Répondre à la discussion
Page 3 sur 16 PremièrePremière 3 DernièreDernière
Affichage des résultats 61 à 90 sur 465

Le stirling n'intéresse personne ?




  1. #61
    Kaess

    Talking Re : Le stirling n'intéresse personne ?

    Citation Envoyé par Kaess Voir le message
    Quelqu'un à étudié le rendement du système d'entrainement
    nommé "swatch plate" utilisé par STM ?
    merci..
    Il faut lire SWASHPLATE " rien à voir avec une montre"

    -----


  2. Publicité
  3. #62
    Kaess

    Re : Le stirling n'intéresse personne ?

    Les dix Commandements du développeur de moteurs de Stirling.



    1.Gardez à l'esprit qu'un moteur est juste une machine convertissant une forme d'énergie vers une autre. Dans notre cas, l'énergie calorifique produite par la combustion d'un quelconque carburant est convertie en énergie cinétique. Le but ultime est de maximiser l'énergie mécanique et de réduire les pertes.

    2.Minimisez les pertes thermiques. La première des pertes thermiques n'est pas mesurable instantanément. C'est la différence de températures qu'un combustible est capable de produire et celle qui est effectivement produite. Ayant choisi un carburant donné, l'utilisateur doit être capable d'utiliser le potentiel maximum contenu dans ce carburant. La seconde perte se traduit par la différence de températures de la combustion effective et celle du réchauffeur. Ainsi de suite tout au long du moteur on s'efforcera de minimise les pertes thermiques. Idéalement la différence totale de températures entre celle ce combustion et celle du refroidissement serait à l'image de la variation de la température du gaz de travail. Les pertes sont bien sûr inévitables mais elles doivent êtres minimisées autant que possible.

    3.Considérez la nature logarithmique de la température en opposition avec la nature linéaire de l'énergie thermique. Une perte de température sur le côté froid est pire que la même perte en degrés sur le côté chaud. Penser la température en degrés sur une échelle linéaire distord la vision du problème. Il est plus efficace de travailler en décibels de température qu'en degrés linéaires.

    4.Minimisez les pertes aérodynamiques. C'est le problème majeur rencontré lors de la conception d'un moteur moderne. Pensez comme un aérodynamicien en prenant en compte la vélocité du gaz de travail. Évitez les angles vifs, les changement brutaux de sections des volumes traversés, et prenez en considération ce qui provoquerait perte de charge et gaz stationnaires. Pensez comme un électricien. Faite mouvoir le gaz en parallèle plutôt qu'en série. Gardez un alésage important et une course faible. Couple plutôt que vitesse! Étudier un moteur avec un faible delta de température présentera l'avantage de montrer plus clairement les problèmes rencontrés sur des moteurs à fort gradient thermiques.

    5.Minimisez les volumes morts. Essayez de transférer 100% du gaz de la région chaude vers la région froide. Un moteur Stirling idéal a la totalité de son gaz à la température « chaude » à une extrémité de son cycle et la totalité de son gaz à la température « froide » à l'autre extrémité. Ce n'est jamais complètement possible dans le monde réel. Essayez encore et encore.

    6.Utilisez le meilleur taux de compression. Bon .. oubliez la compression. Utilisez le meilleur taux d'expansion. Se sont les mêmes chiffres, mais l'expansion reflète mieux le taux de conversion thermique en énergie mécanique. Le rapport d'expansion idéal est la racine carrée de la moyenne des températures absolues du gaz aux extrémités du cycle. Notez que toutes parties du gaz incorrectement chauffées ou refroidies réduisent cette moyenne. C'est une des raisons pour laquelle il faut chasser les volumes morts.

    7.La pressurisation. Il est tentant de doubler la puissance d'un moteur en doublant sa pression interne. Le double de puissance signifie le double d'énergie thermique transférée au moteur. Si la surface des échangeurs reste constante, les pertes de température vont s'accroître et le double de puissance visée ne sera pas obtenue. De plus, une pression plus élevée entraînera un accroissement des pertes d'écoulement entraînant une perte d'efficacité du moteur. Une augmentation de pression entraîne une augmentation du volume de matériaux utilisés pour contenir le gaz. En conséquence, cela entraîne une augmentation des pertes par conduction. Trouvez le meilleur compromis entre l'ensemble de votre conception et la pression moyenne du gaz. Rappelez vous qu'une pression excessive est aussi nocive que les volumes morts ou les pertes d'écoulements.

    8.Le régénérateur. Il ne fait aucun doute que le régénérateur est la partie qui fascine le plus les développeurs de moteurs Stirling. La simple idée d'utiliser la même énergie thermique plus d'une fois nous entraîne dans un développement sans fin. Ne faites pas une fixation sur le régénérateur en laissant de côté le reste de votre développement. Il à été observé que certains moteurs Stirling fonctionnaient de la même manière, voir mieux, après avoir enlevé le régénérateur. Si les règles exposées auparavant n'ont pas été observées, rien dans le régénérateur ne sauvera le moteur. L'augmentation du volume du régénérateur entraîne l'augmentation du volume mort, une complication des écoulements ,une perte de charge et des pertes thermiques par rayonnement ou conduction. Faite le aussi simple que possible et isolez le le mieux que vous pouvez.

    9.Toutes les promesses thermiques du régénérateur peuvent être contenue dans le récupérateur. C'est une idée analogue. Celle de récupérer des calories que l'on transfert vers l'air nécessaire à la combustion. Aussi appliquez vous à concevoir un système de refroidissement et de chauffage efficace et peu consommateur d'énergie. Si l'énergie contenue dans le carburant ne sort que dans le vilebrequin, alors l'objectif d'efficacité est atteint. Il est plus facile de composer avec les volumes morts, la chaîne de combustion et de refroidissement qu'avec les éléments internes du moteur.

    10.Construisez ! . Aucun modèle informatique ne remplacera un véritable moteur. La révolution industrielle à eu lieu grâce à l'absence d'ordinateurs. Si ils avaient existé, nous en serions toujours à simuler la machine à vapeur, le télégraphe et le moteur Stirling, inventé et construit en 1816 ! Construisez votre moteur. Le marché l'attend avec impatience.

  4. #63
    Tho

    Re : Le stirling n'intéresse personne ?

    Bonjour,
    Pour découvrir pratiquement le principe du moteur Stirling, le meilleur moyen est d'en construire un. Voici un kit complet et fonctionnel pour 22 euros : http://navastro.fr/p535.html
    Je l'ai construit, et il fonctionne parfaitement.

  5. #64
    Tchémass

    Re : Le stirling n'intéresse personne ?

    Splendide,

    Ayant réalisé un stage de fin d'étude sur la HQE, près de Besançon, je pense que L'AJENA pourrait sans doute être très intéressé par ce projet, il travaille pour l'Ademe de Franche-Comté.

    Je vous souhaite beaucoup de succès pour votre carrière.

    Comme cela a déjà été dis, la meilleure place pour ce moteur serait par exemple pour alimenter des intercommunales, avec une cogénération qui utiliserait le circuit de refroidissement pour alimenter chaudière ou simplement l'eau sanitaire (voir encore des piscines)...


    Pour ce qui est de l'automobile, je ne suis pas assez calé que pour participer au débat.

    Encore mes compliments !

  6. #65
    reducoil

    Re : Le stirling n'intéresse personne ?

    Bonjour,

    Citation Envoyé par Kaess Voir le message
    voici quelques chiffres:
    Type de moteur : 4 Alpha Double effet.
    Alézage Total : 2 L
    Course des pistons 55 mm
    Vitesse de rotation 3000 t / mn
    Température haute = 400 °
    Température basse = 60 °
    Delta T aux régénérateurs = 250 °
    Angle de décalage des pistons 90 °
    Mouvement des pistons : pure Sinus ( Scotch Yoke)
    Gaz dz travail = Helium à 30 Kg / cm2
    Pression max par circuit : 87.55 Kg
    Pression min par circuit : 35.07 Kg
    Carburant utilisé pour les tests: Propane / air.

    D'autres chiffres sont encore confidentiels, désolé
    cela concerne les volumes morts, volumes regenerateur,
    Structure regenerateurs circuit emprunté par l'helium sur un cycle etc...
    Puissance globale 293 CV. (218 Kw)
    Peut on faire un peu de thermodynamique et montrer comment (en simplifiant bien sûr), on arrive à 218kw avec 2L de cylindrée et un deltaT de 250° ?

    Je m'interesse beaucoup aux stirlings, j'ai encore du travail pour bien tout comprendre, mais là les chiffres m'étonnent vraiment...

    Merci.

  7. #66
    Kaess

    Re : Le stirling n'intéresse personne ?

    Citation Envoyé par reducoil Voir le message
    Bonjour,



    Peut on faire un peu de thermodynamique et montrer comment (en simplifiant bien sûr), on arrive à 218kw avec 2L de cylindrée et un deltaT de 250° ?

    Je m'interesse beaucoup aux stirlings, j'ai encore du travail pour bien tout comprendre, mais là les chiffres m'étonnent vraiment...

    Merci.
    le delta evoqué montre une perte dans le régénérateur rien de plus. Aussi les températures sont exprimès en degrés Centigrade, pas en degrés K. Ilfaut convertir anvant d'appliquer la formule ...

  8. #67
    Kaess

    Re : Le stirling n'intéresse personne ?

    Citation Envoyé par reducoil Voir le message
    Bonjour,

    Peut on faire un peu de thermodynamique et montrer comment (en simplifiant bien sûr) ...

    Je m'interesse beaucoup aux stirlings, j'ai encore du travail pour bien tout comprendre ...

    Merci.
    Je compte publier un texte simple pour aider chacun d'entre nous à comprendre. J'ai commencé par lire l'unique ouvrage de Sadi Carnot.. Que de la poésie! Vue par un prof de physique cela devient vite incomprehensible... Peut on concilier les deux ? Expliquer la chaleur, la température, l'entropie en gardant, juste un peu , de cette poésie originelle. Montrer que le Cycle de Stirling et le Cycle de Carnot, c'est la même chose mais c'est pas pareil. Le tout simplement. Et puis Carnot sans Kelvin et sans Clapeyron ne nous aurait pas laissé grand chose..

  9. Publicité
  10. #68
    Kaess

    Re : Le stirling n'intéresse personne ?

    Citation Envoyé par Tho Voir le message
    Bonjour,
    Pour découvrir pratiquement le principe du moteur Stirling, le meilleur moyen est d'en construire un. Voici un kit complet et fonctionnel pour 22 euros : http://navastro.fr/p535.html
    Je l'ai construit, et il fonctionne parfaitement.
    commandé !!!

  11. #69
    Kaess

    Re : Le stirling n'intéresse personne ?

    Sadi Carnot écrivit une annexe de son unique livre « Réflexions sur la puissance motrice du feu ».

    Il a été fait, dit-on, tout récemment en Angleterre des essais heureux sur le développement de la puissance motrice par l'action de la chaleur sur l'air atmosphérique. Nous ignorons entièrement en quoi ces essais ont consisté, si toutefois ils sont réels.

    Il venait d'être informé de l'existence de la machine de Stirling. Nous sommes en 1824. Cette même année, Beethoven bouclait l'écriture de la Symphonie no 9 , Champollion terminait la lecture des hiéroglyphes égyptiens commencée deux ans plus tôt, Fresnel s'émerveillait devant le caractère ondulatoire de la lumière et Sadi Carnot publiait son ouvrage de 40 pages, posant ainsi les fondements de la thermodynamique moderne.

    Le drame fut que personne ou presque ne comprit de quoi il voulait parler. À l'exception de deux de ses contemporains, Claudius et Clapeyron, mais qui ne surent en exploiter l'essence, ce n'est que quinze ans après sa mort , qu'un grand physicien britannique reprend et remet en valeur ses travaux Il s'agit de Lord Kelvin.

    Lisons ensemble quelques extraits de ce fascicule en commençant par la première page.

    C'est à la chaleur que doivent être attribués les grands mouvements qui frappent nos regards sur la terre: C'est à elle que sont dues les agitations de l'atmosphère, l'ascension des nuages, la chute des pluies ... les courants d'eau qui sillonnent la surface du globe et dont l'homme est parvenu à employer pour son usage une faible partie... Il termine cette envolée lyrique par une phrase prometteuse : Développer cette puissance, l'approprier à notre usage, tel est l'objet des machines à feu.

    Continuons et voyons la nécessité de deux sources:

    La production de puissance motrice est donc due ... non à une consommation réelle de chaleur, mais à son transport d'un corps chaud à un corps froid, c'est à dire à son rétablissement d'équilibre... D'après ce principe, il ne suffit pas, pour donner naissance à la puissance motrice, de produire de la chaleur: Il faut encore se procurer du froid; sans lui la chaleur serait inutile.

    Puis la relation entre puissance motrice, température des sources et indépendance du fluide:

    La puissance motrice de la chaleur est indépendante des agents mis en oeuvre pour la réaliser; sa quantité est fixée uniquement par les corps entre lesquels se fait en dernier résultat le transport du calorique.

    Et enfin le fameux Cycle de Carnot, contenu dans cette phrase.

    La condition nécessaire du maximum est donc qu'il ne se fasse dans les corps employés à réaliser le puissance motrice de la chaleur aucun changement de température qui ne soit dû à un changement de volume. Réciproquement, toutes les fois que cette condition sera remplie, le maximum sera atteint. Ce principe ne doit jamais être perdu de vue dans la construction des machines à feu; Il en est la base fondamentale. Si on ne peut pas l'observer rigoureusement, il faut pourtant s'en écarter le moins possible.

    Maintenant que rêves et réflexions sont installés, je peux reprendre ma calculatrice.

  12. #70
    polo974

    Re : Le stirling n'intéresse personne ?

    Citation Envoyé par Gidaz Voir le message
    ... Refroidissement : si je comprends bien, tu vas avoir besoin de plus d'air, donc plus d'ouverture de la face avant donc malheureusement augmentation du SCx.
    Il faut un meilleur refroidissement en interne, car le stirling n'avale pas de l'air frais pour recracher des gaz chauds comme les moteurs à combustion interne.

    Le besoin global de refroidissement est d'autant plus important que le rendement est mauvais.
    Donc si le rendement est amélioré, le refroidissement est réduit (on brûle moins de fuel, donc on a moins besoin de souffler dessus pour pas que ça fonde).

    D'ailleurs, il y a des ricains qui pensent avoir trouvé le moteur miracle: le "afterburning", mais ça risque de leur péter à la gueule par effet diesel...

    Hybride: il vaut mieux une transmission mécanique, avec un générateur/moteur en ligne permettant de transférer l'énergie vers/depuis des batteries, du coup, les rendement de conversions ne concernent que les variations de régime (donc on ne fait pas vroumvroum entre 2 feux rouges avec un stirling...).

    J'ai réalisé un petit stirling pour jouer, vous pouvez le voir ici.

  13. #71
    Gidaz

    Re : Le stirling n'intéresse personne ?

    Citation Envoyé par polo974 Voir le message
    Il faut un meilleur refroidissement en interne, car le stirling n'avale pas de l'air frais pour recracher des gaz chauds comme les moteurs à combustion interne.

    Le besoin global de refroidissement est d'autant plus important que le rendement est mauvais.
    Donc si le rendement est amélioré, le refroidissement est réduit (on brûle moins de fuel, donc on a moins besoin de souffler dessus pour pas que ça fonde).
    J'ai peur d'un quiproquo. Qu'appelles-tu précisément "refroidissement en interne" ?
    Sinon, je suis d'accord sur le fait que, dans le principe, plus le rendement thermodynamique augmente, moins il y a d'énergie à dissiper dans la structure du moteur, donc moins on a besoin de refroidissement, sauf que ... à iso-puissance, un moteur turbodiesel à injection directe a besoin d'un système de refroidissement plus conséquent qu'un moteur essence atmosphérique, bien que son rendement soit meilleur. Ce qui est amusant, c'est que ce moteur diesel est également trop froid, cette fois-ci si on regarde ce qui se passe après un démarrage à froid, lorsque le conducteur cherche à réchauffer l'habitacle. Résultat : sur ces moteurs, on trouve des dispositifs de réchauffage. Cela peut être un brûleur annexe, des résistances chauffantes dans le circuit d'eau, un rendement de combustion volontairement dégradé pour mettre plus de Watt dans le circuit de refroidissement, ...
    Pour finir, comme la combustion dans un Stirling se fait à pression atmosphérique, la température de combustion (400°C si j'ai bien lu) est plus faible que dans un moteur à combustion interne, mais c'est une température continue et non discontinue (combustion, détente, gaz frais, compression, ...). Reste à déterminer ce que ça implique pour le circuit de refroidissement

  14. #72
    polo974

    Re : Le stirling n'intéresse personne ?

    Citation Envoyé par Gidaz Voir le message
    J'ai peur d'un quiproquo. Qu'appelles-tu précisément "refroidissement en interne" ?
    Sinon, je suis d'accord sur le fait que, dans le principe, plus le rendement thermodynamique augmente, moins il y a d'énergie à dissiper dans la structure du moteur, donc moins on a besoin de refroidissement, sauf que ... à iso-puissance, un moteur turbodiesel à injection directe a besoin d'un système de refroidissement plus conséquent qu'un moteur essence atmosphérique, bien que son rendement soit meilleur. Ce qui est amusant, c'est que ce moteur diesel est également trop froid, cette fois-ci si on regarde ce qui se passe après un démarrage à froid, lorsque le conducteur cherche à réchauffer l'habitacle. Résultat : sur ces moteurs, on trouve des dispositifs de réchauffage. Cela peut être un brûleur annexe, des résistances chauffantes dans le circuit d'eau, un rendement de combustion volontairement dégradé pour mettre plus de Watt dans le circuit de refroidissement, ...
    Pour finir, comme la combustion dans un Stirling se fait à pression atmosphérique, la température de combustion (400°C si j'ai bien lu) est plus faible que dans un moteur à combustion interne, mais c'est une température continue et non discontinue (combustion, détente, gaz frais, compression, ...). Reste à déterminer ce que ça implique pour le circuit de refroidissement
    Je disais "refroidissement en interne" car comme le stirling n'a pas d'admission de gaz frais et d'échappement de gaz chauds, à chaque cycle, il faut ramener la température du gaz interne au niveau froid par conduction (et radiation) thermique entre l'intérieur et l'extérieur. On ne profite pas de la ventilation interne du moteur comme sur un Otto ou un Diesel, où à chaque cycle, l'air frais admis correspond à la température froide du cycle thermique global.

    Pour ce qui est des besoins de refroidissement ess/turboD, la comparaison est difficile, car il n'y a pas que le cycle Diesel pour le turboD, en gros, c'est un Diesel au milieu d'une turbine... Le turbo nécessite souvent un échangeur pour refroidir après précompression l'air admis, ce qui augmente le volume du système de refroidissement, mais pas la quantité d'air pris en calandre pour refroidir (sauf si c'est mal foutu, ce qui m'étonnerais, car les investissements sont plus allés au TD qu'à l'essence...).
    Pour les ajouts relatifs au chauffage de l'habitacle, ça relève plus du gadget de confort, le temps que le moteur monte en température (les 2CV avaient un très bon chauffage par rapport aux voitures de la même époque, simplement grâce au refroidissement par air, mais c'est une autre histoire...).

    Autre soucis pour le Stirling, c'est le coté chaud qui doit être très chaud dans toute l'épaisseur de sa paroi, vu que la chaleur est transmise au travers de cette paroi... En tout cas de ce coté, il ne faut pas refroidir, juste espérer que ça ne fonde pas...
    Coté froid, comme on désire un bon rendement, il faut refroidir le plus bas possible, ce qui est volumineux, alors que sur un moteur à combustion interne, il suffit d'avaler de l'air frais (sans parler du gain généré par la chaleur de vaporisation du combustible pour l'essence ou le gpl)...

  15. #73
    confluence

    Re : Le stirling n'intéresse personne ?

    bonsoir. Je suis très interessé par votre sujet. Je ne suis pas technicien, donc très candide. Que pensez-vous de l'idée suivante:"Capturer" des calories en fin d'échappement pour ne pas perturber un éventuel pot catalytique pour alimenter la partie chaude d'un moteur stirling afin de produire de l'électricité servant à la relance du véhicule grace à des batteries tampon ou des super condensateurs comme semblerait faire Bolloré sur sa "blue car"? la partie froide bénéficierait de l'air ambiant amplifié par le déplacement dudit véhicule. Nous n'aurions alors pas besoin de tenter des variations de régime. Un autre axe de recherche: Récupérer l'énergie du freinage en bénéficiant de l'aspect réversible du stirling. Grace à une liaison hydrolique, lors du freinage, le stirling s'échauffe, pendant le temps de l'arret, tel un volant d'inertie, le stirling dissipe la chaleur pour redevenir génératrice et, là aussi, apporte un peu d'électricité à une assitance au démarrage, cette phase du déplacement étant par nature la plus gourmande?
    On retrouve ainsi une partie des concepts du véhicule hybride, permettant l'usage d'une cylindrée moindre, l'espace ainsi gagné favorisant l'implantation du stirling.

  16. #74
    Frenchcaracole

    Re : Le stirling n'intéresse personne ?

    Bonjour,

    Oui MOI ! Le moteur Stirling m'interesse en tant qu'application pratique.

    Je suis néophite, la thérorie est loin derrière moi ( j'ai + de 60a et je vis en Espagne ). Je crois au Stirling, mais pour l'heure j'attends la maquette commandée chez navastro . J'ai envie de voir, de comprendre, de réfléchir...

    Bravo a tous auteurs de posts riches et passionnants.

    Pierre
    Ultreia !

  17. #75
    ricardo30

    Re : Le stirling n'intéresse personne ?

    salut Kaess
    Je viens de m'inscrire sur le forum après lecture de tes articles (passionnants). Je m'intérresse au Stirling depuis quelques temps et je constate que les industriels français ne sont pas vraiment pressés de les étudier ou de les mettre en fabrication... de même nos politiques bien engraissés à la tipp ignorent superbement tous ces moteurs ( je suis aussi les évolutions du moteur pantone ) qui ne couteraient pas grand chose à produire en grande quantité et qui seraient certainement efficaces contre le réchauffement climatique. Je trouve cette désinformation lamentable. Heureusement qu'il y a des gens comme toi qui y croient et qui développent souvent à leurs frais ces techniques. Pas étonnant que personne n'ait voulu de ton projet, l'économie est basée sur le pétrole, tous nos dirigeants et les multinationales se gavent pendant que la planète s'empoisonne peu à peu... J'espère de tout coeur que ton moteur verra le jour ( au fait, le protoype est au point? ) et que tu pourras le faire fabriquer sans le soutien de ces pignoufs incrédules! As tu pensé à une autre application que l'automobile, par exemple en couplant ton moteur avec une parabole solaire pour alimenter une maison individuelle en chaleur et électricité? à mon avis avec la claque que vont prendre les tarifs de l'énergie après les élections et la braderie de edf et gdf aux petits copains suez et Cie, ça serait une ouverture intérressante et tu pourrais enfin trouver une écoute un peu plus attentive! tiens nous vite au courant de l'avancement de tes travaux et des premier résultats...

  18. #76
    rgy

    Re : Le stirling n'intéresse personne ?

    Citation Envoyé par ricardo30 Voir le message
    en couplant ton moteur avec une parabole solaire pour alimenter une maison individuelle en chaleur et électricité? à mon avis avec la claque que vont prendre les tarifs de l'énergie après les élections et la braderie de edf et gdf aux petits copains suez et Cie, ça serait une ouverture intérressante et tu pourrais enfin trouver une écoute un peu plus attentive! tiens nous vite au courant de l'avancement de tes travaux et des premier résultats...
    Entièrement d'accord !
    On peut imaginer une pièce dédiée au moteur stirling avec loupe solaire pour le réchauffement du piston et une courroie reliant le moteur à une dynamo, un moteur qui tourne 24/24, pas besoin de batteries.
    Je fouille sur internet pour trouver une solution qui rendrait ce projet possible.
    Avez-vous des solutions concrètes ?

  19. #77
    wizz

    Re : Le stirling n'intéresse personne ?

    Citation Envoyé par rgy Voir le message
    Entièrement d'accord !
    On peut imaginer une pièce dédiée au moteur stirling avec loupe solaire pour le réchauffement du piston et une courroie reliant le moteur à une dynamo, un moteur qui tourne 24/24, pas besoin de batteries.
    Je fouille sur internet pour trouver une solution qui rendrait ce projet possible.
    Avez-vous des solutions concrètes ?
    Bonsoir
    Il me semble qu'il y a 2 paramètres incompatibles partiellement...
    Sinon, il faudrait me l'expliquer comment...

  20. #78
    Simplemind

    Re : Le Stirling n'intéresse personne ?

    Bonjour,

    Citation Envoyé par Kaess;
    Proposé à l'IFP, EDF, GDF, PSA etc...

    ADEME et ANVAR ne savent rien des mois de travail pour rien !!!

    Ne soit pas déçu

    1°) c'est uniquement parce que tu t'adresses aux mauvaises portes. L'EDF c'est un peux comme si tu voulais vendre des chasses-neige à tombouctou.
    1 bis) L'anvar sait obligatoirement ce que c'est mais tu a dû tomber sur le 12 ème commis au persil haché qui était en train de réfléchir à la vitesse de l'obscurité.
    2°) Pose toi la question pourquoi le moteur sterling n'a pas eu de succès jusqu'à présent.
    3°) Quelles sont les sociétes qui le fabriquent et quel est l'état de l'art atteint par ces sociétés.
    4°) pourquoi n'ont elles pas pensé aux amélmiorations que tu as imaginé.
    5°) Pourquoi aucun fabricants de chaudière ou de géothermie ne proposent ce type de moteur puisque avec :
    Pression interne : 10 bars
    Température Froide : 20°C
    Température Chaude : 140°C
    Volume interne : 3 litres
    Les calculs montrent que dans ces conditions le couple moteur atteint 276Nm, c'est-à-dire 23kW à 800tr/min.
    23KWH c'est plus que très suffisant pour chauffer une grande maison.


    Si tu veux vendre tes améliorations, fait un joint venture avec des sociétés qui fabriquent et commercialisent déjà ce type de moteur.
    Cela te permettra aussi (je ne te le souhaite pas) de t'appercevoir que ce que tu as imaginé existe peut être déjà ou non.

    Dis autrement dit nous quelle étude de marché tu as fait

    Pour ton info : j'ai vu cet été à Odeillo pyrénées orientales à coté du four solaire (il est visible à l'extérieur ) les recherches du CNRS sur le moteur sterling. Le moteur très petit est placé au centre d'une parabole qui concentre les rayons du soleil (parabole auto-suiveuse) Par contre je ne sais pas si cela est commercialisé ou non.

    Etoffe le fil de discusion et rend le passionnant comme ça nous saurons tous pourquoi on fait aussi peu cas de cette invention ancienne. Peut être pourrons nous aussi comprendre pourquoi une réactualisation de ce système dans une concept de crise d'énergie est ou n'est pas valable.

    Pour info il y a déjà eu un fil de discussion sur ce moteur.

    Cordialement.

  21. #79
    Kaess

    Re : Le stirling n'intéresse personne ?

    Trouver des partenaires industriels qui produisent le moteur Stirling est impossible en France car il n'en existe pas. En allemagne on peut citer Solo et Sunmachine. Il semble aussi que d'autres constructeurs allemands vont apparaitre sur le marché. Primagaz ( le GPL) fait la promotion du moteur néo-Zelandais Wispergen pour introduire la cogénération en France. STM est leader en fabrication de moteurs Stirling à usage de convertion d'énergie solaire Thermique. Les japonnais commercialisent des mini pompes réfrigérantes Stirling.

    En france il n'y à tellement rien, que l'unique auteur d'une thèse de doctorat sur ce sujet est au chômage... Peut être faut il songer à faire autre chose et ne plus réver d'energies alternatives.

  22. #80
    nextor

    Re : Le stirling n'intéresse personne ?

    Bonjour, moi aussi je m'intéresse au moteur stirling et j'avais eu une petite idée d'adatation ,c'est l'alternateur sans frottement donc excellent rendement.
    Malheureusement ou heureusement une boite américaine a déjà crée le produit.
    Je vous invite a aller sur ce site:
    http://www.infiniacorp.com/technolog...ling_works.htm

    mon idée suivante serait de monter ce genre de moteur sur le ballon d'eau chaude d'un chauffage solaire pour produire de l'électricité pour la pompe et la rendre ainsi autonome et revendre le surplus a l'edf.

    Bon, il manque les caractéristiques du moteur (surement 110v 60hz).
    La boite vends pour l'instant au japon et en hollande.

    Je trouve que ce petit moteur c'est de la bombe écologique.

  23. #81
    wizz

    Re : Le stirling n'intéresse personne ?

    mon idée suivante serait de monter ce genre de moteur sur le ballon d'eau chaude d'un chauffage solaire pour produire de l'électricité pour la pompe et la rendre ainsi autonome et revendre le surplus a l'edf
    L'énergie est conservative.
    Donc tu ne pourras pas avoir de l'eau chaude (ou aussi chaude qu'avant) et fabriquer de l'électricité.
    Ce que tu auras fabriqué en électricité, tu le perdras au niveau de la température de l'eau. (en négligeant la question de rendement).

  24. #82
    osc

    Re : Le stirling n'intéresse personne ?

    Bonjour à tous,

    Citation Envoyé par Kaess Voir le message
    Une autre emission concernant le moteur Stirling est un E=M6. Elle parle abondament des travaux de Phillips ainsi que de l'experience menée sur la fameuse Ford Torino.
    Ces travaux ont été publié dans ce qui est l'ouvrage de référence "Stirling Engines de Walter Graham" L'auteur étant un des ingénieurs de la société Phillips ayant vécu cette aventure Stirling de 1950 à 1980.
    Il n'était pas question de vehicules hybrides à l'époque. Sur la Ford Torino, ils ont remplacé le moteur à explosion par un moteur Stirling. Quand il à été question de faire varier le régime du moteur Stirling, tout les problèmes sont survenus car l'équation était impossible. Ils ont tout essayé, vaire varier dynamiquement la pression moyenne interne du moteur, faire varier la température etc etc...
    Bien sur cela se traduisait à chaque fois par une baisse de puissance et de couple. A la fin ils ont jeté l'éponge.
    Pourquoi ne pas utiliser la solution d'entraînement des pistons par plateau inclinable, telle que mise au point par STM ? Résultat :
    - source chaude régulée à température constante ;
    - variation de la puissance à la roue obtenue par variation de la cylindrée du moteur ;
    - effondrement du temps de réponse ;
    - la vitesse à la roue résulte de la pression interne du moteur, résultant elle-même de la résistance à l'avancement du véhicule (pour une cylindrée, donc une puissance donnée).

    On veut accélérer ? On incline le plateau (augmentation de la cylindrée).
    On veut ralentir ? On raidit le plateau (diminution de la cylindrée).

    OSC

  25. #83
    Kaess

    Re : Le stirling n'intéresse personne ?


    On veut accélérer ? On incline le plateau (augmentation de la cylindrée).
    On veut ralentir ? On raidit le plateau (diminution de la cylindrée).
    Et on aumente la proportion des volumes morts ce qui se traduit par une perte de couple

  26. #84
    osc

    Re : Le stirling n'intéresse personne ?

    Diminuer le couple, c'est bien ce qui est recherché, pour ralentir. Par contre, quid du rendement avec une augmentation des volumes morts ?

  27. #85
    Kaess

    Re : Le stirling n'intéresse personne ?

    Citation Envoyé par osc Voir le message
    Diminuer le couple, c'est bien ce qui est recherché, pour ralentir. Par contre, quid du rendement avec une augmentation des volumes morts ?
    Dans un moteur Stirling, les volumes morts sont considérés comme une constante representé par le volume des échangeurs, des conduites, des gardes de courses des pistons etc..

    Physiquement ils representent une proportion de pertes irréversibles sur le rendement global. En diminuant les volumes actifs, on augmente la proportion des volumes morts. La théorie de Schmidt explique bien l'incidence de ces pertes sur le rendement global.
    pour en savoir plus: http://www.bekkoame.ne.jp/~khirata/a...dt/schmidt.htm

  28. #86
    beaufanamus

    Re : Le stirling n'intéresse personne ?

    Citation Envoyé par wizz Voir le message
    L'énergie est conservative.
    Donc tu ne pourras pas avoir de l'eau chaude (ou aussi chaude qu'avant) et fabriquer de l'électricité.
    Ce que tu auras fabriqué en électricité, tu le perdras au niveau de la température de l'eau. (en négligeant la question de rendement).
    Perso, j'avais compris que le but était de créer uniquement l'électricité nécessaire à la pompe et à la régulation. C'est donc bien une perte de chaleur, mais le but étant de créer que qq dizaines de W, pas de quoi foueter un chat.

    L'idée me paraissait baroque en première lecture, parce que les systèmes à thermosiphon fonctionnent très bien sans pompe ni régul. Mais le thermosiphon
    est plus délicat à installer (les panneaux plus bas que le ballon).

    Seulement, la solution proposée ne fonctionne pas car au démarrage de l'installation, le ballon est froid donc pas de production d'énergie possible et donc c'est un cercle vicieux. Si, en revanche, des mini-stirling faisaient partie des panneaux, ça serait OK. Le système est autonome (si soleil, il y a production chaleur, donc d'énergie récupérable).
    Le pire n'est jamais certain

  29. #87
    miniTAX

    Re : Le stirling n'intéresse personne ?

    Bonjour Kaess,
    Sans indiscrétion, tu as fait un état de l'art du Sterling au fait ?
    http://thefraserdomain.typepad.com/e...ng_energy.html
    http://thefraserdomain.typepad.com/e...r_major_s.html


    Face à une réalité complexe, il y a toujours une explication simple
    et systématiquement... fausse

  30. #88
    Yoghourt

    Re : Le stirling n'intéresse personne ?

    Waaaah, j'adore ces photos!
    éco-rénovation: l'aïkido du BTP

  31. #89
    Kaess

    Re : Le stirling n'intéresse personne ?

    MINITAX...

    C'est un moteur SES au foyer d'une parabole.
    la photo originale est ici: http://www.stirlingenergy.com/images...olar&imageID=9

  32. #90
    wizz

    Re : Le stirling n'intéresse personne ?

    Citation Envoyé par beaufanamus Voir le message
    Perso, j'avais compris que le but était de créer uniquement l'électricité nécessaire à la pompe et à la régulation. C'est donc bien une perte de chaleur, mais le but étant de créer que qq dizaines de W, pas de quoi foueter un chat...
    Je crois que tu n'as pas tout à fait compris son but, que voici
    Citation Envoyé par nextor Voir le message
    Bonjour, moi aussi je m'intéresse au moteur stirling et j'avais eu une petite idée d'adatation ,c'est l'alternateur sans frottement donc excellent rendement.
    Malheureusement ou heureusement une boite américaine a déjà crée le produit.
    Je vous invite a aller sur ce site:
    http://www.infiniacorp.com/technolog...ling_works.htm

    mon idée suivante serait de monter ce genre de moteur sur le ballon d'eau chaude d'un chauffage solaire pour produire de l'électricité pour la pompe et la rendre ainsi autonome et revendre le surplus a l'edf.

    Bon, il manque les caractéristiques du moteur (surement 110v 60hz).
    La boite vends pour l'instant au japon et en hollande.

    Je trouve que ce petit moteur c'est de la bombe écologique.
    Je crois qu'il voulait produire de l'eau chaude à l'origine.
    Et avec sa méthode, produire aussi de l'électricité pour rendre sa pompe à eau autonome...ET revendre le surplus d'électricité à EDF.

Sur le même thème :

Page 3 sur 16 PremièrePremière 3 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. Moteur Stirling
    Par Taupinfou dans le forum TPE / TIPE et autres travaux
    Réponses: 5
    Dernier message: 20/10/2011, 14h55
  2. moteurs stirling ?
    Par melchisedec dans le forum Physique
    Réponses: 18
    Dernier message: 12/10/2011, 21h58
  3. Applications Stirling?
    Par Ssk dans le forum Physique
    Réponses: 3
    Dernier message: 08/12/2009, 20h00
  4. Formule de Stirling
    Par Matheu_78 dans le forum Mathématiques du supérieur
    Réponses: 7
    Dernier message: 09/02/2007, 18h21