Répondre à la discussion
Page 2 sur 2 PremièrePremière 2
Affichage des résultats 31 à 59 sur 59

L'usage des régions désertiques pour l'activité humaine.




  1. #31
    Bufo v

    Re : L'usage des régions désertiques pour l'activité humaine.

    Citation Envoyé par kalywake
    Voilà une idée intéressante, faire une étude d’impact comparée des nuisances et avantages, à court moyen et long terme entre ces deux modes d’occupations des sols.
    Reste plus qu'à trouvez qulqu'un pour financer l'étude d'impact
    Là c'est pas gagné.
    Quant au débat dispertion/concentration urbaine, si je reste sur le domaine des habitats naturels, de la faune et de la flore, l'émiettement (la dilution) des impacts n'est pas toujours une solution. Pour qu'un habitat naturel soit pérenne selon son fonctionnement connu (je précise connu, car il nous manque éventuellement les éléments concernant son fonctionnement avant que l'Homme l'ait fortement impacté...) il est souvent nécessaire qu'il ne soit pas fragmenté. La fragmentation pose de graves problèmes pour la survie des espèces en générant des isolats non viables à moyen/long terme.
    Donc c'est peut être plus efficace d'un point de vue énérgétique mais certainement pas du point de vue conservation de la biodiversité.

    Bufo v

    -----


  2. Publicité
  3. #32
    kalywake

    Re : L'usage des régions désertiques pour l'activité humaine.

    Citation Envoyé par DonPanic
    Mais c'est tout à fait faux !
    A mode de vie équivalent, les habitats collectifs, les transports collectifs, le coût des infrastructures,
    tout cela est bien plus économique en énergie dans les mégapoles. Les zones pavillonaires, en particulier, sont des hérésies urbanistiques...
    Voici la source d'information qui m'a fait dire que les villes de 10 millions d'habitants et plus sont deux fois plus gourmande en énergie que les autres : http://www.cea.fr/fr/magazine/siteEnergie/index.htm
    A un problème, il y a des tas de solutions !

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Accueil

  4. #33
    vince

    Re : L'usage des régions désertiques pour l'activité humaine.

    Citation Envoyé par kalywake
    Voici la source d'information qui m'a fait dire que les villes de 10 millions d'habitants et plus sont deux fois plus gourmande en énergie que les autres : http://www.cea.fr/fr/magazine/siteEnergie/index.htm

    Ce qui est dit c'est que les villes de plus de dix millions d'habitants sont deux fois plus avides en énergie que le milieu rural...

    Pris comme ça, cette affirmation n'a pas de sens à mon avis.
    « Méfie-toi des proverbes chinois »
    (Proverbe berrichon)

  5. #34
    kalywake

    Re : L'usage des régions désertiques pour l'activité humaine.

    Exact. Peut être me suis-je laissé emporter à une conclusion un peu rapide.

    Pour répondre à Bufo v, je pense que l’objectif en terme d’écologie et d’environnement se doit de tendre vers le 0 pollution.

    L’être humain a une excellente capacité à trouver des solutions aux problèmes, à la mise au point de technologies toujours plus efficaces, aussi peut-on espérer améliorer sensiblement la qualité de vie pour tous en ce monde.
    A un problème, il y a des tas de solutions !

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Accueil

  6. #35
    pilet14

    Re : L'usage des régions désertiques pour l'activité humaine.

    Bonjour

    Je pense quand même qu'à niveau de population comparable, le milieu urbain consomme nettement plus d'énergie en particulier électrique.

    L'illumination des monuments ou l'éclairage public sont quand même nettement plus importants en zones urbaines.

  7. #36
    paulb

    Re : L'usage des régions désertiques pour l'activité humaine.

    Bonjour!
    On savait (depuis Alphonse Allais?) qu'il fallait installer les villes à la campagne. Mais même ce génial précurseur n'aurait pas pensé aux déserts.

    Blagues dans le coin: les déserts sont en général définissables par l'impossibilité d'y cultiver quoi que ce soit, par leur aridité due soit à un excès de soleil, soit au froid excessif et par conséquent l'absence de colonisation humaine.

    Je pense que ces caractéristiques leur permettraient d'accueillir les hôtes suivants:

    - les déserts sur-ensoleillés sont très adaptés pour accueillir les centrales solaires et les éoliennes, qui ainsi ne "pomperaient pas l'air" aux agriculteurs (déjà vrai pour le désert de Mojave aux U.S.A.);

    -les déserts froids seraient un bon point de chute pour les centrales atomiques, grands émettrices de chaleur, qui empoisonnent les rivières et qui réchaufferaient un peu ces déserts;

    -les déserts chauds au bord de la mer (Arabie) combinent déjà énergie solaire et dessalement d'eau, il n'y a que continuer, en mieux.

    Voici ma désert-fiction.

    Amicalement paulb.

  8. #37
    Lostin

    Re : L'usage des régions désertiques pour l'activité humaine.

    Bonjour Paulb

    Hum, non-content d'avoir tout pollué on va aussi s'y mettre dans les derniers endroits à peu près encore vierges.

    1ere question : est-on sur que les déserts ne jouent pas un grand rôle régulateur dans l'échange de chaleur, dans le climat, de tout la planète ?
    Question sous-jacente : si on commence à les utiliser où s'arettera-t-'on ?

    2eme question: vu la distance nous séparant de ces déserts je te dis pas la déperdition d'énergie quand elle arrive jusqu'à nous ? Je pense pas que ce soit rentable. A moins d'avoir un désert à proximité ou de vivre dedans comme l'exemple que tu cites
    Je suis contre la corrida, les taureaux sont des êtres humains comme les autres. Stephanie de Monaco

  9. Publicité
  10. #38
    Bufo v

    Re : L'usage des régions désertiques pour l'activité humaine.

    Citation Envoyé par Lostin
    Hum, non-content d'avoir tout pollué on va aussi s'y mettre dans les derniers endroits à peu près encore vierges....
    ....Question sous-jacente : si on commence à les utiliser où s'arettera-t-'on ?
    Voilà des remarques sages et judicieuses !
    Bufo v

  11. #39
    paulb

    Re : L'usage des régions désertiques pour l'activité humaine.

    Citation Envoyé par Lostin
    Bonjour Paulb

    Hum, non-content d'avoir tout pollué on va aussi s'y mettre dans les derniers endroits à peu près encore vierges.
    Bonjour Lostin
    Petite statistique:
    http://www.fao.org/docrep/T1765F/t1765f09.htm
    Il y a: 13 500 Mha (million d'hectares) de terres exondées, dont:
    2970 Mha cultivables, dont 1500 cultivées
    2835 Mha de forêts.
    Or 13500-2970-2835=7695 Mha répartis entre montagnes, déserts, marécages et … habitations humaines.
    Avec le doublement probable de l'humanité entre 2000 et 2100 je pense qu'on n'aura pas de trop avec la totalité des terres cultivables pour la nourrir et de forêts pour son bois, alors que l'habitat va doubler!
    Les fantaisies comme la biomasse "massive" et autres balivernes n'ont tout simplement pas assez de place.
    Ainsi, si l'on peut utiliser quelques Mha pour ce que j'ai dit, ce sera pain bénit. Il restera bien assez de surface pour la vie sauvage, si l'on arrive à empêcher les hommes d'envahir les parcs naturels, qui existent déjà un peu partout et qu'il faut développer.


    1ere question : est-on sur que les déserts ne jouent pas un grand rôle régulateur dans l'échange de chaleur, dans le climat, de tout la planète ?
    Question sous-jacente : si on commence à les utiliser où s'arettera-t-'on ?
    Les déserts, comme toute étendue, jouent leur rôle climatique, mais vu leur extension généralement croissante, il est probable que ce rôle n'est pas bénéfique. Pour savoir où l'on s'arrêtera pour n'importe quoi, il faut être devin, que je ne suis pas.

    2eme question: vu la distance nous séparant de ces déserts je te dis pas la déperdition d'énergie quand elle arrive jusqu'à nous ? Je pense pas que ce soit rentable. A moins d'avoir un désert à proximité ou de vivre dedans comme l'exemple que tu cites
    Tout transport d'énergie souffre d'une déperdition. Le transport de l'électricité en très haute tension perd moins "en ligne" même pour des grandes distances, que les transfos basse/haute tension au départ et haute/basse tension à l'arrivée! Et le transport du pétrole? Et son raffinage? Les pertes s'accumulent en chaîne entre l'énergie au départ et à l'arrivée, surtout si pour l'utilisateur on doit passer par un changement d'énergie (par exemple: calories produites par la combustion du pétrole x rendement de la turbine x rendement de l'alternateur x rendement du transfo HT x rendement de la ligne HT x rendement du transfo BT x rendement du moteur électrique x rendement de la machine entraînée… ouf!) L'utilisateur reçoit toujours des miettes, même s'il met du bois dans sa cheminée: une bonne partie de la chaleur s'en va par la cheminée.
    Tous ceux qui ont la charge de prévoir des installations fournissant de l'énergie sont obligés de faire tous ces calculs pour décider de la viabilité de telle ou telle autre solution. La considération de construire les installations à un endroit où elles ne gênent personne n'est qu'un des éléments pris en considération.
    Amicalement Paulb.

  12. #40
    Lostin

    Re : L'usage des régions désertiques pour l'activité humaine.

    Citation Envoyé par Bufo v
    Voilà des remarques sages et judicieuses !
    Bufo v
    Merci Bufo v mais je suis sur que si on trouve rentable de le faire on le fera. D'ailleurs quand je disais " a moins d'habiter un désert " c'était pas volontaire mais ca pourrait presque être prémonitoire, en espérant me tromper.
    Je suis contre la corrida, les taureaux sont des êtres humains comme les autres. Stephanie de Monaco

  13. #41
    Lostin

    Re : L'usage des régions désertiques pour l'activité humaine.

    Re-Paulb

    J'admire ton optimisme et ta démarche est fort louable, on a jamais trop d'idées dans ce domaine et je ne dis pas que tu es tort. Je ne sais pas mais ce que je crains c'est qu'en 2050 ou 2100 les déserts ne soient plus la ou on les situent aujourd'hui ( surtout les déserts de glace ). Quand au déserts de glace d'aujourd'hui va savoir si ca sera pas les terres les plus cultivables de demain ?
    Donc l'idée n'est peut être pas mauvaises et il faut chercher des solutions et pas baisser les bras mais permet moi juste d'être un peu septique
    Amicalement
    A+
    Je suis contre la corrida, les taureaux sont des êtres humains comme les autres. Stephanie de Monaco

  14. #42
    Bufo v

    Re : L'usage des régions désertiques pour l'activité humaine.

    Bonjour Paul
    Citation Envoyé par paulb
    Ainsi, si l'on peut utiliser quelques Mha pour ce que j'ai dit, ce sera pain bénit. Il restera bien assez de surface pour la vie sauvage, si l'on arrive à empêcher les hommes d'envahir les parcs naturels, qui existent déjà un peu partout et qu'il faut développer.
    Les Parcs naturels, quelque soit leur "intérêt" par ailleurs, ne sont certainement pas la solution pour la conservation de la faune sauvage. Ce n'est d'ailleurs pas leur rôle premier, même si la situation a évolué ces dernières années. Par exemple dans la charte du Parc de Lorraine à sa création, un des principaux articles était "développer le tourisme dans les zones rurales défavorisées"
    De manière générale la "politique de réserves" est assez perverse. Mettre en réserve un secteur (le soustraire donc, tout ou partie, aux activités perturbatrices) sous-entendant bien sûr que l'on peut cochonner tout le reste ! Mais nous sommes un peu hors sujet, même si certains préalables sont nécessaires.
    Cela mériterait une discussion à part entière.
    @+
    Bufo v

  15. #43
    kalywake

    Re : L'usage des régions désertiques pour l'activité humaine.

    Citation Envoyé par Bufo v
    ...sous-entendant bien sûr que l'on peut cochonner tout le reste !
    L’intérêt de l’idée d’utiliser une partie des zones désertiques réside justement dans le but de ne pas trop cochonner le reste, ce reste ayant une valeur pour la planète plus élevée que les déserts (ce qui ne nous empêche pas de respecter ces déserts). Il est certain que l’idéal est de ne rien cochonner du tout. Mais va le dire aux 6 milliards 300 millions d’individus que nous sommes. D’autant que le rythme galopant des naissances ne va pas arranger la situation.

    Donc, à moins de stabiliser la démographie actuelle (et là je demande à voir vos solutions…), Il va bien falloir loger tout ce petit monde. Que va t-il se passer si l’idée d’exploiter une partie des déserts ne reste qu’au stade d’idée (ce qui a de grande chance d’être le cas !) ?

    Eh bien, la population mondiale finira par cochonner copieusement les espaces verts et bien plus encore..

    Il est à souhaiter qu’on fasse de sérieux progrès pour ne pas tout saloper, mais ce n’est pas gagné, étant donné qu’il y a des gens contre tout. Il y en a contre le nucléaire, contre l’hydraulique, contre l’éolien. Tiens ! Curieusement il n’y en pas contre le solaire. Il y a juste une impression de non-rentabilité, qui n’est pas forcément fondé. Peut être serait-ce la voie ?… Enfin… si on arrive à trouver un coin pour poser les centrales solaires… parce qu’un je ne sais quoi me fait présager quelques réticences.

    Une autre formule (ironique) serait d’inciter tout le monde à revenir au moyen-age, ou tout au moins avant l’ère industrielle. Là encore, je demande à voir vos solutions.

    Quoiqu’il en soit, l’avenir de la planète me semble compromis, si on ne fait pas quelque chose, qui forcement nécessitera de prendre des mesures qui ne conviendront pas à tout le monde. Il va falloir faire des compromis.

    En attendant, si quelqu’un a d’autres idées elles seront les bienvenues.

    A un problème, il y a des tas de solutions !

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Accueil

  16. #44
    Bufo v

    Re : L'usage des régions désertiques pour l'activité humaine.

    Bonjour Kalywake

    Citation Envoyé par kalywake
    ce reste ayant une valeur pour la planète plus élevée que les déserts
    Formulé de cette manière cela pourrait être admissible....mais ça reste à démontrer !

    (et là je demande à voir vos solutions…)
    Tout seul, j'en ai pas.

    Eh bien, la population mondiale finira par cochonner copieusement les espaces verts et bien plus encore..
    C'est déjè fait. Et dans des proportions appréciables.

    Là encore, je demande à voir vos solutions
    Eh camarade, je ne prétends pas avoir une solution pour tout. Ca n'est certainement pas mon rôle ni d'ailleurs celui d'une seule personne. Simplement si je suis confronté, ou que j'identifie, un problème dans mon champ de connaissance je ne vais pas la boucler... au prétexte de la méconnaissance d'une éventuelle solution alternative.

    Quoiqu’il en soit, l’avenir de la planète me semble compromis, si on ne fait pas quelque chose, qui forcement nécessitera de prendre des mesures qui ne conviendront pas à tout le monde. Il va falloir faire des compromis.
    Certes, mais j'ai bien peur que le temps du compromis soit légèrement dépassé ! Au début des années 80 (entre autres en référence au rapport du M.I.T.), nous avons eu de nombreux échanges sur l'évolution de la planète et sur les orientations "nécessaires" pour éviter une (des) crise(s) majeure(s). La question de l'irréversibilité de certains processus était souvent au coeur de ces discussions et clairement nous craignions fort que si les mesures adéquates n'étaient pas envisagées et appliquées dans les délais...elles le seraient de manière bien plus radicales par la suite. Nous avions même évoqué le risque que ne s'instaure (par absence d'alternative) un modèle de gouvernance de type "éco-fachiste".

    Bufo v

  17. #45
    kalywake

    Re : L'usage des régions désertiques pour l'activité humaine.

    Citation Envoyé par Bufo v
    Formulé de cette manière cela pourrait être admissible....mais ça reste à démontrer !
    La confrontation des idées sur un forum est intéressante. Force est de reconnaître que la manière de présenter les choses a son importance.
    On pourrait faire une étude comparative, entre le rôle des déserts et des forêts sur l'impact écologique de la planète, ainsi on serait fixé. Mais je pense ne pas faire trop d'erreur de jugement en avançant qu'il serait plus souhaitable de préserver les forêts, quitte à le faire aux détriments des déserts... ce serait un moindre mal.


    Citation Envoyé par Bufo v
    Eh camarade, je ne prétends pas avoir une solution pour tout. Ca n'est certainement pas mon rôle ni d'ailleurs celui d'une seule personne. Simplement si je suis confronté, ou que j'identifie, un problème dans mon champ de connaissance je ne vais pas la boucler... au prétexte de la méconnaissance d'une éventuelle solution alternative.!
    Tu as raison, et il serait dommage que tu la boucles. C'est grâce à ce genre de débat constructif qu'on peut espérer entrevoir des solutions pour l'avenir.
    A un problème, il y a des tas de solutions !

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Accueil

  18. #46
    Lostin

    Re : L'usage des régions désertiques pour l'activité humaine.

    ARRRRRGGGGGGG

    C'est pas un pb de SURPOPULATION, c'est un pb de mode de vie basé sur les énergies fossiles, le gaspi, l'irresponsabilité vis a vis des générations futures, de l'égoîsme et de la société de profits - à court terme - du manque d'intérêt sur le sujet des populations donc du coup des politiques. Du manque d'intérêt - dans tous les sens du terme - de ce qui ont un pouvoir : médiatique, politique, économique d'évoquer vraiment le pb et non en le MARKETTANT.

    Y a LARGEMENT de quoi vivre a 20 milliards si on vit différement, revoir la distribution des richesses etc....

    Qu'on arrete SVP de parler de surpopulation. Si la Terre entière - je parle pas que des USA - vivait comme nous on serait carrément mal dans 50 ans, ptet moins meme.
    Alors svp, qu'on voit le pb autrement que par la surpopulation
    Je suis contre la corrida, les taureaux sont des êtres humains comme les autres. Stephanie de Monaco

  19. #47
    Lostin

    Re : L'usage des régions désertiques pour l'activité humaine.

    Euh, scusez ma virulence la je viens de relire vos posts et je suis hors sujet....

    J'ai du m'planter de posts, sorry.... Argh, maudite manip
    Je suis contre la corrida, les taureaux sont des êtres humains comme les autres. Stephanie de Monaco

  20. #48
    Bufo v

    Re : L'usage des régions désertiques pour l'activité humaine.

    Citation Envoyé par Lostin
    C'est pas un pb de SURPOPULATION,...
    Oh que si ! C'est aussi un problème de surpopulation.
    Je ne suis pas sur que tu ais fait le tour de de tous les problèmes que cela pose...

    Y a LARGEMENT de quoi vivre a 20 milliards si on vit différement, revoir la distribution des richesses etc....
    mamma mia. Je dois rêver

    Bufo v
    Dernière modification par Bufo v ; 13/08/2004 à 14h28.

  21. #49
    Lostin

    Re : L'usage des régions désertiques pour l'activité humaine.

    Citation Envoyé par Bufo v
    Oh que si ! C'est aussi un problème de surpopulation.
    Je ne suis pas sur que tu ais fait le tour de de tous les problèmes que cela pose...


    mamma mia. Je dois rêver

    Bufo v
    Mais c pas moi qui le dis, c'est certains scientifiques - me demande pas de réf. je les ai pas sous les yeux -.
    Honnetement, le pb crucial c'est le mode de vie non ? J'ai tjs entendu dire que sur terre y avait de quoi nourrir 20 milliards d'invidus !
    C'est un pb de superficie des terres cultivables et du respect de l'environnement, de la qualite et redistibution de l'eau et de un autre politique agro-alimentaire ou juste un pb de surpopulation ?
    Faudrait se mettre d'accord
    Je suis contre la corrida, les taureaux sont des êtres humains comme les autres. Stephanie de Monaco

  22. #50
    paulb

    Re : L'usage des régions désertiques pour l'activité humaine.

    Bonjour tous!
    Nous consommons un paquet de megapixels dans cette discussion qui tourne en fait autour de la meilleure répartition de l'usage des surfaces indiquées dans mon message #39 et qui totalisent 13500 Mha (millions d'hectares), surface inextensible.

    Un bon dessin vaut mieux qu'un long discours (Napoléon), donc vous trouverez sous

    http://perso.wanadoo.fr/aap/aap/surfaces_globe.htm

    La répartition actuelle des terres "exondées" (émergées) et les hypothèses, très approximatives, que l'on peut faire sur leur utilisation dans cinquante et cent ans.

    Les hypothèses pour l'élaboration de ces répartitions sont les suivantes:

    - utilisation progressive de toutes les surfaces cultivables pour nourrir une population doublée en 2000 et un peu mieux que maintenant (gageure!);

    - après une décroissance des forêts, prise de conscience de leur nécessité et augmentation de leur surface;

    - "grignotage" des terres non cultivables pour des cultures peu gourmandes;

    - limitation de l'extension des surfaces consacrées à l'habitat et aux installations industrielles, commerciales, de bureaux, de transports, militaires, minières etc. (ce n'est pas gagné);

    - assainissement des marécages et autres terres insalubres (ce qui signifie perte de "zones humides", garants de biodiversité).

    Dans l'ensemble, il est clair que les surfaces étant limitées, on ne peut rien gagner sans perdre quelque chose d'autre. Les responsables de ce siècle auront du boulot pour satisfaire les besoins d'espace d'une humanité en train de doubler et en même temps pour maintenir la Terre en bonne santé!
    Amicalement paulb.

  23. #51
    Bufo v

    Re : L'usage des régions désertiques pour l'activité humaine.

    Citation Envoyé par kalywake
    La confrontation des idées sur un forum est intéressante.
    OUI ! On apprend un tas de trucs et ça met en évidence bien des liens interessants. Surtout que beaucoup de forumeurs dans cette rubrique ont fait moult recherches, fructueuses. (Je ne vais pas les citer de crainte d'en oublier )

    C'est grâce à ce genre de débat constructif qu'on peut espérer entrevoir des solutions pour l'avenir.
    On est 9,9 fois plus "intelligent à 10 qu'a un tout seul.

    Pour revenir au déserts. Il y a un aspect que nous avons systématiquement oublié dans ce fil : C'est leur fabuleuse et changeante beauté. Et tous textes magnifiques qu'ils ont suscité. Que seraient le monde et les hommes sans cette dimension ?
    Entre ça et vingt milliards de gugusses mon choix est fait...

    Bufo v
    Dernière modification par Bufo v ; 13/08/2004 à 16h19.

  24. #52
    Lostin

    Re : L'usage des régions désertiques pour l'activité humaine.

    Merci paulb pour le lien, cette leçon vaut bien trop fromages sans doute

    Bufo v, c'est pas sympa pour les 6 milliards de gugusses d'aujourd'hui et d'hier, y avait pas un gugusse comme St Exupéry fut un temps ?

    Et pis qui sait, peut etre qu'un futur gugusse aurait plus de chances statistiquement de voir le jour sur 20 que sur 6 milliards et qu'il ait une idée de génie pour résoudre certains pbs causés par d'autres gugusses

    Sinon c'était sérieux cette d'idée d' " éco-fasciste " ? C'était quoi à ce sujet les débats à l'époque ?
    Je suis contre la corrida, les taureaux sont des êtres humains comme les autres. Stephanie de Monaco

  25. #53
    paulb

    Re : L'usage des régions désertiques pour l'activité humaine.

    Citation Envoyé par Lostin

    Y a LARGEMENT de quoi vivre a 20 milliards si on vit différement, revoir la distribution des richesses etc....

    Qu'on arrete SVP de parler de surpopulation. Si la Terre entière - je parle pas que des USA - vivait comme nous on serait carrément mal dans 50 ans, ptet moins meme.
    Alors svp, qu'on voit le pb autrement que par la surpopulation
    Bonjour Lostin,
    Voici de fortes paroles et de belles affirmations, malheureusement sans aucune preuve concrète ni chiffre fiable qui les étaieraient.
    Elles ne relèvent que du principe "yaka faucon" utilisé par les adeptes des slogans percutants:

    "yaka revoir la distribution de richesses"… et tu fais comment?

    "faucon voit le pb autrement que par la surpopulation"… comment?

    Tu n'avances pas le moindre chiffre ou de référence, pas le moindre moyen plausible pour arriver à ce que tu souhaites, tu n'exprimes que des vœux pieux sans aucun fondement et sans un début de solution.

    Alors, fais comme les autres: indique et documente des faits, propose des solutions réalistes et faisables dans les conditions où se trouve l'humanité, sans quoi tes "paroles verbales" n'ont aucune valeur.
    Amicalement paulb

  26. #54
    Lostin

    Re : L'usage des régions désertiques pour l'activité humaine.

    Citation Envoyé par paulb
    Bonjour Lostin,
    Voici de fortes paroles et de belles affirmations, malheureusement sans aucune preuve concrète ni chiffre fiable qui les étaieraient.
    Elles ne relèvent que du principe "yaka faucon" utilisé par les adeptes des slogans percutants:

    "yaka revoir la distribution de richesses"… et tu fais comment?

    "faucon voit le pb autrement que par la surpopulation"… comment?

    Tu n'avances pas le moindre chiffre ou de référence, pas le moindre moyen plausible pour arriver à ce que tu souhaites, tu n'exprimes que des vœux pieux sans aucun fondement et sans un début de solution.

    Alors, fais comme les autres: indique et documente des faits, propose des solutions réalistes et faisables dans les conditions où se trouve l'humanité, sans quoi tes "paroles verbales" n'ont aucune valeur.
    Amicalement paulb
    Re paulb

    Je fais mon mea-culpa, je ne suis pas de formation scientifique mais ai découvert depuis peu ce site et d'une part j'apprécie le débat d'idée et y apprend beaucoup.
    Je t'avouerai humblement que j'apprend beaucoup plus que je n'apporte sur ce forum mais ayant une curiosité aiguisée et soif d'apprendre je ne peux m'empêcher de participer à certains fils. ( d'ailleurs pour ce qui est de mon " coup de gueu.. au sujet de la surpopulation un peu plus haut, je me suis lamentablement planté de posts )

    Pour ce qui est des références j'ai entre autre entendu Albert Jacquard parler de surpopulation et j'avais été convaincu et frappé.

    Donc encore une fois désolé pour le manquement aux références mais certains pourraient aussi faire remarquer qu' " on fait dire ce qu'on veut aux chiffres ". Apres y a la sémantique et la réthorique donc au bout du compte je crois qu'une conviction raisonnée peut parfos échanger avec des chiffres purs et durs.

    Amicalement
    Lostin
    Je suis contre la corrida, les taureaux sont des êtres humains comme les autres. Stephanie de Monaco

  27. #55
    Bufo v

    Re : L'usage des régions désertiques pour l'activité humaine.

    Bonsoir,

    Voici deux petits liens expliquant l'importance des déserts sur la circulation atmosphérique et leur importance concernant l'albedo.
    Je n'ai pas plus, ce n'est absolument pas mon domaine et apparement difficile à trouver avec Google. Mais il y en a parmi vous qui doivent être plus démerde

    ....En été, les zones subtropicales des grands continents emmagasinent beaucoup de chaleur. Comme ces régions sont en général des déserts, l'air s'y échauffe très fortement...
    http://www.educnet.education.fr/obte...me/atmos33.htm

    L'albédo est en moyenne 30 % pour le globe: -10 % sur les mers sans nuages 10-15 % au dessus 0-15 % au dessus des forêts 30-50 % sur les déserts 60-85 % sur la neige et la glace.
    http://progsystem.free.fr/radiatif.htm

    Je suppose donc que cela n'est pas sans conséquence...

    Citation Envoyé par Lostin
    Bufo v, c'est pas sympa pour les 6 milliards de gugusses d'aujourd'hui et d'hier, y avait pas un gugusse comme St Exupéry fut un temps ?
    Franchement Lostin, connaissant la situation présente, crois-tu que les conditions d'existance pourront être qualifiées de "sympa" dans les décennies à venir ? Et nous sommes loin des 20 milliards....
    Et en prenant un raccourci : La quantité ne fera certainement pas la qualité!

    Sinon c'était sérieux cette d'idée d' " éco-fasciste " ? C'était quoi à ce sujet les débats à l'époque
    Attention, ce n'était pas un voeux de notre part ! Nous essayions juste de faire un peu de prospective avec (les maigres) éléments dont nous disposions (essentiellement le rapport Meadows et quelques autres bricoles)
    Si par ex. les conditions devenaient telles qu'elles nécessitent la prise de mesures vraiment drastiques, remettant en cause le mode de vie de centaines de millions de personnes, comment crois-tu pouvoir les imposer ? Regarde seulement ce qui se passe dans un pays "riche" comme le notre à propos des retraites...

    Bufo v

  28. #56
    Lostin

    Re : L'usage des régions désertiques pour l'activité humaine.

    Bonsoir Bufo v (ce qui suit ne te concerne pas directement, sans paraître outrecuidant je suis toujours tres attentif à tes posts en général)

    D'une part, je voulais terminer mon post précédent que ne je n'ai pu finir en essayant de le compéter -> temps des 5 mns dépassé.
    Je ne prétend pas avoir de solution idoine à quelques pbs que ce soit. Si je m'emportais un peu - pour moi c'est facile, il suffit de laisser parler ma nature - je dirais que si qqun sur ce site a une solution ou une réponse définitive à quoi que ce soit, vu que c'est un forum donc -> échanges, ici il perd carrément son temps car autant aller au bout de sa démarche et en faire profiter le plus grand nombre.
    A moins de rechercher spécifiquement des commanditaires philanthropes pour financer la dépose du brevet, où ( j'ai peur de frôler la diffamation ) de se voir publier dans une revue scientifique ayant pignons sur rue.

    Tout ca pour dire que sur certains sujets trop spécifiques quant aux demandes de connaissances en physique ou mathématiques etc... je me garde d'intervenir tant que je peux, sur d'autres qui nous concernent directement tous même en étant non spécialiste je ne peux résoudre ma raison à se taire.

    Ceci dans un but d'échanges d'idées, de débats, d'échanges de point de vue, et à mon niveau de m'éclairer à la lumière des réponses que certains auront fait à mes modestes questionnements même incohérents.

    Fermons la paranthèse.

    Bufo v, je voulais en savoir plus sur cette " utopique " écologie-fasciste car elle est en relation avec mon post page 2 #32 du fil : " réchauffement climatique, les vrais dangers ".

    En espérant que tu le lises et avoir un éclairage sur les réalités abordées lors de la convention dont tu faisais mention
    Je suis contre la corrida, les taureaux sont des êtres humains comme les autres. Stephanie de Monaco

  29. #57
    paulb

    Re : L'usage des régions désertiques pour l'activité humaine.

    Cher Lostin,
    Bien noté ton mea culpa qui prouve que tu es perméable à l'argumentation et que tu acceptes les critiques: qualité rare.

    Alors, et ne la prends pas en mal, une autre critique:
    Citation Envoyé par Lostin
    Donc encore une fois désolé pour le manquement aux références mais certains pourraient aussi faire remarquer qu' " on fait dire ce qu'on veut aux chiffres ". Apres y a la sémantique et la réthorique donc au bout du compte je crois qu'une conviction raisonnée peut parfos échanger avec des chiffres purs et durs.
    Bien sûr, si l'on est de mauvaise foi, on peut faire dire aux chiffres ce qu'on veut en utilisant toutes les astuces de la désinformation, mais pour ceux qui les connaissent, la supercherie est vite découverte. La plus fréquente est de citer les chiffres qui vont dans le sens de la démonstration et de taire ou décrédibiliser les autres. On peut aussi mélanger des chiffres solides et des fantaisistes, sélectionner ses sources, où même citer des chiffres sortant de son imagination.
    Pour cette raison, celui qui lit lesdites statistiques, devrait en priorité essayer de vérifier leur "bonne provenance" et rejeter les douteuses. Malheureusement ce n'est pas toujours possible et demande du flair, comme à peu près tout dans notre vie.
    L'obligation morale de documenter ses affirmations par des références solides est à la base de toute discussion scientifique. Dans notre cas, Google est une source inépuisable de références solides, il faut s'en servir à bon escient.
    Bon courage! Paulb.

  30. #58
    Bufo v

    Re : L'usage des régions désertiques pour l'activité humaine.

    Salut Lostin
    Citation Envoyé par Lostin
    Je ne prétend pas avoir de solution idoine à quelques pbs que ce soit. Si je m'emportais un peu - pour moi c'est facile, il suffit de laisser parler ma nature - je dirais que si qqun sur ce site a une solution ou une réponse définitive à quoi que ce soit, vu que c'est un forum donc -> échanges, ici il perd carrément son temps car autant aller au bout de sa démarche et en faire profiter le plus grand nombre.
    Rassure toi, personne n'a de solution. Ce n'est pas à la portée d'un individu ni même à la portée d'un petit groupe.
    Nous avons tous des opinions, des pistes, des idées bonnes ou mauvaises, et même parfois irrationnelles , qui émergent en fonction de notre culture, de nos rencontres, de nos savoirs, qu'ils soient individuels ou collectifs.
    Ensuite, il faut encore les confronter à la réalité "du terrain". Et cette réalité est d'une complexité rare.
    Si par exemple au plan local, tu considère uniquement le fonctionnement d'une biocénose tu perçois déjà un fragment de cette complexité.
    En général on considère que les écosystèmes "déserts" sont parmi les plus simples (par rapport à une forêt tempérée par ex.). Leur compréhension globale reste néanmoins pour l'heure largement hors de notre portée.
    Alors que dire de leur intrication avec des problèmatiques non locales (démographie, gestion de l'eau, alimentation, énergie…)

    Bufo v, je voulais en savoir plus sur cette " utopique " écologie-fasciste car elle est en relation avec mon post page 2 #32 du fil : " réchauffement climatique, les vrais dangers ".
    Je sais bien que tout est lié, mais si on développe davantage cet aspect dans ce fil on part en hors sujet. J'essaie de trouver une autre solution (pertinence de l'analyse prospective environnementale), mais j'attend une réponse…
    A+
    Bufo v

  31. #59
    Iguane

    Re : L'usage des régions désertiques pour l'activité humaine.

    Bonjour à tous !

    J'ai découvert ce très intéressant forum hier. J'ai lu tous les messages de ce sujet, mais comme je n'étais pas enregistré je n'ai pas pu répondre de suite.

    Ce qui me frappe de plus en plus, c'est que la plupart des idées (pour ne pas dire toutes) émises pour tenter de sauver notre civilisation d'une catastrophe imminente sont totalement utopiques et impraticables. Celle ci en est un exemple particulièrement édifiant.

    Je ne veux pas être pessimiste, mais lucide. Il aurait fallu agir il y a au moins 30 ans, voire plus, mais les humains continuent à se disputer pour des croyances, des nationalismes, des idéologies dogmatiques et des biens matériels au lieu de s'accorder sur les évidences à disposition et d'entreprendre d'urgence ce que la situation nécessite.

    Je crains fort qu'il ne soit trop tard.

    Cordialement,
    François

Page 2 sur 2 PremièrePremière 2

Discussions similaires

  1. Actu - Gastro-entérite : la carte de France des régions les plus touchées
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 2
    Dernier message: 14/12/2007, 13h53
  2. [Immunologie] Régions variables des immunoglobulines
    Par mag dans le forum Biologie
    Réponses: 0
    Dernier message: 22/09/2007, 19h45
  3. Des secousses sismiques provoquées par l'activité humaine !
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 9
    Dernier message: 04/02/2007, 20h54
  4. Impact de l'activité humaine sur les systèmes hydrothermaux sous-marins
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 2
    Dernier message: 28/08/2006, 13h14