Répondre à la discussion
Page 1 sur 2 1 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 56

Document choc - Méfait des pesticides



  1. #1
    MysticBlade

    Exclamation Document choc - Méfait des pesticides

    Vous pensez quoi de cette video ?

    http://www.dailymotion.com/video/x1ds9p_alerte

    Moi j'en ai mal au coeur...

    -----

    Dernière modification par MysticBlade ; 06/05/2007 à 23h06.

  2. Publicité
  3. #2
    Yoghourt

    Re : Document choc - Méfait des pesticides

    En lisant ton commentaire, j'ai un peu craint que ce ne soit gore ou équivalent.
    En fait, pas de choc des photos, juste le poids des mots concernant l'agriculture moderne vs. l'agriculture d'il y a 50 ans. Pour résumer, le commentaire explique que "oui on fait mieux en rendement qu'il y a 50 ans, mais à quel prix maintenant (biodiversité) et plus tard (impact sanitaire long terme)?"

    Comme toi, j'espère qu'un ou deux agronomes vont passer dans le coin et nous faire les sous-titres et la critique de cette vidéo.
    éco-rénovation: l'aïkido du BTP

  4. #3
    Pymous

    Re : Document choc - Méfait des pesticides

    Témoignage très intéressant.
    J'éspère comme Yoghourt que des spécialistes pourront nous éclairer encore plus sur le sujet.

  5. #4
    Burt67

    Re : Document choc - Méfait des pesticides

    Il a raison sur plusieurs points en pointant du doigt les effets de l'agriculture intensive (on en a par ailleurs débattu très largement sur FS). En revanche quand il dit que l'utilisation des pesticides est récente (1970), j'aurais tendance à dire que non, on utilisait déjà des produits chimiques avant la grande guerre. Je pense à la fameuse bouillie bordelaise qui date de la fin du 19e siecle. On a même des traces de l'utilisation de soufre dans la Grèce antique. Ce n'est donc pas un problème nouveau mais c'est un problème qui a pris de l'ampleur avec le développement de l'agriculture intensive.

  6. #5
    Listo

    Re : Document choc - Méfait des pesticides

    L'essentiel de la vidéo porte sur les impacts écologiques mais il y a aussi un passage où l'agronome parle des impacts sur la santé. C'est assez confus (il fait même un lien avec l'obésité ) et ne m'a pas convaincu.
    C'est contradictoire avec ce que l'on trouve sur ce document du Programme National Nutrition Santé:http://www.sante.gouv.fr/htm/pointsu...s42_cancer.pdf
    Dans la rubrique "IDEES FAUSSES ET STEREOTYPES" il est clairement dit qu'aucune étude épidémiologique n'a montré d'effet délétère des fruits et légumes imputable aux pesticides. En fait, le discours alarmiste sur les pesticides inquiète beaucoup de médecins car il rend suspecte, sans fondement, la consommation de fruits et légumes dont l'intérêt pour la santé est démontré. Le Pr Hercberg, responsable du PNNS a été très clair dans un interview.
    « Dans l’état de la situation actuelle, il y a plus de 350 études épidémiologiques sur les relations fruits et légumes et cancer faites dans le monde entier, et dans des pays dont la vigilance [en ce qui concerne les pesticides] n’est vraisemblablement pas aussi forte qu’en Europe et en France. Sur la totalité de ces études, environ 90 % trouvent que les grands consommateurs de fruits et légumes ont un moindre risque du cancer. Les 10 % restants n’ont pas trouvé d’effets. »...« la crainte des pesticides serait plus dangereuse que le risque potentiel de perte d’efficacité des fruits et légumes dans la prévention des cancers ».
    Au fait, qu'en est-il de la présence effective des pesticides dans nos aliments? Le PNNS indique qu'elle est en diminution du fait du durcissement des normes.
    L'observatoire des résidus de pesticides donne les résultats des contrôles de la DGCCRF, pour 2004 (plus de 4500 contrôles):
    Les fruits et légumes. 52,4 % des échantillons ne contiennent pas de résidus. Des teneurs inférieures à la limite maximale de résidus (LMR) ont été détectées pour 43,8 % des échantillons. 96,2% des fruits et légumes analysés respectent donc la réglementation. Les LMR ont été dépassées dans 3,8 % des cas.
    Les céréales. 49,1 % des échantillons ne contiennent pas de résidus. Des teneurs inférieures à la limite maximale de résidus (LMR) ont été détectées pour 48,5 % des échantillons. 97,6 % des céréales analysées respectent donc la réglementation. Les LMR ont été dépassées dans 2,4 % des cas.
    J'étais ,comme beaucoup, persuadé que l'on trouvait des pesticides dans tous les aliments. Il semble que ce ne soit pas le cas pour la moitié d'entre eux. Et pour plus de 95%, ils sont au dessous des LMR qui sont au moins cent fois inférieures aux doses pour lesquelles on constate un effet sur l'animal.
    Et tout cela avant lavage, épluchage ou cuisson.

    Bref, je ne trouve pas le catastrophisme de cet agronome très crédible sur ce point. Peut-être l'est-il plus sur le reste?

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    OEMIOYAGA
    Invité

    Re : Document choc - Méfait des pesticides

    Qui croire ?

  9. Publicité
  10. #7
    Yoghourt

    Re : Document choc - Méfait des pesticides

    "Que penser" me semble une question plus pertinente pour un forum à tendance scientifique
    éco-rénovation: l'aïkido du BTP

  11. #8
    OEMIOYAGA
    Invité

    Re : Document choc - Méfait des pesticides

    Cela relève davantage de la philosophie. Nous n'avons pas toutes les informations nécessaires pour émettre une opinion. Il faut l'unanimité de plusieurs scientifiques pour commencer. Voilà, je me remets la tête dans le sable. Bon courage.

  12. #9
    MysticBlade

    Re : Document choc - Méfait des pesticides

    Je ne crois pas qu'il parle de la santé en accusant les pesticides residuels sur les fruits et legumes.

    Le coeur du reportage c'est de monter que le sol est "biologiquement mort". Un sol sans microbe, sans champignons, sans autre vie que celle des cultures qu'on maintient en vie à coup d'engais et de traitement chimiques pour ameliorer leur aspect.

    Il me semble dangereux de manger des fruits et legumes stériles, surtout que c'est vraiment pas le type d'aliment qui avait la réputation être un vecteur de maladie. A force on va finir par avoir une population un systeme immunitaire completement "innexperimenté", et donc très sensible à la moindre perturbation.

    Je me demande si la forte croisance des allergies n'est pas d'ailleurs un symptome. Aujourd'hui les organismes sont peu habitués à tout un tas de chose parce qu'on en trouve plus sur les fruits et les légumes qu'on mange (des insectes et des champignons microscopiques, du polen de nombreuse variété de plantes). Du coup ils réagissent de manière disproportionnée à ces petits riens, en creant des allergies.

    On est en train de reduire serieusement la biodiversité, même si on ne met pas forcement des espèces en voie d'extinction, le fait de ne plus être en contact avec elles nous enlève tout le bienfait de la cohabitation qui s'était plus ou moins installée depuis des millénaires de selection naturelle.

  13. #10
    Listo

    Re : Document choc - Méfait des pesticides

    C'est vrai que l'agronome ne parle de "la qualité alimentaire" que sur un court passage et que le coeur de son discours c'est sur les sols. Mais je l'ai relevé parce que ça me semblait en contradiction avec ce que je venais juste de lire de sérieux par ailleurs. J'espère que quelqu'un d'autre pourra approfondir l'essentiel: la biodiversité.
    C'est vrai qu'il ne parle pas de résidus de pesticides mais de "qualité alimentaire", mais vu ce qu'il a dit avant qu'est-ce que cela peut être d'autre? Je ne pense pas qu'il se plaigne d'une stérilité des aliments eux-mêmes, ce serait quand même un scoop! Peut-être un appauvrissement en nutriments?
    Comme je le disais c'est flou et confus et peut alimenter toutes les peurs y compris la peur des pesticides dans l'alimentation, vu le titre.

  14. #11
    Burt67

    Re : Document choc - Méfait des pesticides

    J'ai toujours été partisan d'une agriculture raisonnée. Ce qui ne veut pas dire 100% bio, mais en utilisant les phytosanitaires de façon limitée et intelligente. Il y a des traces de pesticides dans ce que nous mangeons, il existe une floppée d'études sur le sujet. En revanche leur concentration est généralement trop faible pour inquiéter l'être humain. Cependant ces traces ont une facheuse tendance à s'accumuler et à s'amplifier dans les écosystèmes avec parfois des effets ravageurs et qui peuvent, in fine, toucher l'être humain. Et on en a déjà quekque exemples.

  15. #12
    Dindonneau

    Re : Document choc - Méfait des pesticides

    Citation Envoyé par Listo Voir le message
    C'est vrai que l'agronome ne parle de "la qualité alimentaire" que sur un court passage et que le coeur de son discours c'est sur les sols. Mais je l'ai relevé parce que ça me semblait en contradiction avec ce que je venais juste de lire de sérieux par ailleurs. J'espère que quelqu'un d'autre pourra approfondir l'essentiel: la biodiversité.
    C'est vrai qu'il ne parle pas de résidus de pesticides mais de "qualité alimentaire", mais vu ce qu'il a dit avant qu'est-ce que cela peut être d'autre? Je ne pense pas qu'il se plaigne d'une stérilité des aliments eux-mêmes, ce serait quand même un scoop! Peut-être un appauvrissement en nutriments?
    Comme je le disais c'est flou et confus et peut alimenter toutes les peurs y compris la peur des pesticides dans l'alimentation, vu le titre.
    Que choisir a rapidement parlé d'études montrant la superiorité nutritionnelle des aliments issus de l'agriculture biologique au mois d'avril Que choisir
    (on en a déjà parlé sur ce fil)

    Cette chute de la valeur nutritionnelle s'explique peut-être simplement par la très grande vitesse de croissance des aliments qui n'ont tout simplement pas le temps de se charger en nutriments.

    D'ailleurs, je sors un peu de la science pour emettre une opinion mais il me semble que les fruits et légumes non bio ont souvent moins de goût (voir sont dégueulasses)...
    Dernière modification par Dindonneau ; 09/05/2007 à 14h01.
    Areuh!

  16. Publicité
  17. #13
    pommier

    Re : Document choc - Méfait des pesticides

    Bonjour
    Pour en rajouter un peu à ce sujet:

    (étude ARC Bordeaux 2002) Les agriculteurs et viticulteurs ont 2.6 à 3.2 fois plus de risque de développer des tumeurs cérébrales que la population non exposée professionnellement aux pesticides.

    IFEN aout 2006:
    80% des rivières et 50 % des nappes sont polluées (glyphosate, atrazine...)

    répression des fraudes région PACA été 2006 (cité par Que Choisir):
    plus d'une salade sur cinq dépasse les seuils admissibles;
    conclusion de l'article:"lavez bien la salade" mais comme l'eau elle même est polluée

  18. #14
    OEMIOYAGA
    Invité

    Re : Document choc - Méfait des pesticides

    Existe-t-il un remède qui nettoie l'organisme des pesticides ? Un peu comme la pectine de pomme retire les éléments radioactifs des personnes contaminées dans le sud de la Biélorussie...

  19. #15
    Listo

    Re : Document choc - Méfait des pesticides

    IFEN aout 2006:
    80% des rivières et 50 % des nappes sont polluées (glyphosate, atrazine...)
    Ce n'est pas ce qu'avance ce rapport même si cela a souvent été rapporté (et déformé) de cette façon. Le rapport donne des pourcentages de points de mesure qui ne sont pas assez représentatifs pour qu'on en tire directement des pourcentages de rivières ou nappes.
    Le rapport montre quand même un bilan peu réjouissant avec des traces de pesticides dans presque tous les points mesure pour les cours d'eau, même pour des produits interdits depuis longtemps.http://www.ifen.fr/publications/doss.../dossier05.pdf
    répression des fraudes région PACA été 2006 (cité par Que Choisir):
    plus d'une salade sur cinq dépasse les seuils admissibles;
    Une série de contrôles montrait déjà la même chose il y a quelques années (2002). La salade est une production pour laquelle les dépassements sont les plus fréquents et ces dépassements étaient déjà concentrés sur quelques départements (surtout PACA). Je suppose qu'il y a des disparités importantes dans les pratiques des agriculteurs.

    conclusion de l'article:"lavez bien la salade" mais comme l'eau elle même est polluée
    Le rapport de l'IFEN ne parle pas de l'eau du robinet. Cette eau est censée respecter une norme maxi de 0,5 µg/l pour la somme totale des pesticides quantifiés.Si elle provient d'une nappe dépassant la norme ( 27% des points de mesure de l'IFEN) elle doit subir un traitement pour respecter cette norme.
    Ce seuil n'a pas été fixé pour des raisons toxicologiques. Simplement parce qu'il s'agissait de la limite de détection à l'époque de sa fixation.

  20. #16
    Np81

    Re : Document choc - Méfait des pesticides

    Citation Envoyé par OEMIOYAGA Voir le message
    Existe-t-il un remède qui nettoie l'organisme des pesticides ? Un peu comme la pectine de pomme retire les éléments radioactifs des personnes contaminées dans le sud de la Biélorussie...
    Il ne peut pas y avoir un seul remède qui "nettoie" tous les pesticides. Simplement parce que les substances actives de ces produits n'ont pas toutes les mêmes caractèristiques physico-chimiques, la même action, ne s'accumulent pas aux mêmes endroits, etc.
    Pourquoi toute cette violence gratuite ? - Peut-être justement parce que c'est gratuit... (PTILUC)

  21. #17
    Burt67

    Re : Document choc - Méfait des pesticides

    Citation Envoyé par OEMIOYAGA Voir le message
    Existe-t-il un remède qui nettoie l'organisme des pesticides ? Un peu comme la pectine de pomme retire les éléments radioactifs des personnes contaminées dans le sud de la Biélorussie...
    Beaucoup de pesticides sont stockés dans les lipides. Un peu de sport est donc une bonne solution pour "nettoyer l'organisme".

  22. #18
    Ryuujin

    Re : Document choc - Méfait des pesticides

    Le propos de cette personne est très flou, et sembl mélanger un peut tout et n'importe quoi.

    Par exemple en ce qui concerne la verse du blé, il a l'air de dire qu'on épand une hormone sur les champs de blé pour pallier aux problèmes de verse survenus avec le sélection de blés hauts.

    C'est ridicule ; on a sélectionné des mutations entrainant un nanisme pour obtenir ds variétés résistantes à la verse. Mais on s'amuse pas à arroser les champs d'hormones pour garder les blés courts.

    Par contre, on épand effectivement des hormones sur les champs de céréales, des hormones qui nuisent effectivement aux dicotylédones.
    Ceci dit, c'est normal puisque ces hormones sont utilisées comme herbicides justement pour se débarasser d'adventices ( des mauvaises herbes qui font compétition aux céréales cultivées ).
    Donc effectivement, plus de coquelicots, du moins, beaucoup moins.

    Mais ce qu'il ne dit pas, c'est qu'avant il n'y avait pas que de coquelicots, mais aussi quantités de plantes qui rendent les récoltes difficiles, et font baisser les rendements du blé et cie.
    Donc ok, plus de coquelicots, c'est sans doute moins joli, mais ça gaspille moins : seul le blé est cultivé ou presque.


    Pour le reste, c'est un discours d'inspiration idéologique bourré d'affirmations gratuites, voire de contre-vérités.

    Exemple concernant le sol labouré compacté, il y a de quoi bien rigoler : pourquoi pensez-vous qu'on laboure, qu'on herse etc...?
    Il fait un raccourci énorme, et en l'occurence plutôt mensonger ; un sol bien travaillé ( ce qui est le cas de la majorité des champs ) est beaucoup moins compact qu'un sol forestier, et il suffit de faire l'expérience qu'il nous recommande pour s'en rendre compte : moi en forêt, je ne m'enfonce pas.
    Dans un champs labouré, si.

    Enfin bref, rien de scientifique à l'horizon.

  23. Publicité
  24. #19
    anakreenskyrider

    Re : Document choc - Méfait des pesticides

    Arrête moi si je me trompe mais on met bien des raccourcisseurs de croissance sur le blé, non ? Pour éviter qu'il monte trop haut, non ?
    J'ai rien capté à la GPV ^^ lol ?

  25. #20
    ossau

    Re : Document choc - Méfait des pesticides

    moi en forêt, je ne m'enfonce pas.
    Dans un champs labouré, si.
    revenez dans votre champ labouré 2 mois apres...........certains sols se transforment en béton qu'il faut reprendre avec des outils rotatifs de plus en plus puissants qu'une simple herse canadienne pouvait avant préparer.......
    beaucoup d'agri prient qu'il n'y ait pas de forte pluies apres un semis car il se crée une croute que le germe n'arrive plus à traverser.
    seule une rotation des cultures bien controlée améliore la structure du sol.le meilleur des préalables pour faire un maïs est une prairie.............

    si..... les céréaliers épandent bien des racourcisseurs de paille car ils essaient de rentabiliser leur apport d'azote qui provoque en contrepartie de la verse

  26. #21
    Dentiste fou

    Re : Document choc - Méfait des pesticides

    dans le meme style de dénonciation sur les pesticides : le livre : "Pesticides, Révélations sur un scandale français" très interessant

  27. #22
    Ryuujin

    Re : Document choc - Méfait des pesticides

    Arrête moi si je me trompe mais on met bien des raccourcisseurs de croissance sur le blé, non ? Pour éviter qu'il monte trop haut, non ?
    ça s'est fait systématiquement avant l'obtention de variétés résistantes à la verse ( sur la base de variétés naines ).
    Aujourd'hui, pour le blé, c'est fait occasionnellement sans plus, et il me semble que ça reste un signe de mauvaise gestion.


    revenez dans votre champ labouré 2 mois apres...........certains sols se transforment en béton qu'il faut reprendre avec des outils rotatifs de plus en plus puissants qu'une simple herse canadienne pouvait avant préparer.......
    cela signifie qu'ils ont été mal labourés, à la mauvaise période ( exemple, sols sensibles à la battance ), et l'agriculteur qui s'est planté en sera pour ses frais ; il devra en effet refaire un passage de herse par exemple.
    Ceci dit, ça reste une croute superficielle, et pas carrément un tassement sauf cas extrème.

    Par contre si tu laboures pas et que tu utilises quand même un tracteur, à la longue tu l'auras ton tassement ; le but du labourage est justement d'aérer les sols, et d'éviter l'accumulation des tassements dus aux passages de machines.
    Et faut pas croire qu'en forêt, il n'y a pas de tassement : c'est un des premiers problèmes qui se pose aux gestionnaires forestiers concernant le sol, et c'est une problématique très sensible.


    les céréaliers épandent bien des racourcisseurs de paille car ils essaient de rentabiliser leur apport d'azote qui provoque en contrepartie de la verse
    Pas en blé, du moins pas systématiquement mais uniquement lorsque leurs cultivars, ou apports en azote ont été mal choisis.
    Il y a encore des variétés qui nécessitent l'apport de régulateurs de croissance ( l'orge notamment ) mais on est bien loin de la pseudo-généralité énoncée par la vidéo.

  28. #23
    marc_berger

    Re : Document choc - Méfait des pesticides

    Bonjour à tous

    J'ai trouvé cette vidéo intéressante sur plusieurs points :

    C'est assez marrant que personne n'ait relevé le fait que l'INRA lui aurait dit de se taire lorsqu'il parlait de la mort biologique des sols. Cela pourrait peut être occasionner une remise en question de l'étique de certaine institutions mais ceci touche plus à la sphère politique que scientifique.

    J'ai relevé aussi une remarque de Ryuujin :

    Citation Envoyé par Ryuujin Voir le message
    [...]
    Par exemple en ce qui concerne la verse du blé, il a l'air de dire qu'on épand une hormone sur les champs de blé pour pallier aux problèmes de verse survenus avec le sélection de blés hauts.

    C'est ridicule ; on a sélectionné des mutations entrainant un nanisme pour obtenir ds variétés résistantes à la verse. Mais on s'amuse pas à arroser les champs d'hormones pour garder les blés courts.
    j'ai trouvé sur le site de Pierre STOUFF (http://pst.chez-alice.fr/svtiufm/ble.htm#semis) qui était professeur à l'iufm de Bretagne, le paragraphe suivant :

    "Indépendamment de la sélection des graines et des conditions d'ensemencement, le céréalier peut jouer sur les conditions de croissance. Par exemple, pour éviter la verse ou couchage des figes après un gros orage, on cherche à avoir des entrenoeuds courts. On peut, pour cela, utiliser des inhibiteurs de la synthèse des gibberellines qui sont des substances de croissance. Les plantes plus courtes offrent moins de prise au vent."
    (voir aussi le site wikipédia au sujet des régulateurs de croissance : http://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9..._de_croissance)

    Bref ou est la vérité ?

    Citation Envoyé par Ryuujin Voir le message
    Pour le reste, c'est un discours d'inspiration idéologique bourré d'affirmations gratuites, voire de contre-vérités.

    Exemple concernant le sol labouré compacté, il y a de quoi bien rigoler : pourquoi pensez-vous qu'on laboure, qu'on herse etc...?
    Il fait un raccourci énorme, et en l'occurence plutôt mensonger ; un sol bien travaillé ( ce qui est le cas de la majorité des champs ) est beaucoup moins compact qu'un sol forestier, et il suffit de faire l'expérience qu'il nous recommande pour s'en rendre compte : moi en forêt, je ne m'enfonce pas.
    Dans un champs labouré, si.
    j'ai trouvé aussi cet article trés intéressant sur la dégradation des sols (http://www-ic2.univ-lemans.fr/~py/Perso/Sols.html) en gros il est dit

    "Actuellement, on se rend compte qu'il existe d'autres formes de dégradation, moins spectaculaires mais tout aussi graves. C'est tout ce qui a trait à la compaction de la partie supérieure des sols à la suite de l'activité de l'homme, et en particulier son activité agricole, d'ailleurs souvent liée à un appauvrissement biologique. Très souvent, on observe dans le monde moderne que les vingt centimètres superficiels du sol se tassent, la terre se densifie, donc il y a moins d'espace pour que l'eau et l'air circulent, les conditions de vie sont moins bonnes, et surtout, face à ce sol compacté, des pluies qui en temps ordinaire s'infiltreraient vont commencer à ruisseler"

    Bref ou est la vérité ? en prenant le temps de rechercher sur le net j'ai trouvé déjà plusieurs affirmations qui vont dans le sens du reportage comme quoi il ne faut pas croire aveuglement ce que certaines personnes nous disent

    cordialement

    Marc

  29. #24
    Ryuujin

    Re : Document choc - Méfait des pesticides

    je t'invite à relire mes posts : j'a déjà répondu à la totalité des objections que tu fais, et avec une précision plus grande que les liens que tu cites.

    Exemple : de quand date la remarque de Pierre STOUFF ? Est-elle encore d'actualité ?
    Pour le blé, non. J'ai déjà expliqué plus haut pourquoi ; on a pu obtenir des variétés naturellement résistantes à la verse, ce qui évite d'épandre des hormones de croissances couteuses, sauf erreur dans le choix du cultivar, ou dans le dosage de l'apport en azote.
    Les régulateurs de croissances restent utilisés, certes, pas absolument pas de façon systématique comme l'agronome de la vidéo le dit.


    Pour ce qui est de la compaction des sols, j'ai déjà répondu, et un brin de réflexion suffira à vous éclairer : qu'est-ce qui compacte les sols à votre avis ? les roues du tracteur, ou la charrue ???

    Si tu avaios correctement lu l'article que tu cites sur la dégradation des sols marc_berger, tu aurais lu que la densification dénoncée est d'abord attribuée à un appauvrissement en matière organique.

    Et là, je te renvoye à la carte citée précedemment : regarde la Beauce, région emblématique de l'agriculture intensive francaise ; nickel, taux de matière organique en augmentation...
    Tout les éléments sont là ; il n'y a plus qu'à réfléchir un peu.


    C'est assez marrant que personne n'ait relevé le fait que l'INRA lui aurait dit de se taire lorsqu'il parlait de la mort biologique des sols. Cela pourrait peut être occasionner une remise en question de l'étique de certaine institutions mais ceci touche plus à la sphère politique que scientifique.
    bah voyons ; quelle est l'hypothèse la plus crédible ? que l'INRA ment toute entière, et pas l'agronome interrogé, ou que c'est l'agronome qui ment, et pas l'INRA ?

    Il suffit d'écouter le propos de cet agronome pour comprendre pourquoi il a giclé de l'INRA : c'est un propos idéologique complètement extrémisme, sans la moindre rigueur scientifique, et sans la moindre réserve.

    Lorsqu'il dit qu'on lui a dit de se taire, perso j'ai plutôt tendance à comprendre qu'on lui a dit de moins la ramener et de publier plus : ce qu'on demande à un scientifique, c'est de prouver ce qu'il dit, pas de jouer les grandes gueules à tord et à travers en cherchant le bon rôle.
    Que l'INRA lui ait dit de se taire, j'en doute fortement.
    Qu'elle lui ait dit s'abstenir de commentaires hors de son champs d'expérience est bien plus probable.


    Encore, s'il avait un propos scientifique, émaillé de preuves, et éblouissant de précision, on pourrait y croire, mais là, un "scientifique" qui tient des propos pareils, ça mériterait plutôt un renvoi pour incompétence qu'autre chose, c'est à se demander si la décision de quitter l'INRA lui est vraiment revenue, ou s'il n'a pas été écarté pour des propos anti-scientifiques du même tonneau.

  30. Publicité
  31. #25
    Ludovic91

    Re : Document choc - Méfait des pesticides

    Les régulateurs de croissances restent utilisés, certes, pas absolument pas de façon systématique comme l'agronome de la vidéo le dit.
    Bien sur que si, en région céréalière, les régulateurs de croissance sont recommandés par les techniciens qui suivent les agriculteurs et appliqués systématiquement (sauf sur les quelques essais en culture intégrée) par eux (j'en fais parti).

    Pour ce qui est de la compaction des sols, j'ai déjà répondu, et un brin de réflexion suffira à vous éclairer : qu'est-ce qui compacte les sols à votre avis ? les roues du tracteur, ou la charrue ???
    La charrue !! D'où son inutilité !

    Et là, je te renvoye à la carte citée précedemment : regarde la Beauce, région emblématique de l'agriculture intensive francaise ; nickel, taux de matière organique en augmentation...
    Tout les éléments sont là ; il n'y a plus qu'à réfléchir un peu.
    Et qu'est-ce qui fait remonter le taux de matière organique des sols en Beauce ? Les couverts végétaux qui durent 3 mois ?

  32. #26
    Ryuujin

    Re : Document choc - Méfait des pesticides

    Bien sur que si, en région céréalière, les régulateurs de croissance sont recommandés par les techniciens qui suivent les agriculteurs et appliqués systématiquement (sauf sur les quelques essais en culture intégrée) par eux (j'en fais parti).
    sur quelle culture, sur quelle variété ?!?

    Sur l'orge, je veux bien le croire, sur du blé par contre, il y a beaucoup plus intéressant pour les agriculteurs qui ont des problèmes de verse ; le choix d'une bonne résistance de la variété à la verse, et ça mine de rien, ça fait plus de 30 ans qu'on sait le faire.

    Mine de rien, ça fait quand même quelques années qu'un grand nombre de fiches techniques de semences signalent une bonne résistance à la verse, indiquant même régulièrement :
    "XXXXX présente une bonne tenue vis-à-vis de la verse : l’application de régulateurs de croissance ne sera conseillée qu’en cas de risque important de verse."

    voire :
    "Compte tenu de sa taille et son excellente résistance à verse, l’application d’un régulateur de croissance ne s’avère généralement pas nécessaire."

    Si avec ça des techniciens continuent à recommander systématiquement l'utilisation de régulateurs quelque soit la variété, l'espèce, et le terrain, c'est qu'ils travaillent vraiment comme des porcs.
    Ceci dit, personnellement je doute fort que votre affirmation soit un cas général...


    La charrue !! D'où son inutilité !
    j'en ai déjà lu de bonnes sur ce forum, mais celle là mérite de figurer dans un bétisier.
    Ce sont les roues qui portent le poid du tracteur, et qui tassent, pas la charrue qui au contraire permet d'éviter le tassement.

    Agronomie, cours de première année, bon sens et observation, niveau collège.

    allez, un petit cours pour la route :
    http://138.102.82.2/peuplements/sol/part1_profil.htm
    http://138.102.82.2/peuplements/sol/...isonnement.htm
    http://138.102.82.2/peuplements/sol/...ent_labour.htm
    http://138.102.82.2/peuplements/sol/...lification.htm
    http://138.102.82.2/peuplements/sol/...compactage.htm
    http://138.102.82.2/peuplements/sol/...gmentation.htm


    Et qu'est-ce qui fait remonter le taux de matière organique des sols en Beauce ? Les couverts végétaux qui durent 3 mois ?
    pas l'opération du Saint Esprit en tout cas, mais bien des pratiques des agriculteurs.
    Après, qu'il s'agisse de couverts ( hivernaux par ex ), ou d'autres amendements, perso ce qui m'intéresse, c'est le résultat.

  33. #27
    Ludovic91

    Re : Document choc - Méfait des pesticides

    Citation Envoyé par Ryuujin Voir le message
    sur quelle culture, sur quelle variété ?!?

    Sur l'orge, je veux bien le croire, sur du blé par contre, il y a beaucoup plus intéressant pour les agriculteurs qui ont des problèmes de verse ; le choix d'une bonne résistance de la variété à la verse, et ça mine de rien, ça fait plus de 30 ans qu'on sait le faire.

    Mine de rien, ça fait quand même quelques années qu'un grand nombre de fiches techniques de semences signalent une bonne résistance à la verse, indiquant même régulièrement :
    "XXXXX présente une bonne tenue vis-à-vis de la verse : l’application de régulateurs de croissance ne sera conseillée qu’en cas de risque important de verse."

    voire :
    "Compte tenu de sa taille et son excellente résistance à verse, l’application d’un régulateur de croissance ne s’avère généralement pas nécessaire."

    Si avec ça des techniciens continuent à recommander systématiquement l'utilisation de régulateurs quelque soit la variété, l'espèce, et le terrain, c'est qu'ils travaillent vraiment comme des porcs.
    Ceci dit, personnellement je doute fort que votre affirmation soit un cas général...
    On sait faire, ca il n'y a aucun problème. Mais comme ce sont des produits qui ne coutent pas chers, c'est une bonne assurance. Je parle dans des sols où il y a un bon potentiel.
    C'est valable économiquement, mais pas agronomiquement.


    Citation Envoyé par Ryuujin Voir le message
    j'en ai déjà lu de bonnes sur ce forum, mais celle là mérite de figurer dans un bétisier.
    Ce sont les roues qui portent le poid du tracteur, et qui tassent, pas la charrue qui au contraire permet d'éviter le tassement.

    Agronomie, cours de première année, bon sens et observation, niveau collège.

    allez, un petit cours pour la route :
    http://138.102.82.2/peuplements/sol/part1_profil.htm
    http://138.102.82.2/peuplements/sol/...isonnement.htm
    http://138.102.82.2/peuplements/sol/...ent_labour.htm
    http://138.102.82.2/peuplements/sol/...lification.htm
    http://138.102.82.2/peuplements/sol/...compactage.htm
    http://138.102.82.2/peuplements/sol/...gmentation.htm
    Merci pour les cours, je les ai suivis et j'en suis revenu quand j'ai vu la réalité du terrain.
    Tu parles d'observation, en as-tu déja faites sur le terrain ? Que connais-tu réellement ? La semelle de labour, c'est quoi ? Que font les racines des crucifères lorsqu'elles rencontrent une semelle de labour (ou tout autre travail du sol) ?


    Citation Envoyé par Ryuujin Voir le message
    pas l'opération du Saint Esprit en tout cas, mais bien des pratiques des agriculteurs.
    Après, qu'il s'agisse de couverts ( hivernaux par ex ), ou d'autres amendements, perso ce qui m'intéresse, c'est le résultat.
    Justement, je voudrais bien savoir comment ils font dans la Beauce pour obtenir ce résultat ? Où as-tu eu ces chiffres ? Merci d'avance.

  34. #28
    Ryuujin

    Re : Document choc - Méfait des pesticides

    On sait faire, ca il n'y a aucun problème. Mais comme ce sont des produits qui ne coutent pas chers, c'est une bonne assurance. Je parle dans des sols où il y a un bon potentiel.
    C'est valable économiquement, mais pas agronomiquement
    sauf que même économiquement, tu as un coût supplémentaire pour un intérêt douteux. Un conseiller technique qui fait bien son boulot est justement là pour dire à l'exploitant quant il a intérêt à en utiliser, ou non, sinon c'est en effet qu'il travaille comme un porc.
    Si c'est pour dire que ça coute pas cher, et que donc autant en mettre, c'est un peu prendre les agriculteurs pour des cons : ont-ils besoins de conseils techniques pour ce genre de conclusion ?
    Je doute que cela soit aussi général que vous le sous-entendez : c'est un peu trop facile de taxer toute une profession d'incompétence.


    Merci pour les cours, je les ai suivis et j'en suis revenu quand j'ai vu la réalité du terrain.
    Tu parles d'observation, en as-tu déja faites sur le terrain ? Que connais-tu réellement ? La semelle de labour, c'est quoi ? Que font les racines des crucifères lorsqu'elles rencontrent une semelle de labour (ou tout autre travail du sol) ?
    oui, merci, je connais mais pour que ta semelle de labour présente des problèmes de compaction, il faut que ton aiguisage de soc soit foireux, que tu laboure à une fréquence bien trop élevée ou autre, et que tu ne prennes pas la peine de passer un coups de chizel lourd etc...
    En gros, ça reste un problème de mauvaise maitrise évidente, pas une conséquence directe du labour, qui reste une des rares solutions efficaces pour répondre justement à un problème de compaction.


    Justement, je voudrais bien savoir comment ils font dans la Beauce pour obtenir ce résultat ? Où as-tu eu ces chiffres ? Merci d'avance.
    dans le topic voisin sur l'agriculture bio : http://www.ifen.fr/dee2003/sol/sol2.htm

  35. #29
    ossau

    Re : Document choc - Méfait des pesticides

    sauf que même économiquement, tu as un coût supplémentaire pour un intérêt douteux. Un conseiller technique qui fait bien son boulot est justement là pour dire à l'exploitant quant il a intérêt à en utiliser, ou non, sinon c'est en effet qu'il travaille comme un porc.
    Si c'est pour dire que ça coute pas cher, et que donc autant en mettre, c'est un peu prendre les agriculteurs pour des cons : ont-ils besoins de conseils techniques pour ce genre de conclusion ?
    Je doute que cela soit aussi général que vous le sous-entendez : c'est un peu trop facile de taxer toute une profession d'incompétence

    encore une fois vous etes loin, tres loin du terrain. les conseillers techniques payés au lance pierres ont un pourcentage sur leurs ventes..........
    il y a pas longtemps ils couraient encore les cours de ferme avec des plans de fumures sur prairies de 300 unités d'azote et potasse........sur prairies.

    dans les zones vulnérables aux nitrates, actuellement l'épandage de fumier avec seulement 4 unites d'N a la tonne est interdit à moins de 35 m des ruisseaux........et l'ammonitrate soluble à 33.5 u d'N aux 100 kg est autorisé jusqu'à 2m des mêmes cours d'eau
    l'un se vend, pas l'autre.............

  36. #30
    Ryuujin

    Re : Document choc - Méfait des pesticides

    encore une fois vous etes loin, tres loin du terrain. les conseillers techniques payés au lance pierres ont un pourcentage sur leurs ventes..........
    il y a pas longtemps ils couraient encore les cours de ferme avec des plans de fumures sur prairies de 300 unités d'azote et potasse........sur prairies.
    là, c'est prendre les agriculteurs pour des cons ; je veux bien que ça puisse marcher quelques années, mais tout de même pas à long terme : eux aussi font des essais, à leur échelle.


    dans les zones vulnérables aux nitrates, actuellement l'épandage de fumier avec seulement 4 unites d'N a la tonne est interdit à moins de 35 m des ruisseaux........et l'ammonitrate soluble à 33.5 u d'N aux 100 kg est autorisé jusqu'à 2m des mêmes cours d'eau
    l'un se vend, pas l'autre.............
    Pensez-vous vraiment que l'épandage d'engrais organiques, et l'usage d'engrais chimiques soient à ce point comparables ? S'il y a une différence de traitement, n'est-ce pas parcequ'il y a une différence au niveau de la pollution aussi ?
    Par exemple, la présence de micropolluants organiques dans les amendements organiques, pas les synthétiques...

Sur le même thème :

Page 1 sur 2 1 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. Pesticides : la moitié des cours d'eau français contaminés !
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 4
    Dernier message: 15/11/2006, 14h09
  2. Dosage des pesticides OP par cpg
    Par JGHALEF dans le forum Chimie
    Réponses: 1
    Dernier message: 04/05/2006, 21h05
  3. Les produits bio réduisent l'exposition des enfants aux pesticides
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 2
    Dernier message: 24/10/2005, 23h04
  4. Dangerosité des pesticides?
    Par Bufo v dans le forum Environnement, développement durable et écologie
    Réponses: 13
    Dernier message: 30/08/2004, 12h15