Répondre à la discussion
Page 1 sur 3 12 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 62

Énergies renouvelables : les Anglais foncent !




  1. #1
    Jacques

    Énergies renouvelables : les Anglais foncent !

    Les Anglais font le forcing dans le domaine des énergies renouvelables, après les déboires de British Energy et du nucléaire...

    Le secteur de l'énergie éolienne en mer se développe rapidement, en particulier depuis que le gouvernement britannique a approuvé la création de parcs à éoliennes jusqu'a dix fois plus importants en coût et dimension que le précédent.

    Quinze installations ont été accréditées, entre 5,4 et 7,2 GW, soit assez d'énergie pour alimenter 4 millions de foyers britanniques.

    Ces installations doivent etre construites a l'embranchement de la Tamise, dans le golfe du Wash et au Nord-Ouest, et seraient constituées d'une centaine de turbines chacune.

    Douze entreprises et consortia ont été choisis pour construire les parcs a éoliennes sur les sites proposees par le Domaine de la Couronne. Parmi eux, on retrouve certaines grandes institutions du service public ainsi que certains des plus grands spécialistes éuropéens de l'énergie éolienne.

    National Wind Power travaille sur deux des sites, le premier devrait générer 1,2 GW avec 240 éoliennes et coûter 1 milliard de livres (1,45 milliard d'euros) et le second devrait produire 750 MW.

    Le groupe anglo-germanique Shell est aussi impliqué dans un programme qui devrait générer 1 GW avec 300 turbines.

    En outre, ils ont des projets très ambitieux pour utiliser l'énergie de la mer (marées, vagues, courants marins).

    Une vision optimiste qui devrait faire des vagues : " the government's estimates are around 4p per unit, compared with 7.5p that consumers currently pay through their meter, and probably less than new nuclear build. Wave power at this price could provide 10% of Britain's energy needs, but it could be more; no one will really know until the work is done." Vu que " 1 pound = 100 new pence " et qu'une Livre vaut 1,48 Euro l'estimation serait de l'ordre de 6 Eurocent le kWh contre 11 Eurocent actuellement.

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    Sacoux

    Re : Energies renouvelables : les Anglais foncent !

    bonjour jacques, je suis étudiant en master de mécanique à montpellier. Je cherche un stage dans les énergies renouvelables en angleterre.Auriez vous quelques adresses de companies qui travaillent sur le sujet dans le pays ?

    merci d'avance

  4. #3
    David7578

    Re : Energies renouvelables : les Anglais foncent !

    interressant, on dirait que les britons savent calculer le vrai coût du nucléaire... eux.
    et je ne parle que de l'aspect éco, largement sous estimé en france...


  5. #4
    Narduccio

    Re : Energies renouvelables : les Anglais foncent !

    Citation Envoyé par David7578 Voir le message
    interressant, on dirait que les britons savent calculer le vrai coût du nucléaire... eux.
    et je ne parle que de l'aspect éco, largement sous estimé en france...
    Je pense que tu sais qui est le plus grand producteur d'énergie renouvelable en Europe ?




    La France.


    Tu connais le nom du producteur ???



    EDF !!!

    13 à 14 % de l'électricité produite en France est produite à base d'énergie renouvelable. Le second doit être à environ 8%. Quand est-ce que l'on va arrêter la désinformation et dire la vérité aux gens ? Les Anglais ou les Allemands commencent à peine à essayer de réduire leur phénoménal retard qu'ils ont sur nous. Les bons élèves de la classe, c'est nous ! Pas les cancres du fond de la salle qui se réveillent à 2 jours des examens !

    Quand aux britons, comme tu dis, ils savent surtout calculer le vrai coût du pétrole.
    "Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable". Karl Popper

  6. #5
    Cécile

    Re : Energies renouvelables : les Anglais foncent !

    Citation Envoyé par Narduccio Voir le message
    Je pense que tu sais qui est le plus grand producteur d'énergie renouvelable en Europe ?
    La France.
    Faux ! Voir par exemple ce rapport du Sénat :
    www.senat.fr/rap/r05-436/r05-43625.html

    extrait : Quatre groupes de pays peuvent être distingués, selon le pourcentage des énergies renouvelables dans leur production d'énergie primaire :
    - les pays phares : la Suède (26,5 %) et la Finlande (21,2 %) ;

    - les pays intermédiaires : l'Autriche (19,8 %), le Portugal (16,9 %) et le Danemark (12 %) ;

    - les pays émergents : l'Espagne (6,7 %), la France (6,3 %), l'Italie (6,1 %), la Grèce (5,3 %) et la Pologne (4,5 %) ;

    - les « mauvais élèves » : l'Allemagne (3,3 %), la République tchèque (2,6 %), l'Irlande (1,8 %), les trois pays du Benelux (1,3 %), le Royaume-Uni (1,3 %) et les autres nouveaux entrants.
    On est très loin d'être les premiers.
    Mais effectivement, les Britanniques sont très mal placés.
    Cela dit, le taux d'énergies renouvelables dépend beaucoup des conditions naturelles : les pays avec des montagnes sont très avantagés, car relief = possibilité de barrages.
    C'est pourquoi pour noter les efforts des pays, il est intéressant de regarder le taux des nouvelles énergies renouvelables (solaire, éolien, bois...). Et là, la France se place mal, notamment comparée à l'Allemagne, l'Espagne, l'Autriche, etc.

    Je parlais ici d'énergie, pas uniquement d'électricité. Mais les classements doivent en gros rester les mêmes quand il s'agit d'électricité.

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    Narduccio

    Re : Énergies renouvelables : les Anglais foncent !

    Disons, pas tout à fait vrai et pas tout à fait faux. EDF est le plus gros producteur d'électricité "renouvelable" en volume et en pourcentage. La France est mal placée au niveau de l'énergie tout court et surtout, mal placée en pourcentage. La Suède avec ces 9 millions d'habitants consomme nettement moins que la France.

    Quand à l'Allemagne qui a une image très positive de pays écologiste, elle se classe parmis les mauvais élèves.

    Quand au CO2 rejeté, avec nos 6,4 tonnes de CO2 par habitant nous sommes dans le peloton de tête des pays industrialisés occidentaux avec la Suisse (5,7) et la Norvège (7,6).

    Ce qui me fâche, c'est l'image très négative que donnent les médias de la France. Alors que nous sommes parmis les premiers sur bien des points. Mais l'herbe est toujours plus verte ailleurs.

    http://epp.eurostat.ec.europa.eu/por...res/sdi_gp1410
    "Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable". Karl Popper

  9. #7
    dédé29

    Re : Énergies renouvelables : les Anglais foncent !

    Il est curieux ce rapport du Sénat ...on n'y trouve pas un mot sur l'hydraulique (sauf erreur de ma part )

  10. Publicité
  11. #8
    Narduccio

    Re : Énergies renouvelables : les Anglais foncent !

    Citation Envoyé par dédé29 Voir le message
    Il est curieux ce rapport du Sénat ...on n'y trouve pas un mot sur l'hydraulique (sauf erreur de ma part )
    C'est normal, autrement on est en tête.
    "Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable". Karl Popper

  12. #9
    miniTAX

    Re : Énergies renouvelables : les Anglais foncent !

    Citation Envoyé par dédé29 Voir le message
    Il est curieux ce rapport du Sénat ...on n'y trouve pas un mot sur l'hydraulique (sauf erreur de ma part )
    L'hydraulique fait partie des renouvelables. Le rapport l'a d'ailleurs évoqué pour parler des bons résultats de la Suède qui a un potentiel hydraulique énorme... par rapport à sa population (7x moins que la notre).

    D'ailleurs, je trouve le pourcentage de renouvelable donné par le rapport pour l'Allemagne curieusement faible. Rien que pour l'éolienne, l'Allemagne en a 3%.
    Notons qu'au passage, pour ces 3%, l'Allemagne subventionne les éoliennes à hauteur de 4 Milliards d'euro PAR AN !!! Certaines éoliennes ne rembourseront jamais leur cout réel de construction.
    Supaiirr comme plan, pour améliorer et valider une techno qui date d'il y a 500 ans.

    Edit: j'ai compris. L'Allemagne, c'est 3% d'éolienne pour l'électricité et 3% de renouvelable pour l'énergie primaire.
    Dernière modification par miniTAX ; 21/09/2006 à 23h03.
    Face à une réalité complexe, il y a toujours une explication simple
    et systématiquement... fausse

  13. #10
    miniTAX

    Re : Énergies renouvelables : les Anglais foncent !

    Citation Envoyé par Narduccio Voir le message
    C'est normal, autrement on est en tête.
    Non, la France ne produit que 11% de son électricité par l'hydraulique. La Suède par exemple, c'est 50%. La Suisse, c'est 45% (de tete).
    Face à une réalité complexe, il y a toujours une explication simple
    et systématiquement... fausse

  14. #11
    Narduccio

    Re : Énergies renouvelables : les Anglais foncent !

    Citation Envoyé par miniTAX Voir le message
    Non, la France ne produit que 11% de son électricité par l'hydraulique. La Suède par exemple, c'est 50%. La Suisse, c'est 45% (de tète).
    Ça, c'est en pourcentage. Maintenant, fait le calcul en volume.

    Pour la France, c'est donc 11% de 449,4 TWh. Je cherche les chiffres pour la Suède et la Suisse.
    "Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable". Karl Popper

  15. #12
    Narduccio

    Re : Energies renouvelables : les Anglais foncent !

    D'ailleurs, le tableau suivant est très parlant :
    http://epp.eurostat.ec.europa.eu/por...2/H22/ebc12560

    Production primaire d'énergie renouvelable
    (1 000 tep)
    France : 17385 x 1000 tep.
    Suède : 14131 x 1000 tep.
    Allemagne : 13755 x 1000 tep.
    Danemark : 2734 x 1000 tep.

    UE à 15 pays au complet : 97145 x 1000 tep.

    donc, la France, premier avec presque 18% de l'énergie renouvelable produite en Europe.

    Pas mal, pour un pays qui est présenté partout comme le mauvais élève de la classe.

    PS: d'après ce tableau en tête, en pourcentage, il y a l'Islande avec 100% suivie de l'Autriche avec 58%.
    http://epp.eurostat.ec.europa.eu/por...H/H2/H23/en061
    "Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable". Karl Popper

  16. #13
    miniTAX

    Re : Energies renouvelables : les Anglais foncent !

    Effectivement, si on prend les chiffres en valeur absolue la France est loin devant.
    Les chiffres sont extremement instructifs.
    On notera que depuis 10 ans, la production en renouvelable de la France n'a pas augmenté alors que celle de l'Allemagne a été multiplié par 2 (mais bon, il faut voir à quel prix aussi !).
    Cependant, force est de reconnaitre que comme on est à un niveau très élevé, c'est difficile de progresser (comme en sport quoi), et c'est la meme chose pour la Norvège ou la Suède où le potentiel hydroélectrique est exploité très tot et ça traduit le fait qu'on sature au niveau des sites exploitables.

    Et en ce qui concerne les anglais, c'est vrai que leur niveau de renouvelable est totalement ridiculous.
    A ce compte, ils peuvent foncer oui Par contre dans quoi, ça on ne sait pas
    Face à une réalité complexe, il y a toujours une explication simple
    et systématiquement... fausse

  17. #14
    Cécile

    Re : Energies renouvelables : les Anglais foncent !

    Il n'est pas très utile de parler de la "valeur absolue" des renouvelables dans un pays, car elle dépend beaucoup de l'hydroélectricité. Or, comparer l'hydroélectricité de la Suisse et de la Grande Bretagne est aussi stupide que de comparer le rendement de blé au Sahel et dans la Beauce : les conditions sont différentes, point barre. Et l'hydroélectricité a été faite dès que ça a été possible, non pour des raisons écologiques, mais parce que c'est très rentable et que ça permet de bien réguler les pics. Seulement, on ne peut plus l'augmenter, tous les sites sont équipés, donc il faut s'intéresser à autre chose.
    AUjourd'hui, il faut comparer ce qui se fait hors hydroélectricité : c'est là qu'on voit la volonté des gouvernements en matière d'énergies renouvelables. Et là, la France n'est pas très bonne, aussi bien pour l'électricité que pour la chaleur. Quand on voit que "La Suède vise à présent à couvrir 100 % de ses besoins en chaleur par des énergies renouvelables d'ici 2020." (cf. rapport Sénat), quand on voit que Barcelone impose l'installation de chauffes-eau solaires pour chaque construction ou rénovation importante, on mesure notre retard.
    Certes, dans le cas de ces nouvelles énergies renouvelables, les conditions naturelles comptent aussi. Mais on peut toujours en trouver une adaptée pour chaque endroit : solaire thermique ou photovoltaïque, éolien, bois, géothermie (la vraie, hein, pas les pompes à chaleur), etc.
    Je ne parle même pas de la maîtrise de l'énergie, où on n'est pas très bons non plus...

  18. #15
    Narduccio

    Re : Energies renouvelables : les Anglais foncent !

    Citation Envoyé par Cécile Voir le message
    Je ne parle même pas de la maîtrise de l'énergie, où on n'est pas très bons non plus...
    Presque inexistants en ce qui concerne le privé. Nos maisons pourraient être mieux isolées, nos voitures moins lourdes et moins rapides, etc ...


    Bon d'accord, il faut comparer les avancées actuelles, mais sans oublier l'existant. Cela me fait penser à ce que j'ai entendu hier à la radio au sujet de Jeannie Longo. Le présentateur demandait qu'elle était les chances pour la France de gagner une compétition. Mr Guimard cite Jeannie Longo. Réponse du commentateur : "oui, mais elle se fait vieille". Réponse de Guimard: "Mais les jeunes, si elles veulent prendre sa place, elles n'ont qu'à la battre !"

    C'est la même chose, nous sommes devant, grâce à diverses conditions. Il faut faire mieux. Mais avant de s'esbaudir sur les performances des autres pays, qu'ils nous arrivent à la cheville d'abord.

    Mais, Cécile, tu as fortement raison sur un point. Il faut une forte volonté politique pour imposer la plupart des mesures efficaces. De plus, comme elles ont un coût certain, il est sûr qu'elles risquent d'être perçues comme impopulaires, alors dans une année électorale ...

    Pour finir, l'attentisme peut avoir du bon. Les Français, bien placés, n'ont pas eu des contraintes fortes à Kyoto comme ont pu en avoir les Allemands. Ils ne se sont pas précipités vers l'augmentation de leurs capacités de production d'énergie renouvelable (Kyoto concerne toutes les énergies, pas seulement l'électricité, on a tendance à l'oublier). Or, il apparaît que malgré une politique très volontariste, les Allemands n'arrivent pas à atteindre les objectifs fixés. Pire, alors qu'ils devaient diminués leurs rejets, ils recommencent à augmenter ceux-ci. Il faut espérer que les pouvoirs publics concernés vont étudier de près les résultats de tels pays, pour trouver ce qui n'a pas fonctionné et ce qu'il faut faire pour réussir là ou il ont échoués; puisqu'il convient bien de parler d'un échec relatif. Mais, je suis fortement sceptique sur la question. Actuellement, le message donné par les médias et les politiques à l'opinion publique va dans le sens de l'application stricte des mêmes méthodes. Méthodes, qui puisque nous ne sommes pas plus intelligents, vont donner les mêmes résultats.

    Alors, si à la place de répéter le même message figé, on réfléchissait deux secondes sur ce qu'il serait possible de faire pour réussir.

    PS: à MiniTax. Si je ne me trompe pas, la Suède et la Norvège étant des pays qui possèdent des zones faiblement peuplées, possèdent encore un certain potentiel en hydro-électricité. Malheureusement, il n'y a pas de consommateurs à proximité et l'électricité voyage mal sur de grandes distances
    "Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable". Karl Popper

  19. #16
    Cécile

    Re : Energies renouvelables : les Anglais foncent !

    Citation Envoyé par Narduccio Voir le message
    Bon d'accord, il faut comparer les avancées actuelles, mais sans oublier l'existant.
    Oui, mais sans en être spécialement fiers : on a la chance d'avoir des montagnes, si on était plats comme la Belgique, on aurait les mêmes taux de renouvelable qu'eux.

    C'est la même chose, nous sommes devant, grâce à diverses conditions. Il faut faire mieux. Mais avant de s'esbaudir sur les performances des autres pays, qu'ils nous arrivent à la cheville d'abord.
    Il y a plein de pays (Suisse, Autriche, etc.) qui nous arrivent bien plus haut qu'à la cheville, c'est nous qui leur arrivons à la cheville. Dans un post, tu raisonnais en quantité totale, ce qui ne veut rien dire : on a plus de production d'ENR car on a plus de production d'énergie tout court. Il faut donc raisonner en pourcentage de l'énergie produite ou consommée, pas en MW renouvelable.

    Il faut une forte volonté politique pour imposer la plupart des mesures efficaces. De plus, comme elles ont un coût certain, il est sûr qu'elles risquent d'être perçues comme impopulaires, alors dans une année électorale ...
    Oui, attendons un an, ça ira peut-être mieux. D'autant que les mesures doivent être suivies pour être efficaces, décréter ne sert à rien, il faut développer les filières, les formations, etc.

    Or, il apparaît que malgré une politique très volontariste, les Allemands n'arrivent pas à atteindre les objectifs fixés.
    Ils ont une politique volontariste sur certains points (énergies renouvelables par exemple, mais aussi économies d'énergie dans le bâtiment) et nulle sur d'autres (véhicules, notamment : les grosses berlines allemandes sont responsables d'une grande part des dépassements de ce pays, l'autre responsable étant l'électricité par charbon (tu vois, je suis parfois, voire souvent, d'accord avec toi )

    Actuellement, le message donné par les médias et les politiques à l'opinion publique va dans le sens de l'application stricte des mêmes méthodes.
    Ce n'est pas l'impression que j'en ai. Il faut prendre ce qui est bon en Allemagne (énergies renouvelables et maisons passives) et rejeter le reste (charbon et grosses cylindrées).

  20. #17
    invite765732342432
    Invité

    Re : Energies renouvelables : les Anglais foncent !

    Citation Envoyé par Cécile Voir le message
    Il faut donc raisonner en pourcentage de l'énergie produite ou consommée, pas en MW renouvelable.
    Et si on raisonnait à la fois en pourcentage et en MW ?
    Ne serait-ce pas une approche un peu plus objective et utile ?
    Chaque donnée peut avoir son intérêt:
    - la production réelle permet de voir que la France ne néglige pas les ENR dans la mesure de ses possibilités
    - le pourcentage permet de voir que, malgré ces efforts, celà reste insuffisant. Une baisse de la demande et une augmentation de la production de renouvelable seraient de bonnes choses.

    Je pensent que nous sommes à peu prêt tous d'accord là dessus. Et je rejoins Narduccio sur l'aspect matraquage mediatique: c'est dommage.

  21. #18
    invité576543
    Invité

    Re : Energies renouvelables : les Anglais foncent !

    Citation Envoyé par Cécile Voir le message
    Il n'est pas très utile de parler de la "valeur absolue" des renouvelables dans un pays, car elle dépend beaucoup de l'hydroélectricité. (...)
    AUjourd'hui, il faut comparer ce qui se fait hors hydroélectricité :

    Pas très acceptable comme approche. C'est vrai de toutes les sources. Pour le solaire, mieux vaut le Sahara que le Spitzberg. Pour le bois, la Suède a des avantages que les Pays-Bas n'ont pas. Pour l'éolien, mieux vaut une côte sur l'Atlantique que sur le lac Léman. Pour la "vrai" géothermie, l'Islande a plus d'avantage que (à vérifier) le Danemark.

    Ce qui serait honnête pour mesurer les "efforts", mais difficile, c'est de comparer le potientiel, et ce qui est fait de ce potentiel.

    Cordialement,

  22. #19
    invité576543
    Invité

    Re : Energies renouvelables : les Anglais foncent !

    Citation Envoyé par Cécile Voir le message
    rejeter le reste (charbon et grosses cylindrées).
    Mais le message donné par les media et les politique en Allemagne n'a pas amené ce rejet. Qu'est-ce qui est différent dans le message en France qui te permet de dire que cela pousse vers un rejet des grosse cylindrées par exemple?

    Cdlt,

  23. #20
    Cécile

    Re : Energies renouvelables : les Anglais foncent !

    Quand je parlais en pourcentage, c'est pour pouvoir comparer un grand pays comme la France ou l'Allemagne à des petits pays comme la Suède ou le Danemark. Si on raisonne quantité d'énergie produite, comme Narduccio (message 12), plutôt qu'en quantité par habitant, ça ne veut pas dire grand chose.
    D'après les données de Narduccio, la Suède est légèrement derrière nous en production d'ENR. Mais elle a moins de 10 millions d'habitants ! Par tête de pipe, elle fait largement mieux que nous.
    La production totale ne veut rien dire : un très grand pays ne se préoccupant pas d'ENR aurat une production totale plus grande qu'un petit pays vertueux.

  24. #21
    invite765732342432
    Invité

    Re : Energies renouvelables : les Anglais foncent !

    Citation Envoyé par Cécile Voir le message
    plutôt qu'en quantité par habitant,
    Voilà effectivement une donnée plus intereressante...

    Mais qui ne fait quand même pas tout: un grand pays peu peuplé serait très favorisé par ce comptage !
    Bref pas moyen, avec quelques chiffres de décrire simplement la vertu ou le vice de pays:
    - Production totale: avantage aux grands pays, fort peuplés
    - Pourcentage: avantage aux pays peu industrialisés et aux pays peu peuplés
    - Production par habitant: avantage aux grands pays peu peuplés...

    Peut-être qu'avec un tableau contenant ces 3 chiffres pour tous les pays, on aurait une meilleure vue, non ?

    Quelqu'un se dévoue pour le faire, ou le trouver ?

  25. #22
    Cécile

    Re : Energies renouvelables : les Anglais foncent !

    Citation Envoyé par Faith Voir le message
    Mais qui ne fait quand même pas tout: un grand pays peu peuplé serait très favorisé par ce comptage !
    Pas forcément : tout dépend des sources d'énergies renouvelables qu'il a a disposition. Qui dit grand pays peu peuplé dit généralement (mais pas toujours) forêts à disposition. Mais aussi beaucoup de transports (donc pétrole) peu de concentration de population (donc peu d'économies d'échelle sur les réseaux de chaleur...), etc.
    Ex : Un grand pays peu peuplé (proportionnellement comme la Russie n'est vraiment pas un exemple en matière d'énergies renouvelables. Et si le Canada l'est, c'est davantage grâce à ses ressources ydroélectriques qu'au fait qu'il soit un grand pays peu peuplé.

  26. #23
    Cécile

    Re : Energies renouvelables : les Anglais foncent !

    Citation Envoyé par mmy Voir le message
    Pas très acceptable comme approche. C'est vrai de toutes les sources. Pour le solaire, mieux vaut le Sahara que le Spitzberg. Pour le bois, la Suède a des avantages que les Pays-Bas n'ont pas. Pour l'éolien, mieux vaut une côte sur l'Atlantique que sur le lac Léman. Pour la "vrai" géothermie, l'Islande a plus d'avantage que (à vérifier) le Danemark.
    Oui, mais l'hydroélectricité est la seule ENR qui soit très rentable, et ce depuis longtemps. Les Etats n'ont donc pas eu à mener d'efforts pour la développer. Pour mesurer la réelle volonté en matière d'ENR, il faut voir les autres. Et si toutes les ENR ne sont pas présentes partout, tous les pays disposent d'un fort potentiel ENR : les pays avec peu de soleil ont généralement du vent (et il y a du solaire au nord de l'Allemagne !), la géothermie est assez bien répartie, le bois est présent dans beaucoup de pays.
    Je ne connais pas un pays qui manque de les ressources d'ENR (mais peut-être en connais-tu ?)

  27. #24
    Cécile

    Re : Energies renouvelables : les Anglais foncent !

    Citation Envoyé par mmy Voir le message
    Mais le message donné par les media et les politique en Allemagne n'a pas amené ce rejet.
    Non, je suis d'accord : les Allemands ne sont pas plus malins que nous..

    Qu'est-ce qui est différent dans le message en France qui te permet de dire que cela pousse vers un rejet des grosse cylindrées par exemple?
    D'abord, il n'y a pas un rejet des grosses cylindrées en France, juste un amour moins fort que d'autres pays. Je crois que les Italiens ont une cylindrée moyenne encore plus faible que chez nous. Ce qui a poussé à ça en France est à la fois vieux (campagne de chasse au gaspi des années 70 qui est encore présent dans nos têtes) et actuel (fortes taxes sur l'essence qui incitent à réduire ses conso).

  28. #25
    invité576543
    Invité

    Re : Energies renouvelables : les Anglais foncent !

    Citation Envoyé par Cécile Voir le message
    Oui, mais l'hydroélectricité est la seule ENR qui soit très rentable, et ce depuis longtemps.
    Ca dépend ce qu'on appelle rentable. Les trois ENR traditionnelles sont dans l'ordre le bois (de loin la plus importante et la plus rentable selon les critères anciens), l'éolien et l'hydraulique. Le vrai avantage de l'hydroélectricité sur les deux autres est le centralisme, la possibilité de faire des grosses intallations localisées.

    Les Etats n'ont donc pas eu à mener d'efforts pour la développer.
    Ni pour le bois ni pour le tout petit éolien, qui sont restés "locaux".

    Je ne connais pas un pays qui manque de les ressources d'ENR (mais peut-être en connais-tu ?)
    La question c'est quels sont les pays qui pourraient se satisfaire des ENR comme seules sources. C'est le cas potentiellement pour l'Islande et la Suède, vraisemblablement. Mais je doute que ce soit le cas pour les Pays-Bas, le Danemark ou même l'Allemagne. Même pour la France, grande, peu peuplée, et avec de nombreux avantages naturels dans le domaine, c'est discutable.

    A ce sens là, tous les pays en Europe manquent de ressources ENR, sauf une toute petite minorité.

    A lire tous les fils sur le sujet, le seul espoir semble être le solaire direct. Il est indubitable que le rayonnement solaire amène suffisamment à tous les pays sans exception...

    Cordialement,

  29. #26
    miniTAX

    Re : Energies renouvelables : les Anglais foncent !

    Citation Envoyé par Cécile Voir le message
    Je ne connais pas un pays qui manque de les ressources d'ENR (mais peut-être en connais-tu ?)
    Les pays surpeuplés tels que Taiwan ou les Pays-bas, c'est quasiment zéro ENR au sens classique du terme. S'ils doivent compter sur les ENR tel que le vent ou le solaire, ce sera un gaspillage sans nom. Ils feraient mieux d'utiliser le fossile (notamment le gaz pour les pays-bas) ou le nucléaire plutot que de subventionner une énergie couteuse juste pour le plaisir de ne pas émettre du CO2. Le prix de revient du solaire baisse de 5% par an (meme si le prix de vente est en hausse légère à cause de l'explosion de la demande), c'est ridicule sur le plan économique de s'y mettre maintenant alors que le nucléaire est bien moins cher.

    C'est là qu'on voit la position idéologique de l'opinion publique et le parti pris pour les renouvelables aux dépens du nucléaire. Si on prend l'hydraulique, ça cause beaucoup plus de morts par les ruptures de barrage, des dégats incalculables sur l'environnement par les innondations en amont, sans compter apparemment les émissions de méthane. A coté, le nucléaire, c'est zéro rejet, c'est l'énergie la plus propre qu'on puisse imaginer et l'impact humain et environnemental est minime. Ben non, on préfère les ENR parce que ça fait IN.
    L'ironie dans l'histoire, c'est que l'Allemagne va construire des centrales au charbon parce qu'elle a décidé il y a 20 ans de ne plus faire du nucléaire sous la pression des Verts. Et pour ne pas s'embarasser avec Kyoto, les émissions de ces centrales ne sont pas pris en compte dans le calcul de ses quotas. Quelle belle hypocrisie.

    Alors quand j'entends parler de renouvelable comme si c'était un nirvana éthique, j'ai tendance à voire rouge. A ce compte, il n'y a qu'à diminuer notre conso d'énergie de moitié et on aurait fait exploser notre part de renouvelable. On rapera nos carottes à la main et on passera 4 heures à faire nos courses avec les transports en commun, mais on aura atteint l'objectif que d'ailleurs personne ne nous a demandé de remplir à part des bureaucrates en haut lieu qui veulent notre bien malgré nous : avoir un bon score d'ENR.
    Une victoire à la Pyhrrus en quelque sorte. Ridicule!
    Face à une réalité complexe, il y a toujours une explication simple
    et systématiquement... fausse

  30. #27
    miniTAX

    Re : Energies renouvelables : les Anglais foncent !

    Citation Envoyé par Cécile Voir le message
    D'abord, il n'y a pas un rejet des grosses cylindrées en France, juste un amour moins fort que d'autres pays. Je crois que les Italiens ont une cylindrée moyenne encore plus faible que chez nous. Ce qui a poussé à ça en France est à la fois vieux (campagne de chasse au gaspi des années 70 qui est encore présent dans nos têtes) et actuel (fortes taxes sur l'essence qui incitent à réduire ses conso).
    Bizarrement, on se demande pourquoi le nombre de grosse cylindrée est proportionnel au revenu (plus en région parisienne que dans le périgord) ? J'ai été en Suède et en Islande, ils ont sacrément d'ENR mais la vache, qu'est ce qu'ils roulent en grosse bagnole (en Islande, j'ai vu une proportion de 4x4 comme j''en ai rarement vu, et c'était en 1998).
    Face à une réalité complexe, il y a toujours une explication simple
    et systématiquement... fausse

  31. #28
    Cécile

    Re : Energies renouvelables : les Anglais foncent !

    Citation Envoyé par miniTAX Voir le message
    Les pays surpeuplés tels que Taiwan ou les Pays-bas, c'est quasiment zéro ENR au sens classique du terme.
    S'ils doivent compter sur les ENR tel que le vent ou le solaire, ce sera un gaspillage sans nom.
    Taiwan, je ne connais pas, je n'en parle donc pas.
    Mais pour les pays bas, je ne vois pas en quoi les ENR seraient un gaspillage sans nom. Les ENR sont parfaitement possible en habitat groupé : je te rappelle qu'une partie de la région parisienne est chauffée grâce à la géothermie profonde, que des villes comme Montreuil possèdent des immeubles sociaux avec des chauffes-eajux solaires, que les chaufferies au bois fonctionnent aussi en ville (avec filtres, bien sûr, et la chaleur est distribuée par réseaux de chaleur), etc.
    Quant au vent ... il me semble que les Pays-bas sont bien placés pour l'éolien off-shore, non ?

    Ils feraient mieux d'utiliser le fossile (notamment le gaz pour les pays-bas) ou le nucléaire plutot que de subventionner une énergie couteuse juste pour le plaisir de ne pas émettre du CO2. Le prix de revient du solaire baisse de 5% par an (meme si le prix de vente est en hausse légère à cause de l'explosion de la demande), c'est ridicule sur le plan économique de s'y mettre maintenant alors que le nucléaire est bien moins cher.
    C'est marrant, pour toi; renouvelable = photovoltaïque (car quand tu dis "solaire", j'imagine que tu ne penses jamais au solaire thermique). Quel manque d'imagination (ou de connaissance des ENR) !

    C'est là qu'on voit la position idéologique de l'opinion publique et le parti pris pour les renouvelables aux dépens du nucléaire.
    Pro-renouvelable ne veut pas dire anti-nucléaire. D'autre part, l'hydroélectricté est sacrément utile pour un pays avec 80 % de nucléaire, pour aider à adapter l'offre à la demande. Dois-je te rappeler qu'il est difficile de changer la puissance d'une centrale, alors que c'est instantanné pour l'hydroélecticité ?

    Si on prend l'hydraulique, ça cause beaucoup plus de morts par les ruptures de barrage
    Chiffres ?

    A coté, le nucléaire, c'est zéro rejet, c'est l'énergie la plus propre qu'on puisse imaginer et l'impact humain et environnemental est minime.
    Zéro rejet, vraiment ?
    Lis ça, alors : http://www.asn.gouv.fr/domaines/cycl...inst/43ars.asp

    Ben non, on préfère les ENR parce que ça fait IN.
    Pourquoi les opposer ?

    L'ironie dans l'histoire, c'est que l'Allemagne va construire des centrales au charbon parce qu'elle a décidé il y a 20 ans de ne plus faire du nucléaire sous la pression des Verts. Et pour ne pas s'embarasser avec Kyoto, les émissions de ces centrales ne sont pas pris en compte dans le calcul de ses quotas. Quelle belle hypocrisie.
    Oui, les ALlemands font une connerie avec leurs centrales au charbon. Mais d'où tiens-tu que ça ne rentre pas en compte dans leurs calculs pour Kyoto ???

    A ce compte, il n'y a qu'à diminuer notre conso d'énergie de moitié et on aurait fait exploser notre part de renouvelable. On rapera nos carottes à la main et on passera 4 heures à faire nos courses avec les transports en commun
    Réduire notre conso de moitié serait une bonne chose. Et ça ne voudrait certainement pas dire réduire notre confort de moitié. Il suffirait d'utiliser toutes les technologies disponibles pour faire déjà d'énormes économies d'énergie.

  32. #29
    Cécile

    Re : Energies renouvelables : les Anglais foncent !

    Citation Envoyé par miniTAX Voir le message
    Bizarrement, on se demande pourquoi le nombre de grosse cylindrée est proportionnel au revenu (plus en région parisienne que dans le périgord) ? J'ai été en Suède et en Islande, ils ont sacrément d'ENR mais la vache, qu'est ce qu'ils roulent en grosse bagnole (en Islande, j'ai vu une proportion de 4x4 comme j''en ai rarement vu, et c'était en 1998).
    Oui, peut-être. A vérifier.
    Le bon indicateur ne serait donc pas le pourcentage d'ENR, mais la consommation d'énergie non renouvelable par tête de pipe. Comme ça, on prendrait en compte les économies d'énergie.

  33. #30
    miniTAX

    Re : Energies renouvelables : les Anglais foncent !

    Citation Envoyé par Cécile Voir le message
    Quant au vent ... il me semble que les Pays-bas sont bien placés pour l'éolien off-shore, non ?
    Les Pays-Bas n'ont pas beaucoup de site off-shore favorables. C'est plutot le Danemark.

    Citation Envoyé par Cécile Voir le message
    C'est marrant, pour toi; renouvelable = photovoltaïque (car quand tu dis "solaire", j'imagine que tu ne penses jamais au solaire thermique). Quel manque d'imagination (ou de connaissance des ENR) !
    Raté, je suis à 100% pour le solaire thermique... puisque j'ai un chauffe-eau solaire qui marche du tonnerre de dieu. Au passage, essaie de trouver un fabricant français de chauffe-eau solaire dont le cout reste prohibitif alors que c'est juste de la tolerie avec quelques tuyaux et clapets ! On peut aussi bruler les déchets pour la cogénération au lieu de la filière du tri qui pour l'instant vu comment c'est organisé coute une fortune mais tellement à la mode. Les suédois par exemple fabriquent du méthane avant de bruler, ce qui leur permet de faire rouler le parc de camions municipaux au méthane. Toujours est il que ces solutions sont marginales au niveau bilan d'utilisation d'électricité d'une part, d'énergie totale (y compris le transport) d'autre part, surtout pour les gens qui habitent en ville et qui ne peuvent utiliser que de façon infime le solaire thermique.

    Le solaire photo-voltaique pourrait permettre à terme d'équilibrer le bilan d'énergie, encore faut il qu'il ne coute pas 4x le prix du nucléaire au kwh (meme si avec une réduction de 5% par an du kwh et des nouvelles technos genre nanosolar ou les cellules Graetzel laissent présager un avenir radieux).



    Citation Envoyé par Cécile Voir le message
    Oui, les ALlemands font une connerie avec leurs centrales au charbon. Mais d'où tiens-tu que ça ne rentre pas en compte dans leurs calculs pour Kyoto ???
    "Under Germany's draft National Allocation Plan, which was submitted to the Commission on 28 June, every new power station built between 2008 and 2012 would be allowed to opt out from carbon emission restrictions for a period of 14 years" . Source
    De toute façon, tu peux oublier Kyoto. C'est un fiasco complet et l'Europe émet largement plus que ce qu'elle s'est fixée comme objectif malgré sa croissance faiblarde. Et comme elle n'a aucune chance d'y arriver, plutot on le reconnaitra, moins on se rendra ridicule.



    Citation Envoyé par Cécile Voir le message
    Réduire notre conso de moitié serait une bonne chose. Et ça ne voudrait certainement pas dire réduire notre confort de moitié. Il suffirait d'utiliser toutes les technologies disponibles pour faire déjà d'énormes économies d'énergie.
    Effectivement, la consommation d'énergie par habitant en France n'a pas augmenté depuis 10 ans et pourtant, notre niveau de vie a augmenté. Mais je ne vois pas pourquoi je devrais me limiter de voyager dans les pays lointains, juste histoire de réduire ma conso alors que je contribue, par le tourisme au développement des gens (en France aussi d'ailleurs vu qu'il y a des régions qui ne vivent que du tourisme). A ce compte, si chacun reste chez soi au lieu de partir en vacances, on aurait réduit facile de moitié les émissions de carbone (un seul voyage Paris New-york, c'est 2 tonnes de carbone émises). Et comme on mettrait en faillite des régions entières par exemples stations balnéaires ou de sport d'hiver, on réduit encore plus la conso. On ferait pareil pour les spectacles, les matches de foot, le resto... On n'a pas réduit notre confort d'un iota et en plus, on reste au chaud chez soi .
    Face à une réalité complexe, il y a toujours une explication simple
    et systématiquement... fausse

Sur le même thème :

Page 1 sur 3 12 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. Etudier les energies renouvelables
    Par jujumajor dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 12
    Dernier message: 04/01/2012, 22h35
  2. les énergies renouvelables
    Par Minimol dans le forum TPE / TIPE et autres travaux
    Réponses: 13
    Dernier message: 25/12/2008, 14h29
  3. les énergies fossiles et les énergies renouvelables
    Par laura30 dans le forum Environnement, développement durable et écologie
    Réponses: 0
    Dernier message: 09/04/2007, 22h07
  4. Énergies renouvelables, politique sur les énergies, avenir....
    Par marc80 dans le forum Environnement, développement durable et écologie
    Réponses: 10
    Dernier message: 02/12/2006, 17h42
  5. les énergies renouvelables
    Par simson dans le forum TPE / TIPE et autres travaux
    Réponses: 8
    Dernier message: 13/04/2005, 16h25