Affichage des résultats 1 à 2 sur 2

simplicité du CO2 et complexité des 4 cycles solaires et chaos en climatologie!



  1. #1
    debroglie66

    simplicité du CO2 et complexité des 4 cycles solaires et chaos en climatologie!


    ------

    bonjour!



    je lance le débat avec le lien ci dessous montrant la complexité de l'activité solaire,d'un point de vue epistemologique et donc de méthode dans la question du réchauffement de la planète n'a t-on pas grugé l'opinion en ramenant tout au CO2 de façon simpliste sans tenir compte de la théorie du chaos manifeste quant au fonctionnement du soleil et de notre atmosphère?
    voici le lien:


    http://la.climatologie.free.fr/solei...l.htm#activite


    bien cordialement!

    -----
    le génie est fait de 1% d'inspiration et de 99% de transpiration (Thomas Edison)!

  2. #2
    bardamu

    Re : simplicité du CO2 et complexité des 4 cycles solaires et chaos en climatologie!

    Citation Envoyé par debroglie66 Voir le message
    bonjour!
    je lance le débat avec le lien ci dessous montrant la complexité de l'activité solaire,d'un point de vue epistemologique et donc de méthode dans la question du réchauffement de la planète n'a t-on pas grugé l'opinion en ramenant tout au CO2 de façon simpliste sans tenir compte de la théorie du chaos manifeste quant au fonctionnement du soleil et de notre atmosphère?
    voici le lien:
    http://la.climatologie.free.fr/solei...l.htm#activite


    bien cordialement!
    Message de modération
    Bonjour,
    Désolé mais je ne vois pas où est la question épistémologique là-dedans.
    Le rôle de l'activité solaire dans le réchauffement est une question technique qui a déjà été traitée dans le forum Environnement.

    Par contre je vois un langage "militant" ("gruger l'opinion") et des sophismes ou des raisonnements approximatifs : prendre simplement en compte l'activité solaire pour le réchauffement climatique ou réduire les études sur le réchauffement à la mise en cause du CO2, c'est faire du pars pro toto, prendre la partie pour le tout.

    Je ferme la discussion.


    Je suggère des sujets plus épistémologiques, moins centrés sur une question particulière qui ne demanderait que des réponses techniques :
    - sciences et prospective : dans quelle mesure les sciences permettent-elles de faire de la prospective ? un avis scientifique (ou un avis rationnel en général) implique-t-il une décision ? l'avis scientifique a-t-il un poids particulier ?
    - mesure du risque : que signifie "mesurer un risque" ?
    - la présentation des faits : dans quelle mesure le mode de présentation d'un fait est-il "scientifique" ? "présentation scientifique" signifie-t-il "présentation neutre", sans subjectivité, sans orientation ?
    Ethica, IV, 43 : Titillatio excessum habere potest et mala esse.
    Spinoza

Discussions similaires

  1. Climatologie, astronomie, climatologie, astrophysique??
    Par Goldtop dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 1
    Dernier message: 09/01/2011, 16h51
  2. La complexité n'est-elle pas l'ennemie des mathématiques et des sciences?
    Par Jean-Michel Tengang dans le forum Discussions scientifiques
    Réponses: 39
    Dernier message: 12/03/2008, 08h42
  3. Réponses: 10
    Dernier message: 14/02/2008, 21h23
  4. la complexité des phénotypes
    Par mati75 dans le forum Biologie
    Réponses: 1
    Dernier message: 11/10/2007, 17h32
  5. Simplicité des valeurs propres d'un opérateur intégrale
    Par dhahri dans le forum Mathématiques du supérieur
    Réponses: 4
    Dernier message: 20/01/2007, 09h40