Répondre à la discussion
Page 2 sur 2 PremièrePremière 2
Affichage des résultats 31 à 37 sur 37

Gestes individuels pour la protection de l'environnement



  1. #31
    jojo17

    Re : Gestes individuels pour la protection de l'environnement

    Bonjour,
    je dirais qu'il faut d'abord appliquer le principe «*moins j'ai besoin de consommer, moins je consomme*».
    Donc une analyse des besoin est nécessaire.
    Dans ce cas, on veillera d'abord à réduire significativement l'apport journalier d'énérgie en ce qui concerne le chauffage, c'est à dire agir sur le bâti.
    Ensuite on pourra réduire l'inéfficacité du système de chauffage en le «modernisant».
    Pour finir on s'appliquera à adopter un comportement de «*bon sens*» quant à notre utilisation quotidienne des équipements.
    Tout cela mis bout à bout favorise la décroissance de la consommation d'énérgie.
    Et que si tous agissent dans ce sens, ce sera déjà ça de moins de gaspillage.
    Aussi, pourquoi achète-t-on des voitures à 5 places si c'est pour en avoir une utilisation «personnelle»? Il me semble que la moto serait un choix plus judicieux «utilitairement», seulement voîlà...
    Peut-être qu'un jour sobrièté et utilité feront bon ménage?

    -----

    les gens qui ont des montres n'ont pas le temps. Sagesse africaine

  2. Publicité
  3. #32
    _Goel_

    Re : Gestes individuels pour la protection de l'environnement

    Ok,

    dans la même veine, comme c'est le réfrigérateur qui consomme le plus, je pensais à encoquer le radiateur arrière et à le relier à l'extérieur par 2 conduits concentrique : le flux de retour passant à l'extérieur, ce qui, en prenant un tuyau à la base déjà isolé permet de générer un flux d'air très frais en hiver. Le "rendement" du réfrigérateur serait ainsi augmenté.

    est-ce une bonne idée ?
    Le succès c'est d'être capable d'aller d'échec en échec sans perdre son enthousiasme

  4. #33
    silexospointu

    Re : avenir ...

    Bonjour( pour la politesse mais je pense que mon entrée en scène aurrai été plus original sans cela)
    Citation Envoyé par muller.charles Voir le message
    C'est bien trop vaste comme question. Selon la méthode proposée par Gilles, il faut d'abord lister des catégories en termes de "pollution" ou de "préservation de la Terre" (les sols, l'eau, l'atmosphère, les déchets, la biodiversité, etc.),
    Haha. L'eau. Je peut caser mon tpe sur les nappes phréatique. Vous me dirrez "cel n'à rien à voir" mais losque l'on à une problématique tel que: "comment réduire la surexploitayion des nappes phréatiques" cela rentre dans le contexte.J'ai vu la plupart de l'eau de France était puisée dans les nappes phréatiques. Les nappes mettant du temps à se recharger (dû au temps nécessaire a l'eau pour s'infiltrer dans le sol) avec tout le gaspillage d'eau que l'on fait Beaucoup se sont retrouvées au dessus du taux d'exploitation maximale et risques d'êtres entièrement vidées ce qui représenterai une importante perte d'eau pour les génération future.J'ai vu que utiliser l'eau de pluie pur le jardin, la voiture, la vaisselle... mais aussi pour l'alimentation 5 dans ce cas il faut un système filtrant l'eau ex: le système pluvalor) permettai de réduire des 3/4 l'exploitation des nappes et de plus cela permettrai de réduire les risques d'inondation.
    J'aime DIEU... je m'aime.

  5. #34
    silexospointu

    Re : Gestes individuels pour la protection de l'environnement

    voici les gestes simples à faires:

    1) les toilettes
    Chaque fois que nous tirons la chasse d'eau, nous gaspillons 10 à 12 litres d'eau rendue potable à grands frais. Cette consommation représente 35 % de notre facture!
    La chasse d'eau fonctionne ainsi: le réservoir se rempli d'une importante quantité d'eau. La moitié de celle-ci sert à exercer la pression nécessaire à l'évacuation de la cuve. Dans cette évacuation, même l'eau servant pour faire la pression nécessaire à l'évacuation est elle-même évacuée. Ce qui représente 21 litres de perdu.

    Pour réduire les pertes dues à cette évacuation il existe plusieurs moyens:

    -On peut aussi mettre une chasse d'eau à deux vitesses. Au niveau de la chasse d'eau, on fait installer un dispositif de réglage du débit, qui comporte deux boutons, un qui libère entre 3 et 5 L d'eau pour évacuer l’urine et l'autre entre 6 et 10 pour évacuer tout le contenu de la chasse.

    -Si on est bricoleur on peut raccorder l'évacuation du lave-mains à la cuve des WC. Toute l'eau qui sert à se laver les mains va directement dans le réservoir de la chasse d'eau. Cette astuce permet d'économiser 1litre d'eau sur les 6litres que contient la cuve.

    -On peut aussi utiliser des toilettes sèches. La toilette sèche, toilette à litière ou encore toilette à litière bio maîtrisée (TLB) est un système de toilette n'utilisant pas d'eau. Il consiste à mélanger aux matières organiques (selles et urine) des déchets végétaux secs (copeaux, sciure de bois, paille, foin, en paillettes ou encore feuilles mortes...) de façon à obtenir un équilibre carbone azote dans le mélange.
    Ce système de toilette (contrairement aux craintes de beaucoup) ne dégage pas d'odeurs si on prend soin de ne pas séparer les selles de l'urine et de bien recouvrir le tas de broyat (copeaux, sciure...). De plus les toilettes sèches ont un autre avantage: le compostage. Celui-ci évite de polluer l'eau et produit un amendement organique fertilisant. La mise en oeuvre de ce système est facile en zones rurales et quartiers périurbains
    On peut même fabriquer ses propres toilettes sèches:
    Après avoir démonté les toilettes à eau, bouché le trou d’évacuation aux égouts avec un sac poubelle et l’arrivée d’eau avec un bouchon de plomberie spécial, il suffit de réaliser une sorte de caisson en bois avec une structure de chaise/tabouret sciée en deux et une planche de contre plaqué de 2 centimètres d’épaisseur qui peut être lasuré. L’avant est fermé par un tissu qui tient tout simplement avec trois punaises.
    Le récipient est une poubelle de 50 litres en plastique qui assure une autonomie d’une semaine à 10 jours pour une famille de 2 adultes et 2 enfants. Cela pour un très faible budget 26.
    -Il existe aussi des appareils permettant de remplacer l'eau nécessaire a l'évacuation de la cuve par de l'air, économie: 21 litres.
    Un petit geste économique : mettre une bouteille d'eau dans le réservoir des toilettes (à la place d'une brique qui pourrait se désagréger à la longue) pour réduire le volume d'eau prélevée pour l'évacuation de la cuve. Le volume d'eau économisée est égal au volume de la bouteille d'eau.

    2) la douche
    Beaucoup d'eau est dépensée lors de l'ajustement de la température de l'eau.
    -Pour économiser celle-ci on peut acheter un robinet thermostatique qui règle
    d'un côté la température directement grâce à la graduation inscrite sur l'appareil, et de l'autre la pression désirée.

    -Comme pour les toilettes il existe aussi des appareils remplaçant une partie de l'eau nécessaire à l'hygiène corporelle par de l'air exerçant une pression permettant d'enlever les impuretés du corps comme par exemple le réducteur de débit qui s'installe sur une pomme de douche à la base du flexible et permet de réduire le débit d'eau de moitié (20 L/min à 10 L/min), tout en gardant la même pression de jet. Il entraîne une économie d'énergie et d'eau de 40 %.

    Le stop douche : C’est un petit système qui se fixe entre le robinet et le tube flexible de la douche. Recommandé pour les robinetteries sans mitigeur, il permet de stopper l'eau tout en gardant momentanément la température désirée par exemple le temps de se savonner. Attention aux douchettes équipées d'un bouton dans le manche qui permet aussi d'arrêter l'eau, ce système est peu fiable car des risques d'éclatement dus à la pression sont possibles en cas d'oubli et entraîneraient des dégâts des eaux importants.
    Économie d'eau : 20 L par minute d'eau stoppée.

    -Une autre solution existe pour la douche: la pomme de douche économique qui, en fractionnant les gouttes d'eau par un système à turbulence, leur donner une surface de contact plus grande avec la peau et donc une efficacité renforcée. On économise 50% d'eau : on passe de 20 L/min à 10 L/min.

    Un petit geste économique : Préférez la douche au bain le plus souvent possible. Un bain consomme en effet entre 150 et 200 L d'eau alors qu'une douche seulement 60 à 80 L.

    3) les robinets
    Vérifier de temps en temps le bon fonctionnement du robinet qui permet de couper l'arrivée d'eau pour le logement. En cas de fuite soudaine, ce robinet permet d'éviter d'inonder tout l'appartement.
    -Un mitigeur permet de régler plus facilement la température de l'eau
    installer sur le robinet, il permet d'une part d'éviter les fuites et d'autre part de diminuer le débit tout en conservant une pression identique à un robinet non équipé. La quantité d'eau est réduite (de 13 L/min à 6 L/min : 50% d'économie d’eau) mais compensée par de l'air.
    Des petits gestes économiques:
    Ne pas laisser couler l'eau quand on se brosse les dents. Utiliser un verre pour se rincer la bouche
    Ne pas laisser couler l’eau lorsque l’on se rase. Utiliser le clapet de lavabo.

    Tous les appareils énoncés au dessus ne coûtent qu’entre 2 et 40 euros.

    4) Bric à brac des petits gestes pour de grandes économies d'eau.

    -Mettre un pichet d'eau potable au frigo de manière à éviter de faire couler l'eau du robinet jusqu'à ce qu'elle refroidisse pour boire frais.

    -Démarrer la uniquement lorsqu'elle est pleine.
    Un cycle de lavage du linge à 30/40°C consomme trois fois moins d’énergie qu’un cycle à 90°C. (L' sert à chauffer l'eau)

    -Nettoyer la avec un seau plutôt qu'au jet d'eau, en se limitant aux pare-brise et phares (voir et être vu). Ne faire un nettoyage complet que lorsqu'il est vraiment nécessaire : le réaliser alors dans une station de lavage qui récupère et traite convenablement les eaux usées fortement chargées en polluants.

    -Utiliser l'eau de pluie pour les usages non alimentaires.

    consulter le compteur d'eau le soir avant de se coucher et le matin au lever. Si la valeur du compteur a augmenté, c'est qu'il y a une fuite quelque part.

    -Quand on vit en appartement et qu'on ne peut pas utiliser l'eau de pluie ou du puits, on peut aussi réutiliser l'eau de vaisselle ou de machine à laver. Il suffit de mettre un seau dans l'évier et pour la machine à laver, il suffit de mettre un seau à la sortie du tuyau d'évacuation. On peut alors verser l'eau récupérée dans ses toilettes et ainsi utiliser la chasse d'eau le moins possible.
    Si on a un jardin:
    -Récupérer les eaux de pluie pour l'arrosage (soit par des bidons apparents ou des cuves enterrées reliées directement aux gouttières).
    -Choisir des plantes adaptées à la région, par exemple des plantes résistantes à la sécheresse dans les régions qui manquent d'eau.
    -Le retient l'humidité des sols, on utilisera soit de l'écorce de pin, du brouillage de branche, ou les déchets de tonte qu'on utilisera pour recouvrir le sol.
    J'aime DIEU... je m'aime.

  6. #35
    silexospointu

    Re : Gestes individuels pour la protection de l'environnement

    C'est pas sur la pollution mais c'est pour que nos enfants et petits enfants puissent profiter de la vie sans se préoccuper du manque en eau. Qui est aussi important, sinon plus, que la pollution.
    Amicalement,
    Silex...
    J'aime DIEU... je m'aime.

  7. #36
    _Goel_

    Re : Gestes individuels pour la protection de l'environnement

    C'est vrai que j'avais pas pensé aux toilettes.

    Ce que je déplore néanmois sur la plupart des systèmes d'évacuation des toilettes, c'est qu'une fois la mécanique lancée (le bouton appuyé), il est souvent impossible de d'arrêter le flux d'eau. Alors qu'une simple tige solidaire de la bonde permetrait de couper instantanément l'aflux d'eau pour l'évacuation.
    Le succès c'est d'être capable d'aller d'échec en échec sans perdre son enthousiasme

  8. Publicité
  9. #37
    _Goel_

    Re : Gestes individuels pour la protection de l'environnement

    D'un autre côté...
    Je me demande si économiser 20m3 d'eau par an/habitant ca vaut le coup quand on voit le débit des arroseurs céréaliers.
    Et puis, 1.2x10^6 m3 d'eau (1.2 km3), est-ce vraiment énorme à l'échelle de la Terre ?
    Et pourquoi pas prélever l'eau directement dans les fleuves ? On préserverait les nappes phréatiques et les fleuves mettent que quelques jours à recouvrer leur niveau, dans le cadre de restrictions de consommation.
    Le succès c'est d'être capable d'aller d'échec en échec sans perdre son enthousiasme

Page 2 sur 2 PremièrePremière 2

Discussions similaires

  1. La protection de l'Environnement au quotidien
    Par nezu dans le forum Environnement, développement durable et écologie
    Réponses: 2
    Dernier message: 20/05/2015, 14h51
  2. orientation pour un métier dans la protection de l'environnement
    Par Welpy dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 10
    Dernier message: 07/05/2011, 15h19
  3. Actions municipales en faveur de la protection de l'environnement...
    Par madecureuil dans le forum Environnement, développement durable et écologie
    Réponses: 7
    Dernier message: 12/11/2006, 23h30
  4. Association de Protection de l'Environnement
    Par K!BOY dans le forum Environnement, développement durable et écologie
    Réponses: 8
    Dernier message: 21/09/2006, 22h38
  5. aide pour la protection de l'environnement
    Par didinette dans le forum Environnement, développement durable et écologie
    Réponses: 2
    Dernier message: 12/05/2006, 11h04