Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 18 sur 18

Réflexion sur le réchauffement climatique




  1. #1
    chris111

    Réflexion sur le réchauffement climatique

    Bonsoir,

    Une réflexion me vient à l'esprit:
    La terre recoit 1W/m2 de trop à cause de l'effet de serre (lu dans "Pour la science").
    L'homme étant ce qu'il est, les modèles véhiculés par la société étant ce qu'ils sont, l'état de l'art de la technique étant ce qu'il est nous rejettons de plus en plus de GES dans l'atmosphère.


    Ne serait-il pas envisageable d'installer sur les toits des batiments, des mirroirs pour réflechir de la lumière vers l'espace et revenir à un bilan radiatif d'avant la révolution industrielle?
    Je ne connais pas le coefficient de reflexion de l'atmosphere pour évaluer la surface d'un tel mirroir et savoir si cette idée est simplement loufoque ou si c'est la pire stupidité que j'ai jamais dite.

    Si quelqu'un peut m'éclairer...

    Bien évidement, sur les toits il faut commencer par mettre des capteurs solaires thermiques avant de mettre des mirroirs.

    Et désolé pour les astronomes pour la pollution générée par ces éventuels mirroirs...

    -----

    Patient est le pompier, car il commence à chaque fois en bas de l'échelle

  2. Publicité
  3. #2
    trebor

    Re : Reflexion sur le réchauffement climatique

    Bonsoir,
    A mon avis cela n'aurait pas d'effet car les rayons lumineux feraient un aller retour dans l'atmosphère qui réchaufferait l'air, de plus la quantité de mirroir installé sur les toits ne représenterait pas grand chose en surface par rapport à la surface total de la terre et des océans, cela aurait les mêmes effets que de jeter un seau d'eau froide dans un lac pour le refroidir.
    Il vaut mieux planter des arbres et réduire la pollution.
    Cordialement et A+
    il vaut mieux supprimer la cause que ses effets

  4. #3
    moijdikssékool

    Re : Reflexion sur le réchauffement climatique

    chaque m² sur Terre reçoit en moyenne 342w, 100 étant directement réfléchi
    il faudrait renvoyer 1w (le surplus du à l'homme est plutôt de 3w/m²) soit modifier l'albédo moyen de 1/240 = 0.004%. Même avec 100m² de toit par personne, le ratio des toits par rapport à la superficie terrestre, en terme de superficie, (6000000000*100/1000000/(4*3.14*6400*6400) = 0.001%) est 4 fois insuffisant (12 fois si le surplus est de 3w/m² et m'étonnerait qu'il y ait plus de 100m² de toit par personnes)
    ceci dit, l'albédo moyen a surement évolué depuis quelque temps (champ de blé et autres plantation de couleur claire à la place des forêts)


  5. #4
    Little Mule

    Re : Reflexion sur le réchauffement climatique

    Outre l'inefficacité de ta "solution" je trouve quand même qu'il est bien plus sage que l'Homme apprenne enfin à se responsabiliser vis à vis de l'environnement plutôt que de chercher sans arrêt à réparer les erreurs. Réparation qui serait provisoire de toute façon puisqu'à un moment on en arriverait toujours à dépasser les limites...

    Il parait que le monde avec lenteur marche doucement vers la sagesse, dixit Voltaire. J'aimerais bien y croire et le voir ^^
    Vis comme si tu devais mourir demain. Apprends comme si tu devais vivre toujours.

  6. #5
    Burt67

    Re : Reflexion sur le réchauffement climatique

    Citation Envoyé par chris111 Voir le message
    Je ne connais pas le coefficient de reflexion de l'atmosphere pour évaluer la surface d'un tel mirroir et savoir si cette idée est simplement loufoque ou si c'est la pire stupidité que j'ai jamais dite.
    C'est souvent avec ce genre d'idée loufoque qu'on fait avancer la science ! Ne jamais hésiter à poser une question même si elle a l'air stupide.

    Quant à la réponse, je pense que moijdikssékool a tout dit !

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    Subliminal

    Re : Reflexion sur le réchauffement climatique

    et si on laisser repousser les arbres ou mieux qu'on les replanter ca ne marcherai pas? parce que les arbres absorbe le Co2 et recrache de l'oxigéne, et peu etre qu'une partie d'un probleme vient du fait que l'on a complétement dévasté les foret (regarder les vu aériene c'est efrayant, en tout cas pour moi, qui m'imaginer encore des foret un peu partout...)

  9. #7
    Yoghourt

    Re : Reflexion sur le réchauffement climatique

    @subliminal: Cf l'analyse paléoclimatique de l'époque dite du carbonifère. De ce que j'en comprends, le piégeage du CO2 sous la forme de calcaire qui se dépose au fond de l'océan est un puit de carbone beaucoup plus efficace. A looooong terme...

    Le pétrole et le charbon datent du carbonifère.
    La végétation de cette époque était nettement plus florissante, et les champipi-champignons qui décomposent le bois n'existaient pas au début du carbonifère. Conclusion: planter plein d'arbres dans les conditions actuelles ne constitue pas une solution d'ampleur suffisante pour effacer en une poignée de dizaines d'années le stockage de carbone qui s'est produit dans des conditions pendant des milliers d'années, et qu'on a relargué dans l'atmosphère en 1.5 siècle.
    C'est une fausse bonne solution.

    @chris111: regarde dans les archives du forum. Il y a déjà eu une discussion exactement sur ce sujet il y a quelques mois.
    éco-rénovation: l'aïkido du BTP

  10. Publicité
  11. #8
    Subliminal

    Re : Reflexion sur le réchauffement climatique

    ah okay... dommage, m'enfin ca ferai deja un peu de bien de replanter, ne seraice que pour notre confort... un ami m'as fait remarquer que si nous fesion pousser des plante au dessu des toit de nos habitation ceci rafraichirai et on aurais plus besoin de s'equiper de clim (enfin quand je dit "on" moi je ne me met pas dedans... instaler une clim c'est un acte d'irrésponsabilité et la preuve d'un manque de conscience)

  12. #9
    Yoghourt

    Re : Reflexion sur le réchauffement climatique

    En France, la forêt va globalement bien. Par contre, c'est vrai qu'en australie ou en amazonie ou asie (déforestation pour la mode du teck), c'est vrai que ça ferait pas de mal de replanter.
    éco-rénovation: l'aïkido du BTP

  13. #10
    Ryuujin

    Re : Réflexion sur le réchauffement climatique

    un ami m'as fait remarquer que si nous fesion pousser des plante au dessu des toit de nos habitation ceci rafraichirai et on aurais plus besoin de s'equiper de clim
    mais là, en cas de forte tempête, tu risques gros.

  14. #11
    Beonard

    Re : Réflexion sur le réchauffement climatique


    Bonsoir; je m interesse depuis 30 ans à la terre et à son histoire; je suis gené et embarassé parceque ce que je ressens et ce que je prévois après ces 30 années ne correspond absolument pas à tout cet élan d espoir que je viens de lire au travers des precedents ecrits sur ce sujet;

    d ailleurs je suis stupefait que certains en soient encore à penser à replanter des arbres, installer des miroirs, ou a suggerer d autres solutions que je trouve fantaisistes, non pas en tant que telles, mais simplement par comparaison entre l ampleur du processus de rechauffement et l ampleur
    des mini resultats générés par toutes ces propositions, si elles etaient mises en oeuvre;

    est ce que la logique (du Grec: Science du raisonnement, abstraction faite de la matière à laquelle on l applique ainsi que de tout processus psychologique ) est ce que la logique donc, intervient à un moment donné non pas dans les questions posées, mais dans les reponses fournies ?

    non, apparemment pas;

    on parle depuis tres lontemps du rechauffement planetaire, depuis des decennies, a l epoque on appelait ça le trou dans la couche d ozone, on en est maintenant au rechauffement; cela signifie qu on est passé du stade 1 au stade 2; deja à l echelle de la planete comparativement à l echelle de l homme, c est gigantesque;

    la plupart des scientifiques, parlent, d ailleurs comme nos livres d ecole (souvenons nous), de periodes de rechauffements et de glaciation qui durent plusieurs milliers d année, ce qui correspond toujours comparativement, à l echelle d une planète, les dinosaures d ailleurs n ont pas suvecu, et eux etaient moins douillets que nous puisqu ils n avaient pas internet ni le portable;

    la Terre n a pas de frein à main, c est un système "physique" d une masse monumentale, entièrement géré par des lois physiques dont les processus se sont développés et mis en place depuis des millions d années, donc, à chaque fois que la Terre, a "le hoquet", "une crampe", de "la fièvre" ou "une gastro", elle se soigne toute seule, les lois physques "redémarrent" et "réparent" le problème, en l occurence, le processus de réparation s est enclenché, et va balayer ce que nous avons défait, l équilibre physique de notre planète;

    il serait temps que l etre humain cesse de croire en sa suprématie, d ailleurs la nature est en train de nous faire toucher du doigt ce que l on risque quand on "dénature" ce qu elle a mis des millions d années à créer;

    pour finir, je détaille ce qui, à mon avis, arrivera, (je n ai rien inventé) d abord les climats deviennent instables, (c est fait), ensuite cela prendra de l ampleur (plusieurs decennies), il y aura des mini catastrophes (fonte des glaces, tempètes, cyclones, sècheresses, inondations) je dis mini parceque les catastrophes à l echelle planetaire, nous ne les verrons pas, les economies mondiales seront lapidées, exangues, plus d agriculture (maladies agricoles, secheresses, inondations), plus d energie, les couts de reparations, d entretiens de nos systemes de vie devindront tres vite pharamineux, des exodes de populations auront lieu, des paniques et guerres civiles, je ne vais pas plus loin, cela n est pas necessaire;

    quand l explosion de Tchernobyl a eu lieu, le nuage radioactif s etait arrêté à la frontière !

    je rejoins l ecrivain Français qui a sorti dernièrement un bouquin dont le titre dit à peu près ceci "enfin la disparition de l espece humaine, la Terre va pouvoir enfin souffler"

    et en disant cela je pense à mes enfants, à nos enfants et à leurs enfants, quel cadeau on leur a fait; tout ça parceque 20 % des hommes manoeuvrent 80 % des autres;

    Bonsoir et pardon à ceux à qui cela fait peur, mais je crois que l on a aussi le droit de dire ces choses la, je suis un ancien militaire formé en escadron de guerre éléctronique, en NBC, et toute cette betise humaine me donne des nausées;


  15. #12
    philclip

    Re : Réflexion sur le réchauffement climatique

    Citation Envoyé par Beonard Voir le message


    Bonsoir et pardon à ceux à qui cela fait peur, mais je crois que l on a aussi le droit de dire ces choses la, je suis un ancien militaire formé en escadron de guerre éléctronique, en NBC, et toute cette betise humaine me donne des nausées;

    Bonjour, y a t'il une solution?

  16. #13
    Yoghourt

    Re : Réflexion sur le réchauffement climatique

    A propos de toit végétalisé:
    Citation Envoyé par Ryujin
    mais là, en cas de forte tempête, tu risques gros.
    Je ne vois pas pourquoi. La végétalisation est typiquement faîte avec des herbacées et graminées. Mais on s'éloigne du sujet...

    Bonjour Bénoard,

    La logique intervient bien dans les raisonnements publiés sur FSG. Il y a des calculs, des arguments confrontés, etc. Grosso-modo, la démarche scientifique est là, donc la logique est là. On peut reprocher à certains raisonnements de conduire à des démarches irréalisables en pratique ou d'impact trop secondaire, il est vrai.

    Le trou dans la couche d'ozone n'est pas un symptome de réchauffement climatique. Le RC a même tendance à aider à refermer ledit trou, si je ne m'abuse.

    A l'échelle géologique, le réchauffement climatique actuel est une pécadille. A l'échelle humaine, c'est préoccuppant. Les mécanismes naturels de régulation (je ne crois pas qu'on s'achemine vers une transistion irréversible) existent. Le meilleur puit de carbone connu est d'ailleurs la calcification en milieu océanique (vive les St Jacques et les homards!). Mais à l'échelle humaine, ces mécanismes sont très lents, trop lents.

    Je laisse de côté le couplet alarmiste/catastrophiste. Vous sous-estimez la capacité de l'homme à s'adapter. Il y a 2 ans, mes collègues au boulot me prenaient pour un doux rêveur quand je leur parlais à l'occasion de réchauffement climatique, peak oil, négawatt, pollution de l'air intérieur, mets de saison, économie locale, etc. Presque tous ces sujets sont maintenant pris avec sérieux, certains sont même banalisés.

    La transition, c'est nous qui la faisons et la vivons. Personne ne force personne à consommer des fruits et légumes de saison, à marcher à pied ou prendre les transports en commun plutôt que l'auto-solisme. Personne ne vous empèche d'isoler/surisoler la maison, etc. On peut reprocher que ces mesures individuelles sont individuellement ridicules. A l'échelle d'un pays, elles ne le sont pourtant pas du tout: le transport et l'immobilier sont les plus gros consommateurs d'énergie et générateurs de GES.
    Dans la famille immobilier, le plus gros gisement d'amélioration est le résidentiel ancien: 2/3 du parc résidentiel, 3/4 de la facture et en accroissement dans les études de 2005. Faire passer un logement ancien à une performance thermique été/hiver digne de Kyoto (donc bien supérieure à la RT2005) est donc un acte important. Plus important que détruire l'ancien et reconstuire en neuf conforme RT2005.

    En prospective, cela devient même à mon sens un acte majeur:
    - réduction drastique de la dépendance à l'énergie pour le chauffage, la ventilation, le rafraichissement
    => protection du ménage contre la météo locale (quelle qu'elle soit) qui résultera du RC
    => protection du ménage contre une éventuelle augmentation de pression financière: gros investissement au départ (donc dans des conditions financières connues et maitrisées surtout si on reste sur paiement cash ou emprunt court), puis faibles charges.

    - réduction drastique GES (voire même piégeage temporaire de carbone pour au moins les 30 ans qui viennent selon les procédés utilisés)

    - effet démonstrateur: "vous voyez, c'est possible et ça marche, c'est confortable, et c'est même économique!"

    Globalement, si nous sommes suffisamment nombreux à rediriger (via la demande) l'offre occidentale vers des produits et services moins dépendants au pétrole/gaz et de plus grande proximité (exemple: lire et aller au théatre plutôt que se goinfrer de blockbusters du cinéma ou à la télé), cela favorisera une transition à peu près en douceur.

    EDIT-----
    Sur un plan géoéconomique et géostratégique, c'est aussi intéressant: cela s'appelle protéger ses arrières

    MODE parenthèse ON
    Je ne suis pas fan du nucléaire. Mais à force d'y penser, je me dis que ITER correspond à:
    "- Messieurs les grands chefs, nous sommes d'accord les gros gisements d'énergie ne sont pas infinis (y compris l'uranium). Voici un calendrier probable, voici la planisphère des ressources énergétiques. Y'a bien le charbon, mais c'est pas type top. Les ENR ne suffiront pas en l'état. Nos centrales nucléaires sont nombreuses et vieillisantes. On risque un tollé général si nous légiférons trop pour la décroissance énergétique. La fusion n'est toujours pas au point. Que fait-on?
    - Ooops, mer__credi! Faudrait peut-être qu'on se magne les fesses sur la fusion alors!!!"

    MODE parenthèse OFF

    ---FIN d'EDIT

    Sauver la planète, c'est du pipo. Sauver nos enfants, c'est de la flûte.
    La transition a déjà commencé => c'est nos propres fesses qu'on cherche à sauver.

    Pour finir, à part via la fuite, la peur n'a jamais sauvé qui que ce soit. Nous avons (entr autres) un problème de RC. Ce problème n'est a priori plus évitable, même pour les NIMBYistes.
    Soit.
    Il faut donc s'attaquer au problème:
    - minimiser son ampleur (assez facile rien qu'avec les techniques d'aujourd'hui)
    - le résoudre (difficile, pas forcément possible en moins de 50 ans)
    - ou vivre avec (et donc y perdre des plumes)

    Logique, n'est-ce pas?
    Dernière modification par Yoghourt ; 13/03/2007 à 10h20.
    éco-rénovation: l'aïkido du BTP

  17. #14
    Beonard

    Re : Réflexion sur le réchauffement climatique

    je ne peux repondre à votre question, n etant pas à la hauteur comme la plupart des humains scientifiques ou pas; aucun de nous n

  18. #15
    Beonard

    Re : Réflexion sur le réchauffement climatique

    Citation Envoyé par philclip Voir le message
    Bonjour, y a t'il une solution?
    je ne peux repondre à votre question, n etant pas à la hauteur comme la plupart des humains scientifiques ou pas, ou du moins gardant assez d humilité pour ne pas pretendre "pouvoir" apporter une solution "SEUL"!

    contrairement à Yoghourt qui semble beaucoup plus serein envers son prochain, mais moi je n y crois absolument pas, tout simplement parceque pour qu un projet de telle sorte se mette en place, il faut "qu il rapporte" de l argent, nous sommes dans un systeme economique, donc un système où certains hommes ont un "pouvoir", allez leur demander de le réduire voir de l abandonner, vous reviendrez me dire quels en seront alors les résultats et vos conclusions;

    là je rejoins Yoghourt lorsqu il dit que cela aura une amplitude, cela demandera beaucoup de temps, je dis alors beaucoup "trop" de temps;l humain a reçu la faculté du raisonnement mais n a jamais brillé par le fait d etre raisonnable, c est sa nature et personne ne changera cet aspect;

    aucun de nous n a assez de connaissances physiques pour retourner ce processus "à l envers" comme on le ferait pour une chaussette; ce que je pense, ce que beaucoup d autres pensent aussi, mais ne disent pas, car c est "inconcevable" dans un monde économique comme le notre, arreter immédiatement toutes les sources de production de GES quelles qu elles soient, mais celui qui "presenterait" cette idée serait immédiatement "lynché" ou enfermé, allons soyons sérieux, nous, l homme, nous sommes plus forts que la nature, n est ce pas ?

    bon !

  19. #16
    Beonard

    Re : Réflexion sur le réchauffement climatique

    Yoghourt a écrit:
    Vous sous-estimez la capacité de l'homme à s'adapter.

    Non je ne sous estime pas sa capacité à s adapter, et puisqu il faut aborder certains details, l homme a des capacités mais pas celle de s adapter "aujour d hui" à une "autre façon de vivre", je dis non et répète non, personne de nos jours (ou si peu) ne renoncera à "ses acquis de confort", et les efforts à faire dans ce type de "changement" de vie sont enormes, certains penseraient à un recul, un retour à des temps non éloignés du moyen age.

    j ai déja décrit dans mon premier texte, que les paramètres terrestres, "planétaires" à prendre en compte sont énormes, et nos connaissances en la matière sont désuètes pour "changer" ce processus, par contre "nos connaissances" sur les periodes de rechauffement et de refroidissement, leur durées, sont elles concrêtes, et là "la logique" intervient, et on doit se servir de ces connaissances, pour penser pouvoir "y discerner une hypothèse de solution", je ne suis pas alarmiste, je suis beaucoup plus mesuré;

  20. #17
    Beonard

    Re : Réflexion sur le réchauffement climatique

    Yoghourt a écrit: La transition, c'est nous qui la faisons et la vivons. Personne ne force personne à consommer des fruits et légumes de saison, à marcher à pied ou prendre les transports en commun plutôt que l'auto-solisme. Personne ne vous empèche d'isoler/surisoler la maison, etc. On peut reprocher que ces mesures individuelles sont individuellement ridicules. A l'échelle d'un pays, elles ne le sont pourtant pas du tout: le transport et l'immobilier sont les plus gros consommateurs d'énergie et générateurs de GES.
    Dans la famille immobilier, le plus gros gisement d'amélioration est le résidentiel ancien: 2/3 du parc résidentiel, 3/4 de la facture et en accroissement dans les études de 2005. Faire passer un logement ancien à une performance thermique été/hiver digne de Kyoto (donc bien supérieure à la RT2005) est donc un acte important. Plus important que détruire l'ancien et reconstuire en neuf conforme RT2005.

    D accord, je remets une pincée de logique dans tout ça et je pose la question " dans combien de temps (décennies) aurons nous rénové "quasi entièrement" notre parc immobilier ?

  21. #18
    Beonard

    Re : Réflexion sur le réchauffement climatique

    Je souhaiterais dire qu il est important de profiter de la vie, et de "garder toujours" un peu de recul; (j en gard moi aussi, je me demande même parfois "et si je me trompais ?") mais la raison me dit "non", l humain n est pas fait pour vivre de cette façon, la nature est un miroir dans lequel nous devons nous regarder chaque matin, et nous avons, "l Homme" a abusé de la nature, et elle va remettre de l ordre dans le désordre, comme elle le fait depuis des milliards d années ! peut etre quelques uns d entre nous s en sortiront ils, mais je l espere pour ne pas recommencer "ce suicide collectif", j espere qu ils s en souviendront, comme nous nous souvenons de ce que Christophe Colomb a decouvert, ou Mr Nobel, ou Pasteur, ou les epoux Curie; Personne n oubliera ce que NOUS aurons laissé à nos enfants ou petits enfants, s il en reste;

    Se diviser n est pas le but, à mon avis, mais plitot laisser une trace, une belle trace, et pour ma part, je vais consacrer mes dernières années de vie, d abord a etre libre, et tenter de vivre "dans un autre monde que celui ci"; c est possible, c est faisable et je ne ferai pas preuve de fatalisme, malgré que je pense "personnellement" que les jeux sont faits; attendons quelques temps et je pense que nous verrons, nous sentirons, les choses se mettre en place dans "notre société";
    Merci;

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. Expériences sur le réchauffement climatique
    Par mss dans le forum TPE / TIPE et autres travaux
    Réponses: 2
    Dernier message: 04/08/2007, 09h26
  2. Expériences sur le réchauffement climatique
    Par mss dans le forum Environnement, développement durable et écologie
    Réponses: 1
    Dernier message: 13/07/2007, 22h08
  3. Une question sur le réchauffement climatique
    Par Hydro 26 dans le forum Actualités
    Réponses: 14
    Dernier message: 11/06/2007, 02h27
  4. Question sur le réchauffement climatique
    Par l' astronaute dans le forum Discussions scientifiques
    Réponses: 3
    Dernier message: 08/03/2007, 23h39