Répondre à la discussion
Page 2 sur 2 PremièrePremière 2
Affichage des résultats 31 à 56 sur 56

principe de précaution ( 2)

  1. #31
    ansset

    Re : principe de précaution ( 2)

    Citation Envoyé par Thomaslechatbleu Voir le message
    Je ne vois donc pas trop en quoi "c'est un sujet capital dans l'approche de l'éthique des sciences" Ansset. Message 1

    Il me semble d'ailleurs difficile de parler d'éthique des sciences, l'éthique étant variable selon les pays et les cultures, contrairement à la science par définition (dans le sens de recherche et de connaissance scientifique)...
    .
    je tombe sur cette remarque un peu par hasard.
    à mon grand regret , il eut été préférable que je parle d'éthique(s) au pluriel.
    en ce sens, il en est de même pour les sciences, qui sont (ou pas) autorisées différemment effectivement, que ce soit au niveau de la recherche ou pour certaines applications.
    donc ce n'est pas "contrairement à la science", comme tu l'affirmes.

    @shubb:
    il me semble que l'application de la politique de l'enfant unique date de 79 en Chine, donc post Mao, même s'il avait déjà pris des mesures d'un autre ordre au début des années 70 : naissances tardives par exemple ( mais c'est un détail par rapport à ton propos )

    -----

    Dernière modification par ansset ; 24/12/2017 à 18h30.
    y'a quelque chose qui cloche là dedans, j'y retourne immédiatement !

  2. Publicité
  3. #32
    Schrodies-cat

    Re : principe de précaution ( 2)

    Il y a un risque à agir, il y a un risque à ne rien faire.
    Donc, si o ne veut prendre aucun risque, on ne prend aucune décision.
    Il n'est pire sot que qui ne veut pas comprendre .

  4. #33
    f6bes

    Re : principe de précaution ( 2)

    Citation Envoyé par shub22 Voir le message
    Il faudrait faire une généalogie du principe ou des principes de précaution comme Nietzsche faisait déjà la généalogie de la morale: un empilement de couches successives qui a fait que depuis la préhistoire l'homme a une morale qui s'est diversifiée et ramifiée dans plusieurs directions suivant l'évolution des technologies.

    Mao se servait déjà du principe de précaution lorsqu'il a décidé que les couples en Chine ne pouvait avoir qu'un seul enfant afin de limiter la surpopulation, envisageant l'incapacité de nourrir la population chinoise qui résulterait d'une totale liberté concernant les naissances.
    La nouveauté en Chine maintenant est qu'ils reviennent sur ce principe en autorisant maintenant 2 enfants par couple d'après ce que j'ai entendu.
    .
    Bjr à toi,
    En quoi la MORALE est un principe de .."précaution" !!...Précaution...contre quoi !
    En quoi décréter ( à une époque) de n'avoir qu'un enfant est...précautioneux... ( contre...QUOI ?)

    Bonnes fétes
    "Ce fut la goutte d'eau de trop qui mit le feu aux poudres!"

  5. #34
    shub22

    Re : principe de précaution ( 2)

    C'est compliqué peut-être de débattre ici d'un sujet qui néanmoins est très intéressant et peut faire débat. Morale, principe de précaution et éthique (s) au singulier ou au pluriel.
    Déjà la question de savoir si il y a une éthique ou des éthiques est compliquée: on parle d'éthique protestante, d'éthique bouddhiste, d'éthique juive etc. lesquelles regroupent un certain nombre de préceptes moraux qui figurent dans ces religions. Le fameux Spinoza établit une Ethique dans le livre qui porte son nom où il explique sa vision et conception du monde mais finalement en se situant assez loin du Bien et du Mal, nommément en tout cas.
    C'est Nietzsche beaucoup plus tard qui focalisera sur cette question.
    Je suis pas spécialiste oui de Spinoza donc il faut aller sur des forums de philo pour comprendre une philo importante et assez difficile basée sur le panthéisme.
    Maintenant est-ce qu'on distingue morale et principe de précaution ? Toute la question est là. Précisément le principe de précaution est maintenant inscrit dans la Constitution et devrait devenir consensuel normalement.
    Normalement mais c'est pas gagné! Loin d'être gagné même! Encore faudrait-il que les pays se mettent d'accord comme les USA, la Chine, l'Europe etc. Par contre la ou les morales sont des prescriptions beaucoup plus philosophiques ou religieuses. Et surtout supposées individuelles puisque la morale est affaire de chacun et chacune. Encore que... On voit pas à la limite en quoi le principe de précaution serait lui religieux ou même philosophique puisqu'il est écrit, qu'il concerne des directives à l'échelle nationale puis européenne puis mondiale et donc d'ordre judiciaire!
    A la limite c'est le législatif qui doit s'occuper du principe de précaution alors qu'on imagine mal que la ou les morales le soient. Ceci dit il y a un réquisit moral à la base du principe de précaution comme la morale qui s'occupe de l'individuel en rapport avec le collectif et le principe de précaution à mon sens est un réquisit qui vise l'intérêt collectif et donc au final notre bien-être et celui des futures générations.
    Bon je sais pas si c'est le lieu d'en discuter et on dévie du fil initial finalement. Bon je me relis c'est un peu confus tout ça...
    Hêtre ou ne pas hêtre, tout est des peupliers

  6. #35
    ansset

    Re : principe de précaution ( 2)

    je pense qu'on doit pouvoir évoquer le principe de précaution en dehors de toute question morale, ou à minima n'évoquer que ce qui n'y est pas lié.
    la politique de contrôle des naissances évoqué plus haut n'a rien du ressort moral, il me semble.
    mais d'autre sujet ( lié à la génétique par exemple sont plus "délicats" )
    Dernière modification par ansset ; 27/12/2017 à 14h40.
    y'a quelque chose qui cloche là dedans, j'y retourne immédiatement !

  7. #36
    shub22

    Re : principe de précaution ( 2)

    Effectivement je suis d'accord. La politique de contrôle des naissances est un aboutissement du constat que notre planète est limitée en ressources naturelles et que plus la population s'accroit, plus on va consommer viandes, poissons, légumes, laits etc.
    Ceci dit on parle maintenant de généraliser le végétarien, de consommer des protéines sous forme d'insectes mais il y en a aussi d'autres formes de protéines paraît-il présentes dans la nature: j'ai gouté un insecte en Thaïlande, c'est loin d'être mauvais.
    Il y a une espèce de péréquation qui tient compte du fait que les OGM et les farines animales pour nourrir poissons et vaches c'est dangereux en fonction du principe de précaution ( tout ce qui est d'ailleurs manipulation génétique dont on ne sait pas l'effet que ça aura dans l'avenir) et que le contrôle des naissances ça devient une nécessité, pour le coup une obligation morale sinon juridique de limiter le nombre des naissances comme en Chine.
    En Inde. ils ont décidé de s'en fiche royalement avec on ne sait pas quelles conséquences pour l'avenir ! En Chine ils sont plus méthodiques et le fait d'autoriser maintenant les couples à avoir 2 enfants et non plus un seul procède certainement de calculs prévisionnels sans doute assez drastiques. Il y a eu d'importantes famines en Chine dans le passé et ils doivent se méfier maintenant : donc s'ils autorisent 2 enfants par couple c'est à mon avis qu'ils savent que la production agricole va tenir le choc dans dix vingt années ou plus..
    Hêtre ou ne pas hêtre, tout est des peupliers

  8. #37
    f6bes

    Re : principe de précaution ( 2)

    Remoi,
    Il y a un principe qui s'appele l'auto régulation (de gré= consentie ou de force = subie).
    Donc qu'en y a plus de quoi nourrir tout le monde...y en qui regardent la gamelle vide !
    Mais comme dit il me semble Yves Pechin..T'y bouffe , t'y bouffe pas ..t'y créve quand meme ( la Cigale et la fourmi....façon berbére)
    Bonne journée
    "Ce fut la goutte d'eau de trop qui mit le feu aux poudres!"

  9. #38
    ansset

    Re : principe de précaution ( 2)

    Citation Envoyé par shub22 Voir le message
    ..... donc s'ils autorisent 2 enfants par couple c'est à mon avis qu'ils savent que la production agricole va tenir le choc dans dix vingt années ou plus..
    Pas exactement, avec le temps la politique de l'enfant unique a surtout engendrée une modification profonde de la pyramide d'âge, avec ( pour simplifier ) trop de "vieux" par rapport au renouvellement de la future population active.
    et avec 2 enfants par couple, ils n'augmentent pas leur besoin actuel.
    y'a quelque chose qui cloche là dedans, j'y retourne immédiatement !

  10. #39
    bastidien

    Re : principe de précaution ( 2)

    Bonsoir,
    Pour revenir sur le principe de précaution pour moi c'est se poser quelques question de bases:
    Est que parce que je suis en capacité de faire, je fait obligatoirement ?
    Est que je doit m'interroger sur la dangerosité ou la toxicité à court ou long termes d'une invention ?
    Est que je doit m'interroger sur les répercussions sociétales à courts et longs termes d'une invention ?
    Est que toute avancée scientifique ou technologique doit être vécue comme une fatalité bonne ou mauvaise ? ou, est que j'ai un droit de regard et de décision dessus ?
    Bonne soirée

  11. #40
    shub22

    Re : principe de précaution ( 2)

    A mon sens c'est sur ta dernière question qu'on peut discuter: les autres je sais pas ça me semble faire partie des interrogations et doutes qui font partie de l'invention scientifique obligatoirement.
    Lors de l'invention du chemin de fer on pensait que les fumées des locomotives allaient intoxiquer les vaches dans les prés, polluer leur lait plus toute une série de calamités pour la nature genre déforestation etc. Sauf que c'était au XIXème siècle en plein positivisme scientifique et industrialisation et que le rail c'était totalement nouveau: personne n'était capable de prévoir les conséquences à part sur l'économie et que ça allait représenter un gain énorme de temps pour les voyageurs et l'industrie qui acheminerait les produits plus rapidement. On a du aussi se poser de sérieuses questions sur la sécurité de ce moyen de transport et il me semble qu'il y a eu quelques déraillements assez catastrophiques, comme il se produit dans toute innovation technologique dans les moyens de transport: voir les premières voitures surtout dans les courses et les rallyes et surtout les avions avec le début de l'aviation. Il se trouve que c'est la guerre (eh oui) la première guerre mondiale qui a fait faire le plus de progrès aux moyens technologiques des transports, aériens et ferroviaires ! il fallait acheminer du matériel et des hommes sur le front. Aussi un bond spectaculaire de l'aviation, en France notamment où il fallait rattraper les Allemands bien plus en avance que nous ce qui a permis d'assurer finalement une suprématie dans les airs de notre aviation... Et de la gagner.
    Ceci dit les risques naturels ça existe toujours mais c'est mieux géré maintenant, en fonction des risques naturels comme les éboulements ou inondations où là avec les moyens scientifiques et techniques on peut prévoir les choses beaucoup mieux.
    Mais ça se produit encore hélas comme on a pu voir récemment avec l'accident de l'autobus scolaire percuté par un train.
    Hêtre ou ne pas hêtre, tout est des peupliers

  12. #41
    bastidien

    Re : principe de précaution ( 2)

    bonsoir,
    En 14/18 c’est pas notre suprématie de l'air qui a assuré la victoire, et les transports de troupes par voies ariennes étaient inexistantes, notre victoire a débouche sur le traité de Versailles ...et ses conséquences .
    Je suis pas anti progrès ni anti science, bien au contraire, aujourd'hui, contrairement à l’époque des premiers chemins de fer, nous disposons d'ordinateurs de plus en plus puissants qui nous permettent de modéliser des scenarios, et voir si telle ou telle invention est bénéfique pour l'humanité, pas une certitude c'est certain mais des tendances et des pistes de réflexion .
    je vais faire du hors charte, doit t'on adhérer à une pseudo avancée technologique parce qu'elle profite à à une minorité au détriment d'une majorité?
    Le principe de précaution pour moi c'est juste ça : s"assurer que chaque progrès seras un bénéfice pour une majorité
    PS: pour la modération, j'ai conscience d’être hors charte

  13. #42
    Schrodies-cat

    Re : principe de précaution ( 2)

    En fait le principe de précaution doit être mis en œuvre non pour les risques qu'on sait calculer (avec des ordinateurs si vous voulez), mais pour des risques mal connus.
    L'une des premières choses à faire étant de mieux connaître d'éventuels risques.
    Il n'est pire sot que qui ne veut pas comprendre .

  14. #43
    bastidien

    Re : principe de précaution ( 2)

    Entièrement d'accord avec votre dernière remarque, et c'est la le créneau du principe de précaution : dans les domaines ou nous sommes en incapacité de mesurer le ratio risques/bénéfices .
    Et ma vision du principe de précaution n'est pas de stopper toute recherche sur un sujet donné, mais de se donner en peu de temps pour évaluer ce ratio risques /bénéfices
    Cordialement

  15. #44
    Schrodies-cat

    Re : principe de précaution ( 2)

    L'évaluation des risques recèle des pièges :
    Pour la centrale de Fukushima, l'erreur était dans l'évaluation du risque sismique, donc du risque de tsunami : la centrale n'était pas conçue pour résister à un tsunami d'une telle ampleur.
    Il n'est pire sot que qui ne veut pas comprendre .

  16. #45
    bastidien

    Re : principe de précaution ( 2)

    C'est certain le problème du principe de précaution, c'est qu'il est relativement subjectif, pour ma part bâtir des centrales nucléaires au japon c'est comme faire une centrale nucléaire sur la faille de san andreas, après je ne suis ni géologue ni expert en construction en zone sismique mais pour moi construire des centrales nucléaire au japon, c'est juste inconscient .
    Le principe de précaution pour moi est une évidence qui vise à tenter d’éviter ce que nous vivons aujourd'hui : les bienfaits du progrès qui sont certes indéniables, mais aussi les dommages collatéraux qui sont certains aussi, et sources de problèmes pour les générations futures .
    A quand des discussions collégiales ou seront invités scientifiques,sociologues,phil osophes, financiers et politiques ?
    Et j'ai conscience d’être un peu utopiste tout en me disant que les utopies d'hier sont les réalités d'aujourd'hui

  17. #46
    ansset

    Re : principe de précaution ( 2)

    Citation Envoyé par bastidien Voir le message
    A quand des discussions collégiales ou seront invités scientifiques,sociologues,phil osophes, financiers et politiques ?
    il ne faut pas caricaturer non plus, avant toute prise de décision invoquant ce fameux principe, il y a des études ( que l'on espère assez indépendantes ) qui donne leur avis.
    ce n'est pas non plus de leur responsabilités de prendre une décision ( qui peut être lourde ou plutôt "complexe car multifactorielle )

    ps: que viennent faire les "philosophes" la dedans ? mais les comité d'étique oui.
    y'a quelque chose qui cloche là dedans, j'y retourne immédiatement !

  18. #47
    shub22

    Re : principe de précaution ( 2)

    Citation Envoyé par bastidien Voir le message
    C'est certain le problème du principe de précaution, c'est qu'il est relativement subjectif, pour ma part bâtir des centrales nucléaires au japon c'est comme faire une centrale nucléaire sur la faille de san andreas, après je ne suis ni géologue ni expert en construction en zone sismique mais pour moi construire des centrales nucléaire au japon, c'est juste inconscient .
    La question est pourquoi a-t-on construit une centrale à Fukushima sachant les risques encourus et que cette zone est très fortement sismique, et sur le bord de mer ? Sans vouloir jouer au sophiste , peut-être à rapprocher de la question "pourquoi a-t-on reconstruit la capitale du Portugal au même endroit Lisbonne après le tremblement de terre en 1755" ? Ou la construction du barrage de Malpasset près de à Fréjus avec les pluies torrentielles qui causèrent une inondation en 59, une des pires qui eut jamais lieu ? Dans le dernier cas , on peut objecter 'on ne savait pas' ce qui légitime forcément le principe de précaution et se dire qu'on ne recommencera pas sans une étude rigoureuse des risques, de tous les risques lorsqu'on construit un barrage.
    Hêtre ou ne pas hêtre, tout est des peupliers

  19. #48
    bastidien

    Re : principe de précaution ( 2)

    Bonsoir,
    Par philosophes j’entends des personnes qui n'ont qu'une question à se poser : l'humain étant ce qu'il est : vers quoi iront nous si telle ou telle invention est mise sur le marché ? Il est certain que ma remarque est stupide, tant en philo on peut voir l'humain de façon différente...
    Bon on zappe les philosophes
    Bon par exemple: l'automobile, pour ma part étant en zone rurale, je peut difficilement m'imaginer m'en passer, elle a été une révolution dans notre société, sources de bienfaits pour de multiples raisons, mais pas que... aujourd'hui nous sommes en capacité de le mesurer.
    Et on ne peut critiquer, nos parents ou nos grands parents ils pensaient juste que chaque avancée scientifique ou technologique seraient un mieux pour l'humanité ( je schématise mais en gros c'etais l’état d'esprit avant les années 70)
    Maintenant nous savons que chaque médaille à son revers, est ce que pour cela on change notre façon d'agir ? je suis pas sur
    On prévoies pour demain la voiture autonome, l'intensification de la robotisation dans l'industrie, la pêche au taser et j'en passe est ce que des comités d’éthique se réunissent pour discuter de cela? des répercutions à longs ou moyens termes ? je suis pas sur
    Soyons lucides, qui décide aujourd'hui du bien fondé et de la mise sur le marché ou de la réalisation de telles ou telles choses : la finance
    Donc en résumé:est que le principe de précaution ce serais pas tout simplement ne pas laisser la loi du marché être seule décideuse ?
    Un exemple tout bête et qui fait polémique, et une interrogation d'un ignare en biologie : pourquoi au lieu de créer un mais plus résistant aux herbicides ne travaille t'on pas sur un mais plus résistant et compétitif aux ''mauvaises herbes''
    Pensez vous qu'un comité d’éthique et qui a pouvoir de décision travaille sue le sujet ?
    Bonne soirée

  20. #49
    shub22

    Re : principe de précaution ( 2)

    Il me semble avoir vu aux nouvelles que la pêche au taser en France étant interdite par une nouvelle loi , elle concernera AUSSI forcément tous les chalutiers qui viendront pêcher légalement dans nos eaux nationales. La loi française s'applique sur tout le territoire national, y compris les DOM-Tom normalement (avec des aménagements je crois) et dans la limite des eaux définies comme territoire national. Cette loi c'est tout récent.
    Le problème est surtout économique: les OGM étant interdits chez nous et en Europe, si on veut vendre notre Perrier et notre vin aux Canadiens et Américains sans compter le reste, ils feront forcément pression pour nous vendre des produits comestibles fabriqués chez eux mais soumis à leur législation comme celle qui autorise herbicides et OGM ce qui est non conforme à la législation européenne qui la limite voire l'interdit, enfin progressivement mais quand même dans le but de leur suppression au final. Comme tu dis, la pression de la finance est telle qu'il faut la contrebalancer par des contre-feux qui ne peuvent être que législatif, d'où des batailles vigoureuses et ardues sur le plan international.
    Les Américains en particulier sont connus pour être procédurier (très!) avec des cabinets d'avocats qui travaillent jour et nuit. Il y a quelques années, ils ont réussi à imposer une très forte amende à la Société Générale je crois, parce qu'elle avait participé à du commerce avec Cuba et l'Iran, 2 pays black-listés par les USA. Tout cela s'est réglé devant des tribunaux internationaux, seuls compétents pour trancher: et ils ont tranché en faveur des USA, alors que cet embargo est une décision politique évidemment, non basée sur des impératifs droits-de-l'hommistes (ça pourrait!) ou écologistes!
    Quand tu parles d'un comité d'éthique c'est évident encore faut-il une harmonisation entre les législations des différents pays et c'est loin d'être le cas. En Europe malgré tous les problèmes de cohésion entre je crois 28 états membres, on arrive à définir une politique commune basée sur le principe de précaution, l'hygiène, la protection de l'environnement et tout.
    Mais avec la Chine et les Usa c'est une toute autre affaire. Avec la Chine on peut y arriver un jour car ils prennent conscience des problèmes notamment de pollution avec leur projet de remplacement des voitures par du tout-électrique mais avec l'USA mené par Trump qui est protectionniste, c'est une toute autre affaire!
    Dernière modification par shub22 ; 18/01/2018 à 21h14.
    Hêtre ou ne pas hêtre, tout est des peupliers

  21. #50
    myoper

    Re : principe de précaution ( 2)

    Citation Envoyé par shub22 Voir le message
    La question est pourquoi a-t-on construit une centrale à Fukushima sachant les risques encourus et que cette zone est très fortement sismique, et sur le bord de mer ?
    Parce qu'on peut et sait faire une centrale qui résiste à ces catastrophes (entre autres). Il a été décidé de faire un mur d'enceinte trop bas, c'est à dire qu'on a pas voulu la faire résistante a ces catastrophes, mais c'est un autre problème...
    Myorphalotriptopyrogénètopterophale.

  22. #51
    shub22

    Re : principe de précaution ( 2)

    Il y a un très intéressant film avec le regretté Michel Serrault qui traite des causes, de la négligence et de l'imprévoyance qui a mené le barrage de Malpasset près de Fréjus à déborder avec les pluies torrentielles et qui causèrent une inondation en 59 avec des centaines de victimes. Une des plus graves sinon la plus grave qu'ait connu notre pays. Ce film s'appelle La folie des hommes.
    Sinon la centrale de Fessenheim va fermer, maintenant c'est sûr et de toute façon l'état de nos centrales n'est pas vraiment top. La question comme toujours autour du principe de précaution est "est-ce qu"il faut attendre une catastrophe pour mettre en place des garde-fous, des mesures de sécurité voire renoncer à certains projets ?" avec comme corollaire "est-ce que nous sommes capables, est-ce que la science est capable de déterminer toutes les conséquences sur l'environnement et la santé de nos constructions en cours ou passées, de produits que nous mettons en vente et trouvons dans nos supermarchés, de la façon dont l'agriculture et l'élevage procèdent ?" Il est sûr maintenant que l'attention se focalise beaucoup plus sur cela surtout en ce qui concerne l'alimentation: les édulcorants et excipients divers qu'on trouve partout entrainant une demande que tous les produits contenus dans les sachets soient convenablement listés et détaillés pour contrôle par les consommateurs, la façon dont on nourrit nos bêtes, l'impératif du biodégradable qui a mené à l'interdiction des sachets en plastique que l'on ne trouve heureusement plus dans les supermarchés, la question des emballages de produits en général...
    Hêtre ou ne pas hêtre, tout est des peupliers

  23. #52
    bastidien

    Re : principe de précaution ( 2)

    Bonsoir,
    A défaut de faire avancer le débat sur le principe de précaution, cette discussions m'as permis de réfléchir, grâce au retour des intervenants sur le sujet, et de réaliser la complexité de la chose ...
    En résume, et selon ma vision des choses, bien que nous vivions sur une planète, économiquement et technologiquement mondialisée nous avons des comportements, raciaux, nationaux, identitaires voir régionalistes,propres à nos intérêts immédiats , des comportements qui interdissent toute normalisation, et définition d'un principe de précaution, qui ,c'est une évidence doit être mondialisé pour être concrètement applicable
    Mais,aujourd'hui, le principe de précaution existe dans la pensée humaine, un concept nouveau et tâtonnant pour le moment, un concept,pour le moment, de nantis, mais ...un concept qui fait son bonhomme de chemin, n'en déplaise à MR trump
    Pas sur par ces mots d’être dans les interrogations du primo posteur mais votre post m'as permis d'avancer dans ma réflexion sur le sujet et merci pour cela
    Bonne soirée

  24. #53
    Mickey-l.ange

    Re : principe de précaution ( 2)

    Citation Envoyé par bastidien Voir le message
    C'est certain le problème du principe de précaution, c'est qu'il est relativement subjectif, pour ma part bâtir des centrales nucléaires au japon c'est comme faire une centrale nucléaire sur la faille de san andreas, après je ne suis ni géologue ni expert en construction en zone sismique mais pour moi construire des centrales nucléaire au japon, c'est juste inconscient .
    Bonjour,

    Le Tsunami qui a provoqué Fukushima a aussi englouti 18 000 personnes - qu'on a un peu tendance à oublier -, donc appliquer le principe de précaution voudrait peut-être qu'on évite de construire des centrales nucléaire dans certaines parties du Japon, mais aussi des logements.
    Le principe de précaution ne doit-il concerner que les risques industriels ?
    Comme l'a fait remarquer Shub, les Portugais ont reconstruit Lisbonne au même endroit malgré la mort de 50 000 personnes, et c'est sans doute vrai pour beaucoup d'autres catastrophes. D'une manière générale, s'il y a d'ailleurs des catastrophes, c'est bien parce qu'il y a des personnes qui habitent là où il aurait sans doute mieux valu éviter, et c'était peut-être prévisible.
    Si un tsunami se produit dans une région inhabitée, et s'il y a 0 victime, il n'y a pas de catastrophe, juste un tsunami.

    Donc quelle spécificité y a-t-il à considérer un principe de précaution juste à propos d'innovations technologiques - comme c'est évoqué ici -, s'il est souvent bafoué de manière plus générale ?
    Dernière modification par Mickey-l.ange ; 24/01/2018 à 09h21.

  25. #54
    Jacques 1515

    Re : principe de précaution ( 2)

    Citation Envoyé par bastidien Voir le message
    Bonsoir,
    nous avons des comportements, raciaux, nationaux, identitaires voir régionalistes,propres à nos intérêts immédiats
    c'est évident et connu bien avant Sophocle !
    La seule solution : faire coïncider les intérets collectifs et individuels
    c'est comme ça qu'on construit une société !

  26. #55
    Schrodies-cat

    Re : principe de précaution ( 2)

    Citation Envoyé par Mickey-l.ange Voir le message
    Bonjour,

    Le Tsunami qui a provoqué Fukushima a aussi englouti 18 000 personnes - qu'on a un peu tendance à oublier -, donc appliquer le principe de précaution voudrait peut-être qu'on évite de construire des centrales nucléaire dans certaines parties du Japon, mais aussi des logements.
    Le principe de précaution ne doit-il concerner que les risques industriels ?
    Comme l'a fait remarquer Shub, les Portugais ont reconstruit Lisbonne au même endroit malgré la mort de 50 000 personnes, et c'est sans doute vrai pour beaucoup d'autres catastrophes. D'une manière générale, s'il y a d'ailleurs des catastrophes, c'est bien parce qu'il y a des personnes qui habitent là où il aurait sans doute mieux valu éviter, et c'était peut-être prévisible.
    Si un tsunami se produit dans une région inhabitée, et s'il y a 0 victime, il n'y a pas de catastrophe, juste un tsunami.
    Après le tsunami, on a trouvé dans la région de Fukushima des stèles anciennes sur lesquelles était inscrit "ne construisez pas vos maison au delà de cette limite", non loin de la limite de l'inondation.
    L'historiographie est un outil important pour l'estimation des risques naturels.
    Il n'est pire sot que qui ne veut pas comprendre .

  27. #56
    shub22

    Re : principe de précaution ( 2)

    La question est de savoir s'il existe une méthode sûre à 90-99% d'évaluer les risques.
    Poussé à son extrême limite, si on appliquait le principe de précaution stricto sensu on ne construirait pas ou on n'aurait pas construit des tunnels sous les montagnes pour les routes et le rail, pas de tunnel sous la Manche bien sûr, pas de plus haut gratte-ciel du monde à Dubaï etc. Pas de première opération à cœur ouvert non plus par Barnard ce qui est presqu'une routine maintenant, et donc pas d'avancées médicales ou technologiques majeures.
    Au moment de la construction des chemins de fer soit fin XIXème début XXème et après, les ingénieurs ont certainement fait des calculs et se sont rendus compte a posteriori qu'il y avait des facteurs non suffisamment pris en compte ayant entrainé glissements de terrain, chute de ponts, inondation etc. L'histoire de l'aviation quant à elle est constellée d'accidents graves sinon mortels, ce qui n'a pas empêché l'aviation de progresser pour arriver à ce que ce soit un des moyens de transport les plus sûrs ! La navette spatiale aussi et il y a eu plusieurs accidents terribles aux USA dont celui de la navette Columbia.
    Le rôle de la science là-dedans n'est pas de se limiter à dire que c'est comme un enfant qui tombe: au bout de la énième fois il se rendra compte qu'une marche est défectueuse ou que son équilibre n'est pas vraiment stable et il s'adaptera. La question est de savoir s'il existe-t-il un moyen sûr d'anticiper... Tout ? Certainement pas.
    L'apprentissage en somme mais la science permet-elle d'éviter tous les risques et accidents y afférant en les prévoyant systématiquement ? J'en doute et c'est pour cela que ça s'appelle principe de précaution! L'histoire de Fukushima, la possibilité d'une inondation a dû certainement être pris en compte dans les calculs de risques et je n'ai pas lu les récents rapports pour savoir ce que l'Etat nippon a sorti comme rapport post-tsunami pour établir où et comment les responsabilités avaient été prises et à qui incombait la ou les responsabilités.
    Dernière modification par shub22 ; 24/01/2018 à 11h31.
    Hêtre ou ne pas hêtre, tout est des peupliers

Page 2 sur 2 PremièrePremière 2

Discussions similaires

  1. Principe de précaution
    Par ipsos101 dans le forum Lectures scientifiques
    Réponses: 3
    Dernier message: 27/02/2007, 19h51
  2. Principe de précaution..?
    Par Castelcerf dans le forum Changement climatique, a-t-on raison de s'inquiéter ?
    Réponses: 2
    Dernier message: 18/10/2005, 11h22
  3. Principe de précaution
    Par paulb dans le forum Environnement, développement durable et écologie
    Réponses: 11
    Dernier message: 21/07/2004, 17h22
  4. Principe de précaution
    Par quetzal dans le forum Débats scientifiques
    Réponses: 34
    Dernier message: 09/06/2004, 08h22
  5. principe de précaution
    Par Cécile dans le forum Débats scientifiques
    Réponses: 26
    Dernier message: 08/04/2003, 20h46