Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 24 sur 24

Ibis sacrés



  1. #1
    pilet14

    Ibis sacrés


    ------

    Bonjour à tous et meilleurs voeux.

    http://tanguy.metawiki.com/IbisSacr%C3%A9

    Quelles solutions pour contrer l'envahissement progressif par cette espèce?

    Que faire contre l'invasion progressive de rats musqués, de ragondins qui touche la France et l'Europe?

    Il va bien falloir prendre un jour des mesures radicales pour privilégier la faune et la flore européenne.

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    Patrick222

    Re : Ibis sacrés

    Application de Shengen, contrôles renforcés aux frontiéres

  4. #3
    shardo

    Re : Ibis sacrés

    Bonjour,

    Sujet intéressant car les espèces invasives représentent la seconde cause d'appauvrissement de la biodiversité après la destruction des habitats...

    Ce sont la plupart du temps des espèces animales ou végétales exogènes qui se sont échappées par mégarde dans un milieu où elles se sont très bien adaptées...

    On connait tous le problème de la caulerpa taxifolia qui fait des ravages en méditerranée et cela montre à quel point de telles espèces peuvent boulverser tout un écosystème...

    Pour ce qui est des solutions, je ne sais pas trop ce qui est envisagé...

    Le ragondin est éliminé dans certaines régions, par la chasse, des pièges ou des appats empoisonnés...

    Si quelqu'un a des infos sur le sujet, ça m'intéresse aussi...

  5. #4
    sterfil

    Re : Ibis sacrés

    Citation Envoyé par shardo
    Bonjour,
    Sujet intéressant car les espèces invasives représentent la seconde cause d'appauvrissement de la biodiversité après la destruction des habitats...
    Ce sont la plupart du temps des espèces animales ou végétales exogènes qui se sont échappées par mégarde dans un milieu où elles se sont très bien adaptées...
    On connait tous le problème de la caulerpa taxifolia qui fait des ravages en méditerranée et cela montre à quel point de telles espèces peuvent boulverser tout un écosystème...
    Pour ce qui est des solutions, je ne sais pas trop ce qui est envisagé...
    Le ragondin est éliminé dans certaines régions, par la chasse, des pièges ou des appats empoisonnés...
    Si quelqu'un a des infos sur le sujet, ça m'intéresse aussi...
    Le ragondin est comestible. J'ai été une fois invité dans un restau assez chouet du coté du parc Monceau où il figurait au menu sous l'étiquette:" civet de lapin d'Amérique"
    a l'automne dernier j'en ai surpris un qui traversait ma piscine, malheureusement, je n'avais pas mon calibre 16 sous la main.

  6. #5
    pilet14

    Re : Ibis sacrés

    Je milite pour la solution la plus efficace l'éradication.

    Contentons nous des espèces européennes sauf si comme la tourterelle turque ces espèces nouvelles viennent de leur plein gré.

    Ce qui m'énerve le plus dans l'affaire de l'ibis, c'est la position de la LPO et du groupe ornithologique breton qui ont empéché toute destruction il y a une vingtaine d'année et qui s'étonne maintenant des conséquences sur l'avifaune européenne.

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    aym

    Re : Ibis sacrés

    y' a aussi le crapaud buffle qui pullupe du coté de bordeaux et dont on a deja parlé sur ce forum ...

    sans oublier la tortue de floride, les ecrevisses americaines, les coquillages japonais , les plantes en tout genre ...
    dur dur ...

  9. Publicité
  10. #7
    kinette

    Re : Ibis sacrés

    Citation Envoyé par pilet14
    Je milite pour la solution la plus efficace l'éradication.
    Contentons nous des espèces européennes sauf si comme la tourterelle turque ces espèces nouvelles viennent de leur plein gré.
    Ce qui m'énerve le plus dans l'affaire de l'ibis, c'est la position de la LPO et du groupe ornithologique breton qui ont empéché toute destruction il y a une vingtaine d'année et qui s'étonne maintenant des conséquences sur l'avifaune européenne.
    Bonjour,
    Malheureusement l'éradication est souvent quelque chose de très très difficile pour des espèces invasives... ça demande beaucoup de moyens, et un terrain pas trop "difficile".
    Les Néo zélandais sont parmi les pays les plus avancés dans ce genre de lutte... et malgré tout avec un succès total (éradication) concentré seulement sur quelques îles (éradication de moutons, rats, chats...).
    Quand aux plantes, n'en parlons pas, ça semble généralement une lutte perdue d'avance.
    K.
    Nomina si nescis, perit et cognito rerum.

  11. #8
    pilet14

    Re : Ibis sacrés

    Pour une espèce de la taille de l'ibis sacré, je doute sérieusement que cela soit vraiment un problème à condition déjà de s'en donner les moyens.

    Pourquoi ne pas la placer pour commencer sur la liste des espèces chassables voire des nuisibles afin de permettre son élimination quasi bénévole par les milliers de chasseurs concernés, à ce sujet il me semblerait assez logique de payer une prime pour la destruction de ces oiseaux indésirables.

    Cette affaire montre en tout cas que la protection d'une espèce ne doit certainement pas se faire au dépend d'autres espèces moins "nobles" et je pense que nous pourrions réfléchir aux différents moyens envisageables pour réduire les populations d'autres espèces envahissantes comme les étourneaux ou le grand cormoran.

  12. #9
    florian du 59

    Re : Ibis sacrés

    slt, là je suis d'accord avec pilet14. Les chasseurs peuvent vraiment agir! Si vraiment on voulait éradiquer certaines espèces, ça ne serait pas dur... Ya qu'a remettre les primes; Là je passe mon permis de chasse tout de suite!!!
    Mais bon faut pas rêver non plus... quand on voit la réaction française... On se contente de regarder l'évolution de l'invasion sans rien faire et on pousse même jusqu'a empêcher la chasse de ces animaux! (les animaux d'élevage ne sont ni protégés, ni chassables...)
    Une solution, qui permet au moins ralentir la propagation est facile... mais on attendra qu'il ne reste pluis rien avant de réagir. Comme d'habitude... Fodra qu'on si fasse.
    "L'homme n'est pas fait pour travailler, la preuve c'est que ça le fatigue"

  13. #10
    Bufo v

    Re : Ibis sacrés

    Bonsoir à tous,
    Citation Envoyé par aym
    y' a aussi le crapaud buffle qui pullupe du coté de bordeaux et dont on a deja parlé sur ce forum ...
    En fait il s'agit de la Grenouille taureau (Rana catesbeiana)
    nous pourrions réfléchir aux différents moyens envisageables pour réduire les populations d'autres espèces envahissantes comme les étourneaux ou le grand cormoran.
    Les populations d'Etourneaux sont globalement en déclin, localement important (+ de 60%). je ne vois pas là matière à pullulation. Même eux ne résitent pas aux pratiques agricoles délirantes.
    Quant au Grand Cormoran je renonce à épiloger... Lorsque les "dégâts" à la faune piscicole atteindront les niveaux de ce qui est imputable aux pollutions diverses, à la suppression des zones humides, aux prélèvements de la pêche de plaisance comme à ceux des pêches industrielles, sans oublier les sécheresses récurrentes des 5 dernières années...
    eh ben on en recausera n'spa
    Bien à vous
    BV

  14. #11
    florian du 59

    Re : Ibis sacrés

    pour les étourneau et les cormorans, le problème est pa le même... ils n'ont pas été ramenés n'imorte comment... Ils ne prennent pas la place d'une autre espèce...
    bye
    "L'homme n'est pas fait pour travailler, la preuve c'est que ça le fatigue"

  15. #12
    kinette

    Re : Ibis sacrés

    Bonjour,
    J'avoue que je crois peu aux capacités de "régulations" de nos braves nemrods, qui chassent pour le plaisir et non "pour faire du bien à la nature" (ce n'est pas une critique, et je ne vois pas d'objsection à ceci, mais c'est tout de même une réalité, et je vois mal des chasseurs amateur réaliser le travail d'extermination qu'on réalisé les casseurs professionnels néo-zélandais).
    Bref, personne ne me fera croire que les chasseurs iront gâcher beaucoup de munitions contre des bestioles pas intéressantes ni à manger, ni à exposer dans son salon. Ils sont plus enclins à demander des autorisations de chasse de bestioles "amusantes" comme le castor (véridique, c'est arrivé dans mon département natal) que de se préoccuper de lutter contre les espèces envahissantes (à moins évidemment qu'elles ne menacent leurs espèces gibier, ou le milieu de ces espèces).
    Et combien de ces "bienfaiteurs de la nature" ramasseront leur "cartons" au lieu de les laisser pourir dans la nature (comme ils laissent aussi traîner les cartouches)? OK c'est biodégradable, mais en cas de "grosse régulation", je ne suis pas certaine que le résultat soit formidable.
    Le monde de la chasse a évolué, en bien, mais il ne faut tout de même pas le prendre pour ce qu'il n'est pas.
    Les chasseurs sont des êtres humains, comme les autres, et il me semble illusoire d'attendre d'eux des efforts démesurés dans le seul but de "protéger la nature".

    Enfin, je pense qu'il faut relativiser quand au "drame des espèces invasives". Certaines espèces étendent leur aire de répartition sans pour autant poser des problèmes dramatiques: notre flore comprend un nombre impressionnant d'espèces d'origine "exotique". Combien posent réellement problème?
    La tourterelle turque est arrivée il y a quelque chose comme un siècle en France... qui parlerait maintenant d'éradiquer cette espèce?
    Le guêpier a énormément étendu son aire de répartition au nord.
    La genette est arrivée avec les romains, et le faisan a été amené d'Asie... pour la chasse
    Bref, les perturbations associées aux espèces invasives sont très variables d'une espèce à l'autre, et décider a priori qu'il faut éradiquer toute espèce nouvelle est mettre beaucoup de moyens en jeu pour finalement pas grand chose.

    K.
    Nomina si nescis, perit et cognito rerum.

  16. Publicité
  17. #13
    Rhedae

    Re : Ibis sacrés

    Je pense effectivement qu'il faut distinguer les especes invasives avec les oiseaux qui etendent ou deplace leur aire de repartition . Dans ce domaine rien est figé comme l'a fait remarquer kinette .
    "Le monde contient bien assez pour les besoins de chacun, mais pas assez pour la cupidité de tous."

  18. #14
    crataegus

    Re : Ibis sacrés

    Salut,

    Le sujet des espèces invasives soulève pas mal de questions. Par exemple ça:

    Citation Envoyé par shardo
    Le ragondin est éliminé dans certaines régions, par la chasse, des pièges ou des appats empoisonnés...
    C'est bien gentil de vouloir "réguler" mais le poison qui a éliminé ton ragondin va aussi intoxiquer les charognards qui vont s'en nourrir même s'ils sont bien de chez nous, et ainsi de suite en remontant la chaine alimentaire.

    Citation Envoyé par pilet14
    Contentons nous des espèces européennes sauf si comme la tourterelle turque ces espèces nouvelles viennent de leur plein gré.
    J'ai une question à ce sujet. Sait-on toujours comment ces espèces sont arrivées en France? Et puis certaines plantes posent problème quand elles s'hybrident avec d'autres, pas avant.

    Apparement, dans certains cas des espèce posent problème parce que l'homme crée un milieu qui leur est favorable. Elles se contentent d'occuper une place libre, j'avais entendu cette idée entre autre à propos de la caulerpe et des posidonies en Méditerranée (la pollution et le tourisme ayant détruit la plante du coin).

    Ce que je trouve assez "amusant" c'est quand par exemple un insecte est introduit pour lutter biologiquement contre une plante qui pose problème, que l'envahisseur regresse vaguement mais que le sauveur s'attaque finalement aux plantes locales. Il y a donc 2 problèmes au bout du compte (impossible de me souvenir des espèces concernées, il est peut-être un peut tard).

    Max

  19. #15
    pilet14

    Re : Ibis sacrés

    Citation Envoyé par Bufo v
    Bonsoir à tous,

    En fait il s'agit de la Grenouille taureau (Rana catesbeiana)

    Les populations d'Etourneaux sont globalement en déclin, localement important (+ de 60%). je ne vois pas là matière à pullulation. Même eux ne résitent pas aux pratiques agricoles délirantes.
    Quant au Grand Cormoran je renonce à épiloger... Lorsque les "dégâts" à la faune piscicole atteindront les niveaux de ce qui est imputable aux pollutions diverses, à la suppression des zones humides, aux prélèvements de la pêche de plaisance comme à ceux des pêches industrielles, sans oublier les sécheresses récurrentes des 5 dernières années...
    eh ben on en recausera n'spa
    Bien à vous
    BV
    Bonjour, le problème de l'étourneau sansonnet devient de plus en plus préoccupant dans bon nombre de villes et sincèrement je doute de son déclin à l'échelle locale et internationale, il faut dire que certains ornithologues peu scrupuleux ont déjà tenté de faire croire au déclin du vanneau huppé, de la bécassine sourde ou du pluvier doré alors que certains comptage généralisé (zone humide et zone de plaine) montrent une stabilité voire une augmentation des populations!

    Pour le grand cormoran, vous aurez beaucoup de mal à me dire que la multiplication par cent (mille) d'une population piscivore n'a aucune incidence sur la faune aquatique en particulier d'eau douce, beaucoup plus fragile que la faune marine.

    Mon cher Bufo, que pensez vous des populations d'ibis en Bretagne et basse vallée de loire?

  20. #16
    pilet14

    Re : Ibis sacrés

    Citation Envoyé par florian du 59
    pour les étourneau et les cormorans, le problème est pa le même... ils n'ont pas été ramenés n'imorte comment... Ils ne prennent pas la place d'une autre espèce...
    bye
    Pour le cormoran, le problème est exactement le même puisque les effectifs de cet oiseau ont été gonflés de façon artificielle et qu'ils risquent à terme de mettre en danger bon nombre d'espèces de poissons d'eau douce. Cela ne se voit certes pas mais la situation dans de nombreuses rivières française, en particulier cotières mais pas seulement, est déjà largement préoccupante.

  21. #17
    pilet14

    Re : Ibis sacrés

    Citation Envoyé par kinette
    Bonjour,
    J'avoue que je crois peu aux capacités de "régulations" de nos braves nemrods, qui chassent pour le plaisir et non "pour faire du bien à la nature" (ce n'est pas une critique, et je ne vois pas d'objsection à ceci, mais c'est tout de même une réalité, et je vois mal des chasseurs amateur réaliser le travail d'extermination qu'on réalisé les casseurs professionnels néo-zélandais).
    Bref, personne ne me fera croire que les chasseurs iront gâcher beaucoup de munitions contre des bestioles pas intéressantes ni à manger, ni à exposer dans son salon. Ils sont plus enclins à demander des autorisations de chasse de bestioles "amusantes" comme le castor (véridique, c'est arrivé dans mon département natal) que de se préoccuper de lutter contre les espèces envahissantes (à moins évidemment qu'elles ne menacent leurs espèces gibier, ou le milieu de ces espèces).
    Et combien de ces "bienfaiteurs de la nature" ramasseront leur "cartons" au lieu de les laisser pourir dans la nature (comme ils laissent aussi traîner les cartouches)? OK c'est biodégradable, mais en cas de "grosse régulation", je ne suis pas certaine que le résultat soit formidable.
    Le monde de la chasse a évolué, en bien, mais il ne faut tout de même pas le prendre pour ce qu'il n'est pas.
    Les chasseurs sont des êtres humains, comme les autres, et il me semble illusoire d'attendre d'eux des efforts démesurés dans le seul but de "protéger la nature".

    Enfin, je pense qu'il faut relativiser quand au "drame des espèces invasives". Certaines espèces étendent leur aire de répartition sans pour autant poser des problèmes dramatiques: notre flore comprend un nombre impressionnant d'espèces d'origine "exotique". Combien posent réellement problème?
    La tourterelle turque est arrivée il y a quelque chose comme un siècle en France... qui parlerait maintenant d'éradiquer cette espèce?
    Le guêpier a énormément étendu son aire de répartition au nord.
    La genette est arrivée avec les romains, et le faisan a été amené d'Asie... pour la chasse
    Bref, les perturbations associées aux espèces invasives sont très variables d'une espèce à l'autre, et décider a priori qu'il faut éradiquer toute espèce nouvelle est mettre beaucoup de moyens en jeu pour finalement pas grand chose.

    K.
    Bonjour Kinette,

    Les chasseurs français ont pourtant réussi à maintenir les populations de mustélidés et de renard à un niveau acceptable en France (3 euros de prime pour une queue de renard).

    Les rats musqués et autres ragondins sont aussi activement chassés ou piégés par un nombre très importants de chasseurs de gibier d'eau, ne serait que pour protéger les berges des cours d'eau. Cependant il est vrai que l'amputation de près de 2 mois de chasse dans les zones humides a diminué le prélèvement nécéssaire de ces espèces d'au moins 25%, ce qui se révèle catastrophique par endroit... en particulier dans certaines réserves naturelles qui refusent de participer à l'effort d'éradication.

    D'autres espèces d'oiseaux, en particulier les corvidés, sont aussi détruit d'une part en période de chasse mais aussi hors période afin de tenter de maitriser des populations parfois galopantes.

    Pour en revenir à l'ibis, à la vue de la taille de l'oiseau et à son comportement sédentaire, je pense que la régulation pourrait être efficace.

    Que je sache, la genette, la tourterelle turque ou le guépier ne représente pas une menace sérieuse pour des espèces sensibles.

  22. #18
    pilet14

    Re : Ibis sacrés

    Citation Envoyé par crataegus.oxy
    Salut,

    Le sujet des espèces invasives soulève pas mal de questions. Par exemple ça:


    C'est bien gentil de vouloir "réguler" mais le poison qui a éliminé ton ragondin va aussi intoxiquer les charognards qui vont s'en nourrir même s'ils sont bien de chez nous, et ainsi de suite en remontant la chaine alimentaire.


    J'ai une question à ce sujet. Sait-on toujours comment ces espèces sont arrivées en France? Et puis certaines plantes posent problème quand elles s'hybrident avec d'autres, pas avant.

    Apparement, dans certains cas des espèce posent problème parce que l'homme crée un milieu qui leur est favorable. Elles se contentent d'occuper une place libre, j'avais entendu cette idée entre autre à propos de la caulerpe et des posidonies en Méditerranée (la pollution et le tourisme ayant détruit la plante du coin).

    Ce que je trouve assez "amusant" c'est quand par exemple un insecte est introduit pour lutter biologiquement contre une plante qui pose problème, que l'envahisseur regresse vaguement mais que le sauveur s'attaque finalement aux plantes locales. Il y a donc 2 problèmes au bout du compte (impossible de me souvenir des espèces concernées, il est peut-être un peut tard).

    Max
    A propos des ragondins, je pense que le problème de régulation serait beaucoup plus facile si certaines associations naturalistes arrétaient de combattre le piégeage de cette espèce. Dans toutes les régions où la loutre d'europe est absente, des méthodes de piégeage plus efficace pourraient être employées sans utiliser de poison.

    Je pense quand même que la meilleure solution est de s'abstenir d'introduire une espèce étrangère sur notre territoire et d'appliquer systématiquement le principe de précaution dans ce domaine, à savoir que toute espèce étrangère introduite de façon volontaire ou involontaire dans notre pays doit être détruite le plus rapidement possible et par n'importe quel moyen sélectif

  23. Publicité
  24. #19
    Patrick222

    Re : Ibis sacrés

    Pilet14,

    Maintenant tu es sur la liste rouge des vendeurs de NAC
    (nouveaux animaux de compagnie)

  25. #20
    kinette

    Re : Ibis sacrés

    Citation Envoyé par pilet14
    Bonjour Kinette,

    Les chasseurs français ont pourtant réussi à maintenir les populations de mustélidés et de renard à un niveau acceptable en France (3 euros de prime pour une queue de renard).
    Euh... question: qu'est-ce qu'un "niveau acceptable de population de mustélidés?"
    Personnellement je ne vois pas trop.
    La prime à la queue de renard, c'est juste une façon de dépenser de l'argent public pour faire plaisir aux chasseurs... on a longtemps justifié ça par une soit-disant lutte contre la rage, malgré des études qui ont montré que la chasse augmentait au contraire les déplacements d'animaux, donc la diffusion du virus, alors que la vaccination a eu une efficacité bien supérieure. Cherchez l'erreur.
    Et si on regarde du côté de nos voisins qui n'ont pas cette fameuse prime d'une utilité magistrale, ils sont effectivement envahis par les renards, qui posent des problèmes incommensurables
    M'enfin quand même...

    Les rats musqués et autres ragondins sont aussi activement chassés ou piégés par un nombre très importants de chasseurs de gibier d'eau, ne serait que pour protéger les berges des cours d'eau. Cependant il est vrai que l'amputation de près de 2 mois de chasse dans les zones humides a diminué le prélèvement nécéssaire de ces espèces d'au moins 25%, ce qui se révèle catastrophique par endroit... en particulier dans certaines réserves naturelles qui refusent de participer à l'effort d'éradication.
    Les ragondins posent des problèmes sur les berges de retenues d'eau, c'est vrai. Par contre en cours d'eau, ils ne posent pas plus de problèmes que les castors ou martins-pêcheurs (pour l'anecdote je me rappelle d'une prof de DEUG qui nous avait sorti que les martins-pêcheurs avaient été détruits car ils endommageaient les berges ): un trou dans une berge de rivière, on s'en fout un peu...
    Dans les réserves naturelles, ça n'est pas tant le problème des terriers dans les digues que celui de l'impact sur les roselières qui préoccupe les gestionnaires.

    D'autres espèces d'oiseaux, en particulier les corvidés, sont aussi détruit d'une part en période de chasse mais aussi hors période afin de tenter de maitriser des populations parfois galopantes.
    Tu as des données sur ces horribles "populations galopantes" de corvidés?
    C'est marrant, on entend toujours les chasseurs parler de l'horrible pullulation des nuisibles. Par contre, le gibier, y en a jamais (ou rarement) trop, et ce sont plus les personnes qui subissent (agriculteurs, forestiers, etc...) qui poussent pour qu'il y ait "régulation" (d'où souvent quelques conflits).

    Que je sache, la genette, la tourterelle turque ou le guépier ne représente pas une menace sérieuse pour des espèces sensibles.
    Et pourtant, on peut parier que si la genette étaient arrivée actuellement, certains chasseurs auraient bien volontiers comme tu le fait demandé à ce qu'on puisse faire des cartons sur cette "horrible bestiole envahissante" (qui en plus doit consommer du gibier, quelle horreur). Quand aux guêpiers, j'ai déjà eu l'occasion de discuter avec un chasseur de l'Allier, qui considérait que ce n'était pas normal, cet espèce de perroquet, que c'était lâché par les zécolos (sous-entendu: il faut tirer dessus).
    Par contre, les chasseurs ont bien peu parlé de leurs lâchers sauvages de sylvilagus, de leurs lâchers de cochons sauvages et autres poules d'élevage.
    Qui c'est qui a introduit la tularémie en France?
    http://www.oncfs.gouv.fr/events/poin...aremie0804.pdf
    éviter le lâcher de lagomorphes en général, tout particulièrement de Sylvilagus en provenance
    d’Amérique du Nord. Si un besoin impératif local de renforcement de la population apparaît, il faut
    vérifier préalablement le statut sanitaire de la population d’origine !
    (remarque: il me semblait qu'il y avait longtemps qu'il était interdit d'en lâcher...).
    Extrait du rapport Patriat:
    http://assoc.wanadoo.fr/ancer/pages/patriat.rtf
    . Importance de l'élevage du gibier en France
    L’élevage représente en France une production de :
    I. 14 millions de faisans
    II. 5 millions de perdrix grises et rouges
    III. 1 million de canards colverts
    IV. 120.000 lièvres de France
    V. 100.000 lapins de garenne
    VI. 10.000 cerfs
    VII. 7.000 daims.
    N.B. Il n’y a pas d’information communiquées par ce syndicat sur les sangliers

    A mon avis, avant de s'instaurer "grand gestionnaire de la nature", il faudrait peut-être arrêter de faire n'importe quoi...
    Oui, il y a des conducteurs qui ont un comportement responsable, de même pour les chasseurs. Mais est-ce que ça signifie pour autant qu'on devrait avoir toute confiance dans les automobilistes pour régler la circulation, décider ce qui est bien ou non?
    De même, considérer les chasseurs comme des gestionnaires, capables de décider ce qui est "naturel", ce qui ne l'est pas, et de choisir quel serait le "niveau acceptable" des populations naturelles... là je crois qu'on rêve un peu.
    C'est pour ça que orsqu'un chasseur arrive pour dire "mais laissez-nous nous occuper de tout, nous on gère bien les choses", on n'a pas besoin de lois, pas besoin de contrôles, ça me laisse perplexe.

    K.
    Nomina si nescis, perit et cognito rerum.

  26. #21
    John78

    Re : Ibis sacrés

    Salut

    Citation Envoyé par Bufo v
    Quant au Grand Cormoran je renonce à épiloger... Lorsque les "dégâts" à la faune piscicole atteindront les niveaux de ce qui est imputable aux pollutions diverses, à la suppression des zones humides, aux prélèvements de la pêche de plaisance comme à ceux des pêches industrielles, sans oublier les sécheresses récurrentes des 5 dernières années...
    eh ben on en recausera n'spa
    Tu peux pas dire ça Bufo. Parceque ceux qui assechent les zones humides, ils utilisent le même argument en disant "notre impact est faible en comparaisont des sécherresses récurentes et de la pollution en bas du bassin". Il faut déclasser le cormo de son statut de protection et autoriser sa chasse pour diminuer son impact sur les populations piscicole qui est important, nottament dans les zones de piscicultures. Inversément il faut protéger d'autres espèces qui sont en fort déclins. A ce niveau on ne peut pas verrouiller avitam eternam les listes d'espèces nuisible/chassable/protégée. La réglementation doit évoluer en fonction de critères objectifs comme l'état de conservation de chaque espèce ou les dégats qu'elles peuvent causer aux milieux/aux activités humaine.

    A mon avis, avant de s'instaurer "grand gestionnaire de la nature", il faudrait peut-être arrêter de faire n'importe quoi...
    Pourquoi toujours autant de mépris ?
    Au niveau des populations de grand gibier, c'est une réalité indiscutable que les chasseurs ont su gérer. Ils l'ont fait avec l'aide des professionels de la faune, et en concertation avec les forestiers/agriculteurs.

    A+
    J

  27. #22
    kinette

    Re : Ibis sacrés

    Bonjour John,
    Je ne méprise pas les chasseurs, mais je pense simplement qu'il ne faut pas tout confondre: les chasseurs seront intéressés par tirer sur certaines espèces, pas toutes. Déjà ceci ne fait pas d'eux la "solution miracle" qu'ils prétendent généralement être.
    De plus, la gestion des populations n'est pas quelque chose de "simple", et les chasseurs utilisent à tort et à travers les termes de "surpopulation", "nuisibles", "seuil acceptable" sans pour autant avoir des arguments solides pour expliquer leurs classements, leurs "seuils".
    Il y a une sorte de rengaine chez les chasseurs qui est "il y a trop de nuisibles, trop de renards, trop de corbeaux, trop de cormorans, trop d'étourneaux, trop de hérons, trop de fouines, trop de buses, etc...". Avec évidemment des demandes pour pouvoir les tirer, ou en tirer plus (sans compter ceux qui ne se gênent pas pour tirer même quand ça n'est pas autorisé, et ça n'est pas si rare que ça...).
    Et même lorsque les populations diminuent, le discours sur le "trop de..." peut persister longtemps.
    Bizarrement, le "trop de" est rarement associé à d'autres espèces: même quand les forestiers trouvent qu'il y a trop de cerfs, les chasseurs ne sont pas d'accord (c'est un conflit récurrent sur certaines forêts), je n'ai jamais entendu un chasseur dire "il y a trop de canards cette année", ou "il y a trop de lièvres"...
    Je ne vois pas comment on peut appuyer une gestion sur les seules perceptions du "trop" ou "pas assez" des chasseurs (de la majorité des chasseurs si tu préfères).
    Après, ça ne veut pas dire que les chasseurs n'ont rien à faire et rien à dire dans la gestion des populations, mais les choses doivent se faire de façon concertée, avec un suivi (extérieur).

    K
    Nomina si nescis, perit et cognito rerum.

  28. #23
    Rhedae

    Re : Ibis sacrés

    Ne pas oublier non plus le probleme des canards colverts , d'elevage (hybride), qui viennent s'accoupler avec les colverts sauvages , la race colvert disparaissant petit a petit . Je crois que cela est directement imputable aux chasseurs et leur appelants qui s'echappent.

    Si on commence a "deproteger" le Cormoran , alors par la suite , il faudra chasser le Heron etc ... je vous rappelle que ces especes ne detruisent pas le milllieu aquatique d'eau douce . Leur predation (ils attrapent les plus faibles) participe a la bonne santé de nos riviere , ca s'appelle la selection naturelle. En attrapant les plus faibles des poissons, ils permette aux plus fort de creer une nouvelle generation plus forte, ect ect . ...
    "Le monde contient bien assez pour les besoins de chacun, mais pas assez pour la cupidité de tous."

  29. #24
    florian du 59

    Re : Ibis sacrés

    Citation Envoyé par Rhedae
    Ne pas oublier non plus le probleme des canards colverts , d'elevage (hybride), qui viennent s'accoupler avec les colverts sauvages , la race colvert disparaissant petit a petit . Je crois que cela est directement imputable aux chasseurs et leur appelants qui s'echappent.

    Si on commence a "deproteger" le Cormoran , alors par la suite , il faudra chasser le Heron etc ... je vous rappelle que ces especes ne detruisent pas le milllieu aquatique d'eau douce . Leur predation (ils attrapent les plus faibles) participe a la bonne santé de nos riviere , ca s'appelle la selection naturelle. En attrapant les plus faibles des poissons, ils permette aux plus fort de creer une nouvelle generation plus forte, ect ect . ...
    Extactement!!!
    Je suis aussi d'accord avec ce qui est dit sur les chasseurs...
    Mais ICI, je continue a penser qu'ils peuvent aider!! Ne confondez pas les anciennes primes pour les queues de renard (les renards ont leur place, est se régulent seuls!!!). Par contre certaines espèces ne régulent pas, et prenne la place d'une autre espèce.

    Donc si on revient aux espèces, que l'on sait importées et qui sont invasives, pourquoi ne pourrait on pas laisser faire les chasseurs?
    "L'homme n'est pas fait pour travailler, la preuve c'est que ça le fatigue"

  30. Publicité

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. L'hôtel Ibis mise sur des panneaux solaires
    Par r17777 dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 1
    Dernier message: 12/12/2006, 13h30
  2. Cherche modèle IBIS
    Par kanter2000 dans le forum Électronique
    Réponses: 2
    Dernier message: 28/02/2006, 16h26
  3. de sacrés points d'inflexion!!!
    Par VIOLON dans le forum Mathématiques du supérieur
    Réponses: 2
    Dernier message: 03/12/2005, 21h41
  4. Sacrés Nombres Premiers!
    Par A1 dans le forum Mathématiques du supérieur
    Réponses: 14
    Dernier message: 04/01/2005, 16h47