Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 13 sur 13

le champi? j'arrache ou je coupe?



  1. #1
    ogiboy

    Wink le champi? j'arrache ou je coupe?

    bonjour a vous!
    c'est la saison des chanterelles en ce moment!
    je les arraches ou je les coupes?
    a l'ecole on me disais: "faut couper!"
    et sur internet on dis le contraire....qui croire??
    merci et a+

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    John78

    Re : le champi? j'arrache ou je coupe?

    J'arrache, mais depuis 2 semaines j'arrache plus grand chose dans le SO...

    A+
    John

  4. #3
    Np81

    Re : le champi? j'arrache ou je coupe?

    Citation Envoyé par ogiboy
    bonjour a vous!
    c'est la saison des chanterelles en ce moment!
    je les arraches ou je les coupes?
    a l'ecole on me disais: "faut couper!"
    et sur internet on dis le contraire....qui croire??
    merci et a+
    Je crois qu'en fait certains disent plutôt que l'arrachage des champignons n'a pas d'effet nefaste sur leur population. J'avais lu qq part qu'il s'agissait d'une polémique qui n'a jamais eu de réponse définitive. Perso, je pense quand même qu'en les arrachant on abîme certainement le mycélium sous terre et donc dans le doute je préfère les couper car au pire c'est inutile...

  5. #4
    charlie

    Re : le champi? j'arrache ou je coupe?

    Bonjour,

    je pense aussi que c'est quand même mieux de les couper de toute façon, en plus tu ne gagne pas grand chose (en masse de champignon à cuisiner ) même si bon en général ce n'est pas un massacre non plus.

    Bon appétit,

    C
    Soon, oh soon the light, ours to shape for all time, ours the right; the sun will lead us.

  6. #5
    dom's

    Re : le champi? j'arrache ou je coupe?

    salut,

    moi aussi, je coupe. Mais je t'avouerai que j'ai pas vraiment d'explication autre que les anciens que je cotoyais dans mon coin qui eux-mêmes coupaient les champignons plutôt que les arrachaient.

    Le plus important, c'est d'en laisser toujours un ou deux à l'endroit où tu trouves un groupe (pour qu'il reste des spores à disperser, histoire d'en retrouver l'année prochaine).

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    eterlou66

    Re : le champi? j'arrache ou je coupe?

    Il semblerait (et j'emploie tout de même le conditionnel) qu'aujourd'hui l'unanimité s'est faite chez les mycologues (dont je suis) pour préférer "cueillir" que "couper".
    La polémique récurrente ne semble en tout cas ne plus courir dans les associations de mycologues, lesquelles ne parlent plus que de cueillir (et non de ramasser ou de récolter les champignons).
    En effet, ce que le grand public appelle "champignon" n'est en fait, vous le savez, que la fructification, (le ... fruit visible), supérieure de l'oganisme contenu dans le sol sous forme de mycélium.
    Ce fruit contient les spores destinées à la reproduction.

    Couper la queue du champignon, appelée stipe, reviendait, si je puis reprendre l'expression d'un de nos mycologues les plus éminents, à cueillir une une cerise en coupant la queue en quelque endroit, ce qui ne viendrait à l'idée de personne..

    Pour le champignon, cela présente deux inconvévients :
    - le premier est celui de l'identification. Un mycologue sérieux ne vous identifiera un champignon que si vous lui montrez la totalité du "fruit", donc stipe complet.
    Bien entendu, cela peut paraître superflu pour celui qui sait ce qu'il ramasse et n'a pas besoin de "contrôle".
    Pour Cantharellus cibarius, par exemple, la "chanterelle" visée dans ce post, bien sûr, nombreux sont ceux qui la connaissent (les plis sous le chapeau sont caractéristiques). Mais tout de même!!!!
    Pour d'autres espèces, le stipe est vraiment déterminant.
    - le deuxième inconvénient en coupant, est de laisser à l'air une partie du pied donc, lesquel pourra pourrir et porter au mycélium diverses contaminations.

    Il est donc conseillé aujourd'hui de cueillir un champignon en dégageant d'abord la base du pied et de tirer ce dernier délicatement, si besoin -pour les cèpes notamment- en le faisant tout aussi délicatement tourner sur lui-même, jusqu'à ce qu'il se détache du mycélium.
    Ajoutons qu'un mycologue sérieux recouvrira, de suite après cueillette, le trou fait par cette cueillette par un mélange de terre et des divers éléments trouvés sur place.
    Cordialement
    Maurice
    PS. Je me permets également d'ajouter pour les profanes qui liraient ce sujet qqles règles d'or en marière de champignons.
    1 - ne manger que ce que l'on connaît bien.
    2 - pour l'identification, se méfier comme de la peste du "type" rencontré en forêt et qui fait le savant.
    Ne suivre les conseils que d'un mycologue confirmé (voir asso mycologiques dans chaque département) ou d'un pharmacien.
    Concernants les pharmaciens, tous ne sont pas compétents. Les bases apprises en fac pourront être oubliées par celui exercant dans une ville intra muros et n'allant jamais à la campagne. Cependant, le pharmacien dans ce cas, avouera ses lacunes, et ne vous induira pas en erreur. L'inconnu en forêt, oui.
    3 - oublier ts les proverbes populaires sur la comestibilité des champignons. 99% n'ont aucun fondement scientifique et surtout sont totalement faux.
    Ainsi de la longue cuisson qui rendrait comestible tous les champignons. FAUX. Même s'il est vrai que certaines espèces sont toxiques crues et excellentes cuites, d'autres restent toujours toxiques, voire mortelles. Faites cuire amanita phalloides une journée entière si vous voulez. Elle sera toujours mortelle.
    Etc, etc... pour ts les proverbes.
    De même a contrario que certains vous feront jeter une espèce excellente sous prétexte, par exemple, qu'elle bleuit à la coupe. Ainsi boletus erythropus, d'un aspect peu engageant et ... excellent. Ce qui ne veut pas dire non plus que ts les champignons qui bleuissent sont bons.
    Et on pourrait continuer.
    4 - ne manger que des espèces en excellent état et fraîches.
    5 - quelle que soit l'espèce, n'en consommer que modérément.
    On s'aperçoit aujourd'hui que l'organisme, capable d'éliminer certaines toxines en petite quantité, ne le peut plus en cas d'"overdose".
    Ainsi de tricholoma auratum (tricholome équestre de son nom vernaculaire) : MORTEL.
    J'en ai mangé, et suis là pour vous le dire. Oui, mais je n'en mangerai plus.
    Vous le trouverez dans certains guides de mycologie comme excellent comestible. Ainsi par exemple dans un ancien tirage de l'excellent "marcel Bon", et d'autres mycologues réputés.
    Aujourd'hui BON et les autres le donnent mortels, car on a expliqué récemment divers décès auparavant inexpliqués. Il s'agissant le plus souvent de personnes ayant mangé cette espèce ts les jours pendant une longue période.
    Ainsi aussi depuis qqles mois de aurcularia auricularia-judae (ou oreille de Judas) qu'on peut encore trouver ... commercialisé, mais TOXIQUE.
    Donc prudence, même avec les espèces les plus connues. Elles nous réservent sans doute encore des surprises.
    6 - ne cueuillir que loin des routes et des pollutions. Les champignons sont en effet des "éponges" qui absorbent tout.
    7 - banir le sac plastique dans lequel la cueillette pourra vite devenir toxique. Préférer le panier en osier.
    Bien entendu cette liste ne se veut pas exhaustive.

  9. Publicité
  10. #7
    kinette

    Re : le champi? j'arrache ou je coupe?

    Bonjour,
    Ainsi de tricholoma auratum (tricholome équestre de son nom vernaculaire) : MORTEL.
    Merci pour ce renseignement... j'ai découvert ce champignon en Touraine (sortie mycologique avec une personne apparemment pourtant bien "connaisseuse"). Je l'avais trouvé bien bon...
    Est-ce le cas des autres tricholomes?

    Est-ce le cas des pieds bleus? (personnellement je ne connais pas ce champignon, mais une amie, qui en raffolait, est maintenant malade si elle en consomme ne serait-ce qu'un gramme).

    Ainsi aussi depuis qqles mois de aurcularia auricularia-judae (ou oreille de Judas) qu'on peut encore trouver ... commercialisé, mais TOXIQUE
    Ce champignon, est-ce bien celui qu'on retrouve souvent sous l'appelation "champignon noir chinois"?

    K.
    Nomina si nescis, perit et cognito rerum.

  11. #8
    eterlou66

    Re : le champi? j'arrache ou je coupe?

    Citation Envoyé par kinette
    Bonjour,

    Merci pour ce renseignement... j'ai découvert ce champignon en Touraine (sortie mycologique avec une personne apparemment pourtant bien "connaisseuse"). Je l'avais trouvé bien bon...
    Est-ce le cas des autres tricholomes?K.
    Kinette, certains tricholomes sont toxiques, d'autres "douteux" (et de plus en plus). Mais la classification sur ce plan n'a officiellement pas changé pour les autres tricholomes, si ce n'est pour auratum comme je l'ai dit et son petit "frère" : equestre (ex flavovirens) que certains mycologues jugent identiques.
    Reste que leurs noms vernaculaires restent comme toujours quand on emploie des noms vernaculaires un sujet de confusion.
    Tricholoma esquestre serait en nom vernaculaire : tricholome équestre
    et
    tricholoma auratum serait le : tricholome doré.
    Ou vise-versa suivant les régions.
    Reste aussi que ce champignon est effectivement "délicieux", mais MORTEL.

    Citation Envoyé par kinette
    Est-ce le cas des pieds bleus? (personnellement je ne connais pas ce champignon, mais une amie, qui en raffolait, est maintenant malade si elle en consomme ne serait-ce qu'un gramme).K.
    A ma connaissance lepista nuda (dit pied bleu) reste un excellent comestible. Si ça peut te rassurer, j'en mange et en mangerai jusqu'à ... plus ample informé.
    Ton amie fait peut-être une "allergie" au sens populaire du mot à ce champignon. Il m'est arrivé, lorsque j'habitais en montagne, de manger presque tous les jours, certaines années et pendant des semaines : lactarius salmonicolor.
    Si mon épouse en mange un seul, elle est malade comme un "chien". Sa mère aussi d'ailleurs.
    Donc prudence avec les champignons, qui gardent encore - et c'est heureux- une part de mystère.


    Citation Envoyé par kinette
    Ce champignon, est-ce bien celui qu'on retrouve souvent sous l'appelation "champignon noir chinois"?
    K.
    Effectivement, mais toujours même problème avec les noms vernaculaires. Sous réserve donc, car on connaît d'autres appelations suivant les régions.

    Cordialement
    Maurice

  12. #9
    L'Hérétique

    Re : le champi? j'arrache ou je coupe?

    Citation Envoyé par eterlou66
    .....
    1 - ne manger que ce que l'on connaît bien.
    ....
    Salut,
    C'est un conseil à prendre avec prudence!!!
    Je connais très bien les phaloides, mais je n'en mangerais pas
    Trève de plaisanteries, mais utile de préciser : et dont on est sur de la commestibilité !
    A+

  13. #10
    eterlou66

    Re : le champi? j'arrache ou je coupe?

    Bien d'humour, hérétique

    Mais tu as peut-être raison. On voit tellement de choses.
    Une anectocte :
    un soir, dans notre société mycologique, il y a qqles temps, un couple que personne ne connaissait, est venu avec un panier contenant des champignons (une seule espèce, je ne me souviens plus laquelle),en nous disant qu'ils en avaient mangé la veille et qu'ils aimeraient savoir de quels champignons il s'agissait.
    Je vous la certifie authentique.
    Heureusement, il s'agissait d'une espèce non toxique.
    Cordialement
    Maurice

  14. #11
    Opale68

    Re : le champi? j'arrache ou je coupe?

    Ni oui, ni non, bien au contraire ....
    Je veux dire par là, que personnellement je coupe les champignons que je récolte mais seulement ceux dont je suis certain de l'authentification. Pour ceux que je souhaite faire authentifier, je les arrache effectivement pour avoir l'exemplaire complet, mais avec le geste évident, je pense, pour beaucoup, de le faire tourner de quelques tours sur lui-même avant de le tirer. Ceci pour faire un "noeud" dans le mycellium sans risquer d'y faire un "trou" en l'arrachant purement et simplement.
    A bon entendeur, enchanterellement vôtre ....

  15. #12
    christ

    Re : le champi? j'arrache ou je coupe?

    Bonjour, très intéressant ce que vous dites! Mes premières armes avec les champignons j’avais dix ans avec mon grand-père, lui il les distinguait bien et moi j’avais du mal a les distingués dans la nature. A chaque fois c’était un concours à qui en ramassait le plus. On a fait beaucoup de kilomètre ensemble dans la forêt de painpont, forêt de brocéliande. On a ramassé des quantités de cèpe incroyable. Une chose ma été appris, elle est de couper le bas du pied du champignon. Une autre chose ma été appris et que vous ne parler pas. Cette chose est de ne pas laisser par terre un champignon comestible et trop vieux pour être mangé. Il ne faut pas le laisser pourrir sur place cela rapporte très peu l’année d’après. Part contre si vous le cueillez et que vous le coincer dans une branche d’arbre il ne pourrira pas sans laisser de la semence se disséminer dans le proche secteur de récolte. Pour confirmer ce que mon grand-père ma inculquer regarder les petits rose la deuxième génération se trouve en cercle autour de la première. Pourquoi il n’y en a pas dans le milieu ? IL se trouve que le centre se trouve pourrit sans possibilité de repousse. J’applique ce que j’ai appris de mes aïeuls non pas avec les cèpes qui ne son pas mes champignons préférés, mais avec les coulemelles beaucoup moins gras a mon goût. J’applique ce système de mettre les champignons dans les arbres depuis longtemps dans mes ruchers si bien que quand je vais surveiller les abeilles je ramasse en même temps du champignon. Je peux vous dire que le système marche et que tout nouvel emplacement de rucher subit si je trouve l’occasion la même influence. Ne croyez pas que le phénomène n’est pas suivit les connaisseurs chasseur connaissent bien mes ruchers. Il en reste toujours assez autour des ruches certains chasseurs ne s’approche gère des piquantes. Bonne future récolte, moi j’ai faim maintenant.
    Je pose des questions? Je n'ai pas de réponses. Ignare je suis. D'accord vous êtes!

  16. Publicité
  17. #13
    shokin

    Re : le champi? j'arrache ou je coupe?

    Paraît que nous ne digérons pas les champignons ! c'y vrai ou non ?

    Shokin
    Pardon, humilité, humour, hasard, tolérance, partage, curiosité et diversité => liberté et sérénité.

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. [Identification] champi or not?
    Par OncleBlacky dans le forum Biologie
    Réponses: 2
    Dernier message: 23/11/2007, 09h52
  2. Problème au pied (champi, mycose,tache brunes ?)
    Par Exodiajgd dans le forum Santé et médecine générale
    Réponses: 1
    Dernier message: 13/04/2007, 17h56
  3. [TS] Coupe géologique
    Par kNz dans le forum Géologie et Catastrophes naturelles
    Réponses: 3
    Dernier message: 23/09/2006, 08h13
  4. champi à mycorize?
    Par scientist dans le forum Biologie
    Réponses: 12
    Dernier message: 14/09/2004, 00h09