Discussion fermée
Affichage des résultats 1 à 19 sur 19

Amplification en classe S



  1. #1
    kingloowy

    Amplification en classe S


    ------

    Bonjour,

    Pourriez-vous m'aider à comprendre le fonctionnement du schéma ci-dessous ?
    Nom : Classe S.JPG
Affichages : 131
Taille : 25,4 Ko

    Pour info :
    - A1 travaille en classe A
    - A2 en classe B
    - R3 = R4 = 0,1 ohms
    - R5 = 6 = 10 kOhms

    Sur le net on arrive à trouver des info avec "amplifier Sandman", mais y a rien de clair (enfin pour moi !).

    Merci.

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    jiherve

    Re : Amplification en classe S

    Bonjour,
    1:ce n'est pas un Sandman qui est une variante du classe AB donc un dispositif linéaire
    2: Il y a un ampli normal suivi d'un pont résistif et d'un comparateur de puissance ,ce truc fonctionne en tout ou rien et je n'en comprends pas la finalité.
    JR
    l'électronique c'est pas du vaudou!

  4. #3
    jiherve

    Re : Amplification en classe S

    Re,
    Erreur d'analyse cela pourrait correspondre , il faut mettre en équation le second étage pour en être sûr.
    JR
    l'électronique c'est pas du vaudou!

  5. #4
    jiherve

    Re : Amplification en classe S

    Re
    un peu mieux reveillé :
    Comme la tension différentielle existant entre les entrées du comparateur est toujours nulle sa tension de sortie est inconnue mais doit suivre celle de sortie du premier étage .
    Je ne comprends pas ce montage et LTspice non plus d'ailleurs.
    JR
    l'électronique c'est pas du vaudou!

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. #5
    bobflux

    Re : Amplification en classe S

    Ceci est suspect :

    - R3 = R4 = 0,1 ohms
    - R5 = 6 = 10 kOhms

    On ne connecte pas les sorties d'un AOP à une résistance de 0.1 ohm. À mon avis, il y a eu inversion des valeurs.

  8. #6
    jiherve

    Re : Amplification en classe S

    Re
    tu auras remarqué que ce n'est pas un AOP à sec, le PP représenté doit être une vision d'artiste d'un étage de puissance conséquent, mais cela ne change rien au problème.
    JR
    l'électronique c'est pas du vaudou!

  9. Publicité
  10. #7
    bobflux

    Re : Amplification en classe S

    Oui, mais c'est la sortie du premier AOP étiqueté "low power" qui est reliée aux résistances de 0,1 ohm...

  11. #8
    jiherve

    Re : Amplification en classe S

    Re
    en effet mais l'idée du bidule , j'extrapole, doit être de faire prendre la main par le second étage pour fournir le courant à la charge, j'ai déjà vu çà mais pas comme çà.
    JR
    l'électronique c'est pas du vaudou!

  12. #9
    kingloowy

    Re : Amplification en classe S

    Bonjour,

    Merci de l'intérêt que vous portez à ma question.

    Quelques petites précisions :
    - j'ai trouvé une variante avec les valeurs suivantes
    R3 = 33 Ohms, R5 = 3,3 kOhms
    R4 = 10 Ohms, R6 = 1 kOhms
    Dans ce cas les amplis sont bien des AOP intégrés
    - je pense qu'il faut voir A1 et A2 bien plus comme des amplis que comme des AOP, c'est un schéma de principe globalisé et simplifié
    - A1 n'est pas chargé sur 0,1 Ohms, mais sur 0,1 + Rload !
    - Q1 et Q2 peuvent être supprimés, ça n'apporte rien sur le fonctionnement, c'est juste pour indiquer qu'on a un ampli de puissance
    - A1 serait un ampli en tension, A2 en courant... mais je ne vois pas bien pourquoi, c'est l'idée de JH. Peux-tu développer ce qui t'amène à penser ça stp ?

  13. #10
    jiherve

    Re : Amplification en classe S

    Re
    Non les deux sont des amplis en tensions mais avec des impédances de sorties différentes donc ce qui serait espéré c'est un ampli fin et un ampli gros.
    Le soucis c'est que tant que le pont est équilibré (R3/R4 = R5/R6) le second étage ne voit rien (en théorie) puisqu'il n'y a aucune différence de tension entre les entrées de l'ampli, seul le mode commun varie.
    JR
    l'électronique c'est pas du vaudou!

  14. #11
    kingloowy

    Re : Amplification en classe S

    Est-ce que l'ampli A1 ne travaillerait pas uniquement aux environs du raccord des alternances en sortie de l'ampli A2 ? On aurait un ampli A1 travaillant sur une faible ddp en classe A (d'où distorsion très faible) sur la zone de raccordement des deux alternances, et A2 qui travaillerait sur une grande ddp. A2 serait facile à réaliser et A1 aussi, bien plus qu'un classe A travaillant sur une grande ddp.
    Cela dit comment se fait le raccordement entre les deux amplis ? Peut-être que pour des petits signaux le pont reste équilibré et donc rien en sortie de A2, au contraire dès qu'on monte en voltage à la sortie de A1, le pont se déséquilibre et A2 pilote alors le push-pull...

  15. #12
    jiherve

    Re : Amplification en classe S

    Bonjour,
    L'ampli A2 ne fait théoriquement strictement rien.
    où as tu dégoté ce schéma?
    JR
    l'électronique c'est pas du vaudou!

  16. Publicité
  17. #13
    kingloowy

    Re : Amplification en classe S

    Bonjour JiHerve,

    Je ne sais plus où j'ai trouvé ce schéma, peut-être dans un Service Manual Technics.

    Par contre ce que je sais c'est que le schéma ci-dessous est celui d'un lecteur de CD Technics (partie analogique), qu'il est très proche de celui initialement proposé, et qu'il y a bien un signal en sortie de IC813 ou 814 (vu à l'oscillo)

    J'avais trouvé également ce schéma (qui bien que différent est également très proche de celui de départ), mais je ne sais plus où... Ca semble aussi venir d'un Service Manual...



    J'avais mis tout ça dans un dossier "class AA Sandman", et en regardant ces schémas je me suis rendu compte que je ne comprenais pas le fonctionnement. La class AA a été développée et utilisée par le constructeur d'amplificateurs Technics dans les années 80-90, et ce n'est visiblement pas un simple truc marketing.

    Merci encore de ton aide.

    Bonne soirée.
    Images attachées Images attachées
    Dernière modification par kingloowy ; 24/03/2016 à 21h30.

  18. #14
    jiherve

    Re : Amplification en classe S

    Bonsoir,
    Il y a des jours où je vois de travers je vieilli !!
    Ce montage est bien un amplificateur composite à bas niveau seul le premier étage fonctionne et au delà d'une certaine valeur de tension l'autre étage s'active.
    JR
    l'électronique c'est pas du vaudou!

  19. #15
    freepicbasic

    Re : Amplification en classe S

    Juste une idée d'explication;

    L'idée serait de commander un étage de puissance en tout ou rien , un peu comme une classe D.

    Mais au lieu d'envoyer un PWM, ou envoie un plus ou un moins après comparaison entre l'ampli low power de référence qui a une amplitude maximum mais un courant minimum et la tension de sortie.
    Un peu dans l'esprit d'un PLL

    La constante RC de sortie de la charge indique la constante de temps de réaction de la sortie , et les transistors et le comparateur fonctionnent à la vitesse maximum qu'ils peuvent délivrer, vitesse jamais atteinte étant bien supérieur à la BF.

    Avec cette idée les valeurs des ponts R1,R2 et R3,R4 seraient inversés les 0.1ohm seraient en série avec le HP (load)
    Et le pont R1,R2 inutile, à moins qu'il serve à une correction...
    A+, pat

  20. #16
    kingloowy

    Re : Amplification en classe S

    Bonjour,

    OK pour inversion des valeurs des résistances du pont dans le cas d'un ampli de puissance, mais alors comment fonctionne le schéma suivant ?
    Buffer class AA.png
    Il est fort possible effectivement que R3 R4 (et pas R1 et R2, mais bon l'erreur est "comprise") servent de correction car dans le schéma ci-dessous R4 est un RC série.
    class AA puissance.png
    Bon, voilà ce que je comprends :
    - Q1 et Q2 fonctionnent en commutation et pilotent Rload via R5 et R6
    - R5 et R6 forment un pont qui converti le courant en tension et contre-réactionne A2
    Par contre je ne comprends pas bien pourquoi A1 à l'entrée + à 0 V, j'aurai plutôt vu une entrée - branchée au dessus de Rload et une entrée + attaquée par le signal d'input (comme dans le schéma ci-dessus nommé "Class AA puissance").

    Imaginons que l'ampli est au repos, alors en C on a 0 V.
    On injecte un sinus à l'input, il est amplifié par A1, puis attaque A2, lequel rend passant Q1 et Q2 qui délivrent alors un courant durant un temps proportionnel à la largeur de la sinusoïde.
    Le courant passe dans R5, R6 est "converti en tension" et contre-réactionne A2.
    Puis passe dans Rload avec contre-réaction sur A1.

    Il y a un filtre passe-bas pour éliminer les parasites de commutation dans un classe D, ici il n'y en a pas. Est-ce parce que la fréquence de l'input sera de toute façon trop faible pour engendrer des parasites gênants non filtrable par la self de Rload (haut parleur) ?
    Dernière modification par kingloowy ; 25/03/2016 à 01h01.

  21. #17
    jiherve

    Re : Amplification en classe S

    Bonjour
    Commence par faire une simulation avec LTspice c'est instructif.
    JR
    l'électronique c'est pas du vaudou!

  22. #18
    kingloowy

    Re : Amplification en classe S

    Bonjour,

    Je n'ai pas et n'utilise absolument pas LTspice. Quand je fais un montage et de la mise au point je travaille sur une plaque à trou et avec mon fer, comme ça je n'ai pas de surprise à la réalisation effective.

    De toute façon si tu as simulé et compris le schéma, alors tu dois pouvoir me dire si mon explication est correcte ou pas.
    Merci.

  23. Publicité
  24. #19
    PIXEL

    Re : Amplification en classe S

    pour moi cet ampli fonctionne en linéaire...

    mais la contre réaction englobe la FCEM du haut parleur , c'est un montage à asservissement par pont.

    j'ai croisé cette structures dans des enceintes actives comme les 3A

    ( à la différences des PHILLIPS qui utilisaient un accéléromètre)

Discussions similaires

  1. Le DPE classe F ou G de base pour passer en classe A en rénovation
    Par kobebreizh29 dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 8
    Dernier message: 11/12/2015, 18h24
  2. Classe fille contenant une liste d'objet de classe mere?
    Par ThibaudJER dans le forum Programmation et langages, Algorithmique
    Réponses: 18
    Dernier message: 17/07/2015, 00h08
  3. Classe d'amplification
    Par Aroll dans le forum Électronique
    Réponses: 9
    Dernier message: 22/04/2014, 16h58
  4. Projet : carte d'amplification de classe D
    Par Heafstaag dans le forum Électronique
    Réponses: 3
    Dernier message: 22/02/2012, 20h58
  5. amplification en classe A
    Par lexxx dans le forum Électronique
    Réponses: 2
    Dernier message: 05/11/2006, 21h15
Découvrez nos comparatifs produits sur l'informatique et les technologies.