Répondre à la discussion
Page 1 sur 2 1 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 47

Le bioethanol en Guyane Francaise



  1. #1
    Roblus

    Le bioethanol en Guyane Francaise

    La canne a sucre produit 5 t./ha de bioethanol.
    La Guyane est un pays totalement tropical et sa superficie est de 90.000 kmq.
    La culture de la canne a sucre est possible un peu partout...

    Le automobiles en France sonsument avec 30 millions de t. de petrole
    1/3 (3.000.000 d'hectares) de la Guyane peut produire 15 millions de tonnes de bioethanol que avec le fuel cells deviennent 30 millions de tonnes !


    Que pensez vous de le bioethanol en Guyane Francais?

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    Cécile

    Re : Le bioethanol en Guyane Francais

    Pourquoi pas, à condition qu'on ne défriche pas des forêts primaires pour cela.

  4. #3
    Tilleul

    Re : Le bioethanol en Guyane Francais

    Le problème des carburants est un problème d'urbanisme avant d'être un problème de ce qu'on met dans le réservoir...

    Les politiques agricoles qui viennent du haut vers le bas (on décide d'une culture juste en regardant les rendements et ensuite on l'impose aux agriculteurs), c'est la solution idéale pour aboutir à une catastrophe. Il y a eu plein d'exemples en URSS.

    Le choix d'une plante ne se fait pas uniquement en fonction du rendement théorique issu de statistique mais selon tout un tas de paramètres (le plus connu c'est la rotation des cultures pour fixer l'azote) pour lesquels l'agriculteur est le meilleur juge.

    Si on veut mettre en place une politique de biocarburant qui tient la route ça se fait en partant de la production et des besoins du sol, puis en s'adaptant à cette situation et certainement pas en saccageant toute une région avec de la monoculture...

  5. #4
    Ryuujin

    Re : Le bioethanol en Guyane Francais

    J'en pense que l'agriculture Guyanaise est dans un état déplorable, et qu'avant de parler de bioéthanol, si elle pouvait ne serais-ce que permettre de limiter les importations de métropole par avion de viande, fruits et légumes ça serait déjà pas mal.
    La Guyane, c'est grand, certe, mais la surface de terre actuellement cultivable elle ne l'est pas tant que ça.


    Pour le reste, aucun intéret à mon avis de produire à une telle distance de la Métropole des biocarburants pour ses voitures.
    Les biocarburants, c'est intéressant quand c'est une production relativement locale.

  6. #5
    Roblus

    Re : Le bioethanol en Guyane Francais

    Citation Envoyé par Ryuujin Voir le message
    J'en pense que l'agriculture Guyanaise est dans un état déplorable, et qu'avant de parler de bioéthanol, si elle pouvait ne serais-ce que permettre de limiter les importations de métropole par avion de viande, fruits et légumes ça serait déjà pas mal.
    La Guyane, c'est grand, certe, mais la surface de terre actuellement cultivable elle ne l'est pas tant que ça.


    Pour le reste, aucun intéret à mon avis de produire à une telle distance de la Métropole des biocarburants pour ses voitures.
    Les biocarburants, c'est intéressant quand c'est une production relativement locale.

    La France peut certainement demarrer une culture... hautement mecanisè en Guyane !
    La France est un pays hautement industriel !
    La Guyane peut etre vraiment un puits de bioethanol pour tout la France !

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    Roblus

    Re : Le bioethanol en Guyane Francais

    Citation Envoyé par Tilleul Voir le message
    Le choix d'une plante ne se fait pas uniquement en fonction du rendement théorique issu de statistique mais selon tout un tas de paramètres (le plus connu c'est la rotation des cultures pour fixer l'azote) pour lesquels l'agriculteur est le meilleur juge.

    Si on veut mettre en place une politique de biocarburant qui tient la route ça se fait en partant de la production et des besoins du sol, puis en s'adaptant à cette situation et certainement pas en saccageant toute une région avec de la monoculture...
    La monoculture de la canne a sucre est frequent...
    Par exemple l'ile de la Riunion a la monoculture de la canne a sucre pour environ 51% de la surface agricole utile.
    Dernière modification par Roblus ; 14/12/2007 à 17h47.

  9. Publicité
  10. #7
    moijdikssékool

    Re : Le bioethanol en Guyane Francais

    ouais on connait la chanson: on en prend un peu (1/3 quand même) puis les 2/3 restants deviendront un nouveau 3/3 et on dira: "allez, on n'en prend qu'un tiers, allez!"
    la conso de pétrole en France, c'est près de 95Mt (http://www.industrie.gouv.fr/energie...df/reperes.pdf), pas 30. Il faut aussi rajouter quelques Mt pour cultiver ces 95Mt

  11. #8
    Ryuujin

    Re : Le bioethanol en Guyane Francais

    La France peut certainement demarrer une culture... hautement mecanisè en Guyane !
    La preuve que non : elle n'arrive pas à y démarrer une culture tout court, et même la viande Argentine qu'on y trouve est passée par Paris...

    Si la Guyane n'arrive déjà pas à assurer ses propres besoins, ne va pas t'imaginer qu'elle peut couvrir tous ceux de la métropole en carburant...surtout que du carburant, il en faut pour faire 7000km...

    Plus il vient de loin, plus il fond comme neige au soleil.

  12. #9
    Roblus

    Re : Le bioethanol en Guyane Francais

    Citation Envoyé par moijdikssékool Voir le message
    ouais on connait la chanson: on en prend un peu (1/3 quand même) puis les 2/3 restants deviendront un nouveau 3/3 et on dira: "allez, on n'en prend qu'un tiers, allez!"
    la conso de pétrole en France, c'est près de 95Mt (http://www.industrie.gouv.fr/energie...df/reperes.pdf), pas 30. Il faut aussi rajouter quelques Mt pour cultiver ces 95Mt

    Tu dois voir le "gazole" et "carbourants pour automobiles"
    http://www.insee.fr/fr/ffc/chifcle_fiche.asp?tab_id=525

    Le gazole est aussi utilisè en agriculture, marin etc...



  13. #10
    Ryuujin

    Re : Le bioethanol en Guyane Francais

    Et c'est quoi l'intérêt de produire en Guyane du carburant pour les agriculteurs et cie de métropole ?

    Où est la logique derrière ça ?

  14. #11
    Roblus

    Re : Le bioethanol en Guyane Francais

    Citation Envoyé par Ryuujin Voir le message
    Et c'est quoi l'intérêt de produire en Guyane du carburant pour les agriculteurs et cie de métropole ?

    Où est la logique derrière ça ?

    L'ammoniac est aussi un carburant !...
    Etc...

  15. #12
    moijdikssékool

    Re : Le bioethanol en Guyane Francais

    Tu dois voir le "gazole" et "carbourants pour automobiles"
    et le reste (près des 2/3 quand même) on en fait quoi?

  16. Publicité
  17. #13
    Mikj

    Re : Le bioethanol en Guyane Francais

    Citation Envoyé par moijdikssékool Voir le message
    et le reste (près des 2/3 quand même) on en fait quoi?

    Energie electrique pour la maison et ammoniac(hydrogene) pour aviation, marin, produits industriels...

  18. #14
    Roblus

    Re : Le bioethanol en Guyane Francais

    Citation Envoyé par Mikj Voir le message
    Energie electrique pour la maison et ammoniac(hydrogene) pour aviation, marin, produits industriels...
    L'ammoniac est un carburant vraiment interessant si est dominè.

  19. #15
    Lekter

    Re : Le bioethanol en Guyane Francaise

    Le biocarburant n’est certainement pas une énergie renouvelable à l’infini pour la simple raison que les sols s’épuisent et finissent par mourir en cas de surexploitation et les engrais chimiques n’y peuvent rien (voir les travaux de Claude Bourguignon)
    En outre, pour produire du biocarburant il faut dépenser une belle quantité de… carburant, de pesticides et si l’on veut alimenter les réservoirs de tous les véhicules existants on devra raser les dernières forêts intactes (je vois que cette idée lumineuse en tente certains ici) mais qui plus est, il faudra apprendre à se serrer la ceinture, surtout dans le Tiers Monde car les surfaces cultivables ne suffiront plus pour faire du biocarburant et à la fois nourrir les populations (inflation des prix céréaliers à prévoir)

    Le biocarburant (sous cette forme) est à mon sens un leurre. La solution passe peut-être par l’utilisation d’énergies vraiment propres, mais surtout par une remise en question de nos modèles de développement : les ressources planétaires sont loin d’être inépuisables, le poids démographique aidant, il faudra sans doute un jour choisir entre le tout confort et le minimum vital.

  20. #16
    polo974

    Re : Le bioethanol en Guyane Francais

    Citation Envoyé par Roblus Voir le message
    La monoculture de la canne a sucre est frequent...
    Par exemple l'ile de la Riunion a la monoculture de la canne a sucre pour environ 51% de la surface agricole utile.
    72% des surfaces cultivables (source IEDOM) et ensuite, on manque de foncier pour construire, alors que la population a encore une très forte croissance (La Réunion, c'est de la Haute Montagne avec de la mer autour).

    Actuellement, la culture de la canne fonctionne grâce aux subventions et au travail au noir pour la coupe (très manuelle encore). Les planteurs pleurent à cause des fortes augmentations des prix des engrais. Bref, c'est la m....

    Avec 7% de la surface, les fruits et légumes font le même chiffre d'affaire sur l'île ! ! !
    Bon ok, on ne bouffe pas tout le sucre sur place, alors que 95% des fruits et légumes. Oui, mais on en importe encore des fruits et légumes (Afrique du sud, Israël, Espagne,...) donc on peut gagner sur la balance commerciale en réduisant le sucre pour faire plus de fruits et légumes (et un peu plus de lait aussi, en passant). Il serait même intelligent d'envisager une (quasi) autonomie alimentaire de l'île, au vu de l'évolution des prix des transports.

    Comme l'Europe va sucrer progressivement les primes sur la canne, il "faut" bien lui trouver un autre débouché subventionné ...

    Au prix du litre de rhum, il vaut mieux faire du rhum que du "bioéthanol"...

    Au fait, quelle est la différence entre bioéthanol et éthanol?
    Emballage marketing... car ça m'étonnerais qu'il s'agisse de culture bio!

  21. #17
    Démostène

    Smile Re : Le bioethanol en Guyane Francais

    Citation Envoyé par polo974 Voir le message
    ...Au fait, quelle est la différence entre bioéthanol et éthanol?
    Emballage marketing... car ça m'étonnerais qu'il s'agisse de culture bio!
    Salut,
    Ben vi, c'est un abus de language pour "faire plus propre", tous les intervenants un peu conscients préconisent l'usage d'agro-ethanol.
    @+
    " Devant l'homme, la forêt, derrière, le désert" Chat-tôt-brillant.

  22. #18
    Lekter

    Re : Le bioethanol en Guyane Francaise

    Je me demande si la référence à la balance commerciale aura encore un sens lorsque sera déséquilibrée dans la plupart des régions la « balance écologique » (j’entends par là la balance entre ce que l’on prend et ce que l’on laisse ou restitue au milieu naturel). Les sols, l’eau, la végétation sont généralement relégués au second plan par les économistes, les urbanistes, les agriculteurs, les politiques qui voient le court terme plutôt que le long terme. Ce que l’on ignore ou que l’on ne veut pas savoir c’est que les sols cultivables se meurent et deviennent stériles du fait d’un traitement inadéquat par l’agriculture intensive, on néglige l’importance du couvert végétal pour la génération et la préservation de l’eau douce (on pense sans doute à terme dessaliniser pour plus de 6 milliards d’individus ?) dans le même temps que l’on utilise les cours d’eau comme des égouts, on néglige encore plus l’importance du couvert végétal comme régulateur climatique, on se préoccupe peu des conséquences de la disparition des polinisateurs et d’une manière générale de la perturbation ou disparition des écosystèmes. Bref, j’ai le sentiment que la plupart d’entre-nous ne voient pas beaucoup plus loin que ces mots : balance commerciale, croissance, et que l’on oublie l’essentiel, à savoir que le sort de l’humanité est étroitement lié à son milieu naturel.

  23. Publicité
  24. #19
    Mikj

    Re : Le bioethanol en Guyane Francais

    Citation Envoyé par Roblus Voir le message
    L'ammoniac est un carburant vraiment interessant si est dominè.
    Bonjour

    Surement !
    Le sel Mg(NH3)6Cl2 contient l'equivalent de 1 litre d'ammoniac liquide / dm3 et pese l'equivalent de 2 litres d'ammoniac liquide / dm3 !...
    Le son pression de la vapour à temperature ambiant est seulement 0.002
    bar !
    On peut prendre ce sel avec les mains...
    L'ammoniac peut aussi etre directement utilisè avec le fuel cell(SOFC).


  25. #20
    Ryuujin

    Re : Le bioethanol en Guyane Francaise

    Le biocarburant n’est certainement pas une énergie renouvelable à l’infini pour la simple raison que les sols s’épuisent et finissent par mourir en cas de surexploitation et les engrais chimiques n’y peuvent rien (voir les travaux de Claude Bourguignon)
    10000 ans qu'on cultive certaines terres...

    Les "travaux" de Bourguignon ? Lesquels ? Les quelques publications qu'il a faites il y a plus de 20 ans ? Elles n'abordent pas ce sujet.
    N'allez pas confondre ses travaux scientifiques, et ses prétentions médiatiques.

    Du même tonneau :
    Ce que l’on ignore ou que l’on ne veut pas savoir c’est que les sols cultivables se meurent et deviennent stériles
    Source ? Bourguignon encore ?!?
    C'est pour ça que les sols de Beauce (tout cultivée en biola Beauce, c'est bien connu !) s'enrichissent fortement en matière organique en ce moment.
    Faut pas confondre science et commerce de la peur.
    MrBourguignon n'est pas un scientifique. Lorsqu'il affirme que les sols se meurent etc... (ce qu'il affirme depuis 20 ans déjà, en prédisant la fin proche, c'est dire...) cela n'engage que lui, comme cela n'engage que Paco Rabanne lorsqu'il annonce la fin du monde proche.


    La solution passe peut-être par l’utilisation d’énergies vraiment propres
    Comme ?
    Le solaire n'est pas propre à 100% à cause de la productiond es cellules et batteries pour le stockage, l'hydroélectrique n'est pas propre à cause de sa consommation de béton, et de ses effets sur l'environnement local, l'éolien n'est pas totalement propre à cause de sa conso en béton, des moyens de stockage d'électricité, ou de l'obligation d'utiliser des centrales thermiques en complément...

    Que reste t'il ?!?

    Ce n'est pas l'énergie qui est propre ou non : c'est son moyen de production pour une échelle, et un environnement donné.

  26. #21
    Lekter

    Re : Le bioethanol en Guyane Francaise

    « 10000 ans qu'on cultive certaines terres... »

    Oui, pas de la même manière et avec la même intensité depuis l’invention des engrais chimiques.

    « Elles n'abordent pas ce sujet »

    Elles abordent très précisément le problème de l’épuisement des sols dû aux techniques agricoles modernes qui ne tiennent pas compte de la biologie du sol. Si l’on va faire de la monoculture intensive en vue de produire de l’agrocarburant, il est peu vraisemblable que cela se fasse dans des conditions de gestion à long terme de la qualité du sol.

    « C'est pour ça que les sols de Beauce (tout cultivée en biola Beauce, c'est bien connu !) s'enrichissent fortement en matière organique en ce moment. »

    Source ? l’INRA je suppose, organisme juge et partie, inféodé aux lobbies de l’agrobusiness ?

    « MrBourguignon n'est pas un scientifique. »

    Ah bon ? ingénieur agronome et « ancien » de l’INRA d’où il s’est retiré pour les raisons invoquées précédemment.

    « Faut pas confondre science et commerce de la peur »

    Les intérêts économiques en présence aimeraient bien avoir le monopole « de la science » et parlent assez aisément de « commerce de la peur » ou « d’alarmisme » quand on leur met des bâtons dans les roues. La religion parlait d’hérésie il n’y a pas si longtemps. Les époques se suivent, les grands manitous changent de visage.

    Pour ce qui est du dernier paragraphe tu brasses de l’air, ce sont des lieux communs.

  27. #22
    Démostène

    Cool Re : Le bioethanol en Guyane Francaise

    Citation Envoyé par Ryuujin Voir le message
    ...
    MrBourguignon n'est pas un scientifique.
    ...
    .
    Salut,
    Ca devient lassant que tu dénigres systèmatiquement les scientifiques qui n'ont pas le même avis que toi, étudiant !

    Lien wiki :
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Claude_Bourguignon

    Il me semble bien plus qualifié que toi dans son domaine de prédilection.
    Un peu de respect envers les autres, S.V.P.
    @+
    " Devant l'homme, la forêt, derrière, le désert" Chat-tôt-brillant.

  28. #23
    Roblus

    Re : Le bioethanol en Guyane Francaise

    Citation Envoyé par Lekter Voir le message
    « 10000 ans qu'on cultive certaines terres... »

    Oui, pas de la même manière et avec la même intensité depuis l’invention des engrais chimiques.

    « Elles n'abordent pas ce sujet »

    Elles abordent très précisément le problème de l’épuisement des sols dû aux techniques agricoles modernes qui ne tiennent pas compte de la biologie du sol. Si l’on va faire de la monoculture intensive en vue de produire de l’agrocarburant, il est peu vraisemblable que cela se fasse dans des conditions de gestion à long terme de la qualité du sol.

    « C'est pour ça que les sols de Beauce (tout cultivée en biola Beauce, c'est bien connu !) s'enrichissent fortement en matière organique en ce moment. »

    Source ? l’INRA je suppose, organisme juge et partie, inféodé aux lobbies de l’agrobusiness ?

    « MrBourguignon n'est pas un scientifique. »

    Ah bon ? ingénieur agronome et « ancien » de l’INRA d’où il s’est retiré pour les raisons invoquées précédemment.

    « Faut pas confondre science et commerce de la peur »

    Les intérêts économiques en présence aimeraient bien avoir le monopole « de la science » et parlent assez aisément de « commerce de la peur » ou « d’alarmisme » quand on leur met des bâtons dans les roues. La religion parlait d’hérésie il n’y a pas si longtemps. Les époques se suivent, les grands manitous changent de visage.

    Pour ce qui est du dernier paragraphe tu brasses de l’air, ce sont des lieux communs.
    La Guyane est fertile !!!
    Les fleuves... de la Guyane Francaise charrient beaucoup de limon !...
    Je crois que c'est suffisant pour toute la France...

  29. #24
    Lekter

    Re : Le bioethanol en Guyane Francaise

    Roblus, la Guyane est recouverte dans sa majorité par une luxuriante forêt équatoriale humide. Cette apparente « richesse » ne doit pas faire oublier l’extrême fragilité de son sol dont la couche arable est très fine et sensible à l’érosion (c’est le cas de toutes les forêts équatoriales d’ailleurs) Dans ces régions, les précipitations sont d’une abondance et d’une violence inouïes, provoquant un lessivage du sol rapide dès que le couvert végétal est supprimé (déforestation). En outre l’érosion solaire et éolienne est importante.

    Se répète inlassablement la « Chronique d’une mort annoncée » pour les sols (et biotopes) sous ces latitudes : on rase la forêt primaire (écosystèmes incomparables et pratiquement inconnus) pour dégager de l’espace cultivable - on récupère qqs essences pour la vente de bois exotique, tout le reste est brûlé. On cultive alors… la première récolte est bonne, les suivantes connaissent une très forte dégradation. En 3 ou 4 ans le sol devient inutilisable, on fait alors de l’élevage ce qui finit d’éroder le sol. Ensuite on n’a plus qu’à raser une autre portion de forêt pour recommencer le massacre. Quand on sait les sources de connaissances dont regorgent ces écosystèmes presque « inexplorés » scientifiquement, et le caractère éphémère et éminemment destructeur de l’exploitation de ces sols, on se dit que quelque chose ne tourne pas rond.

    Puisque tu mentionnes les fleuves de Guyane, ne te fais pas d’illusions : ils sont là parce que la forêt est là. Ils s’assècheront au même rythme que l’on déforestera ces zones. Pour info, l’Amazone a atteint son niveau inférieur historique il y a peu.

  30. Publicité
  31. #25
    Roblus

    Re : Le bioethanol en Guyane Francaise

    Citation Envoyé par Lekter Voir le message
    Roblus, la Guyane est recouverte dans sa majorité par une luxuriante forêt équatoriale humide. Cette apparente « richesse » ne doit pas faire oublier l’extrême fragilité de son sol dont la couche arable est très fine et sensible à l’érosion (c’est le cas de toutes les forêts équatoriales d’ailleurs) Dans ces régions, les précipitations sont d’une abondance et d’une violence inouïes, provoquant un lessivage du sol rapide dès que le couvert végétal est supprimé (déforestation). En outre l’érosion solaire et éolienne est importante.

    Se répète inlassablement la « Chronique d’une mort annoncée » pour les sols (et biotopes) sous ces latitudes : on rase la forêt primaire (écosystèmes incomparables et pratiquement inconnus) pour dégager de l’espace cultivable - on récupère qqs essences pour la vente de bois exotique, tout le reste est brûlé. On cultive alors… la première récolte est bonne, les suivantes connaissent une très forte dégradation. En 3 ou 4 ans le sol devient inutilisable, on fait alors de l’élevage ce qui finit d’éroder le sol. Ensuite on n’a plus qu’à raser une autre portion de forêt pour recommencer le massacre. Quand on sait les sources de connaissances dont regorgent ces écosystèmes presque « inexplorés » scientifiquement, et le caractère éphémère et éminemment destructeur de l’exploitation de ces sols, on se dit que quelque chose ne tourne pas rond.

    Puisque tu mentionnes les fleuves de Guyane, ne te fais pas d’illusions : ils sont là parce que la forêt est là. Ils s’assècheront au même rythme que l’on déforestera ces zones. Pour info, l’Amazone a atteint son niveau inférieur historique il y a peu.

    La experimentation peut donner des risultats interessants...
    Par exemple, l'inondation artificiel periodique... peut resoudre le probleme de l'erosion des sols et de la fertilisation...
    La technique agricole aujourd'hui est aussi intelligent !...


  32. #26
    Ryuujin

    Re : Le bioethanol en Guyane Francaise

    Oui, pas de la même manière et avec la même intensité depuis l’invention des engrais chimiques.
    en effet : avant, c'était pire. On épuisait vraiment les sols. L'invention d'abord des rotations avec légumineuses, puis des engrais a fait exploser les rendements, pourquoi à votre avis ?


    Elles abordent très précisément le problème de l’épuisement des sols dû aux techniques agricoles modernes qui ne tiennent pas compte de la biologie du sol. Si l’on va faire de la monoculture intensive en vue de produire de l’agrocarburant, il est peu vraisemblable que cela se fasse dans des conditions de gestion à long terme de la qualité du sol.
    Les avez-vous lues ?

    Les voilà :
    http://www.springerlink.com/content/368730215j70xq45/
    http://md1.csa.com/partners/viewreco...&setcookie=yes
    http://md1.csa.com/partners/viewreco...&setcookie=yes
    http://cat.inist.fr/?aModele=afficheN&cpsidt=7702956
    http://cat.inist.fr/?aModele=afficheN&cpsidt=7676738

    Des publis sur la dénitrifications uniquement.
    AUCUNE publication scientifique sur l'usure des sol ou quoi que ce soit dans le genre.
    Faudrait voir à pas trop se moquer de la gueules des gens non plus...


    Source ? l’INRA je suppose, organisme juge et partie, inféodé aux lobbies de l’agrobusiness ?
    Bah voyons...
    Nop, l'INRA est "inféodé" à l'état : ses chercheurs sont tous fonctionnaires.
    Ceci dit, non, c'est pas l'INRA, c'est l'IFEN.

    Et l'INRA est 100 fois moins juge et parti que Bourguignon, qui vit de la vente d'analyse de sol...


    Ah bon ? ingénieur agronome et « ancien » de l’INRA d’où il s’est retiré pour les raisons invoquées précédemment.
    ingénieur<>scientifique.
    On peut être ingénieur sans être scientifique, et vice-versa. C'est précisément le cas de Bourguignon : il est ingénieur agronome de formation, mais pas scientifique.


    Les intérêts économiques en présence aimeraient bien avoir le monopole « de la science » et parlent assez aisément de « commerce de la peur » ou « d’alarmisme » quand on leur met des bâtons dans les roues.
    Ce n'est pas sur des critères politique qu'on défini un contenu scientifique, mais sur des critères de scientificité.
    en l'occurence :
    1) l'affirmation est-elle réfutable (accessible à la logique et à l'expérience) ?
    2) l'affirmation est-elle démontrée par la plus pure et simple logique ?

    Vous pouvez dire et croire ce qui vous chante, quelque soit la personne qui le dit, cela reste vrai : les affirmation de Bourguignon concernant les sols ne sont pas scientifiques.
    Elles ne sont ni testables, ni démontrée.Bourguignon n'a même jamais cherché à les démontrer.

    Mais par contre, il a ouvert une petite boite privée qui vend de l'analyse de sol...
    "les sols se meurent ! venez chez moi vérifier que les votres sont encore en vie !!".
    Un bête argument marketing.


    Pour ce qui est du dernier paragraphe tu brasses de l’air, ce sont des lieux communs
    visiblement, non, puisque même ces lieux communs, vous ne semblez pas les avoir assimilés.


    Ca devient lassant que tu dénigres systèmatiquement les scientifiques qui n'ont pas le même avis que toi, étudiant !

    Lien wiki
    Ce n'est pas le CV qui fait la compétence.
    Mr Bourguignon n'ayant jamais mené la moindre étude sur le "dépérissement des sols", tout ce qu'il a en la matière, c'est sa formation d'ingénieur.

    Bof. Pour y être, un ingénieur de l'INA qui clame que les sols se meurent, ça me fait bien rigoler.

    Surtout quant son gagne-pain est la vente d'analyses de sols à des agriculteurs inquiets.


    La experimentation peut donner des risultats interessants...
    Par exemple, l'inondation artificiel periodique... peut resoudre le probleme de l'erosion des sols et de la fertilisation...
    La technique agricole aujourd'hui est aussi intelligent !...
    Ouais, bah on en reparlera quand la Guyane saura déjà produire de quoi se nourrir elle, sans importer des légumes de métropole par avion.

    Après on pourra voir si elle peut faire des biocarburants, n'est-ce pas ?

  33. #27
    Lekter

    Re : Le bioethanol en Guyane Francaise

    Ta méthode semble consister à disqualifier tes contradicteurs plutôt que leur argumentation ce qui ne me paraît pas être une démarche scientifique de première qualité. J’ai l’impression d’un étudiant qui fait ses gammes, fort de convictions inébranlables récemment acquises et « impatient de conquérir le Monde ».

    L’ « explosion des rendements » n’indique rien : le changement des techniques d’exploitation peut « booster » les rendements sur le court terme (qqs décennies) et détruire le sol sur le long terme, ce n’est pas difficile à comprendre. (pense aux amphétamines chez l’homme)

    J’ai lu qqs publications de CB en effet et elles confirment très exactement ce que je peux observer sur le terrain. Gageons que ta connaissance des sols n’est pas que livresque et que, comme moi, tu es en contact quotidien avec la terre.
    Ce que CB met en relief c’est avant tout que le sol n’est pas une matière inerte dont on peut compenser les carences par des ajouts (engrais chimique) mais fonctionne exactement comme un écosystème (c’en est un). Les échanges chimiques utiles aux plantes s’opèrent par le biais microbien. Le sol est aéré, brassé par des microorganismes qui sont éliminés par les pesticides. Les sols sous perfusion sont des sols qui s’étiolent. L’application des techniques agricoles « modernes » sur des sols un peu fragiles en montre leurs limites : au bout de qqs années ces sols sont inutilisables et abandonnés. Il n’y a pas de solution miracle : il faut restituer au sol la matière organique qu’on lui prélève et lui laisser le temps de « respirer »

    L’INRA est inféodé à l’État… donc aux intérêts économiques en présence. Il me semble qu’un certain désastre aux Antilles est encore trop présent dans les esprits pour qu’on « prenne les gens pour des cons » comme tu dis.
    Tu sembles un peu naïf et idéaliste. Crois-tu vraiment que dans un système basé sur l’économie de marché, les études scientifiques soient toutes indépendantes ?

    « 2) l'affirmation est-elle démontrée par la plus pure et simple logique ? »

    La plus pure et simple logique consiste déjà à comparer l’état d’une terre agricole avec l’état d’une terre non exploitée en un endroit donné. Il n’y a pas photo.

    « les affirmation de Bourguignon concernant les sols ne sont pas scientifiques.
    Elles ne sont ni testables, ni démontrée.Bourguignon n'a même jamais cherché à les démontrer. »

    Tout ceci semble très péremptoire et relève plus d’une conviction a priori que d’une démonstration.

    « Surtout quant son gagne-pain est la vente d'analyses de sols à des agriculteurs inquiets. »

    Des agriculteurs « inquiets » ? mais alors, c’est que la situation n’est pas aussi idyllique que tu le prétends.

  34. #28
    Roblus

    Re : Le bioethanol en Guyane Francais

    Citation Envoyé par Mikj Voir le message
    Bonjour

    Surement !
    Le sel Mg(NH3)6Cl2 contient l'equivalent de 1 litre d'ammoniac liquide / dm3 et pese l'equivalent de 2 litres d'ammoniac liquide / dm3 !...
    Le son pression de la vapour à temperature ambiant est seulement 0.002
    bar !
    On peut prendre ce sel avec les mains...
    L'ammoniac peut aussi etre directement utilisè avec le fuel cell(SOFC).



    Vraiment interessant.
    Le sel Mg(NH3)6Cl2 semble... formidable !
    1 dm3 de ce sel contient 1 dm3 d'ammoniac liquide !
    C'est la configuration chimie.

    Surement l'aviation peut utiliser l'hydrogene de l'ammoniac...
    L'hydrogene est le meilleur carburant pour l'aviation...


  35. #29
    Ryuujin

    Re : Le bioethanol en Guyane Francaise

    Ta méthode semble consister à disqualifier tes contradicteurs plutôt que leur argumentation ce qui ne me paraît pas être une démarche scientifique de première qualité
    non.

    Je te rappelle simplement que Bourguignon n'a AUCUNE argumentation scientifique.
    Son argumentation scientifique, il la déploie dans ses publications. Et elles ne portent pas sur le sujet.

    Lorsqu'il affirme que les sols dépérissent, il n'en apporte AUCUNE preuve.


    L’ « explosion des rendements » n’indique rien : le changement des techniques d’exploitation peut « booster » les rendements sur le court terme (qqs décennies) et détruire le sol sur le long terme, ce n’est pas difficile à comprendre. (pense aux amphétamines chez l’homme)
    Puisque visiblement tu n'y comprends rien, on va faire un peu "d'agriculture pour les nuls".

    Les plantes que tu sème extraient des éléments minéraux du sol, et les utilisent pour produire des protéines.
    Lorsque tu récoltes, tu prélève de ces protéines, sucres etc...tirés du sol.
    Donc à long terme, les sols s'épuisent. Notamment en azote.

    Voilà comment on épuise un sol : en le cultivant sans remplacer les minéraux que l'on prélève.

    Pour remplacer cet azote prélevé, pas 36 solutions : il faut en apporter.
    Par exemple, sous forme d'engrais, chimique, ou organique.
    Dire que l'usage d'engrais appauvrissent les sols, c'est dire que manger affame : ça n'a aucun sens.

    Autre façon d'apporter de l'azote : cultiver des plantes qui fixent l'azote de l'air sous des formes minérales. Mais cela ne règle pas le problème du fer, du calcium, du phosphate etc...etc... qu'il faut de toute façon apporter au fur et à mesure qu'on en extrait.


    J’ai lu qqs publications de CB en effet et elles confirment très exactement ce que je peux observer sur le terrain.
    bah voyons...
    Quelle publication, quelle ligne, quel constat stp ?
    Je te les ai toutes citées, tu peux me dire de quel lien tu parles ?

    C'est facile de balancer n'importe quoi dans le vide. Toutes ses publis sont là : alors maintenant fais l'effort de sourcer correctement tes affirmations.


    L’application des techniques agricoles « modernes » sur des sols un peu fragiles en montre leurs limites : au bout de qqs années ces sols sont inutilisables et abandonnés. Il n’y a pas de solution miracle : il faut restituer au sol la matière organique qu’on lui prélève et lui laisser le temps de « respirer »
    1) aucune des publications scientifiques de Bourguignon ne démontrent cela.
    Par contre, c'est le travail de quantité d'autres chercheurs qui n'ont pas arrêté la science dans les années 80 pour vendre des analyses de sol, mais qui ont cherché des moyens d'enrichir les sols en matière organique.
    Et EUX ont des résultats, puisque les sols de Beauce en étant toujours cultivés de façon intensive ont un bilan en matière organique largement positif sur les 5 dernières années.


    L’INRA est inféodé à l’État… donc aux intérêts économiques en présence. Il me semble qu’un certain désastre aux Antilles est encore trop présent dans les esprits pour qu’on « prenne les gens pour des cons » comme tu dis.
    MDR.
    Et quel est le rapport entre l'utilisation massive d'un pesticide interdit dans les Antilles, et l'INRA ?
    Aucun, bien entendu, mais ça fait cool de sous-entendre le contraire, comme un argument massue !

    L'INRA est un institut de fonctionnaires, qui reçoivent leurs salaires quoi qu'ils trouvent. Ton argument est donc complètement bidon.

    D'autant plus que qui sont les scientifiques qui construisent vraiment des méthodes d'évaluation des sols, qui évaluent les pesticides, et mettent en évidence les effets négatifs de certains sur l'environnement, qui testent différentes pratiques, etc...etc...?
    chez Bourguignon ?

    Nope : lui se contente de vendre du diagnostic sur analyse de sol aux agriculteurs.

    Ils sont à l'INRA.
    C'est facile de cracher sur ceux qui bossent...quant on profite du système...


    La plus pure et simple logique consiste déjà à comparer l’état d’une terre agricole avec l’état d’une terre non exploitée en un endroit donné. Il n’y a pas photo.
    Bah voyons...
    C'est un peu comme si tu disais "c'est bidon : il suffit de comparer une vache d'élevage et un zébu !!"...

    Sur quels critères tu fais la comparaison ?

    Qu'est-ce qui te fait dire que telle ou telle différence est négative ?

    Tu parles d'une argumentation ! La principale différence entre une terre exploitée, et une terre non exploitée, c'est qu'une terre exploitée nourrit 8 personnes par agriculteur qui l'exploite, une terre non-exploitée, personne...


    Tout ceci semble très péremptoire et relève plus d’une conviction a priori que d’une démonstration.
    Bah voyosn, tu veux que je démontre que Bourguignon ne démontre rien !
    Inversion de la charge de la preuve !

    C'est à toi de démontrer ce que tu affirmes.
    Tu crois qu'il suffit de dire "Untel l'a bien prouvé", et hop, tout le monde dit Amen ?

    On est sur un forum scientifique. La base de toute discussion ici, c'est que c'est à CHACUN de prouver ce qu'il affirme.


    Des agriculteurs « inquiets » ? mais alors, c’est que la situation n’est pas aussi idyllique que tu le prétends.
    Il est facile de faire peur aux gens. Par exemple, d'inventer des maux...

    Tu crois vraiment ce type quant il affirme que dans 10 ans, toutes les terres seront morte...et quand il le fait depuis 20 ans ?!?

  36. #30
    Mikj

    Re : Le bioethanol en Guyane Francaise

    Citation Envoyé par Roblus Voir le message
    La experimentation peut donner des risultats interessants...
    Par exemple, l'inondation artificiel periodique... peut resoudre le probleme de l'erosion des sols et de la fertilisation...
    La technique agricole aujourd'hui est aussi intelligent !...

    C'est vrai...

Page 1 sur 2 1 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. [Autres] [GUYANE] Contact
    Par gizmo3d dans le forum Stages
    Réponses: 0
    Dernier message: 17/11/2007, 09h11
  2. Rainette de Guyane
    Par chrisgir dans le forum Identification des espèces animales ou végétales
    Réponses: 2
    Dernier message: 20/09/2007, 10h12
  3. invertébrés aquatiques de la Guyane Française et biostatistiques
    Par simon-en-Guyane dans le forum Mathématiques du supérieur
    Réponses: 1
    Dernier message: 18/07/2006, 14h39
  4. invertébrés aquatiques de Guyane française et biostatistique
    Par simon-en-Guyane dans le forum Biologie
    Réponses: 0
    Dernier message: 18/07/2006, 14h29
  5. Orpailleurs de Guyane française
    Par Jacques dans le forum [ARCHIVE] Vos liens sur le net
    Réponses: 0
    Dernier message: 04/08/2004, 18h36