Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 19 sur 19

le réel et ses dimensions à l'épreuve du théâtre



  1. #1
    yanh67

    le réel et ses dimensions à l'épreuve du théâtre


    ------

    Nous ne proposons pas ici une réflexion par l’approche mathématique de la physique quantique (encore que des parenthèses seront probablement nécessaires). En prenant garde à ne pas céder aux dangers d’une utilisation erronée de ces idées scientifiques c’est par l’imagination, le déplacement d’images et de métaphores, que nous souhaitons aborder les principes majeurs de la physique nouvelle et les rapprocher, grâce à des éléments conceptuels et philosophiques du champ théâtral. Cette utilisation des sciences nouvelles nous permettra de saisir l’essence même de l’espace-temps théâtral. Essence non pas mathématique mais, nous l’avons dit, artistique, conceptuelle et philosophique.
    L'objet de cette "discussion" est de mettre à jour des pistes scientifiques afin de postuler, analyser et démontrer l'existence d'une dimension spatio-temporelle particulière (ni tout à fait réelle, ni tout à fait virtuelle) cristallisée par la scène théâtrale et mise en exergue, rendu plus lisible (visible), par les nouvelles technologies utilisées sur celle-ci.
    "Le tout est un peu plus que la somme des parties", le spectacle est un peu plus que l'ensemble de ses composantes ! Quel est cet "un peu plus"? Comment le démontrer, le définir?

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    Coincoin

    Re : le réel et ses dimensions à l'épreuve du théâtre

    Salut,
    Comment veux-tu "postuler, analyser et démontrer" qui sont des termes on-ne-peut-plus scientifiques sans avoir une approche mathématique de la science.
    L'imagination et les métaphores ne suffisent pas à faire de la science...
    Encore une victoire de Canard !

  4. #3
    yanh

    Re : le réel et ses dimensions à l'épreuve du théâtre

    L'imagination et la métaphore ne suffisent bien évidemment pas à faire de la science mais il est inéluctable qu'elles y contribue et ce comme source intuitive majeure dont les plus grands scientifiques ne sauraient aujourd'hui (et hier!) se passer voire pour les plus grands qui l'ont revendiqué. Evidemment, il y a les autres mais eux ne font rien avancer, bien au contraire !
    Là où je te suis, en revanche, c'est dans la probable nécessité de faire appel à l'aide des mathématiques. Je rapelle néanmoins que la question posée est d'ordre, avant tout, philosophique et esthétique ce qui, s'entend, n'empêche pas la rigueur.

  5. #4
    mtheory

    Re : le réel et ses dimensions à l'épreuve du théâtre

    C'est pas directement lié mais je crois que ça va te plaire.

    http://www.jewish-theatre.com/visito...?articleID=579

    http://physicsweb.org/articles/review/16/7/1


    “I'm smart enough to know that I'm dumb.” Richard Feynman

  6. #5
    yanh

    Re : le réel et ses dimensions à l'épreuve du théâtre

    c'est en effet très intéressant même s'il s'agit plus de sciences au théâtre alors que dans notre cas il s'agirait plutôt du théâtre comme expérience scientifique, une sorte d'éprouvette! Quoiqu'il en soit c'est tout de même intéressant. Merci.

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    mtheory

    Re : le réel et ses dimensions à l'épreuve du théâtre

    Citation Envoyé par yanh
    c'est en effet très intéressant même s'il s'agit plus de sciences au théâtre alors que dans notre cas il s'agirait plutôt du théâtre comme expérience scientifique, une sorte d'éprouvette! Quoiqu'il en soit c'est tout de même intéressant. Merci.
    Euh...je vois pas comment le théatre pourrait être une expérience scientifique ni décrit par des concepts de la relativité.
    “I'm smart enough to know that I'm dumb.” Richard Feynman

  9. Publicité
  10. #7
    yanh

    Re : le réel et ses dimensions à l'épreuve du théâtre

    Le théâtre à la faculté merveilleuse (il n'est certes pas le seul mais la démonstration semble plus aisée au théâtre) de cristalliser en son sein deux espaces-temps dont l'existence est mitoyenne (réel/virtuel). Le lien intrinsèque de ces deux espaces temps en crée un troisième (ni tout à fait réel, ni tout à fait virtuel) que nous souhaitons dans nos recherches mettre en évidence et dont je souhaite démontrer clairement "l'existence". La physique quantique et une partie de la relativiste semble s'accorder (d'un point de vue des théories philosophiques) de façon troublante avec cet espace-temps double en présence sur la scène. Alors bien évidemment les choses ne sont pas simples, d'un point de vue conceptuel et expérimental mais un modèle reste à inventer et je m'y emploie avec l'aide des penseurs et artistes de théâtre, d'esthétique, de philosophes mais aussi des pensées philosophiques d'Heisenberg et de Schrodinger.

  11. #8
    mtheory

    Re : le réel et ses dimensions à l'épreuve du théâtre

    Citation Envoyé par yanh
    Le théâtre à la faculté merveilleuse (il n'est certes pas le seul mais la démonstration semble plus aisée au théâtre) de cristalliser en son sein deux espaces-temps dont l'existence est mitoyenne (réel/virtuel). Le lien intrinsèque de ces deux espaces temps en crée un troisième (ni tout à fait réel, ni tout à fait virtuel) que nous souhaitons dans nos recherches mettre en évidence et dont je souhaite démontrer clairement "l'existence". La physique quantique et une partie de la relativiste semble s'accorder (d'un point de vue des théories philosophiques) de façon troublante avec cet espace-temps double en présence sur la scène. Alors bien évidemment les choses ne sont pas simples, d'un point de vue conceptuel et expérimental mais un modèle reste à inventer et je m'y emploie avec l'aide des penseurs et artistes de théâtre, d'esthétique, de philosophes mais aussi des pensées philosophiques d'Heisenberg et de Schrodinger.
    esthétiquement/psychologiquement parlant je vois (?) ce que tu veux dire mais il n'y a aucune relation avec la relat et la MQ ou alors développe.Tu fais référence à la distinction anglo saxonnne inner/outer space et aux histoires de philosophie non dualiste orientalistes ?
    “I'm smart enough to know that I'm dumb.” Richard Feynman

  12. #9
    yanh

    Re : le réel et ses dimensions à l'épreuve du théâtre

    Citation Envoyé par mtheory
    esthétiquement/psychologiquement parlant je vois (?) ce que tu veux dire mais il n'y a aucune relation avec la relat et la MQ ou alors développe.Tu fais référence à la distinction anglo saxonnne inner/outer space et aux histoires de philosophie non dualiste orientalistes ?

    J'essaie de ne pas trop entrer dans des considérations métaphysiques même s'il est parfois complexe de s'en détacher dans ce type de recherche j'oriente plutôt mon travail vers, entres autres, la thèse sur l'esprit et la matière de Schrodinger qui, lorsque l'on l'applique à l'expérience théâtrale, prend une réelle portée expérimentale.
    à titre d'exemple l'hypothèse d'un monde extérieur à une communauté de participants est, au théâtre, vérifiable.

  13. #10
    bardamu

    Re : le réel et ses dimensions à l'épreuve du théâtre

    Citation Envoyé par yanh
    Le théâtre à la faculté merveilleuse (il n'est certes pas le seul mais la démonstration semble plus aisée au théâtre) de cristalliser en son sein deux espaces-temps dont l'existence est mitoyenne (réel/virtuel). Le lien intrinsèque de ces deux espaces temps en crée un troisième (ni tout à fait réel, ni tout à fait virtuel) que nous souhaitons dans nos recherches mettre en évidence et dont je souhaite démontrer clairement "l'existence". La physique quantique et une partie de la relativiste semble s'accorder (d'un point de vue des théories philosophiques) de façon troublante avec cet espace-temps double en présence sur la scène. Alors bien évidemment les choses ne sont pas simples, d'un point de vue conceptuel et expérimental mais un modèle reste à inventer et je m'y emploie avec l'aide des penseurs et artistes de théâtre, d'esthétique, de philosophes mais aussi des pensées philosophiques d'Heisenberg et de Schrodinger.
    Bonjour,
    "Virtuel" signifie "imaginaire" ? Espace de représentation dans l'esprit des spectateurs ? L'impression d'être dans l'espace-temps donné par l'oeuvre (antiquité grecque de Phèdre etc.) alors qu'on est dans l'espace-temps normal ?
    Je ne saisis pas bien ce que tu entends par espace-temps virtuel du théatre mais il y aurait sans doute une logique spéciale de la quantique qui pourrait donner des choses étranges en spectacle.
    Penser en terme d'état, de boite noire, de non-localité, s'amuser avec les variables cachées etc.
    Il faudrait voir si il n'y aurait pas des nouvelles ou romans "quantique". L'assassin du chat de Schrödinger est-il localisable ? Mais que fait la police ?

  14. #11
    GottferDamnt

    Re : le réel et ses dimensions à l'épreuve du théâtre

    Citation Envoyé par yanh67
    "Le tout est un peu plus que la somme des parties", le spectacle est un peu plus que l'ensemble de ses composantes ! Quel est cet "un peu plus"? Comment le démontrer, le définir?
    Euh ce qui est en gras est la définition de l'émergence. Ceci correspond au courant de pensée qui rejète les idées réductionnistes qui visent à élaborer un domaine fondamentale (physique, atomisme) en défaveur des autres matières considérées alors comme moins élémentaires (la biologie par exemple). Ainsi les réductionnistes croient possible de déduire la pensée des réactions chimiques exercées au sein d'un cerveau.
    Pour ce qui est des dimensions, je ne pense pas qu'il soit sincérement possible d'imaginer, concevoir, un espace n'ayant pas trois dimensions autrement que par le biai des mathématiques mais celà reste tout à fait abstrait et non modélisable (dans l'absolu... bien sur dans un repère cartésien d'axes x et y, on représente un plan à deux dimensions mais ca reste tout à fait abstrait et il n'y a pas lieu de pouvoir "penser en deux dimensions").
    Avant de se poser pourquoi sommes-nous dans un univers à trois dimensions faudrait-il déjà pouvoir concevoir un univers avec plus ou moins de dimensions.

    GFD.

  15. #12
    GottferDamnt

    Re : le réel et ses dimensions à l'épreuve du théâtre

    Salut,

    Je me permet de reprendre ce vieux topic pour demander si quelqu'un saurait si un rapprochement entre théâtre et philosophie a déjà été fait (à part ici évidemment ). Si oui j'aimerais savoir par qui et dans le cadre de quels domaines philosophiques.

    Merci.

  16. Publicité
  17. #13
    Dordon

    Re : le réel et ses dimensions à l'épreuve du théâtre

    On doit distinguer deux approches, la premiere pourrait etre celle de la philosophie du theatre, une reference serait Le theatre et son double d'Antonin Artaud, mais j'ai aussi entendu parler de Peter Brook qui serait un theoricien du theatre...
    Une deuxieme approche consisterai a faire de la philosophie au theatre. La c'est plus ambigu car comment pourrait-on vraiment reperer de la philosophie au theatre? On dit que Shakespeare est un grand poete mais n'y a-t-il pas tout un arriere plan philosophique dans ses oeuvres?
    Actuellement se joue a la comedie francaise (et plus pour tres longtemps) une piece contemporaine aux vues philosophiques et ca traite notament de philosophie du langage , une phrase est mise en exergue sur la scene: "je parle donc je suis"... et ca s'apelle L'espace Furieux.
    DrDn en qwerty

  18. #14
    yanh67

    Re : le réel et ses dimensions à l'épreuve du théâtre

    le livre de Brook (qui est un des metteurs en scène majeur du XXème) s'appelle l'espace vide.

    Par ailleur, l'engagement philosophique du théâtral n'est pas une question mais une certitude (si tant est que l'on puisse en avoir .
    Lorsque l'on assiste à une représentation théâtrale c'est à une véritable réalité au sein de notre réalité proche que nous assistons.
    Bien comprendre (ou tenter de comprendre comme je le fais dans mes recherches) les enjeux philosophiques, esthétiques et cognitifs, de l'inscription d'un sujet (spectateur, comédien) au sein du théâtral c'est un peu mieu comprendre notre adhésion à notre réalité.

    YB

  19. #15
    Rik

    Re : le réel et ses dimensions à l'épreuve du théâtre

    "nous souhaitons aborder les principes majeurs de la physique nouvelle et les rapprocher, grâce à des éléments conceptuels et philosophiques du champ théâtral" (Yanh).
    Tout ça me paraît intéressant et ambitieux mais aller bien au-delà du "champ" de ce forum, mais bon!
    Les principes majeurs de la physique nouvelle: quels sont-ils?

    "Le théâtre à la faculté merveilleuse (il n'est certes pas le seul mais la démonstration semble plus aisée au théâtre) de cristalliser en son sein deux espaces-temps dont l'existence est mitoyenne (réel/virtuel)" (Yanh).
    Justement sur ce point, qu'est-ce qui distingue le théatre des autres spectacles vivants, des autres arts et même de la télé?

    Salut!
    Le premier précepte était de ne recevoir jamais aucune chose pour vraie. Descartes

  20. #16
    neojousous

    Re : le réel et ses dimensions à l'épreuve du théâtre

    Hello

    Je sais pas si je suis à côté de la plaque, mais est-ce qu'il ne serait intéressant de s'intéresser au concepts de fiction ?
    c'est un point commun entre le théâtre (et la littérature en général) et les sciences que d'utiliser des fictions. L'histoire d'une pièce de théâtre est une fiction. Le modèle de l'atome de Bohr est une ficton.
    Bon voilà peut-être une piste pour réfléchir au réel comme de l'information filtrant à travers diverses fictions. Qu'est-ce que nous apprend du réel un pièce de théâtre ? Qu'est-ce que nous apprend du réel une théorie, ou un modèle physique ?

  21. #17
    yanh67

    Re : le réel et ses dimensions à l'épreuve du théâtre

    Bonjour,

    le "concept de fiction" est une excellente idée de réflexion dans le cadre de la question de la dimension spatio-temporelle théâtrale comme modèle de réalité que je pose ici.

    La pièce de théâtre est certes, une fiction mais le "spectacle de théâtre" reste t-il simplement une fiction, du côté du virtuel ou est-il (comme je le pense) dans un état mitoyen entre, par exemple, la réalité du comédien et la fiction du personnage ?

  22. #18
    Rik

    Re : le réel et ses dimensions à l'épreuve du théâtre

    Attribuer aux mots une correspondance avec les choses, les voir et les utiliser comme représentant, d'une manière ou d'une autre, la réalité du monde, n'est pas seulement une illusion du vulgaire. C'est faire du langage un mensonge. [..]
    Un ordre du Logos implique une "présence réelle". La répudiation que fait Mallarmé de l'alliance au référent, l'accent qu'il met sur le fait que la non-référence constitue le génie véritable et la pureté de la langue, impliquent une "absence réelle" centrale. [..]
    Le postulat de Rimbaud n'est pas moins révolutionnaire mais il est plus compréhensible. "Je est un autre". L'ego n'est donc plus lui-même. [..]
    La décomposition de Rimbaud introduit dans le vaiseau fragmenté du moi non seulement "l'autre", l'antagoniste du dualisme manichéen et gnostique, mais une pluralité sans limite. [..]
    Remarquez la congruence manifeste entre les suggestions de Mallarmé et de Rimbaud et les crises fondamentales de méthode et de métaphore dans la science moderne. L'épistémologie, la linguistique d'une "absence réelle" coexistent avec la physique des "trous noirs". La pulvérisation qu'opére Rimbaud de la cohésion psychique en fragments chargés d'énergie centrifuge et transitoire correspond non seulement aux découvertes de la physique des particules mais aussi, de manière plus urgente, aux spéculations relatives à l'antimatière.

    Georges Steiner. Réelles présences (Les arts du sens). Folio/essais.
    Le premier précepte était de ne recevoir jamais aucune chose pour vraie. Descartes

  23. Publicité
  24. #19
    The Artist

    Re : le réel et ses dimensions à l'épreuve du théâtre

    La pièce de théâtre est certes, une fiction mais le "spectacle de théâtre" reste t-il simplement une fiction, du côté du virtuel ou est-il (comme je le pense) dans un état mitoyen entre, par exemple, la réalité du comédien et la fiction du personnage ?
    Simplifions par commodité : la chute d'un corps comme pièce de théatre. ICI la fiction rejoint la réalité puisque l'on retrouve cette scène dans la nature. La pièce de théatre est l'ensemble 'pierre qui chute+spectateurs'. Comment parler d'état mitoyen de deux réalités ?
    On m'disait, j'veux être artiste, tu t'prends pour qui ? Oublie oublie !!!

Discussions similaires

  1. Option théâtre / musique au bac
    Par Leiila dans le forum Orientation avant le BAC
    Réponses: 9
    Dernier message: 09/06/2010, 19h40
  2. Correction de l'épreuve de maths EPL/S 2005
    Par delaware dans le forum Renseignements sur les concours et examens
    Réponses: 1
    Dernier message: 09/04/2007, 14h42
  3. important rapport entre la philosophie et le théatre ....
    Par missphilo dans le forum TPE / TIPE et autres travaux
    Réponses: 0
    Dernier message: 28/11/2006, 14h39
  4. Idée sur les dimensions d'espace réel
    Par Slimounet dans le forum Physique
    Réponses: 21
    Dernier message: 04/10/2004, 15h38