Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 22 sur 22

Une pin du PIC alimenté alors que le PIC non




  1. #1
    hoffmann

    Une pin du PIC alimenté alors que le PIC non

    Bonjour à tous,
    Je suis en train de réaliser un petit montage électronique autours d'un PIC.

    Il y'a une batterie 3.7V, un petit élévateur de tension 5V et un PIC.


    Le pic n'est pas forcément alimentée (un interrupteur sur son alim).
    Par contre le 3.7V peut etre présent.

    Je pensais relier le 3.7V sur une entrée analogique de mon PIC afin de mesurer son niveau de batterie (RA1 PIC18F47K40).

    Jusqu'a ce soir ou je me demande si il pourrait y avoir des dégas de mettre du 3.7V sur RA1 alors que le PIC n'est pas alimenté....

    Je suis allé donc voir la datasheet...
    Dans Absolute Maximum Ratings
    Voltage : -0;3V to (VDD +0.3V)

    Je suis donc dans les choux....

    Qu'en pensez-vous ?

    Merci d'avance

    -----

    Hoffmann

  2. Publicité
  3. #2
    penthode

    Re : Une pin du PIC alimenté alors que le PIC non

    si y'a pas de résistance de limitation de courant , tu flingues le PIC.
    ça ne change pas un homme, un homme ça vieillit.

  4. #3
    hoffmann

    Re : Une pin du PIC alimenté alors que le PIC non

    une résistance entre le 3.7V et le pic ?

    Combien d'Ohm est ce que vous préconiseriez ?

    R= U/I

    si on dit que I dont être < 20mA


    R= 246 Ohm ?

    Est ce que la mesure sera biaisé ensuite ?
    Hoffmann


  5. #4
    penthode

    Re : Une pin du PIC alimenté alors que le PIC non

    246 ça me parait peu !

    ouvre la doc de ce pic , et regarde l'impédance d'entrée du CAN
    ça ne change pas un homme, un homme ça vieillit.

  6. #5
    PA5CAL

    Re : Une pin du PIC alimenté alors que le PIC non

    Bonsoir

    Le point de vue de Microchip sur ce sujet est très clair.

    Les diodes de protection (ESD) sur les entrées des PIC 8 bits ne sont pas conçues pour véhiculer un courant durablement, et en le faisant on risque des dysfonctionnements ou une réductions de la durée de vie de la puce.

    Notamment, lorsqu'on applique une tension sur l'entrée d'un PIC non alimenté, la diode de protection entre l'entrée et VDD présente une tension de seuil de 0,6V, portant à VDD+0,6V la tension sur le circuit interne alors que la limite spécifiée est VDD+0,3V. Cela est problématique même si le courant sur l'entrée est limité par une résistance externe.

    Une tension ne doit être appliquée sur l'entrée qu'après que toutes les pins VDD du PIC ont été correctement alimentées.


    Dans le cas présent, je pense qu'il est possible de résoudre le problème en plaçant une diode Schottky entre l'entrée et VDD et une résistance entre l'entrée et le + de la batterie. Le modèle de la diode et la valeur de la résistance doivent être choisis afin de limiter la tension sur l'entrée à moins de VDD+0,3V, sans introduire une erreur trop importante dans la mesure de la tension par le convertisseur analogique-numérique, ni provoquer une consommation de courant qui réduirait notablement l'autonomie de la batterie. Par ailleurs, la tension produite sur VDD via la diode et la résistance lorsque le PIC n'est pas alimenté ne doit pas suffire à démarrage ce dernier (Vin<2,3V, ou Vin<1,6V si BOR désactivé).

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    DAUDET78

    Re : Une pin du PIC alimenté alors que le PIC non

    Sauf de rares circuits avec double caisson d'isolation, si tu alimentes une entrée/sortie alors que le circuit n'est pas alimenté, la tension entrée/sortie réalimente le circuit par les diodes de clamping

    Diode clamping.JPG

    Pourquoi tu coupes le Vdd ?
    L'age n'est pas un handicap .... Encore faut-il arriver jusque là pour le constater !

  9. #7
    PA5CAL

    Re : Une pin du PIC alimenté alors que le PIC non

    Exemple de circuit :

    PIC_inp_protect.png

  10. Publicité
  11. #8
    DAUDET78

    Re : Une pin du PIC alimenté alors que le PIC non

    Citation Envoyé par PA5CAL Voir le message
    Exemple de circuit :
    La diode sert à rien
    Et le µC reste alimenté avec un poil de volt . Ce qui est suffisant pour, peut être, le laisser en vie. Et donc une mauvaise réinitialisation au retour du Vdd
    De plus 47K en série avec l'entrée ADC, c'est hors spec.
    Dernière modification par DAUDET78 ; 22/12/2017 à 21h03.
    L'age n'est pas un handicap .... Encore faut-il arriver jusque là pour le constater !

  12. #9
    jiherve

    Re : Une pin du PIC alimenté alors que le PIC non

    Bonjour?
    En effet le PIC ne risque normalement rien s'il n'y a que lui sur le rail VDD par contre il aura la possibilité d'alimenter le reste si reste il y a et le reset nexistera plus un grand classique surtout avec les bus serie et pas que l'i²c!
    ceci dit une résistance série en limitation ne mange pas de pain.
    JR
    l'électronique c'est pas du vaudou!

  13. #10
    PA5CAL

    Re : Une pin du PIC alimenté alors que le PIC non

    Citation Envoyé par DAUDET78 Voir le message
    La diode sert à rien
    Et le µC reste alimenté avec un poil de volt . Ce qui est suffisant pour, peut être, le laisser en vie. Et donc une mauvaise réinitialisation au retour du Vdd
    Je ne suis pas de cet avis.

    Ayant personnellement endommagé plusieurs micro-contrôleurs suite à un dysfonctionnement au démarrage dans une situation similaire (plus de VDD+0,3V sur l'entrée) malgré une bonne limitation du courant, je suis enclin à prendre pour argent comptant les mises en garde explicites de Microchip dans sa documentation générale sur ses PICs 8 bits. Le risque est peut-être faible et aléatoire, mais je pense que le fabriquant est encore le mieux placé pour donner un avis sur sa réalité.

    En revanche, la mise hors tension incomplète avec reset par BOD ne m'a jamais posé de problème, et je ne vois rien à ce sujet dans la documentation de Microchip.

    Citation Envoyé par DAUDET78 Voir le message
    De plus 47K en série avec l'entrée ADC, c'est hors spec.
    En effet, la valeur recommandée est 10kΩ. Mais il semble que l'erreur qui en résulte n'est pas spécialement gênante pour surveiller la tension moyenne d'une batterie.

    La résolution simple du problème (sans en passer par une usine à gaz) n'est qu'une affaire de compromis.
    Dernière modification par PA5CAL ; 23/12/2017 à 00h00.

  14. #11
    PA5CAL

    Re : Une pin du PIC alimenté alors que le PIC non

    (Lire BOR, et non BOD.)

  15. #12
    lpt1com2

    Re : Une pin du PIC alimenté alors que le PIC non

    Bonjour,
    Sinon il y a la solution de luxe :
    https://www.mouser.fr/productdetail/...NmchsegQ%3D%3D .
    Il vaut mieux être le deuxième mari d'une veuve, que le premier

  16. #13
    DAUDET78

    Re : Une pin du PIC alimenté alors que le PIC non

    Citation Envoyé par PA5CAL Voir le message
    je suis enclin à prendre pour argent comptant les mises en garde explicites de Microchip dans sa documentation générale sur ses PICs 8 bits. Le risque est peut-être faible et aléatoire, mais je pense que le fabriquant est encore le mieux placé pour donner un avis sur sa réalité
    J'ai vu aussi des N.A. de microchip qui utilisent les diodes de clamping comme écrêtage des signaux TOR.

    La réponse que j’attends :
    Citation Envoyé par DAUDET78 Voir le message
    Pourquoi tu coupes le Vdd ?
    L'age n'est pas un handicap .... Encore faut-il arriver jusque là pour le constater !

  17. #14
    hoffmann

    Re : Une pin du PIC alimenté alors que le PIC non

    Bonjour à tous et merci pour toutes vos contributions qu'il faut maintenant que j'analyse !
    Je pense que je mettrai un interrupteur 2PDT pour couper également le 3,7V. ca simplifiera la chose !

    Merci en tout cas beaucoup !!!



    Question bonus :

    Connaissez vous des analog switch qui laisseraient transiter plus de courant (mettons 1A ?)

    Merci d'avance
    Hoffmann

  18. #15
    lpt1com2

    Re : Une pin du PIC alimenté alors que le PIC non

    Citation Envoyé par hoffmann Voir le message
    Connaissez vous des analog switch qui laisseraient transiter plus de courant (mettons 1A ?)
    Dans la gamme des ASSR, on en trouve pour des courants assez forts, comme celui-ci (2,5A) : http://fr.farnell.com/broadcom-limit...ip6/dp/1708443
    J’en ai déjà utilisés, mais c’est une commande opto, qui nécessite donc une sortie disponible du µC (ou autre).
    Il vaut mieux être le deuxième mari d'une veuve, que le premier

  19. #16
    DAUDET78

    Re : Une pin du PIC alimenté alors que le PIC non

    Citation Envoyé par hoffmann Voir le message
    Je pense que je mettrai un interrupteur 2PDT pour couper également le 3,7V. ca simplifiera la chose !
    Connaissez vous des analog switch qui laisseraient transiter plus de courant (mettons 1A ?)
    Plutôt de poser tes questions en petits morceaux ...
    Donne ton schéma complet actuel et explique ce qu'il doit faire ! Je pense qu'il y a une grosse erreur de conception au départ .
    L'age n'est pas un handicap .... Encore faut-il arriver jusque là pour le constater !

  20. #17
    PA5CAL

    Re : Une pin du PIC alimenté alors que le PIC non

    Citation Envoyé par hoffmann Voir le message
    Je pense que je mettrai un interrupteur 2PDT pour couper également le 3,7V. ca simplifiera la chose !
    S'il s'agit d'un interrupteur mécanique, il n'est pas dit que ce soit gagné. Dans ce cas, qu'est-ce qui garantit qu'à l'allumage le 3,7V ne soit pas appliqué sur l'entrée analogique avant l'apparition de l'alimentation ?

    Citation Envoyé par hoffmann Voir le message
    Connaissez vous des analog switch qui laisseraient transiter plus de courant (mettons 1A ?)
    Non. Certainement parce qu'en principe, les signaux analogiques ne véhiculent pas un courant aussi important. Les forts courants sont plutôt du domaine des alimentations ou des amplificateurs de puissance.

    Mais tu peux par exemple regarder du côté de l'ADG888, dont les inverseurs supportent jusqu'à 400 mA (600 mA en crête). On peut brancher ces derniers en parallèle pour commuter des courants plus importants.

    Sous une alimentation de 5 V, en mettant les quatre inverseurs en parallèle, on obtient une résistance interne inférieure à 0,15 Ω et on peut faire circuler 1,5 A en continu (plus de 2 A en crête).
    Dernière modification par PA5CAL ; 23/12/2017 à 09h55.

  21. #18
    DAUDET78

    Re : Une pin du PIC alimenté alors que le PIC non

    Citation Envoyé par PA5CAL Voir le message
    Mais tu peux par exemple regarder du côté de l'ADG888, dont les inverseurs supportent jusqu'à 400 mA (600 mA en crête). On peut brancher ces derniers en parallèle pour commuter des courants plus importants.
    pourquoi proposer un switch analogique bidirectionnel alors qu'on ne sait toujours RIEN de l'utilisation ????
    Alors qu'un simple NMOS ou PMOS conviendrait probablement si on connaissait la nature de la charge à alimenter ?
    L'age n'est pas un handicap .... Encore faut-il arriver jusque là pour le constater !

  22. #19
    jiherve

    Re : Une pin du PIC alimenté alors que le PIC non

    Bonjour
    hier j'ai omis un détail de poids qui est que si l'une des pattes est alimentée alors que le chip ne l'est pas il y a un risque important de lacthup lors de la mise sous tension de ce dernier et donc destruction, c'est la raison d’être des maximum rating en Vin sur les pin d'entrée, mais or tension il n'y a pas de risque car il n'y a normalement pas assez d’énergie pour que le phénomène destructif se produise .
    JR
    l'électronique c'est pas du vaudou!

  23. #20
    PA5CAL

    Re : Une pin du PIC alimenté alors que le PIC non

    Citation Envoyé par DAUDET78 Voir le message
    pourquoi proposer un switch analogique bidirectionnel alors qu'on ne sait toujours RIEN de l'utilisation ????
    Je réponds juste à la question posée, qui n'a peut-être pas de rapport direct avec ce qui précède.

    J'ai également pris la peine de rappeler que ce type de composant n'était pas conçu pour de forts courants, lesquels étaient en principe pris en charge par d'autres fonctions électroniques. Cela pourrait inciter hoffmann à reconsidérer sa demande.


    À force d'attendre que les demandeurs aient d'abord expliqué leur motivation et prouvé le bienfondé de leurs questions et des termes qu'ils emploient, on risque de ne plus apporter de réponse.
    Dernière modification par PA5CAL ; 25/12/2017 à 19h40.

  24. #21
    DAUDET78

    Re : Une pin du PIC alimenté alors que le PIC non

    Citation Envoyé par PA5CAL Voir le message
    on risque de ne plus apporter de réponse.
    C'est ce que je fais ... et c'est la bonne approche .
    Tant que je n'ai pas la réponse à cette question
    Citation Envoyé par Daudet
    Pourquoi tu coupes le Vdd ?
    Faut pas prendre un forum pour un horoscope !
    Il est revenu à 18h39 ..... Silence radio . Si il ne veut pas donner d'information , qu'il se d'emm.... débrouille tout seul
    Dernière modification par DAUDET78 ; 25/12/2017 à 20h11.
    L'age n'est pas un handicap .... Encore faut-il arriver jusque là pour le constater !

  25. #22
    hoffmann

    Re : Une pin du PIC alimenté alors que le PIC non

    Bonjour a tous et merci pour vos réponses !
    Je suis vraiment désolé de n'apporter des précisions que maintenant. Le temps de connexion était limité.

    J'ai bien noté toutes vos informations / mises en garde et j'en suis vraiment reconnaissant. Je voudrais garder un montage simple, j'ai donc laissé de coté la mesure de tension.

    Concernant la carte en elle même :

    J'aimerai concevoir un système GSM couplé a une synthèse vocale et à une gache de porte.

    Le problème c'est que ces trois modules fonctionnent à des tensions différentes.

    GSM : la datasheet indique qu'il faut impérativement une LIPOLY de 3.7V pour encaisser les pics de courant.
    la synthèse vocale demande du 5V
    et la gache du 12V.

    J'étais partis sur une batterie de 3.7V + un circuit boost 5V/charge + une un autre petit module boost 3,7=>12V.
    Mais je me rends compte aujourd'hui des faiblesses du montage.

    Je pense me réorienter vers un powerbank qui délivre 5V/2,1A (facile a recharger), + 1 petite batterie 3.7V spéciale GSM
    Le GSM ayant un petit module de recharge intégré, sa petite batterie resterait chargé grace au 5V du powerbank
    + un petit élévateur de tension pour le 12V ponctuel....

    Le besoin en 12V est ponctuel.
    Je cherche un système facile a recharger. => powerbank.

    Bonne journée et merci encore
    Hoffmann

Discussions similaires

  1. [Autre] Contact sec alimenté/non alimenté
    Par gleveque dans le forum Électronique
    Réponses: 3
    Dernier message: 28/10/2016, 10h55
  2. [Outils/Fab/Comp] Relais plus alimenté en 24 Vdc
    Par easy33 dans le forum Électronique
    Réponses: 5
    Dernier message: 12/02/2016, 15h33
  3. Four alimenté en 6mm2
    Par ilpostino2 dans le forum Bricolage et décoration
    Réponses: 14
    Dernier message: 01/11/2011, 21h44
  4. AOP TL081 alimenté en 0 et +5V
    Par oursikos dans le forum Électronique
    Réponses: 7
    Dernier message: 14/11/2009, 08h58
  5. AOP alimenté en 5V
    Par eul boïau rouge dans le forum Électronique
    Réponses: 2
    Dernier message: 12/10/2006, 11h49