Affichage des résultats 1 à 7 sur 7

l'eternité du photon du à sa vitesse c à l'origine de solipsisme?



  1. #1
    debroglie66

    l'eternité du photon du à sa vitesse c à l'origine de solipsisme?


    ------

    bonjour à tous!




    il y a quelques rares ravagés comme moi dans cette rubrique j'ai une idée de comptable qui lisait les pistes vertes d'Hubert Reeves.
    les photons voyageant dans le vide à la vitesse c et sur terre en meme temps renvoyant une image de notre environnement si on rajoute qu'il est impossible d'unifier les 4 forces fondamentales et que l'on considère qu'il y eut
    un temps t=0 qui existat sans exister tout ne serait-il qu'illusion et vivrions nous tous dans des univers-bulles-solipsismes qui ne cesseraient de se rencontrer?
    que le modo me pardonne pour mon niveau en physique!

    bien cordialement!

    -----
    le génie est fait de 1% d'inspiration et de 99% de transpiration (Thomas Edison)!

  2. Publicité
  3. #2
    debroglie66

    Re : l'eternité du photon du à sa vitesse c à l'origine de solipsisme?

    rebonjour!



    je viens de penser à un autre argument qui aurait trait à la relativité générale
    l'argument de nos propres univers-bulles-solipsisme serait renforcée par l'infinité de référentiels espace-temps et nous serions chacun dans celui créé par notre corps-masse!
    pardon au modo!




    bien cordialement!
    le génie est fait de 1% d'inspiration et de 99% de transpiration (Thomas Edison)!

  4. #3
    Deedee81
    Modérateur

    Re : l'eternité du photon du à sa vitesse c à l'origine de solipsisme?

    Bonjour,

    Citation Envoyé par debroglie66 Voir le message
    ... pardonne pour mon niveau en physique!
    Aucun problème. Mais, dans ce cas :

    Citation Envoyé par debroglie66 Voir le message
    je viens de penser à un autre argument qui aurait trait à la relativité générale
    l'argument de nos propres univers-bulles-solipsisme serait renforcée par l'infinité de référentiels espace-temps et nous serions chacun dans celui créé par notre corps-masse!
    Justement ! Si tu ne maitrises pas la physique et donc sa sémantique, tu ne devrais pas essayer de rédiger ce genre de texte dans un langage utilisant des termes physiques. Ca le rend strictement incompréhensible (et le mot est faible). Tu devrais le rédiger dans un langage litéraire, compréhensible (par exemple) par le jardinier du coin, même si ça fait un texte un chouillat plus long. Crois moi, tel quel, ce texte est aussi compréhensible que si tu avais enfoncé les touches du clavier avec une boule de bowling
    "Il ne suffit pas d'être persécuté pour être Galilée, encore faut-il avoir raison." (Gould)

  5. #4
    Matmat

    Re : l'eternité du photon du à sa vitesse c à l'origine de solipsisme?

    Citation Envoyé par debroglie66 Voir le message
    ...et nous serions chacun dans celui créé par notre corps-masse!...
    bien cordialement!
    Cette "hypothèse" doit impliquer que que dans l'expérience de jumeaux de langevin tout le monde à l'illusion d'etre "immobile" et a alors l'illusion que c'est toujours "l'autre" qui accélère (quelquesoit les raisons objectives qui permettent de déterminer lequel accélère objectivement), en définitive chacun dans son référentiel est forcément toujours plus vieux que son jumeau illusoire!

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. #5
    Matmat

    Re : l'eternité du photon du à sa vitesse c à l'origine de solipsisme?

    Ce que je veux dire c'est qu'en essayant de justifier le solipsisme par la science (la théorie de la relativité) on rend du meme coup les illusions dépendantes de lois et donc,si on assume cela, il faut explique pourquoi et comment le solipsiste n'est pas libre de créer n'importe quelle illusion.

  8. #6
    mariposa

    Re : l'eternité du photon du à sa vitesse c à l'origine de solipsisme?

    Citation Envoyé par debroglie66 Voir le message
    rebonjour!



    je viens de penser à un autre argument qui aurait trait à la relativité générale
    l'argument de nos propres univers-bulles-solipsisme serait renforcée par l'infinité de référentiels espace-temps et nous serions chacun dans celui créé par notre corps-masse!
    pardon au modo!

    bien cordialement!
    Bonjour,

    Un photon n'est pas éternel: Il nait, dure un certain temps et meurt.
    .
    quant au solipsisme, cela ne tiend pas car tous les "moi", les je (scientifiques) arrivent à la même connaissance universelle. Si l'on veut parler de solipssisme à tout prix ce ne peut-être qu'un moi collectif.

  9. Publicité
  10. #7
    bardamu

    Re : l'eternité du photon du à sa vitesse c à l'origine de solipsisme?

    Citation Envoyé par debroglie66 Voir le message
    bonjour à tous!




    il y a quelques rares ravagés comme moi dans cette rubrique j'ai une idée de comptable qui lisait les pistes vertes d'Hubert Reeves.
    les photons voyageant dans le vide à la vitesse c et sur terre en meme temps renvoyant une image de notre environnement si on rajoute qu'il est impossible d'unifier les 4 forces fondamentales et que l'on considère qu'il y eut
    un temps t=0 qui existat sans exister tout ne serait-il qu'illusion et vivrions nous tous dans des univers-bulles-solipsismes qui ne cesseraient de se rencontrer?
    que le modo me pardonne pour mon niveau en physique!

    bien cordialement!
    Je suppose que pour toi, il y a une logique dans tout ça...
    Je tente une traduction par "rétro-logique" (partir de la conclusion).

    Au lieu de solipsisme, il s'agirait de dire que nous vivons dans des univers subjectifs qui se rencontrent pour former un univers inter-subjectif mais jamais objectif (réalité).
    Tu prendrais comme analogie du subjectif, le fait qu'en Relativité on définisse un événement par rapport à un référentiel et considérerait qu'il n'y a pas de réalité objective parce qu'on n'a pas unifié les théories physiques et parce qu'il n'y aurait pas réellement de temps puisque tu crois que le photon est un référentiel éternel (alors que le photon n'est pas un référentiel) et que l'instant t=0 n'a pas de sens.

    Si ma traduction est à peu près correcte, tu n'as nul besoin d'utiliser des notions que tu ne maîtrises pas pour finalement dire des choses assez simples.
    En dépit du prestige de la physique, ce n'est pas employer son vocabulaire qui fera l'intérêt d'un raisonnement. Il n'est pas besoin d'aller chercher la Relativité Générale pour dire que toute observation se fait à partir d'un référentiel particulier, c'est aussi valable pour un quidam regardant un poireau dans un potager, et non seulement ça concerne les référentiels au sens de coordonnées spatio-temporelles mais aussi au sens de point de vue, de perception subjective du monde.

    En d'autres termes, si des notions de physique peuvent être prétextes à des questions plus générales sur le rapport au monde, généralement la problématique ne dépend pas des notions physiques en elle-même.

    Pour ce que je comprends de ce que tu as dit, ça se traduirait par quelque chose du genre : la notion de réalité implique-t-elle la définition d'un référentiel absolu comme garant d'une objectivité ? Les référentiels relatifs ou la subjectivité impliquent-ils un sentiment d'illusion ?
    Ethica, IV, 43 : Titillatio excessum habere potest et mala esse.
    Spinoza

Discussions similaires

  1. Précision sur le solipsisme
    Par Lévesque dans le forum Epistémologie et Logique (archives)
    Réponses: 60
    Dernier message: 27/06/2012, 00h02
  2. Réponses: 3
    Dernier message: 26/03/2008, 13h18
  3. vitesse du photon
    Par katib71 dans le forum Physique
    Réponses: 6
    Dernier message: 21/08/2006, 10h18
  4. la vitesse du photon.
    Par R.S.71 dans le forum Archives
    Réponses: 20
    Dernier message: 08/06/2006, 21h11
  5. Pourquoi le photon n'a-t-il pas une vitesse infinie ?
    Par Seirios dans le forum Physique
    Réponses: 34
    Dernier message: 21/05/2006, 12h53