Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 17 sur 17

La guerre de l'eau



  1. #1
    paleosphere

    La guerre de l'eau


    ------

    En france, la consommation en eau augmente. les ressources seront de plus en plus difficiles à exploiter pour des raisons techniques et financières.
    Il n'est pas impossible, en attendant qu'une tranche de la population cesse de gaspiller, que des restrictions d'eau soit imposées toute l'année sur les régions situées en amont des cours d'eau de façon à éviter que les régions littorales ne soit pas les premières victimes du manque de ressources en eau.
    quelles sont les solutions alternatives?

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    teteph

    Re : la guerre de l'eau

    Une prise de conscience générale de la population ?
    ... Malheureusement utopique.

  4. #3
    jc_m

    Re : la guerre de l'eau

    Bonjour,

    Il me semble que la disponibilité en volume dépendra du volume des précipitations : si elles sont suffisantes il y aura probablement une ressource suffisante en quantité pour alimenter tout le monde.

    Mais le problème risque de venir de la qualité : elle est assez mauvaise en général et ne s'améliore pas vraiment.

    Par ailleurs des recherches récentes laissent penser qu'une corrélation pourrait être établie entre la pollution par les phosphates et des maladies neurodégénératives (Alzheimer, Parkinson...) : il est urgent de travailler sérieusement sur la qualité des eaux !!!!

    Voir Antibiotiques, Oestrogènes, Cyanobactéries...

  5. #4
    teteph

    Re : la guerre de l'eau

    Citation Envoyé par jc_m
    il est urgent de travailler sérieusement sur la qualité des eaux !!!!
    [/url]
    Oui mais par quels moyens ? des initiatives ont déja été prises dans certaines régions ( Bretagne notamment ), notamment grâce à des instituts comme IFREMER.
    Mais la préoccupation sur la qualité des eaux ne doit pas seulement venir des abors des estuaires et côtes , mais de toutes les régions en amonts des rivières et ruisseaux ..

    On n'en prend pas encore le chemin malheuresement.

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. #5
    Bentwo

    Re : la guerre de l'eau

    Ben déjà il faudrait que les Etats unis changent leur mentalité (je suis trés loin d'être anti-américain) mais quand on voit que leur consommation d'eau est triple par rapport a la notre.... Rien que leur chasse d'eau font bien 4-5litres de plus (en tps normale 3L pour les éco).
    Il est clair qu'il faudrait une prise de conscience mais tant que les gens pourront continuer a prendre des bains, laisser couler l'eau en se lavant les dents...ils ne changeront pas. Pardon pour la vulgarité mais tant qu'ils n'ont le nez dans la merde, il continueront a ignorer un gros probleme a +ou- long terme
    Dernière modification par Bentwo ; 22/10/2005 à 23h05.

  8. #6
    Narduccio

    Re : la guerre de l'eau

    La France possède suffisamment d'eau pour répondre à ces besoins, du moins en théorie. Les prélèvements et les rejets ne concernent qu'un assez faible pourcentage de l'eau présente dans notre réseau hydraulique. Malheureusement, cette eau n'est pas toujours présente quand on en a besoin et les capacités de stockage ne correpondent pas à nos besoins. En certaine périodes, il faudrait adapter les besoins aux moyens, alors qu'en d'autres périodes, il faut nous protéger des surplus. Le problème ne se résoudra pas à coups de YAKA, ni sous le feux de l'actualité. Il faudrait étudier le problème dans sa globalité avant d'envisager de le résoudre.

    PS: Bentwo, je ne sais pas ce que les USA vienent faire là. De plus, ce n'est pas quelques bains ou quelques minutes d'un robinet ouvert qui changeront à la réalité du probléme. Tu parle de quelques milliers de mètres cubes (si l'on prend sur toute la France sur une année), alors que certains gaspillent cela en une ou deux secondes.
    "Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable". Karl Popper

  9. Publicité
  10. #7
    firespray

    Re : la guerre de l'eau

    Citation Envoyé par Narduccio
    PS: Bentwo, je ne sais pas ce que les USA vienent faire là. De plus, ce n'est pas quelques bains ou quelques minutes d'un robinet ouvert qui changeront à la réalité du probléme. Tu parle de quelques milliers de mètres cubes (si l'on prend sur toute la France sur une année), alors que certains gaspillent cela en une ou deux secondes.
    Je ne suis pas d'accord.
    Si on ferme tous notre robinet en nous brossant les dents alors on fera vraiment des economies d'eau.
    Meme chose pour les chasses: c'est un luxe que d'avoir une chasse d'eau. Il faut developper les chasses a vide (qui existent deja) et qui ne consomment pas du tout d'eau et ne sont pas si compliqués a faire.

    Je ne sais pas si quelqu'un a vu cette image de la terre vidée de toute son eau (c'est un montage bien sur). Elle montrait la Terre et une goutte d'eau geante posée dessus. Sauf que cette goutte d'eau n'etait pas si geante que ca (a peine 2000km de diametres je dirais).
    Ca m'a fait froid dans le dos!

  11. #8
    Bentwo

    Re : la guerre de l'eau

    Citation Envoyé par Narduccio

    PS: Bentwo, je ne sais pas ce que les USA vienent faire là. De plus, ce n'est pas quelques bains ou quelques minutes d'un robinet ouvert qui changeront à la réalité du probléme. Tu parle de quelques milliers de mètres cubes (si l'on prend sur toute la France sur une année), alors que certains gaspillent cela en une ou deux secondes.
    J'avais mal lu le sujet, je parlai a titre plus général. Il est vrai que des industries par exemple gaspillent enormément mais considérer que la consomation d'eau domestique est négligeable est une énorme erreur. Une robinet qui goute perd presque 1L par heure (chiffres donnés je ne me rappel plus où) mais si on fait le calcul...
    un bain c'est 300L foutu en l'air (3fois plus qu'une douche) et l'eau qui coule pdt le lavage de dents idem.

    Si déjà on prennait des mesures individuelles ce serait un trés bon point.

  12. #9
    Narduccio

    Re : la guerre de l'eau

    Citation Envoyé par firespray
    Je ne suis pas d'accord.
    Si on ferme tous notre robinet en nous brossant les dents alors on fera vraiment des economies d'eau.
    Meme chose pour les chasses: c'est un luxe que d'avoir une chasse d'eau. Il faut developper les chasses a vide (qui existent deja) et qui ne consomment pas du tout d'eau et ne sont pas si compliqués a faire.
    D'accord, tu peux économiser quelqques litres d'eau par jour. Mettons 50 l (c'est pour te faire plaisir), multiplier par 60 000 000 (si l'on considère que chacun fait cet effort et nan qu'il s'agit d'une économie par foyer) ou arrive à 3 000 000 de m3/jour. A ton avis, combien pompent les agriculteurs pour la maïculture ou les industriels de certains secteurs particulièrement gourmants en eau ? Tu essaye d'éteindre un incendie important avec un verre d'eau. C'est très courageux de ta part. Bien sur que chacun doit faire un effort au niveau individuel. Mais, si l'on veut que cet effort soit efficace, il faut qu'il soit appuyé sur une économie conséquente des gros utilisateurs. Toi, tu économisera 50 litres par jours, d'autres consomment plusieurs fois cette valeur chaque seconde.
    "Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable". Karl Popper

  13. #10
    firespray

    Re : la guerre de l'eau

    Citation Envoyé par Narduccio
    D'accord, tu peux économiser quelqques litres d'eau par jour. Mettons 50 l (c'est pour te faire plaisir), multiplier par 60 000 000 (si l'on considère que chacun fait cet effort et nan qu'il s'agit d'une économie par foyer) ou arrive à 3 000 000 de m3/jour. A ton avis, combien pompent les agriculteurs pour la maïculture ou les industriels de certains secteurs particulièrement gourmants en eau ? Tu essaye d'éteindre un incendie important avec un verre d'eau. C'est très courageux de ta part. Bien sur que chacun doit faire un effort au niveau individuel. Mais, si l'on veut que cet effort soit efficace, il faut qu'il soit appuyé sur une économie conséquente des gros utilisateurs. Toi, tu économisera 50 litres par jours, d'autres consomment plusieurs fois cette valeur chaque seconde.
    Oui mais dans l'absolu ca fait quand meme des economies d'eau si on considere que la consommation d'eau d'autres agents reste fixe.(meme si on voudrait que leur consommation diminue)

  14. #11
    Narduccio

    Re : la guerre de l'eau

    Le Rhin coule à quelques kilomètres de chez moi. Quand il est haut, il passe environ 5 000 m3/s. En moyenne un français consomme 210 litres d'eau par jour. Ce qui fait 150m3/an pour une famille de 4 personnes. Il passe donc en ce moment chque seconde de quoi satisfaire la consommation annuelle de 33 familles. Il y a en france suffisamment d'eau pour répondre aux besoins de la population. Il en manque pour d'autres usages. Ce n'est pas l'usage humain qui pollue le plus les rejets. Mais en ce moment il est très porteur de dire qu'il faut diminuer la consommation d'eau. Pourtant, chiffres à l'appui, il est très facile de montrer que ce n'est pas la consommation humaine qui pose problème et que la réponse ne peut pas venir d'une baisse même substancielle de sa consommation.
    L'industrie à notablement baissé ces prélèvements et ses rejets (en fait, c'est parce qu'elle a voulu baisser ses rejets qu'elle a diminué ses prélèvements. Les usages domestiques peuvent baisser de quelques pourcents, mais cela ne résoudra pas grand chose. Il y a ensuite 2 solutions. Soit on fait le minimum d'aménagements et l'on diminue la consommationdes gros consommateurs, les agriculteurs pour dire les choses comme elles sont. Soit, on fait les aménagements néccéssaires et il y aura suffisamment d'eau pour tout le monde.
    Quelques chiffres pour poser le débat :
    http://www.cieau.com/junior/sommaire/6/62.htm
    http://www.cieau.com/toutpubl/sommai...ontenu/611.htm
    des chiffres de 95, pour visulaiser les tendances à l'augmentation de certains secteurs:
    http://www.cnrs.fr/cw/dossiers/dosea...nsommation.htm

    http://www.cnrs.fr/cw/dossiers/dosea...Barraque2.html
    http://www.senat.fr/rap/l02-215-1/l02-215-1.html
    http://www.carteleau.org/conso-eau/d...rification.htm http://www.oecd.org/dataoecd/58/53/34749450.pdf
    "Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable". Karl Popper

  15. #12
    paleosphere

    Re : la guerre de l'eau

    il y a de l'eau en france, en quantite suffisante pour tout le monde.
    Les problèmes sont :
    La trop grande quantité d'éléments chimiques d'origine naturelle ou pas dans les aquifères.
    Des réseaux de distributions parfois non interconnectés et vétustes pour des raisons financières (subventions et fonds).
    Des régions de resctrictions qui ne correpondent pas au bassin d'alimentation.
    ex: Dans une plaine, deux champs de maïs implantés de chaque coté d'une route qui délimite deux départements. un département en restriction mais pas le second.
    ce que je veut dire c'est que l'on ne règlera pas par un coup de baguette magique ces problèmes de sous( ou d'euros) et que par conséquent on doit economiser l'eau par tout les moyens ,même si c'est par petites gouttes, de façon à pouvoir équilibrer le cout d'exploitation et régler les problèmes de distributions.
    Et pour économiser l'eau il faudra inventer des appareils de distribution et continuer de sensibiliser les utilisateurs.
    mais là, ce n'est plus de la géologie, je le repète il y a de l'eau disponible. le thème de la discution était aussi centré sur la qualité des eaux et leurs traitements.
    j'ai expertisé des systèmes de drainages dans un état pitoyable (racines, canalisations rouillées,captage grand ouvert,bovins presents dans le périmètre de protection immédiat,etc..).
    les travaux de rénovations sont en cours car les fonds sont là. heureusement, car ce secteur n'avait pas d'autres ressources.
    Pour le traitement, en principe, un peu de chlore suffit, parfois dosé à l'arrache il faut bien le dire.
    Mais pour ce qui est du traitement d'eau du à d'autre critères chimiques, le cout du traitement est vraiment important.
    Aller chercher les nappes profondes ne suffira bientot plus ,d'autant que le principe du pollueur payeur est difficile à appliquer du fait qu'il faut trouver le ou les coupables.
    Il y a des secteurs, dans des régions karstiques ou des stations d'eau potable sont vouées à la fermeture définitive pour cause de pollution et donc on ne connait toujours pas l'origine malgré des enquêtes longues et couteuses.
    j'aurai pu donner le titre du sujet "la guerre du prix de l'eau".
    cela aurai du passer dans la rubrique ecologie peut etre, mais c'est avant tout les hydrogéologues qui doivent chercher les meilleurs ressources que ce soit en quantité ou en qualité.
    Ma question du départ était portée sur cette origine, avont nous d'autres solutions mise à part peut être le traitement de l'eau de mer?

  16. Publicité
  17. #13
    Narduccio

    Re : la guerre de l'eau

    Pour l'état des réseau, je ne me rappelle plus éxactement à combien on estime les pertes de ces réseaux, mais dans certains cas (certaines villes ou simplements quartiers bourgs ou villages), les quantitées perdues dans les sols correspondent aux quantitées distribuées aux particuliers. Ce qui veut dire que l'on pompe 2 litres, on en perd 1 et on en distribue 1. Ensuite, si l'on en perd en amont de la distribution, il est évident que l'on doit en perdre en aval (les égouts doivent fuir aussi). Mais là, il est impossible de le quantifier de manière précise.
    "Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable". Karl Popper

  18. #14
    paleosphere

    Re : la guerre de l'eau

    entierement d'accord !

  19. #15
    jc_m

    Re : la guerre de l'eau

    Citation Envoyé par teteph
    Oui mais par quels moyens ? . . . . ..
    J'en propose :

    Eaux usées

    et :

    Agriculture biologique avec un exemple qui démontre qu'il est possible d'y parvenir, et quelques pistes pour l'agriculture.

    Citation Envoyé par teteph
    . . . . . des initiatives ont déja été prises dans certaines régions ( Bretagne notamment ), notamment grâce à des instituts comme IFREMER.
    . . . . . .
    Initiatives notablement insuffisantes !!!

    Et il est évident que "l'agriculture raisonnée" pas plus que "l'agriculture de précision" n'apporteront de progrès notables de ce côté.

    Nos eaux de surface et souterraines sont gravement polluées, tant par l'agriculture que par les effluents domestiques ou industriels et, d'accord avec le rapport Lefeuvre, je ne vois pas qu'il se profile d'amélioration notable à court terme.

    Pourtant quelques réorganisations de quelques secteurs (voir mon site, je ne vais pas tout développer dans ce message) mais des réorganisations en profondeur, nous permettraient de faire beaucoup mieux et beaucoup plus vite, en gagnant par ailleurs sur plusieurs tableaux dans des domaines connexes (notamment gestion des installations d'assainissement).

    C'est quand même une grave faute de gestion que de disposer, par exemple, de ressources abondantes en phosphates dans nos excréments, de les traiter en fait assez partiellement (car la pollution imputable à cette source n'est pas négligeable) dans des installations coûteuses et en fait assez inefficaces pour se retrouver avec des boues de stations d'épuration très riches en nutriments pour l'agriculture mais en fait difficiles à utiliser correctement dans ce secteur (source de pollutions diverses, acceptabilité très limitée...).

    Et parallèlement produire des phosphates à partir de ressources fossiles qui viendront pour une large part renforcer cette pollution, celle qui verdit les plages de Bretagne ou celle qui fait que des cyanobactéries intoxiquent des plans d'eau, des rivières, jusqu'à l'interdiction de toute activité nautique et de tout captage, pour cause de présence de différentes toxines.

    Dont une neurotoxine dont des recherches récentes semblent montrer qu'elle est présente dans les cerveaux de personnes atteintes d'Alzheimer, Parkinson ou SLA et absentes du cerveau de personnes saines.

    Non seulement il y a mauvaise gestion des ressources mais il y a concurremment un risque sanitaire grave.

    Et des solutions de gestion de ces phosphates (dans le domaine agricole) existent avec des risques de lixiviation bien inférieurs pour des résultats en termes de rendements équivalents.

    Quand au coût du traitement, comme le mentionne Paléosphère :
    ". . . . . .Mais pour ce qui est du traitement d'eau du à d'autre critères chimiques, le cout du traitement est vraiment important.. . . . . . "

    Oui, insupportable même si nous exigions une eau de qualité "minérale" à notre robinet.

    C'est pourtant une eau de cette qualité qui coule aux robinets de Münich de puis des années, et à celle des robinets de Metz (si mes souvenirs sont bons) depuis peu.

    Et cela pour des bassins versants où se pratique l'agriculture.

    Il serait donc possible d'avoir de l'eau de qualité "minérale" à tous les robinets de France, c'est ce qu'il faut savoir.

    Et, le sachant, il faut parvenir à imposer de faire en sorte qu'il en soit ainsi.

    Mais cela nécessite de remuer un peu les neurones de nos politiques et de nos agriculteurs : est-ce trop leur demander que de faire en sorte d'être un jour à peu près propres, intellectuellement pour tous et concrètement pour les agriculteurs, afin que nous disposions enfin de ressources propres, saines, potables ???

    Non, non, je suis très calme...!!!
    Dernière modification par jc_m ; 23/10/2005 à 15h48. Motif: orthographe

  20. #16
    jeandb

    Re : la guerre de l'eau

    Plutôt que de prédire la guerre de l'eau , il serait plus utile de tester des moyens de mieux la répartir sur tout le territoire de façon à disposer de l'eau propre et gratuite toute l'année.

    Ceci n'est pas une utopie même si cela peut déranger certaines activités qui profitent largement de la rareté de l'eau et qui encouragent le gaspillage à grande échelle tout en subventionnant les campagnes d'économies qui demande de fermer le robinet en se lavant les dents.

    Sur toute la planète les activités humaines dénaturent le paysage et participent à l'assèchement de surfaces de continents de plus en plus grandes.
    L'eau ne pouvant plus se répartir et s'infiltrer pour compenser la surexploitation des réserves d'eau prondondes , elle circule de plus en plus vite et souvent dans des couloirs de plus en plus restreints en augmentant la fréquence et la force des catatrophes climatiques.

    Ce que l'activité humaine peut faire dans le mauvais sens , elle peut le faire dans le bon sens.

    Cela s'appelle la gestion globale de l'eau.

    ####
    Dernière modification par Yoghourt ; 28/03/2007 à 10h45. Motif: A force de de faire de l'autopub, ça devient du spam...

  21. #17
    paleosphere

    Re : la guerre de l'eau

    Tu veut surement evoquer l'occopation des sols et le fait que la deforestation empeche l'eau de s'infiltrer dans las nappes profondes.

    ce n'est pas le cas dans certaines régions.
    Au début du siècle, il y avait des zones entières déboisées qui ne le sont plus aujourd'hui. De plus ce phénomène d'acceleration de l'eau n'existe qu'a partir du moment ou il y a de fortes précipitations et un gradiant important.
    sur de grands bassins d'alimentations karstiques qu'il pleuve un peu ou beaucoup ne changera rien à l'infiltration vers la zone saturée, il y aura toujours de l'eau.
    Chaque bassin est geologiquement différent et a donc un fonctionnement différent.
    La guerre de l'eau sera économique car il existera toujours un moyen de traiter ou d'acheminer l'eau.

Discussions similaires

  1. Géopolitique et guerre de l'eau
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 4
    Dernier message: 11/07/2016, 13h31
  2. chimie et guerre
    Par Nenya dans le forum Chimie
    Réponses: 12
    Dernier message: 04/09/2006, 13h42
  3. Géopolitique et guerre de l'eau
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 0
    Dernier message: 02/06/2006, 00h00
  4. La Guerre automatisée ?
    Par Invite28765432 dans le forum Éthique des sciences (archives)
    Réponses: 55
    Dernier message: 28/03/2006, 12h06
  5. Guerre du net
    Par [RV] dans le forum Actualités
    Réponses: 19
    Dernier message: 09/11/2004, 00h57