Affichage des résultats 1 à 21 sur 21

La science sans philosophie?



  1. #1
    maro71

    La science sans philosophie?


    ------

    En parcourant d'autres sujet,il me vient un questionnement que je vous propose.En quel sens la science peut-elle se passer de la philosophie?

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    Aigoual

    Re : La science sans philosophie?

    Serge et Philippe se rencontrent.

    S. : Moi, je suis scientifique. Le scientifique s’occupe exclusivement de l’objet. Or l’objet n’a pas besoin de la philosophie. Donc, la science n’a pas besoin du philosophe.
    P. : C’est vrai. Mais, dans ce cas, qui pense l’objet ?
    S. : L’objet n’a pas besoin d’être pensé pour exister.
    P. : C’est vrai (encore que…) Mais dans ce cas, à quoi sert de le penser ?
    S. : J’en sais rien… Tu m’embêtes avec tes questions. L’objet, lui, n’en pose pas.
    P. : C’est vrai. Mais il ne te répond pas non plus. Alors, pourquoi l’interroges-tu ?
    S. : Je ne sais pas… Parce que je veux savoir ce qu’il est ?
    P. : Oui. Mais pourquoi ? Il n’a pas besoin de toi, lui.
    S. : Je ne sais pas.
    P. : Oui. Mais maintenant, tu sais.
    S. : Je sais quoi ?
    P. : Qu’il ne faut pas confondre la science et le scientifique, l’observation avec l’observateur. La science n’a pas besoin de la philosophie. Mais le scientifique, si. Parce que c’est lui qui pense la science et que sans lui, la science n’est rien.

    Aigoual.

  4. #3
    halman

    Re : La science sans philosophie?

    Citation Envoyé par maro71 Voir le message
    En parcourant d'autres sujet,il me vient un questionnement que je vous propose.En quel sens la science peut-elle se passer de la philosophie?
    Faire de la science c'est déjà faire de la philosophie.

    Donc quand on fait de la science on fait forcement de la philosophie, puisque la science s'interesse aux grandes questions de la philosophie.

    La philosophie se questionne sur les grandes questions de façon platonique, par la pensée, alors que la science se questionne aussi sur les grandes questions, mais en mettant la main à la pate, en observant les faits concrets.

  5. #4
    halman

    Re : La science sans philosophie?

    Un philosophe n'aurait jamais pu concevoir et encore moins découvrir la gravitation ou la relativité et en donner les bonnes équations mathématiques. Il aurait surement pu les concevoir, les imaginer, mais impossible d'en trouver les bons calculs sans expérimentation, sans observation des phénomènes naturels et sans les mesurer précisément.

    Donc la pensée scientifique est en avance sur la pensée philosophique. On le voit bien dans les ouvrages philosophiques, les philosophes discuttent de faits scientifiques établis depuis très longtemps alors que les scientifiques en sont déjà à d'autres découvertes.

    Certains philosophes en sont encore à discutter de Planck et d'Einstein. Hors Planck et Einstein cela date tout de même d'un siècle...

    Le chat de Schrodinger est un exemple frappant. Aujourd'hui encore ça les laisse encore stupéfaits. Alors que cette expérience de pensée date du début du 20ème siècle...

    Les physiciens n'en sont plus là depuis bien longtemps...

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. #5
    jmasclef

    Re : La science sans philosophie?

    Citation Envoyé par halman Voir le message
    Un philosophe n'aurait jamais pu concevoir et encore moins découvrir la gravitation ou la relativité et en donner les bonnes équations mathématiques. Il aurait surement pu les concevoir, les imaginer, mais impossible d'en trouver les bons calculs sans expérimentation, sans observation des phénomènes naturels et sans les mesurer précisément.

    Donc la pensée scientifique est en avance sur la pensée philosophique. On le voit bien dans les ouvrages philosophiques, les philosophes discuttent de faits scientifiques établis depuis très longtemps alors que les scientifiques en sont déjà à d'autres découvertes.
    Bonjour

    On ne peut pas vraiment dire que la science est en avance sur la philosophie si elles ne vont pas dans la même direction.
    Ceci dit ce que tu écris évoque "l'anarchisme épistémologique" de Feyerabend. La science n'a jamais eu besoin de fondements philosophiques pour avancer alors que la philosophie essaie toujours de comprendre et justifier comment la science fonctionne.

    J.
    "Toute connaissance dégénère en probabilité." D. Hume

  8. #6
    maro71

    Re : La science sans philosophie?

    Bonjour,
    sachant qu'aucune vérité scientifique n'est "stable" et "éternelle" la science peut-elle passer d'une vérité caduque (ex:l'évidence réfutée) à une vérité nouvelle sans recours à la philosophie.

    Quelle est la part de "croyance" que nous sommes prêts à intégrer dans la démarche scientifique.

  9. Publicité
  10. #7
    jmasclef

    Re : La science sans philosophie?

    Citation Envoyé par maro71 Voir le message
    sachant qu'aucune vérité scientifique n'est "stable" et "éternelle" la science peut-elle passer d'une vérité caduque (ex:l'évidence réfutée) à une vérité nouvelle sans recours à la philosophie.

    Quelle est la part de "croyance" que nous sommes prêts à intégrer dans la démarche scientifique.
    Bonjour

    Cette question ne fait pas vraiment débat au coeur de l'activité scientifique. Elle se limite aux discussions épistémologiques mais ne représente pas une étape fondamentale. C'est une question philosophique uniquement.
    C'est davantage le besoin de science qui génère la science et son efficacité qui la justifie. Savoir comment et pourquoi a-t-elle raison ou tort, je ne crois pas vraiment que ce soit nécessaire pour elle, hormis pour les questions expérimentales (confirmation/réfutation). La croyance est toujours là, elle ne constitue pas une entrave aux progrès.

    J.
    "Toute connaissance dégénère en probabilité." D. Hume

  11. #8
    Aigoual

    Re : La science sans philosophie?

    Citation Envoyé par maro71 Voir le message
    Quelle est la part de "croyance" que nous sommes prêts à intégrer dans la démarche scientifique ?
    Idem.
    C'est le scientifique, qui "croit."
    Pas la science.
    Reste à savoir ce que serait la science sans le scientifique pour la penser...

    Aigoual.

  12. #9
    Gwyddon

    Re : La science sans philosophie?

    Bonsoir,

    La science a besoin de la philo, ne serait-ce que la partie de la philo qui traite de la science justement.

    Peut-être suis-je utopique, mais je pense que tout scientifique se doit de se poser au moins une fois la question de ce qu'est la démarche scientifique. Or cette question est épistémologique, et c'est l'épistémologie qui tente d'apporter des réponses à ce genre de questionnement.
    A quitté FuturaSciences. Merci de ne PAS me contacter par MP.

  13. #10
    Aigoual

    Re : La science sans philosophie?

    Citation Envoyé par Gwyddon Voir le message
    Peut-être suis-je utopique, ...
    Ben non, tu n'es pas utopique.
    Pour qu'il y ait observation, il faut bien qu'il y ait un observateur...

    ... d'où mon propos.

    Aigoual.

  14. #11
    Nablamax

    Re : La science sans philosophie?

    Bonjour,
    Il me parait assez prétentieux de vouloir placer la science au dessus de la philosophie car la comparaison entre deux disciplines qui ne traitent pas le même sujet me semble absurde. Pour ma part, je suis étudiant en 2nde année de prépa scientifique donc je devrais argumenter l'omniscience et l'omnipotence scientifique mais il me semble que cette vision du monde est sclérosée car le téléologisme de la science est la connaissance et la connaissance n'est pour moi qu'un moyen, ainsi la finalité de la science n'est qu'elle même, elle n'a donc pas de transcendance et ne présente donc aucun intérêt.
    La philosophie est une discipline qui tente de répondre aux angoisses de l'âme humaine, elle essaie de répondre aux questions existentielles de l'homme, questions dotées d'une plus grande transcendance que la vitesse d'expansion d'un trou dans un film de savon(sujet de l'ens de physique 2 pour les PC...).Ainsi, il me semble que négliger l'importance de la philosophie dans nos vies impliquent une devotion absolue, non pas à la science, mais à un modèle spirituel de l'homme imposé par la société. Afin d'illustrer mes propos, il faut analyser par exemple la socìété imaginée par Aldous Huxley dans "Le meilleur des mondes", société aveuglée par la Science et dont toute philosophie est inexistente.
    Pour cela, il faut penser la science et la philosophie comme des disciplines complémentaires, l'une traitant l'aspect matériel et l'autre l'aspect spirituel. Cette symbiose permetterait un développement sain de l'esprit humain, aussi bien dans son rapport avec la nature que dans son rapport avec autrui.
    a+
    PS: Il me semble avoir lu certains ouvrages de philosophes grecs qui présentait déjà une ébauche de ce qui allait être plus tard la notion d'atome; les philosophes ne sont donc pas tous en retard.

  15. #12
    jamajeff

    Re : La science sans philosophie?

    Bonjour,

    Je pense qu'il n'y a plus "la science" mais les sciences. Mais aussi que de nos jours, la philosophie s'occupe de philosophie, et les sciences se chargent de sciences.
    Depuis la fin du XIIIe siècle, ces deux disciplines sont très délimitées et ne sont pas contraints l'une par l'autres. Ce qui n'empêche pas les scientifiques de s'intéresser à la philo, ou les philosophes de suivre de près ce qui se passe dans les sciences.
    Que ces disciplines soient liées et non contraintes, cela peut s'expliquer par la longue route qu'elles ont partagé dans l'histoire. La diversification des "sçavants" ne s'est pas faite épistémologiquement mais thématiquement, non pas selon les schèmes "vrai-faux" mais selon leurs objets respectifs et leurs façons de s'y rapporter.

    Cordialement.

  16. Publicité
  17. #13
    Rik

    Re : La science sans philosophie?

    Citation Envoyé par jamajeff Voir le message
    de nos jours, la philosophie s'occupe de philosophie, et les sciences se chargent de sciences.
    À l'opposée de cette idée "chacun dans son champ (dans son camp?) et les vaches seront bien gardées" science et philosophie ne pourraient-elles pas devenir complémentaires comme le suggère R.Bonand dans Qu'est-ce qu'une philosophie de la science? (CNDP):
    "la science nous a appris a nous méfier d'un réalisme naïf qui accordait trop facilement une valeur de réalité aux apparences, nous indiquant, dans un épisode célèbre, que la lumière ne se comporte pas de manière indifférente aux milieux qu'elle traverse, et qu'elle nous fait par exemple percevoir comme brisé un bâton droit à demi plongé dans l'eau (...). En généralisant, on pourrait assigner à la science la tâche de nous dire ce que l'être n'est pas; à la philosophie ensuite de faire l'effort de tenir compte de ces éclairages et de tenter d'exprimer ce qu'il est."
    Bonne soirée à tous!
    Le premier précepte était de ne recevoir jamais aucune chose pour vraie. Descartes

  18. #14
    Forhaia

    Re : La science sans philosophie?

    Bonsoir,

    je ne penses pas non plus qu'on puisse affirmer que la pensée scientifique devance la pensée philosophique.

    Je voudrais simplement rappeler que c'est par la philosophie que Descartes a fait entrer la science dans sa période moderne.

  19. #15
    jamajeff

    Re : La science sans philosophie?

    Citation Envoyé par Forhaia Voir le message
    Bonsoir,

    je ne penses pas non plus qu'on puisse affirmer que la pensée scientifique devance la pensée philosophique.

    Je voudrais simplement rappeler que c'est par la philosophie que Descartes a fait entrer la science dans sa période moderne.
    Bonjour,

    Je ne suis pas d'accord. Je pense plutôt Galilée, par la formulation mathématique et l'usage systématique du dispositifs expérimental, qui a révolutionné les sciences modernes. Et cela alors même que Descartes n'était pas encore né.

    Descartes, quant à lui, a surtout introduit la justification philosophique des sciences étant donné que selon les principes scolastiques de l'époque, il ne pouvait y avoir de science que si il y avait un principe métaphysique rationnel, une méthode et un principe, qui la justifiait. Bien sur, cela n'enlève rien au fait que Descartes est un penseur important. Notamment avec son retournement, par lequel ce n'est plus un principe divin qui était premier mais son cogito ergo sum, à partir desquels il déduisait l'existence du monde et de Dieu (cette preuve ayant été critiquée et évaporée par Kant).

    Sinon, quant au fait de savoir si de nos jours la philosophie devance les sciences ou si c'est le contraire, c'est un faux débat étant donnée que les objets de ces pratiques diffèrent fondamentalement quant à leur objet ou sujet, mais également quant à la méthode.

    Cela étant, avec les positivismes logiques, la philosophie s'est comme fourvoyé dans une forme de scientisme qui réclame son droit, sa place de prestige, dans le débat scientifique. Maintenant, on parle surtout de philosophie des sciences. Mais pour une bonne part de cette pratique, on peut se demander : Qu'en est-il de la philosophie? Elles, les positivistes avaient d'abord comme visée de calquer la rigueur et la clarté des sciences, servir comme de "back up" aux scientifiques. Mais maintenant, nous en sommes à croire que cette philosophie est le principe même des sciences, qu'elle serait comme généalogiquement son fondement alors qu'en fait c'est bien le contraire. D'ailleurs, avec les progrès de la physique, des sciences cognitives, de la médecine, de la biologie, etc. Je vois difficilement la place que pourrait occuper toute cette nouvelle vague de philosophes des sciences dans le futur, à moins qu'elles recommence à penser, c'est à dire de faire la philosophie.

    D'ailleurs, la question de Heidegger reste ouverte : y a-t-il encore une place pour la philosophie? Cette question est d'autant plus pertinente que, comme je l'évoquais, les nouvelles vagues ne font plus de philosophie mais surtout de la logique et de la sociologie, de la psychologie (ou sciences cognitives). Et il n'y a pas de honte ni à faire de la psychologie, de la logique, de la sociologie ou de la philosophie, de sorte que que le fait de se faire appeler philosophe au lieu de logicien, sociologue,etc. n'a pas de sens. A moins que ce soit la philosophie qui soit devenue insensée?
    En ce qui concerne Heidegger, son pessimisme le poussait à prévoir la fin de la philo et sa substitution par la cybernétique. Peut-être est-ce cela le véritable futur de la philosophie? En tout cas, pour le moment nous ne somme qu'à l'orée de l'ère cybernétique, de sorte qu'il y a encore des pages blanches pour les philosophes.

    Cordialement.

  20. #16
    GrisBleu

    Re : La science sans philosophie?

    Salut

    Parle t on de philosophie au sens general, ou de philosophie des sciences ?
    Autant la premiere me semble optionnelle a un scientifique, autant les questions de validite d une theorie, de sa veracite, de la methode experimentale et toutes les autres questions de ce genre me semblent plus utiles.
    Ex: le probleme du landscape ou le besoin de justification experimentales de diverses theories (LQG, cordes, etc) montrent bien que les scientifiques s attachent a certaines valeurs et ont deja reflechis sur la science

    ++

  21. #17
    quetzal

    Re : La science sans philosophie?

    Citation Envoyé par maro71 Voir le message
    En parcourant d'autres sujet,il me vient un questionnement que je vous propose.En quel sens la science peut-elle se passer de la philosophie?
    en rien, la philosophie etant la source des methodes et de la reflexion scientifique et le support methodologique a tout type de critique.

    connaitre c'est d'abord douter, sans critique des phénomènes il ne saurait y avoir d'annalyse du phénomène si celui-ci etait conçu comme d'emblé connu et cerné. la philosophie est l'art sur ce point de bien poser sa critique du phénomène afin d'en extraire le connaissable en certitude, ses propriété et son éssence si possible.

  22. #18
    Mumyo

    Re : La science sans philosophie?

    Si l'ontologie du monde nous était accessible, il n'y aurait sans-doute plus besoin de philosophie.
    Libre l'électron, toujours là où on ne l'attend pas, du coup tout se tient...

  23. Publicité
  24. #19
    Mumyo

    Re : La science sans philosophie?

    Il se peut également que la philosophie soit une nécessité ontologique...
    Libre l'électron, toujours là où on ne l'attend pas, du coup tout se tient...

  25. #20
    Rik

    Re : La science sans philosophie?

    Citation Envoyé par Mumyo Voir le message
    Si l'ontologie du monde nous était accessible, il n'y aurait sans-doute plus besoin de philosophie.
    "En philosophie, l'ontologie (du grec oν, oντος, participe présent du verbe être) est l'étude de l'être en tant qu'être, c'est-à-dire l'étude des propriétés générales de tout ce qui est." (wiki)

  26. #21
    Atomic Alchemist

    Re : La science sans philosophie?

    Par definition, la philosophie signifie une "activité" qui a pour objet la comprehension de la conception du monde, de la vie.
    Cette discipline, que quidam pratique dans sa vie sans s'en rendre compte, contient des categories dont une se nomme "philosophie des sciences".
    Je rappelle quand meme, qu'une majeure partie des raisonnements scientifiques est fondee sur le raisonnement par recurrence qui n'est autre que le syllogisme (approche initiee par la philosophie).
    Maintenant, si nous regardons les evenements a travers l'histoire, chacun pourra constater que les courants philosophiques et les courants scientifiques sont inextricablement lies l'un a l'autre (ex : revolution industrielle -qui n'a eu lieu qu'avec la connaissance scientifique, qui elle n'aurait pas vu le jour sans la philosophie-* et Hegel, Marx, Kant etc).

    *qui de l'oeuf et de la poule est le 1er ? ^^

    Un scientifique peut se consacrer aussi a la philosophie en dehors de ses recherches ; exemple de scientifiques philosophes recents : Oppenheimer, Bohm, Capra ...

    Je me permets quelques corrections que j'ai pu voir au fil de la dicussion :
    (si l'on ne considere que l'occident)
    - Galileo est le pere de la science moderne avec l'introduction de l'experience
    - la fomulation mathematique a ete reconnue a Newton
    - la vision reductionniste (qui nous suit encore, beurk !) est l'oeuvre de Descartes (mais j'avoue que dans le domaine de l'optique, il a fait fort)

    NB : pour la vision reductionniste de Descartes (mais aussi Newton et Bacon (le Francis)), il parait que ca ne va pas durer, on est en plein changement de paradigme depuis la theorie de la relativitite... a suivre

    PS : j'ai fait court pour que cela ne soit pas barbant
    Les idees sont fondees plus sur l'ignorance que sur la connaissance.^^de moi^^

Discussions similaires

  1. De la science à la philosophie
    Par Fulcanelli dans le forum Discussions scientifiques
    Réponses: 21
    Dernier message: 01/05/2007, 19h33
  2. philosophie de la science
    Par katib71 dans le forum Epistémologie et Logique (archives)
    Réponses: 3
    Dernier message: 10/07/2006, 10h53
  3. La science sans philosophie est comme un navire sans océan.
    Par Logos dans le forum [ARCHIVE] Philosophie
    Réponses: 2
    Dernier message: 10/08/2003, 10h28