Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 3 sur 3

(projet d'école) - opinions sur la manque d'eau potable pour les membres Premier Nations au Canada



  1. #1
    kaydencewhite

    Exclamation (projet d'école) - opinions sur la manque d'eau potable pour les membres Premier Nations au Canada


    ------

    Bonjour - Je suis étudiante en 12ème et j'aimerais parler de la crise d’eau potable dans les réserves autochtones Canadiennes. Il n'y a rien de plus important que l'eau potable, surtout maintenant au milieu de la pandémie de COVID-19. Pourtant, il y a plus de 100 avis concernant la qualité de l'eau potable dans les Premières Nations du Canada. Le manque d'eau potable chez les Premières Nations est l'une des plus grandes violations des droits de la personne reconnus par l'ONU à l'eau et à l'assainissement. Le gouvernement Trudeau s'est engagé à mettre fin à ces avis sur l'eau d'ici 2021, mais très peu de progrès ont été réalisés et le financement nécessaire n'a pas été engagé pour mettre fin à cette crise.

    Pour commencer, j’aimerais en discuter des concepts clés au règlement litige au sein de la communauté internationale. Au niveau de la communauté internationale, l’ONU n'était pas directement impliqués au règlement litigieux par rapport au crise d’eau potable. Les seule actions notable était de relever les défis mondiaux de l'eau avec leur plan de ‘Décennie internationale d’action’ Ces aspirations ont été affirmées dans le 2015 Objectifs de développement durable (ODD), objectif 6: ‘garantir l'accès à l'eau et à l'assainissement pour tous.’ Tout en étant déclaré par l’ONU entre 2005-2015 avec d’autres initiatives qui ont été plus faste et circonstance qu'une indication de changement de fond. Par contre, le gouvernement Fédéral sous l’administration du parti Libéral a publié une initiative pour mettre fin au crise d’eau potable dans les réserves autochtones à travers le Canada. En date du 9 mars 2021, 58 avis à long terme concernant la qualité de l'eau potable sur les réseaux publics dans les réserves sont en vigueur. Il est important de considérer que l'achèvement d'un nouveau système de traitement de l'eau peut prendre de 3 à 4 ans en moyenne. Mettre fin à un avis concernant la qualité de l'eau potable est souvent complexe, s'étendant sur plusieurs phases. Les actions pour résoudre un problème d'eau ou d'eaux usées peuvent inclure: les études de faisabilité, un nouveau système de réparations provisoires sur les systèmes existants, les réparations permanentes des infrastructures existantes et la construction de nouvelles infrastructures. Donc, le gouvernement a certainement pris initiative en progressant vers une changement à long terme.

    De plus, les méthodes pacifiques et non pacifiques on certainement étés exécutés en tant de régler un différend relatif au droit de l’environnement, mais quelle est plus efficace en tant d’effectuer un changement à long terme? En termes de différend relatif au droit de l’environnement, les méthodes pacifiques sont plus efficaces pour obtenir le changement. Il y a plusieurs avantages d’utiliser les méthodes pacifiques pour résoudre une dispute environnementale. En effet, cela consiste en des solutions positives qui rappellent aux gens que même lorsqu'ils sont gouvernés par un régime oppressif, le pouvoir appartient toujours au peuple, (dans ce cas, la population autochtone). Aussi, l’inspiration est un autre avantage. De nombreux militants associent leurs méthodes à des successeurs tels que le Dr Martin Luther King et Gandhi. Des figures comme celles-ci servent d'inspiration aux mouvements de résistance. Également, la possibilité est beaucoup plus faible que vous soyez blessé si vous choisissez d'aider à manifester un méthode pacifiques. Pour finir, il est important de mentionner que les manifestations pacifiques sont souvent plus organisées parce que les personnes qui y participent ont une approche plus calme du changement que leurs homologues violents. En comparant avec les méthodes non pacifiques, le taux d'échec est 60% plus élevé que la méthode pacifique. Il est aussi plus désorganisé. Les groupes de protestation perdent souvent le contrôle de leurs partisans, ce qui peut entraîner la destruction de biens, des incendies et même la mort. En bref, les méthodes de régler un différend relatif au droit de l'environnement pacifiques est plus efficace en tant qu'éviter plus de violence et d’effectuer un changement à long terme.

    Aussi, en tant que dispute internationale l’impact de divers recours et d’instances judiciaires internationales ont contribué immensément au résolution de différends et de conflits internationaux. En effet, de nombreux différends ne sont peut-être pas exclusivement de nature environnementale, mais ils présentent des préoccupations environnementales dominantes telles que la pollution des ressources en eau douce ou la gestion des déchets dangereux. La cour servira de contrepoids pour la jurisprudence promulguée par les règlement des différends fonctionnant sous des régimes favorisant des valeurs potentiellement opposées à la protection de l'environnement. L’étude sur l’idée d’une cour internationale de justice pour l’environnement. Pour inculper un tribunal spécial de problèmes environnementaux internationaux, qui deviennent de plus en plus une question de vie ou de mort, plutôt que de les traiter comme une tâche supplémentaire à un organe judiciaire qui existe déjà. L'idée de la mise en place d'un tribunal international de l'environnement sous la forme suggérée par la Fondation de la Cour Internationale de l'Environnement devrait être soutenue.

    Pour ajouter, je dois aussi parler des rôles des ententes et de traités relatifs à l’évolution du droit international. La littérature actuelle sur les relations entre le santé mondial et les autres régimes internationaux se concentre sur les externalités négatives. Par exemple, des études ont montré que le régime commercial, le régime des investissements étrangers, le régime financier mondial et le régime de la propriété intellectuelle accentuent les inégalités en matière de santé. Ces effets secondaires négatifs ont conduit à des appels à des processus de gouvernance mondiale qui protègent mieux l'espace politique pour la santé. Le régime environnemental mondial comprend plus de 300 traités contenant des dispositions relatives à la santé. Cette contribution est d'autant plus significative que le régime de santé comprend lui-même très peu de traités. D'autres traités environnementaux qui ne font pas explicitement référence à la santé pourraient également contribuer indirectement à la gouvernance de la santé en réduisant les niveaux de pollution et en créant un environnement plus sain. Il est nécessaire de prendre en compte les contributions positives des divers régimes à la santé mondiale pour avoir une image complète du complexe des régimes de santé mondiaux.

    Pour finir, je vais en discuter des défis que les États souverains doivent relever dans l’application d’ententes au droit de l’environnement. La souveraineté de l'État peut être liée à toutes les questions susmentionnées de justice distributive dans le droit international de l’environnement. Les alternatives qui ont été proposées au statu quo sont des approches internationaliste, approche régionaliste, coopération internationale en matière de réglementation, constitutionnalisme de la société civile et l’approche comparative transnationale. Ces cinq modèles ont tous leurs avantages, mais aussi des lacunes non négligeables. Les principales tâches de ces approches sont de créer un cadre universel de lignes directrices, de réglementations et de jurisprudence, et garantir une respect du principe des responsabilités communes mais différenciées.

    Pour conclure, avec tout cela dit, qu'en pensez-vous de la crise d’eau potable au population autochtones au Canada?

    -----

  2. #2
    ecolami

    Re : (projet d'école) - opinions sur la manque d'eau potable pour les membres Premier Nations au Can

    Bonjour,
    En France on connait mal ce problème. Chez nous la fourniture d'eau potable est en grande partie privatisée et c'est VEOLIA ou SUEZ qui sont les principales société. Une partie n'est pas privée et ce sont des syndicats intercommunaux qui gérent ça. Dans l'ensemble le système fonctionne bien.
    On ne voit pas pourquoi au CANADA une telle organisation ne fonctionnerai pas? Bien sur la fourniture d'eau liquide dans les zones trés froides pose un gros problème de gel.
    On comprend bien que tu emploie ce forum comme tribune pour t'exprimer.
    Dernière modification par ecolami ; 28/03/2021 à 11h18.

  3. #3
    gersol

    Re : (projet d'école) - opinions sur la manque d'eau potable pour les membres Premier Nations au Can

    Citation Envoyé par kaydencewhite Voir le message
    Bonjour - Je suis étudiante en 12ème et j'aimerais parler de la crise d’eau potable dans les réserves autochtones Canadiennes. Il n'y a rien de plus important que l'eau potable, surtout maintenant au milieu de la pandémie de COVID-19. Pourtant, il y a plus de 100 avis concernant la qualité de l'eau potable dans les Premières Nations du Canada. Le manque d'eau potable chez les Premières Nations est l'une des plus grandes violations des droits de la personne reconnus par l'ONU à l'eau et à l'assainissement. Le gouvernement Trudeau s'est engagé à mettre fin à ces avis sur l'eau d'ici 2021, mais très peu de progrès ont été réalisés et le financement nécessaire n'a pas été engagé pour mettre fin à cette crise.

    Pour commencer, j’aimerais en discuter des concepts clés au règlement litige au sein de la communauté internationale. Au niveau de la communauté internationale, l’ONU n'était pas directement impliqués au règlement litigieux par rapport au crise d’eau potable. Les seule actions notable était de relever les défis mondiaux de l'eau avec leur plan de ‘Décennie internationale d’action’ Ces aspirations ont été affirmées dans le 2015 Objectifs de développement durable (ODD), objectif 6: ‘garantir l'accès à l'eau et à l'assainissement pour tous.’ Tout en étant déclaré par l’ONU entre 2005-2015 avec d’autres initiatives qui ont été plus faste et circonstance qu'une indication de changement de fond. Par contre, le gouvernement Fédéral sous l’administration du parti Libéral a publié une initiative pour mettre fin au crise d’eau potable dans les réserves autochtones à travers le Canada. En date du 9 mars 2021, 58 avis à long terme concernant la qualité de l'eau potable sur les réseaux publics dans les réserves sont en vigueur. Il est important de considérer que l'achèvement d'un nouveau système de traitement de l'eau peut prendre de 3 à 4 ans en moyenne. Mettre fin à un avis concernant la qualité de l'eau potable est souvent complexe, s'étendant sur plusieurs phases. Les actions pour résoudre un problème d'eau ou d'eaux usées peuvent inclure: les études de faisabilité, un nouveau système de réparations provisoires sur les systèmes existants, les réparations permanentes des infrastructures existantes et la construction de nouvelles infrastructures. Donc, le gouvernement a certainement pris initiative en progressant vers une changement à long terme.

    De plus, les méthodes pacifiques et non pacifiques on certainement étés exécutés en tant de régler un différend relatif au droit de l’environnement, mais quelle est plus efficace en tant d’effectuer un changement à long terme? En termes de différend relatif au droit de l’environnement, les méthodes pacifiques sont plus efficaces pour obtenir le changement. Il y a plusieurs avantages d’utiliser les méthodes pacifiques pour résoudre une dispute environnementale. En effet, cela consiste en des solutions positives qui rappellent aux gens que même lorsqu'ils sont gouvernés par un régime oppressif, le pouvoir appartient toujours au peuple, (dans ce cas, la population autochtone). Aussi, l’inspiration est un autre avantage. De nombreux militants associent leurs méthodes à des successeurs tels que le Dr Martin Luther King et Gandhi. Des figures comme celles-ci servent d'inspiration aux mouvements de résistance. Également, la possibilité est beaucoup plus faible que vous soyez blessé si vous choisissez d'aider à manifester un méthode pacifiques. Pour finir, il est important de mentionner que les manifestations pacifiques sont souvent plus organisées parce que les personnes qui y participent ont une approche plus calme du changement que leurs homologues violents. En comparant avec les méthodes non pacifiques, le taux d'échec est 60% plus élevé que la méthode pacifique. Il est aussi plus désorganisé. Les groupes de protestation perdent souvent le contrôle de leurs partisans, ce qui peut entraîner la destruction de biens, des incendies et même la mort. En bref, les méthodes de régler un différend relatif au droit de l'environnement pacifiques est plus efficace en tant qu'éviter plus de violence et d’effectuer un changement à long terme.

    Aussi, en tant que dispute internationale l’impact de divers recours et d’instances judiciaires internationales ont contribué immensément au résolution de différends et de conflits internationaux. En effet, de nombreux différends ne sont peut-être pas exclusivement de nature environnementale, mais ils présentent des préoccupations environnementales dominantes telles que la pollution des ressources en eau douce ou la gestion des déchets dangereux. La cour servira de contrepoids pour la jurisprudence promulguée par les règlement des différends fonctionnant sous des régimes favorisant des valeurs potentiellement opposées à la protection de l'environnement. L’étude sur l’idée d’une cour internationale de justice pour l’environnement. Pour inculper un tribunal spécial de problèmes environnementaux internationaux, qui deviennent de plus en plus une question de vie ou de mort, plutôt que de les traiter comme une tâche supplémentaire à un organe judiciaire qui existe déjà. L'idée de la mise en place d'un tribunal international de l'environnement sous la forme suggérée par la Fondation de la Cour Internationale de l'Environnement devrait être soutenue.

    Pour ajouter, je dois aussi parler des rôles des ententes et de traités relatifs à l’évolution du droit international. La littérature actuelle sur les relations entre le santé mondial et les autres régimes internationaux se concentre sur les externalités négatives. Par exemple, des études ont montré que le régime commercial, le régime des investissements étrangers, le régime financier mondial et le régime de la propriété intellectuelle accentuent les inégalités en matière de santé. Ces effets secondaires négatifs ont conduit à des appels à des processus de gouvernance mondiale qui protègent mieux l'espace politique pour la santé. Le régime environnemental mondial comprend plus de 300 traités contenant des dispositions relatives à la santé. Cette contribution est d'autant plus significative que le régime de santé comprend lui-même très peu de traités. D'autres traités environnementaux qui ne font pas explicitement référence à la santé pourraient également contribuer indirectement à la gouvernance de la santé en réduisant les niveaux de pollution et en créant un environnement plus sain. Il est nécessaire de prendre en compte les contributions positives des divers régimes à la santé mondiale pour avoir une image complète du complexe des régimes de santé mondiaux.

    Pour finir, je vais en discuter des défis que les États souverains doivent relever dans l’application d’ententes au droit de l’environnement. La souveraineté de l'État peut être liée à toutes les questions susmentionnées de justice distributive dans le droit international de l’environnement. Les alternatives qui ont été proposées au statu quo sont des approches internationaliste, approche régionaliste, coopération internationale en matière de réglementation, constitutionnalisme de la société civile et l’approche comparative transnationale. Ces cinq modèles ont tous leurs avantages, mais aussi des lacunes non négligeables. Les principales tâches de ces approches sont de créer un cadre universel de lignes directrices, de réglementations et de jurisprudence, et garantir une respect du principe des responsabilités communes mais différenciées.

    Pour conclure, avec tout cela dit, qu'en pensez-vous de la crise d’eau potable au population autochtones au Canada?
    Le Canada c'est mon pays, je le connais bien. Il pourrait alimenter la terre entière en eau douce. Le seul but des autochtones est de ne pas s'y noyer. L'écologie pourrait bien finir de la même façon, mais dans un verre d'eau.

    Excuse-moi, mais il faut le dire.

Discussions similaires

  1. Réponses: 1
    Dernier message: 29/04/2013, 12h57
  2. Petit manque de competences pour une projet
    Par force1018 dans le forum Technologies
    Réponses: 9
    Dernier message: 06/02/2013, 11h20
  3. Paris 8 : ecole potable
    Par nacim-1994 dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 0
    Dernier message: 11/10/2010, 20h49
  4. Tsunami 18 mois après : l'eau potable manque au Sri Lanka
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 0
    Dernier message: 21/05/2006, 14h19
  5. Du manque total de clarté et de distinction, et Des opinions
    Par Neutrino dans le forum [ARCHIVE] Philosophie
    Réponses: 22
    Dernier message: 09/08/2003, 13h57