Répondre à la discussion
Page 1 sur 2 1 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 59

L'usage des régions désertiques pour l'activité humaine.




  1. #1
    kalywake

    L'usage des régions désertiques pour l'activité humaine.

    Bonjour,

    A la lecture des différents sujets traités sur l’environnement et l’écologie, il m’est venu une idée :

    Pourrait-on privilégier les régions désertiques pour implanter l’activité humaine, afin de laisser la place fertile libre aux forêts et espaces verts ?

    Vos idées et impressions seront les bienvenues.

    -----

    A un problème, il y a des tas de solutions !

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Accueil

  2. Publicité
  3. #2
    vince

    Re : L'usage des régions désertiques pour l'activité humaine.

    Hello

    serait-ce un retour au projet de "construire les villes à la campagne" ?

    Plus sérieusement, je ne suis pas réellement certain que les problèmes d'environnement se réduisent à un problème de surface au sol.

  4. #3
    pilet14

    Re : L'usage des régions désertiques pour l'activité humaine.

    D'un autre coté, c'est vrai que l'air y est tellement plus pur enfin tant que la ville ne se construit pas.


  5. #4
    kinette

    Re : L'usage des régions désertiques pour l'activité humaine.

    Bonjour,
    La plupart des régions "désertiques" ne le sont biologiquement pas tant que ça, et même si la biodiversité n'atteint pas du tout celle des régions tropicales, les espèces présentes sont souvent endémiques, et de plus fragiles.
    Le problème de l'approvisionnement en eau se poserait aussi...

    Bref, peut-être pas une si bonne idée...

    K.actus
    Nomina si nescis, perit et cognito rerum.

  6. #5
    kalywake

    Re : L'usage des régions désertiques pour l'activité humaine.

    Citation Envoyé par vince
    Hello

    serait-ce un retour au projet de "construire les villes à la campagne" ?

    Plus sérieusement, je ne suis pas réellement certain que les problèmes d'environnement se réduisent à un problème de surface au sol.
    Construire des villes… mais surtout pas à la campagne !
    Les problèmes d'environnement ne se réduisent pas seulement à un problème de surface au sol, mais en libérant, ou tout au moins en évitant d’empiéter toujours plus sur les surfaces vertes et boisées, cela permettrait à la végétation d’absorber le CO2.
    Ok, la France ne connaît pas de régions désertiques, mais ne soyons pas trop nombrilistes.
    Connaît-on des moyens d’absorber industriellement le CO2 ?
    Préserver les espaces verts naturels, c’est aussi préserver la faune et la flore, ainsi que le tourisme.
    A un problème, il y a des tas de solutions !

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Accueil

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    kalywake

    Re : L'usage des régions désertiques pour l'activité humaine.

    Citation Envoyé par kinette
    ... Le problème de l'approvisionnement en eau se poserait aussi...
    Nous savons canaliser l'eau, et bien plus encore.
    A un problème, il y a des tas de solutions !

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Accueil

  9. #7
    vince

    Re : L'usage des régions désertiques pour l'activité humaine.

    Citation Envoyé par kalywake
    Nous savons canaliser l'eau, et bien plus encore.

    Au prix d'énormes dépenses énergétiques (cf. Arabie Saoudite).

    Il me semble que la destruction des habitats naturels est plus le fait de l'agriculture que de l'urbanisation (voir en Indonésie, au Brésil ou en Afrique tropicale).
    « Méfie-toi des proverbes chinois »
    (Proverbe berrichon)

  10. Publicité
  11. #8
    pilet14

    Re : L'usage des régions désertiques pour l'activité humaine.

    Vince, je ne suis pas tellement d'accord, il suffit de regarder l'urbanisation galopante en région parisienne ou en PACA et autours de toute les villes.

    Quand l'usine AZF a été construit, c'était en plein milieu des champs, nous savons tous ce qu'il est advenu par la suite.

  12. #9
    M. Kiwi Blanc-Jaune

    Re : L'usage des régions désertiques pour l'activité humaine.

    Hello.

    Le probleme vient peut etre des ressources. Ce n'est pas pour rien que ces régions sont désertiques...

    MKBJ, mais ques'tu bois doudou dis donc ?
    Le premier homme qui est mort a dû être drôlement surpris.
    -Pierre Dac-

  13. #10
    vince

    Re : L'usage des régions désertiques pour l'activité humaine.

    Citation Envoyé par pilet14
    Vince, je ne suis pas tellement d'accord, il suffit de regarder l'urbanisation galopante en région parisienne ou en PACA et autours de toute les villes.

    Quand l'usine AZF a été construit, c'était en plein milieu des champs, nous savons tous ce qu'il est advenu par la suite.

    Oui l'urbanisation est une réalité, mais en pourcentage de surface au sol, est-ce réellement signifiant par rapport à l'agriculture?

  14. #11
    pilet14

    Re : L'usage des régions désertiques pour l'activité humaine.

    L'agriculture quand elle reste raisonnable et extensive permet le maintien d'une biodiversité nettement supérieure au milieu urbain.

    L'agriculture peut même permettre d'entretenir des zones humides gratuitement.

  15. #12
    kalywake

    Re : L'usage des régions désertiques pour l'activité humaine.

    Citation Envoyé par M. Kiwi Blanc-Jaune
    Le probleme vient peut etre des ressources. Ce n'est pas pour rien que ces régions sont désertiques...[/I]
    Le Japon est un pays sans grandes ressources, ce qui ne l’empêche pas d’avoir une production florissante.

    Il existe différents moyens de transports qui permettent d’acheminer ce que bon nous semble. Au prix d’une certaine consommation d’énergie, je le conçois, et justement l’usage de régions désertiques permet d’implanter des centrales solaires en quantité plus que suffisantes d’une part pour en réduire le coût de revient et d’autre part pour fournir, sans déséquilibre pour l’environnement, autant d’énergie que désirée, et bien plus encore.

    Et ne me parlez pas du problème du stockage de l’énergie, même si cela nécessite certaines installations, ce n’a rien d’insurmontable – il est bien évident qu’il ne s’agit pas de stocker l’énergie sous forme électrique, mais plutôt sous forme thermique, chimique (hydrogène par exemple), ou encore sous forme de différence de potentiel, comme remonter de l’eau entre deux réservoirs (ce que fait déjà EDF), etc…

    Certes tout cela n’est pas gratuit, mais comparé aux coûts à venir des dégâts qui se préparent pour l’avenir, si on ne change pas assez rapidement nos moyens de productions énergétiques, les jeux écologique et économique en valent vraiment la chandelle !

    Je pense que si les régions désertiques ne sont pas habitées, c’est surtout parce que l’ère technologique est récente d’une part, et d’autre part l’homme n’a pas encore percuté l’intérêt qu’il a à exploiter ces régions en tant que surfaces d’habitation et d’activités.
    A un problème, il y a des tas de solutions !

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Accueil

  16. #13
    kinette

    Re : L'usage des régions désertiques pour l'activité humaine.

    Je pense que si les régions désertiques ne sont pas habitées, c’est surtout parce que l’ère technologique est récente d’une part, et d’autre part l’homme n’a pas encore percuté l’intérêt qu’il a à exploiter ces régions en tant que surfaces d’habitation et d’activités
    Bonjour,

    Il me semble que si les régions désertiques ne sont pas habités, c'est aussi lié à des conditions climatiques pas super accueillantes... même avec la clim (qui n'est pas l'apanage au niveau écologique) pas facile de vivre à certains endroits. Et la Sibérie n'est pas très peuplée non plus, mais as-tu envie d'y aller vraiment?

    K.oulag
    Nomina si nescis, perit et cognito rerum.

  17. #14
    forrestgump

    Re : L'usage des régions désertiques pour l'activité humaine.

    Ou alors il faudrait vivre à la façon des Morlocks ( la machine à explorer le temps) dans des tunels .
    A part ça je pense qu'installer des panneaux solaires dans le sahara pour fabriquer l'energie pour la production d'hydrogene serait une bonne idée...mais peut etre que la chaleur est trop intense.

  18. #15
    Guillmot

    Re : L'usage des régions désertiques pour l'activité humaine.

    Citation Envoyé par kalywake
    Bonjour,

    A la lecture des différents sujets traités sur l’environnement et l’écologie, il m’est venu une idée :

    Pourrait-on privilégier les régions désertiques pour implanter l’activité humaine, afin de laisser la place fertile libre aux forêts et espaces verts ?

    Vos idées et impressions seront les bienvenues.
    Je me permets d'apporter ma réflexion sur le sujet; bien que je n'ai pas la prétention d'apporter des solutions aux problèmes auxquels cette idée tente de pallier.

    Peut-on détruire des milieux naturels pour en restaurer d'autres ? N'est-ce pas une question cornélienne ?

    Si un désert n'a rien d'une forêt équatoriale, c'est également un écosystème il me semble; a-t-on par exemple plus de droit à le détruire au nom de la restauration de terres cultivées en forêts ? Et finallement faire deux poids deux mesures entre les différents écosystèmes terrestres...

    J'y vois donc un gros problème éthique avant toute considération technologique...

    Guil'
    Compte à supprimer

  19. #16
    kalywake

    Re : L'usage des régions désertiques pour l'activité humaine.

    Citation Envoyé par Guil
    Si un désert n'a rien d'une forêt équatoriale, c'est également un écosystème il me semble; a-t-on par exemple plus de droit à le détruire au nom de la restauration de terres cultivées en forêts ? Et finallement faire deux poids deux mesures entre les différents écosystèmes terrestres...
    La destruction d’une petite partie de la faune désertique (je dis « petite partie » parce qu’avant de squatter la surface totale des déserts, il y a de quoi faire !), me paraît relativement mineure comparativement au gros problème des GES. Parce que l’intérêt d’utiliser les déserts pour l’activité humaine est essentiellement pour aider la terre à retrouver le souffle issu de ses forêts, et aussi pour libérer la faune de ces forêts de l’activité humaine, qui semble la perturber, faune autrement plus dense que celle qu’on peut trouver sur un no-man’s land.

    Tout au moins, là est l’idée d’étendre les villes en zone désertiques, plutôt qu’en zone agricole et forestière. Sinon, on peut continuer comme aujourd’hui, à pourrir gaîment la planète, jusqu’à asphyxie complète. Une autre solution pourrait être de s’euthanasier tous en cœur, mais il risque d’y avoir quelques réticences… Quoique si on ne change rien, c’est ce qui risque de se passer d’une certaine manière.

    On n’a rien sans rien. Faire passer quelques individus de quelques espèces animales avant le reste de la planète me paraît un peu décalé.

    Cela dit, je conviens que ce soit un facteur qui mérite, malgré tout, d’être évoquer, si on veut tout prendre en compte.
    A un problème, il y a des tas de solutions !

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Accueil

  20. #17
    kalywake

    Re : L'usage des régions désertiques pour l'activité humaine.

    Citation Envoyé par forrestgump
    ...installer des panneaux solaires dans le sahara pour fabriquer l'energie pour la production d'hydrogene serait une bonne idée...mais peut etre que la chaleur est trop intense.
    En voilà une idée intéressante !

    C'est nos émirs arabes qui vont encore pouvoir ce gaver - Mais franchement, je souhaite vivement qu'ils profitent de la manne du solaire plutôt que de nous empoisonner avec le pétrole.

    Qu’en au fait qu’il puisse faire trop chaud… qui peut le plus peut le moins ! Et une centrale solaire ne peut que se « gargariser » d’un ensoleillement intense.
    A un problème, il y a des tas de solutions !

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Accueil

  21. #18
    charlie

    Re : L'usage des régions désertiques pour l'activité humaine.

    Citation Envoyé par kalywake
    La destruction d’une petite partie de la faune désertique (je dis « petite partie » parce qu’avant de squatter la surface totale des déserts, il y a de quoi faire !), me paraît relativement mineure comparativement au gros problème des GES.
    Argl...je n'aime pas du tout ce type de réactions. En quoi la faune desertique est-elle mineure?

    Tout au moins, là est l’idée d’étendre les villes en zone désertiques, plutôt qu’en zone agricole et forestière. Sinon, on peut continuer comme aujourd’hui, à pourrir gaîment la planète, jusqu’à asphyxie complète.
    je vais te donner quelques exemples: Le Caire, plus de 10 millions d'habitants en plein desert...
    Mexico: 15 millions d'habitants dans un quasi desert. est-ce la panacée?? c'est là où l'asphyxie est la pire justement...

    Une autre solution pourrait être de s’euthanasier tous en cœur, mais il risque d’y avoir quelques réticences… Quoique si on ne change rien, c’est ce qui risque de se passer d’une certaine manière.
    mais bien sûr...
    On n’a rien sans rien. Faire passer quelques individus de quelques espèces animales avant le reste de la planète me paraît un peu décalé.
    tu pars du principe que ta solution géniale est la panacée...mais est-ce le cas? Imaginons que l'on lance de grandes migrations mondiales pour aller peupler les déserts. On fait quoi des gens qui étaient déjà là? Que tu le veuille où non même dans le pire des déserts tu as toujours des gens qui vivent. Va leur dire que des millions de personnes vont venir chez eux...Et si les gens ne veulent pas partir, tu va les forcer? belle mentalité...mais tout ça passe sans doute dans le "on a rien sans rien"

    C
    Soon, oh soon the light, ours to shape for all time, ours the right; the sun will lead us.

  22. #19
    Bufo v

    Re : L'usage des régions désertiques pour l'activité humaine.

    Citation Envoyé par kalywake
    La destruction d’une petite partie de la faune désertique (je dis « petite partie » parce qu’avant de squatter la surface totale des déserts, il y a de quoi faire !), me paraît relativement mineure comparativement au gros problème des GES
    Je suis d'accord avec Kinette et Guil. Le désert n'est pas si désert que ça. Bien au contraire. De plus ce sont des écosystèmes assez fragiles; Ensuite le fait que de vastes superficies de déserts existent ne signifie nullement qu'ils soient tous identiques; Chacun à ses particularité et abrite un cortège d'espèces souvent unique (effectivement beaucoup d'endémiques)
    Ensuite admettre que détruire un peu - c'est quoi un peu d'ailleurs ? - ne porte pas à conséquence est un peu rapide! Ce sera toujours un peu plus, un peu de trop....
    Ce discours je l'entends tous les jours pour d'autres milieux, ici, avec des conséquences tangibles qui sautent aux yeux.

    On n’a rien sans rien. Faire passer quelques individus de quelques espèces animales avant le reste de la planète me paraît un peu décalé.
    Faux problème ! C'est du pareil au même. Ceux qui ne respectent pas "la Nature" ne respectent en général pas non plus les hommes. Sans oublier qu'avec un tel argument on pourrait (presque) tout justifier.
    Sur ce sujet il importe de lire absolument "Les racines du ciel" de Romain Gary. Et tout est dit.

    Amicalement
    Bufo v

  23. #20
    kalywake

    Re : L'usage des régions désertiques pour l'activité humaine.

    Je n’ai jamais dit que cette idée était la panacée, je propose juste d’y réfléchir.

    Lorsque je parle de s’euthanasier, il va de soi qu’il s’agit d’une boutade !

    Tout comme il n’a jamais été question de forcer qui que ce soit à déménager.

    Il serait appréciable que certaines personnes prennent la peine de lire et de comprendre le sens de ce qui est écrit avant de foncer tête baisser à prendre la plume… au plutôt le clavier devrai-je dire.

    Mais après tout, peut être as-tu raison, protégeons les quelques insectes qui survivent dans l’immensité désertique. Le reste de la planète n’a pas d’importance… - c'est une image, et c’est ironique… il vaut mieux que je le précise.-


    Citation Envoyé par charlie
    je vais te donner quelques exemples: Le Caire, plus de 10 millions d'habitants en plein desert...
    Mexico: 15 millions d'habitants dans un quasi desert...
    Au moins, nous avons la preuve que l’activité humaine peut se développer dans les zones désertiques.
    A un problème, il y a des tas de solutions !

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Accueil

  24. #21
    kalywake

    Re : L'usage des régions désertiques pour l'activité humaine.

    Citation Envoyé par Bufo v
    Ensuite admettre que détruire un peu - c'est quoi un peu d'ailleurs ? - ne porte pas à conséquence est un peu rapide! Ce sera toujours un peu plus, un peu de trop....
    Ça, c’est typiquement Français, donner de l’importance aux détails et zapper ce qui est important.

    Avant de couvrir ne serait-ce que 10 % de la surface des zones désertiques, nous serions tellement nombreux sur la planète, qu’il y a fort à parier qu’il n’y aurait pas assez de nourriture pour tous. Ce qui nous laisse assez de latitude pour cohabiter avec les espèces que vous chérissez plus que le reste de la planète.

    Ceci dit en toute amitié.
    A un problème, il y a des tas de solutions !

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Accueil

  25. #22
    Bufo v

    Re : L'usage des régions désertiques pour l'activité humaine.

    Citation Envoyé par kalywake
    Ça, c’est typiquement Français, donner de l’importance aux détails et zapper ce qui est important.
    Là cela dépend de quelle conception on a du "détail"? Qui te dit que ce ne sont pas justement d'accumulations de "détails" que viennent bien des problèmes ?

    Ce qui nous laisse assez de latitude pour cohabiter avec les espèces que vous chérissez plus que le reste de la planète.
    Justement non, je ne fais pas de ségrégation. Ce qui est (sera) appliqué à la planète l'est (le sera) aussi fort probablement à l'humanité. Mais je ne te demande pas de me croire sur parole, juste d'essayer d'y réfléchir à partir des éléments que tu peux facilement collecter autour de toi.
    Ceci dit en toute amitié. :sante
    hof kours
    Bufo v

  26. #23
    Guillmot

    Re : L'usage des régions désertiques pour l'activité humaine.

    Hello

    charlie et bufo_v ont réagi avant moi sur la réponse de kalywake; pas grand chose à rajouter. Beaucoup de cynisme dans tes réponses ! Je comprends que tu veuilles jouer la carte du second degré; mais c'est peut-être pas le meilleur moyen pour nous convaincre non ? Allez on en parle plus


    Ça, c’est typiquement Français, donner de l’importance aux détails et zapper ce qui est important.
    Je pense que les espèces animales et végétales de ces milieux, ainsi que les populations locales seront ravies de ce qualificatif...

    Mais je pense que tu as tout de même compris le message que nous voulions faire passer.

    Guil'
    Compte à supprimer

  27. #24
    kalywake

    Re : L'usage des régions désertiques pour l'activité humaine.

    Citation Envoyé par Guil
    Je pense que les espèces animales et végétales de ces milieux, ainsi que les populations locales seront ravies de ce qualificatif...
    Il ne s’agit pas d’éliminer quelque espèce que ce soit, juste une faible partie de ces populations animales pourraient en pâtir, en aucun cas leurs espèces. En échange, ce sont des populations animales autrement plus nombreuses, celles qui vivent dans les campagnes et forêts, qui seraient épargnées ! Ainsi le bilan serait autrement plus positif que de continuer à bouffer les espaces verts.
    Il n’a jamais été question de déserter nos habitats et d’émigrer dans les déserts, mais juste d’étudier l’idée de s’expanser dans les zones désertiques, plutôt que dans les zones où la végétation et la majorité des animaux vivent, justement pour ne pas gêner ces animaux.

    De plus les premiers à en profiter, seraient les populations locales.

    Sachez que l’idée m’est venue suite au sujet de l’action de l’homme sur le paysage, pour justement ne pas nuire à la faune et la flore, tout au moins, le moins possible.

    De toute façon cette idée ne nous concerne pas vraiment, nous français, puisque nous n’avons pour ainsi dire pas de zone désertique… quoique certains coins s’en rapprochent.

    Quand bien même cette idée peut paraître fantaisiste, voir utopique, elle mérite d’être étudiée… On ne sait jamais.
    A un problème, il y a des tas de solutions !

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Accueil

  28. #25
    Bufo v

    Re : L'usage des régions désertiques pour l'activité humaine.

    Salut Kalywake

    Tester des idées est une bonne chose. Tout du moins si on ne les mets pas en pratique avant d'avoir sérieusement évalué tous les impacts connus et potentiels, à court et à long terme. Il est vrai aussi que même celles paraissant les plus "utopiques" s'avèrent parfois au final, interessantes.

    Cela dit, la conservation des milieux tempérés et de la faune associée sera effective, surtout, s'il y a une réelle volonté de tous les acteurs "locaux".
    Même si nous exportons nos nuisances dans le désert, cela n'apportera aucune garantie quant au maintien de nos écosystèmes européens.
    De plus imagine le genre de planification nécessaire pour un tel projet.
    J'espère quand même que l'avis des populations locales serait pris en compte...

    Bufo v

  29. #26
    kalywake

    Re : L'usage des régions désertiques pour l'activité humaine.

    Merci Bufo v pour tes suggestions.
    Citation Envoyé par Bufo v
    ... avoir sérieusement évalué tous les impacts connus et potentiels, à court et à long terme...
    Voilà une idée intéressante, faire une étude d’impact comparée des nuisances et avantages, à court moyen et long terme entre ces deux modes d’occupations des sols.

    A première vue, il me semble qu’occuper 1 km² d’un désert est moins nuisible pour la planète qu’1 km² de forêt. Ne serait-ce que par rapport à la densité animal et aussi parce que la forêt est le poumon de la Terre. Mais comme tu le fais si bien remarquer, et je suis tout à fait d’accord, il est important d’évaluer sérieusement tous les impacts potentiels, afin de ne pas faire n’importe quoi.
    A un problème, il y a des tas de solutions !

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Accueil

  30. #27
    kalywake

    Re : L'usage des régions désertiques pour l'activité humaine.

    Citation Envoyé par charlie
    je vais te donner quelques exemples: Le Caire, plus de 10 millions d'habitants en plein desert...
    Mexico: 15 millions d'habitants dans un quasi desert. est-ce la panacée?? c'est là où l'asphyxie est la pire justement...
    L’expérience démontre que les grandes villes (10 millions d’habitants et au-delà) sont des gouffres énergétiques – La consommation moyenne énergétique par habitant est deux fois plus élevée qu’ailleurs. Qui dit consommation élevée dit pollution élevée !
    Il apparaît donc qu’il est fort souhaitable de ne pas construire de mégapoles, mais plutôt de petites villes dispersées ça et là.
    La nature absorbe mieux une pollution diffuse qu’une pollution concentrée, cela va de soi.
    A un problème, il y a des tas de solutions !

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Accueil

  31. #28
    vince

    Re : L'usage des régions désertiques pour l'activité humaine.

    Certes mais un habitat trop dispersé fait grimper le prix du chauffage, de la collecte des déchets et de l'approvisionnement en eau (surtout dans le désert!) et électricité.
    « Méfie-toi des proverbes chinois »
    (Proverbe berrichon)

  32. #29
    kalywake

    Re : L'usage des régions désertiques pour l'activité humaine.

    On doit pouvoir trouver un compromis entre l’habitat diffus et les mégapoles. Du style : villes de 10.000 à 1 million d’habitants.
    A un problème, il y a des tas de solutions !

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Accueil

  33. #30
    DonPanic

    Re : L'usage des régions désertiques pour l'activité humaine.

    Slu
    Citation Envoyé par kalywake
    La consommation moyenne énergétique par habitant est deux fois plus élevée qu’ailleurs. Qui dit consommation élevée dit pollution élevée !
    Il apparaît donc qu’il est fort souhaitable de ne pas construire de mégapoles, mais plutôt de petites villes dispersées ça et là.
    La nature absorbe mieux une pollution diffuse qu’une pollution concentrée, cela va de soi.
    Mais c'est tout à fait faux !
    A mode de vie équivalent, les habitats collectifs, les transports collectifs, le coût des infrastructures,
    tout cela est bien plus économique en énergie dans les mégapoles. Les zones pavillonaires, en particulier, sont des hérésies urbanistiques.
    C'est la dispersion des habitats qui est ruineuse, et financièrement et énergétiquement.
    Seules les grandes agglomérations peuvent financer l'élimination des ordures, le retraitement des eaux.
    Il y a économie d'échelle, une centrale de retraitement des eaux 10 fois plus puissante ne coûte pas 10 fois le prix d'une petite centrale, mais environ 3 fois.

Sur le même thème :

Page 1 sur 2 1 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. Actu - Gastro-entérite : la carte de France des régions les plus touchées
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 2
    Dernier message: 14/12/2007, 13h53
  2. [Immunologie] Régions variables des immunoglobulines
    Par mag dans le forum Biologie
    Réponses: 0
    Dernier message: 22/09/2007, 19h45
  3. Des secousses sismiques provoquées par l'activité humaine !
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 9
    Dernier message: 04/02/2007, 20h54
  4. Impact de l'activité humaine sur les systèmes hydrothermaux sous-marins
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 2
    Dernier message: 28/08/2006, 13h14