Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 8 sur 8

projet de valorisation de matière ligneuse




  1. #1
    streshydrique

    projet de valorisation de matière ligneuse

    Bonjour a tous.

    Depuis cet hiver (en faisant du bois) j’ai un projet environnemental qui me trotte dans la tête, qui est de créer une micro entreprise de valorisation de matière ligneuse.

    Cette idée m’est venue car les agriculteurs de ma région brûlent les rameaux et les petites branches, qui sont trop petite pour faire du bois de chauffage.

    Je voudrais donc valoriser cette matière et faire du BRF avec. Au début je voulais développer un partenariat avec des collectivités pour qu’il utilise cette matière comme paillage, mais en réfléchissant un peu ( et grâce à la vidéo de la conférence de Claude Bourguignon visianable a partir de cette discussion: correlation-entre-deforestation-changement-climatique) je me suis rendu compte qu’il y avait d’autre débouché intéressant comme la remise en état biologique des sols agricole.

    Mon travail serait donc de démarcher les paysans (qui font du bois en bocage, ils font principalement du bovins et ovins viande ) de leurs acheté leurs rameaux, de les broyé, et de les revendre aux agriculteurs qui font de la culture (mais et blé principalement) sans élevage qui sont à une vingtaine de Km : Vallée alluviale de l’allier.

    Un des problèmes est que le bois est une activité d’automne /hiver il faut donc trouver une activité complémentaire, j’ai penser aux compostages, mais vue qu’il y a déjà beaucoup de grand groupe dessus et qu’il faut beaucoup d’investissement cela me paraît difficile. Je pourrais aussi biens sur me tourner vers les forestiers, on a la chance d’avoir beaucoup de foret domanial dans mon département, mais je ne connais pas leur activité estivale.

    C’est bien sur une ébauche de projet, mais avant d’aller plus dans le détail et de monter un bon dossier j’aimerais avoir vos avis sur les performances environnementales, c’est à dire les bénéfices (valorisation, amélioration des terres agricole, captage de C02 sous formes humique, impact sur la consommation d’eau agricole…) par rapport aux inconvénients ( émission de C02 du broyage et transport…) Il est sur que les avantages sont liés à la politique des instances agricole, pour que les bénéfices soit optimale, il faudrait aussi une volonté politique de faire évoluer les pratique agricole qui sont archaïques.

    J’aimerais avoir aussi votre avis sur la viabilité économique d’un tel projet, je pense qu’il faudra des subventions publiques au départ, mais avec un dossier solide et beaucoup de contact (DDAF, ONF, Agence de l’eau, Conseil générale, ADEME, CCI, agriculteurs ) je pense que c’est réalisable.

    Si vous avez des suggestions… ou des questions…des liens vers des études ou autre chose en lien avec ce genre d’activité…

    Merci d’avoir pris le temps de me lire, j’ai essayé de faire court mais ce n'est pas facile.

    PS : J’ai bien sur la solution énergétique pour les débouchés mais je trouve que la valorisation matière est plus intéressante d’un point de vue environnementale mais c’est bien sur discutable

    PS2 : il me manque aussi une info cruciale comme l’analyse des sols visés…

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    felicha

    Re : projet de valorisation de matière ligneuse

    Il y a maintenant presque 60 ans, j'ai participé à la mise au point des panneaux de particules faits avec les chutes de bois qui étaient soit laissées sur place soit brûlées sans la moindre récupération d'énergie ou de matière..
    ça a bien fonctionné une trentaine d'années, et les trois usines installées occupaient deux cent personnes.
    Hélas la concurrence est venue de pays comme la Malaisie qui a livré les même panneaux à des prix impossibles à obtenir en Europe, alors les usines françaises ont fermé .
    Même topo avec les panneaux d'isolation en liège aggloméré ou en écorces.
    Le compostage est une utilisation possible, mais ce n'est pas la plus valorisante;
    nous avons là avec les chutes de branchage, une matière première de valeur, et nous la gâchons en n'en faisant rien.

  4. #3
    streshydrique

    Re : projet de valorisation de matière ligneuse

    Bonjour a toi

    Mon objectif n'est pas de composter le BRF, mais de l'épandre tel quelle, c'est la meilleurs solution pour faire remonter le taux d'humus, mais cette technique est la plus prolifique si les agriculteur sont dans une démarche d'évolution de technique , il n'y a pas d'intérêt d'épandre du BRF si l'agriculteur fait un labour après.

    Je n'ai pas penser a faire un produit (plaque de bois aggloméré) mais je ne pense pas être competitif par rapport aux déchet de scierie.

    Voici un lien sur l'utilisation du BRF en agriculture: http://www.ecolotech.eu/Fertilite-et...te-du-BRF.html


  5. #4
    felicha

    Re : projet de valorisation de matière ligneuse

    j'ai constaté que les premiers organismes vivants qui proliféraient sur des déchets de bois étaient les champignons, ce qui n'est pas toujours souhaité dans une culture.

  6. #5
    streshydrique

    Re : projet de valorisation de matière ligneuse

    Citation Envoyé par felicha Voir le message
    j'ai constaté que les premiers organismes vivants qui proliféraient sur des déchets de bois étaient les champignons, ce qui n'est pas toujours souhaité dans une culture.
    Je pense justement que c'est une bonne chose pour la culture, en effet ce sont principalement les champignons qui peuvent dégradé la lignine, mais cela provoque une "faim d'azote" la première année du moins, donc il faut compenser cette faim par un apport d'azote qui peut être du lisier, des engrais minéraux ou mieux des engrais vert telle que les légumineuse, treffle ou luzerne

    Ainsi, si l'apport d'azote n'est pas suffisant, cela peut en effet se resentir sur les rendements de la première culture. Mais qui seront nettement compenser sur les culture suivante. en lançant un processus d'humification du sol, on va augmenter la capacité du sol de stockage de minéraux (par adsorption sur le complexe argilo humique) et ainsi pouvoir avoir moins de perte par lessivage lors des épandages.

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    wizz

    Re : projet de valorisation de matière ligneuse

    bonsoir

    Quelques questions me trottent à l'esprit
    -de combien un agriculteur en aurait besoin par m²?
    -donc combien d'argent devra t il dépenser pour t'acheter ce produit?
    -de ton côté, combien d'argent paiera tu aux producteurs la tonne de rameaux?
    -ces producteurs de rameaux, combien d'argent leur coutera t il pour centraliser le volume de rameaux récoltés?
    -et combien de temps cela leur prendrait il pour récolter et centraliser ce volume de rameaux (au lieu de les bruler sur place par petits tas)
    ?

    Ensuite, d'autres questions me viennent à l'esprit:
    -l'agriculteur de maïs ou de blé, produit aussi de la lignite. C'est la plante elle même. Ils pourraient alors ne récolter que les graines et enfouir la plante sur place. Et pour le bilan du sol, le delta se trouve alors uniquement dans les grains. Mais en pratique, les agriculteurs récoltent la plante de maïs ou de blé, pour leur utilisation personnelle ou pour la vendre. Dans ce dernier cas, combien leur rapporte la tonne de paille vendue? A comparer avec le prix de la tonne de rameaux broyés qu'ils devront acheter

  9. #7
    streshydrique

    Re : projet de valorisation de matière ligneuse

    Bonjour wizz.
    tes interrogations sont justifié.

    -de combien un agriculteur en aurait besoin par m²?
    J'ai trouver plusieurs chiffre très différents, celui qui me parait le plus justifier est de 100 m3/ha.

    -donc combien d'argent devra t il dépenser pour t'acheter ce produit?
    Je n'ai pas encore trouver de référence pour le prix a usage agricole, trouver un prix juste n'est pas facile, pour les particulier il ce vend entre 30 et 50 E/m3, il est sur qu'il faut qu'il soit moins chère, je pensais entre 20 et 30 E/m3.

    -de ton côté, combien d'argent paiera tu aux producteurs la tonne de rameaux?
    Cela dépend du producteur, pour un agriculteur je pensais a quelque Euros/m3 (car cela lui évite du travail) car je pense qu'il est mieux que ce soit moi qui me déplace avec le broyeur vers les petit tas.

    Pour un élagueur/paysagiste, je pensais lui prendre gratuitement, vu qu'il doit payer pour les mètre en dechetterie. Mais certain ce sont mis a acheté des broyeurs...

    Aprés, j'ai trouver d'autres sources possibles, comme l'entretient sous les ligne EDF.

    pour le mais et la paille, les propriétés ne sont pas les même entre de la paille et le BRF, mais il faut que je me renseigne la dessus.

    A titre d'exemple on as un rapport C/N de 50 avec le BRF et de 500 avec des déchets de suirie. ont a aussi plein d'autre éléments avec le brf, qui sont nécessaire a l'activation biologique.

    Je peux quand même cité que si on prend du brf comme litière a la place de la paille il faudrait faire baisser les coût jusqu'à 3 E/m3, ce qui me parait inabordable, mais je vais me renseigner sur le prix de la paille car je trouve ce chiffre bizarre.

    Une source intéressant: www.ctastree.be/BRF/Brochure%20BRF%20plus%20de%20C .pdf

    De toute façon, je pense bien que cette activité devra être subventionner, après tout il n'y a pas de raison de subventionner la plantation de haies et pas cette activité.

  10. Publicité
  11. #8
    matht

    Re : projet de valorisation de matière ligneuse

    Citation Envoyé par felicha Voir le message
    nous avons là avec les chutes de branchage, une matière première de valeur, et nous la gâchons en n'en faisant rien.

    Bonjour,
    Personnellement, je ne pense pas que la non exploitation des branchages soit un gâchis. Au contraire, comme les plantes cultivées en agriculture, les arbres, ont besoin de cette matière organique que constitue branchages feuillages... Si c' est l'écologie qui guide cette création d'entreprise, le plus juste écologiquement serait de laisser "perdre" ces branchages, plutôt que de les exporter hors écosystème forestier.
    Maintenant aux vues des prix du m3 du produit sité plus haut, je doute que les agriculeurs soient près à te l'acheter.
    Mais c'est pas forcément une mauvaise idée d'exploiter les branchages... seulement je pense que c'est plus rentable de les exploiter autrement notamment en en faisant du bois énergie par ex.
    malheureusement et depuis les suite de la tempête de 99, beaucoup ont eu cette idée et ont créés leurs petite entreprise, investis dans des broyeurs..., et étaient même largement subventionnés.
    Au début c'était la poule aux oeufs d'or pour pas mal de forestiers mais une fois les produits,chablis et autres de la tempêtes exploités (créant souvent même plus de produit que la demande), beauoup d'entreprises ont coulées, les plus grosses qui restent ont plus de mal à trouver de la matière première et l'exportent plus loins...
    Côté subventions beaucoup ont été suprimées pour cette filière.

    Perso pour utiliser, "recycler" cette biomasse pas cher et la rentabiliser au mieux, j'opte pour les fagots à l'ancienne, les rames de petits poids, et pourquoi pas un peu de charbonnette vendu à la pizzeria du coin...

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. valorisation diplome
    Par invite75371231 dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 0
    Dernier message: 31/03/2009, 23h07
  2. [Biochimie] Valorisation du lactosérum
    Par invite98345 dans le forum Biologie
    Réponses: 5
    Dernier message: 07/10/2008, 22h58
  3. Recherche sur les procédés de valorisation de la matière organique
    Par kheoz dans le forum Environnement, développement durable et écologie
    Réponses: 0
    Dernier message: 12/09/2007, 16h01
  4. Réponses: 0
    Dernier message: 06/06/2007, 22h10