Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 8 sur 8

Réflexion sur la faisabilité d'un éclairage



  1. #1
    clasou

    Réflexion sur la faisabilité d'un éclairage

    Bonjour,
    Premiére intervention et j'espéres être dans la bonne rubrique.
    Si c'est long ,c'est que je pense que si je pose par morceaux ,l'idée générale va ne plus être celle a laquelle je pense.
    Donc a force de lire des post et des expériences ,des idées ont germées,mais il y a certainement des incohérences,
    et donc ou vous pouvez me répondre sur l'ensemble ou une partie.

    Une batterie de voiture:
    ________________________
    J'en ai une ancienne est apparemment avec un module de chez conrad ,ou en vidant l'acide et en faisant du rinçage(idée simplifié)
    en la remplissant par de l'acide sulfurique (a trouver) et complément d'eau(pourcentage a trouver)elle serait comme neuve puisque l'acide n'attaquerai pas le plomb.
    et donc renouvelable tant que l'enveloppe tiens?

    Donc peut être plus "écolo" que les piles rechargeables qui aprés un nombre de cycle ne peuvent être remise en état.

    But de la comparaison une source d'énergie de 12v.

    Panneaux solaire:
    _________________
    J'ai donc acheté une valise solaire chez "supermarché" a 49 euros annoncé 13 watt environ entre 750 et 1000 ma.
    Premier test autour de 650.
    Lu sur post prix prohibitif et rendement catastrophique et puissance ne fournit même pas pour une ampoule.

    Points lumineux:
    ________________
    Piéces à éclairer en incandescent environ 160 watts

    Ampoules incandescente "edf" mais ça ne peut pas fonctionné.grosse consommatrice
    Ampoules basse conso ,pour le moment deux fois 15 watts pas terrible du point de vue luminosité ,et vu le post sur le fait que c'est a vapeur de mercure et le risque de toxicité
    elle sont condamnées sous peu.

    Leds:
    _____
    donc celle a haute luminosité nécessite environ 3v ,donc pouvant être regroupé par 4 total a peu prés 120 ma, si je prends le panneaux qui fournit autour de 650 disont
    que je pourrai avoir environ 5 points pour un total de 600ma.
    Si on prend le fait qu'il y a au moins deux fois plus d'heures de productions que d'utilisation on pourrait doublé le nombre de point pour ne pas être en surconsommation /jour production.
    Reste a savoir si des spots ou systeme fait maison ,pourrait être comparé a mes ampoules basse conso.
    Soucis ,j'ai lu aussi et c'est marqué sur des emballages que c'est leds ne doivent (blanche ou bleu) pas être regardable en direct (spectre).

    la réflexion est aussi basée sur une torche dynamo à la mode ,qui fonctionne avec 3 led pile 3.7v et 35 ma.

    merci de m'avoir lu
    claude

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    marsan09

    Re : Réflexion sur la faisabilité d'un éclairage

    bonjour,
    si la batterie est morte ce n'est pas la faute de l'acide sulfurique, ça ne sert à rien de le changer.
    13W pour 49 euros ne me semble pas prohibitif, on peut en mettre plusieurs en parallèle.
    Les meilleures ampoules actuellement sont celles à basse conso, la quantité de mercure à l'intérieur est minime.
    Les éclairages à petites Leds ne conviennent pas sauf pour des cas particuliers, mais pas par exemple pour lire.
    Les leds nécessitent environ 3,5V et peuvent être groupées par 3 en série mais avec un montage (voir forum électronique).

  4. #3
    clasou

    Re : Réflexion sur la faisabilité d'un éclairage

    Bonjour et merci pour la réponse.
    Pour ce qui est du prix de la valise ,oui conrad la vend au moins 90 euros, donc ça va de plus pour le moment c'est pour faire des test.
    Pour ce qui est de la batterie ,d'aprés ce que j'ai trouvé la cause est le sulfate
    et donc nettoyer les cellules avec de l'edta(e385) et de l'eau distillé ou déminéralisé a 50 degrés ,laissé agir pendant 2 heures.

    Aussi ça serait l'acide qui perdrait disons c'est propriétés mais pas le plomb qui resterai stable.

    Pour ce qui est des led ,j'en ai ou il faut environ 12ma et une tension de 2volts.
    Mais j'en ai vu (conrad) autour de 3.6v mais 30ma.

    ça ne serait que dans un but d'éclairage,et je n'en suis qu'au début de mes essais
    a+claude

  5. #4
    chatelot16

    Re : Réflexion sur la faisabilité d'un éclairage

    il n'y a pas que le sulfate qui met en panne les batterie au plomb , si il suffisait de desulfater ca serait trop beau !

    souvent les vieilles batterie ont une grosse autodecharge et gaspillent le courant de charge en fesant des bulles avant d'etre pleine : ce n'est pas le sulfate qui en est la cause

    http://pagesperso-orange.fr/xcotton/...ulateur_Pb.pdf
    j'ai vu sur ce site que les partie dure de la batterie sont en plomb a l'antimoine : quand l'antimoine pollue le plomb actif , la batterie marche de plus en plus mal

    pour avoir des batterie a haut rendement et longue durée de vie il faudrait faire des batterie en plomb pur comme elle ont été inventé par gaston planté : c'etait juste 4fois plus lourd que les batterie moderne , mais le rendement et la durée de vie etait meilleur , la capacité augmente regulierement de charge en charge jusqu'a ce que toute l'epaisseur des plaques de plomb soit transformé en matiere active : c'est donc juste avant d'etre morte que la batterie est la meilleure

  6. #5
    marsan09

    Re : Réflexion sur la faisabilité d'un éclairage

    bonjour,
    je suis intéressé par la manip sur les batteries, mais j'ai des doutes sur le résultat. Je change des batteries régulièrement, j'en ai encore deux (160A.h) qui attendent d'être portées au recyclage.
    Les diodes haute luminosité ont une tension de 3.5V et consomment 20mA. Elles doivent être montées par 3 en série avec une résistance de protection de valeur R = (12 - 3*3,5) / 0,020, par exemple 75ohms.
    Dans la pratique, il vaut mieux faire un essai avec des valeurs approchées, le problème étant que la batterie chargée a une tension de 13,6V qui descend assez vite à 12V.
    On peut mettre des ensembles 3diodes + R en parallèle.
    Pour fixer les idées, la conso de 4 ensembles en parallèle sera d'environ 1W.
    Problème la couleur de lumière est mauvaise car trop bleutée.
    Bon courage pour la suite.

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    clasou

    Re : Réflexion sur la faisabilité d'un éclairage

    Merci pour la réponse est le lien,
    Je me doute que ce n'est pas aussi facile ,bien qu'étant dans un monde commercial on voit de tous et il est plus facile de jeter et moins prise de tête aussi.
    J'ai souvenir d'un garage qui m'as dis alternateur mort,perdu pour perdu j'ai démonter une soudure du triphasé avait cassé.

    Sinon j'ai trouvé ce lien.
    http://www.abcelectronique.com/forum...0&page=3&pp=10
    Maintenant mon soucis pour essayer et de trouvé de l'edta(e385) qui apparemment dissoudrer le sulfate de plomb.
    Mais les drogueries par chez moi en ont pas et ne connaisse pas.Mais peut être
    qu'il existe sous une autre forme ou dénomination.
    Apparemment d'un point de vue électronique sur une certaine fréquence il serait fragmenter et serait empécher de se "recoller".
    Mais dans ce cas la ne serait il pas mieux de vider l'acide et d'en remettre du neuf.
    Apparemment il faudrait de l'acide a 32degré,mais on en trouve a 28 et 66.
    merci d'avance pour les réponses et ou explcations.
    claude

  9. Publicité
  10. #7
    chatelot16

    Re : Réflexion sur la faisabilité d'un éclairage

    a l'epoque des anciennes batterie plus solide qu'aujourd'hui , on les desulfatait tous simplement en les chargant et dechargant plusieurs fois en ayant remplacé l'acide par de l'eau : au fur et a mesure que le sulfate disparait le taux d'acide remonte

    au contraire ajouter de l'acide agrave la sulfatation : pour une batterie fixe toujours utilisé a faible puissance , je pense qu'on augmente la duré de vie en y mettant un electrolyte moins concentré que d'origine

  11. #8
    clasou

    Smile Re : Réflexion sur la faisabilité d'un éclairage

    D'accord avec toi ,mais je ne pense pas que rajouté de l'eau améliore le rendement de cette dernière.
    Donc si ce que j'ai lu est bon.
    L'acide sulfurique ne dégrade pas le plomb ,par contre par réaction du sulfate se crée et se dépose.

    Et deux façon de le supprimer,
    L'EDTA qui le rendrai soluble (posé une question dessus forum chimie ,mais rien pour le moment).
    Et la fréquence électronique qui le morcellerai et ou le détacherai.
    Ce qui permettrai de vider la batterie et en exagérant de se retrouver avec une batterie presque sortant d'usineJe sais!!!!!

    Et a ce moment de remettre de l'acide neuf donc a 32degré baumé et non de remettre l'ancien filtré et compensé .Ce qui augmenterai peut être le degré.

    d'aprés le lien que je t'ai donné les russes et les américain connaisse ce procédé de puis longtemps ,doncpourquoi pas nous.

    Humour :c'est vrai que nous on as les nuages radioactif qui respecte les frontières.
    claude

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. Commande d'un éclairage via télécommande ouverture de porte
    Par ducotam dans le forum Électronique
    Réponses: 0
    Dernier message: 16/02/2008, 00h03
  2. ppe réalisation d'un eclairage par batyterire alimanté sur roue a eau
    Par babpune78520 dans le forum TPE / TIPE et autres travaux
    Réponses: 0
    Dernier message: 19/12/2006, 11h52
  3. Comment installer un eclairagé à la descente d'un store
    Par bojolais dans le forum Électronique
    Réponses: 2
    Dernier message: 02/11/2006, 18h07
  4. Vocabulaire:composée d'une réflexion et d'un homothétie
    Par alcys dans le forum Mathématiques du supérieur
    Réponses: 11
    Dernier message: 09/11/2004, 17h00