Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 5 sur 5

limitation du CO2 atmosphérique et puits de carbone




  1. #1
    ecolami

    Exclamation limitation du CO2 atmosphérique et puits de carbone

    Bonjour,
    Depuis des années l'augmentation du CO2 dans l'air est une préoccupation et on cherche le moyen de retirer ou limiter par captage en sorties de cheminées (d'usines).
    La quantité de CO2 émise par les activités humaines est absolument colossale ET elle est en relation avec la combustion des carburants fossiles.
    Actuellement toutes les recherches qui sont menées sur le sujet tendent à capter le GAZ CARBONIQUE pour l'enfouir tel quel dans différents sites (typiquement des gisements de gaz épuisés dont on connait l'étanchéité) voire aussi dans les fonds marins. La solubilité du CO2 augmentant avec la pression et le froid.
    Il est clair que ces techniques ont un surcout en énergie considérable. Il faut aussi tenir compte de l'action de l'ACIDE CARBONIQUE qui existe sous pression et refléchir aux effets sur les roches des gisements de stockage. On peut craindre une attaque acide et une solubilisation des roches. En effet un site qui avait retenu du gaz naturel peut ne pas pouvoir retenir correctement du CO2 sous pression dans l'eau.
    Les roches calcaires sont solubles facilement dans l'Acide Carbonique, a tel point que ça explique la formation des grottes naturelles.
    Le stockage en profondeur dans l'eau est naturellement instable. Il y a eu en Afrique une catastrophe naturelle qui le montre bien: un lac prés d'un volcan avait reçu des inflitrations de CO2 qui étaient restées longtemps en solution dans les couches profondes. Un jour l'équilibre s'est rompu et tout le lac est entré en effervescence, libérant tout son CO2. Toutes les populations riveraines sont mortes asphyxiées. Il a fallu longtemps pour trouver l'origine de cette catastrophe.
    En réalité la seule solution pour capter le CO2 est de former du Calcaire: c'est ainsi qu'il est apparu sur terre, par l'action d'eau acidulée (=acide carbonique dilué) sur des SILICATES. Au fil du temps s'est opéré un échange
    Silicate métallique (surtout Calcium!) + CO2 gaz +Eau donnent Calcaire solide + Silice Solide +Eau.
    Dans la pratique c'est trop difficile (trop lent).
    Le but recherché est de retirer du Carbone de son cycle naturel Oxydation, réduction par la chlorophylle puis re-oxydation (combustion).
    Donc à l'echelon individuel le seul moyen simple et totalement efficace est d'enterrer du carbone, du charbon ou du charbon de bois. C'est la seule méthode qui garantisse le retrait du carbone.

    Tous les autres moyens ou on veut stocker le CO2 ne peuvent prétendre a une pareille garantie: LE CO2 est un GAZ, il acidifie l'eau et sa tendance naturelle est de s'échapper pour revenir dans l'air.

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    wizz

    Re : limitation du CO2 atmosphérique et puits de carbone

    Citation Envoyé par ecolami Voir le message
    Donc à l'echelon individuel le seul moyen simple et totalement efficace est d'enterrer du carbone, du charbon ou du charbon de bois. C'est la seule méthode qui garantisse le retrait du carbone.[/B]
    au cas où tu ne t'appercevrais pas, ce carbone, si on le brule, c'est pour en extraire de l'énergie (pas chère)

    donc si on enterre ce charbon dans le sol, alors avec quoi va t on faire fonctionner notre économie?


    ps: tant qu'à faire, autant aller directement à la source du problème. Au lieu de chercher à enterrer le charbon, yaya ne pas l'extraire dans les mines de charbon, c'est à dire le déterrer

  4. #3
    f6bes

    Re : limitation du CO2 atmosphérique et puits de carbone

    Citation Envoyé par wizz Voir le message
    au cas où tu ne t'appercevrais pas, ce carbone, si on le brule, c'est pour en extraire de l'énergie (pas chère)

    donc si on enterre ce charbon dans le sol, alors avec quoi va t on faire fonctionner notre économie?


    ps: tant qu'à faire, autant aller directement à la source du problème. Au lieu de chercher à enterrer le charbon, yaya ne pas l'extraire dans les mines de charbon, c'est à dire le déterrer
    Bsr Wizz,
    IRREFUTABLE mon cher Watson !
    A force de trop cogiter...les neurones se font des noeuds.
    Bonne soirée
    "Ce fut la goutte d'eau de trop qui mit le feu aux poudres!"


  5. #4
    ecolami

    Re : limitation du CO2 atmosphérique et puits de carbone

    Bonjour,
    Je m'attendais tout à fait a ces réactions. Le cas de figure envisagé est une personne qui souhaite réellement pieger du carbone de façon définitive. Je sais parfaitement que procéder ainsi n'a aucun sens au point de vue énergie.
    Seulement vouloir capter le CO2 parce qu'on a brulé du carbone n'a guère plus de sens et n'est jamais à la portée des individus.
    Les solutions genre planter des arbres ne garantissent jamais que le carbone soit retiré du cycle: l'arbre finit par disparaitre sous forme de CO2 sauf si on en a converti une partie en charbon de bois et qu'on ne la brule pas.
    Evidemment si on considère que le bois est une ressource renouvelable destinée dans ce cas a produire du carburant on change le problème dans la mesure ou on limite l'extraction des combustibles fossiles. Mais au niveau du CO2 rien ne change.

  6. #5
    wizz

    Re : limitation du CO2 atmosphérique et puits de carbone

    Le cas de figure envisagé est une personne qui souhaite réellement pieger du carbone de façon définitive
    commence par moins consommer, c'est déjà un gros progrès
    cela permet d'émettre moins de CO2

    moins on salit une maison, et moins il y aura à batailler pour la nettoyer
    moins on émet de CO2 dans l'atmosphère, et moins on aura besoin de réduire ce CO2 de l'atmosphère


    Evidemment si on considère que le bois est une ressource renouvelable destinée dans ce cas a produire du carburant on change le problème dans la mesure ou on limite l'extraction des combustibles fossiles. Mais au niveau du CO2 rien ne change.
    à chaque seconde, des tonnes et des tonnes de planctons meurent et tombent au fond de l'océan et échappent à la chaine alimentaire. Ces matières organiques sont recouvertes par les sédiments qui finissent par atteindre des couches d'une épaisseur conséquence. Puis avec la chaleur et pression du sous sol, ces matières organiques sont transformées.....en p******. Il suffit de ne pas en extraire

    Puis une partie de ces zoo planctons ont une carcasse dont la formule chimique est CaCO3 (il y a bien du carbone), et dont l'accumulation de ces carcasses au fond de l'océan, puis transformé par la suite, ça donne....des roches sédimentaires


    Alors ne nous inquiétons pas de savoir comment séquestrer du CO2 contenu dans l'atmosphère. La nature s'en charge très bien actuellement, et ce depuis des millions d'années, aussi longtemps qu'on laissera l'écosystème dans un état similaire.
    Le seul problème, c'est que l'homme émet davantage de CO2 que la nature en est capable d'en absorber. Et donc la solution n'est pas de chercher à réduire le CO2 de l'atmosphère. C'est de chercher à émettre moins

  7. A voir en vidéo sur Futura

Discussions similaires

  1. Diminution du CO2 atmosphérique
    Par Alhec dans le forum Discussions scientifiques
    Réponses: 29
    Dernier message: 31/01/2011, 20h56
  2. CO2 atmosphérique et érosion continentale
    Par yves25 dans le forum Géologie et Catastrophes naturelles
    Réponses: 2
    Dernier message: 22/10/2010, 13h48
  3. pression partielle atmosphérique de CO2
    Par aurore084 dans le forum Chimie
    Réponses: 2
    Dernier message: 13/11/2009, 11h34
  4. concentration CO2 atmosphérique
    Par calypso26 dans le forum Biologie
    Réponses: 2
    Dernier message: 20/06/2007, 11h17
  5. CO2 atmosphérique : hausse de 20 % entre 1990 et 2004
    Par Tenacatita dans le forum Environnement, développement durable et écologie
    Réponses: 19
    Dernier message: 30/09/2005, 22h16