Répondre à la discussion
Page 1 sur 2 1 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 32

Chauffage solaire à Toulouse pas rentable




  1. #1
    nenes2

    Chauffage solaire à Toulouse pas rentable

    Bonjour,
    Je souhaite installer un chauffage solaire dans une maison de 120m2, disposant d'un plancher chauffant basse température au gaz de ville exposition SSW, besoin energétique 20 000kWh.
    Le devis d'un installateur diagnostique que les panneaux solaires (10m2) ne fourniraient que 19% des besoins moyenne faite d'octobre à mai (79% pour le CHS) .
    Quelqu'un pourrait-il me renseigner sur ces 19% qui me semblent très faible donc peu rentable par rapport aux chiffres données dans ce forum? Ceci me dissuaderai d'opter pour ce type d'économie d'énergie au profit peut-être d'une PC ou un autre systéme adaptable genre géothermie sur un terrain dispo de 400m2.
    Alors vers quelle solution s'rienter?

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    poulif

    Re : Chauffage solaire à Toulouse pas rentable

    Bonjour,

    PC basse température, tu es déja dans le bon pour passer au solaire. Tes 19% me paraissent aussi très très peu, mais il n'y a pas de solution toute faite en solaire. Quelle est l'inclinaison prévue des panneaux ? L'idéal en chauffage est environ 60°, plein sud évidemment. Actuellement ton ECS est produite par la chaudière gaz, même en été ? Donne un peu plus de détails sur ton installation.

  4. #3
    remyb

    Re : Chauffage solaire à Toulouse pas rentable

    Citation Envoyé par nenes2 Voir le message
    Alors vers quelle solution s'rienter?
    As-tu regarder les solutions de ventilation ? (type Puit Canadien ou VMC double flux)
    Avec l'isolation par l'extérieur, ce sont les solutions qui sont le plus rentables.

    Pour l'eau chaude, le solaire peut être une solution rentable à condition de ne pas chercher à avoir un taux de couverture trop important. En effet, si on recherche un taux de couverture important, on est obligé d'augmenter la surface et la qualité des capteurs (donc le prix explose) pour, au final, ne gagner que quelque % de couverture en plus .
    Alors que, en été, il suffit d'un tuyau peint en noir pour atteindre 50°C !

    Pour faire du chauffage solaire, il faut une orientation optimum, une absence de masquage et avoir réduit son besoin au maximum (si j'ai bien compris, tu es à 20000/120 = 167kWh/m²/an pour chauffage + eau chaude).
    Autre chose, en hiver, il faut donner la priorité pour le chauffage solaire basse température au détriment de l'eau chaude solaire (et faire l'eau chaude avec la chaudière gaz). Cela permet, au final, de récupérer plus d'énergie solaire


  5. #4
    paco038

    Re : Chauffage solaire à Toulouse pas rentable

    Bonjour, j'habite le Vercors, en montagne (38). J'ai fait installé des panneaux solaires, chauffage et eau chaude sanitaire. Après l'hiver, j'ai déchanté. Depuis le mois de novembre, l'installation ne nous a pas chauffé. J'ai payé l'installation 17 000 €. Je suis favorable à toutes ces énergies nouvelles mais calculer la rentabilité. Aujourd'hui, on me dit que le taux est de l'ordre de 20% pour le chauffage. Mais faut-il prendre en compte l'été, auquel cas, le système chauffe 10 % l'été, 5 % le printemps et 5 % l'automne et 0% l'hiver. Quand avons nous besoin de chauffage ? Demandez une étude à votre fournisseur ou installateur avec des garanties inscritent sur la facture. Attention quand vous couplez avec une autre énergie, bois, fioul, gaz... Pourrez-vous connaître avec certitude votre économie ? Faites mentionner l'économie sur la facture car il est trop facile ensuite de dire que le soleil n'était pas au rendez-vous ou que l'hiver a été rude.
    En bref, les énergies renouvelables favorisent notre avenir et celui de nos enfants et j'en suis favorable, mais il ne faut pas que nous les particuliers nous devenions les dindons de la farce.

  6. #5
    Larixd

    Re : Chauffage solaire à Toulouse pas rentable

    Bonjour Paco038,
    je n'habite pas très loin (Dévoluy). Mon chauffage solaire a donné un très bon résultat l'an dernier, mais cette hiver a été lamentable, très froid et très peu de soleil, une installation quasi-inutile. Cependant c'est reparti, le beau temps est là, le rendement solaire est très bon.
    Jamais un installateur ne pourra te garantir la présence du soleil. Il faut savoir accepter les aléas climatiques.
    Libre-penseur cartésien.

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    f6bes

    Re : Chauffage solaire à Toulouse pas rentable

    Bjr Nnenes2,
    Evite les doublons de préférene:
    http://forums.futura-sciences.com/en...able-253f.html

    Je vois que t'as précisé : la surface (10 m2: c'est pas énorme comme surface) ,

    Par contre tu ne dis rien sur le montant des travaux ?

    Bonne journée
    "Ce fut la goutte d'eau de trop qui mit le feu aux poudres!"

  9. #7
    Josianne91

    Re : Chauffage solaire à Toulouse pas rentable

    Bonjour,
    Je mets ma petite pierre à l'édifice. Il est vrai comme le préconisait remyb, avant de créer de l'énergie (PV, solaire thermique, Eolienne, etc.) il est vivement conseillé de commencer par économiser de l'énergie. Cela passe par l'isolation, la ventilation et bien sur les habitudes de consommation.
    Pour ce qui est du solaire thermique comme évoqué ici, je préconise dans ce genre d'installation un pompe à chaleur solaire. Pour schématiser, il s'agit d'une PAC complé à des panneau solaire. Lorsque que le soleil n'est pas au rendez vous la PAC prend le relais.
    à bientôt

  10. Publicité
  11. #8
    kinou59

    Re : Chauffage solaire à Toulouse pas rentable

    Si les besoins de 20 000 kWh ne correspondent qu'au chauffage, celà semble élevé pour 120 m² d'autant plus à Toulouse.
    Avant d'envisager une solution EnR, regardez du coté de l'isolation, de la régulation. Sur un plancher Basse T°, le passage à une chaudière condensation peut permettre de gagner à minima 10%
    Les solutions PAC Air/Eau peuvent également être une bonne solution.
    De mon coté, je ne crois pas trop au solaire pour le chauffage car les besoins et les capacités de production ne sont pas simultanés: solaire plutôt en été (d'où l'inclinaison à 60° indiqué par poulif et besoin chauffage en hiver).

  12. #9
    remyb

    Re : Chauffage solaire à Toulouse pas rentable

    Citation Envoyé par nenes2 Voir le message
    exposition SSW
    Tant pis si je parrais trop insistant...
    Pour du chauffage, il faut une orientation optimum ET une inclinaison optimum (si je me trompe pas, à Toulouse, les toitures sont faiblement inclinées, donc production nulle en hivers...).
    Citation Envoyé par Josianne91 Voir le message
    Pour schématiser, il s'agit d'une PAC complé à des panneau solaire. Lorsque que le soleil n'est pas au rendez vous la PAC prend le relais.
    Surtout pas.
    Je passe le coté non écologie de la PAC, r17777 la fais beaucoup mieux que moi :
    http://forums.futura-sciences.com/en...ml#post2207959

    Le mariage PAC air/x + solaire est le pire possible !
    Quand il y a du soleil, la PAC ne sert à rien.
    Quand il y a peu de soleil (au milieu de l'hiver), c'est aussi le moment ou il faut le plus froid, donc, justement le moment ou une PAC air/x aura un rendement médiocre !

  13. #10
    Larixd

    Re : Chauffage solaire à Toulouse pas rentable

    Citation Envoyé par kinou59 Voir le message
    De mon coté, je ne crois pas trop au solaire pour le chauffage car les besoins et les capacités de production ne sont pas simultanés
    C'est bien pourquoi il faut une installation avec grosse inertie thermique : plancher chauffant épais (au moins 20~25cm) et/ou un ballon de stockage. Dans ces conditions, pas de pb, ça marche.
    Libre-penseur cartésien.

  14. #11
    remyb

    Re : Chauffage solaire à Toulouse pas rentable

    Citation Envoyé par Larixd Voir le message
    C'est bien pourquoi il faut une installation avec grosse inertie thermique
    Une variante (mais quasi impossible en rénovation), c'est le stockage intersaison, type tunnel de galet enterré sous la maison.
    Cela permet d'obtenir une énorme inertie et un déphasage de quelques mois (2m de terre = 3 à 4 mois de déphasage)

  15. #12
    nenes2

    Re : Chauffage solaire à Toulouse pas rentable

    Bonjour,
    Effectivement l'eau chaude sanitaire est au gaz de ville comme ma chaudière basse température pour le chauffahe. Pour l'inclinaison possible des capteurs, la pênte toiture est à 20° je suppose que l'installateur les oriebtera au mieux.
    Merci pour tes conseils. très cordialement à toi.

  16. #13
    nenes2

    Re : Chauffage solaire à Toulouse pas rentable

    bonsoir,
    Désolé mais qu'est-ce le systéme "puit canadien" ou VMC "double flux"?
    remyb écrit: "priorité au chauffage solaire basse température au détriment de l'eau chaude sanitaire" Veut-il dire OK pour le chauffage solaire mais pas pour l'eau chaude sanitaire en même temps?
    Donc Paco38 précise que le chauffage solaire n'est pas rentable , Larixd que oui dans la même région!
    Là je commence à être perdu, d'autres utilisateurs du chauffage solaire pourraient-ils me donner leur avis?
    Merci à vous.

  17. #14
    remyb

    Re : Chauffage solaire à Toulouse pas rentable

    Citation Envoyé par nenes2 Voir le message
    Pour l'inclinaison possible des capteurs, la pênte toiture est à 20° je suppose que l'installateur les oriebtera au mieux.
    Avec une inclinaison de 20°, c'est impossible de faire du chauffage...
    Il vaut mieux une implantation en façade sud (90° d'inclinaison) !

    Citation Envoyé par nenes2 Voir le message
    remyb écrit: "priorité au chauffage solaire basse température au détriment de l'eau chaude sanitaire" Veut-il dire OK pour le chauffage solaire mais pas pour l'eau chaude sanitaire en même temps?
    Ce que je veux dire, c'est qu'en hiver, il n'y aura pas assez de soleil pour faire à la fois le chauffage et l'eau chaude. Dans cette situation, il vaut mieux faire le chauffage avec le soleil, et utiliser l'appoint pour faire l'eau chaude.
    En effet, le rendement des capteurs solaires est fonction de la différence de température entre la température de l'eau et l'air extérieur.
    Pour le chauffage basse température, il suffit de 35°C (soit une 30°C par rapport à l'air extérieur)
    Pour l'eau chaude, il faut monté à 55°C (soit un 50°C par rapport à l'air extérieur).
    Voici un graphique issus du site http://www.alpilles-solaires.fr/ qui présente le rendement en fonction de la différence de température pour divers capteurs solaire thermique


    Le gaz de ville ayant une température de combustion très élevé, chauffer à 35°C ou 55°C ne change par énormément le rendement...

  18. #15
    paco038

    Re : Chauffage solaire à Toulouse pas rentable

    Bonjour, hier vendredi 27/02, le soleil a brillé de 8h30 à 17h. Le ballon de 1000 litres est monté à 26°. Le représentant m'avait dit que le ballon chaufferait en 3 h00. J'habite à 1000m. Mes toits sont plein sud et inclinés à 37° ou 70%. J'ai une résille eau au plancher.
    Je ne suis pas contre le chauffage solaire ou autre énergie nouvelle. Je veux simplement mettre en garde les particuliers comme moi qui veulent participer à la préservation de la planète. Tant mieux si ça marche à Dévoluy. Mais le but est aussi de faire des économies. J'ai demandé l'expert de Qualit'ENR pour vérifier l'installation. Si vous le souhaitez, je vous tiendrez au courant.

  19. #16
    Larixd

    Re : Chauffage solaire à Toulouse pas rentable

    Bonjour,
    J'habite pour ma part à1400m. Ces jours-ci mon ballon de 600l est monté à plus de 40°C avec 9m² de panneaux ordinaires, orientés plein sud, inclinés à 45°. Il semble donc qu'il y ait un pb dans l'installation de paco38. Par ailleurs, j'ai pu constater qu'au cœur de l'hiver, l'utilisation d'un ballon tampon était une erreur, il vaut beaucoup mieux faire du PSD (envoyer directement l'eau des capteurs dans le plancher sans passer par un ballon intermédiaire). Ces jours-ci, mon chauffage était 100% solaire, mais cette proportion n'était que de quelques % de la mi-Octobre à la mi-Février en raison des conditions météo désastreuses.
    Libre-penseur cartésien.

  20. #17
    Larixd

    Re : Chauffage solaire à Toulouse pas rentable

    Citation Envoyé par remyb Voir le message
    le stockage intersaison, type tunnel de galet enterré sous la maison.
    Cela permet d'obtenir une énorme inertie et un déphasage de quelques mois (2m de terre = 3 à 4 mois de déphasage)
    Voilà qui m'intéresse, je ne connaissais pas, peux-tu m'indiquer où je pourrais trouver plus de précisions sur ce système ?
    Merci.
    Une chose cependant me surprend : les galets, pourquoi ? Ils ont une capacité de stockage thermique moitié moindre que l'eau.
    Libre-penseur cartésien.

  21. #18
    paco038

    Re : Chauffage solaire à Toulouse pas rentable

    Bonjour,
    Larixd, comment est-ce possible de faire qu'un circuit des panneaux solaires au plancher ? L'installation comprend l'Eau Chaude Sanitaire et les radiateurs à l'étage. Donc il fallait bien un ballon de rétention qui chauffe et qui alimente les trois ? Merci de me répondre

  22. #19
    Larixd

    Re : Chauffage solaire à Toulouse pas rentable

    À paco38,
    La solution que j'ai adoptée est la suivante : l'eau des capteurs alimente le plancher en passant par la chaudière d'appoint. Celle-ci ne se met donc en route que lorsque l'eau venant des capteurs est inférieur à un seuil donné (mettons 30°C). Quant au ballon ECS il est réchauffé par cette même chaudière en thermosiphon. Passé le gros de l'hiver, cette solution ne convient plus et l'eau des capteurs est alors redirigée non plus vers la chaudière, mais vers le ballon.
    Cette courte explication est sans doute insuffisemment claire mais si tu le souhaites, je peux t'envoyer le schéma de principe par MP.
    D'autre part, je crains que ce ne soit pas adaptable avec un circuit comprenant des radiateurs qui nécessitent de l'eau plus chaude.
    Libre-penseur cartésien.

  23. #20
    remyb

    Re : Chauffage solaire à Toulouse pas rentable

    Citation Envoyé par Larixd Voir le message
    Une chose cependant me surprend : les galets, pourquoi ? Ils ont une capacité de stockage thermique moitié moindre que l'eau.
    Dans le principe des tunnels de galet, la chaleur n'est pas stocké dans les gallets, mais dans les quelques tonnes de terre qui entoure le tunnel. Pour le même volume (ou poids), la capacité thermique est certes plus faible que celle de l'eau, mais comme il y en a beaucoup BEAUCOUP de terre... au final, la quantité de chaleur stockée est très importante.
    Cela permet, en été, de stocker de la chaleur pour l'automne. En automne, de stocker une partie de la chaleur utile pour l'hiver.

  24. #21
    paco038

    Re : Chauffage solaire à Toulouse pas rentable

    Larixd,
    merci. Pour l'instant, je cherche une solution par rapport à l'installation non conforme et il est possible que je te recontacte pour plus de précision.

  25. #22
    nenes2

    Re : Chauffage solaire à Toulouse pas rentable

    Citation Envoyé par Larixd Voir le message
    À paco38,
    La solution que j'ai adoptée est la suivante : l'eau des capteurs alimente le plancher en passant par la chaudière d'appoint. Celle-ci ne se met donc en route que lorsque l'eau venant des capteurs est inférieur à un seuil donné (mettons 30°C). Quant au ballon ECS il est réchauffé par cette même chaudière en thermosiphon. Passé le gros de l'hiver, cette solution ne convient plus et l'eau des capteurs est alors redirigée non plus vers la chaudière, mais vers le ballon.
    Cette courte explication est sans doute insuffisemment claire mais si tu le souhaites, je peux t'envoyer le schéma de principe par MP.
    D'autre part, je crains que ce ne soit pas adaptable avec un circuit comprenant des radiateurs qui nécessitent de l'eau plus chaude.
    Bonjour,
    Avec ton plancher chauffant, en hiver les capteurs solaires fournissent-ils assez de chaleur pour obtenir un rendement efficace; l'installateur propose effectivement de coupler les capteurs avec ma chaudière au gaz pour le plancher chauffant basse température. Pour ma part l'ECS est chauffée dans un ballon au gaz. On m'a informé qu'en hiver mieux valait reserver la chaleur des capteurs pour le chauffage.
    Merci pour la réponse. Bien cordialement.

  26. #23
    Larixd

    Re : Chauffage solaire à Toulouse pas rentable

    Oui, dès qu'il y a du soleil entre 10h et 16h la température des capteurs monte vite au-dessus des 30°C ; ils prennent alors le relai de la chaudière d'appoint mais l'hiver qui se termine fut si peu ensoleillé que la chose a été rare.
    Oui également pour la priorité au chauffage l'hiver et à l'ecs l'été.
    Libre-penseur cartésien.

  27. #24
    Cécile

    Re : Chauffage solaire à Toulouse pas rentable

    Le chauffage solaire n'est-il pas intéressant surtout en mi-saison, c'est-à-dire maintenant ? En février-mars, il fait encore froid, mais il y a du soleil de plus en plus longtemps.

  28. #25
    Larixd

    Re : Chauffage solaire à Toulouse pas rentable

    À Cécile,
    Tu as tout à fait raison, mais un appoint solaire en plein hiver n'est pas à négliger.

    Mon expérience personnelle :
    De août 2006 à août 2007 : chauffage par plancher tout fioul et ecs tout électrique, hiver froid mais court.
    De Aoüt 2007 à Août 2008 : mise en route du solaire, hiver plus clément mais très long, économie de fioul = 30% (pas de calcul possible sur l'électricité) malgré une erreur de conception (pas de PSD).
    Trop tôt cette année pour faire un bilan, lequel risque d'être nettement moins bon vu les conditions climatiques.
    Libre-penseur cartésien.

  29. #26
    epipogon

    Re : Chauffage solaire à Toulouse pas rentable

    Si j'ai bien compris : chauffage basse température au sol, capteurs très inclinés et parfaitement exposés, chaudière de complément insérée dans l'installation, et eau chaude sanitaire quand on a de l'excédent
    Vous avez peu insisté sur l'ensoleillement; j'ai l'impression qu' il y a beaucoup de différence entre un lieu à 1400m dans les Alpes du sud, et les régions de plaine au nord d'une ligne Bordeaux - Grenoble : on trouve des statistiques ?

  30. #27
    Larixd

    Re : Chauffage solaire à Toulouse pas rentable

    Citation Envoyé par epipogon Voir le message
    Si j'ai bien compris
    Oui, c'est tout à fait ça de mon point de vue, des experts pourront éventuellement contester.
    Vous avez peu insisté sur l'ensoleillement
    J'ai peu insisté car c'est un paramètre qu'il est impossible de maîtriser, sauf à décider d'aller s'installer en Cerdagne (66), là où ont été implantés les grands fours solaires (Mont-Louis, Odeillo-Via, Themis) ou, encore mieux, dans un désert (mais là ça ne sert plus à grand-chose ).
    Libre-penseur cartésien.

  31. #28
    Cécile

    Re : Chauffage solaire à Toulouse pas rentable

    Citation Envoyé par epipogon Voir le message
    Vous avez peu insisté sur l'ensoleillement; j'ai l'impression qu' il y a beaucoup de différence entre un lieu à 1400m dans les Alpes du sud, et les régions de plaine au nord d'une ligne Bordeaux - Grenoble : on trouve des statistiques ?
    Mieux : une carte. http://www.ademe.fr/Midi-Pyrenees/a_2_08.html

  32. #29
    remyb

    Re : Chauffage solaire à Toulouse pas rentable

    Citation Envoyé par epipogon Voir le message
    Vous avez peu insisté sur l'ensoleillement
    On peut aussi consulter des sites comme : http://ines.solaire.free.fr/

  33. #30
    JR85

    Re : Chauffage solaire à Toulouse pas rentable

    Citation Envoyé par remyb Voir le message
    On peut aussi consulter des sites comme : http://ines.solaire.free.fr/
    Bonjour,

    J'avais un peu laissé tomber la solution chauffage solaire pour cause notamment d'inclinaison du toit déplorable. Or le site me donne des résultats que je trouve surprenants: à paramètres égaux par ailleurs, le rendement que ce soit en chauffage ou production d'eau chaude est meilleur avec mes 20 malheureux degrés qu'à 60°. Même topo concernant le gisement solaire. En fait l'inclinaison idéale se situerait autour de 45/50° mais les gains sont minimes. Quelqu'un aurait-il une explication?

    Pour info, maison située en Vendée (j'ais pris Nantes comme localisation) et orientée SSE à 15°.

    Du coup cela vaut peut-être le coup de reconsidérer la solution solaire.

    A+

Page 1 sur 2 1 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. Chauffe-eau solaire : est ce économiquement rentable ?
    Par Sebell dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 935
    Dernier message: 06/04/2014, 11h44
  2. Photovoltaique ou solaire ?? le plus rentable ???
    Par freeman.gb dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 36
    Dernier message: 26/01/2013, 09h20
  3. Solaire rentable ?
    Par Jiav dans le forum Environnement, développement durable et écologie
    Réponses: 5
    Dernier message: 25/11/2009, 21h58
  4. chauffage rentable
    Par ehman dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 12
    Dernier message: 20/11/2007, 15h39