Affichage des résultats 1 à 9 sur 9

Qu'est-ce qui fonde l'identité en physique ?



  1. #1
    sunyata

    Qu'est-ce qui fonde l'identité en physique ?


    ------

    Bonjour,

    Qu'est-ce qui fonde l'identité en physique ? Et comment ce principe se décline-il dans les différentes branches de la physique ?
    Si tout change à chaque instant, qu'est-ce qui nous permet d'affirmer l'identité d'une chose, entre l'instant T0 et celui qui suit ?

    Hegel tient le principe de l'identité pour un préjugé de l'entendement abstrait.
    Si une chose est jugée identique à elle-même d'un instant à l'autre, alors ne devons nous pas déduire que le passage du temps implique une approximation ? On ne retient d'une chose que certains de ses aspects. (abstraction)
    L'identité, implique-t-elle la durée. Une chose peut-elle exister si elle ne dure pas ? Mais si elle dure, comment peut-elle restée identique à elle-même puisque tout est mouvement ?

    Cordialement,

    -----
    Dernière modification par sunyata ; 12/12/2019 à 04h58.

  2. Publicité
  3. #2
    aygline

    Re : Qu'est-ce qui fonde l'identité en physique ?

    bjr,

    Si une chose dure, identique à elle-même à travers le changement, il y a de fortes chances qu'elle ne soit jamais née. En effet si une chose nait, elle meurt : c'est la loi de la vie !

    Les électrons mais s'ils sont jamais nés sont appelés à mourir, mais comme encore pas un seul électron a disparu, est mort, la question demeure : les électrons ont-ils jamais existé, en dehors de l'esprit humain qui les a fait naître ?

    Même chose pour les lois physiques, qui sont des croyances et les bases des sciences physiques : ont-elles jamais existé en dehors de l'esprit humain qui les a fait naître, puisque par définition elles ne meurent jamais ?
    Ne laissez pas les pros de la flûte à bec en bandes organisées, penser à votre place.

  4. #3
    aygline

    Re : Qu'est-ce qui fonde l'identité en physique ?

    Comme disait Fontenelle, « de mémoire de rose on n’a jamais vu un jardinier mourir », mais le jardinier meurt quand même mais vue d'une rose sa durée est si longue qu’elle semble à la rose une éternité, et si un insecte pouvait parler il dirait que les êtres humains ne meurent jamais et les continents s’ils parlaient, raconteraient leur histoire et depuis le Cambrien et mine de rien et step by step mais à en croire des calculs et des observations, ils en ont fait de chemin :



    https://fr.wikipedia.org/wiki/Dérive_des_continents :





    Tout est donc relatif même la durée donc comment savoir si les lois physiques n’évoluent pas au cours du temps, mais si lentement que personne ne peut s’en apercevoir ? Au reste des nouveaux concepts semblent vouloir émerger ici ou là, tel celui plutôt bizarre mais bon, de « constante variable » quelle drôle d’idée tout de même :



    https://www.futura-sciences.com/scie...univers-76596/ :

    CE QU'IL FAUT RETENIR

    • « Hubble et Planck fournissent des valeurs divergentes, ce qui suggère qu'il faut remettre en cause la description de la constante cosmologie mais ça n'est pas simple.
    • Il semble qu'une constante cosmologique variable dans le temps, produite par de nouveaux champs de particules scalaires, venant notamment de la théorie des supercordes, élimine cette divergence tout en conservant les succès du modèle standard en cosmologie. »
    Dernière modification par aygline ; 12/12/2019 à 10h16.
    Ne laissez pas les pros de la flûte à bec en bandes organisées, penser à votre place.

  5. #4
    roro222

    Re : Qu'est-ce qui fonde l'identité en physique ?

    Bonjour
    L'identité d'une chose peut ce concevoir comme la différenciation à son environnent
    Peut importe son évolution, tant que l'on pourra la différencier, elle gardera son identité
    Le nombre d'imbéciles est incalculable,il y a de fortes probabilités que j'en suis

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. #5
    LeMulet

    Re : Qu'est-ce qui fonde l'identité en physique ?

    Un peu de lecture :
    Dans cet article, nous entendons montrer que les principes d’invariance interviennent de manière essentielle pour caractériser les lois de la nature en physique.

    Pour ce faire, nous nous focaliserons sur les réflexions épistémologiques que Weyl et Wigner consacrent aux symétries.

    Nous proposerons une analyse conceptuelle de l’invariance en indiquant qu’elle permet de généraliser la première analogie de l’expérience de Kant (le principe de permanence de la substance). Nous analyserons de plus l’argument de Weyl selon lequel les principes d’invariance constituent des connaissances apriorien un sens relativisé.

    Nous indiquerons pour finir qu’aux yeux de Wigner, les « symétries » constituent des conditions qui nous permettent de structurer notre compréhension de la réalité empirique.
    https://journals.openedition.org/phi...ascientiae/787
    Bonjour, et Merci.

  8. #6
    aygline

    Re : Qu'est-ce qui fonde l'identité en physique ?

    L'identité, implique-t-elle la durée. Une chose peut-elle exister si elle ne dure pas ? Mais si elle dure, comment peut-elle restée identique à elle-même puisque tout est mouvement ?

    Si la mort est LA loi suprême, à laquelle sont soumises toutes les autres, c’est donc que toutes les lois meurent sauf la mort elle-même, qui est LA loi suprême.

    Donc comment savoir si la mort est LA loi suprême ? Facile suffit de trouver une seule chose qui ne meurt jamais pour contredire et donc annihiler cette idée que la mort est LA loi suprême.

    Facile, les mathématiques qui sont le langage des sciences physiques, ne meurent jamais dites-vous tout aussitôt mais hélas, si l’être humain venait à disparaître de la circulation les mathématiques et donc aussi les sciences physiques, existeraient-elles encore ?

    Comment savoir
    Ne laissez pas les pros de la flûte à bec en bandes organisées, penser à votre place.

  9. Publicité
  10. #7
    Merlin95

    Re : Qu'est-ce qui fonde l'identité en physique ?

    beau blablabla et y'a rien de scientifique dans ces réflexions.

  11. #8
    invite84127968

    Re : Qu'est-ce qui fonde l'identité en physique ?

    Citation Envoyé par sunyata Voir le message
    Bonjour,
    Qu'est-ce qui fonde l'identité en physique ? Et comment ce principe se décline-il dans les différentes branches de la physique ?
    Des définitions et les lois qui en découle peut-être ?


    Citation Envoyé par sunyata Voir le message
    Si tout change à chaque instant, qu'est-ce qui nous permet d'affirmer l'identité d'une chose, entre l'instant T0 et celui qui suit ?
    Les définitions et les lois qui en découle peut-être ?

  12. #9
    Deedee81
    Modérateur

    Re : Qu'est-ce qui fonde l'identité en physique ?

    Salut,

    Il faut certainement distinguer déjà trois choses.

    - D'une part, identique par définition, signifie "le même", c'est la définition physique. Toutes les propriétés mesurables étant identiques.
    - D'autre part, "la même chose", le même objet au sens fort. Mais ça c'est une définition philosophique et non scientifique.
    - Ce qui s'approche le plus du point précédent est l'existence de particules indiscernables en mécanique quantique

    Donc :
    - En physique, si deux objets en deux endroits ou deux instants ont des propriétés strictement identiques on considérera ces objets comme identiques.
    - Notons d'ailleurs que si les deux objets sont séparés spatialement et clairement identifiables séparément alors ils ont bien une propriété différente : leur position ! Un objet qu'on peut "suivre" des yeux est clairement identifiable et discernable. C'est d'ailleurs pour cela qu'en mécanique quantique on voit pointer le bout du nez de l'indiscernabilité dans certaines circonstances : lors de collision où les fonctions d'ondes des deux particules se recouvrent ou dans des conducteurs ou molécules avec des électrons dont la fonction d'onde est fortement étalée.
    - Le hasard a voulu que je parle de ce point dans une vidéo aujourd'hui (elle n'est pas encore sur le net). Tiré de Quantum Field Theory de Itzykson et Zuber : les objets sont indiscernables s'il n'existe pas d'observable permettant de distinguer une fonction d'onde non symétrisée d'une fonction d'onde symétrisée (par exemple deux particules d'impulsion p1 et p2, en notant Xpy la particule X d'impulsion py. L'état NS |1p1>|2p2> et l'état symétrisé (1/2)(|1p1>|2p2>+|1p2>|2p1>)). Ils arrivent à ça lors de la quantification du champ scalaire libre.

    Et s'il vous plaît, restons scientifique. Donc pas de "la mort est la loi suprême" (notion métaphysique), "l'existence" (notion philosophique) et même "tout est mouvement" qui fait joli pour une explication dans Mickey Magazine mais pas dans une discussion scientifique.
    Keep it simple stupid

Discussions similaires

  1. QR - Qui a fondé la dynastie des Bourbons ?
    Par RSSBot dans le forum Définitions et Questions / Réponses
    Réponses: 0
    Dernier message: 18/08/2018, 19h20
  2. Electricité biocompatible...fondé?
    Par pierrotb dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 17
    Dernier message: 03/09/2011, 19h46
  3. Faire fonde de l'étain par induction
    Par H3bus dans le forum Technologies
    Réponses: 8
    Dernier message: 03/04/2008, 11h43
  4. Le bien fondé des techniques scientifiques...
    Par dial.one dans le forum Discussions scientifiques
    Réponses: 3
    Dernier message: 03/03/2007, 23h35