Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 9 sur 9

puissance moyenne d'echelon unité



  1. #1
    kiroutek

    puissance moyenne d'echelon unité

    bonsoir à tous

    s'il vous plait quelq'un aidez moi comment je peux calculé la puissance moyen du signal echelon

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    f6bes

    Re : puissance moyenne d'echelon unité

    Bjr à toi,
    Ah là j'ai une lacune , que j'espére tu vas pouvoir combler !
    C'est y QUOI un..."signal d'échelon unité"???
    J'ai l'impressionqu'il faut jouer aux devinettes .
    Bonne soirée
    Dernière modification par f6bes ; 04/02/2015 à 16h53.
    "Ce fut la goutte d'eau de trop qui mit le feu aux poudres!"

  4. #3
    PIXEL

    Re : puissance moyenne d'echelon unité

    gnékoi un "signal échelon" ?

  5. #4
    Jack

    Re : puissance moyenne d'echelon unité

    Echelon de quelle amplitude? Pour quelle durée?

  6. #5
    annjy

    Re : puissance moyenne d'echelon unité

    Bsr,

    ça va être compliqué, la moyenne....
    http://ics.utc.fr/Electricite/Electr.../cours_06.html

    JY

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    jiherve

    Re : puissance moyenne d'echelon unité

    Bonsoir,
    L’échelon unité defini comme :
    0 sur ]-inf ,0[
    1 sur [0, + inf[
    a donc une valeur moyenne = 1/2
    JR
    l'électronique c'est pas du vaudou!

  9. Publicité
  10. #7
    annjy

    Re : puissance moyenne d'echelon unité

    Bsr,

    j'ai un doute
    peut-on calculer une valeur moyenne d'un signal non périodique sur un temps infini ?

    JY

  11. #8
    Zenertransil

    Re : puissance moyenne d'echelon unité

    Bonsoir à tous,



    Attention, puissance moyenne n'est pas valeur moyenne ! Ce sont des définitions propres au traitement du signal (avec l'énergie), qui n'ont pas de corrélation directe avec leur sens en électricité...

    L'énergie d'un signal est définie comme étant l'intégrale temporelle (sur son ensemble de définition : R, C ou plus grand...) du carré de sa norme.
    La puissance moyenne est définie comme l'énergie, divisée par la largeur d'intégration. Elle a surtout un intérêt pour les signaux périodiques : elle vaut alors l'intégrale du carré de la norme du signal, divisée par sa période. C'est, dans ces conditions, le carré de la valeur efficace du signal.

    Ces deux notions sont quasi-duales : les signaux à énergie finie, qui sont de classe L2 (c'est-à-dire que le carré de leur norme est intégrable au sens de Lebesgue), ont une puissance moyenne nulle : l'énergie est une quantité finie, on la divise par un nombre de plus en plus grand -> on tend fatalement vers zéro. Réciproquement, les signaux à puissance moyenne finie ont une énergie infinie.


    Dans le cas de l'échelon unité, qui est la fonction indicatrice de R+, on a une énergie infinie, ce qu'on pouvait deviner car l'échelon n'est évidemment pas L2, ni L1 d'ailleurs. En revanche, sa puissance moyenne est finie! Il faut travailler avec une limite, on calcule l'intégrale de -T à T de | x(t) |², qu'on divise par 2T. Puis on fait tendre T vers l'infini. On trouve 1/2...



    Pour JY que je salue : je dirais que oui, mais en étant rigoureux dans les calculs ! Il faut vraiment introduire une variable et la faire tendre vers l'infini ; si on cherche à calculer l'intégrale du signal sur R, on trouve l'infini ; ensuite on divise par l'infini -> forme indéterminée. En étant rigoureux, on pose l'intégrale de -T à T de l'échelon d'amplitude A, qui se résume fatalement à son intégrale de 0 à T puisqu'il est nul de -T à 0, on obtient comme primitive par rapport au temps A*t. On évalue A*t en T, on y soustrait sa valeur en 0, et on obtient AT. Puis, pour calculer la moyenne, on divise par la largeur de l'intervalle sur lequel on a intégré, 2T : on obtient une valeur moyenne de AT/2T, c'est-à-dire A/2.
    Et on voit que finalement, on a même pas besoin de calculer une limite, tout tombe bien !

    Et on retrouve le résultat qu'on imaginait instinctivement...



    PS : Dans ce cas, la puissance moyenne et la valeur moyenne sont identiques, mais c'est uniquement parce que l'échelon est unitaire, c'est-à-dire d'amplitude 1 !
    Choisis un travail que tu aimes, et tu n'auras pas à travailler un seul jour de ta vie

  12. #9
    kiroutek

    Re : puissance moyenne d'echelon unité

    merci mon ami tu m'aide boucoup

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. focntion échelon unité
    Par bgeo dans le forum Mathématiques du supérieur
    Réponses: 1
    Dernier message: 23/12/2013, 17h21
  2. Échelon-unité
    Par myriam6964 dans le forum Mathématiques du supérieur
    Réponses: 0
    Dernier message: 05/12/2011, 18h09
  3. Représentation fonction echelon unité
    Par elitbencohen dans le forum Mathématiques du supérieur
    Réponses: 2
    Dernier message: 02/05/2011, 12h44
  4. Fonction échelon unité
    Par cloclette dans le forum Mathématiques du supérieur
    Réponses: 9
    Dernier message: 02/01/2010, 17h36
  5. transormée de Laplace d'un échelon unité
    Par Houarcheneger dans le forum Électronique
    Réponses: 4
    Dernier message: 21/10/2008, 20h24