Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 26 sur 26

énigme de sédimentologie



  1. #1
    Samsee

    énigme de sédimentologie


    ------

    pour les intéressés qui aiment les choses un peu compliquées, voici un affleurement. une seule question: quel est le milieu de dépot et pourquoi? que voyez-vous comme figure sédimentaire (si vous en voyez)?
    (la photo n'est pas de très bonne qualité c'est un scann)



    l'affleurement se trouve à Pont Rouge en France pas très loins du Vuache.
    je pense poster d'autres photos dès que j'y serai retournée.
    bonne journée à tous!

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    Fauvea

    Re : énigme de sédimentologie

    Quelle est la lithologie?
    est-ce que ce sont des blocs que l'on observe dans l'unité supérieure?

  4. #3
    Fauvea

    Re : énigme de sédimentologie

    ce serait bien d'avoir des indices parce que sans toucher le caillou c'est un peu difficile de deviner

  5. #4
    Fauvea

    Re : énigme de sédimentologie

    Aller, moi aussi je lance une énigme.
    Que voit on sur la photo suivante:
    Images attachées Images attachées

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. #5
    Yoghourt
    Animateur Habitat

    Re : énigme de sédimentologie

    Que mes profs de géologie me pardonnent ma nullité...
     Cliquez pour afficher
    éco-rénovation: l'aïkido du BTP

  8. #6
    Gogologue

    Re : énigme de sédimentologie

    Salut,

    Moi j'aurais aussi pense a une une argile, apres laquelle ?

    Allez au pif kaolinite

    "Don't believe everything you read on the internet" - Abraham Lincoln

  9. Publicité
  10. #7
    Fauvea

    Re : énigme de sédimentologie

    Citation Envoyé par Gogologue Voir le message
    Salut,

    Moi j'aurais aussi pense a une une argile, apres laquelle ?

    Allez au pif kaolinite

    Féliciations, c'est effectivement de la kaolinite (ça fait des petits accordéons).
    En voici une autre:
    Images attachées Images attachées

  11. #8
    Yoghourt
    Animateur Habitat

    Re : énigme de sédimentologie

    Pour la photo précédente, à quoi repère-t-on que ce n'est pas de la vermiculite?
    éco-rénovation: l'aïkido du BTP

  12. #9
    Yves2

    Re : énigme de sédimentologie

    Pour celle de Fauvea : traces de fissions dans une apatite !
    Géologiquement,

    Y.

  13. #10
    Fauvea

    Re : énigme de sédimentologie

    Citation Envoyé par Yoghourt Voir le message
    Pour la photo précédente, à quoi repère-t-on que ce n'est pas de la vermiculite?
    Sincèrement je ne sais pas, j'ai seulement pris une des photos d'un cours sur les argiles que j'ai eu.
    J'ai trouvé sur le web cette photo de la vermiculite:
    http://s.martinez.free.fr/V2/agro/02...iculite-01.jpg

    Bravo Yves2 pour l'apatite!
    Il me semble que je vais devoir trouver des choses plus difficiles.
    En voilà une autre.
    Que représente ce diagramme et quel est son nom?
    Images attachées Images attachées

  14. #11
    Tawahi-Kiwi
    Modérateur

    Re : énigme de sédimentologie

    Pour la vermiculite, le fait qu'il s'agit d'un phyllosilicate de Fe-Mg [(Mg,Fe++,Al)3(Al,Si)4O10(OH)2·4(H2O)] fait deja toute la difference par rapport a la kaolinite [Al2Si2O5(OH)4], au dela de l'analyse, il doit donc etre plus balaise en BSE lorsqu'il est observe au microscope electronique. Cote morphologie, je pense cependant que toutes ces argiles suivant leur vecu, peuvent ressembler a tout et n'importe quoi. seule la structure feuilletee est omnipresente (....encore que....)


    Citation Envoyé par Fauvea Voir le message
    Que représente ce diagramme et quel est son nom?
    A tout hasard..... Le diagramme dee Van Krevelen ?!?.....sur la maturation des kerogenes ?....

    T-K
    If you open your mind too much, your brain will fall out (T.Minchin)

  15. #12
    Fauvea

    Re : énigme de sédimentologie

    c'est effectivement le diagramme de Van Krevelen dont voici ci-dessous la version complète.

    En ce qui concerne les argiles, on peut tout à fait voir la différence smectite/illite/kaolinite, je n'ai malheureusement pas les photos sur moi mais si ça intéresse quelqu'un je peux les poster prochaînement.

    En attendant voici une autre photo. Elle a été prise dans la carrière de Pagny-sur-Meuse, dans l'Oxfordien moyen de Lorraine. La question est donc comment appelle-t-on ce type de dépôt (les structures sont déjà mises en évidence sur la photo)?
    Images attachées Images attachées

  16. Publicité
  17. #13
    chapak

    Re : énigme de sédimentologie

    Citation Envoyé par Fauvea Voir le message
    ...

    En attendant voici une autre photo. Elle a été prise dans la carrière de Pagny-sur-Meuse, dans l'Oxfordien moyen de Lorraine. La question est donc comment appelle-t-on ce type de dépôt (les structures sont déjà mises en évidence sur la photo)?
    Je pense à des Hummocky Cross Stratification, c'est à dire à des litages en dômes (également appelés en mammelons), caractéristiques de milieux aqueux affectés par des courants de tempête, de nature oscillatoire.
    D'après la photo, la base n'est que peu ou pas érosive (me semble t'il), cela pourrait indiquer que l'on se trouve plutôt dans la zone distale du dépôt (donc bathymétrie plus importante qu'en partie proximale).

    Est-ce OK ?

  18. #14
    Fauvea

    Re : énigme de sédimentologie

    Citation Envoyé par chapak Voir le message
    Je pense à des Hummocky Cross Stratification,
    HCS est l'abbréviation pour Hummocky Cross Stratification et la base est érosive. Ce qu'il faut trouver c'est le nom de cette roche caractérisée par un granoclassement positif à la base avec des bioclastes et des galets de mudstone et par-dessus des HCS. Mais tu n'es pas loin.
    Petit indice supplémentaire: on pourrait trouver des rides de beau-temps au-dessus.
    Indice supplémentaire implique question supplémentaire: quel est l'environnement de dépôt?

  19. #15
    chapak

    Re : énigme de sédimentologie

    Un remplissage de chenal de marée, alors peut-être ?

  20. #16
    Fauvea

    Re : énigme de sédimentologie

    Non, on ne peut pas trouver de HCS dans un chenal tidal.
    Vu que tu y étais quasiment, je te donne le nom de la roche : c'est une tempestite, et donc effectivement un dépôt de tempête.
    Il reste une question: quel est l'environnement de dépôt?

  21. #17
    chapak

    Re : énigme de sédimentologie

    Citation Envoyé par Fauvea Voir le message
    Non, on ne peut pas trouver de HCS dans un chenal tidal.
    Vu que tu y étais quasiment, je te donne le nom de la roche : c'est une tempestite, et donc effectivement un dépôt de tempête.
    Il reste une question: quel est l'environnement de dépôt?
    Je n'ai effectivement pas prononcé le terme de tempestite car pour moi, dépôt de tempête était synonyme. Mais, tu as raison, appelons un chat un chat.

    Sinon, je pense à un environnement de dépôt de plate-forme marine.
    Mais comme les couches granoclassées sont plus distales, dans les tempestites, que la zone à HCS, difficile de préciser plus la position au sein de la plate-forme.
    Dans la séquence type, il ne semble pas que ce soit normalement un granoclassement positif que l'on rencontre à la base des tempestites, juste au-dessus de l'érosion basale, mais plutôt un conglomérat, voire une lumachelle (beaucoup plus chaotique et moins organisée, montrant un granoclasement beaucoup moins marqué).
    Mais je n'affirme rien car la sédimentologie pour moi, c'est loin, très loin !

  22. #18
    Prolagus

    Re : énigme de sédimentologie

    Tiens, pensais pas qu'il y ait des amateurs de tempestites ici

    Allez hop, pour le plaisir :

    (oxfordien du nord de la Côte d'Or)
    (dépôt de shoreface inf)
    Dernière modification par Prolagus ; 30/05/2007 à 19h58.
    Péteux de caillasse en exil.

  23. Publicité
  24. #19
    chapak

    Re : énigme de sédimentologie

    Citation Envoyé par Prolagus Voir le message
    Tiens, pensais pas qu'il y ait des amateurs de tempestites ici
    Ben alors on est au moins 2 !

    PS : petite précision à la réponse : milieu de plateforme ouverte.

  25. #20
    Fauvea

    Re : énigme de sédimentologie

    Oui, mais c'est plus précisément de l'offshore supérieur. Cela dit l'existence d'un conglommérat n'est pas contradictoire avec la présence d'un granoclassement positif, et on peut effectivement considérer les galets de mudstone à la base comme un conglo.

    Par contre qu'est ce que c'est qu'une plateforme "ouverte"?

    Et pourquoi selon toi les couches granoclassées sont plus distales que la zone à HCS?
    En ce qui me concerne, je pense que la couche granoclassée à la base est issue du remaniement des dépôts précédents, puis se forment les HCS. C'est plus une question de vitesse de courant que de localisation.

    J'ai une dernière petite question, pour Prolagus, à quoi vois tu que c'est du shoreface?

  26. #21
    chapak

    Re : énigme de sédimentologie

    Citation Envoyé par Fauvea Voir le message
    Oui, mais c'est plus précisément de l'offshore supérieur. Cela dit l'existence d'un conglommérat n'est pas contradictoire avec la présence d'un granoclassement positif, et on peut effectivement considérer les galets de mudstone à la base comme un conglo.

    Par contre qu'est ce que c'est qu'une plateforme "ouverte"?

    Et pourquoi selon toi les couches granoclassées sont plus distales que la zone à HCS?

    En ce qui me concerne, je pense que la couche granoclassée à la base est issue du remaniement des dépôts précédents, puis se forment les HCS. C'est plus une question de vitesse de courant que de localisation.
    Pour la notion de distale/proximale, je me réfère au schéma publié dans le cours de sédimentologie de l'Université de Liège : voir pièce jointe.

    En ce qui concerne la définition d'une plateforme ouverte, le terme anglo-saxon est unrimmed shelves. Cela correspond à une zone située entre les faciès de plate-forme interne et les faciès de plate-forme externe et le bassin.
    Les tempestites s'y forment, en particulier dans les parties les plus profondes (en tout cas, c'est là où elles sont le plus visibles car elles tranchent bien avec les dépôts plus calmes qui les environnent). D'où la notion de distalité de ces dépôts évoquée dans mon post précédent.

    Pour ce qui est de shoreface, je serai tenté de traduire par prélittoral ou avant-côte. Il me semble que c'est la zone située entre la zone de déferlement des vagues et la zone où les vagues permanentes (la houle) n'a plus d'action (offshore). Prolagus confirmera ou pas.

    Quand tu parles de galets de mudstone emballés à la base de certaines tempestites, je parle de "galets mous" mais je suppose que c'est la même chose.
    Ah la sédimento... pas facile quand même !
    Images attachées Images attachées

  27. #22
    Fauvea

    Re : énigme de sédimentologie

    Merci pour ces indications, c'est vrai que le site de l'université de Liège est pas mal mais là je ne suis pas tout à fait daccord avec leur schéma. Si on est de plus en plus proximal dans une tempestite alors cela signifie que l'on a augmentation du niveau marin, or pour moi la tempestite marque uniquement l'évènement ponctuel qu'est la tempête. Mais je ne suis pas vraiment experte dans ce domaine donc tu pourras peut être me contredire.

    En ce qui concerne le shoreface, c'est la zone située entre le foreshore (zone émergée) et la limite d'action des vagues de beau temps (qui détermine la limite shoreface/offshore sup), la limite offshore sup/offshore inf étant la limite d'action des vagues de tempête. Ce que je me demandais c'était pourquoi d'après sa photo on pouvait dire que c'était du shoreface (d'autant plus que quand je vois une tempestite je suis plutôt tentée de dire offshore).

    En ce qui concerne les galets mous, j'ai plutôt tendance à réserver ce terme pour les galets d'argile que l'on trouve en général à la base des séquences de chenaux. Ici la lithologie est calcaire, ce sont des mudstones uniquement parce qu'il n'y a pas de clastes. Mais le terme peut sans doute s'appliquer.

  28. #23
    chapak

    Re : énigme de sédimentologie

    Citation Envoyé par Fauvea Voir le message
    Merci pour ces indications, c'est vrai que le site de l'université de Liège est pas mal mais là je ne suis pas tout à fait daccord avec leur schéma. Si on est de plus en plus proximal dans une tempestite alors cela signifie que l'on a augmentation du niveau marin, or pour moi la tempestite marque uniquement l'évènement ponctuel qu'est la tempête. Mais je ne suis pas vraiment experte dans ce domaine donc tu pourras peut être me contredire.
    La tempestite marque bien l'évènement ponctuel qu'est la tempête mais le dépot qu'il en résultera evoulera en fonction de son éloignement de la souorce des apports. Ainsi, le même banc de tempestite pourra présenter un aspect "plus proximal" ou "plus distal"selon l'affleurement considéré. Un tel banc pourra aussi être discontinu que ce soit verticalement ou latéralement. Raisonner en 3D relève de l'exploit surtout dans nos contrées boisées et herbeuses.
    Mais ça je suppose que tu le savais déjà.
    Enfin, j'espère ne pas dire trop de bêtises car la sédimento pour moi, cela date de plus de 20 ans !

    Citation Envoyé par Fauvea Voir le message
    En ce qui concerne les galets mous, j'ai plutôt tendance à réserver ce terme pour les galets d'argile que l'on trouve en général à la base des séquences de chenaux. Ici la lithologie est calcaire, ce sont des mudstones uniquement parce qu'il n'y a pas de clastes. Mais le terme peut sans doute s'appliquer.
    Re-bonjour Fauvea

    La définition des galets mou : "Débris de sédiment partiellement induré, de forme allongée, aplati parallèlement à la stratification, à cassure irrégulière" ne fait pas allusion à la lithologie mais à la géométrie de ces élements. Le terme s'applique même dans le cas d'une lithologie carbonatée... mais je te le concède, il est plus fréquent de rencontrer ce genre d'éléments en milieu silico-clastique.
    Dans le cas de carbonates, je pense à des galets mous constitués d'un ancien tapis algaire ou de copeaux d'argile, par exemple, repris dans la sédimentation en milieu intertidal.

  29. #24
    Tawahi-Kiwi
    Modérateur

    Re : énigme de sédimentologie

    Citation Envoyé par Fauvea Voir le message
    Merci pour ces indications, c'est vrai que le site de l'université de Liège est pas mal mais là je ne suis pas tout à fait daccord avec leur schéma. Si on est de plus en plus proximal dans une tempestite alors cela signifie que l'on a augmentation du niveau marin, or pour moi la tempestite marque uniquement l'évènement ponctuel qu'est la tempête. Mais je ne suis pas vraiment experte dans ce domaine donc tu pourras peut être me contredire.
    Salut,

    C'est pourtant ce genre de sequence que l'on observe dans le Famennien belge.... Je ne comprends pas tres bien ce que tu veux dire par augmentation du niveau marin alors que tu dis toi meme qu'il s'agit d'un evenement ponctuel. En Belgique, dans certains cas pour des formations contemporaines, tu pourras retrouver a la fois des tempestites de bassin, distale et des trucs relativement proximaux et beaucoup plus sableux. Il est cependant plus simple au sein d'un formation (en l'occurence dans ce cas-ci, la formation d'Hodimont), d'observer le comblement du bassin et l'augmentation en puissance des tempestites lorsque le fond marin se rapproche de la surface.

    T-K
    If you open your mind too much, your brain will fall out (T.Minchin)

  30. Publicité
  31. #25
    Prolagus

    Re : énigme de sédimentologie

    Pour fauvea/chapak > shoreface inf d'après... la gueule générale de l'affleurement, où les stratifications entrecroisées traduisent encore un régime à énergie modérée (action des vagues de beau temps...), mais avec un apport sédimentaire assez réduit (on est déjà pas mal distal quoi : transition shoreface-offshore). Pour ça faut voir tout l'affleurement et se replacer dans un contexte plus régional, ce n'est certes pas avec un petit bout de caillou qu'on peut situer très précisément.
    L'événement tempétueux enregistré a carrément "brisé" les sédiments, pour le coup il y a peu de HCS (mais on en trouve quand même à proximité), et le remplissage bioclastique ultérieur "en paquet" tranche assez nettement avec les fines laminations bien sages du reste.
    Péteux de caillasse en exil.

  32. #26
    Fauvea

    Re : énigme de sédimentologie

    Citation Envoyé par Tawahi-Kiwi Voir le message
    Je ne comprends pas tres bien ce que tu veux dire par augmentation du niveau marin alors que tu dis toi meme qu'il s'agit d'un evenement ponctuel.
    Sur le schéma de l'université de Liège, on voit que pour obtenir une séquence de tempête il faut se déplacer entre le pôle distal et proximal car les HCS se forment dans une certaine zone, le granoclassement dans une autre...
    Or je ne suis pas daccord avec cela car si on se déplace vers le pôle distal ou proximal c'est qu'il y a une variation du niveau marin et, selon moi, la séquence enregistre l'évènement ponctuel qu'est la tempête et non pas une variation du niveau marin.

Discussions similaires

  1. Enigme
    Par Hamster dans le forum Science ludique : la science en s'amusant
    Réponses: 30
    Dernier message: 01/06/2007, 13h59
  2. énigme...
    Par titi45 dans le forum Biologie
    Réponses: 7
    Dernier message: 11/12/2006, 13h10
  3. [L2] Sédimentologie
    Par Elo_8131 dans le forum Géologie et Catastrophes naturelles
    Réponses: 4
    Dernier message: 18/06/2006, 16h16
  4. Enigme..
    Par ClaudeH dans le forum Science ludique : la science en s'amusant
    Réponses: 52
    Dernier message: 26/05/2006, 14h51