Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 7 sur 7

Tour éolienne sur rail



  1. #1
    Eurole

    Tour éolienne sur rail



    Bonjour à Tous.

    J'ai ouvert une discussion actuellement en panne sur des questions
    électriques, électromagnétiques et électroniques

    Il s'agit d'une

    TOUR EOLIENNE SUR RAIL
    destinée à générer un courant électrique vendable à EDF.

    http://forums.futura-sciences.com/thread69652.html


    Cette discussion entre elle-même dans un concept plus vaste de

    MOTEUR ROTATIF EN COURONNES COMPOSABLES

    http://forums.futura-sciences.com/thread86722.html

    *

    Cette tour éolienne se compose schématiquement :

    - d’une couronne de roulement sur une chape
    - de couronnes éoliennes motrices empilées sur la couronne de roulement

    *

    Le générateur envisagé (idée de Démostène)
    serait une double couronne axiale

    - un stator de bobines incorporé dans la chape
    - un rotor d’aimants incorporé dans la couronne de roulement

    L’entrefer pourrait être de l’ordre de 1 à 2 mm ou moins.

    *

    Merci à tous les
    électriciens
    électromagnéticiens
    électroniciens
    et autres créatifs
    qui apporteront leur pierre à ce projet
    qui reste totalement ouvert.

    Cette présentation trop succincte
    soulève évidemment une multitude
    de questions et combinaisons
    auxquelles nous nous ferons un plaisir de répondre.

    En attendant les réponses possibles
    j'en dirai plus sur les détails du projet.




    -----


  2. Publicité
  3. #2
    Eurole

    Re : Tour éolienne sur rail

    Citation Envoyé par Eurole Voir le message

    .........................
    En attendant les réponses possibles
    j'en dirai plus sur les détails du projet.
    .........................
    Rebonjour à Tous.

    Voici le schéma visuel
    d’un secteur de la tour éolienne sur rail




    .

  4. #3
    Eurole

    Re : Tour éolienne sur rail



    De quoi s'agit-lil ?
    (disait Foch à ses officiers)

    Ici il s'agit de concevoir
    deux matrices circulaires

    Une matrice statique
    de bobines

    Une matrice mobile
    d'aimants

    *

    Quellles bobines ?
    Quels aimants ?
    Quels résultats possibles



  5. #4
    verdifre

    Re : Tour éolienne sur rail

    bonsoir,
    pour commencer, au sujet de l'eolienne, plusieurs remarques
    en ayant parcouru ton post cité plus haut apparement tu ne tient pas compte de la limite de betz qui est malheureusement incontournable (tu ne peut en aucun cas tirer plus de 66% de l'energie de la masse d'air qui traverse ton systeme)
    le vent, pres du sol et dans les premiers metres d'altitude est inexploitable (d'autant plus inexploitable que les dimentions de ton systeme sont grandes) donc a priori la moitié basse de ton eoliene ne sert pas a grand chose a cause du gradient de vent bertical
    Il a été prouvé de multiples fois que des systemes basés sur la trainée sont beaucoup moins performants que des systemes bases sur la portance (cela fait longtemps que l'on a abandoné les roues a aubes au profit des helices)

    Pour ce qui est de la partie generateur, les generateurs compacts et rapides marchent beaucoup mieux que les generateurs lents
    d'une facon economique essaie juste de calculer le tonnage de cuivre qui va t'etre nessecaire. Dans ton generateur tel que tu le preésente tu aura des Dphi/Dt faibles ce qui necesitera un champ magnetique important et une bobine importante ( les deux sont trés couteux)

    Je craint donc que ton concept ne resiste pas à la réalité economique.
    fred

  6. #5
    Eurole

    Re : Tour éolienne sur rail


    Citation Envoyé par verdifre Voir le message
    bonsoir,
    pour commencer, au sujet de l'eolienne, plusieurs remarques
    en ayant parcouru ton post cité plus haut apparement tu ne tient pas compte de la limite de betz qui est malheureusement incontournable (tu ne peut en aucun cas tirer plus de 66% de l'energie de la masse d'air qui traverse ton systeme)
    le vent, pres du sol et dans les premiers metres d'altitude est inexploitable (d'autant plus inexploitable que les dimentions de ton systeme sont grandes) donc a priori la moitié basse de ton eoliene ne sert pas a grand chose a cause du gradient de vent bertical
    Il a été prouvé de multiples fois que des systemes basés sur la trainée sont beaucoup moins performants que des systemes bases sur la portance (cela fait longtemps que l'on a abandoné les roues a aubes au profit des helices)

    Pour ce qui est de la partie generateur, les generateurs compacts et rapides marchent beaucoup mieux que les generateurs lents
    d'une facon economique essaie juste de calculer le tonnage de cuivre qui va t'etre nessecaire. Dans ton generateur tel que tu le preésente tu aura des Dphi/Dt faibles ce qui necesitera un champ magnetique important et une bobine importante ( les deux sont trés couteux)

    Je craint donc que ton concept ne resiste pas à la réalité economique.
    fred

    Bonjour fred,
    merci pour tes critiques utiles.

    D’accord, je ne connaissais pas la limite de Betz quand j’ai écrit.
    Les évaluations que j’ai faites sont subjectives,
    mais je pense qu’elles n’atteignent pas cette limite.

    J’ai une expérience pratique du système.
    J’ai observé sa puissance.
    Je te fais remarquer qu’il ne s’agit pas d’aubes fixes, mais de voiles mobiles.

    Je vis sur le littoral où, contrairement à ce que tu indiques, le vent comporte peu de turbulences et est exploitable dès les premiers mètres dans d’importantes zones alluviales au niveau de la mer.
    J’ai prévu de porter la hauteur de la première couronne à 2 ou 3 mètres de hauteur
    pour plusieurs raisons pratiques.

    *

    Côté générateur,
    là sont mes questions actuelles.

    J’avais d’abord pensé comme tu l’indiques à des systèmes multiplicateurs qui paraissent très répandus ... mais fragiles dans le temps.

    J’ai alors été convaincu par le raisonnement de Démostène,
    considérant le système comme un générateur brushless
    avec de nombreux aimants répartis sur la couronne de 90 mètres de circonférence
    (une première évaluation qui peut être modifiée si des données électromagnétiques le demandaient)
    rasant des bobines plates sur la couronne statique.

    Par exemple je suppose une couronne de 1000 aimants en forme d’anneau.
    Diamètre extérieur 27 mm
    Diamètre intérieur 16 mm
    épaisseur 5 mm
    « force d’adhérence » 8 kg
    Évidemment je prends ce dernier chiffre avec beaucoup de réserves (faut-il lire 80 N ?)
    Supposons le quart de la force à 0,5 mm.

    Mes questions sont :

    Quelles bobines correspondent à de tels aimants ?

    Quelle serait la force d’induction magnétique
    avec un écart de 1 mm ?
    avec un écart de 2 mm ?

    Quel est le rôle de la vitesse des aimants par rapport aux bobines ?


    .

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    verdifre

    Re : Tour éolienne sur rail

    bonsoir,
    ce qui va permettre de produire de l'electricité dans un alternateur quelquonque, c'est la variation d'un champ magnetique traversant une bobine. On à interet que cette variation soit la plus importante possible (Dphi/Dt) important
    ceci implique que les aimants qui creent ce champ magnetique (phi) soient le plus rapprochés possible qu'ils soient au maximum separés par une distance de l'ordre de grandeur de leur taille. (cela permet aussi de s'approcher d'une tension induite sinusoidale).

    sur une couronne de 90 metres de diametre (circonference 300 metres) il te faudrait de l'ordre de 5000 aimants de 30 mm de diametre.
    Les vitesses de deplacement étant relativement faibles, tu va avoir interet à utiliser des bobines de forte inductance. qui dit bobine de forte inductance dit beaucoup de spires avec du fil de gros diametre (pour reduire la resistance) cela implique que tu va vite arriver a plusieures tonnes de cuivre.....

    un petit lien sur l'induction electromagnetique http://perso.orange.fr/daniel.robert...agnetique.html

    Je pense que d'un autre coté, tu devrait regarder de plus prés les travaux sur les eoliennes savonius ainsi que les eoliennes darieus.
    fred

  9. Publicité
  10. #7
    Eurole

    Re : Tour éolienne sur rail

    Citation Envoyé par verdifre Voir le message
    bonsoir,
    ce qui va permettre de produire de l'electricité dans un alternateur quelquonque, c'est la variation d'un champ magnetique traversant une bobine. On à interet que cette variation soit la plus importante possible (Dphi/Dt) important
    ceci implique que les aimants qui creent ce champ magnetique (phi) soient le plus rapprochés possible qu'ils soient au maximum separés par une distance de l'ordre de grandeur de leur taille. (cela permet aussi de s'approcher d'une tension induite sinusoidale).

    sur une couronne de 90 metres de diametre (circonference 300 metres) il te faudrait de l'ordre de 5000 aimants de 30 mm de diametre.
    Les vitesses de deplacement étant relativement faibles, tu va avoir interet à utiliser des bobines de forte inductance. qui dit bobine de forte inductance dit beaucoup de spires avec du fil de gros diametre (pour reduire la resistance) cela implique que tu va vite arriver a plusieures tonnes de cuivre.....

    un petit lien sur l'induction electromagnetique http://perso.orange.fr/daniel.robert...agnetique.html

    Je pense que d'un autre coté, tu devrait regarder de plus prés les travaux sur les eoliennes savonius ainsi que les eoliennes darieus.
    fred
    Merci personnellement pour cette adresse.
    Je vais l’imprimer pour mieux m’en imprégner.

    La circonférence prévue est de 90 mètres – non de 300 –
    Trop de cuivre quand même sans doute ...

    Depuis ton premier message, une autre suggestion qui me paraît intéressante a été faite sur la discussion
    « Tour éolienne »,
    celle du moteur MHD

    Le principe de ce moteur (illustré par le Lycée Rabelais de St Brieuc) est :
    "Un fluide conducteur
    en mouvement dans un champ magnétique
    génère un champ électrique
    perpendiculaire au champ magnétique
    et à la direction du déplacement"

    J’en conclus, pour un générateur

    1. Un champ magnétique
    en mouvement dans un fluide conducteur
    génère un champ électrique
    perpendiculaire au champ magnétique
    et à la direction du déplacement.

    2. Un fluide conducteur
    en mouvement dans un champ magnétique
    génère un champ électrique
    perpendiculaire au champ magnétique
    et à la direction du déplacement


    Ce principe serait applicable ici
    avec deux types possibles de tube MHD
    1. Un canal circulaire, de section carrée, bordé d’électrodes,
    empli de fluide conducteur
    et surfé par des aimants
    2. un tube carré circulaire
    bordé d’aimants de deux côtés opposés et d’électrodes des deux autres
    parcouru par un fluide conductible sous pression.

    J’y reviendrai plus tard, partant pour quelques semaines.

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. Tour éolienne
    Par Eurole dans le forum Technologies
    Réponses: 176
    Dernier message: 22/10/2008, 14h24
  2. Tour éolienne sur coussin d'air
    Par Eurole dans le forum Technologies
    Réponses: 9
    Dernier message: 29/01/2007, 18h05
  3. Tour éolienne sur rail
    Par Eurole dans le forum Technologies
    Réponses: 2
    Dernier message: 08/01/2007, 17h59
  4. emetteur recepteur HF elektor avec Aop rail to rail
    Par dominique44 dans le forum Électronique
    Réponses: 5
    Dernier message: 27/08/2006, 12h24
  5. Ampli Op monotension & rail to rail
    Par Marc dans le forum Électronique
    Réponses: 3
    Dernier message: 16/06/2003, 19h26