Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 24 sur 24

Espérance de vie



  1. #1
    pilet14

    Espérance de vie

    N'est ce pas un peu paradoxal de voir que l'espérance de vie des français n'a jamais été aussi importante alors que certains nous expliquent à longueur de temps que tout est pollué, que tout va mal, que l'homme est en sursis, qu'il y a plus de cancers qu'avant...

    On constate tout de même que c'est quand même l'utilisation des pesticides et des antibiotiques qui ont permis d'obtenir une telle durée de vie moyenne pour l'homme.

    Alors pourquoi revenir en arrière?

    Jusqu'au 19eme siècle, l'ensemble de la nourriture était bio... et pourtant l'espérance de vie dépassait difficilement 50 ans. A méditer

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    Antikhippe

    Re : Espérance de vie

    Citation Envoyé par pilet14
    Jusqu'au 19eme siècle, l'ensemble de la nourriture était bio... et pourtant l'espérance de vie dépassait difficilement 50 ans. A méditer
    Les progrès de la médecine ont sûrement plus d'impact que la pollution...

  4. #3
    trebor

    Re : Espérance de vie

    Bonjour,
    L'hygiène est meilleure actuellement et les aliments sont plus aseptisés, l'information est également meilleure afin de réagir et de se soigner à temps. Mais la désinformation est plus médiatisée et a plus d'impact sur nos sentiments (la tristesse nous affecte plus longtemps que la joie). Si on a de la chance et une excellente (parfaite) hygiène de vie, j'ai lu que nous pourrions vivre jusque 120 ans dans de bonnes conditions, mais la vie actuelle ne nous facilite pas la tâche car nous avons des obligations inévitables assez contraignantes. A l'origine de la vie, l'homme devait chasser,cueillir sa nourriture et se reposer entre temps, on est loin de cette vie de repos et de tranquillité (évidemment à l'époque, une infection actuellement bénigne pouvait être mortelle)
    Il vaut mieux être à notre époque et essayer d'aménager son mode de vie pour rester en pleine forme le plus longtemps possible (en croisant les doigts). La seule certitude que nous avons à ce sujet, c'est que nous allons hélas mourir un jour (à nous d'essayer d'éloigner cet instant).
    Bonne chance et bon courage, amicalement
    il vaut mieux supprimer la cause que ses effets

  5. #4
    Guillmot

    Re : Espérance de vie

    Citation Envoyé par pilet14
    N'est ce pas un peu paradoxal de voir que l'espérance de vie des français n'a jamais été aussi importante alors que certains nous expliquent à longueur de temps que tout est pollué, que tout va mal, que l'homme est en sursis, qu'il y a plus de cancers qu'avant...

    On constate tout de même que c'est quand même l'utilisation des pesticides et des antibiotiques qui ont permis d'obtenir une telle durée de vie moyenne pour l'homme.

    Alors pourquoi revenir en arrière?

    Jusqu'au 19eme siècle, l'ensemble de la nourriture était bio... et pourtant l'espérance de vie dépassait difficilement 50 ans. A méditer

    Salut pilet14 !

    Le problème de la "nourriture bio d'antant" reste que l'alimentation n'était pas forcément d'une qualité optimale: pour clarifier ma pensée, je citerai les foyers bretons qui se nourrissaient principalement de lard salé et de patates (vous imaginez les carences à long terme...); et un approvisionnement en fruits et légumes limité dans l'année; contrairement à aujourd'hui.

    Et l'éducation à la nutrition a aussi fait son chemin depuis...

    Mais ce nouveau chiffre n'est en rien définitivement fixé. Wait and see...
    Compte à supprimer

  6. #5
    moijdikssékool

    Re : Espérance de vie

    Citation Envoyé par pilet
    On constate tout de même que c'est quand même l'utilisation des pesticides et des antibiotiques qui ont permis d'obtenir une telle durée de vie moyenne pour l'homme.

    Alors pourquoi revenir en arrière?

    Jusqu'au 19eme siècle, l'ensemble de la nourriture était bio... et pourtant l'espérance de vie dépassait difficilement 50 ans. A méditer
    le problème des pesticides, c'est qu'ils polluent l'eau et qu'ils deviennent de moins en moins nocifs pour les nuisibles (idem pour les antibiotiques viv à vis des virus)
    quand au bio, il apporte des solutions plus intelligentes: moins de recours aux pesticides du fait d'une rotation du types de graines plantées
    si on vivait moins longtemps, c'est sans doute parceque l'on mangeait mal (nourriture pas assez diversifiée)

    si allez de l'avant, c'est bouffer toujours plus de pesticides et d'antibiotiques, non merci

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    Narduccio

    Re : Espérance de vie

    Citation Envoyé par moijdikssékool
    si on vivait moins longtemps, c'est sans doute parceque l'on mangeait mal (nourriture pas assez diversifiée)
    La nouriture était de moins bonne qualité, contenait plus de toxines entre autre (hé oui, merci les conservateurs). Il suffit d'aller sur le site de l'Unesco ou de l'OMS et de rechercher les carences des pays sous-développés. On souffrait des mêmes maux.
    La réponse a ces questions me parait évidente. Un peu de recherches éviterait de dire de grosses bêtises. En plus, il ne faut pas rester en mode idéaliste, ce n'est pas parce que l'on est convaincu que maintenant c'est pire que c'est effectivement le cas. Je sais ce sentiment est très diffusé, or tous les indicateurs indiquent l'inverse. La situation ne cesse de s'amèliorer, dans les pays développés s'entend. Il est possible que nous soyons en train d'attendre un optimum. Il est possible que cet optimum soit encore loin de nous. Mais le passé, à part pour quelques favorisés ne représenta pas cet optimum.
    "Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable". Karl Popper

  9. Publicité
  10. #7
    Marie2

    Re : Espérance de vie

    Tout ce sur quoi on nous alerte actuellement met en cause NOTRE longévité, pas celle de ceux qui ont 80 ans aujourd'hui, et qui, eux, consommait peu de viande, de produits laitiers, étaient moins sédentaires, consommaient plus de fruits et légumes, de produits non transformés... et, effectivement, vivent longtemps.

    En fait, il faudrait voir combien de temps la jeune génération actuelle vivra, et surtout dans quel état. Quand on sait par exemple que dans un futur proche une femme sur trois aura un cancer dans sa vie, on peut se questionner sur la santé des gens, et pas seulement sur l'age de leur mort.
    Les maladies (de "civilisation") sont de plus en plus nombreuses, et de plus en plus de gens en sont atteind; la différence aujourd'hui, c'est qu'on arrive à survivre avec, du fait des progrès de la médecine. Qui sait combien de temps nous pourrions vivre avec une médecine performante + une hygiène de vie irréprochable!

    la question de la longévité n'est pas à traiter qu'en termes de chiffres, il faut voir aussi les différentes réalité qui se cachent derrière. On dit que les métaux lourds présents dans l'alimentation engendrent la maladie d'alzheimer... soit... et en effet, mon grand père qui va peut etre pulvériser les moyennes de longévité en est atteind depuis une quinzaine d'années et n'a plus sa tete depuis très longtemps, et pourtant, il vit, comme tant d'autres, mais dans quelles conditions?

  11. #8
    Quisit

    Re : Espérance de vie

    En fait, il faudrait voir combien de temps la jeune génération actuelle vivra, et surtout dans quel état. Quand on sait par exemple que dans un futur proche une femme sur trois aura un cancer dans sa vie, on peut se questionner sur la santé des gens, et pas seulement sur l'age de leur mort.
    Les maladies (de "civilisation") sont de plus en plus nombreuses, et de plus en plus de gens en sont atteind; la différence aujourd'hui, c'est qu'on arrive à survivre avec, du fait des progrès de la médecine. Qui sait combien de temps nous pourrions vivre avec une médecine performante + une hygiène de vie irréprochable!
    Attention à prendre en compte aussi le fait qu'aujourd'hui on met une etiquette sur les pathologies ...
    On ne mourrait peut être pas moins du cancer AVANT mais on appellait pas ça cancer, mais faiblesse, sénilité etc... idem pour alzheimer et d'autres pathologies de la vieillesse.

    D'ailleurs une des réalités possible du cancer serait son caractère naturel, programmant la mort coute que coute de l'individu.

    Pour l'optimum...un papier dans futura semblait indiquer que les américains regressent du fait d eleur mauvaise alimentation, leur forme de société a donc connu son optimum (actuel) et l'a même dépassé.

  12. #9
    sterfil

    Re : Espérance de vie

    En fait, il faudrait voir combien de temps la jeune génération actuelle vivra, et surtout dans quel état. Quand on sait par exemple que dans un futur proche une femme sur trois aura un cancer dans sa vie, on peut se questionner sur la santé des gens, et pas seulement sur l'age de leur mort.
    Les maladies (de "civilisation") sont de plus en plus nombreuses, et de plus en plus de gens en sont atteind; la différence aujourd'hui, c'est qu'on arrive à survivre avec, du fait des progrès de la médecine. Qui sait combien de temps nous pourrions vivre avec une médecine performante + une hygiène de vie irréprochable!


    Semer la panique a toujours du succès, surtout auprès ds gens peu informés et qui ne réfléchissent pas.
    L'espérance de vie d'un français moyen, n'était en 12945 que de 65 ans et c'est ce chiffre qui a conduit les législateurs de l'époque à fixer l'âge de la retyraite à 65 ans!
    Quand j'étais jeune, il y a maintenant plus de 80 ans, j'ai vu mes camarades de maternele mourrir tantot de la diphtérie (on appelait cette maladie le croup) tantôt de tuberculose ou d'autres maladies aujourd'hui quasiment devenue innoffensives, car on a découvert entre temps de nombreux moyens de les guérir.
    En ce qui concerne l'alimentation, les procédés de conservation ont quasiment éliminé des dysenteries , salmonelloses et autres thyphoïdes.
    Si les cancers sont devenus plus fréquents, c'est en réalité parce que ces affections apparaissent lorsque l'âge s'avance, et aussi parce qu'on les détecte, ce que l'on ne savait pas faire il y a une quarantaine d'années;
    Les insecticides permettent d'éviter de consommer des produits véreux, alors que c'était la règle il y a 50 ans. Prunes, pommes , cerises poires, on ne trouvait pratiquement aucun de ces fruits sans un habitant peu appétissant.
    Bien sur si vous aimez les asticots, vous vous sentirez frustrés.
    Halte à la panique, notre alimentation est bien plus saine qu'il y a un demi siècle.
    D'ailleurs allez passer quelques jours dans un pays dit "en voie de développement" et constatez que si vous vous nourrissez sur place, vous n'aurez pas à attendre plus de 8 jours pour attraper le turista.
    Mais vous aurez consommé "bio".

  13. #10
    Narduccio

    Re : Espérance de vie

    Le cancer étant une maladie de "vieux", il est normal qu'il y en ait de plus en plus, puisque le nombre d'anciens augmente. C'est sur si l'on meurt avant, l'on risuqe pas d'en développer !

    Quand au fait que l'on soit moins sédentaire, je ne me rappelle pas pendant mon enfance avoir vu autant de joggers ou de fanas du sports qu'aujourd'hui.
    Dernière modification par Narduccio ; 29/03/2005 à 20h43.
    "Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable". Karl Popper

  14. #11
    trebor

    Re : Espérance de vie

    Bonjour,
    Bravo sterfil, moi aussi je préfaire vivre à notre époque plutôt qu'il y a un siècle, j'ai vu ce que c'est le manque de progrès, allez en inde dans les petits villages de campagnes, (la pauvreté, la misére) vous en serez malade rien qu'à la vue, alors manger là, non merci, la tourista il ne faudra pas 8 jours.
    Dans 100 ans, les maladies aurons probablement disparues ou serons guérisables (du moins je le souhaite), pour la pollution on sera bien obligé de la maitriser (la technologie évolue vers une moindre pollution), mais cela se fait lentement. L'espérence de vie sera meilleur pour celui qui en aura les moyens (travail, argent) car le coût des médicaments augmentent (espérons que la sécurité sociale survivra) Amicalement et A+
    il vaut mieux supprimer la cause que ses effets

  15. #12
    claude27

    Re : Espérance de vie

    Citation Envoyé par Narduccio
    Quand au fait que l'on soit moins sédentaire, je ne me rappelle pas pendant mon enfance avoir vu autant de joggers ou de fanas du sports qu'aujourd'hui.
    OUI, mais il y a 40 ans, les gens ne pasaient pas leur temps le cul sur une chaise à regarder des conneries à la TV . il n' y avait qu' une chaine , en N et B , dont les programmes débutaient à 18h30 et se terminaient à 22H !
    Si les gens ne faisaient pas de jogging, c' est qu'ils n' en avaient pas ni le besoin, ni l' utilité. Ils faisaient du jardinage, et sans motoculteurs, beaucoup étaient ouvriers agricoles, mineurs, etc , ils faisaient du " sport " en bossant . Et ils " bouffaient " beaucoup moins de cochonneries caloriques qui font grossir .
    Les femmes faisaient la lessive " à la main " , c' était aussi un sacré sport !
    Les jeunes jouaient au foot sur la chaussée, ou dans la pature d' à côté de leur maison, au milieu des vaches, allaient courir dans les fossés à ramasser des salamandres, des tritons ou des épinoches ( quel jeune sait de nos jours ce qu' est un triton ou une épinoche ? ) et passaient pas leur temps dans leur piaule à courir après des petits bonshommes sur leur console de jeux, pendant des heures .
    Axs vacances on allait " à patates " ou " à betteraves " pour se faire quelques sous. On rentrait bien crevés et après le repas, on allait dormir, on ne " glandait " pas devant la télé jusqu' à une heure du matin . On aurait voulu , on pouvait pas, puisque les programmes étaient finis à 22h comme dit plus haut.

    j' en passe et des meilleures ...

  16. Publicité
  17. #13
    Narduccio

    Re : Espérance de vie

    Escuse-moi claude. Ce que je voulais dire, c'est que je connais des fanatiques du sport qui sont moins sédentaires que mon pére ou d'autres personnes que je connaissais à l'époque. Oui, dans les années 60, la vie était assez dynamique. Mais on ne le faisait pas jusq'à ce faire péter les artères. Les grands sportifs que je connais, usent tellement leur corps qu'ils n'atteindront pas l'age de mon pére ou celui de mon grand père. On était pas sédentaire, on bossait pas mal, mais on tirait moins sur la mécanique. Quand tu dois bosser 8 ou 10 heures par jour, tu le fait pas à fond de train. De plus, il est vrai que l'on mangeait moins de "saloperies"; mais l'o, mangeait plus de pain (preatiquement que du pain blanc d'ailleurs), on buvait notablement plus de vin. La grande différence était dans la proportion de viande et de légumes. je dirais beaucoup plus de légumes et beaucoup moins de viande.
    En fait, la vie n'atait pas identique, c'était différent, pas forcément mieux, pas forcement pire. Il est vrai que pour la plupart des familles modestes, le travail ne s'arrêtait pas. Mon pére faisait autant d'heure supplémentaires que néccesaires. Mais pendant se temps là, ma mère tenait la maison et s'était pas une petite tâche avec 4 enfants, pas de machines à laver (ni le linge, ni la vaiselle), aucun mixer, et autres robots ménagers.
    "Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable". Karl Popper

  18. #14
    Narduccio

    Re : Espérance de vie

    Péché sur un autre forum:
    Es-tu né dans les années 50 , 60, 70, 80 ?

    Comment as-tu survécu ?


    Les voitures n'avaient pas de ceintures de sécurité, pas d'appui-tête et bien sûr pas d'airbags.

    Sur la banquette arrière, c'était "rigolo" et pas "dangereux".

    Les barreaux des lits et les jouets étaient multicolores ou du moins vernis avec des peintures contenant du plomb ou d'autres produits toxiques.

    Il n'y avait pas de sécurité enfant sur les prises électriques, portières de voitures, médicaments et autres produits chimiques ménagers.

    On pouvait faire du vélo sans casque.

    On buvait de l'eau au tuyau d'arrosage, à une fontaine ou à n'importe quelle autre source, sans que ce soit de l'eau minérale sortie d'une bouteille stérile...

    On construisait des caisses à savon et ceux qui avaient la chance d'avoir une rue asphaltée en pente devant chez eux pouvaient tenter des records de vitesse et se rendre compte à mi-chemin que les freins avaient été oubliés... Après quelques accidents, le problème étaient en général résolu !

    On avait le droit de jouer dehors à la seule condition d'être de retour avant la nuit. Et il n'y avait pas de portable et personne savait où l'on était et ce qu'on faisait... Incroyable !

    L'école durait jusqu'à midi, on pouvait rentrer manger à la maison.

    On avait des écorchures, des fractures et parfois même on se brisait les dents, mais personne n'était mis en accusation pour ça. Même quand il y avait une bagarre, personne n'était coupable à part nous-même.

    On pouvait avaler des tonnes de sucreries, des tartines avec des tonnes de beurre et des boire des boissons avec du VRAI SUCRE, mais personne n'avait de problèmes d'excès de poids, car nous étions toujours dehors.

    On pouvait se partager une limonade dans la même bouteille sans risquer d'attraper des maladies.

    Nous n'avions pas de Playstation, Nintendo 64, X-Box, jeux vidéo, 99 programmes de TV sur câble ou satellite, pas de vidéo, de Dolby surround, de portable , d'ordinateur, de chat room sur Internet, mais nous avions.... des amis !

    On pouvait sortir, à pied ou en vélo pour aller chez un copain, même s'il habitait à plusieurs km, frapper à la porte ou simplement rentrer chez lui pour le prendre pour jouer avec nous.

    Dehors, oui dehors dans le monde cruel ! Sans surveillance ! Comment cela a-t-il pu être possible ? On jouait au foot avec un seul but et si l'un d'entre nous n'était une fois pas sélectionné, pas de traumatisme psychologique, c'était pas la fin du monde !

    Parfois un élève peut-être un peu moins bon que les autres devait redoubler. Personne n'était alors envoyé chez les psychologues ou pédopsychiatres.
    Personne n'était dyslexique, hyperactif ou avait des "problèmes de concentration".

    L'année était redoublée, point et chacun avait les mêmes chances que les autres.
    Nous avions des libertés, des échecs, des succès, des devoirs et des tâches... et apprenions à vivre avec.

    La question du jour est donc: mais comment avons-nous survécu ? Comment avons-nous pu développer notre personnalité ?

    Es-tu aussi de cette génération ?

    Si oui, montre ce texte à tes contemporains, mais aussi à tes enfants, neveux et nièces, etc. pour qu'ils voient comment c'était... à l'époque !

    Ils vont sûrement trouver que notre époque étaient ennuyeuse .... mais qu'est-ce qu'on était heureux !
    "Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable". Karl Popper

  19. #15
    claude27

    Re : Espérance de vie

    Citation Envoyé par Narduccio
    Escuse-moi claude. Ce que je voulais dire, c'est que je connais des fanatiques du sport qui sont moins sédentaires que mon pére ou d'autres personnes que je connaissais à l'époque. Oui, dans les années 60, la vie était assez dynamique. Mais on ne le faisait pas jusq'à ce faire péter les artères. Les grands sportifs que je connais, usent tellement leur corps qu'ils n'atteindront pas l'age de mon pére ou celui de mon grand père. On était pas sédentaire, on bossait pas mal, mais on tirait moins sur la mécanique. Quand tu dois bosser 8 ou 10 heures par jour, tu le fait pas à fond de train. De plus, il est vrai que l'on mangeait moins de "saloperies"; mais l'o, mangeait plus de pain (preatiquement que du pain blanc d'ailleurs), on buvait notablement plus de vin. La grande différence était dans la proportion de viande et de légumes. je dirais beaucoup plus de légumes et beaucoup moins de viande.
    En fait, la vie n'atait pas identique, c'était différent, pas forcément mieux, pas forcement pire. Il est vrai que pour la plupart des familles modestes, le travail ne s'arrêtait pas. Mon pére faisait autant d'heure supplémentaires que néccesaires. Mais pendant se temps là, ma mère tenait la maison et s'était pas une petite tâche avec 4 enfants, pas de machines à laver (ni le linge, ni la vaiselle), aucun mixer, et autres robots ménagers.
    on s' est compris.
    Pour ce qui est des sportifs, si une minorité de professionnels s' usent plus vite qu' il ne serait nécessaire , pour être " au top" , éventuellement en se dopant, et qu' ils ne vivent pas vieux, c' est leur affaire .
    Je suis chez mon papa, il a eu 86 ans en février. Il était enseignant. Il aura bientôt plus de temps de retraite que de temps d' activité .
    Quand il rentrait de l' école, après avoir préparé ses cours du lendemain et avoir corrigé ses copies, et le w e , il était " au jardin " pour aider à nourrir la famille ( nous étions 5 au total, parents compris ) .
    Il avait autre chose à faire que de faire du jogging !!!
    Par contre, dans le nord, beaucoup étaient mineurs, et ne vivaient pas vieux !

  20. #16
    moijdikssékool

    Re : Espérance de vie

    Citation Envoyé par Narduccio
    La nouriture était de moins bonne qualité, contenait plus de toxines entre autre (hé oui, merci les conservateurs). Il suffit d'aller sur le site de l'Unesco ou de l'OMS et de rechercher les carences des pays sous-développés. On souffrait des mêmes maux
    il est assez connu que l'on creuse sa tombe avec sa fourchette
    quand moijdik la nourriture n'est pas assez diversifiée, moijdik les toxines que l'on avale ne peuvent être combattues que par une diversification de la nourriture
    cancer, toxine, maladies etc... il ne faut pas être Einstein pour comprendre que du sucre seul ne suffit pas
    pour le cancer, les molécules du sucre ne suffisent pas pour réparer les cellules en dysfonctionnement
    pour les toxines, il faut alimenter d'avantage les cellules car elles s'etouffent et le sucre ne suffit pas
    pour les maladies, du sucre ne suffit pas pour fabriquer des antiviraux

    et ce n'est pas les conservateurs qui vont changer grand chose: les conservateurs ne se trouvent que dans les cochonneries (à moins qu'on en mette dans les produits frais, riz, pattes... à l'insu de mon plein gré)

    outre la diversification de la nourriture, il y a aussi le fait qu'avant, les aliments étaient d'avantage salés (pour la conservation). Si le sel est indispensable (je crois), il est néfaste à haute dose

    Ils vont sûrement trouver que notre époque étaient ennuyeuse .... mais qu'est-ce qu'on était heureux !
    mouais...
    surtout quand c'est bobonne qui faisait le boulot du mixer, de la machine à laver et Cie...
    les femmes sont sans doute plus heureuses aujourd'hui et elles mangent moins de cochonneries, jouent moins à la console, ont plus d'amies et se pavanent moins dans un tas de tôles pourries (ben ui ca pue et c'est super bruyant ces machins là) que les hommes...
    être heureux n'est qu'une question de volonté, non d'époque. Quitte à l'auteur du texte de se vautrer dans tout ce que la société de consommation offre

  21. #17
    shokin

    Re : Espérance de vie

    Est-ce une bonne chose que de tant vouloir une optimale santé ? à force d'entretenir une santé plus que bonne, on a plus de chances de vivre plus longtemps... et la démographie en pâtit (surtout qu'on manque de faire des enfants).

    Non, je ne prône pas la mauvaise santé. mais arrêtez d'essayer de vous soigner en prenant des médics quand vous n'êtes pas malades. Bien sûr, il y a des personnes qui doivent prendre des médics.

    Shokin
    Pardon, humilité, humour, hasard, tolérance, partage, curiosité et diversité => liberté et sérénité.

  22. #18
    shokin

    Re : Espérance de vie

    Une autre question, à côté des précédentes :

    Pensez-vous que la croissance de la population est une nécessité ? sommes-nous réellement menacés par un bas taux de natalité ?

    Et si la population baissait un jour, elle pourrait recroître ? (pas automatiquement, bien sûr)

    Shokin
    Pardon, humilité, humour, hasard, tolérance, partage, curiosité et diversité => liberté et sérénité.

  23. Publicité
  24. #19
    Cécile

    Re : Espérance de vie

    Salut,

    Citation Envoyé par Narduccio
    Le cancer étant une maladie de "vieux", il est normal qu'il y en ait de plus en plus, puisque le nombre d'anciens augmente. C'est sur si l'on meurt avant, l'on risuqe pas d'en développer.
    Le taux de cancer chez les enfants augmente.

    D'une manière générale, le ton soit alarmiste soit "tout va très bien madame la marquise" de ce post est étrange. On peut tout de même dire que certaines choses vont plus mal et que la plupart vont mieux, d'où l'augmentation globale de l'espérance de vie. Cela n'empêche pas d'essayer de lutter contre toutes les causes de mortalité, qu'elles soient modernes ou vieilles comme le monde.
    Et les considérations du genre "c'était bien mieux dans le temps" n'ont rien à voir ici.

  25. #20
    pilet14

    Re : Espérance de vie

    Certes le taux de cancer chez les enfants semble augmenter mais le taux de prématurité augmente lui aussi beaucoup...

    Si on prend en compte la mortalité infantile qui était beaucoup plus importante il y a quelques dizaines d'années, on peut considérer que les taux de cancer sont plutôt relativement stables.

  26. #21
    Cécile

    Re : Espérance de vie

    Citation Envoyé par pilet14
    Certes le taux de cancer chez les enfants semble augmenter mais le taux de prématurité augmente lui aussi beaucoup...

    Si on prend en compte la mortalité infantile qui était beaucoup plus importante il y a quelques dizaines d'années, on peut considérer que les taux de cancer sont plutôt relativement stables.
    Le taux de prématurité augmente à cause de la procréation médicalement assistée, et parce qu'on sait mieux maintenir en vie de grands prématurés.
    Mais je ne vois pourquoi le fait que la mortalité infantile soit plus basse permet de considérer que les cancers des enfants sont stables. Peux-tu m'expliquer ? Merci.

  27. #22
    pilet14

    Re : Espérance de vie

    Certaines maladies qui pouvaient tuer des enfants il y a un siècle ou deux pouvaient être simplement la conséquence d'une leucémie ou d'une tumeur solide non diagnostiqués qui sont tous deux capables de diminuer très fortement les défenses immunitaires d'un enfant en bas age et donc sa sensibilité à certains germes aujourd'hui considérés comme bénins.

  28. #23
    Cécile

    Re : Espérance de vie

    Il me semble que les épidémiologues voient une augmentation de la mortalité des enfants par cancers, et non une augmentation de la détection des cancers (ce qui éliminerait l'hypothèse selon laquelle les cancers ne seraient pas plus fréquents, mais seraient uniquement mieux détectés grâce aux progrès de la médecine).

  29. #24
    Narduccio

    Re : Espérance de vie

    J'aurais du dire le cancer étant en général une maladie de vieux.
    Le débat entre meilleure détection et augmentation des cas est difficile à trancher, je ne m'y risquerais donc pas. Pour les cancers, en général, il est apparemment tranché, il y a bien une augmentation de l'incidence pour certains cancers. Mais les causes éventuelles de ces augmentations sont toujours à déterminer.
    Nous en avions débattu, ici: http://forums.futura-sciences.com/sh...hlight=cancers
    Nous avons aussi déjà débattus de ce sujet: http://forums.futura-sciences.com/sh...ight=incidence
    "Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable". Karl Popper

  30. Publicité

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. Définition - Espérance de vie
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 0
    Dernier message: 08/12/2007, 23h05
  2. espérance
    Par yonyon dans le forum Mathématiques du supérieur
    Réponses: 1
    Dernier message: 04/06/2006, 21h10
  3. l espérance de vie du soleil
    Par mister alex dans le forum Archives
    Réponses: 0
    Dernier message: 18/03/2006, 14h42
  4. [Anthropo fun] Espérance de vie au Paléolithique et au Néolithique
    Par invité576543 dans le forum Paléontologie
    Réponses: 20
    Dernier message: 02/12/2005, 21h06
  5. Esperance conditionelle
    Par monik dans le forum Mathématiques du supérieur
    Réponses: 1
    Dernier message: 23/01/2004, 16h34