Affichage des résultats 1 à 3 sur 3

[physique] polymorphisme structurel du champs spatial de casimir gravitationel



  1. #1
    quetzal

    [physique] polymorphisme structurel du champs spatial de casimir gravitationel


    ------

    [note de la modération : nous rappelons aux lecteurs de ce fil que les propositions qui sont faites ici sont des jeux intellectuels amusants ; les auteurs ne croient pas une seconde à ce qu'ils proposent ]

    Le problème de la gravitation reste aujourd'hui toujours en suspend, graviton ou pas graviton tel est la question.
    L'un des problèmes fondamentaux est de bien comprendre que l'accélération vers le haut est constante et que de fait le fait gravitationnel demande une source énergie. Or pour ce faire il est nécessaire que cette source d'énergie soit elle aussi constante. Car seule cette énergie constante est a même de permettre l'attraction universelle constante entre deux objets dans l'espace et de maintenir les objets massif lié sur eux-mêmes.

    Cette énergie ayant besoin d'un support, le graviton est donc naturellement le bienvenu pour expliquer le phénomène. Mais cela est un faux problème que l'effet Yellow submarine résoud sans problème. En effet la structuration de la matière, elle-même énergie en-soi, est une structuration particulière des champs spatiaux. Ces champs ayant donc une autre structuration que la structuration originelle de l'espace, l'on obtient des objets tridimensionnels. Toutefois cette structuration ne va pas sans des changements radicaux de propriété de l'énergie incluse dans ces champs relativement aux propriétés de l'espace environnant, du vide(d'objet 3D) spatial environnants.

    La gravité donc, est toute une affaire de volumétrie spatiale né du différentiel énergétique entre l'énergie du vide de casimir et l'énergie nécessaire a l'équilibre interne, disons existentiel de toute structure matérielle. L'on sait par casimir que le vide est hautement énergétique, donc que la densité énergétique du vide est supérieure a celle présente au sein de la structure de champ tridimensionnelle. La structuration posant une différence de spatialisation de l'énergie comparativement au milieu spatial. L'on conclue aisément du a cette différence de densité énergétique que ce n'est pas les masses propres des structures tridimensionnelle qui sont a l'origine du phénomène gravitationnel, mais bien une différence de structuration radicale entre l'espace et la matière visible. Il en découle que, puisque la matière est un milieu moins dense que le milieu spatial, celui-ci donc appuie selon un mode proportionnelle sur la quantité d'énergie structurée présente en son sein.
    Cette différence de densité étant du a des propriétés de structure différente, l'on se retrouve comme en présence du cas hydrophobique de la goûte d'huile sur de l'eau qui adopte toujours une structuration sphérique afin de minimiser les tensions de surface entre elle et le milieu aqueux.
    Il en est de même en ce qui concerne la matière envers l'espace, celle-ci tend a réduire son contact avec les structures énergétique de champs spatiaux. Ceci explique entre autre l'absence de frottement dans le vide spatial et la perduration du moment cinétique. L'effet gravitationnel est donc une propriété annexe de la structuration des champs, du a l'agglutination progressive de microstructure en de macro structure. La densité plus faible des objets en 3D provoque donc une sur-préssion locale des champs spatiaux en leur présence, se présentant sous l'apparence d'une distorsion spatiale proportionnelle au carré de la distance de tout objet tridimentionné
    L'on conclue par là, que d'une part ce ne sont pas les objets qui s'attirent en entre-eux mais bien l'espace qui les regroupes afin de diminuer la tension énergétique et que d'autre part les objets a proximité ne tombent pas, ni ne sont attirés mais sont littéralement écrasé par la différence de pression du a la densité moindre de tout objet 3D. les structures de ces objets leurs sont donc existentiel pour ne pas dire simplement vitaux, puisque sans celles-ci il ne pourrais survivre a la pression énergétique du milieux.
    Ce modèle permet sans conteste de se passer de graviton puisqu'il n'est plus nécessaire d'avoir une source interne d'énergie pour poser le fait gravitationnel, l'énergie constante de la gravitation provenant d'une simple différence de propriété de structuration et de densité volumétrique énergétique. C'est le célèbre effet yellow submarine qui explique parfaitement les supernovae, ou l'étoile perdant sa capacité de résistance a la surpression spatiale, est finalement confiné a un état de perturbation minimale proportionnelle a la densité de matière non-encore confiné, ou simplement indestructurable par le champs spatial ultra-energétique et ultra-dense de casimir.

    Allez, l'erreur ici est de croire que l'espace n'est pas vide et que l'énergie virtuelle(non utilisable) de l'effet casimir puisse être utilisé tel quel au sein du milieux spatial en faisant un milieux hautement énergétique plein d'énergie et que cela puisse jouer comme un milieu sur les objets matériels. Il y a d'autre erreur de conception, comme le fait de ne pas présenter la matière comme la source d'énergie infinie a l'origine de l'accélération gravitationnelle. Et de plus, le graviton est une nécessité formelle pour la physique théorique, on finira bien par le dénicher entre deux brane ou bout d'une corde.

    ce mémoire est dédié a deep-turtle

    -----
    Dernière modification par deep_turtle ; 05/04/2006 à 10h41.

  2. #2
    deep_turtle

    Re : polymorphisme structurel du champs spatial de casimir gravitationel

    Je te remercie, ça me rappelle des grands moments sur ce forum...
    « D'avoir rejeté le néant, j'ai découvert le vide» -- Yves Klein

  3. #3
    OKO

    Re : polymorphisme structurel du champs spatial de casimir gravitationel

    délicieusement indigeste
    bravo

Discussions similaires

  1. Shéma structurel
    Par YTK dans le forum Électronique
    Réponses: 6
    Dernier message: 24/03/2007, 22h09
  2. station météo, shéma structurel ???
    Par tibo7 dans le forum Électronique
    Réponses: 5
    Dernier message: 25/09/2005, 11h09
  3. Champ gravitationel
    Par acerfull dans le forum Géologie et Catastrophes naturelles
    Réponses: 30
    Dernier message: 04/04/2005, 18h01