Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 23 sur 23

PAC sur nappe phréatique potable



  1. #1
    Xya

    Question PAC sur nappe phréatique potable

    Bonjour,

    On me demande de dimensionner une PAC sur nappe. Le problème (sinon je ne serais pas là ) c'est que cette nappe sert actuellement de réserve en eau potable.

    J'aurais donc voulu savoir s'il était possible de mettre en place une telle installation, sans risque de contamination de l'eau, que ce soit au niveau de rejets d'oxydes, d'élévation de température qui induirait une production de bactéries, etc.

    Existe-t-il une règlementation ? Y'a-t-il déjà eu des tests sanitaires de réalisés ?
    Et si cela est possible, auriez-vous un exemple à m'indiquer ?


    Merci pour vos réponses.

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    f6bes

    Re : PAC sur nappe phréatique potable

    BJr à toi,

    Me demande comment ta PAC va pouvoir élever la température.
    On PRENDS des calories, on rejette des FRIGORIES (normalement).
    Pas d'autorisations à obtenir ?
    A+
    "Ce fut la goutte d'eau de trop qui mit le feu aux poudres!"

  4. #3
    Xya

    Re : PAC sur nappe phréatique potable

    S'il s'agit d'une réversible, elle rejettera des calories dans la nappe en été.

    Donc avant de faire tout calcul inutile, je voulais me renseigner sur l'impact sanitaire d'une telle installation.

    J'ai contacté la DRIRE et la DDASS, entre temps, et dans le cas d'un débit inférieur à 8m3/h, il n'y a aucun soucis apparant pour obtenir l'autorisation de forage. Au dessus, l'autorisation est soumise à un regard plus approfondi, et au seul jugement des deux organismes.

    Sinon il n'y a, en effet, aucune réglementation allant à l'encontre d'un tel système.

    Ce post aura au moins servi, j'espère, à répondre aux futures personnes dans le même cas que moi, sinon désolé de vous avoir importunés

  5. #4
    streshydrique

    Re : PAC sur nappe phréatique potable

    Il faut préciser pour ne pas induire en erreurs, que ce n'est pas valable pour l'eau minérale/de source. Dans ce cas la il faut une étude d'un hydrogeologue. C'est un processus d'autorisation donc le dossier passe aux CODERST.

  6. #5
    Xya

    Re : PAC sur nappe phréatique potable

    Selon la DDASS, l'étude hydrogéologique peut être mise en oeuvre selon le cas du projet, pas seulement sur source minérale.

    Autre précision, le CODERST n'est pas un organisme décisionnaire, ce sont les organismes nationaux (DDASS, DRIRE, DDSV, etc.) qui vérifient que les lois préfectorales sont bien appliquées et la viabilité du projet. En fin course, c'est le préfet lui même qui accepte ou non la mise en oeuvre dudit projet.

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    L'écoleau

    Re : PAC sur nappe phréatique potable

    Bonjour ,

    attention qu' outre les sujets de rejets, débits ou autres, il y a la problématique technique du forage lui-même à surveiller ! , que ce soit pour forer ou pour sécuriser le forage et sa nappe ... !!

    Cordialement
    Tout sur l'eau, l' EDP, toilette sèche : site web + forum spécialisés = mon profil

  9. Publicité
  10. #7
    f6bes

    Re : PAC sur nappe phréatique potable

    Citation Envoyé par Xya Voir le message
    S'il s'agit d'une réversible, elle rejettera des calories dans la nappe en été.
    Bjr à toi,
    Il est toujours BON de le PRECISER ...dés le départ de la discussion.
    Apparemment t'avais AUSSI des "données" (administratives) sous le coude.
    Non "divulguées" à l'origine du post.
    A+
    "Ce fut la goutte d'eau de trop qui mit le feu aux poudres!"

  11. #8
    Xya

    Re : PAC sur nappe phréatique potable

    Citation Envoyé par f6bes Voir le message
    Apparemment t'avais AUSSI des "données" (administratives) sous le coude.
    Non "divulguées" à l'origine du post.
    A+
    Bonjour,

    Je ne les avais pas lorsque j'ai lancé le post, je les ai trouvé après avoir posté (j'ai appelé la DRIRE de plusieurs départements avant de les avoir)

    Mais je te l'accorde j'aurais dû précisé qu'il s'agissait d'une réversible, erreur de ma part

    M'enfin j'ai eu mes réponses, merci à vous!

  12. #9
    wizz

    Re : PAC sur nappe phréatique potable

    Citation Envoyé par Xya Voir le message
    S'il s'agit d'une réversible, elle rejettera des calories dans la nappe en été.
    bonsoir

    ne serait il pas possible de rejetter ces calories dans un cumulus? ou dans la piscine (si tu en as)...

  13. #10
    chatelot16

    Re : PAC sur nappe phréatique potable

    j'imagine que quand on fait un forage c'est pour une grosse puissance , pas pour les quelques kw qui pourait faire un peu d'eau chaude

    en plus la basse temperature d'un forage permet de faire marcher une clim avec une efficacité largement meilleur que l'evacuation de la chaleur a plus haute temperature

    chez moi je ferait peut etre un forage un jour pour avoir une source froide bien froide pour un meilleur rendement ce moteur solaire

    je ne ferai pas 2 forage pour faire circuler l'eau : je n'utiliserai qu'un forage en pompant et refoulant alternativement par le meme trou : avec un reservoir en surface suffisant pour que l'eau brassé utilise un volume de roche suffisant

  14. #11
    wizz

    Re : PAC sur nappe phréatique potable

    si on fait un forage, c'est qu'on a les moyens (financiers)
    si on fait un forage, c'est parce qu'on a besoin d'une grosse puissance

    si c'est une grosse puissance de chauffe, alors il serait judicieux de calculer d'abord les besoins, de les minimiser avec l'isolation

    si c'est une grosse puissance de clim, alors c'est qu'il a une maison "pas petite", et peut etre avec des équipements de bien etre qui vont avec, genre piscine qu'il faut chauffer

    et puis, qui a dit qu'il faut envoyer 100% des calories dans un cumulus de 250 litres, qui va "rapidement" chauffer et qui va limiter le rendement de la PAC inversée

  15. #12
    wizz

    Re : PAC sur nappe phréatique potable

    PS: c'est juste que j'ai déjà vu une maison dans les Landes, qui est climatisée (split), et qui possède une piscine chauffée (suremennt) au propane (puisque j'ai vu la cuve)


    d'un coté, on dépense de l'énergie à évacuer des calories de la maison
    d'un autre, on dépense de l'énergie pour chauffer une piscine...

  16. Publicité
  17. #13
    Xya

    Re : PAC sur nappe phréatique potable

    Citation Envoyé par wizz Voir le message
    si on fait un forage, c'est qu'on a les moyens (financiers)
    si on fait un forage, c'est parce qu'on a besoin d'une grosse puissance

    si c'est une grosse puissance de chauffe, alors il serait judicieux de calculer d'abord les besoins, de les minimiser avec l'isolation
    En effet, ce serait pour une grosse puissance puisque je dois dimensionner la PAC pour un complexe de bâtiment tertiaire public, auquel s'ajouterait l'usine de pompage/relevage.
    Une autre partie du BE chiffre ce qui concerne les fondations/bâti/orientation, et optimise donc les dépert, ce qui diminuera la puissance de la PAC. Globalisons, Globalisons !

    Concernant la maison que tu as vu dans les Landes, euh, comme dirait ma fille, lol...
    J'ose espérer que la piscine, la clim et la maison ne datent pas de la même époque, et qu'ils ont installé les différents systèmes au fur et à mesure que leurs besoins leur permettaient... Une logique plus excusable au moins !

  18. #14
    wizz

    Re : PAC sur nappe phréatique potable

    En effet, ce serait pour une grosse puissance puisque je dois dimensionner la PAC pour un complexe de bâtiment tertiaire public,
    n'y a t il pas une consommation d'eau chaude dans les environs, genre salle de sport et sa douche, piscine municipale (encore la piscine!!!), des habitations, un restaurant, un hotel, une laverie.... n'importe quoi qui consommera de l'eau chaude en quantité

    et si ta PAC réversible n'est pas capable de produire cette quantité d'eau chaude voulue (par ses consommateurs), alors ça servira de préchauffage. Tout degré gagné à l'amont (par ta PAC) sera tout calories économisé en aval (avec leur système classique, gaz, fuel....)

    je trouve qu'il est si con de chercher à rejeter des calories dans la nature de nos jours alors qu'on cherche justement à minimiser notre dépense énergétique

  19. #15
    chatelot16

    Re : PAC sur nappe phréatique potable

    justement quand une clim est indispensable , plus la temperature d'evacuation des calorie est basse plus la consomation electrique est faible : il est donc tout a fait justifié d'envoyer cette chaleur dans un forage a 10° si on a la chance de l'avoir

    d'aileur ca n'a rien d'anti ecologique : si pendant tout l'eté on envoie de la chaleur dans le sous sol , il sera moins froid l'hivers suivant quand on voudra y puiser de la chaleur avec une pompe a chaleur

    bien sur que si il faut de la chaleur a 60° pour de l'eau chaude , une partie de la clim pourait fournir cette eau chaude , mais de toute facon une toute petite partie d'une clim suffit a faire toute l'eau chaude dont on a besoin : pour le reste il faut chercher le truc a chauffer le plus froid possible : c'est donc le forage le meilleur

  20. #16
    Bounoume

    Re : PAC sur nappe phréatique potable

    et je vais encore enfoncer le clou: en fonction climatisation, si les dispositifs rafraîchisseurs (ventilo-convecteurs, etc) sont suffisamment dimensionnés,
    il doit suffire de leur fournir un fluide caloporteur à 12 degrés.
    Or en nos climats, et sauf si c' est une source thermale, l' eau souterraine sort à 12 degrés à faible profondeur.
    Tu peux alors te passer de PAC , et tranférer les frigories directement de l' eau de la nappe vers les convecteurs avec un échangeur passif (échangeur à plaques et joints) d' une surface de contact sufisante.

    chez moi, un échangeur -français, fabriqué à Roanne- de 55 m2 développés fait en été le travail d' une PAC de 9 KW électriques consommés, et lui il ne consomme rien.
    le bruit tue l'information......

  21. #17
    chatelot16

    Re : PAC sur nappe phréatique potable

    bien sur avec de l'eau a 12° on pourait refroidir sans machine frigorifique

    mais si il y a des chute de temperature dans des echangeurs ca ne suffira pas forcement

    mais au moins la machine thermique aura un coef de performance enorme : bien meilleur qu'une clim qui chauffe l'air exterieur

    l'utilisation d'un forage est bien la meilleur solution pour l'economie d'energie : mais la question n'est pas la ! elle est dans les precaution a faire pour ne pas saboter la nappe phreatique

    a quelle profondeur est cette nappe ?

  22. #18
    michelFF

    Cool Re : PAC sur nappe phréatique potable

    bonjour ,

    le risque est d'introduire en cas de fuite de réfrigérant sur l'échangeur du gaz dans la nappe .

  23. Publicité
  24. #19
    Xya

    Re : PAC sur nappe phréatique potable

    Bonjour,

    En effet comme le dit Bounoume, je n'ai pas exclu le système de bipasse pour ne pas lancer la clim en été. Reste le problème du coût des V3V motorisées et modules de régul qui rebute souvent le client

    Par contre, le risque d'infecter la nappe avec du frigo est vraisemblablement nul, puisque circuit de pompage est isolé de celui de la PAC . Le risque que je prévoyais était plutôt lors du forage lui-même, ou lors des variations de température, ce qui n'est pas le cas non plus d'après les institutions et organismes responsables (hormis la région de Lyon il me semble)

  25. #20
    michelFF

    Wink Re : PAC sur nappe phréatique potable

    Citation Envoyé par Xya Voir le message
    Bonjour,


    Par contre, le risque d'infecter la nappe avec du frigo est vraisemblablement nul, puisque circuit de pompage est isolé de celui de la PAC
    non il n'est pas nul , en cas de fuite au niveau de l'échangeur la pression du fluide étant supérieure à celle du circuit d'eau le fluide frigorigène s'échapperai dans l'eau . Pour cette raison les récupérateurs d'énergie sur les installations frigorifiques devaient etre en double tube avec détection d'une pression entre les deux tubes

  26. #21
    streshydrique

    Re : PAC sur nappe phréatique potable

    Citation Envoyé par Xya Voir le message
    Le risque que je prévoyais était plutôt lors du forage lui-même, ou lors des variations de température, ce qui n'est pas le cas non plus d'après les institutions et organismes responsables (hormis la région de Lyon il me semble)
    Tout dépend des aquifère, Si par exemple ont as une aquifère captives ayant une très bonne qualité d'eau, et au dessus une nappe libre avec une mauvaise qualité, Faire une connexion entre les deux sera impactant sur la qualité de l'eau de la nappe captive.

    Bien sur, c'est dans le cas ou on as intérêt (température élevé, meilleurs débit) de prolonger le forage jusqu'à la nappe captive.

  27. #22
    chatelot16

    Re : PAC sur nappe phréatique potable

    le gaz est gazeux : on ne risque pas de poluer l'eau avec

    si il y a fuite de gaz c'est une polution de l'atmosphere ...

    le grand danger des forage c'est bien de faire retomber de l'eau pollué de la surface dans des nappes profondes bien pure

  28. #23
    michelFF

    Re : PAC sur nappe phréatique potable

    les fluides frigorigènes sont miscibles avec l'huile employée dans les circuits , nous aurions donc un mélange huile ( type ESTER )+ fluide

Discussions similaires

  1. maison sur nappe phréatique et remontées capillaires
    Par petillant dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 15
    Dernier message: 04/01/2015, 22h07
  2. Récupérer énergie nappe phréatique
    Par DUMIER dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 8
    Dernier message: 14/04/2009, 06h48
  3. TPE : Nappe phreatique
    Par louislegue dans le forum TPE / TIPE et autres travaux
    Réponses: 1
    Dernier message: 09/10/2008, 15h14
  4. Pollution de la nappe phréatique
    Par jchm dans le forum Actualités
    Réponses: 4
    Dernier message: 27/05/2008, 17h38
  5. TPE nappe phréatique
    Par Kary88 dans le forum TPE / TIPE et autres travaux
    Réponses: 4
    Dernier message: 03/11/2006, 22h54