compilateur BASIC sérieux) et quand on maitrise et qu'on a tout ça, le développement d'une application ne coute pas grand chose, ni en matos, ni en temps.
    Mais j'ai aussi un Arduino MEGA 2560 qui traine sur mon bureau et j'avoue que c'est un outils très plaisant.

    Donc pour moi faut bien envisager le but de l'investissement. Est-ce pour UN projet ou pour vraiment se lancer dans les µC ?
    Tout projet flou conduit à une connerie précise !

  11. #8
    abracadabra75

    Re : MicroContrôleur - comment bien choisir les outils de développement

    Bonjour.
    Ce qui suit n'engage que moi, d'un point de vue uniquement hobbyiste, et point de guéguerre!
    Je n'ai jamais aimé les PICs dont le seul côté agréable est la facilité d'approvisionnement.
    Un jour, un peu par hasard, j'ai découvert les µc d'ATMEL, ATmega35, ATtiny45, ATtiny2313, etc..., tous peu chers et facilement trouvables, sinon en France, du moins sur la toile via les sites de ventes par enchères bien connus. Un outil gratuit jusqu'à 4k de code (c'est déjà conséquent!) permet la programmation: le BASCOM avec une doc en Français. Son principal atout, outre la facilité de programmation (avec simulateur au besoin), est de ne pas avoir besoin d'outil supplémentaire pour la programmation des fuses, point d'achoppement pour les débutants en ATMEL. L'interface PC/µc peut se faire pour moins de 10 euros par le port parallèle, ou pour un peu plus par un port USB. Ce programme est accepté par Isis (de Proteus) pour la simulation du circuit d'implantation.
    Si on est accro du C, AVR Studio, lui aussi gratuit fournit, programmation et simulation.
    Je pense que cette solution est la moins couteuse pour faire des essais.
    Bonnes bidouilles.
    A+
    Il n'y a que dans le dictionnaire où 'réussite' vient avant 'travail'.

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. comment bien choisir le filtre a appliqué
    Par valerTS dans le forum Électronique
    Réponses: 10
    Dernier message: 18/04/2012, 14h04
  2. Comment bien choisir un pmos ?
    Par damienl dans le forum Électronique
    Réponses: 20
    Dernier message: 22/10/2009, 07h44
  3. Comment choisir son microcontroleur ?
    Par benjibul dans le forum Électronique
    Réponses: 14
    Dernier message: 19/11/2007, 15h55
  4. comment bien choisir sa cheminée
    Par calma dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 7
    Dernier message: 14/03/2006, 08h03