Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 27 sur 27

Le clonage thérapeutique est-il éthique ?



  1. #1
    Pierre de Québec

    Le clonage thérapeutique est-il éthique ?


    ------

    Est-il éthique de faire du clonage thérapeutique ?

    Citation Envoyé par Bernard Debré, cf. (1)
    Le clonage thérapeutique est éthique parce qu'il vise à soigner, à diminuer la souffrance. Pas le clonage reproductif.

    Deux approches sont en jeux : le développement d'embryons jusqu'au stade du blastocyte et l'usage de cellules multipotentes prélevées chez un humain.

    Dans la première approche, l'avortement est requis et semble poser beaucoup plus de problème éthique (cf. cas du professeur Hwang) que la seconde approche. Est-ce que je me trompe en pensant que la première approche est, pour l'heure, la plus abordable sur le plan technique et que cela explique les efforts qui y sont consentis ?

    Citation Envoyé par Axel Khan, cf. (2)
    Aussi, sur le plan purement scientifique, semble-t-il raisonnable de développer simultanément les deux approches, même si tout le monde ne peut qu’espérer que, in fine, le succès de l’utilisation des cellules progénitrices adultes rende caduque l’emploi, à bien des titres (éthique, religieux et technique) plus problématique, de cellules nécessitant la destruction, voire la création à cette fin d’embryons humains.
    Qu'est-ce qui dérange tant que ça dans la première approche ? Est-ce l'instrumentalisation du corps humain pour certains ? Est-ce la transgression de dogmes religieux pour d'autres ?

    Moi, je suis d'opinion que l'instrumentalisation du corps humain est le plus grand risque (la liberté d'expression et de religions prévalant dans les sociétés démocratiques me portant à rejeter l'argument du dogme religieux). Et ce risque n'est pas pour ceux qui vivent dans des pays "développés". Une fois acquise et parfaitement opérationnalisée la technique du clonage thérapeutique par l'usage de blastocytes, ne verra-t'on pas apparaître dans les officines de la médecines des pays "sous-développés" (du fait d'un manque de régulation - souvent caractéristiques de ses pays) des blastocytes de provenance douteuse (acquise par le viol, la force et quoi encore) ? La question n'est pas futile. Déjà, certains pays sont au prise avec le vol d'organe (peut-il y avoir pire hormis le meurtre ?).



    Sources

    1 - Interview avec Bernard Debré dans Le nouvel Obs
    2 - Axel Khan, FS- dossiers sur les cellules souches

    -----
    Aux limites du monde des faits, le philosophe a trouvé celui des idées. (Karl Jasper)

  2. Publicité
  3. #2
    jean baptiste

    Re : Le clonage thérapeutique est-il éthique ?

    C un débat particulierement interressant.
    Je suis etudiant en medecine et il est vrai que j'adore la bioethique et l'embryologie.A mon humble il existe en france une hypocrisie monumentale car le clonage therapeutique est interdit mai il est possible d'importer des embryons de pays ou le clonage therapeutique est autorisé. Mai pour moi c'est un pas essentiel est necessaire pour le progrés mai alors ou sont les limites mai surtout qui fixe les limites? Le coneil de bioethique? Ils etaient censé en frnce se reunir tous les 4 ans en france depuis 1994 pour reexaminer les lois et ca a ete fait a moitié voir pas du tout. Cependant il est vrai que tout ceci peut etre tres mal interprete par les fanatique extremiste et tourné " a leur sauce" . En tout cs moi je suis pour je veux devenir medecin pour sauver les gens mai il est evidemment sans mettre en peril la vie des autres et il me semble que legalement l'embryon au stade blastocyste n'est meme pas consideré comme "humain" et donc n'est pas soumis aux lois
    Merci si vous avez des infos ou des bouquins a conseiller je suis tres interresé par le sujet.

  4. #3
    shokin

    Re : Le clonage thérapeutique est-il éthique ?

    Heu... qu'est-ce que le clonage thérapeutique ?

    Est-il écologique ?

    Shokin
    Pardon, humilité, humour, hasard, tolérance, partage, curiosité et diversité => liberté et sérénité.

  5. #4
    jean baptiste

    Re : Le clonage thérapeutique est-il éthique ?

    Le clonage therapeutique est le fait d'utiliser un embryon au stade ou il a des cellules indifferenciées donc environ 5 OU 6 jours pour les utiliser a des fin de guerisson. Desolée absolument rien a voir avec l'ecologie

  6. #5
    shokin

    Re : Le clonage thérapeutique est-il éthique ?

    Ah ! mince ! ils utilisent comment ces embryons pour guérir?

    Crisse ! peuvent pas trouver un autre moyen ?

    Tout pour ne pas accepter la mort.
    Pardon, humilité, humour, hasard, tolérance, partage, curiosité et diversité => liberté et sérénité.

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    jean baptiste

    Re : Le clonage thérapeutique est-il éthique ?

    Les cellules indifferenciées souches vont servir pour etre transfo en cellule final que tu veux obtenir.Tu serais pas un peu extrmiste sur les bords? En tout ca sje respect ta cause j'adore la nature mai j'aime aussi la vie et les Hommes avec un grand H mai attention je ne suis pas fanatique a tel point que j 'accepte le trafic d'organe ou le clonage tout cour je veux dans ma vie sauver les gens quelqu'ils soient

  9. Publicité
  10. #7
    shokin

    Re : Le clonage thérapeutique est-il éthique ?

    Peut-être suis-je extrêmiste.

    En fait, je ne connais pas tant ce sujet.

    Mais il est clair que j'essaie toujours de trouver et comprendre le lien entre le sujet et ses conséquences sur la nature.

    Shokin
    Pardon, humilité, humour, hasard, tolérance, partage, curiosité et diversité => liberté et sérénité.

  11. #8
    Jenscsi

    Re : Le clonage thérapeutique est-il éthique ?

    Bah là, la conséquence sur la nature elle est simple.On détourne les cellules souches de leur destin naturel pour en faire ce que l'on veux.(en l'occurence, pour guérir/à des fins thérapeutiques)
    On les multiplient grace au clonage, et après, selon ce qu'on veut en faire, on les spécialises.C'est bien ça, non?
    Donc, si il est éthique, la chose que moi je vois à en dire c'est, qu'on devrait peut être pas interrompre le destin des cellules souches..
    À part ça, je suis d'accord avec tout ce qui a été dis jusqu'ici.

    Amicalement,
    Jens-Christophe
    Il n'y a point de génie sans 1 grain de folie.
    Le coeur a ses raison, que la raison ignore.(J-C)

  12. #9
    shokin

    Re : Le clonage thérapeutique est-il éthique ?

    Si on acceptait la mort, on serait plus enclin à respecter la nature. [J'exagère un peu. ]

    Shokin
    Pardon, humilité, humour, hasard, tolérance, partage, curiosité et diversité => liberté et sérénité.

  13. #10
    actae

    Re : Le clonage thérapeutique est-il éthique ?

    Ce qui revient à dire que la nature, symboliquement, c'est la mort.

    Ca, c'est un vrai et profond débat, Shokin !

  14. #11
    Jenscsi

    Re : Le clonage thérapeutique est-il éthique ?

    Ouuuuh..mais on sait très bien que l'Homme fait tout ce qui est en son pouvoir pour éviter la mort, et il l'a toujours fait de part le passé.
    La mort est quelque chose d'éffrayant.Quand j'y pense sa me donne "les chocottes"..
    Ça provoque un sentiment d'impuissance, alors vous pensez bien qu'à chaque occasion de pouvoir lutter contre, on saute deçu..(ce qui n'est pas forcément bien)
    Combien d'entre nous n'ont pas rêver de devenir immortel?Combien d'entre nous n'ont pas rêver de trouver la solution le permettant?
    Ou encore, combien d'entre nous n'on pas rêver de pouvoir rendre la vie aux êtres les plus chère à ses yeux?

    Amicalement,
    Jens-Christophe
    Dernière modification par Jenscsi ; 22/12/2005 à 22h23.
    Il n'y a point de génie sans 1 grain de folie.
    Le coeur a ses raison, que la raison ignore.(J-C)

  15. #12
    Pierre de Québec

    Re : Le clonage thérapeutique est-il éthique ?

    Citation Envoyé par shokin
    Heu... qu'est-ce que le clonage thérapeutique ?
    Citation Envoyé par Pierre de Québec
    Deux approches sont en jeux : le développement d'embryons jusqu'au stade du blastocyte et l'usage de cellules multipotentes prélevées chez un humain.

    -----------------------------------
    Citation Envoyé par shokin
    Ah ! mince ! ils utilisent comment ces embryons pour guérir?

    Crisse ! peuvent pas trouver un autre moyen ?

    Tout pour ne pas accepter la mort.
    J'ai donné deux références. Pour le reste, un peu de Google et tu trouvera plein d'information sur le net.

    Pour la question d'accepter ou non la mort, je suis d'avis que tu ne pose pas la bonne question ! Si tu subit une blessure ou une maladie potentiellement mortelle sauf si tu accepte un traitement, vas-tu le refuser ? As-t'on le droit de te refuser un traitement ?
    Aux limites du monde des faits, le philosophe a trouvé celui des idées. (Karl Jasper)

  16. Publicité
  17. #13
    shokin

    Re : Le clonage thérapeutique est-il éthique ?

    Je vais relire plus entre les lignes ces références et également investiguer.

    Je ne sais pas si ma vie prime sur tout le reste.

    M'enfin... chus encore jeune, je peux encore me passer des médicaments. (sauf vaccins et assurances obligatoires)

    Shokin
    Pardon, humilité, humour, hasard, tolérance, partage, curiosité et diversité => liberté et sérénité.

  18. #14
    Jenscsi

    Re : Le clonage thérapeutique est-il éthique ?

    C'est vrai que cette question de prédominance de notre vie sur le reste dépend de chacun.Les personnes qui font passer les choses avant eux (la nature pour Shokin sourire), ne voit pas les choses du même bord.(enfin, pour un certains temps, sourire)
    Car, un jour, il faut bien que le destin(des évenements surviennent qui) renvoit les gens à voir cetaines vérités...(enfin voila, j'en dis pas plus)

    Amicalement et cordialement,
    Jens-Christophe
    Il n'y a point de génie sans 1 grain de folie.
    Le coeur a ses raison, que la raison ignore.(J-C)

  19. #15
    Markus

    Re : Le clonage thérapeutique est-il éthique ?

    Sur la question le clonage thérapeutique et-il éthique :
    Déjà je pense qu'on clarifierait les choses en remplaçant "éthique" par "moral", car l'éthique est si je ne me trompe la branche de la philosophie qui étudie la morale, et le mot éthique employé dans ce genre de cas n'apporte rien, si ce n'est une certaine connotation qui le mettrait au dessus des sociétés, ce qui est bien sûr faux.

    Certains, notamment des religieux, prétendent interdire toute recherche sur le clonage, et donc priver de nombreux malades d'un espoir de guérison, sous prétexte qu'un embryon, même avec seulement quelques dizaines de cellules, est a priori susceptible de devenir un être humain. Effectivement, on retrouve les mêmes lorsqu'il s'agit de batailler contre la contraception ou l'avortement.
    Cependant, étant clair qu'une cellule-oeuf ou même un blastocyte ne sont pas plus des êtres humains que les petits paquets de cellules de l'épithelium bucal qu'on peut prélever en se grattant la joue pour des observation microscopiques, il ne reste bien que l'avenir potentiel de ces cellules comme argument pour les adversaires du clonage. Et à ce titre, on pourrait très bien également considérer les gamètes comme des "potentialités d'êtres humains" et leur accorder les mêmes "droits".
    Certains parviennent alors à des arguments comme l'immoralité qu'un embryon soit conçu dans un but autre que celui de donner naissance à un bébé : l'humanité à toujours considérer comme un fin, jamais simplement comme un moyen... En réalité, ce type de morale est surtout une manière de présenter les choses visant à semer la confusion : à donner l'impression que ce serait comme si on sacrifiait une vie pour une autre, ou encore qu'on risquerait d'imposer des traumatismes psychologiques à des embryons-moyens, alors qu'évidemment il n'en est rien, aucun blastocyte ne sera névrosé d'avoir vu ses cellules servir à la guérison d'un autre.
    En réalité, le seul problème moral qui se pose est de savoir si on doit ou non saisir une possibilité d'effectuer des recherches sur des moyens potentiels de sauver des vies y compris en "sacrifiant" des amas de 20 ou 30 cellules humaines.

  20. #16
    Pierre de Québec

    Re : Le clonage thérapeutique est-il éthique ?

    Citation Envoyé par Markus
    Déjà je pense qu'on clarifierait les choses en remplaçant "éthique" par "moral", car l'éthique est si je ne me trompe la branche de la philosophie qui étudie la morale, et le mot éthique employé dans ce genre de cas n'apporte rien, si ce n'est une certaine connotation qui le mettrait au dessus des sociétés, ce qui est bien sûr faux.
    Dans un sens moderne, l'éthique réfère à un mode d'aurégulation, c'est-à-dire que le jugement de la personne est en cause. La morale réfère plutôt à un mode d'hétérorégulation, c'est-à-dire à un devoir imposé à l'individu pour que ce dernier fasse le bien et évite le mal. Mais encore là, cette distinction n'est pas accepter par tous !

    En ce qui me concerne, le mot éthique prend son sens lorsque l'individu est interpellé dans ce qu'il est vraiment en dépit de ce que les autres individus connaissent de lui. Pour un individu, l'éthique se dévoilera alors dans ce qu'il posera comme geste ou prendra comme décision lorsqu'il se trouve devant un dilemme et qu'il est apparemment seul pour faire un choix.

    Si ce choix lui est dicté par un devoir, alors nous parlerons plutôt de morale.
    Aux limites du monde des faits, le philosophe a trouvé celui des idées. (Karl Jasper)

  21. #17
    Murmure

    Re : Le clonage thérapeutique est-il éthique ?

    Je vais peut être en choquer plus d'un mais je suis pour le clonage thérapeutique poussé jusqu'au stade postnatal (si l'on peut toujours utilisé ce terme) tant que le développement du cerveau a été stoppé (tout en permettant une viabilité du clone).
    En gros utiliser des enveloppes vides ne me dérangent en aucune manière.

  22. #18
    Pierre de Québec

    Re : Le clonage thérapeutique est-il éthique ?

    Citation Envoyé par Murmure
    Je vais peut être en choquer plus d'un mais je suis pour le clonage thérapeutique poussé jusqu'au stade postnatal (si l'on peut toujours utilisé ce terme) tant que le développement du cerveau a été stoppé (tout en permettant une viabilité du clone).
    En gros utiliser des enveloppes vides ne me dérangent en aucune manière.
    De la science fiction ! Et où serait l'économie de faire tout un corps ?
    Aux limites du monde des faits, le philosophe a trouvé celui des idées. (Karl Jasper)

  23. Publicité
  24. #19
    ugn

    Re : Le clonage thérapeutique est-il éthique ?

    Je ne suis pas du tout d'accord avec l'idée qu'un embryon de 20 ou 30 cellules n'est pas humain et que sa destruction ne pose aucun problème moral. Demandez à une femme qui vient de faire une fausse couche, ou à une femme qui a avorté et qui n'arrive pas à s'en remettre (il y en a beaucoup, cf les forums IVG et IMG de www.doctissimo.com), ce qu'elle pense de l'humanité de l'embryon.
    Vous allez dire, "un embryon n'est humain que parce qu'il est désiré par ses parents, autrement ce n'est rien". Si un homme ne mérite son statut d'homme que tant qu'il est désiré ou aimé par d'autres hommes, cela ouvre effectivement les portes à tout et n'importe quoi.
    L'humanité de l'embryon est un postulat moral parfaitement défendable en dehors de toute référence à Dieu ou à une quelconque religion. Je ne vois pas en quoi c'est une idée extrêmiste.

  25. #20
    Jiav

    Re : Le clonage thérapeutique est-il éthique ?

    Citation Envoyé par ugn
    Je ne suis pas du tout d'accord avec l'idée qu'un embryon de 20 ou 30 cellules n'est pas humain et que sa destruction ne pose aucun problème moral.
    Si tu as des arguments autre qu'émotionnel, tu peux les exposer tu sais.

    Citation Envoyé par ugn
    Demandez à une femme qui vient de faire une fausse couche, ou à une femme qui a avorté
    Comme toutes les femmes qui viennent d'acoucher, elles sont évidément à risque de dépression post-partum et très vulnérables. De là a en faire un argument pour l'humanité des embryons... personnellement j'y vois plus une exploitation de la détresse des gens. Un peu comme les partisans de la peine de mort qui se pointent quand il y des crimes odieux. Sociologiquement ce sont souvent les mêmes d'ailleurs

    Citation Envoyé par ugn
    Vous allez dire, "un embryon n'est humain que parce qu'il est désiré par ses parents, autrement ce n'est rien".
    Qui dit ça? Un embryon, même désiré, n'est pas un être humain: c'est un tas d'une vingtaine de cellules souches.

    Citation Envoyé par ugn
    L'humanité de l'embryon est un postulat moral parfaitement défendable
    Tu le dis très bien: c'est un postulat et non une opinion argumentée. Les raisons n'en sont pas religieuses je suis d'accord (c'est seulement récement que certaines religions ont subitement décidé de sacraliser l'embryon). Les raisons sont politiques: diminuer le contrôle que les femmes peuvent avoir sur leur corps, et donc sur leur vie. Allez hop à la maison.

    Bon cela dit si tu crois avoir des arguments qui se tiennent d'un point de vue logique, on t'écoute.

  26. #21
    actae

    Re : Le clonage thérapeutique est-il éthique ?

    Jiav, ce forum s'appelle-t-il "Ethique" ou "Logique" ? Tu es modérateur, je crois ? Si les questions éthiques te gênent à ce point, pourquoi ne demandes-tu pas simplement à le fermer ?

    L'ethique, dans sa définition contemporaine, c'est la science des fins, la discipline qui consiste tout simplement à se demander : "Ce que je fais est-il bien ?" ou bon, ou juste.
    En l'occurence, l'éthique scientifique consiste à se demander : Pourquoi investit-on dans tel domaine ? Avec quel but ? Quelles sont les finalités ? Y compris : quelles peuvent être les conséquences non-désirées ?

    Anticiper, autant que possible, sur les conséquences de la recherche scientifique, est-ce tellement difficile ? Certainement pas. Tout le monde est parfaitement capable d'anticiper sur les conséquences positives. D'ailleurs, la science n'est-elle pas prévision ?
    Mais bizaremment, dès qu'il s'agit de conséquences potentiellement négatives, là, ça n'intéresse plus personne. Ca devient de l'émotionnel, et ça n'est plus scientifique. Es-tu bien sur d'être toi-même parfaitement logique, Jiav ? Peux-tu expliquer pourquoi, si a -> b et si a -> c , la première opération est logique tandis que la deuxième est émotionnelle ? Qui le décide, ça ?

    Dans un autre thread, Pierre de Québec donne l'exemple très intéressant d'un chercheur qui vient de faire une découverte importante en génétique :
    http://forums.futura-sciences.com/thread61540.html

    On peut supposer qu'il est conscient de certains questionnements éthiques, implicites ou explicites, puisqu'il y répond. Mais quelle est sa réponse : "Ma découverte permettra de développer de nouveaux médicaments." Autrement dit, il n'envisage que des conséquences positives, et il ne veut surtout pas simplement envisager qu'il puisse éventuellement y a voir aussi -peut-être, éventuellement, pourquoi pas- des conséquences plus négatives, ou du moins plus problématiques, qui pourraient poser certaines questions. Que fait-il donc ? Il sélectionne parmi les données du problème. Et par conséquent, il aboutit nécessairement à une conclusion, peut-être intéressante pour lui (il faut croire), mais logiquement non-valide.
    Tu sais comment cela s'appelle ? De la rhétorique. Et derrière la rhétorique, il y a souvent l'idéologie. Comme quoi, l'idéologie, elle n'est pas toujours là où on l'attend, n'est-ce pas ?

    Oui, il y a des sujets sur lesquels on peut -et même on doit- avoir une réflexion éthique. La recherche en génétique en est une. Et tu n'as pas l'air d'être au courant -et d'autres avec toi- mais il existe des comités d'éthique -au moins en France- dont c'est la fonction, de donner leur avis sur la finalité, les conséquences à attendre de telle ou telle "découverte". Je crois d'ailleurs comprendre que Futura Sciences le site, le sait, lui, puisqu'il donne la parole à certains d'entre eux. Et c'est une excellente chose, parce que s'il y a un débat fondamental, actuellement, dans le domaine scientifique, un débat qui doit avoir lieu, non seulement au sein de la communauté des chercheurs, mais aussi dans la société civile, c'est bien le débat sur l'éthique de la science.
    Il faut d'ailleurs féliciter Futura Sciences de le promouvoir.
    Dernière modification par actae ; 21/02/2006 à 23h31.

  27. #22
    piwi

    Re : Le clonage thérapeutique est-il éthique ?

    mouais.... bof.
    L'humanité c'est quoi?
    le fait d'avoir 2 bras deux jambes? L'embryon n'en a pas.
    Un cerveau raisonnable? L'embryon (stade blastula) n'a même pas de cerveau ni même de neurones. Pas de cerveau, pas de coeur, rien, aucun organe, même pas le tube digestif qui viendra se mettre en place bientot mais ne sera pas fonctionnel avant un bail.

    C'est toute la difficulté du débat. Qu'y a t il d'humain dans un blastocyte? A part les gènes, rien...
    L'embryon est il conscient. Pas de cerveau, à priori non.
    Souffre il? Non il n'a pas de récepteurs sensoriels et encore moins de neurones pour relier le message à un cerveau toujours décidément absent.
    Donc comme le disais Jiav, l'embryon est un tas de cellules en devenir engendré par deux humains et qui donnera (ou ne donnera pas d'ailleurs, à ce stade rien n'est encore certain) un humain.

    On produit régulièrement des embryons de ce types dans le cadre des FIVs. On en produit des centaines, des milliers, et on en fait rien. On en produit tant pour donner un enfant des femmes justement. Celles ci ne pleurent pas, elles sont contentes. On pourrait peut être retourner le problème en se disant qu'apres tout on est des monstres et que les embryons congelés ne méritent pas ce destin pour la satisfaction égoiste de quelques femmes. Vous avez raison, on ne voit décidément que ce qui nous arrange.
    Je vous ferez seulement remarquer qu'il se trouve que les femmes égoistes auquel je fais réference sont bien souvent les mêmes que celles auquelles vous faisiez reference en parlant de l'avortement.

    Donc il ne s'agit pas du tout d'arracher d'une façon infamantes les embryons de femmes malheureuses mais bien d'exploiter ceux de femmes heureuses. Donc le problème ethique ne se porte pas du tout du coté des mères. D'un avis personnel j'ai aussi du mal à voir en quoi il se porte du coté des foetus.
    Quelles sont les femmes qui accepteraient de se transformer en mère porteuse pour tous les embryons congelés? (Je vous préviens, je suis honnete, il y en a un paquet!)

    Cordialement,
    piwi

  28. #23
    shokin

    Re : Le clonage thérapeutique est-il éthique ?

    Entre le potentiel et le cinétique d'un embryon, toute une différence est. Faut-il se mettre à protéger tous les amas qui peuvent devenir vivants ? La vie à tout prix ?

    Un embryon est-il réellement ou potentiellement humain ?

    Si l'humanité signifie la vie à tout prix, ben moé j'mets mon étendard en berne.
    "Ce refus de la mort qui nous pourrit la vie."

    Shokin
    Pardon, humilité, humour, hasard, tolérance, partage, curiosité et diversité => liberté et sérénité.

  29. #24
    actae

    Re : Le clonage thérapeutique est-il éthique ?

    Non, c'est entendu. Mais la question est : Si c'est une question de seuil sur une echelle, ou situe-t-on le seuil ?

    Pourquoi effectivement s'arreterait-on au stade pre-natal ? Pourquoi ne pas continuer ensuite, comme le propose Murmure ? Si on part du principe que la recherche scientifique n'engendre que des conséquences positives, pourquoi s'arreterait-on à un seuil ou à un autre ? Il n'y a absolument aucune raison !

    Donc Murmure a raison quand il dit : "Il faut continuer apres le stade post-natal." Car il se place dans une perspective uniquement utilitariste qui dit en substance : "Quand on sera en mesure de créer de vrais clones, enfants ou adultes, songez aux progrès que nous pourrons faire faire à la science ! Des sujets humains sur lesquels il sera possible de faire de l'expérimentation, en live ! Génial ! Ca changera des souris !"
    Et si on n'est pas d'accord avec Murmure, si on pense que le développement de clones humains adultes pose énormément de problèmes éthiques ? Ou est-ce que doit se situer le seuil ?

    Enfin, quand même, on parle de clonage. On parle de créer des êtres humains. Enfin, "humains"... On ne sait même pas de quoi il s'agirait exactement. Vous rendez-vous compte ? Otons la main de devant nos yeux, et réfléchissons-y un instant : Imaginons que la recherche scientifique soit en mesure de crée des clones humains. Comment gêrerons-nous cela ? Un clone adulte, par exemple, devra-t-il être considéré comme n'importe quel être humain ? Aura-t-il des droits, un statut ? une nationalité ? Tiens, aura-t-il le droit de vote, par exemple ?
    Ou au contraire, devra-t-on le considérer comme on considère les souris de laboratoire ? Un être vivant, certes, mais élevé en laboratoire et destiné uniqauement à servir de support à la recherche ?
    Oui, mais si d'autres sont vendus ? Parce qu'il existe un marché, c'est certain, toutes ces familles qui ne peuvent pas avoir d'enfants et qui doivent se "contenter" d'une adoption plutôt qu'avoir un gosse qui leur ressemble. Un nouveau marché qui s'ouvrent, des emplois qui se créent... Ca marchera, c'est certain. Mais alors, comment considérer ces gosses clonés, par rapport à ceux élevés en laboratoire ? Ceux-là auront-ils un statut différent ?

    Vous rendez-vous compte des questions que cela pose ? Vous rendez-vous compte que nous sommes la génération -en tous cas il y a de bonnes chances, vu la vitesse à laquelle ça va- qui va devoir y répondre ? Des questions totalement nouvelles dans l'histoire de l'humanité, pour lesquelles nous n'avons absolument aucun référent ! Et qui néanmoins sont incroyablement lourdes de sens, non ?

    A moins de considérer, bien entendu que tout cela est de la pure science-fiction, mais est-on bien certain que c'est une voie absolument inenvisageable ? Est-on certain qu'il est impossible que la recherche soit jamais en mesure de cloner des êtres humains ?
    Ca n'en a pas l'air, n'est-ce pas ?

    Alors, àmha, de deux chose l'une : Ou on dit "non, il est déraisonnable d'aller dans cette direction", et il faut alors qu'un seuil clair, explicite (et international...) soit fixé ; ou on répond "oui" ou "bah, de toutes façons...", et il s'agit alors d'anticiper sur les conditions dans lesquelles on y va, et en particulier, de réfléchir aux multiples questions que tout cela pose.

    Mais enfin, en tous cas, je crois qu'on ne peut vraiment pas faire comme si tout cela ne posait absolument aucune question. On peut tout juste préférer les ignorer -pour quelle raison d'ailleurs ? - mais vraiment, je crois qu'on ne peut plus se mettre simplement les mains sur les yeux, comme les enfants, en disant : "Non non, ca n'existe pas, ça a disparu."
    Dernière modification par actae ; 22/02/2006 à 21h17.

  30. Publicité
  31. #25
    shokin

    Re : Le clonage thérapeutique est-il éthique ?

    Citation Envoyé par actae
    Donc Murmure a raison quand il dit : "Il faut continuer apres le stade post-natal." Car il se place dans une perspective uniquement utilitariste qui dit en substance : "Quand on sera en mesure de créer de vrais clones, enfants ou adultes, songez aux progrès que nous pourrons faire faire à la science ! Des sujets humains sur lesquels il sera possible de faire de l'expérimentation, en live ! Génial ! Ca changera des souris !"
    Génial ! on le fait pour la galerie et tant pis pour l'écologie ! tant pis pour l'avenir de la nature et de nos cultures, du moment qu'on orne les murs pour qu'aient d'l'allure !

    Citation Envoyé par Actae
    Enfin, quand même, on parle de clonage. On parle de créer des êtres humains. Enfin, "humains"... On ne sait même pas de quoi il s'agirait exactement. Vous rendez-vous compte ?
    Des Organes Génétiquement Dupliqués (OHGD) ?

    [QUOTE=Actae]Otons la main de devant nos yeux, et réfléchissons-y un instant : Imaginons que la recherche scientifique soit en mesure de crée des clones humains. Comment gêrerons-nous cela ?[]/QUOTE]

    C'est en imaginant d'ces choses qu'on pose la main devant nos yeux.

    Citation Envoyé par Actae
    Un clone adulte, par exemple, devra-t-il être considéré comme n'importe quel être humain ? Aura-t-il des droits, un statut ? une nationalité ? Tiens, aura-t-il le droit de vote, par exemple ?
    Tiens ! en admettant qu'on en arrive à ce point. Il lui arrivera les mêmes problèmes (globalisation, individualisme, écart riche-pauvre, pollution, esclavage, etc.) qu'aux autres habitants de la société.

    Dans l'éventuel cas (peu probable à mon avis ; si c'est le cas, le clonage aura été une boutade) où l'on ne lui attribue aucune identité, qu'en fera-t-on ? le traiter comme un animal ? ou pire ?

    Citation Envoyé par Actae
    Oui, mais si d'autres sont vendus ? Parce qu'il existe un marché, c'est certain, toutes ces familles qui ne peuvent pas avoir d'enfants et qui doivent se "contenter" d'une adoption plutôt qu'avoir un gosse qui leur ressemble. Un nouveau marché qui s'ouvrent, des emplois qui se créent... Ca marchera, c'est certain. Mais alors, comment considérer ces gosses clonés, par rapport à ceux élevés en laboratoire ? Ceux-là auront-ils un statut différent ?
    ça commence à m'faire trembler si on en est rendus à raisonner comme suit : "créons des clones pour créer des emplois, tout pour l'économie".

    Fait-on une différence de statut entre les souris de laboratoire et les souris qui mangent nos fromages ?

    Le but du clonage, est-il, malheureusement, encore l'argent ?

    Citation Envoyé par Actae
    Des questions totalement nouvelles dans l'histoire de l'humanité, pour lesquelles nous n'avons absolument aucun référent ! Et qui néanmoins sont incroyablement lourdes de sens, non ?
    En effet, tant que le clonage humain n'est pas réussi, nous n'avons pas de réponses à ces questions qui n'ont pas encore raison d'être.

    Quant aux questions qui ont déjà réellement raison d'être, ce n'est pas le clonage qui va nous en apporter des réponses.



    Ach ! que l'homme manque de sagesse en crisse !



    Shokin
    Pardon, humilité, humour, hasard, tolérance, partage, curiosité et diversité => liberté et sérénité.

  32. #26
    Rob69

    Re : Le clonage thérapeutique est-il éthique ?

    Mais dans le CT on peut créer (in vitro) via des cellules dites "souches" un organe SEUL et pas forcément un corps entier (embryon)

    Dans le 1er cas ,tout le monde est d'accord que cela est "etique" ,le 2e cas ,non..
    Etre scientifique c'est aussi envisager l'impossible...

  33. #27
    Pierre de Québec

    Re : Le clonage thérapeutique est-il éthique ?

    Pour ma part, Actae apporte un éclairage intéressant en imaginant des mises en situations. Certe, il ne semble pas que le clonage soit pour demain... mais quant même, il y a des chercheurs qui cherchent fort et qui finiront bien par y arriver.

    Maintenant la question du statut d'un clone n'est peut-être pas si difficile à résoudre. Un humain... et bien c'est un humain qu'il soit clone ou pas. Mais bon, la question est hypothétique.

    Tant qu'à la question du seuil, il faudrait d'abord se demander s'il s'agit bien de la bonne question à poser ? Faire de la recherche pour développer un clone entier à des fins soi-disant thérapeutique n'a aucune chance de trouver une réponse éthique favorable. Il faudra d'abord répondre à la question : autorise-t-on le clonage entier et pour répondre oui, ben l'argumentaire à besoin d'être convaincant.

    Non, pour moi la bonne question serait plutôt en relation avec le développement d'organe de remplacement (une sorte de clonage partiel). Ça ce fait déjà sur de petite échelle. Par exemple, la culture de peau. Le jour où la question à répondre sera celle d'un seuil de développement maximum autorisé, ce jour là, faudra sans doute chercher à partir de quant la recherche à dérailler dans les labos.
    Aux limites du monde des faits, le philosophe a trouvé celui des idées. (Karl Jasper)

Discussions similaires

  1. Sondage Clonage Reproductif et/ou thérapeutique
    Par aurelgates dans le forum TPE / TIPE et autres travaux
    Réponses: 2
    Dernier message: 22/11/2007, 17h28
  2. TPE: clonage thérapeutique
    Par jade128 dans le forum TPE / TIPE et autres travaux
    Réponses: 6
    Dernier message: 03/03/2007, 19h55
  3. clonage thérapeutique
    Par momo89 dans le forum TPE / TIPE et autres travaux
    Réponses: 1
    Dernier message: 02/02/2006, 16h17
  4. Ethique et clonage therapeutique
    Par Dr_T dans le forum [ARCHIVE] Ethique
    Réponses: 8
    Dernier message: 26/04/2005, 07h05
  5. clonage therapeutique
    Par bisoux dans le forum TPE / TIPE et autres travaux
    Réponses: 3
    Dernier message: 05/01/2004, 20h03