Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 3 sur 3

miroirs solaires et énergie




  1. #1
    pierrerichard

    Question miroirs solaires et énergie

    Bonjour,
    j'ai cherché sur ce forum des références à l'énergie solaire produite à partir de miroirs comme les fours solaires et je voudrais relancer le débat sur l'opportunité de cette source d'énergie propre et renouvelable.
    J'ai en tête le projet de la centrale THEMIS qui a échoué pour des raisons semble-t-il de maintien de la propreté des miroirs( ?) comme me l'avait confié un ingénieur qui travaillait dans ce projet .
    Aujourd'hui les contingences économiques pourraient sans doute effacer cet inconvénient. Mais peut-être existait-il bien d'autres inconvénients.
    Parmi les inconvénients qui me viennent à l'esprit je noterai l'impossibilité d'une production en continu à cause de l'éclairement.
    Sous nos latitudes méridionales (Thémis devait se situer du coté des pyrénées orientales) ne pourrait-t-on pas craindre, si la surface concernée est trop grande, un point de refroidissement local tel, que les premiers nuages venant de l'atlantique viendraient y crever?
    Parmi les avantages je citerai le rendement énergétique global qui me semble bien meilleur que celui des panneaux photovoltaiques.
    Le prix du verre est sans doute moins élevé que celui de la couche de silicium.
    Même si le photovoltaique fonctionne sous ciel voilé et sur une durée du jour bien plus importante, le rendement de la cellule reste faible, assujetti qu'il est aux longueurs d'ondes spécifiques.
    Le miroir capte quant à lui toute la globalité du spectre de la lumière visible.
    Ainsi, même si la transformation énergétique passe par une machine thermique dont l'eau, par exemple est chauffée par le capteur à miroir, le rendement de cette même machine peut sans doute avoisiner les 40% soit bien plus que les 10% du capteur photovoltaique.
    Enfin, à une échelle bien plus grande pourquoi ne pas installer ces capteurs au sahara.
    Dans le pire des cas où ils créeraient un point local de refroidissement, la pluie dans le désert serait sans doute alors un atout.
    Le transport de cette énergie pourrait se faire par cable.
    L'idéal serait d'effectuer ce transport par voie satellitaire, au besoin en transformant les fréquences du courant et en renvoyant l'énergie sur les pays demandeurs .
    On verse un peu dans la science fiction,mais je trouve le procédé bien plus facilement réalisable que l'ensemencement de toute l'atmosphère terrestre par des particules réfléchissantes pour faire baisser l'effet de serre.
    Merci de ne pas considérer ces propos comme ceux d'un doux réveur.
    Il vaut-bien mieux de construire un panneau réfléchissant de 1 km2 en position géostationnaire qu'un canon de 100m de long ( référence à certains marchands de canons)

    -----


  2. #2
    Cécile

    Re : miroirs solaires et énergie

    Citation Envoyé par pierrerichard Voir le message
    Aujourd'hui les contingences économiques pourraient sans doute effacer cet inconvénient.
    Non, cette production reste bien plus chère que l'électricité nucléaire ou thermique, ou même éolienne.

    Sous nos latitudes méridionales (Thémis devait se situer du coté des pyrénées orientales) ne pourrait-t-on pas craindre, si la surface concernée est trop grande, un point de refroidissement local tel, que les premiers nuages venant de l'atlantique viendraient y crever?
    Je ne pense pas. L'énergie ainsi récupérée est minime par rapport à toute l'énergie reçue, probablement plus faible que ce que récupère une forêt par photosynthèse.

    Parmi les avantages je citerai le rendement énergétique global qui me semble bien meilleur que celui des panneaux photovoltaiques.
    Le but n'est pas du tout le même : le photovoltaïque est une production totalement décentralisée (idéalement, chacun produit une partie de sa consommation). le solaire concentré est davantage en concurrence avec les productions traditionnelles (nucléaire et thermique), qui restent bien moins chères.

    Même si le photovoltaique fonctionne sous ciel voilé et sur une durée du jour bien plus importante, le rendement de la cellule reste faible, assujetti qu'il est aux longueurs d'ondes spécifiques.
    Le miroir capte quant à lui toute la globalité du spectre de la lumière visible.
    Oui, mais le solaire à concentration ne fonctionne que par frand beau temps.

    Enfin, à une échelle bien plus grande pourquoi ne pas installer ces capteurs au sahara.
    A condition qu'il y ait des consommateurs d'électricité pas trop loin.

    Le transport de cette énergie pourrait se faire par cable.
    L'idéal serait d'effectuer ce transport par voie satellitaire, au besoin en transformant les fréquences du courant et en renvoyant l'énergie sur les pays demandeurs .
    Dès qu'on dépasse quelques centaines de kilomètres, les pertes deviennent trop importantes pour que ce soit intéressant.

    On verse un peu dans la science fiction,mais je trouve le procédé bien plus facilement réalisable que l'ensemencement de toute l'atmosphère terrestre par des particules réfléchissantes pour faire baisser l'effet de serre.
    Certes !

  3. #3
    Alex66

    Re : miroirs solaires et énergie

    Pour info, Thémis est en cours de réhabilitation. Il s'agit du projet Pégase.

    Citation Envoyé par pierrerichard Voir le message
    Sous nos latitudes méridionales (Thémis devait se situer du coté des pyrénées orientales) ne pourrait-t-on pas craindre, si la surface concernée est trop grande, un point de refroidissement local tel, que les premiers nuages venant de l'atlantique viendraient y crever?
    Une partie de la chaleur produite peut être stockée, ce qui permet de continuer à produire de l'électricité lorsqu'il y a des passages nuageux et/ou lorsque la puissance solaire diminue.

    Citation Envoyé par pierrerichard Voir le message
    Parmi les avantages je citerai le rendement énergétique global qui me semble bien meilleur que celui des panneaux photovoltaiques.
    Le prix du verre est sans doute moins élevé que celui de la couche de silicium.
    Même si le photovoltaique fonctionne sous ciel voilé et sur une durée du jour bien plus importante, le rendement de la cellule reste faible, assujetti qu'il est aux longueurs d'ondes spécifiques.
    Le miroir capte quant à lui toute la globalité du spectre de la lumière visible.
    Comparons ce qui est comparable: les meilleures cellules PV sous concentration du soleil ont des rendements au moins aussi bons que ceux du solaire thermodynamique (40.7% pour la meilleure cellule PV, record de décembre 2006). De plus, les cellules multi-jonctions permettent de convertir une part importante du spectre solaire.


Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. Energie photo-voltaïque, panneaux solaires...
    Par hadrienh dans le forum TPE / TIPE et autres travaux
    Réponses: 4
    Dernier message: 20/03/2008, 13h56
  2. miroirs et dioptres ...
    Par audrey5985 dans le forum Physique
    Réponses: 2
    Dernier message: 15/03/2007, 19h06
  3. miroirs concaves
    Par rsurcouf dans le forum Physique
    Réponses: 1
    Dernier message: 24/09/2006, 17h18
  4. Boeing : test sur des miroirs relais pour les lasers de haute énergie
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 2
    Dernier message: 17/09/2006, 17h04
  5. miroirs
    Par cartignydu21 dans le forum Matériel astronomique et photos d'amateurs
    Réponses: 7
    Dernier message: 30/04/2006, 23h17