Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 13 sur 13

On a du mal à le croire..




  1. #1
    ecolami

    Unhappy On a du mal à le croire..

    Quand on prend de l'essence à la pompe on ne remarque pas toujours les vapeurs qui se dégagent et qui sortent du réservoir. A l'échelle de l'Union Européenne ces pertes représentent 270 000 tonnes d'essence. Les vapeurs d'essence libérées dans l'air sont oxydées par l'ozone en formant des produits irritants. Ces produits peuvent continuer a être dégradés par l'ozone mais toujours en formant des dérivés irritants, ce n'est qu'arrivé au stade ou c'est du gaz carbonique que les problèmes disparaissent. Tout ça se fait en milieu trés dilué et c'est pour ça que le public ne remarque pas grand chose.
    L'Union européenne a bien chercher a limiter ces pertes mais techniquement le captage à la source des vapeurs posait trop de problèmes d'adaptation du parc automobile et de l'ensemble des stations services. L'Union européenne a renoncé.
    Ce problème n'existe pas avec le gazole qui est moins volatile.

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    Ouk A Passi

    Re : On a du mal à le croire..

    Bonjour,

    Je suis très surpris d'apprendre cela!
    Pourriez-vous nous donner une référence?

    En effet, cela fait plus de 20 ans que les véhicules fonctionnant à l'essence sont équipé d'un dispositif de recyclage des vapeurs de carburant provenant du réservoir ("canister", chez les Grands-Bretons).

    Il me semblait que le camion citerne qui effectuait le remplissage des cuves des stations services devait récupérer les vapeurs d'essence de la cuve.

    Enfin, d'autres pays européens sont en avance car dans leurs station-service, le "pistolet" servant à remplir le réservoir possède un manchon permettant la récupération des vapeurs provenant du réservoir du véhicule lors du remplissage.

    Pour terminer, je suis très étonné car la réduction des composés organiques volatils (COV) est un enjeu mondial largement pris en compte par l'Union Européenne.

  4. #3
    invite14532198711
    Invité

    Re : On a du mal à le croire..

    Oui la plupart des pompes (il y a peut etre une réglementation ?) affiche clairement qu'elle recycle ces gazs.
    le chiffre me parait un tantinet élevé, tu aurais des sources ?


  5. #4
    f6bes

    Re : On a du mal à le croire..

    Bjr à tous,
    Lui meme n 'y crois pas !! ( on a du mal à le croire)
    Bonne journée
    "Ce fut la goutte d'eau de trop qui mit le feu aux poudres!"

  6. #5
    ecolami

    Re : On a du mal à le croire..

    La récupération des vapeurs d'essence en amont des stations services se fait depuis longtemps et elle permet de récupérer des quantités significatives d'essence lors du remplissage des camions citernes. La captation se fait avec du charbon actif dans deux réservoirs utilisés en tandem: l'un est en regénération quand l'autre est en captation.
    Il est clair que ces dispositifs n'existent pas au niveau de stations service.
    Quand vous faites le plein d'essence vous voyez bien les vapeurs qui se dégagent. (on parle bien d'essence et non de gazole...)
    Officiellement l'Europe a demandé qu'on récupère 85% des vapeurs lors du remplissage a la pompe. Les dispositifs installés permettent de déplacer le problème: en effet les vapeurs d'essence sont renvoyées dans le réservoir de la station. Quand le réservoir est vide et qu'il est rempli les vapeurs s'échappent...Difficile de trouver des infos sur le dispositif de captage, une page allemande de wikipédia donne les différentes méthodes pour eviter les vapeurs lors du remplissage du réservoir. Aucune info sur la captation des vapeurs lors du remplissage des citernes des stations services.
    Ce ne serait pas la première fois qu'une initiative écologique déplace un problème sans le résoudre...

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    Ouk A Passi

    Re : On a du mal à le croire..

    Bonjour,

    Il est clair que ces dispositifs n'existent pas au niveau de stations service.
    Je ne partage pas votre pessimisme!
    Voici ce que je trouve sur le site de l'UFIP - 2012
    ( voir "STAGE 1")
    Premier volet du programme élaboré par la Commission Européenne pour lutter contre l'émission des composés organiques volatiles. Cette première étape a fait l'objet d'une directive adoptée en juillet 1992 par le Conseil Européen. Elle concerne la récupération des vapeurs d'essence lors du stockage, lors des chargements en raffinerie ou en dépôt et lors de l'avitaillement des stations-service. Ainsi lors du remplissage du camion, dans le dépôt ou la raffinerie, les vapeurs contenues dans la citerne sont déplacées vers une unité de récupération qui va les traiter pour les réincorporer au produit. Enfin, le chargement du camion-citerne va s'effectuer en source, au lieu de se faire par le haut, pour diminuer les échappements de vapeurs dans l'atmosphère lors du chargement des camions. Une directive STAGE 2 est à l'étude : elle concerne la captation des vapeurs d'essence lors du remplissage des réservoirs des véhicules en station-service. Les vapeurs dégagées doivent alors être réinjectées dans la cuve de stockage de la station.


    Mais j'imagine que la référence aux pétroliers sera contestée; alors voici la note de synthèse d'une étude réalisée entre 2005 et 2007 pour le compte de l'ADEME (je ne l'ai pas encore lue).

  9. #7
    Ouk A Passi

    Re : On a du mal à le croire..

    Et j'ajoute un rapport de nos amis Belges qui cernait bien le problème.

    Malheuresement, il s'agit d'un document de 2003.
    Je n'ai pas encore trouvé d'informations/réglementations récentes

  10. Publicité
  11. #8
    ecolami

    Re : On a du mal à le croire..

    Bonjour,
    J'avais lu ces indications et comme je l'ai indiqué il n'est pas précisé qu'au niveau de la station service quand elle réapprovisionne le carburant qu'il y ait un dispositif de captage. La solution pourrait être que le camion citerne soit équipé d'un moyen d'aspiration des vapeurs. Ainsi le camion viendrait chargé d'essence et repartirai avec les vapeurs d'essence déplacées lors du transfert. De retour au dépôt il se connecterai a une centrale de récupération de vapeurs.
    J'ai eu l'occasion de visiter un grand dépôt de carburants alimenté par pipe-line et le responsable nous bien indiqué les moyens employés pour récupérer les vapeurs et aussi qu'il s'agissait de quantités significatives. Il a indique que c'était lors du remplissage des camions que les vapeurs étaient émises et récupérée, mais sans indiquer que les camions étaient munis d'un dispositif pour régler le problème au niveau des stations-services.
    Les quantités récupérées sont en proportions des quantité considérables de carburant distribuées chaque jour par des centaines de camions citernes dans ce dépot.

  12. #9
    Yoghourt

    Re : On a du mal à le croire..

    'lo,
    Au pistolet, je suppose que la perte est supportée par le consommateur.
    Dans certains pays, il y a un soufflet sur le pistolet pour limiter les vapeurs de carburant. C'est simple, peu coûteux, et ça évite de sniffer de l'essence. J'imagine que c'est efficace aussi pour économiser sur cette perte puisque l'équilibre entre essence et poche d'air sera atteint nettement plus vite...
    Y.
    éco-rénovation: l'aïkido du BTP

  13. #10
    trebor

    Re : On a du mal à le croire..

    Bonjour Yoghourt et autres lecteurs,

    Je suppose que ce soufflet fixé sur le tuyau du pistolet possède un tuyau afin d'évacuer les vapeurs d'essence quelque part mais ou ?

    50 litres d'essence qui entre dans le réservoir, c'est 50 litres d'air mélangés de x ? vapeur d'essence qui doivent en sortir.
    il vaut mieux supprimer la cause que ses effets

  14. #11
    ecolami

    Re : On a du mal à le croire..

    Sur la page allemande il est expliqué que la technique avec le soufflet a été abandonnée (en allemagne seulement?) parce que le pistolet devenait alors beaucoup moins maniable et que si le caoutchouc n'était pas bien pressé sur l'orifice de remplissage le système ne servait plus à rien. C'est pour cela que des dispositifs actifs avec aspiration ont été mis en place. Aspiration qu'un système de régulation maintient égal au débit de remplissage.

  15. #12
    Ouk A Passi

    Re : On a du mal à le croire..

    Bonjour,

    Est-ce que la Directive 2009/126/CE (synthèse) a été transcrite en Droit français?
    (pour les plus courageux, l'ntégralité de cette Directive est accessible ICI)

    Oui!, par l'Arrêté du 15 avril 2010 relatif aux prescriptions générales applicables aux stations-service... qui prévoit:

    La distribution en station-service de carburants de la catégorie B de la rubrique 1430 de la nomenclature des installations classées en rez-de-chaussée d'un immeuble habité ou occupé par des tiers ou en sous-sol n'est autorisée que sous réserve que l'installation soit équipée :
    ― ...........
    de systèmes de récupération des vapeurs au dépotage des installations de stockage et au ravitaillement en carburant de la catégorie B des véhicules à moteur respectant les prescriptions du point 2.6.3.1 de l'annexe I du présent arrêté et d'un système de régulation électronique en boucle fermée respectant les prescriptions de l'article du point 2.6.3.2 de l'annexe I du présent arrêté quel que soit le volume distribué par an.
    Cette disposition s'applique à compter du 1er janvier 2020 pour les installations régulièrement déclarées ou autorisées au titre de la rubrique 1434 avant la date de publication du présent arrêté et immédiatement en cas de modification substantielle de l'installation nécessitant un nouvel enregistrement en application de l'article R. 512-46-12 du code de l'environnement.
    Si je comprends bien,
    - applicable 1er janvier 2020
    - et uniquement pour des stations-service en rez-de-chaussée d'un immeuble habité ou occupé par des tiers ou en sous-sol

  16. #13
    Yoghourt

    Re : On a du mal à le croire..

    Citation Envoyé par ecolami Voir le message
    parce que le pistolet devenait alors beaucoup moins maniable
    Effectivement, ménager un petit confort manuel à l'automobiliste européen est beaucoup plus important qu'éviter de sniffer de l'essence. Chose qui m'arrive systématiquement en faisant le plein en moto. Je ne dois pas avoir de bol avec le système actif de régulation magique...
    Aux US, le soufflet m'a perturbé lors du premier plein. Dès le 2e plein, j'étais convaincu par cette amélioration low cost -même si c'est pas parfait.
    Cdlt,
    Y.
    éco-rénovation: l'aïkido du BTP

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. croire impossible c est possible.
    Par 1.est.1.si.je.veux dans le forum Science ludique : la science en s'amusant
    Réponses: 6
    Dernier message: 21/12/2014, 16h57
  2. Réchauffement climatique qui croire
    Par tolosolo dans le forum Discussions scientifiques
    Réponses: 91
    Dernier message: 28/04/2013, 22h03
  3. Taxinomie des champignons - qui croire ?
    Par chasseurcueilleur06 dans le forum Identification des espèces animales ou végétales
    Réponses: 0
    Dernier message: 17/09/2012, 19h56
  4. PAC : qui croire ? que faire ?
    Par sarah18 dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 115
    Dernier message: 30/12/2008, 23h10