Répondre à la discussion
Page 1 sur 3 12 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 61

Question sur l' eau potable.



  1. #1
    SpoS

    Question sur l' eau potable.

    Bonjour à tous

    Voila on parle en ce moment de secheresse, de nappe phreatique vide, d' un manque d' eau en general...

    Mais la surface de notre planete n' est t' elle pas consttitué de 70% d' eau?

    Avec tout les moyen moderne dont nous disposont, l' home est quand
    même capable de transformer l' eau de mer en eau potable et de 'l acheminer vers les ville?

    Pouriez m' eclaircir sur ce point.
    Merci

    EDIT : J' ai même entendu parler d' un syteme ameriquain étudier pour les soldats en milieu aride, capable de convertir l' urine en eau potable, alors i on peut transformer de la pisse, purquoi pas de 'l eau de mer ?

    -----

    Dernière modification par SpoS ; 29/07/2005 à 16h35.

  2. Publicité
  3. #2
    florian du 59

    Re : Question sur l' eau potable.

    on sait transformer de l'eau de mer en eau potable, mais cela coute très cher!!!!!
    "L'homme n'est pas fait pour travailler, la preuve c'est que ça le fatigue"

  4. #3
    SpoS

    Re : Question sur l' eau potable.

    En fouinant un peus sur le forum, j' ai trouvé la réponse a ma question.

    Desalinisation de l' eau de mer qui coute trop cher en energie.
    Transport de l' eau qui coute encore de l' energie.

    Je vais continuer à lire

  5. #4
    shokin

    Re : Question sur l' eau potable.

    Et pour en gaspiller le moins possible, buvez de l'eau du robinet, pas de ces boissons gazeuses (même l'eau) qui ont coûté beaucoup en énergie et production.

    Shokin
    Pardon, humilité, humour, hasard, tolérance, partage, curiosité et diversité => liberté et sérénité.

  6. #5
    Cécile

    Re : Question sur l' eau potable.

    Il y a presque toujours assez d'eau pour un usage courant (boisson + cuisine + hygiène), sauf peut-être aux endroits totalement arides. Ce qui consomme le plus d'eau (et de loin), c'est l'irrigation. Une grande partie des problèmes de sécheresse actuels est l'inadaptation des cultures à la quantité d'eau existantes (le maïs, surtout, en consomme beaucoup. Ce n'est pas une plante pour le sud de la France). Et on ne peut pas imaginer desaler l'eau pour l'irrigation, la bouffe coûterait des fortunes.

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    blanche1

    Cool Re : Question sur l' eau potable.

    Simplement, moi, que moi, je voudrais quand même vous le dire en l'écrivant ici, je ne puis plus me taire parce que la langue est chaude, maintenant, je dois caresser les touches de mon clavier, parce que maintenant, les doigts de la main sont chauds à leur tour pour vous le dire;

    Et, c'est que le calcul de la consommation d'eau d'un humain civilisé (120 litres/jour) et qui correspond à notre culture, et qui a été fait par de la statistique, est une aberration de notre civilisation;

    De même que la cuvette des WC, tel que nous la connaissons, est une aberration de notre civilisation;

    Ces deux éléments (120 litres/jour et cuvettes de WC) ont faussé le jeu naturel de l'humanité et ont fait que tous discours sont justifiés concernant la pénurie des eaux et concernant ce que nous devons faire, ainsi de suite.

    Il est clair que je dis, ici, que ces deux erreurs justifient maintenant nos préoccupations !

    Ne suffit-il pas de corriger ces deux erreurs ?

  9. Publicité
  10. #7
    blanche1

    Cool Re : Question sur l' eau potable.

    Citation Envoyé par SpoS
    EDIT : J' ai même entendu parler d' un syteme ameriquain étudier pour les soldats en milieu aride, capable de convertir l' urine en eau potable, alors i on peut transformer de la pisse, purquoi pas de 'l eau de mer ?
    As-tu, déjà, lu des manuels de survie ?

  11. #8
    Cécile

    Re : Question sur l' eau potable.

    Citation Envoyé par blanche1
    Et, c'est que le calcul de la consommation d'eau d'un humain civilisé (120 litres/jour) et qui correspond à notre culture, et qui a été fait par de la statistique, est une aberration de notre civilisation;
    Ne suffit-il pas de corriger ces deux erreurs ?
    Non, car le problème de l'eau n'est pas aussi simple : c'est une denrée qui se transporte très peu, donc un Irlandais utilise 200 litres d'eau est moins nocif pour l'environnement qu'un Andalous qui en utilise 100.
    Il n'y a pénurie d'eau que lorsqu'on ignore totalement les ressource lors des décisions agricoles et d'aménagement du territoire. Un golf en Espagne est une abbération, de même que du maïs à outrance dans le sud-ouest de la France. Nos consommations perso, à côté, c'est peanuts. Même s'il n'est pas inutile de tenter de les réduire. Mais ça ne résoudra pas les problèmes de l'eau ailleurs que dans notre petite région.

  12. #9
    blanche1

    Cool Re : Question sur l' eau potable.

    Ben, 60.000.000 d'habitants multiplié par 120 litres eau/jour, cela fait quand même 7.200.000.000 litres/jour (7.200.000 m3/jour) et cela pour la France uniquement !

  13. #10
    Narduccio

    Re : Question sur l' eau potable.

    Citation Envoyé par blanche1
    Ben, 60.000.000 d'habitants multiplié par 120 litres eau/jour, cela fait quand même 7.200.000.000 litres/jour (7.200.000 m3/jour) et cela pour la France uniquement !
    Super ton chiffre, un chiffre bien gros, très bien pour frapper l'imagination. Mais, il ne veut rien dire. Pour qu'il soit "parlant", il faut le comparer avec ce qui est disponible donc la pluviosité moyenne. la superficie de la France est de 675417 km2 ce qui donne qu'il faut environ 10 m3 d'eau par km2 par jour pour satisfaire les besions des français. La pluviométrie moyenne annuelle française étant de 800 litres/m2, je te laisse faire le calcul du nombre de jour de pluie nécessaire pour les besoins des français. Ce qui n'est pas une excuse pour justifier le gaspillage.
    http://www.eauxdefrance.fr/jeux.php?page=concept

    Au fait, avez-vous déjà oublié 2000/2001 et sa pluviomètrie exceptionnelle (le double de la moyenne annuelle) ?
    http://www.ac-rouen.fr/rectorat/prof...e1.htm#pluies1
    Quand cela reviendra, on ouvrira un fil: "que faire de toute cette eau" ?
    Dernière modification par Narduccio ; 31/07/2005 à 22h56. Motif: Correction d'une adresse URL
    "Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable". Karl Popper

  14. #11
    blanche1

    Cool Re : Question sur l' eau potable.

    Bonjour, "Narduccio";

    Tu as des nouveaux chiffres là, pour ici !

    La superficie de la France est, quand même de +/-552.000 Km2 (tu comptes peut-être les pays d'outre-atlantique avec pour ton chiffre ?).

    Et, une année de pluie moyenne est de +/- 650 litres/m2 (bon, localement on peut, peut-être, atteindre les 950 litres/m2 dans des courtes durées, durée de +/- 24h00, ce sont, alors des orages purement locaux).

    Avec ces autres chiffres, Cela fait donc aisément, (650 litres/m2/année multiplié par 552.000.000 m2) 358.800.000.000 litres d'eau de pluie/année.

    Je veux bien que le réchauffement climatique fait qu'il y a certainement une augmentation de la pluviosité de +/- 5%, ce qui ferait 682 litres/m2 en une année de pluie moyenne.

    Maintenant, pour les 60.000.000 d'habitants en France, annuellement, on a besoin de 268.000.000.000 de litres/année.

    On voit, facilement que pour la consommation humaine (eau potable pour boire et eau potable pour les cuvettes) qu'il n'y a pas de déficit, mais au contraire qu'il y a un bonus

    Mais, et là, mais, la consommation d'eau pour les activités agricoles, pour les activités d'élevages, pour les activités des industries n'est pas reprise et aujourd'hui, je ne pense pas la savoir ou je ne pense pas la connaitre, parce qu'elle est secrète (elle donne un indice de l'activité réelle de nos industries).

  15. #12
    Narduccio

    Re : Question sur l' eau potable.

    La superficie, j'ai pris celle de Wikipédia, sans me poser plus la question de ce qui est le territoire métropolitain, je te l'accorde. Pour la pluviosité après une demi-heure de recherche, c'est le seul chiffre exploitable que j'ai trouvé (Météo-France fournit des chiffres moyens région par région et il aurait fallu faire des calculs pour avoir le chiffre moyen français.. D'ailleurs les données de Météo France permettent de voir le très grand déséquilibre qu'il éxiste en France entre les diverses régions.
    Mais le fond du problème n'est pas là. Le fond du problème est qu'en réponse du message de Cécile, tu as balancé un chiffre comme tu aurait balancé de la poudre aux yeux.
    Citation Envoyé par blanche1
    Ben, 60.000.000 d'habitants multiplié par 120 litres eau/jour, cela fait quand même 7.200.000.000 litres/jour (7.200.000 m3/jour) et cela pour la France uniquement !
    Or, maintenant, tu dit exactement ce qu'elle a dit:
    Citation Envoyé par cécile
    Il n'y a pénurie d'eau que lorsqu'on ignore totalement les ressource lors des décisions agricoles et d'aménagement du territoire. Un golf en Espagne est une abbération, de même que du maïs à outrance dans le sud-ouest de la France. Nos consommations perso, à côté, c'est peanuts. Même s'il n'est pas inutile de tenter de les réduire. Mais ça ne résoudra pas les problèmes de l'eau ailleurs que dans notre petite région.
    Citation Envoyé par blanche1
    On voit, facilement que pour la consommation humaine (eau potable pour boire et eau potable pour les cuvettes) qu'il n'y a pas de déficit, mais au contraire qu'il y a un bonus

    Mais, et là, mais, la consommation d'eau pour les activités agricoles, pour les activités d'élevages, pour les activités des industries n'est pas reprise et aujourd'hui, je ne pense pas la savoir ou je ne pense pas la connaitre, parce qu'elle est secrète (elle donne un indice de l'activité réelle de nos industries).
    Quel était le but de ton intervention précédente ? Nous sommes ici sur un forum qui se veut scientifique à mener des débats qui se veulent aussi scientifique. On n'est là pour échanger des arguments, pas des attaques personnelles.
    Si l'on veut diminuer le gaspillage d'eau, c'est bien dans les usages industriels et agricoles que l'on obtiendra les meilleurs résultats. Il faudra aussi que dans certaines zones les agriculteurs produisent en fonction des ressources et non pas l'inverse.
    "Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable". Karl Popper

  16. Publicité
  17. #13
    sterfil

    Re : Question sur l' eau potable.

    la consommation d'eau pour l'agriculture ne correspond pas forcément avec la saison pluvieuse, le Maïs, par exemple pousse en 4 mois mai; juin; Juillet; aout.
    Et chez nous, il pleut plutôt l'hiver et au début du printemps.
    Les lacs collinaires sont deja une bonne panacée, mais il reste des aménagements possibles sur plusieurs fleuves et rivière.
    Pourquoi certains écolos y sont ils opposés?
    Parler de développement durable et refuser tout développement, est ce bien logique?

  18. #14
    John78

    Re : Question sur l' eau potable.

    Citation Envoyé par sterfil
    Les lacs collinaires sont deja une bonne panacée, mais il reste des aménagements possibles sur plusieurs fleuves et rivière.
    Pourquoi certains écolos y sont ils opposés?
    Parler de développement durable et refuser tout développement, est ce bien logique?

    Non mais bien sur, on va encore plus boulverser le cycle de l'eau et faire croire aux gens que c'est un plus pour l'environement. Avez vous une idée des dégats sur les biotopes humides que constituent toutes ces retenues et ces barrages ??? Parcequ'entre les risques de crue, la production électrique, les drainages pour la mise en culture et les réserves pour l'irriguations, on peut se demander si a court terme il restera en France des zones humides a peu pret en état. Il en reste déjà plus beaucoup, c'est vrai...

    A+
    John

  19. #15
    blanche1

    Cool Re : Question sur l' eau potable.

    Pourtant, les lacs collinaires semblent être une très bonne solution en basse altitude pour complèter le dispositif anti-érosif mis en place pour préserver les zones humides et en plus, pour valoriser en amont des terres pauvres qui ne permettaient aucune agriculture.

  20. #16
    blanche1

    Cool Re : Question sur l' eau potable.

    Je te pardonne et comme tu le dis, il est toujours bon de multiplier ses sources d'informations pour rester rigoureux dans ses exposés.

    Je suis honorée que tu participes à nos discours,ici, "Narduccio", merci et bonjour.

    Il est juste aussi, que l'un des défis, français pour la France, est de supprimer ce fameux déséquilibre hydrique concernant les différentes régions et l'on peut penser, ici, à un vaste réseau de "pipe-line" et "containers", sévèrement sécurisé, étendu judicieusement sur tout le territoire avec la problèmatique du relevage bien résolu, évidémment.

    Pour que l'exposé, des eaux de pluies, reste simple et reste mémorisé dans la mémoire humaine, les ordres de grandeurs s'imposent par des chiffres frappants, en effet;

    Et ce qui est fort dommage, c'est que ces ordres de grandeurs ne représentent plus beaucoup de chose pour beaucoup d'entre nous (pour l'exemple, plus beaucoup de gens savent encore ce que représente une distance de 10m, un poids de 5 Kg et ainsi de suite).

    En plus, je ne dis pas ce que "cécile" a dit, en ce sens que je restais en France avec mes discusions (pas en Espagne), en ce sens aussi, que je restais, avec mes propos, pour l'activité industrielle de toute la France et non pas qu'avec son agriculture.

    Pour la démonstration, il s'agissait de bien montrer que la base de toutes justifications d'investissement pour assainir de l'eau est fausse et est une ineptie, en une autre formule, ces "120 litres/homme/jour" est faux et est une ineptie !

    Maintenant, je suis assez satisfaite parce que la discusion continue avec "les lacs collinaires" qui est un sujet magnifique (et, je pensais que cela n'intéressait déjà plus personne, d'ailleurs).

    Alors, je voudrai bien rester ici pour écouter ce que vous écrivez et pour pouvoir participer aussi parce que pour les scientifiques, parce que pour mes paires, il n'a a plus de concours.

  21. #17
    Narduccio

    Re : Question sur l' eau potable.

    Si l'on veut optimiser la gestion de l'eau, il faudra soit:
    - que l'on retienne l'eau qui tombe en abondance en hivers pour l'utiliser en été. ce qui entraine bien évidemment la construction de retenues. Mais cela passe aussi par la redécouverte des plaines inodables qui permettaient un remplissage optimal des nappes phréatiques.
    - que l'on mette en place un réseau de canalisations ou de canaux permettant des transferts entre les diverses régions. Un ouvrage tel le canal Rhin-Rhone aurait permis le passage entre 2 bassins versants différents d'assez grosses quantitées d'eau. Une gestion optimale de nos ressources devrait empêcher les dégats trps importants dus aux crues et ceux importants aussi dus aux sécheresses. Surtout que certaines terres sont touchées par les 2 phénomènes.
    "Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable". Karl Popper

  22. #18
    blanche1

    Cool Re : Question sur l' eau potable.

    "Narduccio", bonjour;

    Oui, et là, d'une part, tu soulèves un élément essentiel de la recharge des nappes phréatiques et aussi un élément esssentiel de la percolation naturelle des eaux de surface après précipitations;

    Il est facile d'imager que le succès de la recharge et que la bonne qualité des eaux percolées dépendront entièrement de la nature des strates et aussi, ce, à la condition expresse d'en accepter la relative longue durée du temps de percolation pour pouvoir stocker des quantités propres et exploitables assez rapidement après les précipitations.

    Et oui, et là aussi, d'autre part, tu soulèves des relicats de projets, des fameux et merveilleux projets des canaux de Napoléon (+/- en 1800) et canaux, qui existent encore aujourd'hui mais en sous-exploitations et mais en souffrances ;

    Et que par ceux-là, peut-être même déjà avant Napoléon, d'autres personnes s'attellaient, déjà aussi, à résoudre ce problème de l'inéquité hydrique entre régions de France.

    Il y a l'aspect social et économique de la chose, qu'il ne faut surtout pas nier, surtout qu'à l'heure actuelle cela pourrait être une opportunité considérable pour les emplois dans les régions et pour les autochtones.

  23. Publicité
  24. #19
    kinette

    Re : Question sur l' eau potable.

    Citation Envoyé par John78
    Non mais bien sur, on va encore plus boulverser le cycle de l'eau et faire croire aux gens que c'est un plus pour l'environement. Avez vous une idée des dégats sur les biotopes humides que constituent toutes ces retenues et ces barrages ??? Parcequ'entre les risques de crue, la production électrique, les drainages pour la mise en culture et les réserves pour l'irriguations, on peut se demander si a court terme il restera en France des zones humides a peu pret en état. Il en reste déjà plus beaucoup, c'est vrai...

    A+
    John
    Bonjour,
    J'appuie ici l'intervention de John! Au lieu de subventionner des cultures irriguées qui vident les nappes, qui sont drainées à mort (on arrose d'un côté, quel que soit le temps, et de l'autre on draine...) et ensuite hypocritement pleurer qu'on manque d'eau et pousser à la construction de barrages pour "compenser le manque d'eau" (en prétendant que c'est pour l'environnement) on ferait mieux de revoir un peu la politique de gestion de l'eau et des zones humides.
    Mais dans ces histoires, tout est malheureusement bien politique, et on a vu bien des responsable locaux faire miroiter l'apport inestimable d'un barrage à une région, ces barrages devant prétendûment en même temps empêcher le manque d'eau, permettre l'irrigation quel que soit le déficit en eau, être favorable à la pêche, au tourisme, générer des emplois, empêcher les crues, etc, etc... Finalement, les gens se sont souvent retrouvés avec des aménagement ayant coûté très cher, défigurant les paysages, trop vides en été pour permettre une utilisation touristique (de toute façon souvent interdite pour raison de sécurité), ayant un impact négatif sur pas mal d'espèces de poissons, et ne permettant pas de faire des miracles en période de sécheresse ni de crue...

    Une mine d'information sur les rivières et la gestion de l'eau: http://www.rivernet.org/welcomef.htm
    (lir notamment le communiqué de presse du WWF: http://www.panda.org/about_wwf/what_...?uNewsID=21934)

    Pour ceux qui sont intéressés par la gestion de l'eau, une consultation nationale (bassin par bassin) est en place ici:
    http://www.eau-loire-bretagne.fr/dce-consultation/

    L'Europe fait aussi une consultation du public sur la protection contre le crues:
    http://europa.eu.int/yourvoice/ipm/f...tch?form=flood (mais seulement en anglais).

    K.
    Nomina si nescis, perit et cognito rerum.

  25. #20
    blanche1

    Cool Re : Question sur l' eau potable.

    J'ose, ici, espérer que "kinette"" a bien compris et a bien assimilé que dans ce salon, la solution barrage n'a pas été abordée et n'est d'ailleurs certainement pas le sujet ici, dans ce salon de discusion.

    Les puissants "lobbies" étant toujours à l'affût d'un tel dérapage pour s'introduire dans la discusion dans ce salon pour uniquement désinformer, alors, pour des intérêts bassement personnels et matériels.

    Je ne joue pas avec ces sal..... , là et je ne jouerai d'ailleurs jamais avec eux !

  26. #21
    hle

    Re : Question sur l' eau potable.

    Citation Envoyé par blanche1
    Pourtant, les lacs collinaires semblent être une très bonne solution en basse altitude pour complèter le dispositif anti-érosif mis en place pour préserver les zones humides et en plus, pour valoriser en amont des terres pauvres qui ne permettaient aucune agriculture.
    Un lac collinaire, ce sont les réservoirs de plaine ?
    Si c'est le cas, la solution est déjà en application et à grande échelle. Survolez le Gers, vous verrez !

    Deux remarques, pas lues dans les messages précédents. L'eau prélevée pour l'irrigation n'est pas de l'eau rendue potable à grand frais.
    Elle repart dans le milieu ambiant à proximité de son captage.
    L'impact sur l'environnement n'est pas le même.

  27. #22
    pilet14

    Re : Question sur l' eau potable.

    Une autre cible: les piscines privées

    Avez vous remarqué la multiplication des piscines dans la quasi totalité des régions de l'héxagone?

    Pourquoi ne pas se contenter des piscines municipales?

  28. #23
    shokin

    Re : Question sur l' eau potable.

    Ouais, quand je vois toutes ces piscines privées, de riches et de moins riches, ça me fout le "bacanat" (ça me ... ).

    Shokin
    Pardon, humilité, humour, hasard, tolérance, partage, curiosité et diversité => liberté et sérénité.

  29. #24
    blanche1

    Cool Re : Question sur l' eau potable.

    "pilet14" et "skokin";

    Sincèrement, avez-vous déjà vu des paysans jaloux des autres ?

  30. Publicité
  31. #25
    blanche1

    Cool Re : Question sur l' eau potable.

    Citation Envoyé par hle
    Un lac collinaire, ce sont les réservoirs de plaine ?
    Si c'est le cas, la solution est déjà en application et à grande échelle. Survolez le Gers, vous verrez !

    Deux remarques, pas lues dans les messages précédents. L'eau prélevée pour l'irrigation n'est pas de l'eau rendue potable à grand frais.
    Elle repart dans le milieu ambiant à proximité de son captage.
    L'impact sur l'environnement n'est pas le même.
    Oui, "hle", ce sont des lacs naturels de basse altitude (d'accord, de plaine) et qui se remplissent ou se vident au gré des saisons et au gré des caprices de la nature et qui laissent, à l'homme averti (paysan), une richesse de la valeur plus élevée que l'or, les SEDIMENTS.

  32. #26
    maugwai

    Re : Question sur l' eau potable.

    Salut moi je navigue sur des batiments de la marine nationale et on part plusieurs jours voir qq semaines et donc en mer on dispose d un osmoseur qui te transforme l eau de mer en eau douce qui nous sert pour les douches et la cuisine, il est donc tout a fait possible d utiliser l eau de mer et de la traiter mais le processus est assez long mais l entretien d un osmoseur est assez simple et a forciori pas trop onereux ( j avoue ne pas connaitre les prix mais je l entretien).

  33. #27
    Narduccio

    Re : Question sur l' eau potable.

    L'osmoneur semble être une solution onéreuse (du moins plus que certains concurents).
    Pour l'approvisionnement en eau potable de Belle-Ile, c'était l'une des solutions alternatives avec la mise en place d'un acquaduc. La solution retenue (et celle qui est présentée comme la moins onéreuse) est l'utilisation d'un navire-citerne qui livre régulièrement de l'eau potable à l'ile.
    "Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable". Karl Popper

  34. #28
    Np81

    Re : Question sur l' eau potable.

    Citation Envoyé par hle
    Deux remarques, pas lues dans les messages précédents. L'eau prélevée pour l'irrigation n'est pas de l'eau rendue potable à grand frais.
    Elle repart dans le milieu ambiant à proximité de son captage.
    L'impact sur l'environnement n'est pas le même.
    D'accord avec la première remarque. Nettement moins avec la 2ème. L'eau utilisée pour l'irrigation en agriculture ne repart malheureusement pas entièrement pour reconstituer les réserves d'eau douce. Une grande partie est consommée. On estime d'ailleurs que l'agriculture consomme entre 50 et 70% des prélèvements d'eau douce contre 25% consommés par les ménages et le reste par l’industrie et la fabrication d’énergie (les chiffres varient selon les sources, je ne sais pas auxquelles me fier).
    http://www.lemonde.fr/web/article/0,...-643195,0.html
    http://www.cieau.com/toutpubl/sommai...ontenu/611.htm
    Cette consommation d’eau par l’agriculture me paraît difficile à faire fléchir, parce que c’est le gage d’une agriculture performante et parce que toutes les cultures d'été (représentent 80% de la consommation d’eau en période estivale) ont absolument besoin d'être arrosées quand il ne pleut pas, surtout dans le sud de la France...et pas que le maïs !
    Citation Envoyé par Cécile
    Il n'y a pénurie d'eau que lorsqu'on ignore totalement les ressource lors des décisions agricoles et d'aménagement du territoire. Un golf en Espagne est une abbération, de même que du maïs à outrance dans le sud-ouest de la France. Nos consommations perso, à côté, c'est peanuts. Même s'il n'est pas inutile de tenter de les réduire. Mais ça ne résoudra pas les problèmes de l'eau ailleurs que dans notre petite région.
    La pénurie a d’abord pour cause principale le simple fait que nous faisons face à un déficit pluviométrique qui dure et qui ne permet pas une bonne reconstitution des réserves. Concernant la bête noire qu'est le maïs, sa culture dans le sud de la France n'est pas une hérésie. C'est à partir de là que cette culture s’est développée en France et c’est là encore où il pousse le mieux. Le maïs a besoin de chaleur et d'eau. Ce n'est pas pour rien que le sud-ouest de la France est la plus grosse région productrice. N'oublions pas que cette culture a permis le développement agricole et économique de certaines régions comme les Landes et fait vivre plusieurs filières en amont ou en aval (élevages, semenciers, etc). C'est vrai, en période de sécheresse, elle devient un problème. Faut-il alors limiter cette culture ? Peut-être faut-il en arriver là si les aménagements du territoire, à revoir en priorité, ne suffisent pas. On peut penser que les politiques de gestion de l'eau qui se mettent en place devraient de toute façon inciter à la diminution de cette culture : compteurs d'eau, restrictions d'arrosage, … Bonne chose ou pas, l’avenir nous le dira mais je m’interroge sur le devenir de notre agriculture. Que deviendraient les Landes sans maïs dont les terres agricoles ne peuvent pas accueillir grand chose d'autre ?
    Citation Envoyé par sterfil
    Les lacs collinaires sont deja une bonne panacée, mais il reste des aménagements possibles sur plusieurs fleuves et rivière.
    Pourquoi certains écolos y sont ils opposés?
    Je suis bien d'accord avec cette intervention. C'est vrai que les lacs collinaires représentent aussi dans certains coins une très bonne solution pour approvisionner les besoins d'eau de l'agriculture (comme cela est déjà bien développé dans le Gers). Je ne vois pas quel impact négatif peuvent-ils représenter sur l'environnement. Au contraire, cela me semble plutôt positif.

  35. #29
    shokin

    Re : Question sur l' eau potable.

    Citation Envoyé par blanche1
    "pilet14" et "skokin";

    Sincèrement, avez-vous déjà vu des paysans jaloux des autres ?
    C'est pas question de jalousie. C'est question d'eau gaspillée.

    Une piscine privée, on peut s'en passer !

    Shokin
    Pardon, humilité, humour, hasard, tolérance, partage, curiosité et diversité => liberté et sérénité.

  36. #30
    blanche1

    Cool Re : Question sur l' eau potable.

    Il suffit de regarder ces piscines pour s'apercevoir qu'elles ne sont que de simples réserves d'eau et qu'elle jouent un rôle ne fusse que pour l'hygrométrie locale.
    Elles sont d'ailleurs, dans les bonnes régions, accessibles, par voies aériennes et terrestres, aux pompiers. Et même accessibles pour d'autres nécessités d'urgences où, les municipalités pourraient prendre la décision de réquisitionner cette eau de ces piscines.

    Pour moi, c'est un bien fait, elles ont leur rôle à jouer dans la société sociale.

Sur le même thème :

Page 1 sur 3 12 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. eau potable directive europeenne
    Par Kirua099 dans le forum Environnement, développement durable et écologie
    Réponses: 2
    Dernier message: 21/10/2010, 14h16
  2. eau potable solaire
    Par acropole dans le forum Environnement, développement durable et écologie
    Réponses: 5
    Dernier message: 14/05/2007, 14h57
  3. expérience eau potable
    Par like_a_star dans le forum TPE / TIPE et autres travaux
    Réponses: 1
    Dernier message: 21/11/2006, 16h25
  4. Eau potable
    Par jeanmichmuch dans le forum Chimie
    Réponses: 1
    Dernier message: 15/05/2006, 14h21
  5. Eau potable, attention au gaspillage !
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 1
    Dernier message: 06/08/2005, 12h20