Répondre à la discussion
Page 2 sur 2 PremièrePremière 2
Affichage des résultats 31 à 59 sur 59

Ecoconduite : à quelle vitesse minimise-t-on la consommation




  1. #31
    trebor

    Re : Ecoconduite : à quelle vitesse minimise-t-on la consommation

    Citation Envoyé par SK69202 Voir le message
    Véhicule à l'arrêt ?

    Sur les anciens systèmes analogique des années 80 (BMW), l'aiguille partait en butée haute à chaque arrêt, moteur tournant.
    A l'arrêt moteur tournant au ralenti ?

    Si non, c'est peut-être une mesure de la dépression entre le carburateur et le moteur.

    L'aiguille en butée égal dépression très faible voir nul (consommation maximum moteur en marche) et aiguille au minimum dans l'autre sens = une dépression maximum, ce qui signifie que le papillon des gaz est très peu ouvert et donc que la consommation de carburant minimale.

    Actuellement il n'y a plus de carburateur, la quantité de carburant injecté dans les cylindres est fonction de plusieurs paramètres et principalement la position du pied sur l'accélérateur ainsi que la composition des gaz d'échappement.

    -----

    il vaut mieux supprimer la cause que ses effets

  2. Publicité
  3. #32
    plumele

    Re : Ecoconduite : à quelle vitesse minimise-t-on la consommation

    Citation Envoyé par baiegeai Voir le message
    l'important c'est d'en etre convaincu
    mon ordinateur de bord , citroen , a du etre mieux conçu que ceux de renault car il s’évertue à m'indiquer une conso meme basse (0.4 par exemple )
    à partir de quand dois je considérer que l'indication est fausse ?
    là j'ai besoin de la reponse d'un vrai motoriste , genre celui qui manipe sur les bancs moteur , pas d'un lecteur assidu d'auto magazine
    merci

    je ne peux pas mieux répondre que SK69202.
    comment expliquer à un client que sa consommation augmente quand il roule très lentement ?

    L'explication est mathématique,le calcul a été fait dans la 1er ligne du 1er message.
    Un véhicule qui ne roule pas avec un moteur au ralenti a une consommation rapportée à 100km qui est infinie.
    et si il roule très doucement, le calcul donnera une valeur trompeuse exagérément haute .

    (ne pas bien sûr confondre avec la consommation instantanée qui elle est calculée directement à partir du temps d'injection et qui est faible dans ce cas de figure)

  4. #33
    baiegeai

    Re : Ecoconduite : à quelle vitesse minimise-t-on la consommation

    Citation Envoyé par plumele Voir le message
    je ne peux pas mieux répondre que SK69202.
    comment expliquer à un client que sa consommation augmente quand il roule très lentement ?

    L'explication est mathématique,le calcul a été fait dans la 1er ligne du 1er message.
    Un véhicule qui ne roule pas avec un moteur au ralenti a une consommation rapportée à 100km qui est infinie.
    et si il roule très doucement, le calcul donnera une valeur trompeuse exagérément haute .

    (ne pas bien sûr confondre avec la consommation instantanée qui elle est calculée directement à partir du temps d'injection et qui est faible dans ce cas de figure)
    decidement on a à faire à de tres bons lecteurs d'auto plus
    trebor : le frein moteur ne fonctionne que s'il y a combustion sinon le frein moteur ne serait pas effectif , il faut donc consommer du petrole pour freiner

    quand aux non reponses je note le mepris pour les ingenieurs motoristes et leur informaticiens , la valeur de roulage de 20km/h ne me parait pas extremement faible et le calcul a peu de chance d'etre exagerement haut

    le calcul mathematique de la 1ere ligne du 1er message souffre toujours d'une erreur de données , pour preuve ma voiture qui , quand elle roule à 20km/h ne consomme pas 14 litres aux 100 km mais en dessous de 2 litres s'il n'y a pas de vent et pas de montée

    on tourne en rond , je sors du ring
    l'avantage d'etre intelligent, c'est qu'on peut faire l'imbecile

  5. #34
    trebor

    Re : Ecoconduite : à quelle vitesse minimise-t-on la consommation

    Re,
    baiegeai :
    Mon fils a une Golf Diesel avec injecteurs pompe, en freinant sur le moteur son ordinateur de bord lui indique Zéro consommation.
    Il est illogique de bruler du carburant lorsqu'on souhaites ralentir la voiture, d’où la coupure de l'injection.
    http://forums.futura-sciences.com/te...in-moteur.html
    Et plus ici :
    https://www.google.be/search?q=coupu...mZDM3b8AeoqJ5g
    Au ralenti 0,7 L/heure, il vaut mieux qu'il se mettent au point mort dans les descentes qui le permettent, ainsi il ne gaspille pas l'énergie cinétique accumulée et consommer 11,6 cm³/minute.
    il vaut mieux supprimer la cause que ses effets

  6. #35
    plumele

    Re : Ecoconduite : à quelle vitesse minimise-t-on la consommation

    j'ai fait une erreur dans mon message précédent
    c'est bien la consommation instantanée qui, à basse vitesse et rapportée à 100km peut être importante.
    Quand à la valeur moyenne elle n'est affichée après un reset qu'après un certain nombre de km pour des raisons similaires.


    Citation Envoyé par baiegeai Voir le message
    decidement on a à faire à de tres bons lecteurs d'auto plus
    trebor : le frein moteur ne fonctionne que s'il y a combustion sinon le frein moteur ne serait pas effectif , il faut donc consommer du petrole pour freiner
    bien sûr c'est faux

    Citation Envoyé par baiegeai Voir le message
    quand aux non reponses je note le mepris pour les ingenieurs motoristes et leur informaticiens , la valeur de roulage de 20km/h ne me parait pas extremement faible et le calcul a peu de chance d'etre exagerement haut
    suffisamment tout de même pour inquiéter les conducteurs qui dans la majorité des cas sont incapables d'interprêter les valeurs affichées.

    Quand un véhicule est mis au point, il faut prévoir tous les cas de figures et pas seulement votre exemple.

    Exemple: on démarre la voiture moteur chaud et on monte une côte légère à 20km/h -
    La consommation instantanée dans ce cas est grande et la vitesse véhicule faible - Les valeurs rapportées à 100km seront énormes.

    Il ne faut pas oublier non plus que la valeur de consommation est calculée par toutes les 50ms ou 100ms.
    et ceci à partir des valeurs des temps d'injection et donc à partir de quantités très faibles de carburant.
    Or le temps d'injection varie en permanence pour des raisons trop longues à expliquer ici.
    Si à un moment donné le véhicule roule lentement et que la quantité injectée est plus grande, la consommation calculée sur 100km sera énorme
    alors que le conducteur n'a pas l'impression de "pousser" sa voiture.

    Or c'est bien le but de l'affichage de consommation: informer le conducteur quand il consomme de trop.

    Je ne vois pas où est le mépris ici. C'est à la fois de la technologie, du calcul et de la psychologie pour ne pas effrayer le conducteur.

  7. #36
    trebor

    Re : Ecoconduite : à quelle vitesse minimise-t-on la consommation

    Citation Envoyé par plumele Voir le message
    j'ai fait une erreur dans mon message précédent
    c'est bien la consommation instantanée qui, à basse vitesse et rapportée à 100km peut être importante.
    Quand à la valeur moyenne elle n'est affichée après un reset qu'après un certain nombre de km pour des raisons similaires.


    bien sûr c'est faux


    suffisamment tout de même pour inquiéter les conducteurs qui dans la majorité des cas sont incapables d'interprêter les valeurs affichées.

    Quand un véhicule est mis au point, il faut prévoir tous les cas de figures et pas seulement votre exemple.

    Exemple: on démarre la voiture moteur chaud et on monte une côte légère à 20km/h -
    La consommation instantanée dans ce cas est grande et la vitesse véhicule faible - Les valeurs rapportées à 100km seront énormes.

    Il ne faut pas oublier non plus que la valeur de consommation est calculée par toutes les 50ms ou 100ms.
    et ceci à partir des valeurs des temps d'injection et donc à partir de quantités très faibles de carburant.
    Or le temps d'injection varie en permanence pour des raisons trop longues à expliquer ici.
    Si à un moment donné le véhicule roule lentement et que la quantité injectée est plus grande, la consommation calculée sur 100km sera énorme
    alors que le conducteur n'a pas l'impression de "pousser" sa voiture.

    Or c'est bien le but de l'affichage de consommation: informer le conducteur quand il consomme de trop.

    Je ne vois pas où est le mépris ici. C'est à la fois de la technologie, du calcul et de la psychologie pour ne pas effrayer le conducteur.
    Re,

    Plutôt l'impression que ça fait l'inverse quand ça affiche 40 L/100 km et ce afin d'essayer de limiter la pression sur le champignon, ça ne fait pas rire celui qui vois ça s'afficher au compteur, sauf moi ici
    il vaut mieux supprimer la cause que ses effets

  8. #37
    SK69202

    Re : Ecoconduite : à quelle vitesse minimise-t-on la consommation

    quand aux non reponses je note le mepris pour les ingenieurs motoristes et leur informaticiens , la valeur de roulage de 20km/h ne me parait pas extremement faible et le calcul a peu de chance d'etre exagerement haut
    Le nombre de voiture pouvant rouler sur leur rapport de vitesse le plus élevé à 20km/h est plus que limité, la mienne en est incapable.
    Comme elle est incapable de monter un dévers à 6% d'autoroute à la vitesse maximale légale sur son rapport le plus élevé.
    Alors je rétrograde et regarde le nombre à deux chiffres de ma consommation instantanée, mais les côtes ne durant pas 100km, au final je m'en sors.
    Dans les villages gaulois, ils ne sont jamais tous d'accord. Jules César

  9. Publicité
  10. #38
    Juju41

    Re : Ecoconduite : à quelle vitesse minimise-t-on la consommation

    Merci pour votre engouement, je ne pensais récolter autant de feedbacks.
    On ne fait jamais 100km sur du plat sans pause, mais en région Centre on a quand même de sacrés lignes droites, la question méritait d'être posée.

  11. #39
    baiegeai

    Re : Ecoconduite : à quelle vitesse minimise-t-on la consommation

    histoire du frein moteur :
    en descente le moteur doit fournir une force pour s'opposer à mxgxsin (pente) sinon il y aurait acceleration
    je doute que la compression de l'air et son echauffement dans les pistons suffise à ralentir
    je n'ai pas le temps de faire les calculs mais si on injecte pas un peu d'essence la vitesse va s'emballer
    c'est assez evident quand on fait de la montagne
    j'ai toujours le pied sur l'accelerateur meme à petite vitesse
    l'avantage d'etre intelligent, c'est qu'on peut faire l'imbecile

  12. #40
    trebor

    Re : Ecoconduite : à quelle vitesse minimise-t-on la consommation

    Citation Envoyé par baiegeai Voir le message
    histoire du frein moteur :
    en descente le moteur doit fournir une force pour s'opposer à mxgxsin (pente) sinon il y aurait accélération
    je doute que la compression de l'air et son échauffement dans les pistons suffise à ralentir
    je n'ai pas le temps de faire les calculs mais si on injecte pas un peu d'essence la vitesse va s'emballer
    c'est assez évident quand on fait de la montagne
    j'ai toujours le pied sur l’accélérateur même à petite vitesse
    Bonsoir,

    baiegeai, ta voiture a un moteur à essence ou Diesel et avec ou sans papillon des gaz ?

    Si la pente est trop importante, il faut descende d'une ou deux vitesses et/ou freiner au pied si ça ne suffit pas.

    Si il y a un papillon fermant l'arrivée d'air et qu'il est fermé en frein moteur, on comprime moins d'air, mais de l'air est toujours aspiré, sans quoi on provoquerait un vide d'air dans le carter d'huile moteur, les segments des pistons n'étant pas parfaitement étanches.

    Si tu accélères un peu, il y aura explosion ou combustion sur la tête des pistons produisant un couple moteur réduisant le freinage moteur, surtout qu'en descente, il faut peu de carburant car le moteur a très peu d'effort à fournir.

    Sur ma voiture à moteur Diesel, je n'ai pas de papillon des gaz, l'air entre dans les cylindres sans retenue.

    Les moteurs à injections qui ont un papillon des gaz, celui-ci ferme l'entrée d'air lors du freinage sur le moteur.

    Sauf si le constructeur a prévu une parade afin de l'ouvrir un peu ou plus le papillon des gaz lorsque la pédale d'accélérateur est lâchée et que la dépression dans l'admission d'air passe sous une certaine valeur (ou une autre solution, car il y tellement de système différents afin de détecter un freinage sur le moteur).

    Mais voyons d'autres avis ?

    Bonne soirée
    il vaut mieux supprimer la cause que ses effets

  13. #41
    wizz

    Re : Ecoconduite : à quelle vitesse minimise-t-on la consommation

    Citation Envoyé par baiegeai Voir le message
    histoire du frein moteur :
    en descente le moteur doit fournir une force pour s'opposer à mxgxsin (pente) sinon il y aurait acceleration
    je doute que la compression de l'air et son echauffement dans les pistons suffise à ralentir
    je n'ai pas le temps de faire les calculs mais si on injecte pas un peu d'essence la vitesse va s'emballer
    c'est assez evident quand on fait de la montagne
    j'ai toujours le pied sur l'accelerateur meme à petite vitesse
    Un peu de bon sens

    Hypothèse A: pas d'injection de carburant
    Le moteur tourne toujours dans le même sens
    Le moteur fonctionne ainsi, selon son cycle 4 temps
    1T: la soupape d'admission s'ouvre (et l'échappement se referme). Le piston descend et aspire l'air
    2T: le piston est en bas, et la soupape d'admission se referme
    3T: le piston remonte
    4T: arrivé en haut, la bougie déclenche une étincelle pour du beurre, et le piston redescend


    a: il n'y a rien à bruler, il n'y a pas de transformation (d'énergie chimique en énergie mécanique). Le piston et la mécanique font et refont des tours et des tours. Il y a friction, donc ça freine
    b: 3T&4T
    -dans le "meilleur des cas", lors de la remontée, on comprime l'air, et dans la descente, toute cette énergie emmagasinée sous forme potentielle (de pression) est restituée au piston. Le comportement serait donc comme un ressort
    -dans un cas plus réaliste, lors de la compression de l'air, ça chauffe, beaucoup même. Cette chaleur est partiellement absorbée par le bloc moteur et par l'eau de refroidissement. Et dans la descente, l'eau et la ferraille du moteur ne restitue pas à l'air cette énergie. Il y a donc une dissipation de l'énergie de l'air comprimé lors du cycle 4T

    On voit donc qu'il y a forcement du frein moteur, par frottement mécanique et par la dissipation de la chaleur de la compression de l'air


    Hypothèse B: injection de carburant
    Le moteur tourne toujours dans le même sens
    Le moteur fonctionne ainsi, selon son cycle 4 temps
    1T: la soupape d'admission s'ouvre (et l'échappement se referme). Le piston descend et aspire l'air
    2T: le piston est en bas, et la soupape d'admission se referme
    3T: le piston remonte
    4T: arrivé en haut, la bougie déclenche une étincelle, enflamme le mélange air/essence, pousse avec force sur le piston, et le piston redescend

    Si on appuie dans le sens de rotation, alors mécaniquement, ça ne peut qu'aller plus vite. On ne peut pas avoir plus de frein moteur si on injecte du carburant .

    Pour que la force fournie par le moteur et donc par la combustion du carburant qui appuie sur le piston, fasse ralentir la voiture, il faudrait que cette force s'oppose au mouvement du piston, c'est à dire enflammer le carburant avant le point mort haut, afin que la pression créée par l'explosion repousse le piston dans le sens inverse.
    Ce n'est pas possible en mode frein moteur.

    Ce genre de situation peut survenir, souvent lorsqu'on est en pleine charge à régime élevé, souvent avec les moteurs turbo (essence): cela s'appelle cliquetis, et c'est plutôt mauvais signe...
    Dernière modification par wizz ; 11/12/2017 à 20h26.

  14. #42
    SK69202

    Re : Ecoconduite : à quelle vitesse minimise-t-on la consommation

    je doute que la compression de l'air et son echauffement dans les pistons suffise à ralentir
    Eh ben, si ça fournit un travail résistant et ce travail résistant n'est limité que par l'emballement des soupapes et la trouille du conducteur.
    Le deuxième point est quasiment toujours le premier atteint.
    Cela peut être insuffisant pour limiter la vitesse en deçà de la vitesse maximale de la voie, ou si la vitesse atteinte devient excessive devant le profil de la route, mais ça c'est inclus dans le deuxième point.

    Le carburant n'est ré-injecter que quand la vitesse de rotation du moteur passe sous celle définit par le constructeur, ou si le moteur est débrayé de la chaine cinématique ou sur la volonté du conducteur.
    Dans les villages gaulois, ils ne sont jamais tous d'accord. Jules César

  15. #43
    jeangab62

    Re : Ecoconduite : à quelle vitesse minimise-t-on la consommation

    Citation Envoyé par baiegeai Voir le message
    histoire du frein moteur :
    en descente le moteur doit fournir une force pour s'opposer à mxgxsin (pente) sinon il y aurait acceleration
    le frein moteur, c'est l'ensemble des pertes générées par les différents frottements et la compression du moteur à un régime donné. on y ajoutera les pertes dus à la transmission, la résistance au roulements du véhicule, etc. si la vitesse. n'est pas nulle.
    à partir de là, 3 cas possibles ceteris paribus:
    la "force d'accélération" de la pente est moins grand que celle du frein moteur, le véhicule freine.
    les 2 forces sont égales : la vitesse est constante.
    la force générée par la pente est plus forte que le frein moteur, le véhicule accélère.

    sur les véhicules modernes, l'injection de carburant se coupe automatiquement si l'accélérateur est relâché, et le régime moteur est > au régime de ralenti.
    Citation Envoyé par baiegeai
    j'ai toujours le pied sur l'accelerateur meme à petite vitesse
    si je comprend bien, tu accélères pour freiner

  16. #44
    plumele

    Re : Ecoconduite : à quelle vitesse minimise-t-on la consommation

    Citation Envoyé par jeangab62 Voir le message
    sur les véhicules modernes, l'injection de carburant se coupe automatiquement si l'accélérateur est relâché, et le régime moteur est > au régime de ralenti.
    si je comprend bien, tu accélères pour freiner
    exactement , "sur les voitures modernes" depuis plus de 30 ans
    La coupure a lieu en fonction de la position de la pédale d'accélérateur, d'un seuil de régime, d'un gradient de régime,de température moteur etc bref

    Pour les autres qui ne sont pas convaicus : mettez une voiture en prise et poussez la à la main et vous aurez une idée de ce qu'est un frein moteur.

    Ceci dit il existe un cas où le frein moteur n'agit pas, il a même l'effet inverse celui d'accélérer le véhicule (ce n'est donc plus un frein) à savoir
    en cas de freinage brutal, où la décélération des roues est plus grande que celle du moteur lui même du fait de son inertie.
    Dans ce cas il a tendance à accélérer le véhicule.
    Pour cette raison il est conseillé de débrayer en cas de freinage d'urgence
    Je vous laisse refléchir.

    On trouve de belles théories sur le net pour faire des économies de carburant, mais elles sont inapplicables sur route à moins de vouloir em...bêter. tout le monde.
    Effectivement, si on roule à vitesse constante sur route entre deux points, la consommation sera plus faible et on n'utilisera jamais en frein moteur.
    mais gardons les pieds sur terre.

  17. #45
    SK69202

    Re : Ecoconduite : à quelle vitesse minimise-t-on la consommation

    Effectivement, si on roule à vitesse constante sur route entre deux points, la consommation sera plus faible et on n'utilisera jamais en frein moteur.
    Dans le monde réel ce n'est pas garanti que la vitesse constante soit celle de la consommation minimale, parce que les côtes et le vent, sans parler du trafic, dicte la puissance à fournir. C'est la position constante de l'accélérateur qui s'en approcherait le plus.
    En fait la meilleur analogie de la consommation minimale, c'est de faire un parcours en vélo, la puissance limitée et très peu variable du cycliste lambda se voit sur les fluctuations de sa vitesse.
    Dans les villages gaulois, ils ne sont jamais tous d'accord. Jules César

  18. #46
    trebor

    Re : Ecoconduite : à quelle vitesse minimise-t-on la consommation

    Bonjour à tous,

    L'accélérateur doit être vu comme une vanne à débit de carburant, plein débit à fond et minimum lâchée.

    Si vous appuyez très peu vous consommez très peu et inversement, la seule fois ou l'accélérateur de ma voiture est pressé à fond, c'est lors du passage annuel au contrôle technique pour le test de sa pollution.

    En d'autre temps, le câble d'accélérateur n'est pas près d'être usé, car la plus part du temps une faible pression sur la pédale suffit amplement pour rouler cool et détendu avec une bonne économie de carburant.

    Bonne route à tous
    il vaut mieux supprimer la cause que ses effets

  19. #47
    Juju41

    Re : Ecoconduite : à quelle vitesse minimise-t-on la consommation

    C'est très vrai SK69202. La pratique du vélo de route donne de bons réflexes pour l'écoconduite.
    Quand on a tâté la résistance de l'air avec notre S=0.4m2, à 30,40,50 voire 60kmh pour les bons, on prend conscience des forces en jeu avec S=2m2 de la voiture à 90+ km/h

  20. #48
    SK69202

    Re : Ecoconduite : à quelle vitesse minimise-t-on la consommation

    On prend surtout conscience que la gravité est dure à vaincre et que la résistance de l'air l'empêche de nous aider au maximum, ce que la lecture de la consommation instantanée confirme et que l'hypothèse de la route plate sans vent, sans être farfelue est rare.
    Dernière modification par SK69202 ; 13/12/2017 à 17h39.
    Dans les villages gaulois, ils ne sont jamais tous d'accord. Jules César

  21. #49
    trebor

    Re : Ecoconduite : à quelle vitesse minimise-t-on la consommation

    Bonsoir à tous,
    L'idéal le vent arrière
    D’où l'importance de l’aérodynamisme (CX) de la voiture, quand je vois les voitures actuelles ayant l'avant aussi épais que l'arrière, c'est un recul par rapport à ce qui a été réalisé il y a 61 ans, une finesse comme on n'en voit plus.
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Citro%C3%ABn_ID
    Bonne soirée
    il vaut mieux supprimer la cause que ses effets

  22. #50
    trebor

    Re : Ecoconduite : à quelle vitesse minimise-t-on la consommation

    Citation Envoyé par trebor Voir le message
    Bonsoir à tous,
    L'idéal le vent arrière
    D’où l'importance de l’aérodynamisme (CX) de la voiture, quand je vois les voitures actuelles ayant l'avant aussi épais que l'arrière, c'est un recul par rapport à ce qui a été réalisé il y a 61 ans, une finesse comme on n'en voit plus.
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Citro%C3%ABn_ID
    Bonne soirée
    Re,
    Pas eu le temps d'ajouter ce lien très instructif sur la résistance de l'air en fonction de la vitesse et du CX d'une voiture.
    https://fr.wikipedia.org/wiki/A%C3%A...que_automobile
    10 N = 1 kilo
    Bonne soirée à tous
    Dernière modification par trebor ; 13/12/2017 à 18h13.
    il vaut mieux supprimer la cause que ses effets

  23. #51
    antek

    Re : Ecoconduite : à quelle vitesse minimise-t-on la consommation

    Citation Envoyé par trebor Voir le message
    10 N = 1 kilo
    10 N = 1kgf

  24. #52
    trebor

    Re : Ecoconduite : à quelle vitesse minimise-t-on la consommation

    Citation Envoyé par antek Voir le message
    10 N = 1kgf
    1 kilogramme force au cas ou
    il vaut mieux supprimer la cause que ses effets

  25. #53
    SK69202

    Re : Ecoconduite : à quelle vitesse minimise-t-on la consommation

    L'idéal le vent arrière
    Sauf que le vent arrière diminue le refroidissement du moteur et que ça ça peut avoir aussi une influence sur la consommation.
    Les meilleurs formes pour le CX ne sont pas optimum pour l'habitabilité et la sensibilité au vent latéral du véhicule.
    Comme d'habitude, c'est le compromis qui triomphe.
    Dans les villages gaulois, ils ne sont jamais tous d'accord. Jules César

  26. #54
    trebor

    Re : Ecoconduite : à quelle vitesse minimise-t-on la consommation

    Citation Envoyé par SK69202 Voir le message
    Sauf que le vent arrière diminue le refroidissement du moteur et que ça ça peut avoir aussi une influence sur la consommation.
    Les meilleurs formes pour le CX ne sont pas optimum pour l'habitabilité et la sensibilité au vent latéral du véhicule.
    Comme d'habitude, c'est le compromis qui triomphe.
    Bonsoir,

    Aucun problème pour le refroidissement du moteur, tous les radiateurs de refroidissements sont équipés de ventilateur (1 ou 2) électrique qui démarre dés que la température du moteur monte trop haut.

    La consommation de carburant ne sera donc pas supérieure.

    Un CX de 0,19 c'est le top car en moyenne ils sont de 0,30 sauf qu'il faut être un athlète pour entrée et sortir de la voiture.

    A défaut d'avoir le vent arrière, suivre un camion à 90 km/h, c'est ce qu'il y a de plus économique sur l'autoroute.

    Bonne nuit
    il vaut mieux supprimer la cause que ses effets

  27. #55
    wizz

    Re : Ecoconduite : à quelle vitesse minimise-t-on la consommation

    Citation Envoyé par SK69202 Voir le message
    Sauf que le vent arrière diminue le refroidissement du moteur....
    toi, tu as lu "les raisins de la colère"...

  28. #56
    SK69202

    Re : Ecoconduite : à quelle vitesse minimise-t-on la consommation

    Aucun problème pour le refroidissement du moteur, tous les radiateurs de refroidissements sont équipés de ventilateur (1 ou 2) électrique qui démarre dés que la température du moteur monte trop haut.

    La consommation de carburant ne sera donc pas supérieure.
    L'énergie du ventilo viendrait donc du néant.
    toi, tu as lu "les raisins de la colère"...
    Non, mais un peu de théorie et d'observation.
    Dans les villages gaulois, ils ne sont jamais tous d'accord. Jules César

  29. #57
    Juju41

    Re : Ecoconduite : à quelle vitesse minimise-t-on la consommation

    J'aime beaucoup coller les camions, on peut parfois même couper le moteur si on est assez proche on continue à avancer.
    Blague à part, ça m'est arrivé une fois de débrayer et de faire qq centaines de mètres.

    Mais je suppose que ce n'est pas agréable pour le conducteur du camion donc j'évite, et n'ayant pas de voiture, quand je conduis c'est pour trimballer quelqu'un d'autre (ma copine) qui généralement n'apprécie pas la manoeuvre.

  30. #58
    trebor

    Re : Ecoconduite : à quelle vitesse minimise-t-on la consommation

    Citation Envoyé par SK69202 Voir le message
    L'énergie du ventilo viendrait donc du néant.

    Non, mais un peu de théorie et d'observation.
    Bonjour à tous,

    Normalement le ventilateur ne fonctionne que lorsque le véhicule est à l'arrêt ou si on roule trop lentement ou en ascension en montagne.

    A 90 km/h (80-10 pour vous ), il doit passer assez d'air entre les ailettes du radiateur pour le refroidir car le moteur n'a pas trop d'effort à fournir et ne surchauffera pas.

    Il y a 7 ans, j'ai donné un conseil au message #7, voici le lien :
    http://forums.futura-sciences.com/te...sommation.html

    Une batterie usagée ou en mauvais état absorbe en permanence une intensité de courant plus importante qu'avec une batterie neuve ( 1 à 3 ampères ).
    Car la tension de fin de charge de la batterie n'est jamais atteinte et dans ce cas, le régulateur de tension alimente le rotor avec une intensité de courant plus importante et donc un champ magnétique plus important et un couple de rotation du rotor plus important également.

    Sur plusieurs années ça peut se chiffrer par un surcoût non négligeable même pour 1% à 2% de surconsommation.

    C'est peut-être le moment de faire contrôler votre batterie surtout si elle a tant dense à chauffer, signe qu'elle doit dissiper de l'énergie excédentaire.
    Attention à la pression des pneus, ça bouffe de l'énergie et ça chauffe aussi
    Dernière modification par trebor ; 14/12/2017 à 14h48.
    il vaut mieux supprimer la cause que ses effets

  31. #59
    samailloute

    Re : Ecoconduite : à quelle vitesse minimise-t-on la consommation

    Les études les plus sérieuses et approfondies montrent, sans conteste, que la vitesse de consommation minimale est .... 0 Km/h
    A la rigueur on peut atteindre les 2 ou 3 km/h en poussant le véhicule mais c'est de la triche.
    Les dernières conclusions de la sécurité routière montrent également, que c'est à cette vitesse de 0 km/h que l'on a le moins de risque d'accident mortel. Pousser une voiture risque de provoquer des crises cardiaques.

    Des recherches complémentaires ont été commandées par l'état afin de confirmer ces résultats.
    Dernière modification par samailloute ; 22/01/2018 à 20h50.

Page 2 sur 2 PremièrePremière 2

Discussions similaires

  1. Quelle vitesse affiche mon compteur de vitesse?
    Par Zefram Cochrane dans le forum Physique
    Réponses: 17
    Dernier message: 03/02/2014, 19h46
  2. Quelle est la consommation d'un condensateur ?
    Par bisou10 dans le forum Électronique
    Réponses: 14
    Dernier message: 18/12/2013, 15h37
  3. minimisé le chemin entre 4 villes
    Par azizamazigh dans le forum Mathématiques du collège et du lycée
    Réponses: 2
    Dernier message: 26/05/2012, 11h49
  4. Définition - Écoconduite
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 0
    Dernier message: 19/12/2011, 23h00
  5. QR - Quelle est la consommation d'eau en France ?
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 0
    Dernier message: 07/10/2010, 23h11